Article Aux Aulnaysien.ne.s emmerdé.e.s, n’ayez pas peur et résistez ! 1/3

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Malgré :

  • le contraste entre la montée en flèche de l’épidémie Omicron démontrant l’inefficacité du vaccin et l’inutilité du pass vaccinal,
  • une pétition contre le pass vaccinal dépassant les 1,2 million de signatures,
  • la tribune de 300 juristes et scientifiques demandant un moratoire sur le vote du pass vaccinal,

ces incroyables déclarations du président sur le pass vaccinal comme moyen d’« emmerder les non vaccinés », menacés d’être déchus de leur citoyenneté (et de leur droit de vote ?), les députés ont majoritairement voté pour le projet de Loi en première lecture (cf. tableau ci-dessous) :

 

Pour Contre Abstention
LR 28 24 22
LREM 134 3
MODEM 32
AGIR 8
UDI 3 8
LT 1 7 1
SOC 7 10 3
LFI 15
GDR 9 1
Non-inscrits 1 17
Total 214 93

27

Aux députés LR, « « on nous a recommandé l’abstention plutôt que le vote contre pour ne pas affaiblir notre candidate. » Un appel visi-blement peu entendu », le vote pour s’élevant à 37.8%, le vote contre et l’abstention à 62.2%. Valérie Pécresse -et ses suiveurs- ont ainsi démontré l’absence de différence entre LR et LREM, d’où la tentative désespérée d’exister en renouant avec le karcher d’un président repris de justice. Résultat : un flop magistral.

Notre député, Alain Ramadier, a voté pour, se rangeant ainsi du côté d’un exécutif à la dérive qui emmerde les français, car soyons clairs tous les vaccinés sont des non-vaccinés en puissance (dans le sens schéma vaccinal non complet), s’ils ne se soumettent pas à leur injection trimestrielle.

Alain Ramadier a-t-il fait le bon choix, sachant que 80% des Français sont choqués par ces insultes et que la presse internationale se montre extrêmement critique ?

Le plus grand journal Belge en ligne s’interroge « Comment le président d’une nation (…) où se développèrent, avec Montesquieu, Hugo ou Zola, les idées de « loi », de « justice » et de « droit », peut-il à ce point fouler aux pieds, avec une telle arrogance, sinon un tel mépris, son histoire la plus illustre ? Comment même concevoir, au regard d’un débat d’idées censé être démocratique, tolérant et respectueux, que la vulgarité d’un propos, dans sa forme, tienne lieu, dans son fond, d’argument de la pensée ? »

Le titre de ces paragraphes reflète une parfaite compréhension de la situation de la situation de la France :

  • Bassesse morale et outrance verbale
  • D’infâmes et scandaleux propos : dérapage et outrage
  • Une insulte à la fonction présidentielle tout autant qu’au peuple français
  • La démocratie mise à mal : un arbitraire et illégal abus de pouvoir
  • Une dictature qui s’avance masquée : à l’alarme, citoyens !

Alors qu’Emmanuel Macron s’était engagé à déclencher un référendum lors qu’une pétition atteint 1 million de signatures, loin de tenir cet engagement, il persiste dans l’injure et ses portes-flingues propage sa parole haineuse.

 

Notre sénatrice, Annie Delmont Koropoulis, médecin intègre, suivra-t-elle l’électoralisme et la soumission de son collègue député au Grand insulteur en votant pour ou écoutera-t-elle son éthique médicale et l’intérêt de ses concitoyens en votant contre ce texte liberticide qui n’a rien à voir avec la santé publique ? Suite au prochain épisode législatif.

En attendant, plusieurs d’entre vous m’ont interrogée via ce blog suite à mes précédents articles sur la durée du pass vaccinal. Nous avons désormais la réponse du premier ministre : « limiter le pass vaccinal dans le temps « n’est pas prévu à ce stade ».

Quelles sont les prochaines étapes ?

Hospitalisation à vos frais, amende, désactivation de votre permis de conduire, de la carte sim de votre téléphone portable, de votre carte bleue, suppression de votre accès internet, interdiction de votre accès aux lieux d’alimentation, poursuites pénales, internement dans un camp pour les non vaccinés et les contaminés, coupures des aides sociales, suspension de la diffusion du courrier, perte de votre emploi… Ces mesures aboutissent parfois à des situations inextricables. En Indonésie, « le 17 octobre 2021, une jeune femme de 19 ans a vu sa plainte pour viol refusée par la police. Motif : elle n’avait pas de certificat vaccinal pour entrer dans le poste ».

La voyez-vous venir la tentation chinoise ?

Selon le sénateur LR Alain Houpert, avec le pass « on est passé du contrat social de Rousseau au crédit social ».

C’est donc à juste titre que la Défenseure des droits a exprimé ses « inquiétudes » sur le projet de loi du pass vaccinal, notamment au sujet des mineurs.

Au plaisir de vous lire,

Sylvie Billard

L’élue non-citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

Publié le 13 janvier 2022, dans A vous la parole, Actualité, Santé, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. Mme Billard,

    Votre texte a une certaine cohérence, mais il n’évoque que très peu la situation sanitaire actuelle., Qui me semble être un contexte fondamental..

    Dommage.

    • Mme BILLARD, on ne commence pas un texte en énonçant des contre vérités; il suffit juste de regarder la proportion de non vaccinés en réanimation pour s’apercevoir que la base de votre raisonnement est fausse.
      Le pass vaccinal est là pour protéger les non vaccinés; en les empêchant de se rendre dans les lieux publics, vous diminuez leur risque d’être contaminés, d’être hospitalisés et surtout leur risque de décès.
      En refusant le pass vaccinal, vous aurez des morts sur la conscience. (remember les frères Bogdanoff, regardez les militants anti pass antillais rencontrés par Mr Mélenchon décédés…).

    • Bonjour Patrice,
      Le contexte sanitaire est effectivement fondamentale. Cet article est publié en 3 parties. Je l’évoque dans le 2/3.
      Je voulais vous dire que je trouve nos échanges respectueux. Je voulais vous en remercier. Après que nous soyons d’accord ou pas, c’est le propre de la Démocratie. Ce qui compte c’est d’opposer des arguments et des chiffres, sans tomber dans l’invective.
      Vive le débat et la démocratie,

    • Mme Billard,

      Je suis d’accord avec vous pour dire que les arguments qui nous amènent à nos opinions sont plus importantes que ces opinions en elle mêmes.

      A ce titre je viens de voir dans un de vos commentaires récents, 2 avis qui me surprennent et qui méritent sans doute des précisions de votre part.

      – Vous déclarer que le virus du Covid est peu létal.
      Vous avez sans doute raison pour le nouveau variant.
      Par contre, il me semble que ce n’était pas le cas pour le virus original et son variant Delta.
      Je me base sur le chiffre que vous aves vous même publié récemment de 68 000 décès liés directement en 2020 (données INED de mémoire). je vous rappelle que sur l’année 2020 nous avons été en confinement prés de 6 mois. Quel autre maladie contagieuse a atteint un tel niveau ?

      – Vous qualifier le vaccin de peu efficace.
      Comment expliquez vous alors qu’en 2021 avec une fin de confinement vers le mois de mai, il y a eu moins de 2 500 personnes en « soins critiques » depuis la mi mai, et ce avec l’appariation en juin du variant Delta beaucoup plus contagieux. Pour mémoire il y en avait plus de 5 000 entre le 30 mars et le début du mois de mai.
      Ce résultat a t’il été obtenu grâce à la période, estivale ? la discipline des français, ? la chance ? le hasard ? où est que la vaccination de 42 millions de Français à la mi juillet a t’il quand même jouer un rôle ?

      Je vous l’accorde, la situation est en train de changer. J’a bon espoir pour l’avenir.
      Par contre je vous rappelle qu’il reste :
      – 3 852 personnes en « soins critiques » (situation en amélioration depuis 3 jours)
      – 24 544 personnes à l’hôpital (merci aux soignants pour leur dévouement).

      Le nouveau variant, certes peu dangereux, est très contaminant et risque maintenant de créer des difficultés dans les entreprises par le nombre d’arrêt maladie.

      Il me semble donc nécessaire de continuer d’appliquer les geste barrières, de continuer à inciter à la vaccination notamment les personnes entre 30 et 50 ans qui sont parmi les mois vaccinés (91%) et les adolescents entre 12 et 18 ans (82%).
      Faisons le, pour nous, pour le personnel soignant, et par Solidarité et Fraternité.

      Cordialement.

  2. https://www.reuters.com/business/healthcare-pharmaceuticals/eu-drug-regulator-says-more-data-needed-impact-omicron-vaccines-2022-01-11/

    https://www.translatetheweb.com/?from=en&to=fr&a=https://www.reuters.com/business/healthcare-pharmaceuticals/eu-drug-regulator-says-more-data-needed-impact-omicron-vaccines-2022-01-11/

    Le régulateur européen des médicaments exprime des doutes sur la nécessité d’une quatrième dose de rappel

    « 11 janvier (Reuters) – Le régulateur des médicaments de l’Union européenne a exprimé mardi des doutes sur la nécessité d’une quatrième dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 et a déclaré qu’il n’y avait actuellement aucune donnée à l’appui de cette approche alors qu’il cherchait plus de données sur la variante Omicron à propagation rapide.

    « Bien que l’utilisation de rappels supplémentaires puisse faire partie des plans d’urgence, des vaccinations répétées à intervalles courts ne représenteraient pas une stratégie durable à long terme », a déclaré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie vaccinale de l’Agence européenne des médicaments, lors d’une conférence de presse.

    Le responsable de l’EMA s’est inquiété du fait qu’une stratégie consistant à administrer des rappels tous les quatre mois pose hypothétiquement le risque de surcharger le système immunitaire des personnes et d’entraîner de la fatigue dans la population.

    Cavaleri a également déclaré que davantage de données sur l’impact de la nouvelle variante sur les vaccins et une meilleure compréhension de l’évolution de la vague actuelle étaient nécessaires pour décider si un vaccin spécifique à Omicron était nécessaire.

    « Il est important qu’il y ait une bonne discussion autour du choix de la composition du vaccin pour s’assurer que nous avons une stratégie qui n’est pas seulement réactive … et essayer de trouver une approche qui conviendra afin d’éviter une future variante », a-t-il déclaré.

    L’EMA a déclaré qu’elle était actuellement en discussion avec les développeurs de vaccins au cas où il y aurait un besoin d’un vaccin mis à jour, mais a ajouté que tout changement de ce type devrait être coordonné à l’échelle mondiale. »

    • Bonjour PB,
      Je vous remercie de ce partage d’informations essentielles au débat. Obtenir la transparence sur la composition des vaccins est fondamental, d’autant plus que je lis que du graphène et des nano particules seraient ajoutés dans des vaccins plus classiques. Est-ce vrai, je ne le sais pas. Seule la transparence sur la composition des vaccins permettrait de le savoir.
      Au plaisir de vous lire,

    • Mme BILLARD, le graphène, c’est noir, les vaccins sont limpides, blancs, blanc cassé voire bruns selon le laboratoire (ici, la présentation de chacun d’entre eux https://bit.ly/3I8JK9f). Vous imaginez que dans des entreprises avec des syndicats, des techniciens vont ajouter en cachette de tous, des produits non décrits dans les notices: on marche sur la tête!
      De plus, vous faites preuve pour une responsable poltique d’une méconnaissance du code de la santé publique et des règles de production des médicaments (voici le texte pour la France: https://bit.ly/34LliMO, il en existe pour la FDA, l’OCDE…). Il est surprenant qu’une responsable politique reprenne des propos complotistes, ne connaisse pas le droit applicable et ne sache pas le rechercher pour vérifier. Vous saurez que cela est impossible et que des inspections sont conduites dans les établissements pharmaceutiques validés par les agences sanitaires et toute déviation au dossier d’AMM entraîne le retrait de marché du lot et cela peut aller jusqu’à la fermeture de la structure comme ici: https://bit.ly/3GAkIj8 . Si vous avez un doute, allez visiter un site pharmaceutique et pour mémoire, en France, il existe dans chaque entreprise un pharmacien responsable qui signe les dossiers de lot et met en jeu son diplôme à chaque fois. Sur chaque site, est présent un système d’assurance qualité pour s’assurer que tout est fait selon les règles et toutes les procédures sont regroupées dans un manuel d’assurance qualité… Il y a plus de contrôles dans l’industrie pharmaceutique que dans l’industrie aéronautique.
      Vraiment, je pensais qu’il fallait un peu de compétence pour participer au débat politique.

  3. Catherine Medioni

    @ Lola | 13 janvier 2022 à 9 h 13 min

    C’est vous qui passez votre temps à écrire des contre-vérités et des mensonges auxquels ici on est fermés et hostiles. Votre insistance à contredire systématiquement ce que les gens pensent et défendent vous classe d’office dans les aficionados de la vaccination et de ce gouvernement, voire même des laboratoires qui vous paient pour défendre et promouvoir leurs produits dangereux et nocifs !

    De nombreux français ne veulent pas de ces injections inefficaces à protéger du virus et de sa transmission et délétères sur le court, moyen et long terme ! Ce gouvernement a fait un très mauvais pari et n’obtiendra jamais que les réfractaires à ces faux vaccins qui relèvent d’une thérapie génique digne de Frankenstein se soumettent à ce qui apparait comme un acte médical très nocif ! Ils ne craignent ni le virus, ni les restrictions, ni même la mort !

    Ils deviennent juste les martyres innocents et inutiles d’un gouvernement de cinglés vautrés dans les caprices, la perversion et la malfaisance !

    Les non vaccinés le sont par conviction personnelle et morale et ne cèderont à aucun chantage exercé par ces grands malades mentaux malveillants et malfaisants. Je les observe et les considère comme des créatures rattachées au mal qu’ils servent avec zèle ! Cela n’aura forcément qu’un temps….. Il suffit d’être patients car l’avenir révèlera son lots de vérités choquantes !

    En tous les cas des proches vaccinés deux doses ont attrappé le Covid et moi qui ne suis pas vaccinée, je me porte très bien sur le plan sanitaire depuis les débuts de la pandémie, soit deux ans …. Accordez-moi donc le droit de douter de cette stratégie que je considère criminelle plus que bénéfique !

    D’un point de vue moral, spirituel ou même religieux, aucun être humain n’est habilité à décider pour un autre ce qu’il doit faire et qu’il ne veut pas ! En particulier pour les actes médicaux auxquels on est en droit constitutionnellement de ne pas consentir !

    • Bonjour Catherine,
      Le COVID n’est pas EBOLA. La liberté vaccinale doit effectivement primer, surtout avec un vaccin aussi inefficace et un virus peu létal.
      Bien à toi,

  4. « Le pass vaccinal est là pour protéger les non vaccinés; en les empêchant de se rendre dans les lieux publics, vous diminuez leur risque d’être contaminés, d’être hospitalisés et surtout leur risque de décès. »

    – Oh Lala… le petit, il est capable de compassion, t’as vu ?
    – Mais non, voyons, il a tout simplement suivi les instructions du petit guide des Macronistes en manière de communication !!

    • Les faits sont têtus : 85% des malades en réanimation sont des personnes non-vaccinés. Pour la plupart, à posteriori elles « regrettent » de ne pas s’être fait vacciner : Statistiquement, il est impossible de décorréler ce chiffre des faits : la vaccination évite les formes graves, réduit le nombre de personnes qui passeront par la case hôpital, voire réanimation.
      Certains argueront que les vaccins ne sont pas surs et ne couvrent pas le risque à 100%. Ceci reste une vérité, valable de tout temps. Dans les faits, aucune vaccination, aucun médicament n’est sûr à 100%.
      – C’est bien grâce aux vaccins que la tuberculose avait presque totalement disparu en Europe, c’est aussi avec l’arrêt de certains vaccins qu’elle réapparait : Dans le cas du vaccin n’est pas un 100%, mais nul ne peut nier qu’il réduit fortement l’apparition de la maladie ou l’ampleur de cette dernière.
      – Il existe toujours un contexte personnel qui ne peut être pris en compte au niveau global. Même l’aspirine. Certains y sont allergiques. Il ne faut pas mettre en avant des cas spécifiques, qui en termes statistiques (c’est bien évidement fort dommageable pour les personnes touchées), ne sont que d’infimes pourcentages à l’échelle d’une population.
      – Existe-t-il une solution qui offre une couverture plus importante du risque que le vaccin. La réponse est non : les masques, les tests permettent de réduire l’impact dans les premiers temps, mais sur le long terme, le pouvoir de réplication du virus et de ses variants reste plus fort. Notre système de santé ne peut résister à la déferlante sans l’appui des vaccins.
      Il pourra toujours être ajouté par des personnes qui souhaitent apporter un coté politique à la décision : « si on avait plus de médecins, d’infirmiers, de lits ». Arrêtons de nous lamenter sur la situation à date. Tous les gouvernements se doivent de gérer avec la situation actuelle. Toute action prise à ce moment n’aura d’effet que dans les 3-5 ans à minima. Il ne s’agit donc pas non plus de la solution « à court terme ». Mêler le discours politique sur le manque de moyens, ne fait pas avancer la problématique à court terme.
      Concernant les personnes indiquant « j’attends de savoir », soit, quel sera le fait générateur qui vous permettra de prendre votre décision à l’avenir : êtes-vous à la fois infectiologue, médecin réanimateur, statisticien, pour disposer d’éléments tangibles (Facebook, et Twitter ne sont pas des éléments tangibles) et formuler votre avis pour vous même. Sous quel délai pensez-vous être en mesure de prendre cette décision de manière éclairée. J’espère de tout cœur que la maladie ne vous touchera pas avant le terme de votre réflexion.
      Concernant les personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner (je ne parle pas de celles/ceux qui ne peuvent pas le faire pour de véritables raisons médicales identifiées), réagissent à titre individuel en lieu et place du raisonnement collectif qu’ils prônent. Leur décision individuelle a un impact immédiat sur la collectivité, le système de santé : le cout des traitements, les délais imposées aux personnes qui ne pourrons subir une opération critique pour elles/eux. A toutes ces personnes, je suggèrerai de méditer sur la « liberté » régulièrement mise en avant : La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Je ne vous le souhaite évidemment pas, mais si d’aventure vous étiez atteint pas la maladie, abstenez-vous de vous rendre à l’hôpital dans le strict respect de vos convictions face au vaccin.
      Pour conclure, et pour avoir vécu à l’étranger pour des raisons professionnelles, il apparait que certains ne mesurent pas à la juste valeur la chance que nous avons en France/Europe d’avoir un système médical efficace qui ne gère pas les gens en fonction de la couleur de leur carte bancaire, qui permet un accès à tous au seul moyen connu à date pour contrer la pandémie.
      Vociférer contre le vaccin, reste une alternative personnelle qui peut avoir des conséquences fort regrettables pour celles et ceux qui suivrons ces prétendues « recommandations », certains paierons malheureusement l’addition au prix fort.
      Les vaccins AntiCovid présentent un risque, comme tous les vaccins, ils ne sont pas 100% sans risques, comme toutes les solutions médicales, mais ils constituent à date la seule solution tangible à l’échelle mondiale. Tergiverser dans les conditions actuelles est juste la démonstration d’un individualisme/égoïsme poussé à l’excès, en total paradoxe par rapport aux prétendues volontés affichées de préserver les autres.
      Dans l’intérêt global, il reste nécessaire de se faire vacciner.

    • Bonjour TF5,
      Un peu d’humour est toujours appréciable.
      Cordialement,

    • Bonjour TF5,
      Un peu d’humour est toujours appréciable.
      Cordialement,

  5. Ritournelle gouvernementale rien de plus… le plus fort c’est le passage sur l’hopital !:)
    alors là fallait le faire –
    L’hopital est en souffrance depuis tant d’années !!!

  6. Catherine Medioni

    @ Lola | 16 janvier 2022 à 18 h 48 min

     » je pensais qu’il fallait un peu de compétence pour participer au débat politique.  »

    Arrêtez de vous croire au-dessus des autres. vous ne leur êtes nullement supérieur. Vos manières de madame  » je sais tout  » insupportent tout le monde, mais vous ne semblez même pas vous en rendre compte.

    Vous êtes priée de cesser immédiatement vos attaques aux personnes, sous peine de ne plus être publiée. Ce blog manifestement ne vous convient pas, donc cessez de le lire et d’y venir. Cela laissera l’espace pour que d’autres puissent s’exprimer sans devoir essuyer vos rodomontades et votre pédanterie maladive.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :