Archives du blog

Vidéo. Interview du candidat Reconquête Praince Loubota candidat 10e circonscription Seine-Saint-Denis

Dans le cadre des élections législatives 2022, Aulnaycap va, comme pour chaque élection locale à Aulnay-sous-Bois, interviewer les différents candidats. Plusieurs candidats ont répondu favorablement à une interview vidéo ou écrite.

Praince Loubota, candidat Reconquête, a été le premier à se libérer pour nous expliquer son programme, sa vision de la France et de la Seine-Saint-Denis.

Après une introduction, M. Loubota a fait part de son analyse concernant les résultats de l’élection présidentielle 2022, sur l’impossibilité pour les droites nationalistes et souverainistes de se rassembler et sur ses trois sujets de préoccupation.

Grand déclassement, grand remplacement : deux thèmes que M. Loubota a mis en avant en expliquant pourquoi il souhaitait prioriser sur ces deux théories. M. Loubota a également indiqué vouloir abroger le pass sanitaire et le pass vaccinal.

Pour découvrir l’interview en vidéo, cliquer sur l’image ci-dessous :

Le docteur Franck Zeiger défendra les couleurs de Reconquête dans la 8e circonscription de Seine-Saint-Denis

Vous trouverez ci-dessous une communication du docteur Franck Zeiger par rapport à son programme pour les législatives 2022, 8e circonscription de la Seine-Saint-Denis.

Les différentes démarches administratives en Seine-Saint-Denis

Le département de la Seine-Saint-Denis fait partie des collectivités Françaises les plus sollicitées en termes de demande de duplicata ou de génération de documents administratifs. Préfecture, sous-préfecture… Les villes de Bobigny et du Raincy, mais pas seulement, abritent les bâtiments administratifs où vous pourrez demander de nombreux types de document en rapport à votre permis de conduire ou autres, comme l’obtention d’une carte grise en Seine-Saint-Denis en cas de perte ou de renouvèlement.

Pour les actes de naissance, celles et ceux qui sont nés à l’hôpital Ballanger peuvent se rendre à la mairie de Villepinte pour obtenir un acte de naissance, indispensable pour plusieurs types de documents dont la création d’une nouvelle carte d’identité. Pour les personnes qui ont quitté la Seine-Saint-Denis pour d’autres cieux, il est possible d’obtenir, sous certaines conditions, ces documents par Internet ou par voie postale.

Quid des autres démarches administratives pour récupérer sa carte grise, pour refaire sa carte d’identité, pour avoir son passeport ou autres documents incontournables dans la vie de tous les jours ou pour voyager ? La préfecture de la Seine-Saint-Denis propose des services sur mesure pour les personnes, Françaises ou étrangères, afin de régulariser une situation, obtenir des justificatifs, vous aider dans la récupération de vos papiers, et vous donner toutes les démarches importantes pour finaliser un dossier. Vous y trouverez également des services qui sont uniques pour le département de la Seine-Saint-Denis, département si singulier de par la jeunesse de sa population et la précarité d’une partie de sa population.

Quid du logement, des aides sociales, des aides pour un retour à l’emploi ou les demandes de formation pour une réinsertion dans la vie professionnelle ? Ces différents sites peuvent vous rediriger vers l’organisme approprié afin de vous aider à atteindre les objectifs fixés. Vous pourrez également trouver, au travers des différents organismes de la Seine-Saint-Denis, des tuyaux pour obtenir des aides pour tout ce qui a trait à l’isolation des logements, à la limitation des dépenses énergétiques et à l’utilisation des énergies plus propres et moins impactantes pour l’environnement.

Si la Seine-Saint-Denis est connue en France pour ses difficultés sociales, les émeutes urbaine de 2005, le Rap et ses cités sinistrées par le manque d’emploi, elle est aussi parfaitement équipée pour accompagner les Séquano-Dionysiens à surmonter les difficultés et à obtenir rapidement les documents indispensables pour la recherche d’un logement, d’un emploi, d’un voyage ou autre événement important. Avec la digitalisation, il vous est également possible, pour une partie des cas, d’effectuer vos démarches en ligne directement par téléphone ou en utilisant un formulaire Internet.

Si le département n’est pas le plus riche (loin s’en faut) et pas le plus attirant pour les jeunes actifs en quête d’un logement et d’un emploi pour démarrer leur vie active, c’est un département qui se donne les moyens nécessaires pour réduire la fracture sociale et aider les personnes en difficultés. La Seine-Saint-Denis reste le département le plus pauvre en Île-de-France mais tend à réduire cet écart grâce aux services publics et à l’accueil des entreprises.

Source : contribution externe

De la poussière du Sahara dans le ciel de Seine-Saint-Denis

Non, ce n’est pas la pollution atmosphérique, ni la transformation de notre monde en univers Lovecraftien, mais bien l’arrivée de sable en provenance du Sahara qui provoque cette couleur orangée dans le ciel.

Votre voiture est certainement salie par ce phénomène qui va s’accentuer ce mercredi.

Nombreuses violences sexistes et sexuelles dans le sport en Seine-Saint-Denis

Janvier 2020 : le livre de Sarah Abitbol, Un si long silence, dans lequel elle raconte avoir été violée par son entraîneur entre ses 15 et 17 ans, soulève une vague de libération de la parole autour des violences sexuelles et sexistes dans le milieu sportif. Un mois après le témoignage de la championne de patinage artistique, une cellule ministérielle de lutte contre ces violences est mise en place. Depuis, plus de 600 affaires, concernant une cinquantaine de fédérations sportives, ont été recensées au total, selon des chiffres dévoilés mercredi. Dans 90 % des cas, il s’agit de faits à «connotation sexuelle», tandis que les 10 % restants portent sur des actes de violences physiques ou psychologiques.

Source et article complet : Libération

En Seine-Saint-Denis, 108 bâtiments vont prendre le nom de femmes illustres

« Les femmes aussi ont des parcours remarquables, il n’y a pas que les hommes », souligne Stéphane Troussel, président (PS) du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, qui a décidé de donner un nom de femme célèbre à 108 bâtiments du département, d’ici 2024. Un acte « fort » plutôt que « symbolique », selon l’élu. Même si la première nomination a été symboliquement présentée ce mardi 8 mars, à la Bourse départementale du travail, à Bobigny. « C’est un jour significatif pour un lieu historique, un haut-lieu du débat politique et qui a accueilli de nombreux discours », vante Stéphane Troussel.

Source et article complet : Le Parisien

En Seine-Saint-Denis, 108 bâtiments prennent le nom d’une femme

C’est une grande première pour la Seine-Saint-Denis. Lancé lundi 7 mars 2022, le Budget participatif du Département a pour objectif de permettre aux habitants du département de proposer leurs projets souhaités, jusqu’au 15 mai. Ils seront ensuite étudiés.

Le but est de « travailler à une plus grande proximité et de modifier la manière de construire les politiques publiques », situe le président PS du Département, Stéphane Troussel, dans le sillage d’autres collectivités ayant adopté des budgets participatifs.

Ambitieux sur l’objectif de « participation citoyenne », le budget l’est moins financièrement avec trois millions d’euros pour la première édition, sur un budget 2022 à 1,89 milliard d’euros qui inclut une enveloppe d’investissement de 408 millions d’euros. Au dernier conseil départemental, l’élu d’opposition LR Philippe Dallier avait fustigé « un gadget » et la maire UDI de Drancy Aude Lagarde déplorait du « saupoudrage ».

Source et article complet : 20Minutes

Une centaine de bâtiments de Seine-Saint-Denis seront renommés avec des noms de femmes

Clara Zetkin, féministe, enseignante, journaliste et enseignante allemande va donner son nom à la Bourse départementale du travail de Bobigny, mardi 8 mars 2022 pour la Journée internationale des droits des femmes. Une décision prise par le Département de Seine-Saint-Denis, qui veut renommer 108 bâtiments avec des noms de femmes.

Source et article complet : Actu.fr

Vidéo. Toavina Ramanambelo, entrepreneur à Aulnay-sous-Bois, déplore les détériorations en Seine-Saint-Denis

Toavina Ramanambelo vit et travaille à Aulnay-sous-Bois en tant qu’entrepreneur. Passionné par le digital, il travaille en étroite collaboration avec les différents acteurs locaux, mais aussi avec des entreprises au Madagascar.

Selon lui, la pauvreté en Seine-Saint-Denis ne cesse d’augmenter. Le coût de l’essence, le logement, le chômage longue durée… En tant qu’entrepreneur, il affirme qu’il est difficile d’embaucher car une personne qui gagne 1500 € net coûte en réalité 2500 € à la société.

Sur le plan politique, il se dit contre la préférence nationale préconisée par Eric Zemmour et Marine Le Pen, et se montre perplexe avec le SMIC à 1400 € proposé par Jean-Luc Mélenchon.

Pour découvrir la vidéo, cliquer sur ce lien.

En Seine-Saint-Denis, près de 8000 jeunes pourront signer un contrat engagement jeune

Ils étaient un peu intimidés mais surtout motivés. Neuf jeunes de la mission locale d’Aubervilliers ont rencontré le préfet de Seine-Saint-Denis, Jacques Witkowski, ce mardi 1er mars pour signer leurs contrats d’engagement jeune. Lancé par le Premier ministre Jean Castex le matin même à Rosny 2, le dispositif vise à ramener les jeunes décrocheurs vers l’emploi.

Le préfet est venu inaugurer ce nouveau dispositif, qui va toucher près de 8 000 jeunes de 16 à 25 ans dans le département. L’État fait un chèque de 30 millions d’euros pour l’ensemble des jeunes d’Île-de-France, dont plus de 20 % sont dédiés à la Seine-Saint-Denis.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :