Napoléon Bonaparte, nouvelle figure Aulnaysienne

Puisque désormais l’Empereur Napoléon Bonaparte fait partie de notre quotidien, « le cours Napoléon » d’Aulnay sous bois, sur la décision de notre Maire, bientôt empereur ? (quoique tous les élus de la majorité ont été unanimes), il est donc primordial que les Aulnaysiens se familiarisent désormais avec leur nouveau voisin , un peu de culture ne nuit à personne .

                      Il s’agit ici d’extraits d’un livre d’histoire : 

                                    «  LES TEMPS MODERNES  »  

Classe de quatrième des cours complémentaires et des collèges modernes  ( programme de juillet 1947  )

                                   Un petit résumé sur :

« Le Consulat et L’empire », Gouvernement et institutions

« Bonaparte, servi par la vigueur exceptionnelle de son intelligence, de son génie militaire et aussi par une ambition démesurée, entreprit par la constitution  de l’An VIII la domestication du suffrage universel ; il rétablit à son profit la centralisation administrative, judiciaire et par le Concordat, se rendit maître de l’église catholique. Ce despotisme renforcé par les succès extérieurs (victoire de Marengo, paix de Lunéville, et d’Amiens) permit à Bonaparte de se faire nommer consul à vie , puis empereur malgré les complots fomentés contre lui à l’instigation de l’Angleterre qui était de nouveau en lutte contre la France.

Le régime impérial fut caractérisé par une dictature de Napoléon basée sur l’armée. L’empereur créa une nouvelle noblesse, réduisit à rien la constitution de l’An VIII , supprima la liberté individuelle, gouverna avec l’aide de la police et voulut mettre en tutelle l’Eglise et l’Université. La politique impériale à l’égard de la papauté irrita les catholiques. Puis la masse de la nation fut profondément mécontente de l’aggravation des charges financières et militaires .

L’empereur avait su donner une vive impulsion à l’industrie, au travaux publics. Cependant, ce régime basé sur le pouvoir d’un seul homme était peu solide.»

Ou parmi tant d’autres, concernant le rétablissement de la centralisation :

«  Bonaparte voulut unifier les lois en fortifiant son pouvoir. Pour cela il fit achever le code civil entrepris sous la Convention. Bonaparte tout en admettant le principe de l’égalité imposait  celui de l’autorité : du mari sur la femme, du patron sur l’ouvrier. Il interdisait toute association et rétablissait même l’esclavage aux colonies. Enfin, les lycées et collèges étaient destinés à former des générations de fonctionnaires instruits mais étroitement soumis à L’état. »

Voilà une première lecture qui était destinée à des enfants de 4ème de 12, 13, 14 ans  mais les Français ont la mémoire si courte qu’il faut parfois la raviver.

A suivre

Source : lecteur

Publié le 12 février 2020, dans A vous la parole, Histoire, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. De nos jours Napoléon Bonaparte est regardé comme un dictateur machiste faisant du patriarcat exacerbé la norme pour toute la société française… Nous en subissons malheureusement encore tous les préjudices tellement les atavismes patriarcaux et machistes sont bien ancrés dans les mentalités, même dans celles qui se revendiquent  » évoluées  » ou  » avant-gardistes  » !

    De plus Napoléon a restauré l’esclavage alors même qu’il est reconnu contraire à la dignité humaine, proclamée pourtant dans notre déclaration universelle des droits humains et citoyens… Dès lors il est incompréhensible que Bruno Beschizza, sans aucune concertation avec les administrés, s’arroge le droit de baptiser un jardin de la ville du nom de ce dictateur et machiste invétéré. Nous comprenons en vérité que Beschizza a la nostalgie de ce temps où les femmes étaient soumises à leur époux, juste après avoir quitté la soumission au père ! C’est plutôt anachronique et ultra rétrograde comme vision….

    Les nombreux procès du maire pour contenir et entraver la parole citoyenne sont du même acabit… Ses accointances avec  » sens commun  » et  » la manif pour tous  » plaident pour la domination d’une minorité qui se juge bien pensante….et qui a la prétention de croire détenir LA vérité, en voulant l’imposer à toutes les autres minorités qui ont pourtant le droit de ne pas partager le même point de vue, et de vouloir vivre conformément à leurs valeurs, sans se voir privés des libertés accordées aux autres !

    Lors de la cérémonie des Césars, Joaquin Phoenix a fait remarquer que tous les combats qui étaient menés avaient un point commun : Celui de se battre contre toute forme d’injustice. Celle-ci apparait chaque fois qu’une minorité prend le pouvoir et impose aux autres sa vision égocentrée et restrictive de libertés :

    Ce qui se déroule depuis plusieurs mandats sur notre ville n’y échappe malheureusement pas :

     » Nous parlons du combat contre l’idée qu’une nation, qu’un peuple, qu’une race, qu’un genre ou qu’une espèce ait le droit de dominer, contrôler, utiliser et exploiter une autre en toute impunité. Nous sommes déconnectés du monde naturel et beaucoup d’entre nous sommes coupables d’une vision égocentrique du monde  » affirme Joaquin Phoenix et je partage son point de vue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :