Archives du blog

Une marche blanche en hommage à Jean-Paul Benjamin ce samedi à Aulnay-sous-Bois

@Le Parisien

Une marche blanche débutera d’Aulnay-sous-Bois ce samedi 11h d’Aulnay-sous-Bois pour aller vers le quartier des Beaudottes à Sevran. Jean-Paul Benjamin était une personnalité connue à Sevran. Il a été tué lors d’un contrôle de police alors qu’il se trouvait au volant d’une camionnette déclarée comme volée.

Vidéo. Des affrontements entre jeunes et policiers quartier Chanteloup à Aulnay-sous-Bois

Il n’y a pas que dans les quartiers Nord de la ville d’Aulnay que la tension est palpable suite à la mort d’un homme tué au volant d’une camionnette volée. En effet hier soir, des jeunes s’en sont pris aux forces de l’ordre à coup de mortiers dans le quartier Chanteloup, au sud de la ville.

Si le déploiement d’effectifs policiers supplémentaires a permis de calmer les esprits, il y a encore des actes de forte tension. Ci-dessous la vidéo de ces affrontements :

Vidéo. Après Sevran, les émeutes gagnent Aulnay-sous-Bois avec affrontements et voitures brûlées

La nuit a été chaude à Aulnay-sous-Bois, certainement à cause de la mort d’un jeune homme tué par la police alors qu’il tentait de fuir au sein d’une camionnette volée. Voitures brûlées, incendies de poubelle et affrontements avec la police : un semblant de novembre 2005 semble gagner les deux villes.

Un bus aurait été volé et utilisé par des jeunes pour causer des troubles sur la voie publique !

 

La Cité des Beaudottes à Sevran sous tension après la mort d’un homme tué par la police

On en sait un peu plus sur les événements qui ont eu lieu hier soir à la jonction entre Sevran et Aulnay-sous-Bois, à proximité du quartier des Beaudottes : un homme de 32 ans, père de famille qui conduisait une camionnette volée, n’a pas respecté la sommation de la police. L’un des fonctionnaires a alors fait usage de son arme, ce qui a touché mortellement le conducteur dont la camionnette s’est encastrée dans des voitures stationnées.

L’homme touché par balle a été pris en charge rapidement par les secours mais a succombé à ses blessures. Il était connu des services de police.

Un homme armé tire et blesse un policier à Sevran

Illustration

Un homme a tiré sur des policiers, vendredi 4 mars 2022 à Sevran (Seine-Saint-Denis), en pleine nuit. Le tireur, qui menaçait sa compagne, a été interpellé.

Les policiers intervenus cette nuit à Sevran ont échappé de peu à de graves blessures, selon les premiers éléments sur les faits qui se sont produits vers 3 heures. Plusieurs équipages ont été dépêchés au secours d’une femme menacée par son compagnon armé, au niveau de l’allée de la Marseillaise, situe le maire de Sevran Stéphane Blanchet.

Source et article complet : Actu.fr

La femme écrasée par un camion-poubelle à Sevran à cause de l’angle mort et des stationnements gênants

Ce mercredi matin, à l’angle de l’avenue Youri Gagarine et la rue Alexeï Leonov, non loin de la gare Sevran-Beaudottes, une femme domiciliée à Sevran a été fauchée et tuée par un camion-poubelle. Ce véhicule qui appartient à la Sepur (société spécialisée dans le traitement et la collecte de déchets) avait à son bord deux personnes, dont le conducteur.

Selon les premières informations, la femme venait de la droite lorsque le camion l’a littéralement écrasée. Selon le conducteur, les stationnements gênants et l’angle-mort serait responsables de ce terrible drame. Une cellule psychologique a été mise en place.

Horrible mort d’une femme écrasée par un camion poubelle à Sevran

Terrible accident. Mercredi 23 février 2022, une femme est morte, écrasée par un camion de collecte de déchets à Sevran (Seine-Saint-Denis).

Les circonstances du drame sont pour le moment inconnues. Selon les pompiers de Paris, l’accident s’est produit vers 9 heures, sur l’avenue Youri Gagarine, à hauteur de la rue Alexeï Leonov, à proximité de la gare de RER Sevran-Beaudottes. Malgré l’intervention des secours, la victime est décédée sur place

Source : Actu.fr

Un nouveau bureau de poste ouvre à Sevran

Ouvert depuis le lundi 24 janvier 2022, six mois de travaux ont été nécessaires pour le mettre sur pied. Deux conseillers bancaires y sont présents pour renseigner et conseiller les clients, ainsi que des chargés de clientèle.  

Pendant les périodes de versement des prestations sociales, de médiateurs du collectif « Partenaire pour la Ville 93 » seront présent quatre demi-journées à la Poste du boulevard Westingfield.

Ils pourront accompagner les personnes qui le nécessitent à pour l’usage des automates ou encore l’impression d’un relevé identitaire de compte.Au total, 711 000 euros ont été investis par la Poste pour les besoins des travaux.

Source et article complet : Actu.fr

Vidéo, un proche du rappeur MAES se serait fait tirer dessus entre Sevran et Aulnay-sous-Bois

Une vidéo circule sur les réseaux sociaux montrant des coups de feu en pleine nuit dans un quartier qui se trouverait soit à Aulnay-sous-Bois, soit à Sevran.

Selon un internaute, l’entourage du manager de MAES (rappeur très célèbre à Sevran) se serait pris une balle à la jambe hier devant leur chicha à Aulnay-sous-Bois.

On ignore les motifs de cette agression et si les faits se sont déroulés hier ou antérieurement. La vidéo est de mauvaise qualité et il est difficile d’authentifier les lieux.

S’agit-il d’une jambisation, d’un canular ou d’un montage ? En tout cas la vidéo circule. Espérons que cela ne soit qu’une blague de mauvais goût ou que la victime se porte bien. Ci-dessous la vidéo en question :

 

Trois policiers accusés de violences au commissariat de Sevran avec coup sur le pénis d’un individu

Les faits remontent au 28 juin 2020, jour d’élection municipale. Alors que la victime se rendait au bureau de vote à Sevran, des policiers en patrouille, ont décidé de la contrôler alors que sa voiture était garée en double-file. Après une vérification d’identité, l’homme est conduit au commissariat pour vérifier des fiches d’infractions, qui se révéleront être caduques. 45 minutes après, il était libéré. 

Mais alors qu’il s’apprêtait à quitter le poste de police, l’homme, « agacé par le temps perdu », insultait les policiers « dans sa barbe ». L’insulte de trop pour un des gardiens de la paix prévenu, qui décidait de l’interpeller pour outrage à agent. De son interpellation, il est ressorti avec plusieurs ecchymoses et des plaies, dont une au niveau du pénis.

Source et article complet : Actu.fr

%d blogueurs aiment cette page :