BA.2 infecterait deux fois plus de personnes qu’Omicron

Le sous-variant BA.2 continue d’inquiéter une partie de la communauté scientifique par sa contagiosité. En effet, cette souche du Covid-19 serait très infectieuse mais pas forcément très dangereuse pour les personnes en bonne santé.

Faudra t-il un vaccin spécifique pour le BA.2 ? Cela pourrait faire les affaires de Pfizer et Moderna, à moins que le faible risque de complication n’incite les gouvernement à opter pour des soins traditionnels.

Publié le 25 janvier 2022, dans Actualité, Santé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Alors que le gouvernement lâche du lest et impose son vaccin & pass-vaccinal. On ne s’en sortira donc jamais ?

  2. Dernière vidéo du Dr John Campbell
    Daughter of omicron

    Extrait des sources indiquées en description =

    Omicron BA.2 Variant, est-ce que cela va être une autre vague ?
    (…)
    Omicron sous-lignée BA.2
    – 10.000 cas de BA.2, 40 pays
    – Potentiellement plus transmissible que le clade omicron BA.1

    Agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni, VUI
    – Doublement des cas tous les 4 jours
    – Avantage de croissance de 120 % par rapport au clade (grand groupe ayant des caractéristiques d’organisation et d’évolution communes) Omicron original
    (Delta à Omicron, avantage de croissance de 500%)

    Croissance similaire, Danemark, Norvège, Suède, Inde.
    (…)

    Rien ne prouve encore qu’il puisse échapper à l’immunité d’Omicron (BA.1) ou qu’il soit différent d’Omicron de manière significative.
    Des variantes continueront d’apparaître, mais toutes ne constitueront pas un problème.

    Le fait de n’avoir qu’un avantage en matière de transmissibilité à ce stade du jeu (avec une immunité de la population aussi élevée) n’est pas totalement rédhibitoire.

    Peu de différence dans l’efficacité des vaccins entre BA.1 et BA.2.

    Gravité de la maladie, comparable à celle de BA.1

    Peu probable qu’il y ait une autre vague omicron BA.2

    —————-

    un lien donné à partir de la description de la vidéo – article d’Al Jazeera du 22 janvier

    « L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a identifié plus de 400 cas en Grande-Bretagne au cours des dix premiers jours de ce mois et a indiqué que la dernière variante a été détectée dans une quarantaine d’autres pays, représentant la majorité des cas les plus récents dans certains pays comme l’Inde, le Danemark et la Suède.

    L’UKHSA a indiqué vendredi qu’elle avait désigné la sous-lignée BA.2 comme une variante faisant l’objet d’une enquête (VUI) car les cas de cette variante étaient en augmentation même si, en Grande-Bretagne, la lignée BA.1 reste actuellement dominante.

    L’autorité a souligné qu' »il y a encore des incertitudes quant à l’importance des changements apportés au génome viral », ce qui nécessite une surveillance car, en parallèle, les cas de ces derniers jours ont montré une forte augmentation de l’incidence du BA.2 notamment en Inde et au Danemark.

    « Ce qui nous a surpris, c’est la rapidité avec laquelle cette sous-variante, qui circulait beaucoup en Asie, s’est installée au Danemark », a déclaré l’épidémiologiste français Antoine Flahault à l’agence de presse AFP.

    Les scientifiques doivent évaluer comment le virus continue à évoluer et à muter. Sa dernière incarnation ne possède pas la mutation spécifique utilisée pour suivre et comparer BA.1 à Delta, la souche précédemment dominante.

    La souche BA.2 n’a pas encore été désignée comme une variante préoccupante, mais Mme Flahault estime que les pays doivent être attentifs à cette dernière évolution alors que les scientifiques renforcent la surveillance.

    « [La France] s’attendait à un pic de contaminations à la mi-janvier. Cela ne s’est pas produit et c’est peut-être dû à cette sous-variante, qui semble très transmissible mais pas plus virulente » que la BA.1, a-t-il observé.

    « Ce qui nous intéresse, c’est de savoir si cette [sous-variante] possède des caractéristiques différentes » de la BA.1 en termes de contagiosité et de sévérité, a indiqué vendredi l’agence sanitaire française. »

    https://www.aljazeera.com/news/2022/1/22/omicron-sub-variant-throws-up-new-virus-questions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :