Archives du blog

L’aide alimentaire explose en Seine-Saint-Denis

Inflation, crise de l’énergie… Les associations témoignent d’une aggravation de la situation sur le front social. Révélatrices de ces tensions, les sessions de distribution alimentaire assurées par les bénévoles du Restos du cœur voient affluer un nombre croissant de familles, étudiants et travailleurs pauvres.

Une file d’attente qui serpente le long des murs, à l’intérieur un espace de plus en plus réduit. Aux Restos du cœur de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), les bénévoles s’activent pour assurer leur mission de manière fluide, ce lundi matin où nous nous glissons dans leurs pas. Comme lors de chaque session de distribution alimentaire assurée ici, chaque lundi, mardi et jeudi matin, ces femmes et ces hommes qui mobilisent une partie de leur temps avec altruisme et humanité voient beaucoup de monde défiler.

Source et article complet : Le Parisien

Plus de 6 milliards sur 15 ans pour la Seine-Saint-Denis

Plus encore que son prédécesseur, le nouveau programme de renouvellement urbain bénéficiera massivement à la Seine-Saint-Denis. Bénéficiaire de 16 % des financements, le territoire espère sortir une trentaine de quartiers des difficultés et leur donner un nouveau visage.

La Seine-Saint-Denis se taille la part du lion en matière de politique de la ville. Et d’un programme à l’autre, l’Etat s’y montre de plus en plus attentif à rénover en profondeur ses quartiers les plus en difficulté. Tel est le bilan dressé par l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) ​qui signe, ces jours-ci, les toutes dernières conventions de son ambitieux nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), engagé depuis 2014 pour quinze ans.

Source et article complet : Les Echos

Mohamed Bounoua derrière Shannon Seban pour la liste Renaissance en Seine-Saint-Denis

Shannon Seban est très heureuse de présenter la liste qu’elle a la fierté de mener pour l’élection du bureau
Renaissance en Seine-Saint-Denis.

Selon elle, il s’agit d’un collectif uni et paritaire, avec de nouveaux visages et des profils divers, déterminé à porter, avec vous, les valeurs de son parti !

L’Aulnaysien Mohamed Bounoua est en 4e position sur cette liste.

Pour l’égalité femmes-hommes, Pantin va devenir Pantine, et pourquoi pas renommer le département Seine-Sainte-Denise ?

Le Maire socialisre Bertrand Kern a déclaré que la ville de Pantin sera rebaptisée « Pantine » en 2023 pour « l’égalité entre les femmes et les hommes ».  Ce changement concernera uniquement le nom sur le site de la ville et un panneau géant à l’entrée de la ville, au niveau du canal de l’Ourcq.

Est-ce que le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis aura la joyeuse idée de changer le nom du département en « Seine-Sainte-Denise » ?

Splendeurs et misères du RER B, les raisons d’un malaise français

Pour la décrire, il faudrait inventer une couleur : quelque chose comme bleu cauchemar. La ligne B du RER détient en effet un triste record : elle est la moins ponctuelle de l’année 2021, selon le classement d’Ile-de-France Mobilités, l’établissement en charge du réseau francilien. Une statistique qui ne surprendra pas ses voyageurs, confrontés depuis des années à des perturbations quasiment quotidiennes. Avec des conséquences pénibles. Simon, jeune professeur de lettres, se souvient : « Quand j’enseignais à Villepinte, il y a quelques mois, j’ai manqué beaucoup d’heures de cours à cause des retards ».

Source et article complet : L’Express

Une femme de 51 ans tuée par son ex-compagnon aux Pavillons-sous-Bois

Le sombre bilan des féminicides vient de s’alourdir ce mercredi, vers 15h30, avec le meurtre d’une femme de 51 ans aux Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Il porte à 103 le nombre de femmes tuées en France depuis le 1er janvier 2022 par un homme, qu’il soit son compagnon ou un ex, selon le décompte de l’association Féminicides, qui en recensait 102 au 23 novembre. En Seine-Saint-Denis, c’est la quatrième femme à mourir ainsi cette année.

Source et article complet : Le Parisien

Une automobiliste de 29 ans grièvement blessée à Noisy-le-Sec après un délit de fuite

Les faits se sont produits dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 octobre dernier à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Ils ont plus précisément eu lieu aux alentours d’une heure trente du matin et à hauteur du pont de Bondy. S’appuyant sur une source policière, Le Parisien rapporte que les forces de l’ordre ont remarqué un “véhicule circulant à vive allure qui venait de franchir un feu tricolore rouge fixe”.

Source et article complet : 24Matins

Votez pour un projet participatif à Aulnay-sous-Bois avenue du 14 juillet

Vous habitez ou travaillez dans le département de Seine-Saint-Denis et vous souhaitez l’embellir ? Ce département, comme d’autres collectivités, a lancé une opération de budget participatif pour inviter les séquano-dionysiens à présenter sur le foncier départemental des projets propres à améliorer leur cadre de vie. (Un budget, c’est ce dont devrait bénéficier tous les Conseils de Quartier) René-Augustin Bourgourd, personnalité locale de premier plan à Aulnay-sous-Bois, a présenté deux projets : un panneau invitant à la préservation des arbres et surtout une fresque, ou plutôt un aménagement photo sur le mur aveugle du Collège La Parc donnant sur l’avenue du 14 Juillet à Aulnay.

Cette façade du collège, voisine de l’hôpital de l’est parisien, offre actuellement un spectacle extrêmement déprimant ; tout décor ne peut qu’apporter une amélioration du cadre de vie. Il s’agirait ici d’agrandissements de cartes postales anciennes de la même rue, pleines de charme et de nostalgie.

Pour être retenu, le projet doit recueillir assez de votes de séquano-dionysiens (ou de personnes travaillant dan le 93) pour figurer dans les trois premiers du canton. Aulnay étant à elle seule un canton, 7 projets y sont présentés, et le projet 14 juillet, à ce jour, dans un contexte de très faible participation, arrive en arrière-dernière position, avec seulement 61 votes. Il en faudrait au moins le double pour qu’il soit retenu.

Aussi M. Bourgourd vient vers vous pour vous inviter à voter au plus vite, avant ce samedi prochain 22 octobre pour ce projet sur le site du département :

https://jeparticipe.seinesaintdenis.fr/project/budget-participatif/selection/votez-pour-vos-projets-favoris

Le plus simple est de cliquer sur l’onglet « plan ».

Vidéos. Bagarres en Seine-Saint-Denis pour faire le plein d’essence

Le blocage de certaines raffineries se poursuit. Les files d’attente aux stations-services s’allongent. Et inévitablement, les esprits s’échauffent.

En Seine-Saint-Denis, plusieurs scènes de bagarre ont été filmées entre automobilistes excédés et quelques petits malins qui essayent de doubler tout le monde pour se rapprovisionner avant es autres. Conséquence : quelques bagarres d’anthologie comme on peut le voir dans les vidéos ci-dessous :

Électricité 32 fois plus chère, gaz 16 fois plus cher à Neuilly-sur-Marne

Les prix deviennent-ils de plus en plus délirants pour les collectivités territoriales ? Le Maire de Neuilly-sur-Marne Zartoshte BAKHTIARI s’en prend directement aux fournisseurs d’énergie. Selon lui, ces sociétés effectuent un véritable racket auprès des villes avec des prix de l’énergie plus que décuplés. Ce Maire demande l’intervention de l’état.

Le prix de l’électricité a été été multipliée par 32 alors que le prix du gaz a été multiplié par 16.

Ci-dessous son message édifiant en vidéo :

%d blogueurs aiment cette page :