Advertisements

Archives de Catégorie: Politique

Débat et combat : folie ou philo ?

Le premier tour de la campagne présidentielle n’a pas suscité de débat public à Aulnay. A part la réunion d’ » En Marche », il y a eu seulement à notre connaissance que celle des insoumis sur les rapports police-population : une campagne un peu hors-sol donc.

Les résultats restent hors-sol.

Hier dans une famille d’origine malienne (mère veuve après 28 ans de présence à Aulnay dans son appartement des 3000, recevant l’annonce de son refus de naturalisation alors que ses enfants sont français) l’essentiel était la qualification de madame LE PEN et la crainte du pire donc…

Pour beaucoup cela est banalisé à tort. Le vote est devenu une préférence individuelle de couleur ou de parfum ! Cela n’est plus une « arme miraculeuse » exprimant un enjeu d’intérêt général, qui dépasse nos personnes et nos clans.

Est-ce pour cela que le chef des insoumis n’appelle pas à faire barrage à madame LE PEN ?

On entend des appels à s’opposer à madame LE PEN par la mosquée de Paris comme par le MEDEF. Les évêques semblent eux craindre de contredire une partie de leurs ouailles…

Pour le militant « macroniste » que je suis et qui espère que l’ouverture des portes permettent de débattre d’enjeux insuffisamment traités (le climat par exemple), je pense que le combat contre la peur de l’autre peut être durablement gagnant et ouvre la possibilité des vrais débats.

André Cuzon

Advertisements

Aulnay-sous-Bois Insoumise avec Jean-Luc Mélenchon largement en tête !

Séisme ou véritable claque pour l’exécutif municipal, ou rejet des partis traditionnels, les analystes iront de leur belle plume pour qualifier le score de Jean-Luc Mélenchon à Aulnay-sous-Bois. Le candidat de la France Insoumise arrive largement en tête avec 33,81% des voix, loin devant Emmanuel Macron avec 22,19%. Résultats complets :

  • Jean-Luc Mélenchon : 33,81%
  • Emmanuel Macron : 22,19%
  • François Fillon : 14,32%
  • Marine Le Pen : 14,01%
  • Benoît Hamon : 7,50%
  • Nicolas Dupont-Aignan : 3,55%
  • François Asselineau : 2,20%
  • Philippe Poutou : 1,17%
  • Jean Lassalle : 0,61%
  • Nathalie Arthaud : 0,49%
  • Jacques Cheminade : 0,15%

Jean-Marie TOUZIN, candidat PCF-Front de Gauche pour la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis

Après la France Insoumise, c’est le PCF – Front de Gauche qui annonce une candidature pour la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est).

Dans le communiqué accessible en cliquant sur l’image ci-contre, on apprend que M. Touzin sera le député qui ne renoncera pas.

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française s’indigne des articles de nos confrères Hervé Suaudeau et Jean-Louis Karkides

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) est une association puissante à Aulnay-sous-Bois, qui compte de nombreux adhérents. Elle organise quelques voyages pour les jeunes (notamment des quartiers Nord) et organise quelques conférences sur de nombreux thèmes de société, y compris bien entendu la religion. L’invitation de certains conférenciers qui ont suscité la polémique dans le passé n’ont pas laissé de marbre les militants écologistes Hervé Suaudeau (candidat aux législatives en 2012) et Jean-Louis Karkides (soutien des candidats FLUO et prétendu écologiste). 

Plusieurs articles et commentaires ont fait réagir Hassen Farsadou, le président de l’EMJF. Ce dernier affirme que les compères ont rédigé des articles mensongers et diffamants, et qu’ils ont un problème avec la religion musulmane. M. Farsadou regrette également que messieurs Suaudeau et Karkides ne vont jamais sur le terrain (au Nord d’Aulnay notamment) et préfèrent rester derrière leur ordinateur, notamment pour critiquer.

Ce communiqué très acide envers les deux blogueurs politiciens d’Aulnay risque de les faire réagir…promptement !

Pour lire le communiqué dans son intégralité, cliquer sur l’image ci-contre.

Ambre Froment candidate de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Le mouvement de la France Insoumise présente aux citoyennes et citoyens de la 10ème circonscription de Seine Saint Denis (Aulnay-Sous-Bois, Bondy Sud-Est, Pavillons-sous-bois) son binôme aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains : la candidate titulaire, Ambre FROMENT (23 ans, étudiante en philosophie, habitante d’Aulnay-sous-Bois), ainsi que son suppléant, Joseph PACE (69 ans, ingénieur en mécanique à la retraite, habitant de Bondy).

Cette investiture s’inscrit dans la dynamique de notre projet de société et de notre programme, l’Avenir en commun, représenté nationalement et aux élections présidentielles par notre candidat, Jean Luc Mélenchon. Notre binôme, reflétant la diversité du mouvement et de la population française, au-delà des clivages partisans et générationnels, en est le seul relai légitime aux législatives.

La France Insoumise allie donc la parole aux actes, en confirmant le tandem proposé par les militantes et militants locaux. Cette candidature répond au souci, partagé par toutes et tous, d’incarnation concrète du renouvellement des pratiques et de la représentation politiques : idée phare de notre programme. C’est une investiture de conviction, en cohérence avec les idées pour la mise en place  d’une véritable alternative. Idées qui nous sont chères, mais qui sont aussi aujourd’hui nécessaires, face au régime actuel, acculé au renforcement des inégalités sociales et économiques, moteur puissant de désespérance dans notre pays.

Par ce binôme, nous proposons aux citoyennes et citoyens de se réapproprier les institutions républicaines, d’intervenir par eux-mêmes avec leurs élus. Il faut rompre avec une démocratie à bout de souffle qui s’est trop éloignée de la signification même d’intérêt général.

Source : Les Insoumises et Insoumis de la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis.

EUROPACITY : CAPADE , association aulnaysienne Les Vitrines de France et le CPTG s’adressent aux candidats de la Présidentielle

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat(e) à l’élection présidentielle les 23 avril et 7 mai prochains. Si les Français vous désignent comme leur Président(e), vous serez amené(e) à prendre des décisions qui devront aller dans l’intérêt de la France.

C’est pour cette raison que nous, commerçants de la région, acteurs engagés de la société civile ou citoyens soucieux de la préservation des territoires dans lesquels nous travaillons ou vivons, avons décidé, d’adresser un courrier à tous les candidats pour les alerter sur le projet « EuropaCity ». Initié par le groupe Auchan et maintenant conduit avec la participation active du groupe chinois Wanda, nous sommes convaincus qu’un prochain « Notre-Dame-des-Landes » se prépare !

ECONOMIQUEMENT, UN PROJET QUI VA ASSECHER CE TERRITOIRE

Sur le plan commercial, 75% du chiffre d’affaires de ce projet sera capté par ce projet au détriment des commerces de toutes les communes avoisinantes, comme Aulnay-Sous-Bois, le Blanc-Mesnil ou Drancy, ainsi que des nombreux centres commerciaux de la zone. Faute de potentiel économique suffisant, un nouvel acteur sur le territoire détruirait inévitablement le tissu économique existant et, à terme, créerait autour de lui de nouveaux déserts urbains.

Par ailleurs, concernant  les équipements de loisirs à proximité, tels Disneyland Paris ou le Parc Astérix, la perte de chiffre d’affaires serait ’d’environ 100 millions d’euros, un montant colossal quand on connaît les difficultés déjà rencontrées par ces sites.

UN PROJET DESTRUCTEUR D’EMPLOIS

Les porteurs du projet promettent monts et merveilles : plus de 4 000 emplois en phase de construction, près de 11 000 créations d’emplois en phase d’exploitation. Mais quid des emplois détruits dans tous les commerces existants aux alentours ? Ce sont des hypothèses près de 10 fois plus élevées que celles estimées par des expertises externes ! Moins de chiffre d’affaires égale plus de chômage, dans des villes et des quartiers déjà socialement et économiquement d’une extrême fragilité ! La vérité : « EuropaCity » détruira des milliers d’emplois, les nôtres !

UN PROJET ABERRANT, SURDIMENSIONNE SUR LE PLAN URBANISTIQUE : SATURATION GARANTIE !

Ce projet pharaonique regroupera des loisirs, une piste de ski, des équipements culturels et des commerces pour un total de plus de 700 000 m² et environ 500 boutiques. Ses promoteurs espèrent attirer plus de 30 millions de visiteurs par an, soit deux fois plus que Disneyland Paris, sans en avoir le dixième des capacités d’accès !

« EuropaCity » sera niché le long de l’autoroute A1, entre les aéroports de Roissy et du Bourget. Ce territoire se caractérise déjà par une dramatique saturation des infrastructures existantes (A1, A3) et une pénurie de transports en commun.  « EuropaCity » veut faire croire qu’avec une seule ligne de métro, la future ligne 17,  générerait 50% des accès par les transports en commun, là où Disneyland Paris, raccordé par le RER A et par le TGV, atteint à peine 25% après 25 ans d’existence ! « EuropaCity » génèrera 14% de flux additionnels sur l’A1 et multipliera par deux les bouchons ! La vérité : « EuropaCity » étouffera ce territoire et handicapera tout potentiel futur de développement !

LA DESTRUCTION ASSUREE DE TERRES AGRICOLES

Sur le plan agricole et environnemental, ce projet est tout simplement insensé. Il détruirait des sols tout à fait hors du commun, capables de se passer de toute irrigation, et classés parmi les meilleures terres arables au monde par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) ! La vérité : sans pour autant remettre en cause l’urbanisation de ce territoire, celle-ci doit être raisonnée et maîtrisée, dans le respect des sols de cette partie du bassin parisien.

A QUI PROFITE LE CRIME ?

Bref, ce que Auchan et Wanda nous préparent, c’est un monstre irréaliste et irréalisable, et dont on ne sait pas véritablement ce qu’il cache : de la spéculation foncière pour l’un, qui revendrait ses parts après avoir obtenu toutes les autorisations administratives ? Un point d’entrée en France pour l’autre, l’un des premiers groupes chinois ? Groupe qui a clairement affirmé sa volonté de faire la guerre à Disney partout dans le monde, et qui se heurte à des difficultés économiques avec un chiffre d’affaires en chute de 14% en 2016, plombé justement par l’immobilier commercial ! Un nouveau lieu de destination pour touristes chinois au détriment de la culture et des commerces de la capitale ? La vérité : encore un coup dur aussi pour Paris et son attractivité !

Devant l’ampleur d’un tel désastre annoncé, nous vous demandons un engagement clair et sans ambiguïté : suspendre « EuropaCity » et mettre en place une gouvernance claire (comme demandé par le Conseil général de l’Environnement et du Développement durable, en novembre 2016) pour l’ensemble du Quart Nord-Est-Francilien où – faut-il le rappeler ! – les ruines de l’ancienne usine PSA sont encore fumantes !

Ne soyez pas dupes : un Grand Projet Inutile se prépare, toxique pour ce territoire ! L’Etat ne peut en être ni complice en facilitant la réalisation de ce projet, ni victime lorsqu’il s’enlisera pour de longues années !

Nous vous remercions pour l’attention que vous nous accorderez. Nous solliciterons également votre équipe de campagne pour un rendez-vous qui nous permettra de vous donner de plus amples détails sur ce projet, certainement à maints égards contraire aux engagements qui sont les vôtres.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Source : lettre de Capade, Les Vitrines de France et du Collectif pour le Triangle de Gonesse aux candidats à l’élection présidentielle

François Baroin à Aulnay-sous-Bois le 11 avril pour soutenir François Fillon

À l’invitation de Philippe DALLIER, Président de la Fédération LR et Président du Comité de Soutien à François FILLON en Seine-Saint-Denis et Bruno BESCHIZZA, Secrétaire Départemental LR et Maire d’Aulnay-sous-Bois, François Baroin ira défendre le candidat François Fillon le 11 avril à Aulnay, à 20 h00 Salle Scohy (1 rue Aristide Briand, Aulnay).

François Fillon, en difficulté par rapport au Pénélope Gate et distancé dans les sondages, cherche un second souffle à quelques jours du 1er tour des élections présidentielles.

Bruno Beschizza se félicite que la cuisine centrale d’Aulnay-sous-Bois restera municipale

Ce fut un choix, et Bruno Beschizza en est fier, et même conforté par le résultat d’un cabinet d’audit : la gestion municipale de la cuisine centrale d’Aulnay-sous-Bois augmente l’efficience générale de ce service.

Dans une lettre envoyée par FO Aulnay et accessible ici ou en cliquant sur l’image ci-contre, M. Beschizza souligne que lorsque le personnel municipal se voit confier un budget et des responsabilités, le service public se voit renforcé.

Meeting d’En Marche pour soutenir Emmanuel Macron à Aulnay-sous-Bois le 28 mars

Un meeting du mouvement En Marche ! a lieu à Aulnay-sous-Bois le mardi 28 mars à 20h00, à la salle Scohy (1 rue Aristide Briand).

Plus d’information en cliquant ici.

Quelques maires associés au transport ferroviaire d’Aulnay-sous-Bois

Au moment où la ville se dote d’une gare rénovée qui se fondra dans le paysage aulnaysien pendant  de longues années, il est intéressant de faire un retour sur les maires d’ Aulnay liés  de près ou de loin au chemin de fer car le fait qu’Aulnay soit devenu un des noeuds ferrovières les plus importants du réseau nord voire même d’île de France n’est peut être pas le fait du hasard

La première ligne Paris / Soissons traversant Aulnay ne disposait pas de gare implantée sur la commune essentiellement agricole.

C’est en 1868 que le maire de l’époque, le comte de GOURGUES s’impliquera directement dans le réseau ferré associé avec M.Gargan, pour le projet de construire une ligne transversale reliant la ligne du nord avec celle de l’est …

Par la suite, plusieurs  Aulnaysiens proches de la SNCF furent nommés les premiers magistrats de la ville

Au début de la deuxième guerre mondiale, André FOURQUEZ , ingénieur du chemin de fer du nord  assurera sa fonction pendant 8 mois

En 1945 , Pierre Etienne SCOHY, contrôleur de la SNCF sera maire pendant un peu plus d’un an

Suivra de 1947 à 1959, Fernand HERBAUT, ancien cheminot , qui quittera son dernier emploi de sous chef de bureau à la gare d’Aubervilliers pour se consacrer entièrement à sa ville , un maire qui suivra de très près les améliorations que la toute jeune SNCF apportait au service des usagers du réseau nord.

Ensuite, court mandat de 8 mois en 1964 de Maurice CADOT, dessinateur en retraite de la SNCF

Et plus proche de nous, Jean Claude ABRIOUX , Maire de 1983  à 2005

En décembre 1948, un jeune Aulnaysien de 17 ans vient de réussir son concours d’entrée à la SNCF.  Il sera affecté à la gare d’Aubervillers  comme élève d’exploitation. Il continuera sa formation dans les gares d’Aulnay , Sevran,  Vert Galant…et sera toute sa vie professionnelle fidèle à la ligne Paris Soissons. Un service militaire en Allemagne en 1953 puis rappel en 1956 pour le conflit d’Algérie. A son retour, il est affecté à la division commerciale Nord se poursuivant à la direction commerciale Marchandises où il finira comme inspecteur de première classe

En 1982, les Aulnaysiens l’éliront comme conseiller général puis comme maire en 1983 ce qui l’obligera à se mettre en disponibilité pour se vouer à la ville.

A 72 ans le député J.C.Abrioux se projette pour la mise en place d’un tram train, moins perturbant sur la ligne des Coquetiers. Elle s’enrichira de deux nouvelles stations dont l’une desservira le lieu dit de Chanteloup.

De Christian PICQ

(Ref. Livre/ « La ligne de M.GARGAN »)

%d blogueurs aiment cette page :