Armes factices et rodéo à moto en pleine rue… de Paris à Pantin, les tournages de clips dérapent

Clip, moto-cross et armes factices dans les beaux quartiers de Paris. Les policiers ont interpellé trois jeunes gens, âgés d’une vingtaine d’années, dimanche soir à Paris (XVIIIe) alors qu’ils faisaient du rodéo en moto-cross et tournaient un clip en exhibant des armes.

Il est 21h30, rue Stéphane-Grappelli quand des riverains apeurés préviennent la police. Les fonctionnaires se rendent dans ce petit quartier de la porte d’Asnières, coincé entre le périphérique et le boulevard Berthier. Ils surprennent un groupe de jeunes gens en pleine mise en scène.

Source et article complet : Le Parisien

Le révolutionnaire d’Aulnay-sous-Bois Hadama Traoré appelle à la mobilisation devant l’ambassade d’Israël

Hier, j’ai effectué une publication afin de sonder la populace / la majorité silencieuse sur la mise en place d’une mobilisation pacifique devant l’ambassade d’Israël.

Au vu des nombreux retours positifs, le mouvement LREEM organise ce jeudi 11 août de 11h à 17h devant l’ambassade d’Israël une mobilisation pacifique statique.

Nos revendications sous forme de pétition sera mise à la disposition du public.

Je rappelle que le mouvement LREEM prône l’union sacrée et souhaite un dialogue apaisé sur la colonisation mortifére menée par l’état d’Israël sur les territoires Palestiniens.

Et surtout, que la population française ne soit plus divisée par des discours politico-médiatiques instrumentalisés par le CRIF, au sujet d’une colonisation mortifére qui se déroule à des KM.
Une pensée éternelle à tous les peuples opprimés. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

Des jeunes attaquent des policiers avec des pavés à Sevran, 3 blessés

Des policiers sont tombés dans un guet-apens cité Beaudottes à Sevran en Seine Saint Denis ce samedi soir, indique une source policière. Jets de pavés, tirs de mortiers. 3 policiers blessés (traumas bras et poignet, coupures, acouphènes), plusieurs véhicules dégradés.

Au Blanc-Mesnil, la plus grande cité HLM en bois de France échappe à la démolition grâce à une mobilisation de fer

Plus de la moitié des 224 logements de l’atypique cité Pierre-Sémard, au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), étaient promis à la destruction. Face à l’action conjointe de son architecte et de l’amicale des locataires, Seine-Saint-Denis Habitat a finalement opté pour une rénovation complète.

La cité Pierre-Sémard conservera sa gueule de bois. Depuis deux ans, un projet de démolition agite les résidents de ces bâtiments à l’architecture atypique situés au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Imaginé dans les années 1970, sorti de terre la décennie suivante et achevé il y a trente ans, cet agencement de 224 logements constitue le plus grand ensemble d’habitat social en bois en France.

Source et article complet : Le Parisien

Du discours lénifiant à la rétention d’information à Aulnay-sous-Bois ?

Il faut le reconnaître : il y a dans l’équipe municipale des personnes de bonne volonté, mais qui ne sont pas soutenues par leurs collègues. Je pense à M. Cannarozzo et à son très beau discours conclusif du conseil de quartier des Prévoyants, en janvier. (au fait, le dernier, c’était en mars ; logiquement il devrait y avoir un conseil à peu près tous les mois. À quand le prochain ? Il est vrai que le sujet proposé par le public, c’est l’urbanisme !) Donc à ce conseil, après la présentation de la future résidence senior sur le terrain de la Croix Blanche, où le public avait nettement exprimé sa désapprobation sur la forme du projet ci-dessous, (« on va avoir précisément ce contre quoi nous nous étions battus sous Ségura ! »), notre bon M. Cannarozzo nous a apaisés : nous avions deux ans devant nous pour se concerter et discuter sur la forme du projet.

Mais voilà : il y a des gens à la municipalité qui ne font rien pour faciliter le dialogue préconisé par M. Cannarozzo, et qui ont appliqué une méthode bien connue : tout faire pour mettre le bon peuple devant le fait accompli.

Pour discuter du projet, il faut évidemment avoir les plans inclus dans le permis de construire. Dès sa publication, le public a juste deux mois pour présenter des objections. Pour les activistes du fait accompli, il faut donc absolument raccourcir encore ce délai, en utilisant plusieurs astuces :

  • Attendre les grandes vacances pour rendre public le projet (approuvé en janvier) début juillet
  • Ne l’afficher sur place que plusieurs semaines plus tard, soit fin juillet
  • le placer à l’endroit le moins visible, derrière une camionnette-ventouse
  • Répondre aux demandes des associations (Aulnay Environnement et QCBE) qu’on ne sait pas où est le dossier !

Voilà où nous en sommes. Nous demandons donc expressément à M. Cannarozzo d’user de sa bienveillante influence pour nous permettre d’étudier ce dossier. Nous voudrions qu’on tienne compte autant que possible de nos remarques sur un projet immobilier qui aura un énorme impact sur le quartier (intégration architecturale, stationnement, etc.) car il a bien été dit par un élu lors de ce conseil que les architectes « allaient revoir leur  copie ».

NOUS NOUS SOUVENONS DU PROGRAMME ÉLECTORAL DE BESCHIZZA 1, qui affirmait en 2014 :

« Consulter les riverains avant tout projet de modification de leur quartier »

QU’EN PENSE BESCHIZZA 2 ?

Source : communiqué association Aulnay Environnement

Panne sur le tramway T4, trafic totalement interrompu en Seine-Saint-Denis

Depuis la fin de la matinée, la circulation a été totalement interrompue sur la ligne de Seine-Saint-Denis, vendredi 5 août 2022 après une panne. le trafic est interrompu depuis 11 heures et ne sera pas rétabli avant 15 heures.

Source et article complet : Actu.fr

Droit de réponse de la sénatrice Annie Delmont-Koropoulis concernant un vote au Sénat

Annie Delmont-Koropoulis

Le 3 août dernier, un article du blog aulnaycap.com, signé par Arnaud K., affirmait que, comme l’ensemble des sénateurs LR, j’avais fait le choix de supprimer une aide exceptionnelle aux familles pour la rentrée scolaire.

Cette explication ne reflète pas la réalité, c’est pourquoi je réponds à ces allégations afin de clarifier mon vote.

L’amendement en question, proposé par mon collègue Jean-François Husson, rapporteur général du budget, lors du projet de loi de finances rectificative pour 2022 prévoyait de remplacer (et non pas supprimer) une aide de rentrée proposée par le Gouvernement, par une aide ponctuelle de 150€ versée aux personnes touchant la prime d’activité.

Dans un contexte d’hyper inflation, le Sénat a préféré soutenir un plus large panel de personnes, incluant notamment les familles de travailleurs modestes. Ainsi, avec ce nouveau dispositif, 4,5 millions de français pourront bénéficier de cette aide.

Depuis le renouvellement de l’Assemblée nationale de juin dernier, avec une majorité relative et des oppositions virulentes, le Sénat a continué d’élaborer la loi dans l’intérêt des français de tous les territoires, qu’ils soient urbains, ruraux ou ultra-marins. Trois textes ont été examinés : le projet de loi sur la crise sanitaire, le projet de loi pouvoir d’achat et le projet de loi de finances rectificative.

Dans le premier texte, nous avons mis fin au pass sanitaire, qui n’avait plus lieu d’être puisque tous les critères objectifs montrent que le virus du covid, même s’il circule toujours, ne constitue plus une menace pour les français. De la même manière, nous avons instauré un mécanisme imposant l’obligation de présenter un test négatif pour les entrées sur le territoire national si un nouveau variant dangereux se manifeste.

Enfin pour les deux autres textes, grâce à l’intervention des sénateurs LR, de nombreuses dispositions en faveur du pouvoir d’achat des français ont été adoptées.

De manière non-exhaustive, nous pourrons citer la défiscalisation des heures supplémentaires, l’augmentation de la valeur du ticket restaurant de 11 à 15 €, le déblocage exceptionnel de l’épargne salariale, l’interdiction des coupures d’électricité pour impayés toute l’année, le plafonnement des loyers des particuliers à 3,5%, la déconjugalisation de l’Aide Adulte Handicapé (demandée par le Sénat depuis plusieurs années), une aide de 230 millions € pour accompagner les particuliers se chauffant au fioul ou encore le soutien aux banques alimentaires à hauteur de 40 millions €.

Dans le même temps, nous avons insisté sur le soutien aux collectivités territoriales et veillé à la mise en place d’une meilleure gestion de la dépense publique. Ainsi, nous avons mis en place une compensation à l’euro près de la hausse du RSA pour les départements, une hausse de 5 millions € des moyens consacrés aux pompiers à travers les SDIS ou encore le financement du projet de carte Vitale biométrique pour lutter contre les fraudes à l’Assurance maladie.

Après cinq années de mépris de nos propositions, le Gouvernement accepte enfin beaucoup de nos marqueurs politiques, au bénéfice du pouvoir d’achat des Français, de la revalorisation du travail et du soutien aux collectivités territoriales.

Source : Annie Delmont-Koropoulis, Sénatrice de la Seine-Saint-Denis

A Drancy, un chien laissé «presque mort» pendant trois semaines dans un appartement

Livré à lui-même, Weedy, un american bully âgé de 4 ans, a été retrouvé dans l’appartement de son propriétaire ce mercredi en Seine-Saint-Denis. Le nombre de ces abandons au domicile seraient en hausse, assurent des militants de la cause animale.

Mathieu C. et Weedy partageaient leurs vies depuis quatre ans. Une relation de compagnons de route qui « n’a pas empêché Mathieu C. d’abandonner son chien pendant trois semaines, enfermé dans la salle de bains de son appartement de Drancy (Seine-Saint-Denis), sans eau ni nourriture », explique Anne-Claire Chauvancy, d’Action Protection Animale.

Source et article complet : Le Parisien

 

Face à la sécheresse, ayons les bons réflexes à Aulnay-sous-Bois

Les précipitations observées depuis l’automne 2021 sur une grande partie du territoire métropolitain y compris sur l’Île-de-France ont été inférieures aux normales.

Le déficit pluviométrique s’est accentué au printemps, du fait des conditions météorologiques particulièrement sèches et des températures supérieures aux normales. Ces conditions ont eu pour conséquence un étiage des cours d’eau relativement précoce.

Le débit de la Seine est ainsi passé sous le seuil de vigilance fixé à 81 m³/s à la station de Paris-Austerlitz. En vertu de l’arrêté-cadre interdépartemental du 11 juillet dernier, le franchissement de ce seuil implique le passage au niveau 1 dit de « vigilance » sécheresse pour les départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val de Marne.

Le niveau de vigilance ne s’accompagne pas de mesures de restrictions obligatoires. Il est néanmoins recommandé à l’ensemble des usagers (particuliers, collectivités, services publics, entreprises, industriels) d’adopter une gestion économe de l’eau afin de préserver la ressource.

Tous concernés : ayons les bons réflexes pour économiser l’eau !

Particuliers :

  • J’évite de laisser couler l’eau ;
  • Je limite les arrosages de mon jardin ;
  • J’utilise mes appareils de lavage à plein ;
  • J’installe des équipements économes en eau.

Source et article complet : Ville d’Aulnay-sous-Bois

Le président de l’UDI et ancien député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde jugé en octobre pour soupçons d’emploi fictif

Jean-Christophe Lagarde.
Paris, FRANCE-18/09/2015

Le président de l’UDI et ancien député de Seine-Saint-Denis, Jean Christophe Lagarde, 54 ans, sera jugé pour détournement de fonds publics tandis que Monique Escolier-Lavail, la mère de son épouse, comparaîtra pour recel de détournement de fonds publics, déclare le PNF, le parquet national financier (PNF) qui a ouvert une enquête préliminaire en 2017. Mme Escolier-Lavail a été employée à l’Assemblée nationale entre mai 2009 et août 2010, selon Libération.

Source et article complet : France3

%d blogueurs aiment cette page :