Archives de Catégorie: Politique

Elections municipales à Aulnay-sous-Bois, et si en mars 2020……

J’ai fait un rêve , et si en mars 2020 … , l’improbable se produisait à  Aulnay-sous Bois, cette si belle ville de Seine-Saint-Denis, avec ses champs Elysées, le Bl. De Strasbourg bien sûr, théâtre des événements aulnaysiens, avec ses grandes parades des patrons de la ville. Et si cette ville qui bouge autant dans ce département, « si riche par sa diversité », (sic le Président du Département) connaissait un branle bas de combat comme en 2014, un coup d’état ?  l’alternance est toujours profitable.

M. Le MAIRE retournerait-il à la police, peut-être à la préfecture de police de Paris espérant qu’ils n’emportent pas toutes les caméras qui ont fait d’Aulnay une ville si paisible, puisque plus de délinquance ? La ville la plus équipée de l’Île-de-France, mais il a plus d’un tour dans son sac : la franc maçonnerie est toujours très utile dans des situations périlleuses. Et puis son ami, M. l’ex Président, renvoyé aussi chez lui…qui l’a gratifié d’une légion d’honneur. Au fait, pourquoi cet honneur ? Quel a été le fait d’arme républicain pour l’obtenir ? Les 36 000 maires de France ne la reçoivent pas souvent .

et Madame la 1ère ADJOINTE, si fidèle,  reprendrait-elle son poste d’employée de Mairie à Pavillons-sous-Bois ? Vous pensez bien que non ? Employée municipale, vous plaisantez après avoir connu autant de notoriété dans sa ville, une carrière à revoir ?

 

 

.

…et Monsieur le 2ème adjoint retomberait-il dans l’anonymat, lui qui briguait la place de calife depuis si  longtemps mais qui enfin pourrait passer sereinement ses soirées en famille ? Se plaignant de ses affairements débordants…. pourtant choisis librement depuis tant d’années. Oui mais, activités professionnelles rémunérées, activités politiques rémunérées et tout cela mené de front, ça use le bonhomme. Merci Monsieur pour vos bons et loyaux services, quoique partiaux, pas toujours partagés mais il faut de tout pour faire un monde.

… et Monsieur le ex adversaire du maire sous l’étiquette UDI lors des élections de 2014, le Président de l’UDI rentré dans le moule pour conserver son bureau à l’hôtel de ville d’Aulnay-sous-Bois (on dit parfois le » château »). Mais la fin justifie les moyens, disparu de la blogosphère aulnaysienne depuis 2014 !  On ne le voit plus, on ne l’entend plus, mais  4ème adjoint quand même avec tout ce qui suit, c’est cool !  Lui qui bientôt coulera des jours heureux sur la Côte d’Azur tant il s’est sacrifié pour la ville d’Aulnay-sous-Bois où il s’est quand même fait quelques ennemis? C’est la fin !

.

… et on pense beaucoup à tous ces pauvres retraités, mais que vont-ils devenir ? Que vont-ils faire de leurs dix doigts, de leurs journées, ils vont tout perdre ? Il leur restera peut être les foyers du 3ème âge qu’ils ont si bien développés pour leurs compatriotes ? Ils auront au moins œuvré  pour leurs vieux jours, ne serait-ce pas de l’intérêt personnel ? un doute ?

… et tous ces élus totalement dans l’anonymat, même des adjoints, même des conseillers, inconnus, enfin  restés dans l’ombre des autres beaucoup plus ambitieux, plus avides de pouvoir. Ce serait un retour à la case départ incognito, alors au boulot ?

Sans oublier le député qui serait obligé d’émigrer selon les prochains résultats des municipales, à Pavillons ? à Bondy ? Ainsi va la vie politique au gré des errements des électeurs.

Plus de notoriété, enfin que l’on croit,  Madame ou Monsieur l’adjoint (e), Madame ou Monsieur le(a) conseiller(ère) municipal (e) , plus de pouvoir personnel dans leur immeuble, dans leur rue, plus de bureau attitré dans ce beau bâtiment qu’est l’hôtel de ville réservée aux grands maîtres  et le plus important, le nerf de la guerre…. Plus d’argent de poche qui fait que le plus souvent les grandes idées disparaissent subitement lorsque qu’il est question de sous-sous. On l’a vu avec nos élus de 2008/ 2014 pratiquement disparus, envolés depuis 2014… Mais que sont-ils devenus, à moins que ….pour mars 2020, la nostalgie du bon temps ne fasse sa réapparition mais sans beaucoup y croire à quelques mois des élections municipales .

On plaisante, ils ne vont pas se laisser faire comme cela, ils sont chez eux, la ville est à eux, pas à tous les Aulnaysiens et ils le font savoir, dehors les hordes de sauvages, ils vont se battre et dans ce domaine tout est permis.  Et puis  il y a toujours une prime au Maire sortant, alors, mon rêve se transformera en cauchemar … ?

PLATON dans « La république » Livre VIII 

Comment l’homme tyrannique naît de l’homme démocratique

 Déjà, la politique !

Source : contribution d’un électeur Aulnaysien

Bruno Beschizza officiellement candidat pour un deuxième mandat à Aulnay-sous-Bois

@Le Parisien

Il faut croire qu’il aime se faire tancer. « Un maire, c’est être à portée d’engueulade », aime à répéter Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois élu en 2014. Ce lundi soir, l’ex-policier a annoncé officiellement, lors d’une réunion de sympathisants, sa candidature aux prochaines municipales.

« J’habite Aulnay-sous-Bois, j’ai ma ville chevillée au corps. Pourquoi s’arrêter au bout de six ans ? » questionne l’édile, qui dit avoir « remis les choses en ordre » après six ans de socialisme. « C’est la suite logique de mon action, dont la direction a été tracée en 2014 », ajoute-t-il.

Principale satisfaction de ce Sarkozyste : « J’ai changé l’image de la ville ». « Pour beaucoup, Aulnay, c’était les images télévisées du garage Renault qui brûlait lors des émeutes de 2005. Aujourd’hui, c’est le plus beau marché d’Île-de-France, c’est Boney M qui réunit 5 000 personnes pour un concert sans incident, ce sont aussi des patrons qui m’appellent pour y installer leur entreprise », égrène-t-il, se félicitant aussi de l’augmentation de 8 % de l’immobilier locatif sur les cinq dernières années.

Une image « positive » que cet ancien syndicaliste a forgée en « refusant systématiquement » les plateaux TV pour parler des problèmes de la banlieue. « Ce serait encore identifier ma ville à du négatif », analyse cet ancien habitué des talk-shows.

Source et article complet : Le Parisien

Aulnay Ensemble, une union d’association qui pourrait peser dans la campagne des municipales à Aulnay-sous-Bois ?

Aulnay Ensemble est une union d’association de quartiers sur le territoire de la ville d’Aulnay.

Une soirée inaugurale a eu lieu jeudi 14 Octobre 2019 à l’occasion du lancement de cette union d’ associations aulnaysiennes.

AULNAY ENSEMBLE regroupe des associations des différents quartiers d’Aulnay-sous-Bois et œuvrant pour le bien-être des habitant-es de 7 à 77 ans.

On retrouve notamment les associations suivantes :

  • L’ASB
  • Milles Espoirs
  • AJIS AULNAY
  • Le Phoenix, Nouveau Départ
  • CES Chanteloup
  • Meilleurs Lendemains
  • Aulnay Saule

Cette union d’association donne rendez-vous aux Aulnaysiens pour quelques événements. A noter que le maire Bruno Beschizza était présent à cette inauguration pour partager ce moment convivial. Reste à savoir si ce nouveau groupe prendra part activement ou discrètement à la campagne municipale 2020 à Aulnay qui n’annonce pleine de surprises !

Source : Facebook

Valérie Pécresse soutient Bruno Beschizza à Aulnay-sous-Bois

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, apporte officiellement son soutien à Bruno Beschizza pour les élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois.

A la tête du mouvement « Libre! », satellite du parti Les Républicains, Valérie Pécresse a également apporté son soutien à plusieurs dizaines d’autres candidats partout en France, tous LR.

TRIBUNE des Elus (OXYGENE), la tribune d’Alain Pachoud passée au crible

Aïe, Aïe, Aïe, difficile de ne pas réagir mais avant lisez la tribune des représentants politiques et notamment, celle du groupe : les républicains et personnalités locales représentés ici par M. Pachoud, l’adjoint délégué aux Séniors

« Aulnay, une ville pour tous »

Il faut bien sûr s’y attendre, tous les coups seront permis et nous aurons de la surenchère jusqu’ en mars 2020 mais quand c’est beaucoup, c’est trop…..

« Vivre à Aulnay, c’est vivre  dans une ville pour tous les âges »

Heureusement M. Pachoud, sinon nous ne serions peut-être pas là ? Qui sait ? Quoique Monsieur le Maire a quand même envoyé un courrier à des séniors mais pas à tous, juste à ceux qui comptent pour lui, juste ceux qui représentent le patrimoine aulnaysien ? Les autres, circulez, il n’y a rien à voir. Au fait, est-ce que M. Pachoud l’a reçu ? Sinon, il ne compte plus.

« Une ville apaisée et embellie avec un cadre de vie préservé et toujours plus d’espaces verts »

Désolé Monsieur Pachoud, tout le monde  n’a pas le cadre de vie que vous décrivez ….et les faits divers ne sont pas si apaisants que cela :

  • Demandez aux gens qui voient se détruire régulièrement des habitations individuelles pour laisser place à des immeubles de plusieurs étages dans des conditions que vous n’accepteriez pas vous-mêmes, sur des voies passagères infernales, destinés davantage à des investisseurs souvent pas d’Aulnay (car 18% de chômeurs à Aulnay) et dont ce n’est bien entendu pas le souci…. Pour les jeunes en mal de se loger à Aulnay sous bois, un premier achat comme votre majorité le colporte, vous plaisantez. Et en plus, pour mieux les vendre, les promoteurs les réduisent à leur plus simple expression : 20, 25 m2 …vous prenez M. Pachoud, sauf pour investir ?
  • Demandez à tous les Aulnaysiens lorsqu’ils circulent dans Aulnay, quel constat et pourtant votre majorité a fait croire qu’elle s’en occuperait efficacement, quel gaspillage.
  • Demandez à ceux qui vivent dans des quartiers où vous ne vivriez pas
  • Demandez, demandez et vous verrez….. »

« 3 nouveaux parcs Fessard, Napoléon Bonaparte, Jules Verne et 900 arbres de plus »

  1. Pachoud, où est la part de démocratie pour ces appellations, vous savez la démocratie, c’est faire participer les citoyens, la société civile…vous ne saviez pas, désolé, notamment le parc NAPOLEON, du nom décidé exclusivement par Monsieur le Maire, mais un aménagement pas une création
  2. Pachoud : le parc Fessard (2016) prévu en 2013 par l’ancienne municipalité, vous ne saviez pas ?
  3. Pachoud, 900 arbres de plus mais vous oubliez les arbres en moins… et que de bruit afin de noyer le poisson, un olivier a fait son apparition, nous l’avons payé, formidable, merveilleux….

Je crois que l’on ne vous dit pas tout…..

Et le pompon M.Pachoud

« Une ville où l’on peut grandir, réussi, travailler, sortir, s’épanouir, faire la fête, fonder une famille ou jouir d’une retraite paisible »

Tout simplement VIVRE, comme partout ailleurs, heureusement, mais je pense qu’il faut sortir de temps à autres d’Aulnay pour voir ailleurs…

Et cette belle litanie  permet-t-elle de revenir en seconde mandature ?

Mais voyons M. Pachoud, pourquoi vous ne jouiriez  pas d’une retraite paisible dans cette belle ville pour tous d’Aulnay sous bois en Seine Saint Denis ?

En conclusion, tous les respects très sincères à M. Pachoud.

Source : contribution externe

La sénatrice Annie Delmont-Koropoulis n’a pas participé au vote concernant l’interdiction du port du voile aux sorties scolaires

Le Sénat a adopté la loi interdisant le port du voile aux accompagnatrices de sorties scolaires. N’ayant pu assister à cette séance publique du fait d’obligations me retenant dans notre département, j’avais communiqué ma consigne de non participation au scrutin au groupe Les Républicains, afin d’affirmer qu’à mes yeux, cette discussion n’avait pas lieu d’être. Cette remise en cause des libertés des mamans avait déjà été rejeté une première fois, il n’était donc aucunement question pour moi d’en débattre une seconde fois.

J’ai été étonnée et scandalisée de constater que ma consigne de vote n’avait pas été respectée, et que mon nom était apparu dans les votes favorables à cette proposition de loi.

J’ai aussitôt réagi auprès de mon groupe parlementaire afin de corriger ce non-respect de ma décision. Cela a d’ores et déjà été effectué et sera publié dès demain matin au Journal Officiel.

Cette situation résulte d’une erreur, certes grave, mais néanmoins humaine, qui a été immédiatement prise en compte et corrigée par les personnes concernées. Je ne peux que déplorer l’instrumentalisation qui en a été faite par certains.

Source : Annie Delmont-Koropoulis

Alain Ramadier contre l’interdiction du port du voile lors des sorties scolaires

Alain Ramadier est l’un des deux seuls députés LR à s’être opposé à cette proposition de loi formulée par son propre parti.

Ses coups de gueule sont rares. Alain Ramadier, député LR de la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay, Bondy, Les Pavillons-sous-Bois) ne s’énerve pas souvent. « Il préfère bosser », rigole un observateur. Mais, alors qu’une nouvelle proposition de loi interdisant le port du voile pour les accompagnatrices scolaires est examinée ce mardi au Sénat, le député tape du poing sur la table… à contre-courant de l’écrasante majorité de son parti.

En mai, déjà, le parlementaire, par ailleurs élu municipal à Aulnay, avait voté contre un projet de loi similaire proposé par le député LR Eric Ciotti. Il était le seul sur cette position dans les rangs LR, avec son homologue de Mayotte.

Ce mardi, la proposition de loi « tendant à assurer la neutralité religieuse des personnes qui participent au service public de l’éducation », portée par une sénatrice LR, entend viser toutes les religions.

Mais elle prend une dimension particulière alors que la question du voile agite le débat politique depuis l’agression verbale, mi-octobre, d’une femme voilée par un élu RN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.

Pourquoi êtes-vous contre cette proposition de loi ?

Alain Ramadier. Je suis élu au conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois depuis 1989. Je suis donc un élu de banlieue, j’essaie d’être pragmatique. Il y a dans nos quartiers beaucoup de familles musulmanes, c’est un fait. Or, dans nos écoles, si on interdit aux mamans d’accompagner les sorties, il n’y aura plus de sortie. Ce sont elles qui s’impliquent dans la vie de l’école. Je parle bien du voile, du foulard, pas d’une burqa !

Source et article complet : Le Parisien

La Gauche à Aulnay-sous-Bois veut faire une liste à part pour 2020

Il ne devrait pas y avoir d’union entre les «forces de gauche » (PS, EELV…) et la liste du parti présidentiel à Aulnay-sous-Bois pour les municipales de mars 2020. Et ce, malgré la volonté de tous de battre le maire sortant-candidat Bruno Beschizza (LR). Des discussions ont eu lieu, mais sans succès. «Il y aura deux listes de droite en lice : LR et… LREM, grince un socialiste. Sérieusement, l’étiquette est une chose, les valeurs en sont une autre. En Marche est à l’opposé de ce que nous voulons pour les habitants! »

Source : Le Parisien

Une candidature dissidente des marcheurs de Macron aux municipales à Aulnay-sous-Bois ?

Nous avons appris de la part du blog Aulnaylibre ! que l’ancien premier adjoint Abdel Benjana se lance dans la campagne des municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois. M. Benjana faisait partie des marcheurs de la première heure à Aulnay-sous-Bois. Après une expérience malheureuse en 2014 et quelques trahisons, M. Benjana souhaite donc prendre le taureau par les cornes et se lance donc dans la construction d’une liste.

A qui profitera cette candidature ? Comment va réagir Benjamin Giami, le candidat investi par LREM ?

La démocratie en berne à Aulnay-sous-Bois !

Un démocrate aulnaysien nous fait part de ses interrogations …

Réunion du CONSEIL DE QUARTIER 6 Mairie Paul Bert du 13 juin 2019

Les présents

4 représentants administratifs de la Mairie : démocratie de proximité, habitat, stratégie urbaine, développement économique…

… pour des informations

11 Aulnaysiens du secteur ,

Dont 2 excusés sur … ?

1 élu de l’opposition , « 0 élu de la majorité… » 

Dont 1 excusé sur… ?

    Remarques :

  • Environ 50 à 55 Aulnaysiens inscrits pour ce quartier dès 2014 , le nombre de participants s’est régulièrement évaporé au fil des années pour finir à 11 le 13 juin 2019…quel constat ?
  • L’adjoint délégué à ce conseil de quartier , M. Cahenzli, excusé mais absent deux fois sur

       3 conseils Mairie / Paul Bert  pour la période 2018 /2019 … quel constat ?

Réunion du COMITE DE PILOTAGE DES CONSEILS DE QUARTIER du 3 juillet 2019

Les présents

1 représentant administratif de la Mairie : urbanisme …

…dont 3 excusés sur… ?

13  membres du conseil dont Association Adiot , Aulnay environnement , Capade,  et Conseil Consultatif des Aulnaysiens Retraités (CCAR )…

… dont 22 excusés sur … ?

        4 élus de la majorité , 0 élu de l’opposition…

…dont 21 excusés sur … ?

Remarques :

  • La date choisie du 3 juillet est certainement mal choisie pour une participation optimale , est-ce volontaire? Quel constat … ?
  • Le nombre d’excusés est « impressionnant » consécutif à la date ou à l’inutilité de ce conseil ? Quel constat … ?
  • Même conclusion que précédemment, une évaporation des participants au fil des années ? …Quel constat ?

JUSTE cette REALITE …pas plus !

Source : contribution externe

%d blogueurs aiment cette page :