Archives de Catégorie: Politique

Les propositions de La France Insoumise à Aulnay-sous-Bois concernant la santé et la solidarité

Dans le cadre des élections départementales 2021 en Seine-Saint-Denis, La France Insoumise Aulnay-sous-Bois effectue quelques propositions relatives au domaine de la santé et de la solidarité. Vous pouvez prendre connaissance de ces propositions ci-dessous :

Valérie Pécresse dans un gymnase du Blanc-Mesnil pour son unique meeting en Seine-Saint-Denis aujourd’hui

Ce sera son unique meeting en Seine-Saint-Denis. Vendredi 11 juin 2021, Valérie Pécresse (Libres!) sera en meeting au Blanc-Mesnil. La présidente sortante de la Région Île-de-France brigue un second mandat à la tête de la Région. 

Premier meeting en présentiel

Le meeting débutera à 19 heures au gymnase Auguste Delaune. En raison du contexte sanitaire, il est nécessaire de s’inscrire à l’avance pour avoir accès au meeting. « C’est désormais officiel, le Blanc-Mesnil aura le plaisir d’accueillir Valérie Pécresse pour un meeting exceptionnel ! », a annoncé le maire du Blanc-Mesnil Thierry Meignen sur les réseaux sociaux. La jauge est fixée à 600 personnes

Source : Actu.fr

Un commerçant frappé par un militant communiste à Drancy

Ce matin, le sang de Jean-Christophe Lagarde, député de la Seine-Saint-Denis, n’a fait qu’un tour : ce matin un militant communiste a frappé un commerçant sur le marché de Drancy alors qu’il distribuait des tracts. La Police a du intervenir.

Jean-Christophe Larde appelle au calme et demande aux militants communistes de stopper les actes de violence. M. Lagarde invite les militants communistes à débattre au lieu de frapper.

L’analyse et les propositions de La France Insoumise à Aulnay-sous-Bois concernant l’éducation en Seine-Saint-Denis

Rénovation et équipement des collèges, moyens mis en œuvre, formations, laïcité… La France Insoumise à Aulnay-sous-Bois nous fait part de son constat et propose des solutions dans un tract que vous pouvez consulter ci-dessous :

Jordan Bardella annonce une plainte en diffamation contre Valérie Pécresse et fait référence au Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza

Après les tweets de Valérie Pécresse, visant des candidats du Rassemblement National, Jordan Bardella annonce une plainte en diffamation contre sa rivale des prochaines élections régionales.

Le numéro deux du Rassemblement National, Jordan Bardella, tête de liste pour les régionales en Ile-de-France, a annoncé le dépôt d’une plainte en diffamation lundi contre sa rivale Valérie Pécresse (ex-LR) après des tweets visant des candidats RN.

L’équipe de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, avait dénoncé la présence sur les listes de Jordan Bardella de plusieurs candidats ayant tenu des propos relevant de la « haine des musulmans », de « l’antisémitisme » et du « racisme », notamment « contre les Chinois », sur les réseaux sociaux.

Jordan Bardella avait ensuite affirmé à l’AFP que l’une des personnes incriminées, l’avocat Gilles Naudet, n’avait « jamais possédé de compte twitter » et « n’est évidemment pas l’auteur des propos incriminés ».

« Probablement que Mme Pécresse est un petit peu gênée parce que nous sommes en train de mettre sur la table un certain nombre de dossiers, de compromission de ses élus avec l’islamisme radical au cours de la mandature », a-t-il ajouté.Il estime que la présidente sortante « entretient une ambiguïté avec l’islamisme radical ».

Jordan Bardella a ajouté qu’il avait été « harcelé judiciairement (…) par la majorité de Valérie Pécresse pour avoir dénoncé les accointances notamment de Bruno Beschizza, qui est sa tête de liste dans le 93, le maire LR d’Aulnay-sous-Bois, avec les islamistes radicaux ». « La justice m’a donné raison », a-t-il affirmé.

Source et article complet : BFM TV

Valérie Pécresse dans la tourmente avec les faux militants invités tous frais payés, une association à Aulnay-sous-Bois dans le collimateur

Au mois d’août 2019, Valérie Pécresse faisait sa rentrée politique avec son tout jeune mouvement Libres! C’était un meeting à Brive, dans le parc des Perrières.

1500 personnes y ont assisté. Une enquête du site d’informations Mediapart (réservé aux abonnés) indique que ces militants ou sympathisants seraient en fait des membres d’associations communautaires, invités à participer au rassemblement, trajet et repas payés. Ces associations étant pour certaines financées par la Région Ile de France, présidée par Valérie Pécresse. 

De « faux » militants

Le site d’informations a retrouvé ces « faux » militants. Ils sont issus de différentes associations : Union des Serbes de France, parti panafricain, la fédération des associations de Wallis et Futuna en France, la coordination des Berbères de France…

Alors que certaines personnes ont fait le trajet depuis Paris pour profiter d’une journée à la campagne, « d’autres, généralement à la tête d’associations, ont confirmé qu’elles avaient participé à l’excursion, en rameutant leurs troupes, dans l’objectif de s’attirer les faveurs de la présidente de région », indique Mediapart.

Démenti de Valérie Pécresse : « Questionnée sur cette situation par Mediapart, Valérie Pécresse répond qu’il « n’y a aucun lien entre le financement de ces associations [par la région —ndlr] et [s] on activité politique ».

Les réactions en Corrèze

Frédéric Soulier, le maire LR de Brive, soutien de Valérie Pécresse, et qui avait mis le parc des Perrières à sa dispostion pour le meeting du mois d’août 2019, indique ce lundi matin par la voix de son directeur de cabinet « n’avoir aucun commentaire à apporter à l’article de Mediapart.« 

L’association Civica impliquée

Parmi les associations visées par Mediapart se trouve Civica, une association qui dispose d’un siège à Aulnay-sous-Bois et dont le président n’est autre que Paulo Marques, adjoint au Maire. Civica est une association proche de LR mais aussi de Valérie Pécresse. A quelques semaines du premier tour des élections régionales 2021, est-ce que cela aura un impact ?

Source : France3

Régionales 2021 en Île-de-France, Jordan Bardella accuse le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza d’islamo-droitisme !

Le premier tour des élections régionales 2021 approchent et les premières banderilles fusent. La tête de liste du Rassemblement National, Jordan Bardella, accuse le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza d’Islamo-Droitisme. Dans un tweet vidéo très évocateur, M. Bardella affirme que M. Beschizza flirte avec les islamistes en leur accordant des salles et en investissant dans des écoles islamiques :

De son côté, Bruno Beschizza se défend et estime agir dans les règles en trouvant des solutions par rapport une situation héritée de son prédécesseur, Gérard Ségura :

La campagne est lancée. Pour rappel, Bruno Beschizza a engagé les fonds de la ville d’Aulnay-sous-Bois et de la région pour attaquer Jordan Bardella pour diffamation, ce dernier ayant jusqu’à présent gagné tous ses procès.

Départementales 2021, les propositions du parti ouvrier indépendant démocratique (POID )

La police municipale d’Aulnay-sous-Bois manifeste avec le soutien du maire Bruno Besschizza

A Aulnay-sous-Bois, les agents de la plus importante police municipale de Seine-Saint-Denis ont manifesté, jeudi 3 juin 2021, leur mécontentement après que le Conseil Constitutionnel ait censuré plusieurs articles de la loi Sécurité globale. Le maire (LR) de la ville, Bruno Beschizza a répondu à l’invitation des agents et a dénoncé « une gifle portée à toutes celles et tous ceux qui s’engagent pour protéger nos compatriotes ». 

« La police municipale est totalement écartée »

Une mobilisation qui s’est déroulée dans l’enceinte des locaux de la police municipale d’Aulnay-sous-Bois à l’appel du syndicat CFTC. Les policiers présents étaient particulièrement remontés contre la censure par le conseil constitutionnel de sept articles de la loi Sécurité globale.

« Dans la loi Sécurité globale, la police municipale est totalement écartée, indique David Méseray, président du syndicat CFTC-Police municipale et policier municipal à Aulnay. Si vous prenez l’article 1er qui a été censuré, il prévoyait d’expérimenter un élargissement des pouvoirs de la police municipale sur diverses interventions, ce qui est très intéressant, car on ne demande que ça ». 

Source et article complet : Actu.fr

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza s’insurge contre le parachutage des hommes politiques

C’est l’effet « nouveau monde », clame t-il en faisant référence au président Emmanuel Macron et son mouvement La République Est en Marche (LREM). Il vise plus particulièrement Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM qu’il affronte dans le cadre des élections régionales 2021 en Île-de-France.

Pour Bruno Beschizza, ce parachutage est indécent. En lisant ente les lignes, le Maire d’Aulnay-sous-Bois estime que la politique n’est pas une affaire de tactique d’appareils, et que pour défendre une collectivité territoriale en voulant se présenter pour la diriger, il vaut mieux être du cru et bien la connaître.

%d blogueurs aiment cette page :