Les jeunes qui ont agressé les policiers en janvier à Aulnay-sous-Bois n’ont pas de regret

En janvier dernier, des policers avaient été pris à partie par des jeunes dans le quartier de La Rose des Vents (Les 3000) à Aulnay-sous-Bois. Un des policiers avaient été roué de coups.

Selon les individus qui comparaissent aujourd’hui devant le tribunal de Bobigny, ce serait eux les victimes et n’éprouvent aucun regret. Pour rappel, lors d’un banal contrôle routier qui s’est envenimé, des jeunes sont venus à la rescousse d’un motard interpellé et deux policiers avaient été insultés et frappés.

Le bétonnage se poursuit à Aulnay-sous-Bois

On continue au 13 rue du Commandant Brasseur à Aulnay-sous-Bois dans le centre gare nord.

Seulement…19,91 mètres de haut

Seulement … 6 étages

Seulement … sur 511 m2

Seulement 27 logements, 27 familles à la place d’un logement, d’une famille…)

Au milieu d’une zone pavillonnaire.

Ce projet à la grande limite de la zone UA puisque 15 mètres plus loin,  ce n’était plus possible car une zone UA fixée sur une longueur de 150m de cette rue.

Donc une zone UA où tout est possible, sans aucune concertation, au beau milieu des pavillons. Il est vrai qu’après le 15 rue Brasseur, on devient très loin de la gare puisque la zone UA est amplement déterminée par la proximité de la gare, une totale incompréhension.

Un immeuble de 3 étages a déjà été construit récemment dans la rue pavillonnaire FOCH.

Des Aulnaysiens qui habitaient bien tranquillement  dans leur petit pavillon de banlieue depuis 20 ,  30  ou plus sont amenés à quitter leur domicile afin de ne pas subir des vues intempestives dans leurs pavillons, dans leurs jardins , d’être privé subitement de soleil…contraire à l’acquisition d’un pavillon, on ne vit pas avec un mur de béton de 20 m devant chez soi. Encore du grain à moudre pour les promoteurs puisque l’ensemble des riverains, propriétaires,  seront contraints de partir…belles manœuvres.  

Déjà, deux anciens Aulnaysiens,  sont partis à l’annonce de la délivrance de ce permis accordé par le Maire indiquant son impuissance à ces pauvres riverains : « je n’y peux rien, prenez un avocat » fournissant même les coordonnées de l’avocat de la mairie.

On continue fièrement sans relâche , sans se soucier du bien être de ses administrés, sans se soucier des conséquences déjà ressenties sur la circulation, sur l’explosion des effectifs des écoles, sur toutes les structures dépassées par cette concentration…Dans 10 / 15 ans, on dira : «  si on avait su » comme on le dit pour nos grands ensembles qu’aujourd’hui on démolit progressivement ,  mais trop tard, plus personne ne sera présent pour assumer de telles erreurs .

Quelle hérésie que ce PLU, certes qui convient au moins à nos élus et à quelques électeurs non concernés, mais non ré étudié depuis 2015 malgré les sollicitations de nombreux Aulnaysiens qui constatent que leur ville devient de plus en plus invivable. Voir par exemple dans Facebook, les commentaires de regrets de ces Aulnaysiens sur leur passé dans la ville qu’ils ont le plus souvent quittée.

Source : Un riverain « concerné »

Invasion de rongeurs dans le quartier de Savigny à Aulnay-sous-Bois, mobilisation le 24 septembre

La résidence Gros Saule sur l’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois (avec l’immeuble en forme de S) et, dans une moindre mesure, Savigny Impair sont sujets à une invasion de souris et de rats, dont certains ont même réussi à pénétrer plusieurs logements.

Pour exprimer leur mécontentement, les riverains appellent à la mobilisation ce vendredi 24 septembre, 14h00, devant le 42 avenue de Savigny.

Quels financiers se trouvent derrière Eric Zemmour ?

La cellule investigation de Radio France révèle que certains financiers d’Éric Zemmour ont un profil qui rappelle ceux des lieutenants d’Emmanuel Macron pendant la campagne de 2017. Certains internautes reprochent à Eric Zemmour de prétendre être un candidat anti-système tout en acceptant que sa pré-campagne soit financée par Rothschild et JP Morgan !

L’enquête de Radio France relayée par France Info révèle que derrière l’hypermédiatisation à outrance d’Eric Zemmour, idéologue de droite, se cachent des hommes très fortunés prêts à tout pour que l’ex chroniqueur de CNews accède au pouvoir.

Mais s’interroge Radio France, qui travaille pour Eric Zemmour, à l’ombre des radars médiatiques ? Ses investigations ont permis de découvrir un directeur de Start Up âgé de 32 ans,  dénommé Julien Madar , directeur général de  » checkmyguest  » qui met à disposition de l’association  » les amis d’Eric Zemmour  » une boîte aux lettres recueillant les chèques des adhérents.

Ancien banquier d’affaire chez Rothschild où il s’était spécialisé dans la fusion-acquisition, Julien Madar  a d’abord étudié à l’université de Columbia à New York. Après cela, il a créé une association d’investisseurs (club deal) avec un ami, également banquier chez Rothschild, avant de rejoindre Checkmyguest, une jeune pousse qu’il avait aidée il y a quelques années en levant 7 millions d’euros de fonds”, nous apprend France Info.

Située au 18  rue du Faubourg Saint Denis dans le 10 ème arrondissement de paris, l’adresse postale de l’association “Les Amis d’Eric Zemmour”  est domiciliée dans un logement parisien appartenant à Julien Madar qu’il loue à des touristes. Mais comme ses clients n’ont pas l’utilité ni la clé de la boîte aux lettres au cours de leur bref séjour, Julien Madar a accepté de la mettre à disposition de l’association soutenant la candidature d’Eric Zemmour.

Julien Madar n’est pas le seul soutien que compte Eric Zemmour. l’enquête a mis à jour d’autres personnes telles que  Paul-Marie Coûteaux, directeur du magazine Nouveau Conservateur et ami depuis 1993  du polémiste français et qui, se prononçant sur la campagne de l’ex chroniqueur de CNews, dira ceci : “je ne rentrerai pas dans les détails, mais rassurez-vous, il y a de l’argent !”

Cependant un autre poids lourd de la campagne de Zemmour a été identifié par les enquêteurs. Il s’agit de Jonathan Nadler, banquier d’affaires qui a déjà travaillé pour la banque Rothschild avant de déposer ses valises chez JP Morgan.

Le profil de Julien Madar rappelle certains de ceux des lieutenants qui entouraient Emmanuel Macron lors de sa campagne en 2017. Mais ce jeune loup roule pour la droite radicale qu’incarne Éric Zemmour. Un proche du potentiel candidat à la présidentielle le confirme : « C’est Julien Madar qui s’occupe de la partie financement. ».

Autre homme clé de ce dispositif,  Antoine Diers, porte-parole des amis de Zemmour et  directeur de cabinet LR du maire du Plessis-Robinson.

Il semblerait donc que Julien Madar dirige la partie opérationnelle du financement de ce qui s’apparente à une précampagne, tandis que Jonathan Nadler se concentrerait plutôt sur le programme économique. Jusqu’ici ces deux hommes le faisaient en toute discrétion car la question des finances reste taboue dans l’entourage d’Éric Zemmour…..

Article  rédigé  le  22  Septembre  2021  par  Catherine  Medioni

Pourquoi les demandes de  RSA explosent en Seine Saint Denis ?

Depuis plusieurs années les élus de Seine Saint Denis se battaient pour obtenir la renationalisation du RSA qui avait été transféré aux départements en 2004 sous le mandat de  Jacques Chirac, avec la promesse d’obtenir une compensation de l’état qui n’a jamais vraiment été suivie d’effet, du moins jamais à hauteur des dépenses réelles.

Surtout ces compensations ne prenaient absolument pas en compte l’inflation des dépenses d’indemnisation ni l’augmentation exponentielle du nombre d’allocataires, ce qui fait que le département le plus pauvre de France faisait face à un reste à charge qui avait bondi de 120 % de 2012 à 2020, passant de 100 millions et 220 millions d’euros selon Stéphane Troussel qui gère la Seine saint Denis.

le 21 septembre au matin donc, le premier ministre Jean Castex en déplacement dans le département a confirmé la renationalisation partielle du financement du RSA à partir de 2022. Le dispositif  qui vise à soulager les finances du département sera expérimenté pour une durée de 5 ans, ce qui permettra d’améliorer l’accompagnement des bénéficiaires.

L’accord sur la recentralisation du RSA, élaboré à la suite d’une concertation avec les acteurs de l’insertion, a donc été signé. Cependant Charles Prats, ancien magistrat de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF)  au ministère du Budget, et secrétaire national de l’UDI délégué à la lutte contre les fraudes fiscales et sociales avait écrit un ouvrage intitulé  » cartel des Fraudes  » en 2020 aux éditions Ring et s’apprête à publier la suite sous le même titre, mais tome 2. 

Que nous apprend ce magistrat  aujourd’hui vice-président au tribunal de Paris après avoir été inspecteur des douanes et  juge d’instruction ?  Que 5 millions de fantômes bénéficiant indûment des prestations sociales françaises représentent des dizaines de milliards d’euros volés chaque année… aux contribuables français !

Que nous avons plusieurs centaines de titulaires de cartes Vitale actives âgés de plus de cent-vingt ans  !  Que les retraités fantômes à l’étranger nous volent des fortunes  !  Que un tiers des 21 millions de personnes nées à l’étranger et immatriculées à la Sécu l’auraient été sur la base de faux documents  !  Enfin, qu’un des fondateurs belges de Daech en Syrie, est venu s’inscrire frauduleusement à la Sécu en France !

Et pour couronner ce sinistre tableau de la fraude aux prestations sociales, l’État reconnaîtra finalement du bout des lèvres à l’été 2020 qu’il ne connaît pas l’identité de près de 2,5 millions de bénéficiaires de prestations sociales dans notre pays…..

A une période où tous les travailleurs et contribuables français croulent sous les impôts et les  taxes diverses et variées pour relever le pays croulant sous les dettes qui ne se sont pas arrangées avec la pandémie, il serait peut-être temps de  » reprendre l’argent public de la poche des fraudeurs avant de chercher à en prendre davantage dans celle des contribuables français  » ainsi que le conseille Charles Prats !

Article  rédigé  le  21  septembre  2021  par  Catherine  Medioni

Une rentrée explosive selon CGT Soproréal Aulnay-sous-Bois !

Depuis la grève du 29 mars et les engagements pris par la Direction de l’Oréal, RIEN n’a évolué dans le bon sens ; nous en sommes toujours au même point, voire pire !

La première évidence est que la parole donnée ne compte pas !! Votre forte mobilisation avait permis l’ouverture d’une négociation qui devait aboutir à :

  • une prime (1500 euros proposés par la CGT), validée par la Direction de Soproréal et la Direction générale pour récompenser l’engagement des salariés dans le projet EQUILIBRE : Reportée
  • une revalorisation salariale pour les personnes discriminées depuis au moins 5 ans : bazardée à 2% pour tous sans aucune analyse individuelle
  • des embauches en CDI : au strict minimum, très loin des besoins réels…….

La Direction de Soproréal et la Direction Générale ont fait semblant d’écouter et de comprendre le malaise, la souffrance des salariés en promettant une réponse rapide « cela ne prendra pas 6 mois ». C’était une stratégie pour gagner du temps et laisser passer l’orage. Leur seule crainte était de voir des salariés reconduire la grève devant le siège social à Clichy !

Sans aucun état d’âme, la Direction continue à appliquer les mêmes méthodes avec autorité et sectarisme ; chaque nouveau projet est source de conflits !

Pour exemple, l’application des nouvelles normes environnementales ISO avec la création d’un vestiaire centralisé impliquera des changements d’organisation, de conditions de travail et bouleversera le quotidien des salariés.

La CGT a fait des propositions dans le respect de la loi : installation des badgeuses à un endroit unique en sortie du vestiaire, compensation en temps pour le trajet lieu de travail-pause et maintien de la salle de pause extérieure existante pour les fumeurs. La Direction, elle, veut essayer de contourner la loi et imposer ses règles ; votre syndicat veillera à la bonne application de la législation.

Autre sujet brûlant : le souhait de la Direction de transférer des compétences du métier de technicien (le changement de format et les réglages) dans celle du métier d’opérateur ! Déjà, la Direction ne se gêne pas de l’imposer aux ouvriers sans négociation avec les organisations syndicales ni respect des accords de classification en vigueur à l’Oréal ! Pour un travail de technicien, l’opérateur se verra octroyer un malheureux 2% à son changement de coefficient ! Pour info, sur d’autres sites de l’Oréal (ex : FABROGI), des accords prévoient 4% garantis !

C’est une grosse erreur de la Direction de croire que la FORCE COLLECTIVE que vous avez montrée

le 29 MARS n’était qu’un mouvement conjoncturel et éphémère.

La CGT demande à la Direction de respecter ses ENGAGEMENTS et d’AGIR.

Nos revendications sont :

  • Augmentation collective des salaires de 200 euros
  • Revalorisation des salaires par niveau d’ancienneté : 200 euros pour 10 ans, 300 euros pour 20 ans, 400 euros pour 30 ans et ..pour les oubliés de la NAO
  • Prime exceptionnelle de 1500 euros pour l’engagement exceptionnel des salariés dans le projet EQUILIBRE
  • Réévaluation de la grille de salaire par coefficient
  • Véritable augmentation garantie de 10% à chaque passage de coefficient (soit 200€ pour 2000€ de salaire)
  • Emplacement unique des badgeuses à la sortie du vestiaire
  • Salle de pause extérieure existante conservée
  • Embauches en CDI de tous les intérimaires et
  • Prime de changement de fonction temporaire de 20 euros minimum par jour (remplacement hiérarchique, de métiers, etc…) déjà appliquée sur d’autres sites !
  • Passage au coefficient 205 pour tous les opérateurs effectuant des gestes techniques

Nos demandes s’inscrivent dans un contexte de relance de l’économie encouragé par le MEDEF qui prône une hausse significative des salaires et aussi du gouvernement déclarant que la croissance doit profiter à tout le monde, sans exception, à tous ceux qui ont été aux avants postes de la crise.

Résultats publiés de l’Oréal au second trimestre :

Semestre exceptionnel de croissance +20,7%, chiffres d’affaires 15,19 milliards € !

Seule une démonstration de force devant le siège de l’Oréal à Clichy rejointe par le mouvement coordonné des salariés des autres entités du groupe : usines, centres de recherche, siège,…. permettra l’avancée de nos revendications

Nous y ajouterons certains renforts, CGT chômeurs, collectifs gilets jaunes, mouvements citoyens divers…

Les médias seront invités, presse écrite et audiovisuelle pour relayer ce mouvement inédit et puissant des salariés du groupe l’Oréal.

La CGT : le seul syndicat à vos côtés dans la défense de vos droits du groupe l’Oréal.

Source : CGT Soproréal Aulnay-sous-Bois

Les élèves de 6e harcélés au collège parce que né en 2010 à cause des réseaux sociaux

De nombreux cas de harcèlement sur les élèves de 6e au collège sont reportés partout en France. Le motif : ils sont nés en 2010. Brimades, bagarres, moqueries… La vie devient un enfer pour ces jeunes collégiens qui ont déjà à supporter le passage délicat de l’école primaire au collège.

Les raisons : des vidéos virales, une campagne anti-2010 sur les réseaux sociaux, et le jeu Fortnite sont pointés du doigts. Une vidéo populaire sur YouTube se moque impunément des « 2010 » également.

Plus que jamais, ne faudrait-il pas mieux gérer les réseaux sociaux ou, tout simplement, priver les collégiens de leur téléphone portable ?

Le jambon Reflet de France commercialisé par Carrefour rappelé à cause de la Listeria !

Vous êtes un amateur de jambon ? Faites très attention si vous en avez acheté à Carrefour ces derniers notamment de la marque Reflet de France. En effet, un lot est potentiellement contaminé par la Listeria, une bactérie qui peut provoquer la listériose, maladie qui peut être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines.

Est concerné par ce rappel un lot de jambon supérieur, dont voici les caractéristiques, indiquées par Rappel Conso : 

  • Marque : Reflet de France
  • Produit : jambon supérieur 2 tranches 120 grammes
  • Code-barres : 3560071193706
  • Lot : 1243
  • Date limite de consommation : 02/10/2021
  • Produit commercialisé du 31/08/2021 au 02/10/2021
  • Distributeur : Carrefour
  • Zone concernée par le rappel : France entière

Si vous avez de la fièvre ou des maux de tête après en avoir consommé, allez vite chez votre médecin en lui signalant cette consommation. 

En cas d’interrogations des clients, la société Carrefour met à disposition un numéro de téléphone : 09 69 39 7000 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) de 9h00 à 19h00, du lundi au samedi (source : Actu.fr).

Inauguration d’une « Épicerie Solidaire » dans le quartier Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Aujourd’hui a eu lieu l’iauguration d’une « Épicerie Solidaire » dans le quartier Rose-des-Vents gérée par l’Association des Femmes Relais, en présence du Maire Bruno Beschizza, du Député Alain Ramadier et de la Conseillère Départementale Séverine Maroun.

Chaque mois, 150 familles bénéficieront de produits vendus entre 10 et 30% de leur prix habituel en magasin.

Produits frais, fruits et légumes, produits ménagers… de nombreux produits de la vie quotidienne seront proposés.

Ce projet est lauréat de l’appel à projets de l’association ANDES.

Pénurie de médecins partout en France, aggravée par l’obligation vaccinale des soignants

Ce n’est plus un secret pour personne, depuis des années notre système de santé est en danger ! Il se meure sous les coups répétés de coupes budgétaires drastiques, de la réduction et / ou  de la suppression pure et simple de lits dans tous les services et des personnels qui leur sont associés.  Nos dirigeants  de tous bords politiques, sous les injonctions des technocrates non élus de Bruxelles et du Nouvel Ordre Mondial qui s’impose de gré ou de force et  petit à petit aux populations européennes, ont inexorablement détruit l’accès à la santé pour tous et notre système !

A l’intérieur de ce système pourtant, travaillent des femmes  et des hommes dévoués qui, aux prix d’efforts fournis sans compter et d’engagement devenus surhumains maintiennent tant que faire ce peut, un hôpital accueillant tous les malades sans aucune discrimination, que les pouvoirs publics passent leur temps et s’emploient à détruire et à réduire à portion congrue.

Toutes les villes et villages de France pâtissent de la désertification médicale et de la pénurie de médecins, et sur ce chef là malheureusement, notre ville d’Aulnay sous bois n’est pas épargnée : nos médecins partant à la retraite ne trouvent pas de repreneurs pour leur cabinet, et ceux qui décèdent comme dernièrement les regrettés docteur Allouche et docteur Dijols manquent terriblement à leur patientèle qui ne sait plus vers qui se tourner, ni comment se soigner et où !

Il est clair que le numérus clausus appliqué depuis de trop nombreuses années par les décideurs politiques ont contribué à cette situation de pénurie de médecins que nous vivons et que nous allons forcément subir pour de nombreuses années encore puisque insuffisamment de médecins sont formés dans nos facultés de médecine et qu’il faut de nombreuses années d’études et d’internat en milieu hospitalier pour qu’un médecin obtienne son diplôme et puisse ouvrir son cabinet en médecine de ville.

Cependant, l’obligation vaccinale légitimement refusée par nombre d’entre eux et imposée dictatorialement par des politiques totalement déconnectés du terrain et indifférents aux préoccupations et aux besoins de la population est en train de rebattre les cartes de notre système de santé, au détriment des patients. Nous n’avions déjà pas assez de praticiens en exercice, que désormais la politique de Macron ne fait qu’empirer une situation en tension en poussant des médecins compétents et appréciés de leur patientèle à démissionner ou en contraignant les directeurs d’hôpitaux et de cabinets médicaux à les suspendre ou à les licencier !

Nous avons là une situation explosive intenable que les contribuables ne supporteront pas indéfiniment …. Suite au refus de quantité de professionnels de santé de se faire vacciner, certaines communes se retrouvent privées de médecins et certaines villes qui perdent des médecins voit les patientèles migrer vers les médecins restants qui ne savent plus où donner de la tête tant leur planning est overbooké pour des semaines !

Rappelons que tout acte médical non consenti librement et sans contraintes ni mesures coercitives est illégal et interdit, tant par nos lois nationales qu’internationales et que l’obligation vaccinale imposée par la Macronie est une mesure scélérate et félonne qui enfreint le libre arbitre et piétine les droits et libertés fondamentales de chaque être humain !

L’obligation vaccinale aggrave la pénurie de soignants partout en France et met une pression intenable et immense sur les médecins vaccinés.

Macron et ses ministres deviennent illégitimes à gouverner notre pays, d’autant plus qu’ils ont démontré leur incurie  à gérer cette crise dans le respect des libertés et droits de chacun, et que Macron est décrié ouvertement pour sa dictature et sa malveillance envers son peuple ! Il n’est plus digne de diriger la France car il nous mène dans des impasses dans tous les domaines dont nous avons tous à souffrir  !

Article  rédigé  le  21  Septembre  2021  par Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :