Déclaration du PCF Aulnay-sous-Bois suite aux propos du Maire et Les Républicains

Le 1er tour des élections départementales et régionales est marqué par une forte abstention exprimant tout à la fois désintérêt quant aux scrutins et contestation des institutions sclérosées ne laissant aucune place à l’exercice de la citoyenneté
entre 2 scrutins.

C’est un fait que tous les candidats et toutes les forces politiques engagés dans ces élections doivent comprendre pour permettre de transformer nos institutions afin qu’elles instaurent la nécessaire confiance des citoyens en leur pouvoir d’intervention collective sur leurs vies.

C’est avec consternation que nous prenons connaissance de la déclaration de M. B. Beschizza qui, dans un brulot rappelant les pires épisodes de la vie politique contemporaine, insulte, calomnie, dévoie ses adversaires, leurs ambitions pour le département et la région, les projets qu’ils nourrissent avec et pour les citoyens. En un mot, le premier magistrat de la ville se comporte tel un chroniqueur de bas étage cherchant à faire “le buzz”. Ce comportement est indigne d’un maire, d’un candidat républicain, quand bien même il engage par ses propos son Parti “Les Républicains”.

Se présenter comme un gestionnaire en bon père de famille et se conduire en potentat haineux de tout ce qui diffère de lui n’encourage pas à s’intéresser à la chose publique, à la vie politique!

OUI, il existe une alternative à cette conception quasi totalitaire du débat.

NON, nous ne partageons pas vos conceptions et vos choix destructeurs du service public.

NON, nous ne pensons pas que le marché permet de réguler et d’améliorer les services qu’ils soient de santé, d’éducation ou encore de transport.

NON, nous ne considérons pas que la sécurité des personnes est secondaire, surtout quand on sait que celles et ceux qui vivent le plus l’insécurité sont ceux-là même qui souffrent du manque de service public. Il ne suffit pas de bomber le torse sur les marchés, fier de faire payer à ses administrés une police municipale pléthorique pour que la sécurité soit au rendez-vous !

OUI, un plan d’urgence pour la jeunesse est nécessaire ! Nos candidats de gauche Oussouf Siby et Adélaïde Gandji aux départementales et Julien Bayou, Audrey Pulvar et Clémentine Autain aux régionales s’engagent à faire vivre cette priorité pour l’éducation, pour l’autonomisation, pour la mobilité, pour le logement.

OUI, il y a urgence à modifier intelligemment et de façon volontaire et réfléchie nos comportements et mode de consommation (ainsi que de production d’ailleurs). C’est pour cela que nos candidats veulent favoriser les circuits courts, la  restauration collective en nourriture bio, la lutte contre les passoires thermiques des structures collectives et des habitats collectifs.

OUI, il y a urgence à valoriser tout comportement solidaire, à multiplier les soutiens aux associations qui œuvrent à cela tout en développant des services publics de proximité, partout… et tout particulièrement dans notre département.

OUI, il y a urgence à prendre soin des petits, des aînés. Faire cesser la désertification médicale en finançant les études de celles et ceux qui s’engagent à exercer leurs métiers de santé dans notre département.

OUI, OUI et OUI, nous sommes plein de projets que nous voulons mettre en œuvre avec nos concitoyens dans le respect mutuel, dans la concertation !

Alors OUI, il y a un choix à faire dimanche 27 juin.

Ou continuer à s’autosatisfaire de la situation en insultant qui veut en sortir… ou chercher une issue à ces situations de crises écologique, sociale et démocratique ! C’est cette alternative que choisissent avec clarté les communistes.

Les résultats du 1er tour nous donnent espoir : Le département peut conserver une gestion visant ces objectifs sociaux, écologiques et démocratiques animée par des élus de gauche et écologistes (PCF, LFI, PS, EELV). Malgré les pronostics, la région peut “basculer” dans une nouvelle période de progrès plaçant la réponse aux besoins sociaux et aux exigence écologiques comme objectifs prioritaires !

Est-ce cette perspective qui inquiète M. Beschizza?

Peut-être… mais cela n’excuse en rien la bassesse et la pauvreté de ses propos.

Les aulnaysiennes et aulnaysiens par leur intelligence répondront par les urnes dimanche 27 juin !

Source : communiqué PCF Aulnay-sous-Bois

Publié le 24 juin 2021, dans Politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. @PCF « Beschizza engage par son propos son parti #LR ? Il n’est visiblement pas le seul, pas étonnant que Pécresse fasse de même.

    C’est sur à présent 1933 is back, auparavant les juifs aujourd’hui les musulmans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :