Publicités

Hommage à Pierre Olmetta, grand homme aulnaysien

Tout d’abord, je voudrais remercier Alain RS de cet historique, et de son accord pour le partager avec vous.

Cet historique concerne Pierre Olmetta, Voici son histoire racontée par Alain RS.

Restons toujours dans l’histoire d’Aulnay-sous-Bois et parlons d’un homme qui est incontournable dans notre ville : Pierre Olmeta.

Son père est né dans l’île de Beauté, donc en Corse, et sa mère en Alsace. Son demi sang alsacien le fera hériter d’un patriotisme sans faille. Aussi durant la seconde guerre mondiale et dès 1939 il choisit le camp de la France libre.

Il avait vingt ans en 1939. Son objectif était de devancer l’appel sous le drapeau car il voulait combattre l’ennemi qui allait envahir le pays. Sa demande a été refusée. Mais il fait des pieds et des mains et se retrouve dans le 401ème régiment.

En 1940, il est fait prisonnier. Il s’évade et rejoint aussitôt la zone dite libre. Là il est enrôlé dans la petite armée que les Allemands avaient créée pour former une police aux ordres du gouvernement de Vichy et donc aux ordres de l’Allemagne. Pierre Olmeta dira que dans cette armée il y avait des collaborateurs qui ne voyaient que par l’Allemagne nazie, des pétainistes qui eux ne voyaient de salut qu’avec Pétain et enfin d’autres, comme lui, qui ne renonçaient pas à la liberté de la France.

Il se retrouve dans le 27ème régiment d’infanterie et sa mission est de garder la ligne de démarcation. Il est basé à Pleumartin (Vienne). Il en profite pour former de la résistance. Il va recruter des jeunes dans les chantiers de jeunesse et forme les 9ème et 12ème compagnies pour le 27ème régiment. La plupart de ces recrues entreront plus tard dans les maquis du centre France et ensuite dans les FFL (Forces Françaises Libres).

En 1942, les Allemands occupent la zone dite libre/ Pierre Olmeta est alors démobilisé et il rentre à Aulnay-sous-Bois et entre à la SNCF. Il rencontre Jacques Zola, fils d’Emile Zola, et les deux hommes dissimulent des personnes. Pierre Olmeta crée un îlot de résistance dans caque arrondissement de Paris notamment dans les bureaux du STO (Service du Travail Obligatoire). Puis il crée la section Olmeta qui assure le commandement de la section « Libé SNCF Nord ». Il coordonne les opérations de renseignements et organise des opérations de sabotage.

A la fin de la guerre il sera détaché de la SNCF auprès du ministère des Anciens combattants et participera à la réconciliation franco-allemande.

En 1947, il va fonder l’UDRAC (Union Des Résistants et Anciens Combattants). Durant toute sa vie il se dévouera au devoir de mémoire. Aulnay-sous-Bois honore beaucoup de personnes en donnant leur nom à une rue, mais aucune ne porte le nom de Pierre Olmeta. Qui sait, peut-être qu’un jour on se souviendra qu’il serait bon de commencer par honorer les Aulnaysiens avant d’honorer une personne qui n’a aucun rapport avec notre ville voire même qui ne savait pas qu’Aulnay-sous-Bois existait. Bien entendu, cette réflexion n’engage que moi.

 

SOUVENIR DE LA REDACTION D’AULNAY CAP:
Pour compléter cet historique, je voudrais préciser que j’ai personnellement connu Mr Olmetta, Je lui dois beaucoup.

J’étais à l’époque,  au collège du parc, j’avais un devoir sur la guerre de 39 – 45 à faire.

Je me suis rendue chez Mr Olmetta, avec mon devoir.

Celui-ci m’a accueillie chaleureusement dans sa maison de la rue Langevin.

 

Je lui ai exposé mon devoir, il a accepter de m’aider, en répondant à mes questions.

J’ai eu, grâce à lui, une bonne note.

Je me souviens encore de la tête de mon professeur d’histoire, surpris que j’ai rendu un devoir complet.

Après explications, il m’a félicité pour mon travail.

Je tiens encore à remercier Monsieur Olmetta, pour son aide précieuse sur ce devoir.

J’avais pour lui, un immense respect.

Aujourd’hui encore, je l’admire.

C’était un grand homme, très gentil, avec un coeur généreux.

Puisse t’il être fier de nous….

Puisse t’il demeurer dans la mémoire des aulnaysiens, via une rue qui porterait son nom, ou pourquoi pas, avec un musée dédiée à la guerre de 39 -45, avec toutes les archives que Mr Olmetta conservait si bien.

 

Publicités

À propos de Buselin

responsable blog Aulnay cap

Publié le 2 avril 2019, dans Culture, devoir de mémoire.. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. J’ai eu l’honneur de connaître cet homme. Nous partagions la même folie, collectionner les cartes postales d’Aulnay-sous-Bois et j’allais chez lui pour en acheter. Pas de commerce avant d’avoir bu un bon whisky. Et nous parlions de tout et de rien. Il avait dû se présenter contre Ballanger, il savait que c’était perdu d’avance… Il m’a offert une carte postale de ma rue, chose exceptionnelle car il était dur en affaire! Il fait partie des hommes qui mérite le respect et il me semble évident qu’une rue devrait porter son nom.
    Ballanger, Olmetta, deux figures aulnaysiennes dont bon nombre devrait s’en inspirer.

  2. Et après on va nous dire que mr Karkides ne puise pas ses inspirations au coin d’un bar. 😊

  3. @aurore et @jean-louis je vous rejoins sur cette idée de nom de rue .

  4. Troll Thourez, déguster un bon whisky avec une personne telle que Monsieur Olmetta fait-il de vous un alcoolique?
    En tout cas, ce n’est pas avec un corbeau tel que vous que je partagerai le verre de l’amitié.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :