Publicités

1ère inscription à l’école pour la rentrée 2018/2019 : c’est jusqu’au 31 mars 2018

 L’année 2018 commence à peine, et pourtant la rentrée scolaire de septembre prochain se prépare dès aujourd’hui.

L’inscription en maternelle doit être faite au plus tard le 31 mars 2018.

L’inscription doit être renouvelée seulement en cas de changement d’école

A quel âge ?

Les enfants peuvent y être accueillis dès 3 ans (nés en 2015).

Dans quelle école ?

Pour la première inscription de votre enfant dans une école publique, adressez-vous en mairie pour connaître l’école de votre secteur.

Quelles démarches ?

Les inscriptions se font au centre administratif ou en mairies annexes pour les enfants de 3 ans.

Les pièces à fournir :

  • Livret de famille
  • Carnet de santé de l’enfant attestant des vaccinations obligatoires pour son âge
  • Justificatif de domicile (- 3 mois)

Plus d’infos au : 01 48 79 41 45 

Adresses :

  • Centre administratif, 16 boulevard Félix-Faure : 01 48 79 63 63 postes 6009/6029
  • Mairie annexe du Galion : 38 rue Georges Seurat : 01 48 79 41 19
  • Mairie annexe Ambourget : rue du 8-Mai-1945 : 01 48 79 41 18
  • Mairie annexe Gros-Saule : 1, 3 passerelle Fleming : 01 48 79 41 77
  • Mairie annexe sud : 79 avenue de la Croix-Blanche : 01 48 79 41 93

Horaires :

Lundi au vendredi de 8h30 (pour le centre administratif)
9h à 11h30 et 13h30-17h
Samedi : 8h30 à 12h

Publicités

Recensement de la population 2018 aulnaysienne Du 18 janvier au 24 février 2018

 Une partie de la population aulnaysienne participe au recensement organisé par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE).

Cette collecte de données permet notamment d’adapter l’offre de services et équipements publics (écoles, crèches, transports, hôpitaux…).

Déroulement

Entre le 10 et le 17 janvier, les Aulnaysiens tirés au sort recevront un courrier d’information sur lequel figureront les coordonnées et la photographie de l’agent recenseur de leur quartier.
Les agents recenseurs sont des employés communaux assermentés et soumis au respect du secret des informations qu’ils collectent.

Lors de son passage à votre domicile, entre le 18 janvier et le 24 février, l’agent recenseur devra vous présenter sa carte.
En cas d’absence, il laissera un avis de passage.

Pour tout renseignement, ou en cas de doute, n’hésitez pas à contacter le service du recensement ou la police municipale. 

Recensement en ligne

Vous avez aussi la possibilité de vous faire recenser en ligne sur le site : 
le-recensement-et-moi.fr
L’opération est simple et rapide. Il vous suffit de renseigner l’identifiant et le mot de passe qui vous auront été remis par l’agent recenseur lors de son passage, puis de compléter le questionnaire en ligne.
Le recensement est obligatoire. 
Merci donc de réserver le meilleur accueil à votre agent recenseur.

Renseignements :

Le service recensement est à votre disposition de 8h30 à 17h30 au 0 800 77 99 33 ou au 01 48 79 63 63.

 

Source: site officiel de la ville d’Aulnay

Le concours national Mademoiselle France le 21 avril à Aulnay-sous-Bois

Andrea Seine-Saint-Denis Le Parisien

La finale nationale du concours Mademoiselle France se déroulera le 21 avril à Aulnay-sous-Bois avec 20 régions représentées. Le concours aura lieu Place de l’Hôtel de ville, de 20h00 à minuit.

 

Rappel: Exposition Espace Gainville du 2 décembre 2017 au 28 janvier 2018

Coco Fronsac Le cabinet des merveilles

Exposition à l’Espace Gainville du 2 décembre 2017 au 28 janvier 2018.

Entrée libre du mardi au dimanche de 13h30 à 18h30

Renseignements : 01.48.79.65.26 – 01.48.79.12.55

Dédommagement exceptionnel pour les usagers des lignes A et B du RER

 Usager du RER B ou du RER A ? Île-de-France Mobilités vous indemnise suite aux perturbations exceptionnelles liées à des travaux réalisés en 2017. Connectez-vous dès aujourd’hui sur https://mondedommagement.transilien.com/ pour demander votre indemnisation !

Consultation sur les rythmes scolaires à Aulnay-Sous-Bois

 Pour ou contre la semaine de quatre jours ? La Ville d’Aulnay-sous-Bois organise une consultation des parents d’élèves sur les rythmes scolaires pour la rentrée 2018/2019 !
🗓 Quand ? Du 15 au 19 janvier 2018
📍 Où ? Dans chaque école
➡️ http://www.aulnay-sous-bois.fr/actualites/fiche/consultation-des-parents-delevessur-les-rythmes-scolaires-rentree-20182019/

 

Beauséjour, un spectacle de Marianne Rubinstein le vendredi 26 janvier au Nouveau Cap

Vous êtes cordialement invité(e)s au spectacle « Beauséjour » de Marianne Rubinstein 

Vendredi 26 janvier à 19h au Nouveau Cap 

Il s’agit de la restitution du travail de recherche mené à Aulnay-sous-Bois par Marianne Rubinstein, artiste et chercheuse associée aux Ateliers Médicis en 2017, en résidence d’écriture à Aulnay (Bibliothèque Dumont).

« Arrivée à Aulnay-sous-Bois, j’ai rencontré ceux qui y vivent, y travaillent ou y ont travaillé. Ensemble, nous racontons un peu de cette histoire qui nous est commune, celle des évolutions successives du capitalisme, telles qu’elles s’incarnent dans la ville et dans nos vies. »

La représentation est suivie d’une rencontre conviviale avec Marianne Rubinstein et tous les participants.

Marianne Rubinstein est écrivain et économiste, maître de conférences à l’Université Paris Diderot. 

Le Nouveau Cap

56 rue Auguste Renoir

93600 Aulnay-sous-Bois

Entrée sur réservation : 01 48 66 40 38

« A la parution de Detroit, dit-elle à l’automne 2016, les Ateliers Médicis me proposèrent une résidence d’écriture en Seine-Saint-Denis, à Clichy-sous-Bois, Montfermeil ou Aulnay-sous-Bois. J’acceptai avec enthousiasme, et choisis immédiatement Aulnay-sous-Bois comme « camp de base », dans un effet de symétrie avec Detroit.

Ici comme là-bas, l’automobile avait investi les lieux, depuis qu’une grande usine Citroën s’était installée à l’orée des années 1970 dans les champs de betterave du nord de la ville avant de plier bagage en 2014.

Ici comme là-bas, la violente crise en cours de transformation du capitalisme s’enracinait dans l’histoire du lieu et des gens.

Ici comme là-bas, cette transformation était perceptible, incarnée, ce qui la rendait plus intelligible et plus émouvante.

Je partis donc à Aulnay avec l’économie (mon métier) et l’écriture (mon stylet), dans l’espoir d’imprimer un peu du mouvement du monde dans la trame d’un texte.

Le parallèle s’arrête là.

Pas tant parce qu’il est difficile de comparer Aulnay, banlieue de Paris de 82 000 habitants, à Detroit, centre urbain de presque 700 000 habitants, au territoire dépassant en superficie ceux de Manhattan, Boston et San Francisco réunis.

Ou parce que Detroit se déclinerait en Noir et Blanc, la ville étant composée à 83% de Noirs et entourée de certaines banlieues presque exclusivement blanches, alors qu’à Aulnay, même si de telles statistiques n’existent pas (en France, elles sont interdites), la population semble beaucoup plus mélangée : provinciaux, immigrés, vieilles familles aulnaysiennes, français de parents immigrés, ex-parisiens chassés par la cherté de l’immobilier, etc.

Et si Aulnay se situe à 8,6 miles de Paris, soit quatorze kilomètres à vol d’oiseau (un trajet relativement rapide à dos de Jars pour Nils Holgersson, ou en RER pour moi), cela n’a pas rien de comparable avec le fameux 8 mile, qui inspira le film éponyme avec Eminen et qui sépare le Detroit pauvre et noir au sud de la banlieue plus blanche et plus riche au nord.

D’autant qu’Aulnay, bien que 23 fois moins étendue que Detroit, a en fait de solides frontières au cœur même de la ville, entre le sud et le nord de la voie ferrée, entre le sud et le nord de la RN2, rendant l’autre frontière, celle qui coupe Paris de sa banlieue, plus lointaine et moins quotidienne.

En fait, ce qui rend l’expérience d’Aulnay-sous-Bois si différente de celle de Detroit, c’est la proximité.

Car ce que j’appris à Detroit, par exemple des relations entre Noirs et Blancs aux Etats-Unis, de l’Underground Railroad, chemin de fer clandestin pour esclaves en fuite, qui passait par Detroit, de l’arrivée massive des noirs du sud au 20e siècle pour travailler dans les usines, des émeutes raciales de 1967, du départ des blancs vers la banlieue, de l’élection de Coleman Young, premier maire noir en 1974 et qui restera 20 ans à son poste, c’est un pan de l’histoire américaine.

Mais le développement du capitalisme industriel au 20e siècle en France, la déportation des Juifs du camp de Drancy par la gare du Bourget, le départ des usines et des ouvriers de Paris, l’arrivée des immigrés dans les années 1960-1970, leurs enfants perdus, leurs petits-enfants révoltés, la construction de cités radieuses qui perdirent bien vite leur éclat, les émeutes de 2005, l’opposition entre campagne et banlieue, entre province et Paris, tout cela, c’est notre histoire, la mienne, la vôtre, à partir de laquelle j’aimerais, dans une restitution mélangeant anecdotes, résidus, lubies, rêveries, rencontres, données statistiques, théories économiques, sociologie, souvenirs personnels et collectifs, et même contes de fée, tisser une robe couleur de temps.

Je ne serai heureusement pas seule dans cette tâche difficile, mais accompagnée de:

Martine Thiam, bibliothécaire-documentaliste à la bibliothèque Dumont et conteuse les jours de pluie ;

Christian Bonnin, ouvrier pendant 41 ans chez Citroën dont 29 sur le site d’Aulnay, désormais à la retraite ;

Tishou Aminata Kane, danseuse et professeure au centre de danse du Galion, dans la cité des 3000 ;

Brigitte Chambard, professeure des écoles à Aulnay, avec le chœur d’enfants de Drancy, dont elle est l’infatigable chef de chœur »

Le bus, je valide et je respecte les règles de circulation dans les bus.

Afin de contribuer à l’amélioration de votre réseau de bus, Keolis CIF vous rappelle que votre titre de transport doit impérativement être validé en montant dans le bus.
 
Adoptez le réflexe : je voyage, je valide !
Sans vous, il n’y a pas de réseau alors validez !
 
Ensemble faisons vivre notre réseau !
 
Keolis CIF vous remercie de votre contribution.

 

La rédaction d’Aulnay cap rappelle aux usagers des bus, quelques règles de circulations dans les bus.

Pour une bonne circulation, nous vous rappelons que :

  • Tout usager monte dans le bus par la porte avant du bus, et descends par la porte arrière!!!

ce qui évite les bousculades.

Certaines personnes forcent l’accès aux bus par les portes arrières et empêchent les personnes qui sortent du bus, d’en sortir; provoquent des accidents, des chutes notamment...

Si vous monter par derrière, ce que bien sur, vous ne devriez pas faire, ayez  au moins la courtoisie de laisser les personnes qui, elles respectent cette règle de circulation, sortir du bus.

sachez une chose, il ne sert à rien de forcer l’accès par derrière, le chauffeur du bus, ne partira pas sans vous!!

  • une 2eme chose: soyez en règle au moins, ceci vous évitera une amende, et en respectant ces règles de conduite, votre voyage sera tout de suite, plus agréable.

 

Que devient le terrain de la Croix-Blanche à Aulnay-sous-Bois ?

Aujourd’hui, le terrain de la Croix-Blanche sert de base de vie aux ouvriers qui travaillent dans le quartier pour la modernisation du réseau d’assainissement, afin que les inondations de 2013 ne se reproduisent pas.

Mais demain ?

Pour l’instant, seuls des bruits circulent sur d’éventuels projets, mais rien de réellement concret. Nous sommes donc dans l’attente et dans l’interrogation les plus totales. Malheureusement, nous n’avons AUCUNE INFORMATION sur le devenir du terrain.

Sachez néanmoins que nous resterons fermes sur les demandes faites dès 2011 : le maintien de la mairie annexe et la mise en place d’un autre équipement de quartier, ainsi que des logements à taille humaine et en respect avec l’environnement proche. Des logements qui seront réfléchis et raisonnés, et bâtis en concertation avec les riverains.

Nous lançons donc un appel à la Mairie pour savoir où en est le projet et sommes bien évidemment vigilants, mobilisés et à votre écoute !

Source : communiqué QCBE

Des manifestants souhaitent la libération de Dramane arrêté pour violence contre la police à Aulnay-sous-Bois

Des habitants de la cité des 3 000 à Aulnay-Sous-Bois ont manifesté pour demander la libération d’un jeune homme. Il avait été interpellé le 1er janvier à la suite de l’agression d’un policier par un groupe de jeunes.

Dramane, 20 ans, a été interpellé pour avoir participé à l’agression d’un policier le 1e janvier.

Le jeune a été mis en examen et placé en détention pour « violences en réunion sur dépositaire de l’autorité publique ».

Une centaine de manifestants

Porteurs de banderoles sur lesquelles ont pouvait lire : « Non à l’injustice » ou « Liberté pour Dramane », une centaine de personnes de la cité des 3 000 ont manifesté samedi sur la commune d’Aulnay-Sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

Source et article complet : Actu17

%d blogueurs aiment cette page :