Des voeux , des promesses ? Revirement des conseils de quartier ? 8 ans plus tard ?

Un Aulnaysien nous fait part de son « indignation  » consécutive aux récents conseils de quartiers.

Il semble qu’un élu d’Aulnay sous Bois aurait quelque chose à se faire pardonner ou un sacré besoin de passer à la une de la ville d’Aulnay-sous-Bois. En effet en quelques jours, il nous gratifie d’interventions successives : ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année, par deux fois selon les sources, son invitation personnelle à la cérémonie de la nouvelle année (double emploi avec M. Le Maire), accompagnées de grands engagements suite aux récents conseils de quartier puisqu’il en serait le responsable de par ses multiples délégations. Il est pourtant beaucoup moins visible concernant l’une de ses délégations, l’urbanisme.

Or, la réalité n’est pas tout à fait celle qu’il voudrait nous faire croire …

Il faut rappeler que les derniers conseils de quartiers, obligatoires pour les villes de plus de 80 000 habitants,  ont été globalement un fiasco, atteinte et/ou suppression de la liberté de paroles aux Aulnaysiens , imposant un sujet commun pour tous les quartiers,  avec exposé d’une heure justifiant que la municipalité se battait contre les déserts médicaux (qui ne le fait pas aujourd’hui ?) et par ce biais très judicieux, limiter ainsi le temps de paroles des riverains, non venus pour entendre cette démarche municipale, certes importante, mais non de l’implication directe  des citoyens aulnaysiens, à chacun ses responsabilités . Les participants viennent pour évoquer les maux de leurs propres quartiers, les menaces sur leur qualité de vie en régression régulière à Aulnay pour beaucoup d’entre eux car si peu entendus autrement. Et pourquoi  tout  conseil de quartier serait limité à 1H30 précise par ces élus, les préoccupations de chacun sont si différentes? Pour le reste, plutôt que des discours stériles, les commentaires de nombreux mais simples citoyens/participants/Aulnaysiens sont révélateurs.

En voici quelques uns parmi tant d’autres :

« Le règlement intérieur des conseils de quartier qui date de 2014 n’est pas respecté par les élus de la majorité. 

Les habitants attendent les élus de la majorité de pied ferme.

Ces conseils sont des coquilles vides.

Vous avez des questions et bah, on a nos réponses (formidable majorité). Ca tient de la prestidigitation ou plutôt de la sorcellerie.

Et oui, tout est décidé d’avance.

… écrivez-nous pour faire part de vos doléances, de toute façon, on ne vous répondra pas, sauf si vous avez une carte à A2M… » Signé, un lecteur qui prend la ville pour un cirque politique

« C’est une représentation d’apparat. Les décisions sont prises à la Kommandantur

Quant aux citoyens, ils seraient ignares et méprisés.

Venez nous rejoindre rue Isidore Trucmuche….Vous aurez le droit d’être anobli par l’empereur de la ville lui-même et sa …….qu’il traîne partout. »

S’agissant de prévisions de constructions mises sous le manteau au Soleil Levant « …..M. Cannarozzo a cherché à noyer le poisson mais les habitants n’ont pas été dupes.

La palme du champion de fakes news revient à F. Cannarozzo.

Demain Ormeteau, ils vont être bien reçus, je serai eux je viendrais plus nombreux et armés.

 Quel  intérêt de ramener autant  d’élus si c’est pour répondre à chaque fois à côté des questions des habitants

La rénovation urbaine du Gros Saule, 8 ans de perdu

On a l’impression qu’ils font les conseils de quartier parce qu’ils y sont obligés de par la loi.

Ca les fait chier de rendre des comptes à la populace.

Sans rigoler, l’accueil sera magnifique, le plus dur pour eux sera de repartir.

L’action municipale semble se résumer aux projets sans fin, sans frein  des promoteurs immobiliers. 

Ils décident seuls de l’ordre du jour, de la durée, imposent pendant 1 heure la présentation d’un service, les habitants n’ayant plus assez de temps pour parler de leur quartier.

Les habitants ont vivement protesté, lassés des réponses inutiles des élus, « on note et on reviendra vers vous. 

 On ressent une atmosphère de franche hostilité. »

Pas nécessaire d’en rajouter. Assurément un manque notoire de démocratie participative qui paraît devenir un trop plein pour les habitants. Il aurait même fallu après les premiers conseils houleux, rameuter en nombre des élus et amis supplémentaires pour faire face au peuple contestataire. Nous nous approchons des évènements de la Révolution française, le grand mécontentement du Tiers Etat qui s’avère monter progressivement en pression .

Mais M. Cahenzli et ses alliés poursuivent inlassablement leur chemin comme si tout était lisse car ce ne sont que de petites gens mal intentionnées qui les interpellent. De toute évidence, si des Aulnaysiens prennent ainsi la peine de s’exprimer avec leurs mots et leur langage, c’est qu’un véritable malaise existe. Quelle mésestime, quelle irresponsabilité, M.Cahenzli ferait croire à une petite anomalie avec une réponse des plus démagogiques, capable d’écrire aux participants des conseils de quartier ces quelques passages: 

Il parvient même à remercier : « …pour votre participation et votre engagement au sein des conseils de quartier. »  

Il précise même que : « De nombreuses pistes de travail ont été relevées… »

        Pas certain que les participants présents dont j’étais les ont bien discernées, ajoutant avec une apparence d’éphémère méa culpa, ce détail :

 « Certaines anomalies de gestion. » plus que certaines anomalies car à revoir intégralement.

       Mais que l’on se rassure tous car après 8 ans de gestion impérieuse destinée à une minorité aulnaysienne, ce

      1er janvier 2023 fera date, la source d’une nouvelle ère avec ces belles promesses : 

« Je  m’engage à vous apporter des réponses et à suivre les services opérationnels afin de satisfaire vos attentes légitimes. »

       Ou encore :  

 « …Pour améliorer votre cadre de vie seront réalisés ensemble sous formes d’ateliers, de réunions coins de rue ou bien d’enquêtes. »

 « je me tiens à votre disposition…. » ainsi que les adjoints de quartiers : « … sont aussi à votre écoute pour répondre à vos questions. », notons pour répondre pas pour résoudre au mieux.

Et le meilleur, la cerise sur le gâteau en terme de conclusion: 

 « …Faisons vivre ensemble la démocratie. »  Quelle effronterie. 

Mais diantre qu’a-t-on attendu depuis 8 ans ? On ne peut donc que baigner dans le bonheur avec de telles déclarations si tardives depuis 2014, mais des paroles, des écrits… pour apaiser le peuple mais pas d’actes. Alors, ne soyons pas trompés une fois de plus.

Bien sûr, un semblant de faire amende honorable mais désolé, M. Le Maire, M. l’adjoint, on ne peut plus croire à un revirement à 100 % …de vos attitudes à l’égard des 82% d’habitants exclus qui ne sont pas dans votre clan, dans l’entre soi (élus par 18% des électeurs). Ces témoignages le prouvent et vous ne les entendrez pas comme d’habitude.

PS : Un blog, un outil fabuleux pour formuler, exposer, communiquer, rapporter, colporter, ébruiter, déclarer, s’extérioriser, révéler, protester, éclairer, analyser, interpréter, justifier, notifier … mais après !

Source : un Aulnaysien

Publié le 23 janvier 2023, dans A vous la parole, Démocratie Locale, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. L’exacte vérité de ce qui a été ressenti au conseil de quartier Ormeteau. Un changement pour le prochain au quel cas il est inutile de continuer

  2. Je ne peux que donner raison à cette analyse, mais elle ne va pas au fond des choses, car les élus ont tellement dénaturé les Conseils de Quartier que l’on finit par oublier totalement ce qu’ils doivent être. Ce ne sont pas essentiellement des lieux où les élus doivent rendre des comptes, au mieux un échange entre élus et citoyens, mais une assemblée où les citoyens débattent entre eux, en présence des élus. Cela devrait être une assemblée réduite aux seuls conseillers désignés qui chaque mois, se réunissent pour réfléchir sur l’amélioration de leur quartier et élaborent des propositions sur un projet de ville, bien sûr en relation avec les habitants. Ce n’est pas eux qui décident au final, mais leurs propositions doivent être prises en considération. Évidemment, comme nous sommes face à une municipalité qui ne veut absolument pas que les citoyens aient un regard sur l’aménagement de la ville, les conseils de quartier ne peuvent pas être autre chose que ce qu’ils sont.
    A moins que les citoyens ne se rendent compte que la première chose à faire, c’est d’exiger que la liste des conseillers soit connue pour qu’ils pussent se concerter, s’il le faut en dehors des élus, avec comme animateur, non pas un adjoint au Maire, mais le rapporteur, ce qui serait conforme au règlement (consultable sur le site d’Aulnay Environnement, évidemment pas sur celui de la Mairie !). Mais comme personne ne se demande à quoi servent le rapporteur et les conseillers (actuellement à rien du tout), ni pourquoi personne ne peut connaitre la liste des conseillers, (autant d’absurdités), comment les choses pourraient-elles changer ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :