Publicités

Archives de Catégorie: Politique

Information de dernière minute du « Rassemblement Pour Aulnay » concernant la place Abrioux

Alors que nous réclamons depuis plus d’un mois d’avoir accès à plusieurs permis de construire dont celui de la place Abrioux (ancienne place Camélinat) :

Le Maire Bruno Beschizza organise via son service de l’urbanisme une réunion en catimini sur le devenir de la place lundi 10 décembre 2018 à 19h00 au restaurant La Bottega, place Abrioux !

Pourtant, le préfet, détenteur du contrôle de légalité, vient d’ordonner au maire de transmettre à l’association Aulnay Environnement toutes les informations relatives à ces constructions.

Pourquoi Bruno Beschizza refuse-t-il de transmettre les informations concernant les permis de construire, et pourquoi organise-t-il cette réunion à huis clos, en laissant les habitants de côté ?

Pour rappel, le coût municipal du projet du parking souterrain de la place Abrioux est de :

6 millions d’euros € pour 110 places, soit 55 000€ la place de parking aux frais des Aulnaysiens !

Sans oublier un futur immeuble rue de la république dénombrant 16 logements…sans places de parking ! Il y a donc eu dérogation du PLU, et les habitants en paieront le prix fort.

Et le Maire ose nous parler d’une bonne gestion des finances municipales, en totale transparence…

Il est important que tout le monde soit au courant ce qu’il se passe à Aulnay. S’il le faut, nous mobiliserons un huissier pour obtenir ces permis de construire.

Source : communiqué des membres du Rassemblement pour Aulnay

Publicités

Rassemblement Pour Aulnay demande le retour au calme dans la ville

Madame, Monsieur, Chers Aulnaysiens,

Hier jeudi 6 décembre, des groupes d’individus s’en sont pris aux commerces de notre ville, détruisant et saccageant des enseignes. 

Ces actes inadmissibles doivent être condamnés de la manière la plus forte qui soit. Il est inacceptable que des individus profitent du mouvement social actuel pour piller et détruire. 

Aujourd’hui, parce que l’heure est grave, nous demandons à tous du sang-froid et de la solidarité. Toutes les bonnes volontés doivent être rassemblées : nous devons nous organiser pour mettre fin à ces dérapages et ainsi éviter toute escalade de la violence dans notre ville.

Parce qu’aujourd’hui la sécurité de la ville est mise en péril, nous demandons solennellement au préfet de la Seine-Saint-Denis de prendre toutes les dispositions pour ramener le calme et surtout la sécurité des personnes et des biens. Nous demandons également au Maire, Premier Magistrat de la ville, de sécuriser les abords des établissements scolaires et publics, des centres médicaux et des magasins pour que les événements d’hier ne se reproduisent pas. La police nationale, la police municipale, les médiateurs et l’ensemble des acteurs locaux et associatifs doivent être sollicités pour ramener le calme dans la ville. 

Enfin, parce que le climat national est particulièrement tendu, nous demandons à l’ensemble des politiques locaux, et notamment aux élus de tous bords, de faire preuve de responsabilité durant ces moments difficiles. 

Nous, élus du Rassemblement Pour Aulnay, nous tenons prêts pour toute initiative en faveur du retour au calme. 

Benjamin Giami
Président du groupe « Rassemblement Pour Aulnay »
Conseiller municipal 

Mohamed Ayyadi
Conseiller départemental 
Conseiller municipal 

Leila Abdellaoui
Conseillère municipale 

Karine Fougeray 
Conseillère municipale

Coup de frein pour le bétonnage à Aulnay-Sous-Bois

[GRANDS PROJETS]

La précédente municipalité avait signé avec l’Etat la construction de 1.700 logements sur l’axe Mitry/Princet. En 2014, le Maire Bruno Beschizza a réduit ce nombre à seulement 700 logements sur 15 ans afin de lutter au maximum contre le bétonnage et l’hyper densification

Source: Page facebook officielle de la ville d’Aulnay-Sous-Bois

Aménagement de la place Jean Claude Abrioux à Aulnay-Sous-Bois

[GRANDS PROJETS]

En 2019, la ville va piétonniser la Place Jean-Claude Abrioux afin d’améliorer le cadre de vie et de favoriser le développement d’un secteur commerçant dynamique, festif et attractif. Un parking de 101 places sera aussi aménagé sous la place.

 

Source: page facebook officielle de la ville d’AULNAY

Développement économique et présentation des grands projets de la ville d’Aulnay-Sous-Bois

Cette semaine, le Maire Bruno Beschizza a réuni les acteurs du développement économique pour leur présenter les grands projets de la ville et les ambitions du réaménagement de l’ancien site PSA de la Ville d’Aulnay-sous-Bois .

* Le réaménagement du site PSA va permettre de traduire une ambition forte au service d’un territoire en devenir. Ce projet s’intitulera Val Francilia, un nom forgé autour de l’histoire de notre territoire, marqué par la présence d’espaces verts et de cours d’eau

  1. Le projet Val Francilia, ce sera demain un campus de formation à l’entrée de la ville pour symboliser la dynamique de la ville en faveur de l’emploi et de la formation.
  2.  Avec une grande coulée verte partant du Sausset jusqu’au pied du futur métro, le projet Val Francilia va bénéficier d’un grand parc urbain étendu, et tourné vers l’ensemble des quartiers de la ville.
  3. Le projet Val Francilia prévoit des circulations apaisées afin de permettre le développement de mobilités innovantes. Plusieurs itinéraires cyclables seront aménagés, notamment aux abords du futur métro.
  4. Le réaménagement de l’ancien site PSA va permettre de connecter les différents pôles d’activités : commerces, services, industries, habitat … Val Francilia, c’est aussi un quartier mixte !
  5. Le projet Val Francilia va permettre d’amplifier la réindustrialisation de l’ancien site PSA. En 2023, le site devrait retrouver son niveau d’emplois de 2014. D’ici 2030, 11.500 emplois seront créés.

Source: page facebook officielle de la ville d’Aulnay-Sous-Bois

Le journal  » OXYGENE numéro 251″ du mois de décembre 2018, est en ligne

 Le journal  » Oxygène » numéro 251, du mois de décembre 2018, est en ligne.

Vous pouvez le feuilleter en suivant ce lien: https://fr.calameo.com/read/00076278126ef5fde7e6f

 

 

 

Permis de construire a Aulnay-sous-Bois, pourquoi tant d’attente pour nous repondre ?

Madame, Monsieur,

Vous êtes nombreux a nous alerter sur la multiplication des affichages de nouveaux permis de construire d’immeubles d’habitat collectif dans notre ville

Elus municipaux, nous avons demande au Maire, par lettre recommandée en date du 19 octobre 2018, la liste de ces permis de construire délivrés depuis 2014, afin de connaitre le nombre d’immeubles concernés, leurs caractéristiques, le nombre de logements et leur typologie.

La copie de cette lettre au maire est disponible au verso de cette page. A ce jour, et malgré nos multiples relances auprès des services municipaux, nous n’avons obtenu aucune réponse.

Alors que ces memes services nous avaient indique qu’il n’y avait aucune difficulté a obtenir ces documents, qu’il suffisait d’en faire la demande écrite, demande réitérée plusieurs fois.

Pourtant, la loi autorise l’accès a ces documents d’urbanisme !

Nous nous penchons ici sur les permis concernant les immeubles suivants :

  • angle rue Louis Barrault et rue Paul Langevin,
  • angle rue Paul Langevin et place Abrioux,
  • immeuble qui verra le jour entre la rue de la République et la rue d’Alsace (en lieu et place de l’ancien garage).

Nous avons également demande l’accès a tous les documents concernant le futur parking sous-terrain de la place Abrioux / Camélinat.

Nous voulons connaitre :

  • la hauteur des immeubles,
  • le nombre et la typologie des logements prévus,
  • le nombre de places de parking prévues,
  • la profondeur des immeubles et l’impact éventuel sur les nappes phréatiques,
  • la preservation des espaces verts.
  • si des dérogations au Plan Local d’Urbanisme ont été accordées,
  • si le projet de parking sous-terrain de la place Abrioux a obtenu toutes les autorisations écrites et formelles de construction.

Nous vous tiendrons informes des suites de notre démarche

Dernière minute, après de multiples relances ce jour, et notre avertissement de saisir un avocat et surtout d’informer /es habitants sur le de/ai d’attente inacceptable, nous avons reçu un email du directeur general des services nous indiquant … qu’il nous envoyait un courrier de réponse … sans plus de precision a/ors qu’il était si simple de nous indiquer, par ce meme email son refus ou son acceptation. Par consequent, nous avons done decide de maintenir la distribution de ce courrier.

Source : lettre des élus du Rassemblement pour Aulnay

Marlène Schiappa et Agnès Buzyn à l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois pour évoquer le feminicide

Halte à la récupération politique ! À Aulnay-sous-Bois, il n’y a vraiment plus ni boussole, ni pilote !

Bruno Beschizza, en perte de vitesse dans la ville, il tente d’attirer éperdument les électeurs qui lui filent entre les doigts.

Alors qu’il a détruit, dès son élection, le ciment social construit depuis plus de quinze ans (suppression des assistantes sociales mises en place par le Conseil Général, ACSA vidée de ses moyens …), il se présente aujourd’hui comme le défenseur du petit peuple, allant jusqu’à enfiler un gilet jaune sur les marchés de la ville et courir tous les médias.

Alors que les besoins des habitants de notre ville sont de plus en plus délaissés et que l’exécutif municipal ne maîtrise plus aucun des grands dossiers et empile les erreurs, le maire cherche à faire une récupération politique inacceptable, lui qui a soutenu le candidat François Fillon qui proposait… une augmentation de 2 points de TVA ! Cherchez l’erreur…

Où allons-nous en matière d’urbanisme ? Quand le maire donnera-t-il tous les documents concernant les permis de construire délivrés depuis avril 2014 ?

Quid des projets immobiliers du quartier Mitry-Princet, de la Croix Blanche, du site PSA ?

A part de la communication à outrance et des inaugurations avant l’heure, il n’y a strictement rien de concret aujourd’hui et sans doute rien avant 2020.

Quels résultats réels en matière de sécurité alors qu’il en avait fait la colonne vertébrale de son programme de campagne et qu’il se présentait comme un professionnel ?

Quant à l’école, qu’a-t-il fait depuis 2014, à part l’augmentation des tarifs de cantine qui frappent les familles les plus modestes ?

Depuis l’affaire de l’école Esperance Musulmane de la Jeunesse Française et, dernière bourde en date, la délibération de soutien au CDG Express (qui reléguera encore plus le RER B déjà mal en point), Bruno Beschizza navigue à vue.

Il n’y a plus de pilote à Aulnay-sous-bois.

Il est temps que les forces vives de notre ville se rassemblent pour préparer les prochaines échéances.

Source : communiqué de Mohamed Ayyadi et de Benjamin Giami, conseillers municipaux  LREM à Aulnay-sous-Bois

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza s’adresse au Comité des Usagers du RER B Nord

Madame, Monsieur,

Depuis le 22 octobre dernier, la commune d’Aulnay-sous-Bois accueille l’enquête publique relative à la demande d’autorisation environnementale concernant le projet CDG-Express.

En 2016, j’avais exprimé des doutes quant à l’intérêt de ce projet pour les territoires qu’il traverse. Le CDG-Express ne profite pas à nos villes mais va entrainer de nombreuses nuisances pendant les travaux et risque de perturber le fonctionnement d’un RER B déjà en dysfonctionnement chronique.

En effet, avec 8 trains par heure, de 5 heures à minuit chaque jour, et avec une vitesse de 160km/h minimum, les rames du CDG-Express engendreront une grande pollution sonore. De plus, les travaux nécessaires jusqu’en 2024 pour mener à bien ce projet seront également source de désagréments avec d’importantes interruptions de trafic pour ceux qui empruntent quotidiennement la ligne B du RER et la ligne K du réseau transilien.

En l’état, ce projet risque de dégrader le service de transport public global des Sequanodyonisiens, dont la qualité est déjà très perfectible. J’ai donc proposé que la Ville d’Aulnay-sous-Bois rende un avis défavorable à la demande d’autorisation environnementale du CDG-Express.

Si l’objectif du projet du CDG-Express de renforcer l’attractivité de notre région, son développement économique mais aussi d’accompagner l’arrivée du nouveau terminal T4 de l’aéroport Roissy – Charles de Gaulle est louable, il ne concernera qu’environ 17.000 voyageurs par jour. Il me parait plus prioritaire d’avancer sur les lignes 16 et 17 du Grand Paris Express et de répondre aux besoins des 900.000 voyageurs quotidiens du RER B et de la ligne K.

Je me félicite que lors du Conseil municipal du 14 novembre dernier, l’ensemble des élus, de toutes tendances politiques confondues, se soient ralliés à ma position et aient exprimé unanimement un avis défavorable. Je tenais à vous en informer personnellement.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes salutations distinguées.

Source : lettre de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :