Pénurie de médecins partout en France, aggravée par l’obligation vaccinale des soignants

Ce n’est plus un secret pour personne, depuis des années notre système de santé est en danger ! Il se meure sous les coups répétés de coupes budgétaires drastiques, de la réduction et / ou  de la suppression pure et simple de lits dans tous les services et des personnels qui leur sont associés.  Nos dirigeants  de tous bords politiques, sous les injonctions des technocrates non élus de Bruxelles et du Nouvel Ordre Mondial qui s’impose de gré ou de force et  petit à petit aux populations européennes, ont inexorablement détruit l’accès à la santé pour tous et notre système !

A l’intérieur de ce système pourtant, travaillent des femmes  et des hommes dévoués qui, aux prix d’efforts fournis sans compter et d’engagement devenus surhumains maintiennent tant que faire ce peut, un hôpital accueillant tous les malades sans aucune discrimination, que les pouvoirs publics passent leur temps et s’emploient à détruire et à réduire à portion congrue.

Toutes les villes et villages de France pâtissent de la désertification médicale et de la pénurie de médecins, et sur ce chef là malheureusement, notre ville d’Aulnay sous bois n’est pas épargnée : nos médecins partant à la retraite ne trouvent pas de repreneurs pour leur cabinet, et ceux qui décèdent comme dernièrement les regrettés docteur Allouche et docteur Dijols manquent terriblement à leur patientèle qui ne sait plus vers qui se tourner, ni comment se soigner et où !

Il est clair que le numérus clausus appliqué depuis de trop nombreuses années par les décideurs politiques ont contribué à cette situation de pénurie de médecins que nous vivons et que nous allons forcément subir pour de nombreuses années encore puisque insuffisamment de médecins sont formés dans nos facultés de médecine et qu’il faut de nombreuses années d’études et d’internat en milieu hospitalier pour qu’un médecin obtienne son diplôme et puisse ouvrir son cabinet en médecine de ville.

Cependant, l’obligation vaccinale légitimement refusée par nombre d’entre eux et imposée dictatorialement par des politiques totalement déconnectés du terrain et indifférents aux préoccupations et aux besoins de la population est en train de rebattre les cartes de notre système de santé, au détriment des patients. Nous n’avions déjà pas assez de praticiens en exercice, que désormais la politique de Macron ne fait qu’empirer une situation en tension en poussant des médecins compétents et appréciés de leur patientèle à démissionner ou en contraignant les directeurs d’hôpitaux et de cabinets médicaux à les suspendre ou à les licencier !

Nous avons là une situation explosive intenable que les contribuables ne supporteront pas indéfiniment …. Suite au refus de quantité de professionnels de santé de se faire vacciner, certaines communes se retrouvent privées de médecins et certaines villes qui perdent des médecins voit les patientèles migrer vers les médecins restants qui ne savent plus où donner de la tête tant leur planning est overbooké pour des semaines !

Rappelons que tout acte médical non consenti librement et sans contraintes ni mesures coercitives est illégal et interdit, tant par nos lois nationales qu’internationales et que l’obligation vaccinale imposée par la Macronie est une mesure scélérate et félonne qui enfreint le libre arbitre et piétine les droits et libertés fondamentales de chaque être humain !

L’obligation vaccinale aggrave la pénurie de soignants partout en France et met une pression intenable et immense sur les médecins vaccinés.

Macron et ses ministres deviennent illégitimes à gouverner notre pays, d’autant plus qu’ils ont démontré leur incurie  à gérer cette crise dans le respect des libertés et droits de chacun, et que Macron est décrié ouvertement pour sa dictature et sa malveillance envers son peuple ! Il n’est plus digne de diriger la France car il nous mène dans des impasses dans tous les domaines dont nous avons tous à souffrir  !

Article  rédigé  le  21  Septembre  2021  par Catherine  Medioni

Publié le 21 septembre 2021, dans Santé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. @Catherine

    La pollution en France (pas dans le monde, en …. France) tue 40.000 personnes tous les ans et on nous fait chier avec la petite grippe bidon appelée Covid 19, et chaque année depuis X temps

    Fakenews propagées par les usurpateurs de faux scientifiques d’un blog voisin

    La preuve…
    https://www.femina.fr/article/cette-grande-ville-est-la-plus-polluee-de-france-elle-devance-paris-de-21-places

    • @ Jean Christophe | 24 septembre 2021 à 18 h 10 min

      Vous ne croyez pas si bien dire en affirmant :

       » on nous fait chier avec la petite grippe bidon appelée Covid 19  » !

      Sa létalité est anecdotique comparativement aux cancers, aux maladies cardiovasculaires, au diabète,, au sida, et à toutes les causes de mortalité dont les problèmes respiratoires liés à la pollution, et aussi les maladies qui résultent de la malbouffe et d’une alimentation engraissée aux produits chimiques et aux pesticides que nous ingurgitons ensuite !

      Comment peut-on croire que nos dirigeants ont le souci de notre santé alors qu’ils favorisent les intérêts des lobbies au détriment de la santé des français ? Ils ne sont que des imposteurs et des menteurs ! Pourquoi croyez vous qu’ils rendent obligatoire la vaccination ? Pour favoriser les intérêts de Big Pharma ! Pas pour protéger les français d’un virus qui est moins à craindre que cette vaccination toxique, à court, moyen et long terme !

      Plus rien ne fonctionne dans nos institutions corrompues et gangrénées par les conflits d’intérêt. Quant aux politiques, quel que soit leur chapelle, ils ont tous invariablement mené les citoyens à une vie étriquée et détestable. Et maintenant si le peuple ne se lève pas pour récupérer ses libertés et ses droits, nous sommes juste foutus et condamnés aux heures les plus sombres jamais encore atteintes dans notre histoire !

  2. Bonjour,

    Une grande partie des Guyanais (et avant eux les Antillais) semblent penser comme vous.

    Résultat selon l’AFP :

    Le 24 septembre 2021 à 20h59
    « Jamais la Guyane n’avait enregistré autant de décès et d’admissions en réanimation » depuis le début de l’épidémie de Covid-19, a alerté vendredi le bulletin épidémiologique de Santé publique France.

    Lors des sept derniers jours, « 21 Guyanais ont succombé au Covid-19, un chiffre jamais atteint » a alerté l’ARS dans un communiqué, un niveau de décès et d’hospitalisation qui dépasse celui vécu au pic de la première vague.

    Sous forte crispation d’une partie de la population et de personnels soignants antivax, les directions et chefs de service des trois hôpitaux de la région, où sont actuellement admis 130 patients pour Covid-19 dont 31 cas sévères, ont mis en garde mercredi devant la presse contre le risque généralisé de « tri des patients ».

    Un taux de vaccination encore trop faible
    « J’essaie de comprendre pourquoi les gens ne veulent pas être vaccinés alors que nous subissons des vagues de plus en plus graves » a exprimé mercredi sur Guyane La 1e Didier Guidoni, directeur de l’hôpital de Saint-Laurent-du-Maroni.

    Dans ce territoire de 300 000 habitants, où un habitant sur deux à moins de 25 ans, la vaccination est toujours à la peine avec « 30,5 % » de vaccinés chez les plus de 12 ans selon les données officielles.

    C’est la couverture vaccinale la plus basse des régions françaises, avec la Guadeloupe. « 30 % de la population majeure est certaine de ne pas se faire vacciner » indiquait la dernière étude de l’Institut Pasteur de Guyane, expliquant cette situation par le « manque de confiance dans les autorités locales » et dans « le vaccin », et par un sentiment de « protection » acquise au cours des vagues précédentes de Covid-19.

    Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, est attendu ce vendredi et jusqu’au 28 septembre en Guyane. Il se déplacera samedi à l’hôpital de Cayenne afin de constater la situation et d’adresser un message à l’attention des soignants. Les autorités recensent depuis le début de la pandémie plus de 250 décès liés au Covid-19 en Guyane, dont un quart ces 45 derniers jours.

    Un nouveau confinement de la population semble possible ?

    • @ Patrice | 25 septembre 2021 à 6 h 40 min

      Se protéger d’un virus avec une vaccination efficace et d’une parfaite innocuité serait idéal, mais ce n’est pas le cas ! Tout le problème est là !

      Nos dirigeants jouent avec nos vies et notre santé ainsi qu’avec les chiffres qu’ils nous donnent; Les informations sont mensongères et manipulées.

      Heureusement de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer les mensonges et cette  » pandémie  » fabriquée « .

      Je n’ai plus aucune confiance ni dans nos dirigeants corrompus, ni dans nos institutions vendues aux intérêts des lobbies. Et la confiance, cela ne se gagne pas à coup de mensonges, de manipulations, de censure, et de chasse aux sorcière qui n’en sont pas. La confiance, cela se mérite !

Répondre à Jean Christophe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :