Prime à la conversion auto : que devez-vous savoir ?

Afin de préserver la planète, plusieurs mesures sont prises dans différents secteurs. Ceci concerne aussi le domaine de l’automobile à travers la prime à la conversion auto. Les conditions concernant cette prime ont été mises à jour. En quoi consiste la prime à la conversion auto ? Qui peut en bénéficier ? Quelles sont les conditions d’éligibilité ? On vous dit tout !

En quoi consiste la prime à la conversion?

La prime à la conversion est une aide mise en place par l’État afin de permettre à chacun de s’acheter un véhicule plus respectueux de l’écologie; c’est-à-dire, un véhicule moins polluant, qu’il soit neuf ou d’occasion. Le principe est simple. Vous remettez votre vieille voiture au rebut dans centre VHU et vous obtenez en retour une prime fixée en fonction du véhicule que vous achetez. Si vous désirez vous simplifier la tâche, vous pouvez recourir à un enlèvement d’épave gratuit à Paris.

Quelles sont les conditions que doit remplir le nouveau véhicule?

Depuis le 1er juillet 2021, de nouvelles dispositions ont été mises en place. En effet, les véhicules qu’ils soient neufs ou d’occasions doivent être soit 100électriques soit hybrides rechargeables soit à essence crit’Air1.

Les véhicules utilitaires ainsi que les deux roues, les trois roues et les quadricycles doivent être électriques. Par ailleurs, pour un véhicule neuf, le taux d’émission maximum de CO2 doit être de 104 g/km en norme NEDC et de 132 g/km en norme WLTP. Pour une voiture d’occasion, le taux d’émission maximum de CO2 doit être de 109 g/km en norme NEDC ou de 137 g/km en norme de WLTP.

Qui peut bénéficier d’une prime plus élevée?

Les camionnettes peuvent obtenir une prime plus élevée. Les véhicules utilitaires légers de classe 1, 2 et 3 ont l’avantage de bénéficier d’une nouvelle prime à la conversion, peu importe le prix de l’utilitaire. Les montants sont fixés à 40 du prix d’achat TTC selon la classe de chaque véhicule.

Pour les véhicules utilitaires de première classe dont le poids est inférieur à 1350 kg, le montant est de 5000. Concernant les véhicules utilitaires de classe 2 pesant entre 1305 kg et 1760 kg, le montant est de 7000 €. Par rapport aux véhicules utilitaires de classe 3 avec un poids au-delà de 1760 kg, le montant est de 9000 €.

Source : contribution externe

Publié le 8 décembre 2021, dans Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :