Suite et fin de notre reportage dans l’usine Chimirec à Dugny, la recherche, les contrôles et le marché

Suite et fin de notre reportage dans l’usine Chimirec à Dugny, nous nous proposons de mettre l’accent sur la recherche, les contrôles et comment Chimirec souhaite s’adapter par rapport aux évolutions technologiques.

Avant d’aller dans le vif du sujet, il est bon de rappeler que Chimirec évolue sur un marché concurrentiel (collecte – traitement des déchets industriels) où des géants comme Véolia, Suez ou Paprec proposent des prestations transverses. Cependant, Chimirec s’en sort plutôt bien et continue de gagner des nouveaux clients.

Chez Chimirec Dugny, il existe un laboratoire pour contrôler, sous forme d’échantillon, les déchets récupérés chez les industriels et les déchetteries collectives. Ces contrôles visent à vérifier si le contenu est bien celui annoncé par l’industriel. En cas de différence (présence plus massive de solvants ou de produits polluants), Chimirec peut se retourner vers son client pour exiger une pénalité ou une revue des tarifs.

Ci-dessous, nous vous proposons une vidéo d’un responsable du laboratoire Chimirec qui procède à ces contrôles :

Autre point d’attention, les évolutions du marché avec l’arrivée en force de la voiture électrique, ce qui signifie moins de collecte d’huiles claires auprès des garagistes. Chimirec nous informe que l’impact de la voiture électrique est pour le moment insignifiant, le volume d’huiles collectées étant toujours croissante. Cependant, Chimirec s’est déjà adapté à ce changement de marché et a commencé à développer un pôle spécialisé dans la collecte des batteries des voitures électriques.

A noter que Chimirec a déjà investi dans quelques camions à hydrogène pour réduire l’empreinte carbone de ses activités.

Dernier point concernant le confort des employés, il n’existe pas de cafétéria sur le site, et aucun restaurant d’entreprise n’est prévu sur le site à Aulnay-sous-Bois. Conscient des possibles allers – retours des employés qui généreront du trafic routier le midi, Chimirec souhaite se rapprocher auprès des autres entreprises de l’ancien site PSA pour ouvrir un restaurant d’entreprise partagé.

Chimirec semble donner toutes les garanties pour une implantation réussie sur l’ancien site PSA à Aulnay-sous-Bois. Alain Boulanger, président de l’association CAPADE qui défend le cadre de vie des Aulnaysiens, semblait rassuré et espère que cette implantation généra des emplois et des activités sur le bassin Aulnaysien.

Publié le 27 septembre 2020, dans Environnement, Sociétés, Technologie, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. L’essentiel c’est qu’un Monsieur, président d’une association inconnue, défenseur de quelle cadre de vie des Aulnaysiens soit satisfait de cette implantation….des emplois?
    70 sur 3 ans pouvoir ainsi prévoir d’avance est bien une gageure pour cette implantation surréaliste… Mais à Aulnay, tout est possible. Au fait, cette usine de déchets est-elle proche de chez lui ?

  2. @ Roger J. :  » un Monsieur, président d’une association inconnue  »

    Dans tous les cas, beaucoup plus connu que vous dans la blogosphère Aulnaysienne et cela depuis de nombreuses années !

    Sortez votre nez de votre écran d’ordinateur et au lieu de vilipender publiquement une personne respectable, désintéressée à titre personnel et totalement bénévole et dévouée à l’intérêt et à la cause du plus grand nombre d’Aulnaysiens, indiquez ce que vous faites à titre personnel et désintéressé pour la collectivité !

    Enfin pour répondre à la très vicieuse question …. :

     » Au fait, cette usine de déchets est-elle proche de chez lui ?  »

    … d’une pourriture anonyme et pleutre qui a le culot de laisser planer des sous-entendus nauséabonds quant à la démarche sans arrière pensée et à la moralité sans faille de cette personne :

    Non, l’habitation de cette personne n’est pas implantée à proximité de cette usine, ce qui ne l’empêche nullement de défendre les intérêts d’autrui même s’il n’est pas directement concerné.

    Vous fonctionnez manifestement toujours avec les vieux paradigmes éculés qui entretiennent les discordes et l’individualisme forcené, et votre commentaire est a classer parmi ceux de tous ces trolls dont on a clairement compris les motivations scélérates !

  3. Comment vous répondez au vilain troll avec des motivations scélérates, une question vicieuse…., que de temps à perdre et vous n’acceptez jamais que l’on ne partage pas vos vues sinon c’est l’agression, peu démocratique et vous luttez contre la majorité comme moi, comprends pas?
    Bon quelques secondes pour répondre sommairement, après ce sera terminé
    Oui, une association peu connue des Aulnaysiens, juste un peu au sud et surtout proche de la majorité municipale, je connais bien et là vous me surprenez beaucoup mais vous ne savez peut être pas
    Non pour la qualité de vie en acceptant cette usine qui serait donc proche de 2500 logements, j’espère que non, ni cette usine pas anodine quoi qu’en pense ce président, peut être technicien pour juger, ni les 2500 logements. 70 emplois en 3 ans, on plaisante, c’est pour appater… Souvenez-vous 10000, 20000 …emplois , je ne sais plus? à Gonesse
    Au fait et pourquoi on ne l’installerait pas sur les terrains de la croix blanche, je plaisante quoique..
    Beaucoup à dire mais mon temps m’est compté

  4. @ Roger.j

    Vous n’avez pas mieux à faire vous-même que d’agresser et médire d’une personne que vous ne connaissez pas et qui ne vous a jamais nui, bien planqué derrière votre ordinateur en recourant à un nouveau Pseudo ?

    Je n’agresse jamais les personnes correctes et courageuses qui n’agressent pas les autres. En revanche je n’hésite jamais à remettre à leur place celles qui agressent les autres et cherchent à les discréditer, ce qui est votre cas. Un dicton populaire affirme que  » qui sème le vent, récolte la tempête  » ! Donc n’inversez pas les rôles et assumez la pleine responsabilité de votre agression publique envers cette personne !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :