Archives de Catégorie: Politique

La députée Nadège Abomangoli conchie les bourgeoises blanches féministes

Est-ce un dérapage violent auquel on assiste sur les réseaux sociaux de la part de Nadège Abomangoli, députée de la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est) ? C’est en tout cas ce que l’on peut voir dans l’un de ses Tweets en réaction à la demande de la démission de plusieurs personnalités « La France Insoumise », accusées de violences faites aux femmes.

Elle répondait à un militant NUPES « papa non-hétéro » qui s’offusquait de la campagne de dénigrement contre Adrien Quatennens, député NUPES qui s’est mis en retrait après une affaire personnelle entre lui et son épouse.

Pourquoi Madame Abomangoli précise le terme « blanches » pour attaquer les féministes qui souhaitent la démission du député NUPES ? Est-ce un dérapage racialiste ? Comment peut-on appeler à lutter contre le racisme et les stigmatisations tout en les entretenant ? La 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis aurait-elle trouvé son nouveau Tartuffe ?

Assemblée populaire à Aulnay-sous-Bois avec la députée Nadège Abomangoli

Face à la politique destructrice de Macron, face à la vie chère, organisons la mobilisation et la riposte!  

Emmanuel Macron sort affaibli des dernières élections présidentielles et législatives. Et pourtant, il poursuit de plus belle sa politique désastreuse. Avec La France insoumise et la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES), nous sommes la principale force d’opposition. Nous pouvons mettre Macron en échec à l’Assemblée Nationale. Nous serons dans la rue, avec les mobilisations syndicales des 22 et 29 septembre, mais aussi présents à la grande marche unitaire prévue le 16 octobre avec Jean-Luc Mélenchon.  

Pour faire le point sur cette rentrée politique et organiser nos actions à Aulnay-sous-Bois, Bondy sud-est et Les Pavillons-Sous-Bois, nous vous invitons à une assemblée populaire de circonscription de la NUPES autour de notre députée Nadège Abomangoli et des citoyens et citoyennes engagés. 

Le samedi 01 octobre à 18 heures à la salle Gainville, 22 rue de Sevran à Aulnay-sous-Bois 

Retrouvons-nous nombreuses et nombreux !

Source : NUPES Aulnay-sous-Bois

Oussouf Siby veut que l’opposition municipale à Aulnay-sous-Bois se fasse respecter

Monsieur le Maire,

Les aulnaysiens des quartiers sud de la ville viennent de recevoir dans leur boîte aux lettres un bulletin d’information 4 pages écrit par Monsieur Alain Pachoud, Adjoint au Maire en charge des seniors, des retraités et de la dépendance.

Ce bulletin porte bien le logo de la Ville et renvoie tout lecteur sur le site de la ville pour une information sur les grands projets. Il n’y a donc aucun doute, ce document émane bien de la municipalité et en tant que Maire, vous avez la responsabilité de cette parution et de cette distribution.

Ce bulletin comporte une lecture impartiale de municipalité. Nous, en tant que conseillers municipaux d’opposition, souhaitons répondre à ce bulletin avec les mêmes moyens que les vôtres puisque la loi nous le permet.

En effet, je vous rappelle Monsieur le Maire, le règlement intérieur du Conseil Municipal adopté par délibération du 24 juin 2020 qui stipule dans son article 7 en référence à l’article L.2121-27-1 du CGCT :

« Dans les communes de 3 500 habitants et plus, lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale. Les modalités d’application de cette disposition sont définies par le règlement intérieur ».

« Au regard des dispositions légales, une place doit être réservée à l’expression des groupes, et ce qu’ils appartiennent ou non à la majorité municipale, dans le (ou les) bulletin(s) d’information générale qui existent et traitent des réalisations et de la gestion du conseil municipal. Ainsi, une place doit être réservée à cette expression dans le bulletin Oxygène (ou tout autre bulletin appelé à s’y substituer), ainsi que sur le site Internet de la Ville et tout autre moyen de communication créé ».

Dans le document diffusé « une nouvelle résidence seniors dans le quartier Croix Blanche » vous n’avez pas respecté l’article 7 du règlement intérieur du Conseil Municipal.

C’est pourquoi Monsieur le Maire, nous vous demandons instamment de rééditer ce document en incorporant les expressions des groupes des élus d’opposition qui siègent au sein du Conseil Municipal.

En l’absence d’une réponse de votre part dans les 48 h, nous saisirons le Préfet pour que nos droits soient respectés.

Dans l’attente de votre retour, nous vous prions de recevoir Monsieur le Maire, l’assurance de nos salutations les meilleures.

Oussouf SIBY Conseiller municipal, Conseiller territorial,

Président du groupe des élu.e.s socialistes, communistes et citoyen.ne.s

Le POID d’Aulnay-sous-Bois veut stopper le va-t-en-guerre Macron

Les participants à la réunion du POID  vendredi 16 septembre lancent un appel aux travailleurs et jeunes de nos localités :

Il faut bloquer le va-t-en guerre Macron qui mène la guerre à l’intérieur et à l’extérieur.

A l’intérieur, les hausses de prix, l’annonce qu’il va falloir se « chauffer » à 17°, la réforme de l’allocation chômage, la réforme des retraites que Macron veut faire passer au pas de charge.

Et le nouveau ministre de l’Education Ndiaye qui ose dire que la rentrée est satisfaisante !

Une enseignante du collège Mandela du Blanc Mesnil nous a décrit la situation dans son collège : il manque un prof d’allemand, un prof de physique, un documentaliste, un ouvrier professionnel ; et 3 AESH chargés de prendre en charge les élèves en situation de handicap ! Et cela serait une rentrée satisfaisante !

Plus que jamais, de l’argent pour l’école, pour l’hôpital et les services publics, pas pour la guerre !

Ne faut-il pas pour bloquer Macron – et le chasser, une action d’ensemble des travailleurs et des organisations et non les journées d’action qui épuisent et ne servent à rien ?

Macron vient d’annoncer que le budget de la défense de 37 milliards en 2022 passerait à 40 milliards !

Nous avons réaffirmé lors de notre réunion : « A bas la guerre ! Retrait des troupes russes d’Ukraine, Démantèlement de l’OTAN, Troupes françaises hors d’Afrique ! Ni Poutine, ni Biden, ni Macron !

Nous sommes plus de 20 d’Aulnay et Le Blanc Mesnil et voulons être le double à participer au meeting international contre la guerre du samedi 22 octobre (14h) à l’espace Charenton (12e). Y prendront la parole des délégués venus du monde entier pour affirmer :

« Unité des travailleurs du monde contre la guerre » !

Source : POID Aulnay / Le Blanc-Mesnil

Lettre ouverte en réponse au document d’Alain Pachoud « une nouvelle résidence seniors dans le quartier Croix Blanche à Aulnay-sous-Bois »

Nous tenons à revenir sur la caricature grossière et mensongère présente dans le document de M. Alain Pachoud formulée ainsi: « la municipalité de 2010 avait vocation à créer des HLM bas de gamme sans aucune considération pour les futurs occupants et les habitants du quartier. »

Rappelons les faits :

  • 1974 : les Impôts s’installent à Aulnay dans un immeuble de 3 étages avenue de la Croix Blanche.
  • 1999 : le centre est transféré à Blanc-Mesnil. Rien n’est fait jusqu’en 2008 alors que le prix du terrain grimpe. Le bâtiment est pillé et le site devient un point de deal.
  • 2008 : la nouvelle municipalité avec G. Ségura signe une convention avec l’ Établissement Public Foncier d’Île de France, l’EPFIF qui rachète les 4 240 m2 pour la Ville.
  • 2011 : démolition du bâtiment.1ère réunion publique : les habitants rejettent le projet proposé.
  • Juin 2012 : création d’ un Comité de pilotage de 20 personnes avec des habitants, des représentants d’associations locales, des conseils de quartiers, des élus de tous les bords politiques pour construire un projet d’aménagement viable, cohérent et respectueux de l’environnement.
  • Oct. 2013 : après plus d’un an de travail commun, vote en conseil municipal du projet retenu

Les points forts : respect du Plan Local d’Urbanisme , chênes sauvegardés, construction d’un lotissement de petites unités, au total 45 logements de 65 m2 dont des petits pour les jeunes ou les seniors, hauteur maximale de 11 m et de nouveaux locaux pour la mairie annexe. Pour respecter la convention avec l’EHPIF, il est prévu 20% de logements sociaux soit seulement 12 sur les 45 !

En 2014, la nouvelle municipalité de Bruno Beschizza cesse toute concertation. Pourtant, dès 2015, tout devenait plus facile pour un maire tel que Beschizza qui refuse la mixité sociale puisque Pécresse levait l’obligation des 20% de logements sociaux sur les terrains achetés par l’EPFIF.

2018, les arbres disparaissent du nouveau PLU en tant qu’arbres remarquables, on abat ceux qui  meurent sous des tonnes de matériaux déposés à leur pied.

2020, le Maire fait miroiter l’idée de la construction d’un établissement supplémentaire à Aulnay pour les anciens mais ce ne sont que des paroles en l’air.

Printemps 2022, les élus de l’opposition et la population découvrent en conseil municipal et en conseil de quartier, qu’il ne s’agit pas d’un nouvel établissement. C’est seulement la  reconstruction sur le terrain de l’ancien hôtel des impôts du Foyer des Cèdres situé actuellement au bord du canal, un foyer qui sera démoli au lieu d’être rénové.

Il s’agit donc d’une opération immobilière intéressante ! les rives du canal sont devenues très attractives pour les promoteurs ! Combien de logements luxueux et à quel prix ? Qui va gérer le nouveau foyer et quel sera le montant des loyers pour les anciens résidents, pour les quelques nouveaux ? Y aura-t-il accès à la propriété ?

On a montré aux résidents du foyer actuel des logements neufs, des salles communes. On espère qu’ils ne seront pas déçus, quittant un foyer plus petit, des espaces verts, un lieu de promenade, pour une barre de près de 100 logements le long d’une rue dans un quartier pavillonnaire.

Qu’en pensent les riverains mis devant le fait accompli ?

Source :  Les élus socialistes d’Aulnay-sous-Bois, Oussouf SIBY et Guy CHALLIER

Rentrée parlementaire pour Édouard Philippe : la discrétion comme stratégie long terme ?

Notre famille Horizons fait sa rentrée, et l’ancien Premier Ministre attend une invitée : sa successeure à Matignon, Élisabeth Borne.

Une rentrée politique attendue, tant Édouard Philippe se fait rare dans les médias, lui qui ne s’est plus exprimé publiquement depuis fin juin, au surlendemain des législatives.

L’objectif de Mr Philippe : trouver un espace au centre droit entre Renaissance, le parti d’Emmanuel Macron, et Les Républicains (LR), qui ont refusé toute coalition. « Pas besoin de faire de la chaîne d’info 24 heures sur 24 », sourit son ami, le maire de Saint-Germain-en-Laye, Arnaud Péricard.

« Édouard Philippe est toujours présent dans le débat public. C’est un homme libre, indépendant, de convictions, cohérent et loyal. Mais c’est aussi un homme, dans sa liberté de penser qui est la sienne, qui fait valoir sa différence », précise-t-il.

Dans l’ombre, il continue pourtant de structurer notre parti Horizons, qui fêtera début octobre son 1er anniversaire avec 500 comités de soutiens partout en France. Un parti se préparant à devenir un navire amiral pour la prochaine présidentielle avec nous, par nous et pour nous.
Voir LOIN POUR faire BIEN ?

Article proposé par Mohamed Bounoua

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois et son adjoint Frank Cannarozzo devant la justice pour un fait de diffamation

Pour Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marcje, la lutte intellectuelle face à la mairie d’Aulnay-sous-Bois est pesante mais nécessaire pour exiger le droit à la dignité.

En effet, le maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois et son 3ème adjoint ont, selon M. Traoré, osé le diffamer publiquement sur des allégations très graves.
Le 28 octobre 2022, au Tribunal Judiciaire de Paris à 13h30 a la 17ème Chambre de Paris, Hadama Traoré assigne ces deux élus de la république de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Réunion publique du POID à Aulnay-sous-Bois ce vendredi

Le POID d’Aulnay – Le Blanc Mesnil organise une réunion publique vendredi 16 septembre à 18h30 salle Dumont (face à la gare RER)
Deux thèmes :

  • le combat contre la hausse des prix, l’exigence adressée au gouvernement : blocage des prix, augmentation des salaires et pensions,
  • la marche à la guerre : les augmentations énormes des dépenses d’armement de notre gouvernement dirigé par Macron comme de ceux de tous les pays d’Europe et des Etats-Unis. Le POID organise un meeting internationaliste contre Macron le fauteur de guerre  et contre la marche à la guerre samedi 22 octobre à 14 h, espace Charenton Paris 13e. Des orateurs d’une vingtaine de pays y prendront la parole.

Les bruits de botte sont de plus en plus forts. L’OTAN et l’Union européenne sont tous derrière les Etats-Unis pour mener une guerre par procuration en Ukraine. Les dépenses d’armement énormes se font au détriment de l’école, de l’Hôpital comme nous le disons dans les diffusions (et on est les seuls !) et entraînent spéculation, inflation, crise énergétique que veut nous faire payer Macron en France.

Notre tract cette semaine s’intitule :  » Allons -nous pouvoir nous chauffer cet hiver ? »

Exagération ? Voir la Belgique  où on annonce des augmentations de la facture gaz – électricité énormes (article du Monde). Et pendant ce temps Macron vient de décider de verser 3 milliards supplémentaires aux entreprises pour les aider à compenser les augmentations du gaz et de l’électricité.
Nous nous disons : « De l’argent pour l’école, pour l’hôpital ! Ce n’est pas aux travailleurs de payer la crise des capitalistes ! »

Comme le dit l’un des mots d’ordre sur l’affiche pour le meeting du 22 octobre, « Unité des travailleurs du monde entier contre la guerre ! »
Plusieurs dizaines d’orateurs et de participants venus des quatre coins de la planète , illustreront ce combat et la nécessité d’une action internationale des travailleurs contre  » le capitalisme (qui) porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » (Jean Jaurés).

A Aulnay – Le Blanc Mesnil, nous sommes déjà plusieurs dizaines à être inscrits pour le meeting contre la guerre à l’espace Charenton le 22 octobre. Nous voulons y être plusieurs milliers.

Pour tout contact : POID.Aulnay@gmail.com

Fouad El Kouradi, adjoint au maire d’Aulnay-sous-Bois, élu 12e vice-président du Syctom

Les 87 délégués du Syctom ont élu leur bureau. Dans la liste figure Fouad El Kouradi, adjoint au Maire à Aulnay-sous-Bois et également élu à Paris Terre d’Envol. Il se positionne désormais comme 12e vice-président.

Jean-Christophe Lagarde placé en garde à vue dans l’affaire des fausses accusations visant Raquel Garrido et Alexis Corbière

Jean-Christophe Lagarde.
Paris, FRANCE-18/09/2015

Le président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) Jean-Christophe Lagarde a été placé en garde à vue ce mercredi matin dans le cadre de l’enquête sur les fausses accusations visant Raquel Garrido et Alexis Corbière, a appris franceinfo ce mercredi, auprès du parquet de Paris, confirmant une information du Parisien. Les enquêteurs cherchent à savoir si l’ex-député a volontairement donné de fausses informations sur les deux élus de La France insoumise, au journaliste Aziz Zemouri, comme celui-ci l’en accuse. 

Source et article complet : France3

%d blogueurs aiment cette page :