Archives de Catégorie: Politique

Opposition de Gauche à Aulnay-sous-Bois : Ce que le Maire et sa majorité ne vous disent pas !

Bruno Beschizza

Pour cette nouvelle année, le Maire martèle ses mêmes refrains, ses contre-vérités, sa communication mensongère et ses fake-news. On appellera ce numéro « spécial show Beschizza » avec pas moins de 12 photos du maire, principalement lors des vœux traditionnels.

Première entorse à la réalité assez risible, B. Beschizza a comptabilisé 1200 Aulnaysiens présents aux vœux mais en fait, il y en avait deux fois moins, dont des représentants institutionnels et ses amis Républicains.

Ce n’est qu’un détail. Le plus grave, c’est lorsque Bruno Beschizza confond vœux du Maire à la population avec « règlements de comptes », en dénigrant honteusement celles et ceux qui ne pensent pas comme lui (les élus d’opposition, les habitants, les blogs, les Représentants des Parents d’élèves, les Maires de Paris et de Saint-Denis et les partis de gauche).

Beaucoup d’Aulnaysiens et de représentants institutionnels étaient gênés, voire agacés par son discours partisan, voire haineux.

Quand on est Maire, on est Maire d’une ville et non d’un clan ! On respecte les personnes présentes dans leur diversité sans leur imposer des caricatures faciles et outrancières pour faire rire ou pour convaincre ! Piétiner ainsi ses opposants, ce n’est pas digne d’un élu de la République !

Cuisine centrale : le maire nous accuse depuis des mois, d’avoir mis en cause les agents municipaux de ce service parce que nous avons demandé le rapport d’hygiène effectué en mai dernier par les services de l’Etat ainsi que les solutions apportées pour régler les dysfonctionnements.

En réalité, nous avons toujours soutenu ces employés municipaux et leurs représentants lorsque le Maire a suggérer l’option de privatiser la Cuisine centrale.

Nous sommes également intervenus auprès du Maire et ce à la demande des employés qui se trouvaient dans une situation désespérée. Le Maire a laissé la situation se dégrader au sein de ce service, pour preuve : 40 agents ont quitté ce service en 2 ans et des plaintes et main courante ont été déposées pour harcèlement contre l’ancienne direction. Il a fallu notre intervention pour qu’enfin la municipalité diligente une enquête administrative et prenne des mesures contre l’ancienne direction.

Il aurait été plus honnête et plus efficace de jouer la transparence et de reconnaître le rôle légitime de contrôle et d’alerte des élus d’opposition, pour le bien de tous.

Aulnay-sous-Bois a de formidables atouts mais avec à sa tête des élus qui n’ont malheureusement pas d’ambitions à la hauteur de cette 4ème ville du département : 10 ans après le départ de PSA, rien de concret pour faire venir de l’emploi.

Oxygène présente le nouveau projet Val Francilia. L’idée d’un campus de formation a été revue à la baisse, remplacé par le site Aul Tech, basé exclusivement sur le numérique. Quid de l’installation d’Eurocopter et de l’installation d’entreprises industrielles ?

Dans son 1er projet, le Maire avait voulu implanter 5000 logements dont une partie sur le Parc Ballanger mais la forte mobilisation des associations, des habitants et des élus d’opposition avait stoppé le projet.

Depuis, des entreprises se sont installées : CHIMIREC qui traite des déchets industriels (donc impossible de créer des logements à proximité), Carrefour Market qui fait de la logistique et des entreprises de transports qui stockent leurs véhicules sur les immenses parkings. Ce sont malheureusement des secteurs qui créent très peu d’emplois.

Il reste à espérer que les milliers d’emplois évoqués par le maire deviennent un jour une réalité.

La réussite éducative serait une priorité pour la municipalité ! On en est loin !

Augmentation des prix de la restauration municipale, des centres de loisirs et de la garderie !

Des écoles laissées à abandon et qui frôlent l’insalubrité (Ambourget , Malraux, Paul Bert, Solbes, Merisiers, Nonneville…), des élus qui ne répondent pas aux sollicitations des Représentants des Parents d’élèves, des classes surchargées en raison des nouvelles constructions de logements …

Depuis des années, l’épargne est négative lorsque la ville a payé les intérêts de leur dette colossale de 175 millions. Or, c’est avec l’épargne qu’une commune peut payer ses investissements (travaux, nouveaux aménagements …). D’une moyenne de 35 à 40 M de travaux sous l’ancienne mandature de gauche, B. Beschizza est passé à une moyenne insuffisante de 25 M d’où des retards de travaux qui s’accumulent.

Pour preuve, en 2022 le Maire et sa majorité ont budgétisé 410 000 € pour l’ensemble des travaux des 54 écoles soit 7454 € par école ! De qui se moque t-on ?

Les réalisations dans le quartier Mitry – Ambourget sont une réussite, nous nous en félicitons pour les habitants.

Mais cette réussite ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. Les habitants, notamment les locataires de l’OPH sont complètement abandonnés, attendant désespérément un projet de renouvellement urbain qui ne vient pas. En se promenant dans cette partie d’Aulnay, on se demande bien dans quelle ville on est !

Les conditions de vie sont inacceptables : bâtiments misérables, chauffage inexistant dans plusieurs appartements, pas d’ascenseur alors qu’il y a des personnes âgées, volets à refaire, un cadre de vie dégradé avec un manque de ménage dans les parties communes. Quand on délaisse les gens, quand le dialogue est rompu, il faut s’attendre à ce qu’ils ne respectent plus les lieux.

8 ans perdus mais enfin un nouveau commissariat est prévu pour mieux accueillir la population et donner un meilleur cadre de travail aux policiers !

Si Bruno Beschizza avait dès 2014 poursuivi le travail de son prédécesseur, nous aurions depuis longtemps ce commissariat et la ville n’aurait pas eu besoin de débourser 3 000 000 € pour sa construction ! Ses propositions de lieux d’implantation farfelus comme l’ancien cite d’amiante CMMP nous a fait perdre beaucoup de temps et d’argent…

Pas d’augmentation d’impôts encore cette année : une décision qui plaît mais qui cache sa politique injuste et inégalitaire.

Quand le Maire augmente les coûts des prestations municipales, que les familles paient plus pour la cantine, le centre de loisirs et l’ensemble des activités, que les seniors découvrent des augmentations de plus de 10 % sur toutes les prestations, ce sont des impôts déguisés payés par les usagers et non pas par tous les contribuables. C’est donc injuste et çà frise parfois « des économies de bouts de chandelle ».

Pour 2023, nous formulons le vœu que le Maire et ses élus œuvrent vraiment pour l’ensemble des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens, dans le respect de ses opposants, associations, habitants ou élus.

Vous pouvez compter sur vos élus socialistes, communistes et citoyen.ne.s. Nous continuerons à nous battre à vos côtés et à aller à votre rencontre dans l’ensemble des quartiers.

C’est ensemble que nous ferons d’Aulnay une ville plus démocratique, solidaire et écologique.

Source : élu.e.s PS, PCF et Citoyen.ne.s à Aulnay-sous-Bois

La Nupes organise des départs groupés d’Aulnay-sous-Bois pour manifester les 7 et 11 février

La NUPES Aulnay organise un départ collectif pour les manifestations du 7 et 11 février.

L’opposition de Gauche à Aulnay-sous-Bois contre l’augmentation des tarifs de la cantine, débat le 9 février

Madame, Monsieur,

Comme vous le savez, nous avons déposé avec des parents d’élèves, un recours au tribunal administratif de Montreuil pour faire annuler la décision du Maire concernant l’augmentation des tarifs de la restauration municipale et du péri extra-scolaire.

Nous avons le plaisir de vous convier à une rencontre le :

Jeudi 9 février 2023 à 19h00 Salle du bas à la ferme du Vieux Pays

Lors de cette rencontre nous ferons un point d’étape avec vous, nous vous présenterons les prochaines étapes de notre démarche et échangerons sur vos préoccupations et propositions.

En espérant vous rencontrer nombreuses et nombreux, recevez nos salutations les meilleures.

Source : Oussouf SIBY Conseiller municipal, Conseiller territorial, Président du groupe des élu.e.s socialistes, communistes et citoyen.ne.s

Macron, Beschizza : même combat pour l’opposition à Aulnay-sous-Bois

Malgré l’opposition massive des français et des syndicats, le Gouvernement a fixé l’âge légal de la retraite à 64 ans. Nous refusons cette réforme « Borne – Ciotti » qui pénalisera les classes moyennes et modestes, surtout les femmes et les hommes ayant des métiers pénibles. Comment justifier cette réforme puisque seulement 56 % des seniors entre 55 et 64 ans continuent à travailler et que notre système des retraites n’est pas menacé ? Cette réforme injuste va surtout financer les cadeaux fiscaux aux plus riches alors que 5,3 M de personnes ont moins de 885€ par mois.

M. Beschizza pratique cette même politique inégalitaire. Il n’augmente pas les impôts, stables depuis 2005, mais fait peser depuis 2014 l’effort financier sur les usagers des services municipaux : suite à une extension de ses pouvoirs lui permettant une hausse des tarifs jusqu’à 30%, il a augmenté de 10% les activités seniors, la cantine, les activités péri et extra scolaires de 12% sans informer les familles.

Nous avons déposé à nos frais, un recours auprès du Tribunal administratif pour demander l’annulation de la décision et le remboursement aux familles des sommes indûment perçues. Nous avons saisi la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) pour voir le rapport jugeant « un niveau d’hygiène à améliorer » à la cuisine centrale municipale ainsi que les modifications apportées et les documents relatifs aux véhicules de fonction.

La CADA a donné un avis favorable à nos demandes, le Maire doit nous communiquer les documents !

Nous restons vigilants, les aulnaysiens ont droit à des informations objectives et transparentes concernant la gestion de la ville et l’utilisation de l’argent public.

Source : Oussouf SIBY Conseiller Municipal Conseiller territorial, Président du groupe des élu.e.s PS, PCF et citoyen.ne.s

Vidéo. Interview du révolutionnaire Hadama Traoré, candidat aux élections municipales 2026 à Aulnay-sous-Bois

Le destin d’Hadama Traoré sort de l’ordinaire : fonctionnaire dans l’antenne jeunesse d’Aulnay-sous-Bois, il est devenu une personnalité emblématique du mouvement « La Révolution Est En Marche », connu partout en France et même au-delà. Certainement victime de son succès, Hadama Traoré ne s’est pas fait que des amis. Son franc-parler, ses maladresses parfois sur des sujets sensibles, mais aussi son engagement hors-norme en font une personnalité locale qui clive, entre ses partisans et sympathisants qui ne jurent qu’en lui, et ses adversaires politiques qui lui reprochent ses dérives.

Mais qui est vraiment Hadama Traoré ? La rédaction d’Aulnaycap est allé à sa rencontre pour l’interviewer et percer ce mystère. Si nous connaissions Hadama Traoré pour ses engagements pour les résidants de la copropriété La Morée à Aulnay-sous-Bois, ses prises de position pour défendre les plus faibles, mais aussi ses différents avec le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza, c’est une personnalité à la fois complexe et aussi droite dans ses bottes avec qui nous avons discuté tout au long de plus d’une heure d’interview.

En sortant de cette interview, nous ne pouvons pas dire si Hadama Traoré est de Gauche, du Centre ou de Droite : il nous apparaît que M. Traoré propose une alternative citoyenne, une autre façon de faire de la politique, une tentative de faire renouer la confiance entre les citoyens désabusés par les dérapages et les scandales à répétition pour fédérer la majorité silencieuse, celle qui ne s’exprime ni sur les marchés, ni sur les réseaux sociaux.

Les sujets abordés ont été divers et variés : 

  • Sa révocation de la ville d’Aulnay-sous-Bois
  • La naissance du mouvement « La Révolution Est En Marche »
  • Son conflit intellectuel, politique et judiciaire avec le Maire d’Aulnay-sous-Bois
  • Les polémiques autour de certains de ses combats
  • Ses principales actions qu’il souhaiterait entreprendre s’il devenait Maire d’Aulnay-sous-Bois en 2026
  • Son avis sur la sécurité, l’immigration, la guerre en Ukraine ou la présence Française dans certains pays d’Afrique

Pour découvrir l’interview, cliquer ci-dessous :

Mohamed Bounoua se réjouit de la victoire de la liste Shannon Seban en Seine-Saint-Denis

La victoire de la liste de Shannon Seban des élections du bureau Renaissance en Seine-Saint-Denis est sans appel avec 49.68% , soit 13 sièges attribués sur 20. L’Aulnaysien Mohamed Bounoua est élu dans cette liste et se réjouit de cette victoire :

« Quelle fierté d’avoir été élu au bureau départemental de Seine-Saint-Denis du parti Renaissance en tant que quatrième de liste de l’excellente et dynamique Shannon Seban !

Être force de proposition et défendre nos territoires seront mes maîtres mots dans cette nouvelle responsabilité politique importante.

Merci à toutes et à tous pour votre confiance !« 

Katia Coppi démissionne de son poste de Maire des Pavillons-sous-Bois, l’ex-sénateur Philippe Dallier devrait lui succéder

C’est l’une des maires les mieux élues de Seine-Saint-Denis. En 2020, Katia Coppi (LR) avait remporté dès le premier tour les élections municipales aux Pavillons-sous-Bois, raflant 70,46 % des suffrages exprimés. La première édile, l’une des rares femmes à diriger une commune du département — elles ne sont que six —, a annoncé ce vendredi soir qu’elle quittait son poste à la tête de l’exécutif municipal.

La vice-présidente du territoire Grand Paris-Grand Est, qui était à la tête de la ville depuis 2017, a envoyé un mail et un courrier la veille au préfet pour l’informer de sa décision. « Katia Coppi a décidé de démissionner de ses fonctions de maire pour des raisons personnelles et familiales », précise la municipalité dans un communiqué.

Source et article complet : Le Parisien

L’opposition à Aulnay-sous-Bois demande au Maire plus d’efforts sur les équipements sportifs

Monsieur le Maire,

La pratique du sport dans toutes ses dimensions est un enjeu sociétal. Faire du sport dans une structure dédiée permet notamment aux plus jeunes, de découvrir un lieu de sociabilité et de règles collectives.

Le sport favorise le développement de valeurs positives telles que l’équité, le travail d’équipe, l’inclusion, la persévérance ou encore le respect, nécessaires à tout projet collectif et à tout engagement citoyen. C’est enfin une source de plaisir, de bien-être physique et moral.

L’État, les collectivités territoriales et les élus doivent répondre à ces enjeux.

A Aulnay-sous-Bois, nous avons la chance d’avoir de nombreux équipements sportifs mais certains sont devenus vétustes et ont besoin de façon urgente d’être rénovés ou totalement refaits comme le gymnase Scohy. Or, depuis 2014, les investissements considérablement réduits permettent tout juste quelques travaux mais pas de lourdes rénovations et encore moins de nouvelles structures.

Le gouvernement a lancé dernièrement le plan « 5000 équipements de proximité » pour les années 2022-2024, porté par l’Agence Nationale du Sport (ANS) et doté d’un budget de 200 millions d’euros.

Par ailleurs le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis a adopté une convention dans le cadre du cofinancement d’équipements sportifs de proximité du Plan « 5000 terrains de sport ». Il accorde à l’ANS une subvention de 2,4 millions d’euros pour les 2 années à venir.

Cette enveloppe confirme l’importance accordée à la pratique du sport et pourrait offrir à notre ville l’opportunité de bénéficier de moyens dédiés pour la modernisation et la construction de nouveaux équipements sportifs.

Monsieur le Maire, depuis des années les habitants du Gros Saule, les Représentants des parents d’élèves ainsi que les enseignants du collège Pablo Neruda vous interpellent pour rénover le gymnase et pour revoir complètement le Cosec du Gros Saule.

De même, les habitants des 3000 souhaitent transformer le stade bétonné situé en face du Cap, en City stade, les habitants de la Cité de l’Europe aimeraient que le sol de leur City stade soit changé, il en est de même pour celui situé Route des Petits-Ponts.

Des crédits existent pour répondre aux besoins de l’ensemble des usagers, aussi bien des habitants que des sportifs, des collégiens et des écoliers et favoriser ainsi la pratique sportive dans de meilleures conditions dans notre ville.

Il est donc urgent de saisir ces opportunités et de déposer dans les meilleurs délais des projets qui permettront d’obtenir les subventions nécessaires. Les différents partenaires, les services et les habitants, tous sont prêts à s’investir dans ces projets.

En souhaitant que notre ville puisse bénéficier de ces moyens financiers, veuillez recevoir Monsieur le Maire, mes salutations les meilleures.

Source : Oussouf SIBY Conseiller municipal, Conseiller territorial, Président du groupe des élu.e.s socialistes, communistes et citoyen.ne.s

Le Mouvement des jeunes du Rassemblement National en Seine-Saint-Denis sur le marché des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Les jeunes militants du Rassemblement National de la Seine-Saint-Denis tractaient ce matin sur le marché de la Rose des Vents (3000) à Aulnay-sous-Bois. Ce quartier n’est pas connu pour être favorable au programme du RN.

Mohamed Bounoua derrière Shannon Seban pour la liste Renaissance en Seine-Saint-Denis

Shannon Seban est très heureuse de présenter la liste qu’elle a la fierté de mener pour l’élection du bureau
Renaissance en Seine-Saint-Denis.

Selon elle, il s’agit d’un collectif uni et paritaire, avec de nouveaux visages et des profils divers, déterminé à porter, avec vous, les valeurs de son parti !

L’Aulnaysien Mohamed Bounoua est en 4e position sur cette liste.

%d blogueurs aiment cette page :