Interdiction de l’obligation vaccinale par la cour Européenne des droits de l’homme !

La Cour européenne des droits de l’homme  a décidé le 27.01.2021 dans sa résolution 2361/2021, entre autres, que personne ne devait être vacciné contre sa volonté ni sous la pression.

Les 47 États membres sont par conséquent invités à signaler avant la vaccination que celle-ci n’est pas obligatoire et que les personnes non vaccinées ne doivent pas subir de discrimination.

La discrimination est également expressément interdite en cas de risques sanitaires existants ou si une personne ne souhaite pas être vaccinée. Les fabricants de vaccins sont tenus de publier toutes les informations sur la sécurité des vaccins.

Avec cette résolution, la plus importante organisation de défense des droits de l’homme en Europe a désormais établi des normes et des obligations, ainsi que créé des lignes directrices en vertu du droit international, qui doivent être appliquées par les 47 États membres, y compris l’UE en tant qu’organisation.

Les discriminations, par exemple sur le lieu de travail ou les interdictions de voyager pour les personnes non vaccinées, sont donc légalement exclues.

Le président Macron qui instaure et impose une obligation vaccinale et met en place un pass sanitaire liberticide contrevient aux recommandations et aux résolutions de la cour européenne des droits de l’homme qui ont pourtant valeur d’obligation !

Vous pouvez prendre connaissance de cette résolution sur le lien ci-dessous :

https://pace.coe.int/fr/files/29004/html

Je reproduis ci-dessous les articles qui interdisent l’obligation vaccinale, les pressions, les mesures de coercition et de rétorsion telles que les privations de libertés individuelles inaliénables instaurées par Macron, rendant impossible toute vie dans la dignité pour ceux qui ne veulent pas se soumettre à une vaccination dont on ignore les effets délétères à plus ou moins long terme : privation de travail donc de ressources pour assurer sa subsistance, de loisirs et de culture, interdiction d’aller et venir en toute liberté et sans restriction aucune…

7.3    pour ce qui est de garantir un niveau élevé d’acceptation des vaccins:

7.3.1   de  s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement

7.3.2    de  veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner

7.5.2   d’utiliser  les certificats de vaccination uniquement dans le but désigné de surveiller l’efficacité du vaccin, les effets secondaires potentiels et les effets indésirables

La volonté d’Emmanuel  Macron  de s’affranchir des lois qui protègent et garantissent la jouissance des droits humains et des libertés individuelles est un immense abus de pouvoir qui crée un apartheid sanitaire et social que le peuple de  France ne doit pas accepter !  Chaque citoyen est propriétaire de son corps physique et mental et doit rester souverain dans la gestion de sa santé.

De même qu’un réfractaire à la vaccination n’a pas à empêcher un concitoyen de se faire vacciner s’il le souhaite, un vacciné n’a pas à obliger un compatriote à subir le vaccin contre son gré, ni à le couvrir de noms d’oiseaux et de qualificatifs excessifs parce qu’il refuse de s’y soumettre en son âme et conscience !  La liberté de conscience doit être respectée et les obligations deviennent des abus de pouvoir et d’intolérance !

Article  rédigé  le  15  juillet  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 16 juillet 2021, dans Actualité, International, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 36 Commentaires.

  1. Bonjour Catherine, Je te remercie de cette information essentielle. Bien à toi,

  2. Mme Médioni.

    Le ton de ce nouvel article me parait plus conforme à l’expression d’une opinion, ouvrant la porte à un débat.
    Il me semble qu’en l’occurrence les avis de la Cour Européenne sur le sujet de la vaccination. sont plus des recommandations que des obligations.

    Voir un avis récent de cette même cour au sujet d’une question concernant la République Tchèque.

    Cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ patrice | 16 juillet 2021 à 14 h 55 min ;  » Il me semble qu’en l’occurrence les avis de la Cour Européenne sur le sujet de la vaccination. sont plus des recommandations que des obligations  »

      Il me semble au contraire que c’est clairement écrit noir sur blanc dans l’article ci-dessous, non ? Ou alors nous n’avons pas la même compréhension du français ou nous ne parlons pas la même langue…..

       » 7.3.1 de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement  »

      Et encore implicitement réaffirmé par l’article suivant :

       » 7.3.2 de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner  »

      Enfin le pass sanitaire est un abus de droit puisque les certificats prouvant la vaccination ne doivent servir  » qu’à vérifier l’efficacité du vaccin, ses potentiels effets secondaires ou encore ses effets indésirables  » par le corps médical, mais pas du tout pour contrôler politiquement et socialement la vie des gens, ni limiter leurs droits, leurs déplacements et leurs libertés.

      Bien cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ Arnaud | 16 juillet 2021 à 16 h 34 min

      Chacun doit rester souverain et seul décisionnaire de ce qui est médicalement administré à son corps. Aller contre la volonté d’un citoyen et criminaliser le refus d’un acte médical est un acte d’oppression et de dictature qui empêche la jouissance des libertés individuelles et qui ne respecte plus les droits humains et citoyens !

  3. concrètement a t on le droit de refuser la vaccination ?

    • Catherine Medioni

      @ sidonie | 17 juillet 2021 à 7 h 32 min

      Oui plusieurs lois, tant nationales qu’internationales, vous reconnaissent le droit de refuser la vaccination et tout acte médical que vous jujeriez menaçant pour votre santé. Macron est clairement hors la loi et outrepasse ses prérogatives de chef d’état !

  4. après consultation de certains toubib risque d’ici quelques années +ou- 4 ans arrivée en masse de leucémie provoquée par le vaccin ARN
    pourquoi vacciner les vieux dont je fais partie ? tout simplement il y a trop de personnes agées dixit la responsable du FMI… et puis faire mourir les vieux = économies sur les retraites que le gouvernement ne paiera plus

  5. Catherine Medioni

    La Cour Européenne des droits de l’homme n’interdit pas la vaccination à ceux qui la souhaitent et reconnait que certaines maladies ont régressé ou ont été éradiquées grâce à la vaccination, mais interdit formellement de l’imposer à qui ne la veut pas !

    Aucun acte médical de quelque nature que ce soit ne doit être administré de force sans le consentement libre et non contraint du patient, ce qui avait déjà été acté par la loi Kouchner de 2002. Elle reconnait donc autant les droits de ceux qui veulent le vaccin que de ceux qui ne le souhaitent pas. Toute la subtilité est là !

    Par conséquent les pro-vaccins doivent cesser de vouloir contrôler la vie, le corps et la santé de ceux qui ne veulent pas des vaccins, puisque que les anti-vaccins n’empêchent pas la vaccination de ceux qui la souhaitent !

    De plus, si vraiment les vaccins sont si efficaces, les vaccinés n’ont plus rien à craindre des non vaccinés…. Alors arrêtez de les juger et de les traiter d’irresponsables ou d’égoïstes parce que pour l’instant nous assistons surtout à un incroyable fascisme sanitaire qui divise les familles, les amis, la société entière et qui aboutit au final à un véritable apartheid social déplorable !

  6. Je me permets de citer le commentaire que René Augustin Bougourd (ancien prof d’histoire) a déposé sur MonAulnay.com et qui me parait la meilleure réponse à cette polémique que je juge mal cadrée:

    Je conseille à tous de relire l’article 4 de la Déclaration des droits de 1789, solennellement réaffirmée par les constitutions de 1956 et 1958;
    « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. »
    Contribuer en refusant de se faire vacciner, à la propagation de l’épidémie me semble en effet une forme de nuisance. La sûreté étant un autre droit fondamental, je crois qu’on peut soutenir que la santé en fait partie.
    Quand à la comparaison avec la persécution des Juifs, c’est de la pure ignominie. Je rappelle que dans la définition du fait d’être Juif donnée par les nazis, l’acte de volonté ne jouait aucun rôle.On choisit de n’être pas vacciné, pas d’être Juif, même si, à juste titre, on peut en être fier.

    • Vous êtes à côté de la plaque, avec tout le respect qui vous est dû. Les anti-vax sont les plus respectueux des mesures de protection contre le Covid! Si tout le monde avait le même comportement, on n’en serait pas là! Que penser d’un Président qui joue au ravi de la crèche en public, sans masque, sans distanciation, et qui promulgue des lois liberticides qu’il ne s’applique pas à lui-même ? Savez-vous que les vaccins contre le covid ont tué, en proportion, plus de personnes en 6 mois que le vaccin contre la grippe saisonnière en 30 ans ! (statistiques officielles de pharmacovigilance de ce mois de juillet 2021). Et vous voulez envoyer à l’abattoir des personnes qui se posent, à juste titre, des questions essentielles sur l’innocuité de cette méthode ? Ils sont où les inconscients, où peut-être devrais-je dire complices au vu de l’ardeur mise à fermer les yeux ?

  7. Merci docteur, que dis-je PROFESSEUR ÉMÉRITE.. Dommage que vous n’ayez pas été élu avec vos 1 Aulnaysien sur 16 😂😂😂

  8. Catherine Medioni

    @ Hervé Suaudeau | 19 juillet 2021 à 15 h 34 min

     » Contribuer en refusant de se faire vacciner, à la propagation de l’épidémie me semble en effet une forme de nuisance.  »

    Ce n’est pas le refus de se faire vacciner qui contribue à la propagation du virus, mais le fait de participer à des grands rassemblements, de voyager et de ramener la maladie et d’être négligent dans l’application des mesures barrières. Il faudrait tout de même cesser d’accuser les non vaccinés de propager la Covid car ceux qui sont vaccinés propagent et transmettent également la maladie, ce qui revient à dire que la vaccination n’est pas fiable et qu’en plus rien ne nous certifie qu’elle ne nous réservera pas de très mauvaises surprises plus tard sur le plan sanitaire. Nous n’avons pour l’heure aucun recul sur les effets de cette vaccination et il me semble que le principe de précaution en la circonstance devrait être prioritaire.

    Le premier devoir de la médecine est de ne pas nuire, et nous n’avons aucune certitude que le vaccin n’est pas nuisible à plus ou moins long terme ! Mais cela nous ne le saurons que dans quelques temps…..

    D’autre part, pourquoi les laboratoires ne mettent pas au point des médicaments et remèdes une fois que le virus est contracté plutôt que des vaccins ?

    Il appartient à chacun de prendre en charge et de préserver sa santé pour ne pas contaminer autrui, ni être vecteur de maladie par des comportements insensés qui ne respectent pas les gestes les plus élémentaires pour arrêter toute transmission.

    Imposer de force une vaccination qui peut-être néfaste au final est également une forme de nuisance !

  9. @Troll Muda, élu pas émérite 1 électeur sur 9 et tu ramènes ta fraise… Va bosser pour ce qu’on te paye!

  10. Madame je suis antivax et anti pass, mais désolé ceci est un gros mensonge de votre part. Ce n’est pas la cour européenne des droits de l’homme mais uniquement le parlement européen qui a pondu cette « RÉSOLUTION » elle n’est donc de fait pas contraignante.

    • Catherine Medioni

      @ Patrice B | 30 juillet 2021 à 14 h 55 min

      Non ce n’est pas  » un gros mensonge  » de ma part puisque je n’ai fait que reproduire textuellement ce que la cour Européenne recommande !

      Dans tous les cas de nombreuses lois nationales ( loi dite Kouchner de 2002 entre autres ) et internationales interdisent l’obligation vaccinale et tout acte médical administré de force et non consenti.

      Enfin à quoi sert-il d’émettre des recommandations si elles ne sont pas appliquées ?

      Dans le pays des droits humains et citoyens, nul n’a le droit d’interférer dans le libre arbitre et la souveraineté de chaque être humain, fût-il président de la république !

      Le comportement de ce gouvernement ne peut conduire qu’à une légitime insurrection que l’article 35 de la convention universelle des droits de l’homme encourage comme un devoir.

      Bien à vous.

  11. Catherine Medioni

    @ Martin | 1 août 2021 à 13 h 12 min

    Je me réjouis que vous ayez posté ce commentaire qui démontre que de temps en temps des citoyens cessent de gober la doxa gouvernementale relayée par les  » merdias  » dominants dont les  » journaleux  » perroquets répètent inlassablement la propagande que les pouvoirs en place veulent faire entrer de force dans les crânes moutonnisés du plus grand nombre.

    Où sont les journalistes d’investigation pour mener des enquêtes et confronter les chiffres réels entre les bénéfices artificiellement mis en avant et les risques minimisés ou soigneusement camouflés ? Pourquoi de nombreux médecins, virologues et chercheurs scientifiques dont le professionnalisme et le sérieux ne sont pas à remettre en cause sont vilipendés et décrédibilisés chaque fois qu’ils alertent sur les dangers de cette vaccination ?

    Il y a effectivement un abyme entre les discours de Macron et de ses suppôts dociles et les retours de pharmacovigilance qui démontrent bien que les vaccins sont loin d’être inoffensifs et que l’obligation vaccinale et le Pass sanitaire légitimement tant décriés dans des manifestations croissantes dont on parle fort peu, sont l’un et l’autre une manière dictatoriale, voire coupablement criminelle, d’injecter de force des substances délétères sur le plan neurologique qui altèrent gravement la santé jusqu’à conduire à des hospitalisations, des pronostics vitaux engagés et même jusqu’à la mort sur des sujets qui étaient jusqu’alors en bonne santé !

    On a un peu le sentiment que l’on assiste, impuissants et sidérés à un génocide à retardement ….

  12. Madame, autant que j’espérais que ça soit une décision CEDO,pour avoir un précédant…. vous êtes dans la confusion.Ce que vous citez, c’est des articles provenant, malheureusement, du parlement européen….non pas une décision CEDO. S’il-vous-plaît plaît… vérifiée ce que vous écrivez, autrement vous risquez a nuire plus que aider. Confondre CEDO et Parlement européen….ca ne se fait pas, vous perdez en crédibilité. Merci quand même pour l’article, c’est déjà quelque chose.

    • Catherine Medioni

      @ Teodor | 8 août 2021 à 19 h 03 min

      Il s’agit d’une résolution de l’assemblée parlementaire européenne qui s’impose à toutes les assemblées parlementaires de chaque pays qui composent l’Europe, donc aussi la France !

      La date du 27 janvier 2021 de cette résolution est intéressante car elle indique et prouve une anticipation des problèmes éthiques que poserait une obligation vaccinale et des mesures discriminatoires et coercitives envers les citoyens qui seraient contraires aux droits humains et citoyens.

      Les annonces d’Emmanuel Macron du 12 juillet 2021 vont bien évidemment à l’encontre de toutes les recommandations qui figurent dans ladite résolution ! C’est ce que j’ai voulu mettre en exergue et soulgné. Ces mesures sont d’autant plus abusives, qu’elles piétinent le libre arbitre et la souveraineté inaliénables de chaque être humain sur son propre corps.

      Un président ne devrait jamais s’arroger ces pouvoirs ! Seul Dieu en est le souverain !

      Pour votre information, plusieurs avocats et différents cabinets ont d’ors et déjà saisi la Cour Européenne des droits de l’homme pour qu’elle statue sur les abus de pouvoir d’Emmanuel Macron envers son peuple. ! Une telle oppression justifie la fronde grandissante que nous observons depuis 4 semaines dans toutes les villes de France en plein, été et qui est recommandée et même encouragée par l’article 35 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen.

      Quoi qu’il en soit, en attendant qu’une jurisprudence s’élabore à partir des réalités que nous vivons dans une grande souffrance, quantité d’autres lois nationales et internationales interdisent tout acte médical non consenti ! Parmi elles, la loi Kouchner de 2020 qu’Emmanuel Macron transgresse ….

      J’espère vous avoir éclairé. Bien à vous.

    • Catherine Medioni

      Désolée, une coquille s’est introduite :

      Loi Kouchner de 2002 et non de 2020

  13. Stéphane Aldrighettoni

    Je fais un peu l’avocat du diable.. certes le vaccin n’est pas obligatoire , certes la discrimination est interdite.

    Néanmoins, si mon gamin non vacciné est dans une classe de vaccinés, qu’un vacciné tombe malade, que mon fils est négatif, et bien il sera le seul à devoir rester enfermé à la maison, sans école ( le distanciel sera après les cours , il aura des pdf…).

    Ça me met en rage , mais je ne vois rien dans le texte qui empêche l’école de virer mon gamin à chaque fois qu’un vacciné sera positif, car sur les termes c’est pas discriminatoire c’est de la protection de personnes non vaccinées .

    (Nb: selon moi , avec mon vocabulaire de personne peu instruite, c’est de la discrimination , c’est dégueulasse )

    Si vous arrivez à éclairer ma lanterne je suis preneur. Cdlt

  14. Why if this Decision was Made on JANUARY!? Thst is almost like 3years given the Warp speed Decisions gov are taking. I am An Attorney I. The Caribbean and an struck this hadn’t been done ZBUT NOW I am more disturbed because how can such a MAJOR decision be surpressed

  15. Stéphane,

    Pour le cas de figure que vous signalez, tous les enfants de la classe de votre enfant sont vaccinés, et seul votre enfant ne l’est pas.
    Un cas se produit, votre enfant doit rester chez lui.
    Je suis d’accord avec vous pour dire que la décision parait surprenante.
    Pour autant je fais confiance à votre force de persuasion et au bon sens du directeur de l’école pour traiter intelligemment cette hypothèse.

    Je vous rassure, votre hypothèse n’a que peu de chance de se produire sachant qu’à ce jour il n’y a que 17% des enfants entre 12 et 18 ans qui sont vaccinés.

    Pour que votre hypothèse se produise, il faudrait sans doute qu’en Seine Saint Denis, le taux de vaccination des enfants soit de l’ordre de 90%.
    Lorsque nous aurons atteint ce taux, je crois que l’épidémie ne sera plus trop active dans notre département.

    A suivre.

  16. Catherine Medioni

    @ à tous les pro-vaccins agressifs et méprisants qui pensent détenir la vérité et l’imposer de force sans appliquer le principe de précaution, ni douter un seul instant que les chiffres qui nous sont donnés ne reflètent pas la réalité, veuillez vous en tenir aux lois nationales et internationales, pour respecter à minima le droit inaliénable de chacun à disposer de son corps comme bon lui semble et à refuser tout acte médical auquel il ne consent pas sans avoir à s’en justifier.

    Les pro-vaccins se comportent comme des fascistes de la pensée unique, se croient à tort supérieurement intelligents ( pourtant ils n’en ont pas l’exclusivité ) et sans en être conscient ni le savoir, deviennent les idiots utiles collaborant avec des dirigeants qui outrepassent leurs prérogatives de pouvoirs en imposant par la force, la contrainte et quantité de moyens odieux de coercition, une vaccination dont la nocivité et même la toxicité sur le court, moyen et long terme est de très loin supérieur aux pseudos bénéfices ! ( Observez et analysez ce qui se passe en Israël où désormais ce sont les vaccinés qui tombent malades et remplissent les hôpitaux )

    Les seuls bénéfices de ces vaccins en réalité ne vont pas à l’humanité, mais aux laboratoires pharmaceutiques qui s’enrichissent sans être jamais inquiétés pour avoir provoqué des handicaps, des maladies invalidantes et des décès, dont les oligarques qui les financent ne visent que la dépopulation par la stérilisation, les maladies provoquées à retardement et pour certains la mort immédiate et directe !

    Ma conscience m’interdit de collaborer à ces mensonges et me fait obligation d’alerter et d’avertir sans imposer quoi que ce soit à qui que ce soit. Chacun est libre de penser ce qu’il veut, de croire ou de ne pas croire, d’adhérer ou de ne pas adhérer à des injonctions de vaccination pressantes et liberticides, encore faudrait-il que les censures que l’on voit fleurir partout dans le monde et la chasse à toutes les voix dissidentes de chercheurs, médecins ou lanceurs d’alerte ne nous fassent pas soupçonner légitimement une manipulation de masse visant à nous mener dans le plus grand secret à  » l’abattoir  » !

    Il ne faut pas se voiler la face : ce n’est pas parce que l’on nous assène des mensonges à longueur de journées, que cela devient automatiquement des vérités. Inversement ce n’est pas parce que quelques courageuses voix s’élèvent envers les apparences trompeuses que leurs alertes ne sont pas à vérifier ni à prendre sérieusement en considération. Ce n’est pas non plus parce que la majorité des humains préfèrent des mensonges qui rassurent plutôt que des vérités qui dérangent que l’on doit prendre pour argent comptant et comme les seules alternatives et uniques solutions, les mesures préconisées par nos dirigeants.

    Il y en a d’autres, mais ceux qui sont aux commandes et qui servent les intérêts de Big Pharma, ne veulent surtout pas qu’elles soient explorées. Alors on radie les médecins qui on guéri des patients atteints de covid sans qu’ils aient eu besoin de passer par le service des urgences ni occuper des lits de réanimation, on conspue et on ridiculise publiquement les chercheurs qui ont pourtant fait leurs preuves, et on fait taire également la société civile qui s’exprime sur les réseaux sociaux en fermant les groupes et les comptes !

    Un tel déferlement de censure et de procès en légitimité à des experts du monde scientifique et médical qui alertent sur la nocivité irréversible de ces  » vaccins  » qui n’en sont pas, est un indice certain que des vérités cachées et scandaleuses ne doivent surtout pas être révélées, du moins pas tant qu’un maximum d’êtres humains se soient fait vacciner et  » piéger  » par l’introduction dans leur corps de substances qui au lieu de préserver leur santé, va dégrader leur état sanitaire, pour certains tout de suite, pour d’autres beaucoup plus tard….

    Dans le contexte d’une telle incertitude concernant l’absolue innocuité de ces injections, et devant l’absence totale de recul quant à ses effets sur le moyen et long terme, l’obligation vaccinale imposée par le gouvernement à toutes les catégories de population, dont nos enfants, m’apparait être de plus en plus un génocide programmé, une bombe à retardement, et donc un crime  » parfait  » contre l’humanité !

    Que ceux qui veulent se vacciner le fassent ! Je leur souhaite de n’avoir jamais à le regretter. Que ceux qui ne veulent pas de ces injections soient respectés et non discriminés ni agressés.

    Depuis les premiers cas de Covid apparu en janvier 2020 en France, j’ai traversé la pandémie sans jamais l’avoir contractée, même lorsque ma fille en a été affectée, et je n’ai jamais été vecteur de transmission.

    ….

  17. Mme Médioni,

    Comme je vous l’ai déjà écrit, attention aux arguments que vous employée. certains peuvent très bien vous êtes appliqués.

    « ce n’est pas parce que l’on nous assène des mensonges à longueur de journées, que cela devient automatiquement des vérités. »

    C’est le danger lorsque l’on met en avant des croyances et pas des faits.

    Cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ Patrice | 22 août 2021 à 19 h 20 min

      Voudriez-vous dire que les témoignages d’effets très indésirables des vaccinés après leurs injections ne sont que des croyances et non des faits ?

      Personnellement je ne doute pas de la sincérité de leurs témoignages ni de l’authenticité des photos des désordres visibles provoqués par les injections puisque jamais auparavant ils n’avaient souffert de ces problèmes de santé. Et c’est justement parce que leurs désordres sanitaires n’ont jamais été pris en considération par le corps médical, ni remontés à la pharmacovigilance qu’ils se  » rabattent  » sur un groupe fermé consacré aux effets indésirables du vaccin contre le Covid.

      D’autre part, qu’avez-vous à dire concernant l’obligation vaccinale qui est un acte médical auquel bien des citoyens ne consentent pas ? Cette obligation scélérate viole d’autant plus les lois nationales et internationales, qu’elle s’impose avec un pseudo vaccin qui n’est encore qu’en phase expérimentale. Les citoyens sont donc légitimes à refuser de servir de cobaye de laboratoire !

      Je n’empêche nullement ceux qui veulent se faire vacciner de le faire, mais je ne suis plus du tout d’accord lorsque ces mêmes vaccinés font un prosélytisme agressif et maltraitent les réfractaires en les traitant d’égoïstes, d’irresponsables ou de complotistes ! Que chacun fasse en son âme et conscience et ne se sente pas le droit d’imposer à son prochain ce qu’il ne veut pas !

      Cordialement.

  18. Mme Medioni.

    Je peux comprendre que vous ayez des doutes sur la prise en compte de certains effets secondaires graves.
    Ce que je ne comprends pas c’est l’apparente absence de volonté de lever ces doutes ?
    Par 2 fois je vous ai proposé des pistes de recherches. Peut être avez-vous eu des réponses ?
    Pour ce qui est de l’obligation vaccinale des personnels soignants, elle ne me choque pas. Elle existe déjà pour d’autres cas. Il me e paraît difficile à admettre qu’un soignant puisse contaminer un patient.

    Cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ Patrice | 23 août 2021 à 13 h 12 min

      J’ai la certitude que la létalité du Covid a été artificiellement aggravée et augmentée par des morts d’une toute autre maladie durant la même période. Nombre de familles ont été surprises par la cause du décès mentionné sur le certificat…. A mon humble avis, c’était pour faire naitre la terreur dans la population, parce qu’il y avait déjà cette obligation vaccinale dans les cartons, avec un produit nocif et toxique pour la santé humaine.

      J’ose espérer que vous n’ignorez pas que de nombreux oligarques et chantres de la dépopulation massive cherchent tous les moyens pour la diminuer…. par la stérilisation, l’infertilité, les maladies graves engageant le pronostic vital et en dernier recours par la mort ! Eh bien je pense qu’avec cette  » pandémie  » que l’on a montée de toutes pièces alors que la létalité est inférieure à une grippe saisonnière, ou même à d’autres maladies, on a trouvé la parfaite justification à l’obligation vaccinale, bien que cette dernière soit totalement illégale car contraire à toutes les lois nationales et internationales.

      Les laboratoires nous ont pondu dans l’urgence un cocktail absolument détonant et délétère pour la santé humaine, avec le soutien de nos dirigeants corrompus et malveillants qui se sont fait fort de l’imposer par la force, la contrainte et de nombreuses mesures coercitives illégales à toute la population qui non seulement est utilisée sans son consentement éclairé comme des cobayes, mais qui va la décimer, à court, moyen et long terme.

      Il y a bien plus de morts, de handicaps, d’effets indésirables gravissimes avec la vaccination qu’avec le covid lui-même dont on guérit, excepté peut-être pour les personnes souffrant de comorbidité. Tous les courageux lanceurs d’alerte que l’on censure ou que le gouvernement ridiculise et radie le disent et le prédisent !

      Selon moi cette vaccination forcée et à grande échelle est un génocide programmé qui nous promet de très macabres surprises dans les prochains mois et années, à en juger par ce qui se passe déjà au présent et qui est très sous-estimé, pour ne pas dire camouflé sciemment et délibérément.

      Des plaintes pour mise en danger de la vie d’autrui, mais aussi pour crimes contre l’humanité, par des laboratoires et des dirigeants abusant de leurs pouvoirs ont déjà été déposées et donneront lieu, malheureusement à un  » Nuremberg 2 « .

      Je vous mets quelques liens en espérant qu’ils vous ouvriront les yeux sur les faits délibérément cachés par les dirigeants de la planète :

      https://www.facebook.com/watch/live/?extid=NS-UNK-UNK-UNK-AN_GK0T-GK1C&v=561518651699210&ref=watch_permalink

      https://odysee.com/@fabroots2:3/T%C3%A9moignage-d'une-m%C3%A9decin-devant-le-S%C3%A9nat-texan:d?

      https://odysee.com/@doberpax:5/10000000_506392013693706_5268808454093787565_n:3

      https://odysee.com/@matriceoriginelle:6/T%C3%A9moignage-infirmi%C3%A8re-am%C3%A9ricaine:d?

  19. Mme Médioni,

    Je ne comprends pas sur quoi est basé votre « certitude » sur l’aggravation de la létalité du virus ?
    – Je vous ai rappelé à plusieurs reprises que l’information transmise quotidiennement correspond à des décès « avec » le covid, et pas « du » covid.

    – Je vous ai transmis l’information de l’INSEE qui constate en 2020 une augmentation de 55 000 morts par rapport à 2019. Le décompte de l’INSEE est basé sur les données de l’état civil. Les données disponibles sont donc l’âge, la date et la région, mais pas la cause supposée du décès.

    -L’INSEE est encore plus précis :
    « Deux vagues de décès en 2020, au printemps et à l’automne,
    Un surcroît de décès en 2020 nettement supérieur à ceux occasionnés par les grippes saisonnières, même les plus fortes,
    Une augmentation des décès concentrée chez les plus de 70 ans,
    Une France coupée en deux,
    Une première vague plus meurtrière en Île-de-France et dans le Grand Est,
    À l’automne, Auvergne-Rhône-Alpes a le plus fort excédent de décès
    Une situation extrêmement différenciée dans les DOM
    La France : en position médiane parmi les pays européens. »

    Je vous engage donc soit :
    – à les contacter pour obtenir des informations complémentaires sur cette situation qui apparait en contradiction avec votre « certitude »,
    – à fournir à vos lecteurs les éléments concrets et factuels qui vous amènent à vos « certitudes ».

    Pour les autres points il me semblent que nous sommes dans le registre de la « croyance » et donc il n’y a pas de débat utile.

    Cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ Patrice | 23 août 2021 à 19 h 28 min

      Pour faire court, j’ai la certitude que la létalité vaccinale est bien plus importante que la létalité du covid dont on peut guérir. En outre, partout dans le monde, des voix de médecins s’élèvent pour révéler les nombreuses et graves maladies déclenchées après les injections sur des sujets en excellente santé, mais leurs rapports sont minimisés ou ignorés.

      En résumé le remède est pire que le mal, mais vous n’êtes pas obligé de me croire. Je n’ai pas de temps à perdre à convaincre ceux qui refusent de voir ou d’entendre et qui restent désespérément accrochés sur les chiffres  » officiels  » qui sont au mieux très sous évalués, au pire, délibérément mensongers pour que le plus plus grand nombre se vaccine et développe des maladies qu’ils n’avaient pas avant ces injections.

      L’obligation vaccinale est contraire à toutes les lois nationales et internationales et Macron les a transgressées ! En outre, comme d’autres chefs d’état de la planète, il enfreint scandaleusement le libre arbitre et la souveraineté de chaque être humain à disposer de son propre corps. Je pense malheureusement que nous sommes en présence d’un génocide programmé dont on n’a pas fini d’entendre parler….

      Je ne répondrai plus à vos commentaires car vous êtes sourds et apparemment vous souhaitez demeurer aveugle, ce que je respecte. Vous n’avez pas répondu sur la remise en cause de l’obligation vaccinale et vous préférez nier les preuves factuelles de citoyens lambdas qui alertent sur leurs effets indésirables sans être entendus des autorités, ni être pris en considération dans les données de pharmacovigilance !

      Avez-vous pris le temps d’écouter et de visualiser les quelques vidéos dont je vous ai communiqué les liens dans mon commentaire précédent ? Apparemment non….

      Nos échanges vont donc s’arrêter là car c’est plutôt un dialogue de sourds !

      Cordialement.

  20. Ma fille est infirmière et recoit un courrier de l’administration que si elle ne se faisait pas vacciner contre ce covid elle ne pourra plus excercer son métier qui la fait pourtant vivre C’est vraimant du chantage et un manque de respect pour la profession

    • @ Brillault | 4 septembre 2021 à 14 h 05 min

      Non seulement c’est un odieux chantage, mais en plus c’est totalement illégal car contraire à toutes les lois nationales et internationales existantes. J’en ai résumé et cité quelques unes dans l’article suivant :

      Récapitulatif des lois nationales et internationales qui interdisent l’obligation vaccinale et tout acte médical non consenti

      Je connais de nombreuses personnes qui font le choix de démissionner et / ou de changer de métier ! Certes le prix est trop cher payé et incroyablement injuste, mais si c’est la seule manière de procéder pour ne pas recevoir cette injection toxique, il ne faut plus hésiter, car les retombées à retardement de ces soi-disant vaccins qui ne vous empêchent ni d’attraper le virus, ni de le transmettre, ni finalement d’en mourir, seront terribles et désastreuses !

      En fait elles le sont déjà, mais la censure, le déni et l’omerta se conjuguent pour ne surtout pas laisser émerger ces informations dans nos journaux écrits et télévisuels. Les GAFA sont complices de ces mensonges sur la fausse innocuité du vaccin revendiquée par l’OMS dont vous devez savoir que le chantre de la dépopulation par l’infertilité programmée et l’altération de la santé humaines par des substances toxiques inhalées ou injectées, n’est autre que le faux philanthrope, Bill Gate qui finance l’OMS à 70 %.

      N’est-ce pas là le meilleur moyen d’orienter les décisions de l’OMS ? Il y a manifestement conflits d’intérêt et lobbying appuyé totalement contraire à l’intérêt des peuples !

      D’un autre côté, tout le secteur du soin est en tension depuis des années avec insuffisance de soignants pour répondre aux besoins des citoyens. Les soignants ont donc vraiment une carte à jouer en étant unis contre cette vaccination illégale…. S’ils démissionnent tous, l’état sera dans la mouise et le rapport de force s’inversera !

      Le problème se pose pour les soignants, mais également pour tous les métiers en contact avec le public, à cause de Macron qui outrepasse ses prérogatives fonctionnelles et qui violent les lois. C’est au peuple de réagir et de ne pas se laisser faire !

      Telle que la situation évolue, nous allons tous vers le chaos et probablement vers de grosses manifestations et une insurrection légitime où les citoyens n’ont vraiment plus rien à perdre à défendre leurs libertés individuelles fondamentales.

      Dès le lendemain de l’allocution de Macron, j’ai averti qu’une dictature se mettait en place :

      La dictature se met en place et viole les droits de l’homme !

      en affirmant dans un autre article qui l’a suivi que :

      L’obligation vaccinale est la négation des libertés publiques fondamentales

      J’ai donc donné des outils pour la riposte à la dictature sanitaire de Macron. A chacun d’en faire bon usage….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :