Advertisements

Archives du blog

U!n policier se fait sectionner une oreille par un individu rue du Havre

Scène ubuesque rue du Havre à Aulnay-sous-Bois : dans la nuit de samedi à dimanche, une dispute dans un couple entraine l’intervention des forces de l’ordre. Un homme, à moitié sortie via un Velux, se montrait très agressif mais risquait une chute de près de 9 mètres. Alors que les policiers essayaient de le maîtriser, l’homme a refermé brusquement le Velux sur le crane d’un des policier, lui sectionnant les 3/4 de son oreille.

Le couple a finalement été arrêté, et l’oreille de l’agent recousue. De la cocaïne a été retrouvée dans le domicile, selon Le Parisien.

Advertisements

Débat de la France insoumise à Aulnay-sous-Bois le 13 mars sur la POLICE: Sécurité, Protection, Répression

La tragédie du 11 février dernier à Aulnay-sous-bois a mis en lumière à nouveau des pratiques de certains agents, indignes de la police. Les mouvements de protestations et de solidarité qui en résultent témoignent d’un ras le bol général de tous les citoyens ; policiers compris. Cette solidarité de voisins, d’habitants d’Aulnay, d’associations et de partis politiques a été immédiate, en portant l’exigence de justice et de vérité pour Théo.

Cette solidarité doit se prolonger pour que ne surgissent plus ces déferlements de violences à l’égard de la population, ou plus exactement d’une partie de la population. Ceux-là même qui sont victimes des politiques d’exclusion, de ghettoïsation des quartiers, sont montrés du doigt par les puissants de notre société, comme étant la cause des difficultés que rencontre notre peuple. Ce sont eux les coupables que l’on désigne, et les victimes ciblées par ces politiques publiques. Les crimes policiers ne sont pas une réponse aux émeutes, ils les provoquent

Décidément, il apparaît que la police est détour née, instrumentalisée comme une arme contre le peuple en proie à l’insécurité sociale, fabriquée par le chômage, la misère, la dégradation des services publics, le manque de logements corrects, etc. Réduite à n’être qu’une arme contre celles et ceux qui se battent pour défendre le droit à une vie digne pour toutes et tous ! Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre les victimes de violences policières et nous, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

Nous, citoyennes et citoyens, engagé-e-s politiquement ou non, invitons les citoyens d’Aulnay et d’ailleurs, quelques soient leurs opinions, à se retrouver, échanger, débattre ensemble, aux raisons sociales et politiques ayant conduites à la situation actuelle. Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre nous et les victimes de violences policières, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

RENDEZ-VOUS :
LUNDI 13 mars 2017
Au café l’Orée de parc,
8 boulevard du général Gallieni 93600
Aulnay-sous-Bois
A 19h

Déroulé :

  • 19h : début de la conférence,
  • 19h20 : débat entre les intervenants
  • 20h : débat avec la salle, questions/réponses
  • 21h : clôture de la soirée

Intervenants :

  • DONIA DELPLANQUE, Juriste
  • SEBASTIEN KURT, Archidebout de l’association Mainstenant
  • HADAMA TRAORE, Responsable du Mouvement La Révolution est en marche

Source : communiqué Aulnay France Insoumise

Débat Public le 13 mars par Aulnay Insoumise : quelle police pour quelle société ?

police_aulnayLa tragédie du 11 février dernier à Aulnay-sous-bois a mis sous le feu des projecteurs médiatiques des pratiques de certains agents, indignes de la police. Les mouvements de protestations et de solidarité qui en résultent témoignent d’un ras le bol général de tous les citoyens ; policiers compris. Cette solidarité de voisins, d’habitants d’Aulnay, d’associations et de partis politiques a été immédiate, en portant l’exigence de justice et de vérité pour Théo

Cette solidarité doit se prolonger pour que ne surgissent plus ces déferlements de violences à l’égard de la population, ou plus exactement d’une partie de la population. Ceux-là même qui sont victimes des politiques d’exclusion, de ghettoïsation des quartiers, sont montrés du doigt par les puissants de notre société, comme étant la cause des difficultés que rencontre notre peuple. Ce sont eux les coupables que l’on désigne, et les victimes ciblées par ces politiques publiques. Les crimes policiers ne sont pas une réponse aux émeutes, ils les provoquent.

Décidément, il apparaît que la police est détournée, instrumentalisée comme une arme contre le peuple en proie à l’insécurité sociale, fabriquée par le chômage, la misère, la dégradation des services publics, le manque de logements corrects, etc. Réduite à n’être qu’une arme contre celles et ceux qui se battent pour défendre le droit à une vie digne pour toutes et tous ! Il s’agit de s’organiser pour faire perdurer et grandir encore la solidarité entre les victimes de violences policières et nous, pour faire cesser ces exactions inadmissibles, et pour obtenir une police au service de toute la population, et non une arme au service d’une minorité.

Nous, citoyennes et citoyens, engagé-e-s politiquement ou non, invitons les citoyens d’Aulnay et d’ailleurs, quelques soient leurs opinions, à se retrouver, échanger, débattre ensemble, aux raisons sociales et politiques ayant conduites à la situation actuelle.

Quand ? :  lundi 13 mars à 19:00 – 22:00

Où ? : 8 Boulevard du Général Gallieni, 93600 Aulnay-sous-Bois, France

Le poste de police du Galion ferme définitivement à Aulnay-sous-Bois

police_galion_aulnayLe poste de police situé au Galion va fermer définitivement ses portes. Celui-ci était fermé début février suite à des actes de vandalisme. Incendié lors des émeutes de 2005, il était resté fermé 2 ans. Il abritait des gardiens de la paix et des fonctionnaires de la Brigade Spécialisée de Terrain.

Certains disaient que ce poste n’était pas vraiment opérationnel car fermé la nuit.

Les policiers seront transférés au nouveau commissariat de Sevran mais continueront de patrouiller dans le quartier.

 

 

Vidéo : Les jeunes d’Aulnay-sous-Bois racontent leur quotidien avec la police

temoignage_jeunes_aulnay

Vidéo

Quelques mois avant l’affaire Théo, plusieurs jeunes ont témoigné sur leurs rapports avec la police d’Aulnay-sous-Bois. Sentiment de défiance, de provocation et d’incompréhension. Nous vous invitons à découvrir ce reportage vidéo en cliquant sur l’image ci-contre.

Un employé de la ville d’Aulnay-sous-Bois également violemment interpellé quelques jours avant l’affaire Théo ?

incendie_galion_aulnay_crameC’est ce que nous rapporte le quotidien Libération. La victime serait cette fois-ci Djamel Dib, un animateur de la ville d’Aulnay. Alors qu’un véhicule de police banalisé s’engage dans une course poursuite, la voiture de Djamel Dib se retrouve inopinément sur la trajectoire, gênant ainsi les fonctionnaires.  Sous les insultes, M. Dib aurait alors demandé des excuses, ce qui aurait envenimé les choses, et entraîné une violente interpellation.

Toute l’histoire est racontée ici.

Quelque chose cet après-midi à Aulnay-sous-Bois

Boulevard_Strasbourg_AulnayAprès plusieurs mises en garde, nous avons souhaité retirer cet article. Merci de contacter la rédaction pour obtenir des informations complémentaires.

En tout cas les commerces sont fermés cet après-midi dans le boulevard de Strasbourg.

Le poste de police du quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois attaqué cette nuit

kfc_aulnayAlors que la tendance était à l’apaisement, la nuit dernière a été de nouveau mouvementée, avec plusieurs individus qui ont attaqué le poste de police de la Rose des Vents à Aulnay à coups de pierres.

Pas de blessé déploré, mais de vives inquiétudes. Ailleurs en France, l’affaire Théo semble telle une onde de choc se propager avec émeutes et affrontements.

La piste de l’accident privilégiée concernant les policiers désormais libre sur l’affaire Théo à Aulnay-sous-Bois

rassemblement_theo_aulnayAprès plusieurs jours d’enquête et de visionnage de bandes vidéos, la piste du viol volontaire serait écartée par l’IGPN. Il s’agirait en fait d’un accident sur le coup de l’action qui aurait entraîné une pénétration d’une matraque télescopique.

Les policiers sont désormais libres mais interdits de séjour en Seine-Saint-Denis, dans l’attente du verdict final sur leurs sanctions. Ces policiers sont relativement jeunes. Selon les premiers éléments d’enquête, celui qui est mis en examen pour viol n’avait pas d’antécédent.

François Hollande au chevet de Théo Luhaka victime de violences policières à Aulnay-sous-Bois

hollande_the_luhaka

Twitter

Le président François Hollande s’est rendu au chevet de Théo Luhaka, victime de violences policières à Aulnay et qui a entraîné des émeutes 3 nuits consécutives.

Actuellement hospitalisé pour plusieurs blessures, Théo Luhaka s’est entretenu près d’une demi-heure avec le président de la république. François Hollande apporte ainsi un soutien important à Théo. Pour rappel, 4 policiers sont mis en examen, 3 pour violences volontaires et 1 pour viol.

%d blogueurs aiment cette page :