Publicités

Archives du blog

Un policier lynché à Sevran par trente individus ouvre le feu et blesse un de ses agresseurs

Les faits se sont déroulés dans le quartier du Pont-Blanc à Sevran vers 2h00 du matin, cette nuit. Deux motards la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention du 93 se sont rendus à cet endroit suite à des signalements de feux de poubelle et à des attaques sur des pompiers. Lorsque les deux policiers arrivent sur les lieux, ce sont plus de 30 individus qui les accueillent avec des jets de parpaing et des barres de fer. L’un des policiers tombe, puis est trainé sur plusieurs dizaines de mètres tout en étant lynché.

Malgré la situation désespérée, il parvint à dégainer son arme de service et tira plusieurs fois en direction de ses bourreaux, touchant l’un d’eux à l’abdomen (dont la vie n’est pas en danger).

Le policier s’en sort avec de multiples contusions, en sang. Il est actuellement soigné à l’hôpital. Mis à part l’individu touché à l’abdomen, aucune interpellation n’a eut lieu.

 

Publicités

Un policier sauve la vie d’un blessé par balle au quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Lundi soir, un homme a été blessé par balle dans le quartier de la Rose des Vents (3000) à Aulnay-sous-Bois. Une patrouille qui passait par là a tout de suite porté assistance au blessé, et un jeune fonctionnaire, également pompier volontaire, a prodigué les premiers soins et a fait un garrot. Selon Le Parisien, le fonctionnaire est arrivé au commissariat le 4 avril dernier. Tout le commissariat lui a fait une ovation pour son acte héroïque.

Violents affrontements entre la police et des jeunes à Aulnay-sous-Bois suite à l’attaque d’une caméra de vidéo-surveillance

Des jeunes ont tenté de scier un poteau ou se trouvait une caméra de vidéo-surveillance au niveau du Nouveau Cap à Aulnay-sous-Bois (rue Auguste Renoir, quartier de la Rose des Vents). Les forces sont rapidement intervenues pour tenter de mettre fin au carnage, mais ont été accueillies à jets de pierre.

Bilan : une voiture de police endommagée, plusieurs véhicules brûlés, et 3 interpellation. Comme indiqué précédemment, Hadama Traoré du collectif « La Révolution est en Marche » a été mis en garde-à-vue alors qu’il essayait de s’interposer entre les jeunes et la police.

Est-ce un acte de personnes hostiles à la vidéo-surveillance (plusieurs groupes politiques ont déjà vivement critiqué le dispositif) ou un groupe qui ne souhaitait pas être filmé pour pouvoir faire du « commerce illicite » ? Nous n’en savons pas plus pour le moment.

4 policiers encerclés et molestés par plus de 50 jeunes dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Samedi soir, 4 policiers en patrouille ont interpellé un mineur de 17 ans dans le quartier de la Rose des Vents. Ce dernier ne se laisse pas faire et fait assez de bruit pour rameuter une cinquantaine d’individus, qui encerclent rapidement les policiers esseulés. Les policiers ont subi des jets de projectile comme des bouteilles en verre, des pneus et même des phares de voiture. Ils ont dû tirer en l’air et utiliser des grenades de désencerclement pour  s’en sortir. Le jeune interpellé est en garde-à-vue mais aucune autre interpellation n’a eu lieu pour l’instant.

Selon Le Parisien, les policiers ont été légèrement blessés au visage et aux bras.

 

Vidéo du débat aux 3000 police/population à Aulnay-sous-Bois

Vidéo

La rédaction vous invite à découvrir la vidéo du débat entre la police et les habitants du quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois en cliquant sur l’image ci-contre.

Débat organisé par la révolution est en marche.

U!n policier se fait sectionner une oreille par un individu rue du Havre

Scène ubuesque rue du Havre à Aulnay-sous-Bois : dans la nuit de samedi à dimanche, une dispute dans un couple entraine l’intervention des forces de l’ordre. Un homme, à moitié sortie via un Velux, se montrait très agressif mais risquait une chute de près de 9 mètres. Alors que les policiers essayaient de le maîtriser, l’homme a refermé brusquement le Velux sur le crane d’un des policier, lui sectionnant les 3/4 de son oreille.

Le couple a finalement été arrêté, et l’oreille de l’agent recousue. De la cocaïne a été retrouvée dans le domicile, selon Le Parisien.

Débat de la France insoumise à Aulnay-sous-Bois le 13 mars sur la POLICE: Sécurité, Protection, Répression

La tragédie du 11 février dernier à Aulnay-sous-bois a mis en lumière à nouveau des pratiques de certains agents, indignes de la police. Les mouvements de protestations et de solidarité qui en résultent témoignent d’un ras le bol général de tous les citoyens ; policiers compris. Cette solidarité de voisins, d’habitants d’Aulnay, d’associations et de partis politiques a été immédiate, en portant l’exigence de justice et de vérité pour Théo.

Cette solidarité doit se prolonger pour que ne surgissent plus ces déferlements de violences à l’égard de la population, ou plus exactement d’une partie de la population. Ceux-là même qui sont victimes des politiques d’exclusion, de ghettoïsation des quartiers, sont montrés du doigt par les puissants de notre société, comme étant la cause des difficultés que rencontre notre peuple. Ce sont eux les coupables que l’on désigne, et les victimes ciblées par ces politiques publiques. Les crimes policiers ne sont pas une réponse aux émeutes, ils les provoquent

Décidément, il apparaît que la police est détour née, instrumentalisée comme une arme contre le peuple en proie à l’insécurité sociale, fabriquée par le chômage, la misère, la dégradation des services publics, le manque de logements corrects, etc. Réduite à n’être qu’une arme contre celles et ceux qui se battent pour défendre le droit à une vie digne pour toutes et tous ! Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre les victimes de violences policières et nous, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

Nous, citoyennes et citoyens, engagé-e-s politiquement ou non, invitons les citoyens d’Aulnay et d’ailleurs, quelques soient leurs opinions, à se retrouver, échanger, débattre ensemble, aux raisons sociales et politiques ayant conduites à la situation actuelle. Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre nous et les victimes de violences policières, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

RENDEZ-VOUS :
LUNDI 13 mars 2017
Au café l’Orée de parc,
8 boulevard du général Gallieni 93600
Aulnay-sous-Bois
A 19h

Déroulé :

  • 19h : début de la conférence,
  • 19h20 : débat entre les intervenants
  • 20h : débat avec la salle, questions/réponses
  • 21h : clôture de la soirée

Intervenants :

  • DONIA DELPLANQUE, Juriste
  • SEBASTIEN KURT, Archidebout de l’association Mainstenant
  • HADAMA TRAORE, Responsable du Mouvement La Révolution est en marche

Source : communiqué Aulnay France Insoumise

Débat Public le 13 mars par Aulnay Insoumise : quelle police pour quelle société ?

police_aulnayLa tragédie du 11 février dernier à Aulnay-sous-bois a mis sous le feu des projecteurs médiatiques des pratiques de certains agents, indignes de la police. Les mouvements de protestations et de solidarité qui en résultent témoignent d’un ras le bol général de tous les citoyens ; policiers compris. Cette solidarité de voisins, d’habitants d’Aulnay, d’associations et de partis politiques a été immédiate, en portant l’exigence de justice et de vérité pour Théo

Cette solidarité doit se prolonger pour que ne surgissent plus ces déferlements de violences à l’égard de la population, ou plus exactement d’une partie de la population. Ceux-là même qui sont victimes des politiques d’exclusion, de ghettoïsation des quartiers, sont montrés du doigt par les puissants de notre société, comme étant la cause des difficultés que rencontre notre peuple. Ce sont eux les coupables que l’on désigne, et les victimes ciblées par ces politiques publiques. Les crimes policiers ne sont pas une réponse aux émeutes, ils les provoquent.

Décidément, il apparaît que la police est détournée, instrumentalisée comme une arme contre le peuple en proie à l’insécurité sociale, fabriquée par le chômage, la misère, la dégradation des services publics, le manque de logements corrects, etc. Réduite à n’être qu’une arme contre celles et ceux qui se battent pour défendre le droit à une vie digne pour toutes et tous ! Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre les victimes de violences policières et nous, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

Nous, citoyennes et citoyens, engagé-e-s politiquement ou non, invitons les citoyens d’Aulnay et d’ailleurs, quelques soient leurs opinions, à se retrouver, échanger, débattre ensemble, aux raisons sociales et politiques ayant conduites à la situation actuelle.

Quand ? :  lundi 13 mars à 19:00 – 22:00

Où ? : 8 Boulevard du Général Gallieni, 93600 Aulnay-sous-Bois, France

Le poste de police du Galion ferme définitivement à Aulnay-sous-Bois

police_galion_aulnayLe poste de police situé au Galion va fermer définitivement ses portes. Celui-ci était fermé début février suite à des actes de vandalisme. Incendié lors des émeutes de 2005, il était resté fermé 2 ans. Il abritait des gardiens de la paix et des fonctionnaires de la Brigade Spécialisée de Terrain.

Certains disaient que ce poste n’était pas vraiment opérationnel car fermé la nuit.

Les policiers seront transférés au nouveau commissariat de Sevran mais continueront de patrouiller dans le quartier.

 

 

Vidéo : Les jeunes d’Aulnay-sous-Bois racontent leur quotidien avec la police

temoignage_jeunes_aulnay

Vidéo

Quelques mois avant l’affaire Théo, plusieurs jeunes ont témoigné sur leurs rapports avec la police d’Aulnay-sous-Bois. Sentiment de défiance, de provocation et d’incompréhension. Nous vous invitons à découvrir ce reportage vidéo en cliquant sur l’image ci-contre.

%d blogueurs aiment cette page :