Publicités

Europacity ? Auchan s’obstine… Alors tous à Gonesse le 27 mai !

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) invite tous ceux qui partagent son combat contre le mégacentre commercial Europacity à se rassembler le dimanche 27 mai à Gonesse pour sauver les terres agricoles menacées par l’urbanisation.

« Le groupe Auchan et son allié chinois Wanda ont enregistré une série de revers, mais Europacity n’est toujours pas remis en cause », déclare Bernard Loup, président du CPTG. « Plus que jamais, il faut poursuivre la mobilisation pour obtenir l’abandon du projet et soutenir CARMA, qui propose un autre destin pour le Triangle de Gonesse ».

Le 6 mars 2018, le tribunal administratif de Cergy a annulé l’arrêté préfectoral de création de la ZAC qui doit accueillir Europacity, ainsi que des bureaux et des hôtels. Le 12 avril, c’est l’Agence francilienne de la biodiversité, émanation de la Région Ile-de-France, qui a annoncé qu’elle donnerait un avis défavorable au projet.

En août dernier, le commissaire-enquêteur chargé d’examiner la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse avait déjà émis un avis défavorable à Europacity : dans son rapport il affirmait notamment que le projet était « à rebours de la volonté d’exemplarité internationale de la France en matière de lutte contre le changement climatique ».

« La preuve est faite que quiconque se penche sérieusement sur le projet Europacity en constate l’absurdité. Combien de temps faudra-t-il pour qu’Auchan et les aménageurs de la ZAC acceptent cette réalité ? », poursuit Bernard Loup.

Trois enquêtes publiques ont été réalisées sur le projet, et des milliers de citoyens y ont participé : plus de 80% des contributions ont exprimé un avis défavorable. Des comités « Terres de Gonesse » essaiment en Ile-de-France et les rencontres publiques attirent un public toujours plus nombreux. Depuis 2017, des réunions ont eu lieu à Aulnay-sous-Bois, Pantin, Montreuil, Pontoise, Saint-Ouen l’Aumône, Tremblay, mais aussi à l’Ecole normale supérieure et à l’Assemblée nationale.

Pourtant, sourd à ce rejet puissant et convergent, le groupe Auchan continue de faire miroiter son mastodonte à coups d’images de synthèse et de projets architecturaux hors-sol, destinés à épater la clientèle « de luxe ». Ce chantier pharaonique est le symbole d’un système économique socialement injuste et écologiquement destructeur, qui menace les commerces existants sans créer les emplois promis aux habitants

Plutôt que ce temple de l’hyperconsommation, le CPTG soutient le projet CARMA. Monté par un collectif de professionnels, CARMA propose d’implanter sur les terres exceptionnellement fertiles du Triangle de Gonesse une zone maraîchère et céréalière, qui fournira en produits sains les cantines scolaires et les hôpitaux des environs. D’autres infrastructures (unité de transformation et de distribution, site de méthanisation, centre de formation aux écométiers) feront du Triangle de Gonesse un lieu d’activité économique durable et une destination de loisirs.

Le dimanche 27 mai, sur le Triangle de Gonesse, là même où Auchan veut bâtir Europacity, le CPTG organise un grand rassemblement familial et engagé, avec, au menu : plantations, débats, pique-nique et musique.

Source : Collectif Pour le Triangle de Gonesse.

Publicités

Brocante de l’ASPE à Drancy le 6 mai

L’Association de Solidarité et de Prévention du Quartier de L’Économie organise une brocante et une exposition d’art LE DIMANCHE 06 MAI 2018 à partir de 08h00 à la Maison du Temps Libre (Salle Albert Liard, 12 rue Étienne Dolet, 93700 DRANCY).

 

Il n’y a plus aucun respect pour les habitants de certains quartiers d’Aulnay-sous-Bois

Vidéo

Alors que certains bénéficient des douceurs et du calme de secteurs pavillonnaires, d’autres subissent les nuisances de personnes peu scrupuleuses dans les quartiers résidentiels notamment au Nord de la ville.  Outre les rodéos qui peuvent continuer jusque tard dans la nuit, le beau temps amène « des visiteurs » qui parlent très fort, rient bêtement et harcèlent par la même occasion les résidents qui doivent se lever tôt le matin pour travailler.

Si ce phénomène n’est pas nouveau, il s’amplifie. Déjà dans les années 2006-2007, la police municipale pouvait intervenir à 2h00 du matin pour faire évacuer quelques jeunes peu respectueux au niveau du secteur de Savigny, dont le rire était aussi bête qu’agaçant. Il arrivait parfois que des résidents descendent et fassent évacuer – non sans risque – ces individus (dont certains venaient du quartier, ce qui permettait de les identifier).

Cette tranquillité perdue à fait fuir de nombreux habitants, principalement les plus aisés qui faisaient fonctionner les commerces de proximité. Les pouvoirs politiques sont dépassés, et les forces de l’ordre n’osent plus vraiment intervenir de peur d’une révolte. Lorsque l’on appelle la police pour signaler un comportement peu respectueux, on est obligé de fournir son identité, avec le risque d’être ensuite authentifié par les auteurs et d’avoir les représailles peu de temps après.

Tout n’est pas négatif dans ces quartiers : il y a une certaine solidarité (les voisins qui peuvent garder les enfants), les sorties communes, les fêtes de quartier, les équipements mis à disposition pour les enfants… Mais une certaine crainte subsiste et quelques groupes n’hésitent pas à faire la pluie et le beau temps.

Il n’y a pas de solution miracle. Certains prôneront le dialogue, d’autres la manière forte. Certains élus pensent qu’il est inutile de faire du beau et du standing dans ces quartiers car personne n’achètera dans ces quartiers. Pourtant, avec un minimum d’autorité et en favorisant la mixité sociale, avec qui plus est l’arrivée du Grand Paris, ces quartiers ont un fort potentiel…

Violent accident sous le pont du Collège Debussy à Aulnay-sous-Bois

Dimanche dernier, un accident a été constaté au niveau du pont de la RN370, qui sépare le quartier Savigny du quartier du Gros Saule, au niveau du collège Debussy. Un camion serait à l’origine de ce drame.

La vitesse dans cette rue est toujours excessive malgré une limitation à 30 km/h. En 2014, des barrières pour avertir de la limitation en hauteur des véhicules ont été installées, mais ont été détruites depuis.
Le camion fut garé suite à l’accident sur le parking face au mini club, sur la petite place à cet endroit. Le parking est dans un piteux état, beaucoup pensent qu’il s’agit d’une décharge. Certains jeunes du quartier s’y rassemblent aussi pour des barbecues géants, et de nombreuses nuisances sonores.
Des débris se trouvent encore un peu partout suite à l’accident.
Merci à « Val Aulnay » pour les photos.

Des quartiers d’Aulnay-sous-Bois recevront un coup de pouce de l’état pour améliorer le quotidien des habitants

Avec 25,3 M€, le préfet de Seine-Saint-Denis vient de recevoir la plus grosse enveloppe de dotation. Une partie de cette dotation sera reversée à la ville d’Aulnay-sous-Bois pour des projets visant à améliorer le quotidien de certains de ses quartiers prioritaires.

Rodéos sauvages, des sanctions renforcées d’ici l’été et la fin de l’impunité à Aulnay-sous-Bois ?

Des lecteurs nous ont informé que des deux-roues ont dérangé plusieurs quartiers dans la nuit de samedi à dimanche. Des petits malins utilisent des engins de compétition pour faire des rodéos sauvages, principalement dans les quartiers Nord de la ville.

Aulnay-sous-Bois n’est pas la seule ville concernée, car ce fléau touche quasiment toutes les grandes villes de France. Le gouvernement a annoncé le renforcement des sanctions contre les utilisateurs de deux-roues qui font du rodéo dans les quartiers. Outre la fourrière, une amende multipliée par 11 frapperait le propriétaire de l’engin confisqué.

Est-ce que cela sera suffisant pour les arrêter ?

Atelier « Danser sans (se) voir » au stade du Moulin Neuf à Aulnay-sous-Bois le 5 mai

Samedi 5 mai de 14h à 16h

Atelier Danse

La compagnie Acajou  vous propose un atelier de danse ouvert à tous (enfants dés 5 ans, adolescents et adultes) accessible aux personnes malvoyantes et aveugles pour se rencontrer mais aussi pour partager un moment artistique inhabituel. Vous pourrez couvrir vos yeux pour expérimenter la perception de votre corps en mouvement et dans l’espace.
Tous les niveaux, même les débutants seront les bienvenus !

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Lieu : Stade du Moulin Neuf – Salle des Heberts
Réservation auprès de Clara Urosevic au 0158039261 ou clara.urosevic@tcprevert.fr

Avec la chaleur, des bouches à incendie vandalisées à Aulnay-sous-Bois

Il fait chaud. Trop chaud pour un mois d’avril. Et comme on pouvait le redouter, des petits rigolos ont saboté des bouches à incendie dans le département de la Seine-Saint-Denis, y compris à Aulnay-sous-Bois.

Cet acte aussi idiot qu’irresponsable compte-tenu de l’eau déversée et gâchée coûte cher aux contribuables. Quelles sanctions pour les contrevenants ? Les écologistes vont-ils monter au créneau contre ces sabotages et préserver cette denrée précieuse qu’est l’eau ?

Descente de police rue Fernand Herbaut à Aulnay-sous-Bois avec un homme à terre

Illustration

Hier, un homme se tordait de douleur au niveau de la rue Fernand Herbaut, sur le ventre, avec un autre homme qui est était littéralement assis dessus. Selon une lectrice, il semblerait que cet homme tentait de maintenir au sol cet homme allongé, sans donner plus de précision.

Les pompiers sont arrivés sur place rapidement, puis ce sont pas moins de 3 voitures de police qui sont venues en renfort. Cette scène extraordinaire a choqué les riverains, habitués au calme et à la quiétude. On entendait l’homme crier à plus de cent mètres. Les policiers ont semble t-il procédé à une interpellation…

Réunion publique le vendredi 4 mai à Aulnay-sous-Bois concernant l’amiante

Pierre, Paul et les autres … victimes des poussières d’amiante du CMMP d’Aulnay-sous-Bois.

234 malades recensés à ce jour par les seules associations mais combien d’autres inconnus ? Vous en connaissez peut-être ? dans votre famille ou votre entourage ?

L’Agence Régionale de Santé d’Ile de France ne le faisant pas : VENEZ NOUS AIDER A RECENSER TOUTES PERSONNES AYANT HABITE OU FREQUENTE AULNAY ENTRE 1937 ET 1991 POUR L’ETUDE PUBLIQUE PICRI (partenariat institutions/citoyens pour la recherche et l’innovation)

Permanences d’accueil et de soutien les 1ier et 3ème jeudis de chaque mois : au Ci3a (centre d’information et d’accompagnement des personnes exposées à un risque lié à l’amiante à Aulnay) : CMES Louis Pasteur (2ème étage) 8/10 rue Coullemont 93600 Aulnay-sous-Bois, sur RV ou par téléphone au 01 58 03 92 89 ces mêmes jeudis.

Réunion publique vendredi 4 mai 2018 à Aulnay à 19 heures Salle Gainville (parc Gainville) – 22 rue de Sevran (dans le vieux pays)

%d blogueurs aiment cette page :