Archives du blog

Des personnes sur les voies ont causé le chaos sur le RER B entre Paris et Aulnay-sous-Bois

Vers 19h, des personnes sur les voies du RER B ont été détectées au niveau de la gare Plain Stade de France, ce qui a entraîné la paralysie totale du trafic entre Aulnay-sous-Bois et Paris. Le trafic a peu à peu repris mais il est fort dommageable que des individus empruntent impunément, causant des nuisances énormes pour les usagers en pleine période de pointe.

Ce phénomène est fréquent et pourtant, rien ne semble arrêter ces téméraires – et inconscientes – personnes.

Visite en images des deux premières mosquées de France

Ci-dessous des images de la Mosquée Noor-E-Islam de Saint-Denis de la Réunion :

Selon les affirmations de Saphir-News, il semblerait que la première mosquée qui ait été construite en France, soit celle de Saint Denis de la Réunion, sur l’initiative et grâce aux dons de musulmans originaires de l’Inde qui s’étaient installés sur l’île.  Elle est l’une des deux mosquées de confession sunnite de la ville.  Présentée comme la première mosquée de France, et dénommée mosquée Noor-E-Islam, ce qui en arabe signifie « lumière de l’islam », ce média que l’on trouve sur internet, annonce en effet en novembre 2005 la célébration des 100 ans de la construction de l’édifice religieux qui est contemporaine et concomitante de la loi de 1905 portant sur la séparation des cultes et de l’état, et qui donnera lieu à des manifestations culturelles et festives tout au long de l’année.

Inaugurée donc le 28 novembre 1905, soit 21 ans avant la Grande Mosquée de Paris, et située au cœur du quartier commerçant de Saint Denis, la mosquée Noor-E-Islam est dominée par un minaret de 32 mètres. La célébration du centenaire à laquelle Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris et président du Conseil français du culte musulman (CFCM), fût invité, fût l’opportunité pour les musulmans de la Réunion de mieux faire connaître leur vie quotidienne et leur culture à l’ensemble de la population réunionnaise.

Selon la volonté du président de l’association islam sounnate Djamatte, cette commémoration était ainsi placée « sous les signes du partage, de l’ouverture, de la découverte ainsi que le respect et la tolérance sur la terre d’accueil de nos ancêtres : l’île de la Réunion qui porte si bien son nom ».

La Grande Mosquée de Paris

Entrelacs en bois d’eucalyptus et en corail, au-dessus du porche d’entrée

Après la  Première guerre mondiale ( 1914-1918 ), la décision de construire la mosquée de Paris, première mosquée construite en France métropolitaine, se concrétise pour rendre hommage aux dizaines de milliers de morts de confession musulmane  qui avaient combattu pour la France.

Fontaine, zellige et magnifiques murs sculptés

Grâce à la loi du 19 août 1920 publiée dans le journal officiel du 21 août de la même année, l’état français finance la Grande mosquée de Paris en lui accordant une subvention de 500 000 francs, couvrant les frais de construction d’un institut musulman comprenant une mosquée, une bibliothèque, une école, un jardin, des annexes incluant restaurant, salon de thé, hammam et boutiques, ainsi qu’une salle d’étude et de conférences. Bien que cette loi déroge à la loi de séparation des Eglises et de l’état de 1905 portant sur la laïcité, les signataires de ces deux lois finalement en contradiction sont Edouard Herriot et Aristide Briand….

En 1983, l’arrêté du 9 décembre (date anniversaire de la loi de 1905) inscrit sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, la grande Mosquée de Paris et son centre islamique, qui reçoit également le label  » patrimoine du XXème siècle.

Zellige

Détail de l’art Musulman

Le patio et le jardin à l’andalouse avec jets d’eau et perrons

La Cour intérieure

Minaret de 33 mètres vu depuis la cour intérieure

Construite dans le style hispano-mauresque qui l’a inspiré avec un minaret de 33 mètres, elle est située 6, rue Georges-Desplas dans le quartier du Jardin des plantes et à proximité de la faculté Sorbonne Nouvelle-Paris III dans le 5 ème arrondissement de Paris. La mosquée, inaugurée le 15 juillet 1926, a été fondée par Kaddour  Benghabrit et nul doute que son édification au cœur même de Paris est une place symbolique importante pour la visibilité de L’Islam et des musulmans en France.

Elle est la plus ancienne mosquée de France métropolitaine.

Il est considéré aujourd’hui que la grande mosquée de Paris fait office de mosquée mère des mosquées françaises, sous la direction de Chems-Eddine Hafiz, désormais Recteur depuis janvier 2020, et successeur de Dalil Boubakeur.

La mosquée peut se visiter tous les jours de la semaine et de l’année, excepté les vendredis, jour de prière des musulmans. Les salles de sermons des Imams, de lecture du coran, de prières et de méditations sont en revanche exclusivement réservées aux pratiquants de l’islam.

Au sein de la Mosquée, vous pourrez déguster des spécialités du Maghreb puisqu’elle dispose d’un restaurant traditionnel, ou prendre un thé à la menthe et autres douceurs orientales au sein de son salon de thé. Un hammam exclusivement réservé aux femmes et des boutiques proposants des objets issus de la culture arabe sont accessibles à tous durant toute l’année.

La grande Mosquée de Paris, magnifique à visiter, est accessible par la ligne 7 du métro et dispose à votre gré de deux stations : Monge (jardin des plantes) ou Censier-Daubenton. Bonne visite !

Article écrit le 1er novembre 2020 par Catherine Medioni

Un sans domicile fixe et un habitant d’Aulnay-sous-Bois détroussaient des passants de leur carte bancaire

Sur Versailles et Paris 14e, deux complices, l’un sans domicile fixe et l’autre habitant d’Aulnay-sous-Bois, s’en prenaient aux adolescents pour voler non seulement leur carte bancaire, mais aussi leur téléphone portable. Le modus operandi était efficace : les deux lascars ciblaient leur victime, attendaient que celle-ci étaient isolées avant de les agresser avec un couteau. Tandis que l’un tenait le couteau, l’autre avait un pistolet électrique pour forcer la victime à donner le mot de passe de dévérouillage du téléphone ou le code de la carte bancaire.

Les deux crapules ont également opéré sur Chartres et au Mans et utilisaient le TER Centre pour se déplacer. Ils ont été interpellé le 13 octobre, reconnus par leurs victimes, et condamnés à 2 ans d’emprisonnement dont 6 mois avec sursis.

Covid-19, les cafés et les bars vont fermer mardi à Paris et dans la petite couronne

Il faut quitter le comptoir. Les cafés et les bars devront fermer à partir de mardi à Paris et dans la petite couronne, a indiqué une source gouvernementale à FranceInfo, dimanche 4 octobre, confirmant une information de l’agence Reuters. Placée en état d’alerte maximale, la capitale va connaître lundi de nouvelles mesures de restrictions pour faire face à la progression inquiétante de l’épidémie du Covid-19. « La fermeture des bars fait partie des mesures qu’impose l’alerte maximale. Il n’y a pas de différenciation entre Paris et Marseille », précise cette même source. 

Dès dimanche soir, interrogée par l’AFP, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) s’est dite « extrêmement alarmée » de ce nouveau coup dur pour un secteur déjà durement éprouvé par la crise sanitaire. Les élus parisiens avaient déjà indiqué qu’ils se plieraient à toute décision de fermeture, ce qui semble exclure un vent de fronde comme celui qui avait soufflé à Marseille la semaine dernière. Ces établissements restent fermés dans la cité phocéenne, ainsi qu’à Aix-en-Provence et en Guadeloupe, où les premières mesures de fermeture avaient été mises en place.

Source et article complet : France Info

Le RER B plus rapide entre Aulnay-sous-Bois et Paris que la voiture

Transilien, l’Institut Paris Région et Kisio une dévoilé une étude qui montre qu’en heure de pointe, le RER B permet de rejoindre la capitale en gagant environ 8 minutes par rapport à la voiture.

Bien entendu, ces gains peuvent être aléatoires en fonction des incidents sur le RER B, des accidents sur l’autoroute ou des travaux. Alors que le RER B n’a pas encore retrouvé tous ses clients (plus de 20% de voyageurs en moins) par rapport à la période pré-confinement, il présente de nombreux avantages, tant au niveau baisse du stress que sur le temps gagné à rejoindre son lieu de travail.

Un cordon de policiers empêche Hadama Traoré et les manifestants de se rendre devant les locaux de C-News

La Révolution Est En Marche, mouvement mené par l’Aulnaysien Hadama Traoré, a tenté de se rendre devant les locaux de la chaîne C-News. Malgré une demande effectuée mi-août pour manifester, le mouvement n’aurait pas reçu les autorisations nécessaires pour venir à l’adresse souhaitée. Une cordon de policiers a bloqué l’accès aux manifestants.

Malgré une situation de grande tension qui peut dégénérer à tout moment, les manifestants n’ont pas tenté de forcer le passage. Hadama Traoré a cependant prévenu qu’il allait passer coûte que coûte quand il en aura l’occasion.

L’exode urbain est une lame de fond

Le confinement imposé pour circonscrire la pandémie a fait émerger de nouvelles aspirations chez les Parisiens et les Franciliens. La pratique du télétravail depuis son domicile combiné à la conscience que vivre dans des espaces réduits pour des loyers très chers représentaient des sacrifices coûteux qui n’avaient plus aucun sens dans leur vie.

Perdre de surcroît entre deux et 4 heures de transports par jour pour se rendre au bureau quand le télétravail est tout aussi efficace depuis son domicile ne se justifie plus. S’entasser à une famille entière dans des petits espaces sans jardin ni terrasse pour pouvoir s’aérer et conserver un lien avec la nature non plus !

Le confinement induit une aspiration de 54 % des Franciliens à quitter Paris et sa périphérie, selon Martine Bréson, qui a enquêté pour France Bleu Paris.

Le mouvement qui a conduit des millions de travailleurs a déserter leurs provinces et leurs campagnes par manque de débouchés professionnels pour converger massivement vers la capitale et ses banlieues semble révolu… Depuis quelques temps les agents immobiliers témoignent des demandes de pavillons avec jardin dans les banlieues ou de maisons de famille spacieuses entourées de nature en province !

De son côté les patrons du Medef s’alarment du refus de leurs salariés de retourner travailler comme avant ! Ils veulent bien travailler, mais différemment ! là aussi le confinement à ouvert les consciences et une brèche dans la possibilité d’inaugurer de nouvelles modalités de travail. Affolé par cette nouvelle réalité, Goeffroy Roux de Bézieux appelle le gouvernement au secours…et à une parole publique forte pour assurer la reprise économique !

De nombreuses entreprises en effet réceptionnent un afflux de demandes de leurs salariés de pouvoir désormais télétravailler, et lorsque les chefs opposent un refus, reçoivent carrément la démission de leurs salariés qui ne sont plus disposés à transiger sur le sens et la qualité de leur vie sacrifiée à leur activité professionnelle. La France rurale et provinciale ne manquant pas d’espace pour accueillir les familles, l’exode qui avait fait converger les citoyens en recherche d’emploi vers la capitale et sa périphérie est en passe de se transformer en exode urbain vers toutes les régions de France….

Ces nouveaux phénomènes doivent impérativement remettre en question la politique de densification en Île de France qui ne répond plus aux nouveaux enjeux ! En effet, les citoyens ont compris grâce à cette pandémie que remplir des cases et des tableurs Excel à longueur de journée sur un ordinateur pouvait aussi bien se faire depuis chez soi et rendait obsolète le présentiel dans son entreprise….

Article rédigé par Catherine Medioni

Les stations de métro qui seront fermées le 11 mai 2020

Si le déconfinement se met en place, les transports en commun resteront perturbés ce lundi 11 mai. Si vous vous rendez sur Paris, sachez que de nombreuses stations de métro resteront fermées. Voici la liste exhaustive des stations qui garderont portes closes :

  • Les stations fermées sur la ligne 2 : Courcelles, Victor Hugo, Place de Clichy, Stalingrad, Villiers, Barbès-Rochechouart.
  • Les stations fermées sur la ligne 3 : Bourse, Malesherbes, Havre-Caumartin, Villiers, Opéra, République.
  • Les stations fermées sur la ligne 4 : Alésia, Saint Placide, Barbès-Rochechouart, Raspail, Strasbourg Saint-Denis
  • Les stations fermées sur la ligne 5 : Stalingrad, Bréguet-Sabin, Campo-Formio, Hoche, Jacques Bonsergent, Laumière, Quai de la Rapée, République.
  • Les stations fermées sur la ligne 6 : Raspail, La Motte-Picquet Grenelle.
  • Les stations fermées sur la ligne 7 : Stalingrad, Cadet, Danube, Pierre et Marie Curie, Porte de Choisy, Tolbiac, Opéra.
  • Les stations fermées sur la ligne 7 bis : Buttes-Chaumont.
  • Les stations fermées sur la ligne 8 : Strasbourg Saint-Denis, Félix Faure, Filles du Calvaire, Ledru Rollin, Liberté, Lourmel, Maisons-Alfort Stade, Michel Bizot, Grands Boulevards, Opéra, Porte de Charenton, La Motte-Picquet Grenelle, République.
  • Les stations fermées sur la ligne 9 : Havre-Caumartin, Strasbourg Saint-Denis, Grands Boulevards, Alma Marceau, Charonne, Exelmans, Jasmin, Maraîchers, République.
  • Les stations fermées sur la ligne 10 : Cardinal Lemoine, Chardon Lagache, Charles Michels, Ségur, Vaneau, La Motte-Picquet Grenelle.
  • Les stations fermées sur la ligne 11 : Jourdain, Rambuteau, République.
  • Les stations fermées sur la ligne 12 : Abbesses, Assemblée Nationale, Jules Joffrin, Marx Dormoy, Notre-Dame de Lorette, Rennes, Rue du Bac, Volontaires.
  • Les stations fermées sur la ligne 13 : Place de Clichy, Brochant, Liège, Pernéty.

Source : Le Parisien

Près de 600 morts du Covid-19 en Seine-Saint-Denis, plus de 1000 à Paris

Alors que le confinement durera au minimum jusqu’au 11 mai 2020, les français continuent de pleurer leurs morts, avec un plateau haut avoisinant les 600 victimes par jour.

En Seine-Saint-Denis, les autorités dénombrent près de 600 morts directement liés au Coronavirus. Le département est très touché, mais moins que le Val-de-Marne et même les Hauts-de-Seine.

A Paris, le nombre de morts a dépassé la barre des 1000. A noter que certaines régions de France semblent relativement épargnées, ce qui tend à prouver que le confinement est en règle générale respecté.

Encore de grosses difficultés sur le RER B ce matin entre Aulnay-sous-Bois et Paris

Problème à la gare Saint-Michel, signal d’alarme déclenché au niveau de la gare d’Aulnay à cause d’un malaise voyageur… Décidément il ne faisait pas bon emprunter le RER B cette semaine.

Certains trains sont à l’arrêt, l’autre au ralenti. Il faut une fois de plus prendre son mal en patience.

%d blogueurs aiment cette page :