Publicités

Information de dernière minute du « Rassemblement Pour Aulnay » concernant la place Abrioux

Alors que nous réclamons depuis plus d’un mois d’avoir accès à plusieurs permis de construire dont celui de la place Abrioux (ancienne place Camélinat) :

Le Maire Bruno Beschizza organise via son service de l’urbanisme une réunion en catimini sur le devenir de la place lundi 10 décembre 2018 à 19h00 au restaurant La Bottega, place Abrioux !

Pourtant, le préfet, détenteur du contrôle de légalité, vient d’ordonner au maire de transmettre à l’association Aulnay Environnement toutes les informations relatives à ces constructions.

Pourquoi Bruno Beschizza refuse-t-il de transmettre les informations concernant les permis de construire, et pourquoi organise-t-il cette réunion à huis clos, en laissant les habitants de côté ?

Pour rappel, le coût municipal du projet du parking souterrain de la place Abrioux est de :

6 millions d’euros € pour 110 places, soit 55 000€ la place de parking aux frais des Aulnaysiens !

Sans oublier un futur immeuble rue de la république dénombrant 16 logements…sans places de parking ! Il y a donc eu dérogation du PLU, et les habitants en paieront le prix fort.

Et le Maire ose nous parler d’une bonne gestion des finances municipales, en totale transparence…

Il est important que tout le monde soit au courant ce qu’il se passe à Aulnay. S’il le faut, nous mobiliserons un huissier pour obtenir ces permis de construire.

Source : communiqué des membres du Rassemblement pour Aulnay

Publicités

Le gardien d’immeuble à Aulnay-sous-Bois décerne des trophées dans la cité

L’association Dono-Manga a voulu récompenser les jeunes, et moins jeunes, qui «se bougent pour s’en sortir».

En septembre dernier, l’ex-ministre de l’Intérieur Gérard Collomb avait notamment choisi le quartier du Gros-Saule à Aulnay, classé zone de sécurité prioritaire en 2012, pour faire la promotion de sa nouvelle police de sécurité du quotidien.

C’est pour changer de ce type d’actualité, souvent tournée vers les trafics de drogue, qu’Oumar Abba-Dogo, un gardien d’immeuble, a distribué samedi au centre social du Gros-Saule les premiers trophées Dono-Manga. Ces récompenses portent le nom de son association, qui œuvre notamment dans les domaines de l’éducation civique.

«On parle toujours des 2% de personnes qui font le bazar»

« Dans les quartiers comme le nôtre, on ne parle toujours que de ce qui ne va pas. Des 2 % de personnes qui font le bazar, alors que les 98 % restantes, elles, se bougent pour s’en sortir. Avec ces trophées, on voulait justement rendre hommage à nos jeunes », décrit Ouma Abba-Dogo, qui œuvrait auparavant à Mantes-la-Jolie (Yvelines) avant qu’il ne déménage dans ce quartier d’Aulnay avec sa famille.

Samedi, il a choisi pour sa cérémonie les locaux du centre social, très actif dans le quartier. Douze habitants, en plus d’un trophée symbolique, ont reçu des bons d’achat.

Ont ainsi été primés une jeune femme en BTS de chimie, une autre suivant des études de diététique, un jeune homme en BTS de conception et réalisation de système automatique…

Et l’an prochain, ce sont des habitants ayant rebondi grâce à la formation professionnelle qui seront mis à l’honneur.

ZOHRA, 64 ANS, S’ENGAGE POUR LES ENFANTS

A 64 ans, Zohra ne s’attendait pas à être récompensée par l’association d’Oumar Abba-Dogo. Et pour cause, cette mère de six enfants n’avait même pas candidaté au prix. Depuis deux ans, celle qui est aussi grand-mère consacre toutes ses fins d’après-midi aux gamins du quartier du Gros-Saule.

« Je participe à l’aide aux devoirs organisée au centre social. J’aide des enfants du CP au CM2 », raconte cette bénévole qui décrit à quel point ils « ont besoin de présence et d’écoute ».

« En classe, ils sont souvent très nombreux, alors qu’au centre social, on peut les accompagner en petits groupes », souligne celle qui a voulu s’engager pour les enfants, car « ce sont eux qui feront le monde de demain ». « Ils sont toujours contents de venir, même si je ne suis pas toujours tendre avec eux. Il faut parfois les pousser un peu quand ils sont en difficultés, mais ils savent les surmonter. »

Danse russe au marché de Noël d’Aulnay

Pour clore ce dimanche, je vous propose une jolie danse russe, au marché de Noël d’Aulnay, qui ferme ses portes ce soir.

Rappel: Traditionnelle crèche vivante à l’église Saint Joseph d’Aulnay-Sous-Bois le lundi 24 décembre 2018

L’église saint Joseph organise sa traditionnelle

crèche vivante.

Messe de la nuit de Noël.

Lundi 24 décembre 2018.

à 19 heures.

ENTREE LIBRE

  • église saint Joseph, 57 avenue de la croix blanche, 93600 Aulnay-Sous-Bois

Renseignements: 06.67.07.37.10

 

Source: Eglise Saint Joseph Aulnay-Sous-Bois, et affiche

 

 

Le groupe Diva Swing au marché de Noël d’Aulnay

Le groupe « Diva swing, nous à offert une superbe prestation de chants, que je vous propose d’écouter:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chorale Arpej au parc Dumont pour le marché de Noël

Pour bien commencer ce dimanche, je vous propose d’écouter la chorale Arpej, c’était hier au marché de Noël.

Comme l’a dit Martine Lagorsse, avec ce qui se passe en ce moment sur notre pays, un peu de douceur fait du bien au coeur.

Le Marché de Noël à Aulnay-sous-Bois

C’est aussi à AULNAY s/s Bois

AULNAY en fête ….Il se passe toujours quelques chose à Aulnay s/s Bois

Grande animation pendant ces trois jours au Parc DUMONT … les préparatifs pour les fêtes de NOEL, les futurs cadeaux de surcroît artisanaux ,  sans oublier les cadeaux anticipés pour les enfants : la piste de roller , les promenades en poneys, les animaux de la ferme, la piste de luge, la possibilité de fabriquer une petite bourse en cuir…

NOEL pour les petits Aulnaysiens et les …..grands !

Passage à grande vitesse….

Christian Picq

Une dizaine d’individus d’Aulnay-sous-Bois et du Bourget on lynché un homme

Une dizaine d’individus s’étaient déchaînés sur un homme de 34 ans début novembre en gare du Bourget. Cinq ont écopé de peines de prison ferme.

Le 2 novembre, dans le hall de la gare du Bourget une quinzaine d’individus se ruent sur un homme seul. Ils le frappent à coups de batte de base-ball, de marteau et de barres de fer. L’action ne dure que quelques secondes mais laisse la victime sans connaissance.

Ils auraient recruté des gros bras pour se venger

Après plus d’un mois d’investigations, le visionnage des caméras de la SNCF, un travail sur les téléphones portables, les enquêteurs parviennent à identifier onze suspects. Tous appartiennent à la communauté indienne.

Ils sont déjà tous connus des services de police, domiciliés au Bourget et à Aulnay. Mais ils ne seraient que de simples exécutants.

Source, image et article complet : Yahoo

Deux habitants d’Aulnay-sous-Bois jugé pour trafic de drogue et incendies criminels à Aurillac dans le Cantal

Poursuivis pour des incendies criminels le 10 juillet dans des parkings souterrains à Aurillac (Cantal), deux hommes de 22 et 33 ans ont été présentés au parquet ce vendredi 7 décembre. Ils ont été placés en détention provisoire en attendant l’audience.

Déjà en détention à Riom (Puy-de-Dôme) et Aurillac pour des affaires de stupéfiants, les deux individus avaient été placés en garde à vue jeudi 6 décembre. Ils sont soupçonnés par les enquêteurs d’avoir mis le feu, dans la nuit du 10 au 11 juillet, au soir de la qualification de l’équipe de France en finale de la Coupe du monde, à des parkings souterrains de la ville-préfecture du Cantal. Une dizaine de voitures avaient brûlé et plusieurs personnes avaient été intoxiquées par les fumées.

Les deux hommes, résidents d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ont été présentés devant le parquet d’Aurillac à l’issue de leur garde à vue, en début d’après-midi, ce vendredi 7 décembre, en vue d’une comparution immédiate. 

Source et article complet : La Montagne

Le préfet de Seine-Saint-Denis répond à la lettre Aulnay Environnement concernant le parking Abrioux

Le préfet de Seine-Saint Denis semble avoir été sensible à notre lettre du 12 octobre exposant tous les dangers présentés par le projet de parking Abrioux (risque de dissolution du gypse, proximité de la nappe phréatique, intense circulation de scolaires, inadaptation du réseau viaire, abattage de tilleuls centenaires) et les manquements aux règles démocratiques  qui entachent ce projet (absence de consultation des habitants, opacité complète du projet).

Il est demandé au Maire de répondre enfin à toutes nos demandes d’information, incessantes depuis deux ans.

Par courtoisie, nous avons laissé un délai à la municipalité pour répondre à cette demande.

Mais à ce jour rien n’est venu.

Coïncidence : nous venons de recevoir une invitation  à assister à une réunion d’information organisée par le groupe Bouygues qui a remporté l’appel d’offre,

lundi 10 décembre 2018, à 19h30, salle Averino.

Il va de soi que cette réunion ne saurait faire office de réponse de la municipalité à la demande du Préfet. En effet, nos demandes d’explication qui portaient, au stade du projet, sur le respect du patrimoine et la prise en compte d’une solution alternative, puis une fois les travaux achevés, sur la mise en péril de la sécurité des personnes et des biens, ne relèvent pas de la compétence de l’entreprise, mais du seul Maire.

Nous attendons donc que la municipalité donne les réponses que nous attendons légitimement,  dans un esprit conforme à une vie démocratique communale normale. 

Source : lettre de l’association Aulnay Environnement

%d blogueurs aiment cette page :