Archives de Catégorie: commerces

Stationnement gratuit à Aulnay-sous-Bois pendant toute la période du couvre-feu

Suite à la mise en place du couvre-feu à 18h qui prive nos commerçants de larges plages horaires d’ouverture, profitez dès aujourd’hui de la gratuité du stationnement chaque samedi en centre-ville. Soutenons nos commerçants, consommons local !

Pour découvrir les rues concernées, cliquer sur l’image ci-contre.

L’hypermarché Carrefour désormais ouvert tous les dimanches à partir du 3 janvier 2021

L’hypermarché Carrefour situé dans le centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois sera ouvert tous les dimanches de 9h à 12h30 à partir du 3 janvier 2021. Est-ce une bonne nouvelle pour les Aulnaysiens ? Certainement, par contre les commerçants du centre-ville risquent de ne pas apprécier.

Où faire son shopping à Aubervilliers pour les Séquano-Dyonisiens ?

Si le département de la Seine-Saint-Denis compte de nombreux centres commerciaux notamment à sa périphérie, il en existe en plein cœur des villes de la petite couronne. Tel est le cas du centre commercial Le Millénaire situé à Aubervilliers qui, avec ses 70 boutiques et restaurants, est devenu un espace de shopping incontournable de cette ville. Ce Centre commercial à proximité de Paris ne manque pas d’attraits et marque par sa taille humaine et son ancrage dans la ville.

Alors que nous sommes frappés par la crise liée au Covid, le centre commercial a mis tous les moyens nécessaires pour accueillir les visiteurs en toute sécurité, en attendant la réouverture de tous les restaurants en janvier 2020.

 

Une centre commercial : véritable poumon économique d’un quartier remodelé

Le centre commercial Le Millénaire à Aubervilliers s’étend sur 57 700 mètres carrés. Il y avait au départ 140 emplacements l’installation des boutiques, avec depuis, quelques réorganisations pour permettre à des enseignes d’obtenir plus d’espace pour les activités.

Contrairement à certains centres commerciaux situés en périphérie de ville ou en rase campagne, Le Millénaire est ancré en plein cœur d’un quartier homonyme, qui porte bien son nom. Ce quartier en pleine réhabilitation est devenu un poumon économique de la ville, avec de nombreux bureaux et entreprises qui profitent de ce centre commercial pour la pause déjeuner ou pour les diners d’affaires. Le centre commercial dispose d’ailleurs d’un espace plutôt agréable et d’une terrasse pour se détendre par beau temps.

L’accent mis sur l’accessibilité et les moyens d’accès

Le centre commercial est situé au 23 rue Madeleine Vionnet à Aubervilliers. Pour les visiteurs qui prennent les transports en commun, le train ou le tram est un moyen de locomotion privilégié puisque 4 lignes disposent d’une station à proximité de l’entrée du complexe :

  • Ligne 12 – station Front Populaire
  • Ligne 7 – station Corentin Cariou
  • RER E – gare Rosa PARKS
  • Ligne T3b – station Porte d’Aubervilliers

Il existe cependant de nombreuses lignes de bus qui desservent les différents quartiers de la ville. Les principales lignes de bus sont :

  • Ligne 35 – station Le Millénaire (Gare de l’Est – Mairie d’Aubervilliers)
  • Ligne 54 – station Porte d’Aubervilliers (Asnières-Gennevilliers – Porte d’Aubervilliers)
  • Ligne 239 – station Parc du Millénaire (Saint Denis Médiathèque – Porte d’Aubervilliers)
  • Ligne 45 – Arrêt Jardin des Berges (Concorde – Aubervilliers France Asie)

A noter qu’il est possible de se rendre au centre commercial via la navette fluviale au départ de Corentin Cariou.

Pour celles et ceux qui préfèrent la voiture, il faut savoir que le centre commercial se situe juste à côté de la porte d’Aubervilliers, accessible via le périphérique, en empruntant la place Skanderberg et la rue Madeleine Vionnet.  Le parking est gratuit pour les clients, quelle que soit la durée de stationnement.

De nombreux commerces et restaurants pour les personnes actives et les familles

Le magasin central du centre commercial Le Millénaire est l’hypermarché Carrefour, avec ses nombreux étalages pour faire ses provisions. S’appuyant sur le concept du shopping au bord de l’eau, le Carrefour a mis l’accent sur le développement durable et sur le cadre naturel. C’est un magasin prisé pour les salariés alentours qui peuvent avoir accès à un très grand nombre de marchandise, mais aussi pour les habitants d’Aubervilliers et les Séquano-Dyonisiens de passage.

Parmi les 70 boutiques du centre commercial, de grands noms de la mode comme Celio, Claire’s, Foot Locker, Kiabi, Zara ou Promod y ont élu domicile. Au total, une vingtaine de magasins pour faire les emplettes sont disponibles pour satisfaire hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, sportifs ou citadins.

Du côté des magasins de technologie, jeux vidéos et de téléphonie, on y trouve une boutique SFR, GIFI, Micromania ainsi que E-Clope, spécialisé dans la cigarette électronique. D’autres magasins plus généralistes pour le bricolage et la décoration sont également présents comme Action, Hema, Orchestra ou encore Elite. De nombreuses autres boutiques sont disponibles pour répondre aux besoins précis des clients et visiteurs, professionnels ou particuliers, jeunes ou seniors.

Enfin, n’oublions pas toute la partie restauration. Le centre commercial dispose d’une quinzaine de restaurants et sandwicheries de toutes gastronomies, comme Flunch, Mac Donald’s, Asie Daily ou Au Marahja. Il y en a pour tous les goûts, tous les budgets.

De nombreux services disponibles pour les visiteurs

Pour les familles et les professionnels, ce centre commercial met à disposition différents espaces détentes et de loisirs, un espace enfants et un espace nurseries pour permettre de profiter pleinement de sa balade. Pour les accrocs des Smartphones et d’Internet ou les professionnels de passage, un accès Wifi gratuit est également disponible.

Du côté des autres services, notons la présence d’une pharmacie, d’un centre de secours, d’un point pressing ainsi que d’une cordonnerie pour y refaire ses clés. Pour les professionnels et les particuliers exigeants, un espace courrier ainsi qu’un espace lavage auto sont également disponibles.

Enfin, le centre commercial dispose également d’une banque et d’un distributeur de billets en cas de petits achats pour prendre par exemple le café.

Le centre commercial est ouvert tous les jours même le dimanche, et propose également des animations ponctuelles pour profiter des vacances scolaires ou pour fêter un événement en particulier.

Les commerçants d’Aulnay-sous-Bois favorables à un Noël 100% numérique

La Chambre de commerce du 93 pilote une plateforme Internet dédiée aux petits commerçants d’Île-de-France. 1 270 d’entre eux ont déjà adhéré au dispositif. Objectif : vendre et faire livrer leurs produits et… sauver Noël !

Qu’en disent les commerçants ? « C’est une bonne idée. De toute façon, en ce moment… tout est bon à prendre pour sauver les meubles », analyse Kamel Lakal, responsable d’une fédération de commerçants dans le centre-ville d’Aulnay-sous-Bois. Dans le cas de cette commune, le service municipal du développement économique accompagne les commerçants pour l’adhésion et la mise en ligne du catalogue. « C’est important car on ne sait pas tous y faire avec Internet », poursuit Kamel Lakal, lui-même opticien.

Une vendeuse de produits alimentaires de la ville, pas encore inscrite sur la plateforme, ajoute : « Je vais m’inscrire, j’attends juste le kit d’inscription. Car je me suis résignée : une partie de mes clients ne reviendront pas en boutique avant bien longtemps, et préféreront commander en ligne… Avec le risque du virus, ils ont pris cette habitude. »

Source et article complet : Le Parisien

Affluence record hier à O’Parinor Aulnay-sous-Bois hier !

Pour celles et ceux qui voulaient retrouver la vie de leur galerie marchande préférée, il fallait s’armer de patience pour entrer dans le centre commercial régional O’Parinor à Aulnay-sous-Bois. Une queue impressionnante s’allongeait bien à l’intérieur des parkings pour tenter de pénétrer l’établissement.

Le début de déconfinement, la réouverture de magasins et l’approche des fêtes de Noël seraient à l’origine de cette affluence record.

Déconfinement, gratuité du stationnement à Aulnay-sous-Bois pour soutenir les commerces de proximité

Ce samedi 28 novembre, à l’occasion de la réouverture des commerces de proximité suite aux dernières décisions gouvernementales, le stationnement sera gratuit en centre-ville. Soutenons nos commerçants ! 

Le stationnement sera exceptionnellement gratuit dans les rues suivantes : avenue Anatole France, boulevard de Strasbourg, rue de Bondy, rue Isidore Nérat, rue Edouard Cornefert, avenue Dumont, parking Dumont, place du Général Leclerc.

Réouverture du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois ce samedi

Conséquence de l’assouplissement du confinement décrété par le Président de la République Emmanuel Macron : le centre commercial O’Parinor rouvre ses portes ce samedi.

Tous les commerces hormis les restaurants vous accueilleront avec un protocole sanitaire particulier.

Lettre ouverte n°8 : Pour aider nos commerçants et nos artisans, écoutons-les et mobilisons les ressources existantes

Monsieur le Maire,

Je viens d’apprendre qu’un de vos collaborateurs était intervenu auprès d’AulnayCap pour qu’ils ne me publient pas.  Je suis très honorée de toutes ces tentatives de censure. Comme je ne suis pas de celle que l’on muselle, j’y réponds par une nouvelle lettre ouverte.

Vos messages de soutien à nos commerçants et à nos artisans sont insuffisants s’ils ne s’accompagnent pas d’actes concrets. Les aides et allègements de charges durant les confinements sont nécessaires et indispensables, mais ce que veulent les commerçants et les artisans, c’est vivre de leur travail.

Qu’a fait votre majorité durant son premier mandant pour que les commerçants et artisans ne subissent pas aussi durement les confinements ? La réponse est : pas grand-chose. Certes, le covid 19 ne pouvait être prévu. Mais les investissements qui auraient permis à nos commerçants et nos artisans de pouvoir maintenir leur activité n’ont pas été entrepris, alors que :

  • leurs propositions et celles de leurs chambres consulaires sont nombreuses,
  • les solutions numériques, les dispositifs d’accompagnement et les aides financières existent,
  • les collectivités locales disposent du cadre juridique pour agir.

Pour que le confinement ne profite pas aux GAFAM au détriment des commerçants et des artisans qui apportent vie et convivialité à nos centres-villes et nos quartiers, la ville doit développer le numérique dans le cadre d’une stratégie globale d’attractivité de la ville (voir ensemble des propositions dans le manifeste « Servir Aulnay-sous-Bois »).

Les propositions suivantes -extraites du manifeste « Servir Aulnay-sous-Bois »- sont issues d’échanges en 2018 avec des représentants de la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat du 93, de chefs d’entreprises aulnaysiennes et de Paris Terres d’Envol, le maire-adjoint en charge du développement économique de M. Beschizza et d’habitant.e.s. Elles sont complétées par l’actualité.

Faute d’anticipation, il convient de mettre en place rapidement une plateforme mutualisée de commerce en ligne, pour les commerçant.e.s et artisan.e.s en règle avec leurs obligations sociales et fiscales en temps normal, qui offre aux aulnaysien.ne.s le même niveau de services que ceux des géants du web : paiement en ligne, le « cliquer-récupérer », la livraison à domicile, avec possibilité d’échange/retour, remboursement…

Ces investissements dans le numérique sont le plus souvent hors d’atteinte pour un artisan ou un commerçant seul. Pour les restaurateurs, il existe des plateformes marchandes de livraison à domicile qui prennent des commissions importantes et précarisent leurs livreurs. C’est pourquoi la puissance publique en général et la ville d’Aulnay en particulier peuvent et doivent intervenir pour mutualiser les efforts et veiller au respect de la dignité et à la protection de chacun.

Dans le cadre du plan de relance, des aides, des solutions numériques et un guide d’aide aux choix et d’accompagnement existent :

Afin d’anticiper la fin du confinement, il faut également gérer la mobilité compte tenu des contraintes de stationnement pour permettre à des habitant.e.s de quartiers excentrés et sans moyen de locomotion de faire leurs courses. Des villes financent des dispositifs de taxis à tarifs réduits, des plateformes de covoiturage, des navettes, des vélos en partage. Aulnay doit travailler à renforcer cette mobilité.

A moyen terme, il faudrait réfléchir à l’introduction d’une monnaie locale complémentaire(reconnue par la loi relative à l’économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014) pour favoriser la consommation locale.

Puisque votre majorité n’a rien anticipé à Aulnay-sous-Bois pour nos commerçants et nos artisans, il serait souhaitable -avec eux et pour eux- de mobiliser rapidement toutes les ressources existantes pour les aider non pas simplement à survivre, mais à se développer en s’adaptant aux nouvelles modalités d’achat des clients et à prospérer même en cas de confinement puisque rien ne nous garantit que celui-ci ne va pas se prolonger et qu’il n’y en aura pas d’autres ultérieurement.

Cordialement,

Source : Sylvie Billard, Elue de gauche, écologiste et citoyenne

Confinement, le Lidl de la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois pris d’assaut pour ses articles non essentiels

Mêmes scènes au Lidl d’Aulnay-sous-Bois, au cœur du quartier populaire de la cité de l’Europe. Fadila tâte les vêtements pour enfants. « Comme je ne pourrai pas en acheter avant un mois minimum, je prends mes précautions », explique la quadragénaire. Qui râle contre la décision du gouvernement de supprimer les rayons dits « non-essentiels » : « Franchement, ils auraient dû durcir les règles sanitaires, la distanciation sociale, et rouvrir les petits commerces, plutôt que de tout fermer ! On se retrouve à faire les choses dans l’urgence… »

Devant le bac à chaussures, c’est aussi le branle-bas de combat. Lidl vient de recevoir une cargaison d’articles de ski. « Je prends trois paires d’après-ski pour mes enfants : ils n’ont pour l’instant que leurs chaussures d’été, alors qu’il commence à faire froid et à pleuvoir. Et je ne sais pas quand on pourra retrouver des chaussures dans les magasins », sourit Kamel.

Dans le rayon voisin, dédié aux jouets, un jeune homme s’agace au téléphone. « Mais maman, c’est son anniversaire la semaine prochaine. Je n’ai rien eu le temps d’acheter, je fais ça en vitesse. Je prendrai ce qu’il reste, demain, c’est trop tard », râle-t-il, à l’adresse de son interlocutrice. Ce sera une bande dessinée et un jeu de briques à construire. « J’aurais voulu faire mieux mais Jean Castex m’a pris de court », rigole le jeune homme, ses deux présents sous le bras.

Source, photo et article complet : Le Parisien

Bruno Beschizza soutient l’AMF qui demande le réexamen de la notion de commerces de premiere nécessité

De nombreux maires font état auprès de l’AMF de l’incompréhension que suscitent les mesures de fermeture qui visent certains commerces.
Les critères ayant conduit a distinguer les commerces de premiere nécessité, évoqués par le Premier ministre, et les autres, sont a l’évidence difficiles a justifier au regard de l’application qui en est faite concrètement.

Certains commerces comme les librairies ou les salons de coiffure pourraient relever des services de premiere nécessité.

Le commerce de centre-ville déjà fragilisé par le premier confinement est animé par des entreprises de petite dimension qui n’ont pas la capacité de résister a une chute brutale et persistante de leur activité sans que soit mise en danger leur existence même. Elles ne comprennent pas que des activités identiques aux leurs puissent être autorisées pour des entreprises de la grande distribution ou de la vente à distance, elles se trouvent ainsi placées dans une situation de grave déséquilibre de concurrence.

François Baroin et André Laignel demandent au gouvernement de revoir rapidement la définition de commerce de première nécessité et de l’élargir, dès lors que les conditions de sécurité sanitaire permettent de preserver la sante des commerçants, de leurs salariés et de leurs clients.

Source : communiqué AMF soutenu par le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza

%d blogueurs aiment cette page :