Publicités

Fête foraine à Aulnay-sous-Bois, un paradis ludique pour les enfants

La rédaction d’Aulnay cap est allé faire un petit reportage sur la fête foraine d’Aulnay-Sous-Bois.

Cette fête se tient à la ferme du vieux pays d’Aulnay-Sous-Bois, elle est ouverte les :

mercredi, jeudi , dimanche de 13 heures à 20 heures// vendredi, samedi de 13 heures à 21 heures.

et se tient jusqu’à ce dimanche 27 août 2017.

Au programme:

  • Laser games
  • Palais du rire
  • Fantaisie train
  • Chaises volantes
  • Tir élastiques
  • Brumisateurs
  • Structures gonflables pour les touts petits

(Activités gratuites, carte d’accès aux activités à retirer sur place)

Une petite faim??? glaces, crêpes, sandwichs, boissons vous seront proposées par les associations de la ville.

Ci dessous, notre vidéo:

Publicités

16 680 euros investis par Aulnay-sous-Bois dans 20 silhouettes en forme de piéton

Pour ralentir les chauffards et baisser la mortalité sur la route, la ville d’Aulnay-sous-Bois a investi 16680 euros dans 20 silhouettes en forme de piéton, qui seront disposées à proximité des écoles.

Leur installation est prévue entre le 26 et le 31 août, selon Le Parisien. Elles seront installées aux abords des groupes scolaires Croix-Saint-Marc, Jules-Ferry, Paul-Eluard, Ambourget, Fontaine-des-Prés, Anatole-France, Vercingétorix, l’école du Bourg II, ainsi que la maternelle Emile-Zola. D’une taille d’un enfant de 8 ans et de différentes couleurs, elles seront sensées freiner les automobilistes.

 

 

Des incendies de voitures signalés dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois

Des riverains du quartier de Mitry se sont réveillés en découvrant un dépôt de cendre sur leurs véhicules et leurs fenêtres. En effet, plusieurs véhicules auraient été incendiés dans le quartier de Mitry cette nuit. On ignore les raisons de ces incendies

L’arrivée d’une centaine de migrants aux Pavillons-sous-Bois provoque l’indignation

La création d’un centre d’accueil à Paris pour les migrants par Anne Hidalgo, la Maire, a provoqué ce que certains nomment un appel d’air. Plusieurs centaines de migrants, venant pour la plupart d’Afrique et d’Afghanistan, arrivent dans la capitale dans l’espoir de se faire régulariser. Ils dorment sur les trottoirs, à proximité du camp, et attendent d’être pris en charge.

L’Etat, débordé, essaye de reloger ces personnes, en les déplaçant dans un premier temps dans un lieu de transit, généralement des gymnases, des bâtiments abandonnés ou des hôtels. Récemment, une centaine de migrants sont arrivés au gymnase Léo Lagrange aux Pavillons-sous-Bois, dans le centre de cette ville de Seine-Saint-Denis. Une arrivée qui est loin de faire l’unanimité.

Une ville plutôt « préservée » de la Seine-Saint-Denis

Cette commune d’un peu plus de 20 000 habitants est majoritairement pavillonnaire. Si les quartiers Nord de la ville ont souvent été « délaissés », de gros travaux de réaménagement et de rénovation ont permis de réduire l’écart avec les parties centre et sud de la ville, très dynamiques et plutôt riches. A l’instar du Raincy, la ville des Pavillons-sous-Bois peut être considérée comme « préservée » des très grosses résidences des années 70s, qui ont subi une grande dépréciation et où la pauvreté est palpable.

Philippe Dallier, Maire depuis 1995, n’a d’ailleurs quasiment pas besoin de faire campagne pour être réélu : son charisme et sa relative jeunesse, associée à une étiquette politique qui rassure les classes moyennes et aisées, ainsi que les personnes retraitées, font l’essentiel de la campagne. Il s’est beaucoup investi pour sa ville, et semble apprécié par la majorité de ses administrés.

La quiétude de cette ville moyenne semble être mise à mal par l’arrivée d’une centaine de migrants. La population plutôt riche et conservatrice voit d’un mauvais œil l’arrivée de personnes issues d’une culture différentes, et craint pour sa sécurité.

Des réfugiés ou des migrants économiques ?

Ce qu’il se passe en Allemagne (attaques de Cologne, agression dans les piscines, augmentation des attaques violentes la nuit…) depuis l’arrivée massive de migrants fait craindre le pire chez une partie des habitants de la ville. Cependant, il semble que la situation ici soit sous contrôle et que les « migrants » soient correctement pris en charge par les associations et les autorités.

Cependant, plusieurs questions s’imposent :

  • Il s’agit ici d’une centaine de migrants qui sont des hommes, plutôt jeunes. Généralement, les réfugiés sont des enfants, des femmes qui fuient une répression, des attaques
  • 3 nationalités sont représentées : l’Érythrée, le Tchad et le Soudan. Si l’Érythrée est considéré comme un pays autoritaire, où un long et pénible service militaire est requis pour tous les jeunes hommes, les deux autres pays ne semblent pas être considérés comme des pays dangereux ou en guerre. Même si le Soudan et le Tchad sont loin d’être des paradis démocratiques.

S’agit-il de migrants économiques ou de véritables réfugiés ? La question s’impose, même si en arrivant jusqu’ici, la France doit prendre en charge ces personnes, jusqu’au traitement de leur dossier. 

En attendant, tout sera mis en oeuvre pour que ces personnes soient bien accueillies. Avec de la volonté, elles pourront s’intégrer si elles sont régularisées.

Terrorisme islamiste, un tweet de Bruno Beschizza qui passe mal chez certains habitants d’Aulnay-sous-Bois

Les attentats de Barcelone et de Cambrils restent dans les mémoires, et de nombreuses personnalités politiques en sont allées de leur petite déclaration. Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois mais également conseiller régional et président de Paris Terre d’Envol, n’a pas attendu longtemps avant de réagir. Son tweet est court, mais a fait beaucoup de remous :

« Une nouvelle fois, le terrorisme islamiste frappe une ville européenne. Solidarité et pensée pour les victimes de l’attentat de #Barcelone.« 

Si de prime abord cela n’apparaît pas choquant, le terme « terrorisme islamiste » n’a pas été au goût de tout le monde. Des musulmans à Aulnay se sont offusqués de ce terme et demande des excuses. Preuve il en est de l’ambiance plutôt délétère qui règne sur la ville.

Les commentaires sur le Tweet de Bruno Beschizza, compte géré par lui-même, sont très violents. Est-ce que le Maire va demander la protection fonctionnelle lors du prochain conseil municipal pour attaquer celles et ceux qui l’insultent ? Ou va t-il présenter ses excuses auprès des fidèles lors de sa prochaine visite à la Mosquée d’Aulnay, comme certains l’affirment sur Facebook ?

Nous avons supprimé les propos peu élogieux envers l’édile d’Aulnay sur l’image ci-contre, mais ce que nous avons récupéré montre à quel point certaines personnes en veulent à Bruno Beschizza.

 

Des policiers agressés à coup de poing dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois, une policière prise à partie

Les faits se sont déroulés jeudi vers 18h00, lors d’un banal contrôle d’identité. Un jeune homme a refusé de se soustraire au contrôle et s’est enfuit, aidé de 4 complices, non sans donner des coups de poing à l’un des fonctionnaires. 

Alors que 2 des agents partent à sa poursuite, une policière reste seule pour sécuriser le véhicule. C’est là que plus de 30 personnes partent à l’assaut du véhicule de police, et tentent se s’en prendre à la fonctionnaire. Deux armes sont dérobées, mais la policière parvint à s’échapper avec son véhicule. 

De l’autre côté, le fuyard a eu le soutien d’une partie des habitants, l’un d’entre-eux ayant même prêté son vélo…

Image de la fête foraine du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois²

Nos Idées Sorties 93‏ @IdeesSorties93

La rédaction vous partage une image de la fête du Vieux-Pays à Aulnay.

Réaction de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, suite à l’attentat de Barcelone

Vous trouverez en cliquant sur l’image ci-contre le communiqué de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, concernant les attentats commis en Espagne hier.

Solidarité avec les victimes de l’attentat de Barcelone et de leurs proches

Le terrorisme à encore frappé!!

Deux attentats ont touché nos amis espagnols, l’un à Barcelone, l’autre à Cambrils, faisant des morts et des blessés.

La rédaction d’Aulnay cap, face à ces événements, est sensible.

Nous tenons à présenter toutes nos sincères condoléances aux familles des victimes;  nous pensons bien sur aux blessés et à leurs familles.

Mais face à ces horreurs, nous sommes inquiets, nous ne comprenons pas pourquoi ???

Pourquoi de telles horreurs???

Tout ça nous ramène à penser au Bataclan, à Nice, Londres, maintenant Barcelone et Cambrils et d’autres….

Prions tous ensemble, quelles que soit notre religion, pour que la haine n’ai plus sa place, pour que de telles horreurs ne se reproduisent plus. Pour que la peur ne prenne pas sa place dans nos habitudes. Pensons surtout à nos enfants, ils sont notre avenir, laissons les rêver de jolies choses, et espérer que de telles horreur ne transforment pas leurs rêves en cauchemar, apprenons leurs l’amour et la paix, la sagesse et l’amitié.

 

 

 

Le point sur les travaux du tramway à Gargan

La rédaction d’Aulnay cap, vous parlais il y à peu, des travaux de la gare de Gargan sur le tramway T4.

Nous vous offrons ici de faire le point sur les travaux à travers une vidéo:

Nous essaierons de vous tenir informés de l’avancée de la situation.

%d blogueurs aiment cette page :