Archives du blog

Encore des problèmes sur le RER B ce matin entre Aulnay-sous-Bois et Paris à cause d’une panne de signalisation

Les jours se suivent et se ressemblent sur le RER B avec la galère quotidienne des usagers. Après la journée noire avec l’absence total de trafic entre Aulnay et l’aéroport, c’est une nouvelle panne de signalisation au niveau de la Gare du Nord qui provoque de lourdes perturbations.

Avec tous ces problèmes, les moyens de transport alternatifs sont de mise pour éviter de rester bloqué dans les rames ou sur le quai.

Le sort s’acharne sur le CDG Express, projet ferroviaire qui doit relier l’aéroport Charles de Gaulle à Paris Gare de l’Est

Après une reprise des travaux pour une livraison fin 2025, la ville de Mitry-Mory vient de saisir le tribunal administratif de Montreuil pour stopper de nouveau le chantier. Pour rappel, le CDG Express représente 800 emplois et un investissement de 2 milliards d’euros. Sur ces 2 milliards d’euris, 500 millions d’euros sont consacrés à la modernisation du RER B, sans subvention publique.

Le projet a été reconnu d’utilité publique par le Conseil d’Etat. Outre la modernisation du réseau ferroviaire, il devrait aussi participer à la décongestion du RER B et des axes routiers desservant l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Cependant, quelques communes et quelques mouvements politiques voient d’un mauvais œil un projet qui pourrait mettre à mal les investissements ultérieurs sur le RER B.

Reprise des travaux du CDG Express malgré l’annulation de l’autorisation environnementale

Le CDG Express doit relier l’aéroport Charles de Gaulle à la Gare de l’Est (Paris) en un temps record. Cette liaison directe nécessite des travaux d’infrastructure conséquents pour relier l’aéroport à la branche ferroviaire RER B Aulnay-sous-Bois – Mitry-Mory, et la branche RER B proche de Saint-Denis vers la gare de l’Est.

Les travaux avaient été suspendus pour des raisons environnementales. Depuis peu, les travaux ont repris avec une possible mise en service fin 2025. Le CDG Express vise à désengorger la ligne RER B pour permettre aux touristes et aux professionnels de relier la capitale et l’aéroport rapidement.

Le CDG Express a fait couler beaucoup d’encre, ses détracteurs ayant peur que les investissements sur le RER B diminuent. Cependant, la ligne RER B entre Mitry-Mory et Paris devrait être grandement modernisée pour permettre le passage de ce train rapide. La Ligne K, qui emprunte également ce tronçon, devrait également en bénéficier.

Entre Aulnay-sous-Bois et Paris, le train reste la solution la plus rapide, le vélo plus rapide que la voiture

On peut se rendre d’Aulnay-sous-Bois à Parus – et vice-et-versa – via différents moyens de locomotion : voiture, train, vélo, vélomoteur…  Sans surprise, selon BFM TV, le train reste la solution la plus rapide avec un temps de parcours d’une moyenne de 24 minutes. Mais ce qui est surprenant, c’est qu’il est plus rapide d’aller d’Aulnay-sous-Bois à Paris en vélo qu’en voiture.

Pour les plus sportifs d’entre-vous, il est en effet possible de prendre sa bicyclette et de longer les abords du Canal de l’Ourcq pour atteindre via Pantin le Nord-Est de la capitale. Bien entendu, par temps de pluie ou par neige, cela est vite moins agréable.

Ci-dessous, un extrait de la matinale de BFM Paris.

 

Et la preuve en vidéo, comme quoi Aulnaycap est avant tout un blog d’action et de terrain, notre ex Rédactrice en Chef Aurore avait fait le parcours en moins d’une heure entre Aulnay-sous-Bois et La Villette :

Des personnes sur les voies ont causé le chaos sur le RER B entre Paris et Aulnay-sous-Bois

Vers 19h, des personnes sur les voies du RER B ont été détectées au niveau de la gare Plain Stade de France, ce qui a entraîné la paralysie totale du trafic entre Aulnay-sous-Bois et Paris. Le trafic a peu à peu repris mais il est fort dommageable que des individus empruntent impunément, causant des nuisances énormes pour les usagers en pleine période de pointe.

Ce phénomène est fréquent et pourtant, rien ne semble arrêter ces téméraires – et inconscientes – personnes.

Visite en images des deux premières mosquées de France

Ci-dessous des images de la Mosquée Noor-E-Islam de Saint-Denis de la Réunion :

Selon les affirmations de Saphir-News, il semblerait que la première mosquée qui ait été construite en France, soit celle de Saint Denis de la Réunion, sur l’initiative et grâce aux dons de musulmans originaires de l’Inde qui s’étaient installés sur l’île.  Elle est l’une des deux mosquées de confession sunnite de la ville.  Présentée comme la première mosquée de France, et dénommée mosquée Noor-E-Islam, ce qui en arabe signifie « lumière de l’islam », ce média que l’on trouve sur internet, annonce en effet en novembre 2005 la célébration des 100 ans de la construction de l’édifice religieux qui est contemporaine et concomitante de la loi de 1905 portant sur la séparation des cultes et de l’état, et qui donnera lieu à des manifestations culturelles et festives tout au long de l’année.

Inaugurée donc le 28 novembre 1905, soit 21 ans avant la Grande Mosquée de Paris, et située au cœur du quartier commerçant de Saint Denis, la mosquée Noor-E-Islam est dominée par un minaret de 32 mètres. La célébration du centenaire à laquelle Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris et président du Conseil français du culte musulman (CFCM), fût invité, fût l’opportunité pour les musulmans de la Réunion de mieux faire connaître leur vie quotidienne et leur culture à l’ensemble de la population réunionnaise.

Selon la volonté du président de l’association islam sounnate Djamatte, cette commémoration était ainsi placée « sous les signes du partage, de l’ouverture, de la découverte ainsi que le respect et la tolérance sur la terre d’accueil de nos ancêtres : l’île de la Réunion qui porte si bien son nom ».

La Grande Mosquée de Paris

Entrelacs en bois d’eucalyptus et en corail, au-dessus du porche d’entrée

Après la  Première guerre mondiale ( 1914-1918 ), la décision de construire la mosquée de Paris, première mosquée construite en France métropolitaine, se concrétise pour rendre hommage aux dizaines de milliers de morts de confession musulmane  qui avaient combattu pour la France.

Fontaine, zellige et magnifiques murs sculptés

Grâce à la loi du 19 août 1920 publiée dans le journal officiel du 21 août de la même année, l’état français finance la Grande mosquée de Paris en lui accordant une subvention de 500 000 francs, couvrant les frais de construction d’un institut musulman comprenant une mosquée, une bibliothèque, une école, un jardin, des annexes incluant restaurant, salon de thé, hammam et boutiques, ainsi qu’une salle d’étude et de conférences. Bien que cette loi déroge à la loi de séparation des Eglises et de l’état de 1905 portant sur la laïcité, les signataires de ces deux lois finalement en contradiction sont Edouard Herriot et Aristide Briand….

En 1983, l’arrêté du 9 décembre (date anniversaire de la loi de 1905) inscrit sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, la grande Mosquée de Paris et son centre islamique, qui reçoit également le label  » patrimoine du XXème siècle.

Zellige

Détail de l’art Musulman

Le patio et le jardin à l’andalouse avec jets d’eau et perrons

La Cour intérieure

Minaret de 33 mètres vu depuis la cour intérieure

Construite dans le style hispano-mauresque qui l’a inspiré avec un minaret de 33 mètres, elle est située 6, rue Georges-Desplas dans le quartier du Jardin des plantes et à proximité de la faculté Sorbonne Nouvelle-Paris III dans le 5 ème arrondissement de Paris. La mosquée, inaugurée le 15 juillet 1926, a été fondée par Kaddour  Benghabrit et nul doute que son édification au cœur même de Paris est une place symbolique importante pour la visibilité de L’Islam et des musulmans en France.

Elle est la plus ancienne mosquée de France métropolitaine.

Il est considéré aujourd’hui que la grande mosquée de Paris fait office de mosquée mère des mosquées françaises, sous la direction de Chems-Eddine Hafiz, désormais Recteur depuis janvier 2020, et successeur de Dalil Boubakeur.

La mosquée peut se visiter tous les jours de la semaine et de l’année, excepté les vendredis, jour de prière des musulmans. Les salles de sermons des Imams, de lecture du coran, de prières et de méditations sont en revanche exclusivement réservées aux pratiquants de l’islam.

Au sein de la Mosquée, vous pourrez déguster des spécialités du Maghreb puisqu’elle dispose d’un restaurant traditionnel, ou prendre un thé à la menthe et autres douceurs orientales au sein de son salon de thé. Un hammam exclusivement réservé aux femmes et des boutiques proposants des objets issus de la culture arabe sont accessibles à tous durant toute l’année.

La grande Mosquée de Paris, magnifique à visiter, est accessible par la ligne 7 du métro et dispose à votre gré de deux stations : Monge (jardin des plantes) ou Censier-Daubenton. Bonne visite !

Article écrit le 1er novembre 2020 par Catherine Medioni

Un sans domicile fixe et un habitant d’Aulnay-sous-Bois détroussaient des passants de leur carte bancaire

Sur Versailles et Paris 14e, deux complices, l’un sans domicile fixe et l’autre habitant d’Aulnay-sous-Bois, s’en prenaient aux adolescents pour voler non seulement leur carte bancaire, mais aussi leur téléphone portable. Le modus operandi était efficace : les deux lascars ciblaient leur victime, attendaient que celle-ci étaient isolées avant de les agresser avec un couteau. Tandis que l’un tenait le couteau, l’autre avait un pistolet électrique pour forcer la victime à donner le mot de passe de dévérouillage du téléphone ou le code de la carte bancaire.

Les deux crapules ont également opéré sur Chartres et au Mans et utilisaient le TER Centre pour se déplacer. Ils ont été interpellé le 13 octobre, reconnus par leurs victimes, et condamnés à 2 ans d’emprisonnement dont 6 mois avec sursis.

Covid-19, les cafés et les bars vont fermer mardi à Paris et dans la petite couronne

Il faut quitter le comptoir. Les cafés et les bars devront fermer à partir de mardi à Paris et dans la petite couronne, a indiqué une source gouvernementale à FranceInfo, dimanche 4 octobre, confirmant une information de l’agence Reuters. Placée en état d’alerte maximale, la capitale va connaître lundi de nouvelles mesures de restrictions pour faire face à la progression inquiétante de l’épidémie du Covid-19. « La fermeture des bars fait partie des mesures qu’impose l’alerte maximale. Il n’y a pas de différenciation entre Paris et Marseille », précise cette même source. 

Dès dimanche soir, interrogée par l’AFP, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) s’est dite « extrêmement alarmée » de ce nouveau coup dur pour un secteur déjà durement éprouvé par la crise sanitaire. Les élus parisiens avaient déjà indiqué qu’ils se plieraient à toute décision de fermeture, ce qui semble exclure un vent de fronde comme celui qui avait soufflé à Marseille la semaine dernière. Ces établissements restent fermés dans la cité phocéenne, ainsi qu’à Aix-en-Provence et en Guadeloupe, où les premières mesures de fermeture avaient été mises en place.

Source et article complet : France Info

Le RER B plus rapide entre Aulnay-sous-Bois et Paris que la voiture

Transilien, l’Institut Paris Région et Kisio une dévoilé une étude qui montre qu’en heure de pointe, le RER B permet de rejoindre la capitale en gagant environ 8 minutes par rapport à la voiture.

Bien entendu, ces gains peuvent être aléatoires en fonction des incidents sur le RER B, des accidents sur l’autoroute ou des travaux. Alors que le RER B n’a pas encore retrouvé tous ses clients (plus de 20% de voyageurs en moins) par rapport à la période pré-confinement, il présente de nombreux avantages, tant au niveau baisse du stress que sur le temps gagné à rejoindre son lieu de travail.

Un cordon de policiers empêche Hadama Traoré et les manifestants de se rendre devant les locaux de C-News

La Révolution Est En Marche, mouvement mené par l’Aulnaysien Hadama Traoré, a tenté de se rendre devant les locaux de la chaîne C-News. Malgré une demande effectuée mi-août pour manifester, le mouvement n’aurait pas reçu les autorisations nécessaires pour venir à l’adresse souhaitée. Une cordon de policiers a bloqué l’accès aux manifestants.

Malgré une situation de grande tension qui peut dégénérer à tout moment, les manifestants n’ont pas tenté de forcer le passage. Hadama Traoré a cependant prévenu qu’il allait passer coûte que coûte quand il en aura l’occasion.

%d blogueurs aiment cette page :