80% des habitants de la rue Maxime Gorki à Aulnay-sous-Bois contre le nom Jacques Chirac

@Le Parisien

C’est de nouveau un mini bras de fer dans une rue pourtant bien tranquille du sud de la ville d’Aulnay-sous-Bois. La rue Maxime Gorki, longue de près d’un demi-kilomètre, va changer de nom. C’est en effet suite à une délibération du conseil municipal que cette rue va s’appeler « rue Jacques Chirac », en hommage au très célèbre président de la République, mort récemment.

Mais les riverains ne baissent pas les armes et n’acceptent toujours pas le changement de nom. En effet, cette idée, qui peut paraître louable de prime abord, s’est effectuée sans concertation des habitants. Cependant, c’est bien au conseil municipal de statuer, même si une concertation est tout de même privilégiée dans le débat démocratique.

Du côté de la majorité municipale, on se gargarise. Elu dès le premier tour, Bruno Beschizza est tout puissant à Aulnay avec une opposition fragmentée, mal organisée, silencieuse ou parfois trop extrême dans son idéologie. Les membres de la majorité s’en donnent à cœur joie et jouissent de cette toute puissance pour imposer leur vision à Aulnay-sous-Bois.

Ironie de l’histoire : le mouvement de contestation des riverains de la rue Maxime Gorki n’est autre que Jacques Mootoogounden, membre éminent de l’association Capade. S’il conteste ardemment ce changement de nom, il déclare fièrement avoir voté Bruno Beschizza lors des dernières élections municipales. Le dicton n’a jamais été aussi vrai : dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

Publié le 28 février 2021, dans Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Le comportement de la municipalité actuelle fait dans le déni de démocratie absolu. Il ne manquait pourtant pas de rues qui ne lésait aucune personnalité du passé pour honorer Jacques Chirac. Mais non, ces imbus d’eux mêmes à la pensée réductrice entendent défaire l’histoire pour imposer une vision de droite où tout ce qui a été fait par la gauche en matière d’avancée sociale et humaniste doit être éradiqué, effacé ! Quelle petitesse d’esprit !

    Pourtant l’être humain ne se réduit pas à une étiquette politique ! Il est bien plus que son appartenance revendiquée à un parti et Maxime Gorki est avant tout un écrivain Russe dont l’œuvre littéraire ne mérite pas l’oubli. Enfin, il est inadmissible qu’une équipe municipale ne consulte pas la population et en priorité les résidents de la rue que l’on veut débaptiser.

    Carton rouge donc pour cette municipalité qui fait dans l’autocratisme insupportable

  2. Consternant, aucun commentaire des aficionados habituels de la majorité d’Aulnay, mais difficile de justifier une telle déconsidération à l’encontre d’Aulnaysiens.
    Comment deux élus aulnaysiens d’aujourd’hui, élus de longue date n’y avaient-ils pas pensé avant, Mrs.Canarozzo, Chaussat , expliquez-nous . Même Mrs Abrioux, Gaudron pourtant maires n’y avaient pas songé, on les regrette aujourd’hui .
    Heureusement que j’ai quitté Aulnay sous bois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :