Advertisements

Archives de Catégorie: Politique

La rédaction gardera la plus stricte neutralité concernant les présidentielles 2017

electionsMême si la campagne des présidentielles tardent à démarrer réellement, notamment à cause de plusieurs affaires à rebondissement, le premier tour, ce n’est que dans deux mois. Les législatives viendront quelques semaines après pour donner (ou pas) une majorité au président élu.

Fidèle à sa tradition, le site Aulnaycap gardera sa plus stricte neutralité sur les débats et assurera la publication des communiqués quels qu’ils soient. Ses membres, rédacteurs ou contributeurs, ne sont affiliés à aucun parti, aucun mouvement. Ce qui garantira une actualité plus impartiale.

D’autres supports locaux ont cependant pris une décision inverse. C’est un choix que nous respectons mais qui n’est pas le notre.

De notre point de vue, c’était le seul moyen d’éviter tout conflit d’intérêt… tout en restant connecté à une campagne qui, nous l’espérons, sera plus palpitante qu’actuellement.

Advertisements

L’adjoint au Maire à Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier s’offre un profil Facebook

alain_ramadier

profil facebook

Cela est peut-être passé inaperçu mais l’adjoint au Maire Alain Ramadier, également candidat dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis aux prochaines élections législatives (étiquette LR), vient d’ouvrir son profil Facebook.

Via un message un tantinet laconique, M. Ramadier nous annonce le 1er février 2017 :

« Je vous souhaite la bienvenue sur mon profil Facebook. Vous y trouverez l’ensemble de mon actualité.« 

Très discret, M. Ramadier a grandi dans l’ombre de Gérard Gaudron, ancien maire et ancien député de la même circonscription. Peu visible sur les réseaux sociaux et moins présent que d’autres dans les festivités et autres événements locaux, Alain Ramadier devra se faire une place dans un univers qui devient de plus en plus déterminant sur une campagne politique.

A présent, il n’y a pas grand chose dans l’actualité partagée par M. Ramadier, si ce n’est une réunion avec les centres sociaux, un loto, une présence au salon du chocolat et une présence au salon multicollections.

M. Ramadier a été l’un des lieutenants de Frank Cannarozzo lors de la campagne des cantonales 2011 et a été conseiller régional Ile-de-France jusqu’en 2010. Il aura face à lui le député sortant Daniel Goldberg (très présent sur les réseaux sociaux), et certainement un candidat FN et un candidat « En Marche » (soutien à Emmanuel Macron).

Pour découvrir le profil Facebook d’Alain Ramadier, cliquer ici.

L’affaire Fillon va t-elle favoriser le candidat En Marche dans la circonscription d’Aulnay-sous-Bois ?

masnikosa_macronEn chute libre dans les sondages suite au #PenelopeGate et à une enquête qui touche une partie de sa famille, François Fillon apparaît de plus en plus en difficulté. Plusieurs ténors du parti Les Républicains commencent mêle à le lâcher, d’autres prenant leur distance sur un dossier qui a complètement rebattu les cartes pour les élections présidentielles et législatives.

Alors qu’Alain Ramadier, propulsé candidat dans la circonscription d’Aulnay-sous-Bois/Pavillons-sous-Bois/Bondy Sud-Est par Bruno Beschizza, était donné favori contre le sortant Daniel Goldberg (PS) il y a quelques semaines, tout semble moins sûr aujourd’hui. Et les deux possibles gagnants de cette affaire semblent le futur candidat FN (pas encore investi) et celui du mouvement En Marche, que Marc Masnikosa souhaite vouloir défendre dans cette circonscription.

Si une partie de l’électorat PS (les sociaux-démocrates principalement) se tourne vers le mouvement de l’ancien ministre de l’économie, les centristes et une partie de la droite modérée font les yeux doux à M. Macron, alors que l’aile droite semble être attirée par le Front National.

Quel sera l’impact final dans cette circonscription importante du département ? Marc Masnikosa (s’il est investi) parviendra t-il à se qualifier pour le second tour ? Appellera t-il dans le cas contraire à voter pour Alain Ramadier ? Daniel Goldberg ? En tout cas les militants PS et LR semblent nerveux rien qu’à l’idée de cette candidature…

Communiqué de Ensemble! Scandaleux : l’IGPN nie le viol de Théo à Aulnay-sous-Bois

rassemblement_theo_aulnayL’IGPN vole au secours des quatre policiers membres de la Brigade de surveillance du territoire (BST), dont l’un est poursuivi pour viol et les trois autres de « violences volontaires en réunion ».
C’est bien ainsi qu’il faut comprendre le premier rapport de la police des polices.
Alors que Théo est victime d’une lésion du canal anal de 10 cm de profondeur, d’une section du muscle sphinctérien nécessitant 60 jours d’ITT, l’IGPN ose parler d’une « opération qui tourne mal ».
La gravité des blessures infligées à Théo, les réactions de colère à Aulnay-sous-Bois, dont le maire ne cesse de développer une propagande sécuritaire, de solidarité qui ont eu lieu en Seine-Saint-Denis, mais aussi à Paris, Rennes, Nantes, ont poussé l’IGPN a serré les rangs aux côtés des policiers.
Et d’autres affaires de violences policières nous remontent à la mémoire : Zyed et Bouna en 2005, Lamine Dieng en 2007, Ali Ziri en 2009, Wissam El Yamni en 2011, Amine Bentounsi en 2012, Hocine Bouras en 2014, Adama Traoré en 2016 et de trop nombreux autres…
Au moment où les députés votaient un texte élargissant les cas de légitime défense pour les policiers, l’agression contre Théo en montrait tout le danger.
Les contrôles d’identité à répétition dans les quartiers populaires, les humiliations, le climat sécuritaire entretenu et augmenté par l’état d’urgence, les insultes et les comportements racistes, ça suffit.
« Ensemble ! » soutient les manifestations de solidarité avec Théo et dénonce les peines d’emprisonnement ferme ou avec du sursis déjà prononcées contre des jeunes.
Nous voulons la justice pour Théo, une justice qui ne soit pas entravée par les conclusions de l’IGPN.
Nous voulons la fin des contrôle d’identité au faciès et la mise en place d’un récépissé.
Nous voulons la dissolution des BST et autres brigades qui se sont spécialisées dans la traque des jeunes des quartiers populaires.
Justice, égalité et respect de la dignité pour toutes et tous : voilà ce que nous voulons.
D’ores et déjà, des élu-e-s du 93 ont lancé un appel pour la constitution d’une commission d’enquête pour faire toute la lumière.
Source : communiqué Ensemble!

Le PCF d’Aulnay-sous-Bois dit stop au discours démagogique de Bruno Beschizza

a4-theo-v2La vérité doit être faite à Aulnay-sous-Bois

Il y a quelques jours, un jeune homme a été violemment pris à partie par les forces de l’ordre lors d’un contrôle d’identité. Le rapport médical indique des blessures graves qui caractérisent un viol. Ce sont 60 jours d’interruption de travail qui ont été prescrits.

Ces violences sont inacceptables, a fortiori de la part de représentants de la force publique. L’enquête doit suivre son cours dans la sérénité et dans le professionnalisme. Toute la vérité et la justice doivent être faites sur

cet événement.

Le parti communiste en Seine-Saint-Denis affirme que les quartiers populaires ne peuvent être des lieux d’impunité. La violence, sous quelque forme que ce soit, ne peut être justifiée contre nos concitoyens. Il est temps que le droit commun basé sur l’égalité devienne un principe effectif. Etre jeune, issu d’un milieu populaire et/ ou d’une origine culturelle réelle ou supposée, ne peuvent être des motifs de relégation et d’humiliation.

Comme tous les services publics, la police doit répondre aux règles d’égalité. Nous appelons à ouvrir un dialogue entre les citoyens et les agents de la force publique pour avancer vers une politique de sécurité respectueuse des individus.

Source et communiqué complet : cliquer ici ou sur l’image ci-contre.

Le Parti Ouvrier Indépendant Démocratique réclame justice pour Théo

communique-theoToute la population de Seine-Saint-Denis, les jeunes, les familles, les travailleurs, tous nous sommes saisis d’horreur depuis qu’a été connue la nouvelle du viol du jeune Théo par des policiers à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier. « Un enfant de la ville s’est fait massacrer par des policiers », s’est écriée une habitante de La Rose-des-Vents lors de la marche de soutien à Théo le 6 février.

Partout, c’est l’horreur et surtout la colère, l’indignation, la révolte.

« Justice pour Théo ! », ont crié les familles manifestant à Aulnay-sous-Bois.

Oui, justice pour Théo !

Les jeunes de nos cités sont déjà victimes de toutes les injustices, résultat de la politique du gouvernement :

  • le chômage de masse,
  • le travail précaire,
  • les salaires de misère,
  • la remise en cause du droit aux études.

Et pour seul horizon… l’appel à s’enrôler dans l’armée pour mener des guerres contre les peuples partout dans le monde.

Et à toutes ces injustices, s’ajoutent le harcèlement policier, les provocations quotidiennes et gratuites, les insultes, les humiliations.

Et maintenant, le viol de Théo !

Trop, c’est trop !

Les familles qui manifestent, les jeunes qui se révoltent, ont raison : justice pour Théo !

Maintenant, les coupables doivent être châtiés. Châtiment des policiers responsables de ces crimes et de ceux qui essayent de couvrir leurs agissements !

Justice pour Théo, châtiment des coupables : ces exigences sont celles de toute la population de Seine-Saint-Denis, de tous les jeunes de Seine-Saint-Denis, tous solidaires de Théo et des siens.

Le Parti ouvrier indépendant démocratique (POID 93) et Jeunesse révolution (JR 93) apportent tout leur soutien à Théo, à sa famille, à ses proches.

Le Parti ouvrier indépendant démocratique de Seine-Saint-Denis et Jeunesse révolution de Seine-Saint-Denis sont disponibles pour toute démarche, initiative, permettant d’obtenir le châtiment des coupables.

Source : communiqué POID 93

François Hollande au chevet de Théo Luhaka victime de violences policières à Aulnay-sous-Bois

hollande_the_luhaka

Twitter

Le président François Hollande s’est rendu au chevet de Théo Luhaka, victime de violences policières à Aulnay et qui a entraîné des émeutes 3 nuits consécutives.

Actuellement hospitalisé pour plusieurs blessures, Théo Luhaka s’est entretenu près d’une demi-heure avec le président de la république. François Hollande apporte ainsi un soutien important à Théo. Pour rappel, 4 policiers sont mis en examen, 3 pour violences volontaires et 1 pour viol.

« La France insoumise » tient sa première réunion à Aulny-sous-Bois le 4 février

melenchonLe Groupe d’Appui de La France Insoumise à Aulnay sous Bois tient sa première réunion publique, et invite toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à venir participer.

Il s’agira de rassembler les idées et les énergies de toutes et tous à l’élaboration collective d’un plan à mener pour les actions locales dans le cadre de la campagne de la France Insoumise, et de son représentant, Jean Luc Mélenchon, aux élections présidentielles de 2017.

La réunion se tiendra dans le nord d’Aulnay, dans le périmètre du CAP : Le Samedi 4 février 2017  de 17h à 19 heures

Lieu :

Logement de Fonction Ecole Croix-St-Marc
68 rue Auguste Renoir
93600  Aulnay-sous-Bois

Source : communiqué « La France Insoumise »

Vidéo : une réunion de représentants de parents d’éléves à Aulnay-sous-Bois dégénère

altercation_aulnay

Vidéo

Une élue d’opposition PS (que vous reconnaîtrez ) à vivement invectivé un collaborateur du maire lors d’une réunion de représentants des parents d’élèves. La vidéo date du 17 janvier 2017.

Vous voir l’altercation en vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Benoit Hamon largement en tête à Aulnay-sous-Bois

Benoit_HamonLe second tour des primaires citoyennes à Aulnay-sous-Bois est sans appel : Sur 1 855 votants, Benoit Hamon obtient 71,46% des voix (1 312) contre 28,54% pour Manuel Valls (524).

Au niveau national, Benoit Hamon l’emporte avec près de 60% des voix.

 

%d blogueurs aiment cette page :