Les constructions Verrechia en 8 photos

Les constructions Verrechia en 8 photos

Photos prises le 3 juin 2020 et Article rédigé le 4 juin par Catherine Medioni

Parfois les images valent mieux que les plus beaux discours et souvent trahissent les promesses de campagne de jadis non respectées….

Les 3 premières photos ont été prises rue Anatole France le 3 juin 2020 !

Elles montrent en bordure de rue excessivement étroite, la hauteur pharaonique de ces immeubles qui ont la prétention de rivaliser avec les constructions parisiennes, alors que Aulnay était apprécié pour ses pavillons avec jardins qui lui conféraient tout son charme et sa qualité de vie !

Vous remarquerez que la volonté maintes fois exprimée des Aulnaysiens dans les réunions portant sur le PLU sous Ségura ( lequel s’était mis beaucoup d’administrés à dos en raison de sa mégalomaniaque  » bétonnite aigüe  » ), concernait le refus catégorique et non négociable d’accorder des permis à des constructeurs dont les balcons surplomberaient la voie publique et les trottoirs !

Cette volonté pourtant clairement manifestée des administrés depuis de longues années, n’est actuellement toujours pas entendue, ni considérée, ni même respectée par les élus en charge de l’urbanisme, ce qui constitue une trahison majeure et un déni matériel et factuel de démocratie !

Sur la première photo, il faut lever la tête bien haut depuis le trottoir pour trouver le ciel…. car nous sommes littéralement face à un mur…. de béton ! Les claustrophobes et les amoureux des jardins et de feu les pavillons devront éviter cette rue ! Quant à ceux qui apprécieraient particulièrement de se faire doucher par l’arrosage des plantes prospérant sur les balcons, avec au moins22 proéminences surplombant le trottoir, ils ont une chance certaine de ne pas y échapper !

Il ne s’agit pas ici de s’opposer à toute construction de logements, mais juste de faire observer que entre  » charger la mule  » en autorisant des hauteurs qui suppriment la luminosité, le soleil , la vue sur le ciel et parfois la réception des réseaux pour tous les riverains, et le plaisir de déambuler dans une rue qui n’a plus d’ouverture ni d’espace pour les promeneurs, il y a des pas vraiment abusifs qui ont été franchis et qui mécontent les Aulnaysiens !

Ces récriminations justifiées concernant des hauteurs inharmonieuses et incompatibles avec l’existant, Messieurs Beschizza , Cahenzli et consorts devront les entendre et les accepter !

 

 

Les 5 photos suivantes ont été prises rue Fernand Herbaud, cette petite rue étroite qui subit déjà un hallucinant trafic de bus …. La verrue de béton que vous apercevez ci dessous montre que la mairie n’a pas exigé que ce mastodonte de béton soit à l’alignement de la rangée de pavillons….

 

 

Sur la photo qui suit vous constaterez qu’en plus du non alignement de l’immeuble avec les pavillons existants, comme dans la rue Anatole France, les balcons surplombent le trottoir déjà bien étroit …. Les Aulnaysiens se sont pourtant exprimé sur le recul des constructions de la voie publique et sur le refus des balcons au dessus de l’espace publique ! 

Pourquoi le droit des tiers et des riverains à sauvegarder la valeur de leur patrimoine et à préserver leur légitime cadre de vie n’est-il systématiquement pas respecté ? Pourquoi nos élus permettent à des constructeurs de léser les riverains en autorisant des constructions mégalomaniaques qui ne respectent en rien la spécificité paysagère et environnementale de notre ville ? Comment de telles constructions qui fâchent tous les Aulnay siens peuvent-elles être autorisées ?

La destruction du cadre de vie est malheureusement irréversible et nous déplorons qu’un recul de quelques mètres de la voie publique n’ait jamais été exigée ni imposée d’office, pour éviter cette sensation d’étouffement et de manque d’espace !

Pourquoi avoir autorisé 6 étages sur une rue si étroite, quand 4 étages se seraient davantage intégré à l’environnement ???

Tout se qui se construit, vu et observé de l’extérieur, ressemble davantage à des clapiers à lapins, et ce n’est pas le décorum extérieur qui changera ce sentiment ! les Aulnaysiens ont vraiment le sentiment que leurs élus se contrefichent de massacrer leur ville !

En vérité, à qui profite ces constructions ? Pas aux Aulnaysiens qui souvent n’en ont pas les moyens financiers, mais qui en revanche en ont plus qu’assez de subir toutes les nuisances qui en découlent : embouteillages, pollutions sonores et malodorantes, difficultés de circulation et de stationnement…. L’enfer quoi !

 

Les pavillons qui jouxtent ce mastodonte de béton doivent être ravis d’être pris en étau… Ont-ils seulement été dédommagés pour tous les préjudices subis ? Quant à ceux qui habitent en face, ils ne doivent pas se réjouir non plus ! Dans cette situation, il y a un prédateur vorace et beaucoup de lésés grâce à la complicité d’élus qui servent d’autres intérêts que ceux de leurs administrés !

 

 

 

À propos de Buselin Aurore

Responsable blog Aulnay cap

Publié le 4 juin 2020, dans Actualité, Art, artisanat, Culture, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Quel massacre écologique et dire qu’ils nous avaient promis, un arrêt immediat du Bétonnage après la construction de 2 immeubles sous l’ère Segura.

    Merci à Beschizza et son bras droit, Naguib Benlarbi, le Monsieur, Promoteur immobilier et bien sûr Mr Cannarozzo qui protège ses intérêts financiers et oublie ses combats d’antan par soumission, dommage, il aurait dû être Maire.

    Ils ont voulu du Béton dans le Sud de la Ville, ils vont se marcher de dessus et respirer de la merde et ils pourront se poser la question, pourquoi, ils ont autant de maladies respiratoires et autres.

  2. Après il faut savoir qu’il faut amener du foncier pour que la ville vive…
    Bon 2 étages de moins, je n’aurais pas été contre…

  3. Quelle horreur

  4. Un bloc de béton déposé au milieu d’une petite rue, en surplomb et encerclant de pauvres petits pavillons, et comment en partir si ce n’est que de vendre à des promoteurs pour finir le massacre , ça c’est du foncier. Comment peut-on à notre époque dénaturer, même en milieu urbain un projet PLU qui se voulait humain, vous l’avez écrit Monsieur le Maire.
    Si F. Herbaut, exMaire voyait cela il débaptiserait au plus vite sa rue.
    Aulnaysiens , une visite s’impose pour seulement vous faire un avis sur ce qu’il est possible de faire en banlieue, à Aulnay sous bois mais ne vous y attardez pas, fuyez

  5. Isabelle Cobos Forster

    Effectivement c’est bien triste de voir disparaître petit à petit ces charmants pavillons, que soit dit en passant j’avais découvert davantage lors de mes balades d’une heure autorisée pendant le confinement. On se rend compte que ‘grignotage après grignotage’ ça y est ce sont ces petits pavillons coincés qui n’auront plus leur raison d’être, qui seront les intrus, devenus anachroniques. Il faut sinon arrêter cette évolution au moins la ralentir et l’encadrer !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :