Archives de Catégorie: Politique

Le POID dit non à la fermeture du centre d’information et d’orientation d’Aulnay-sous-Bois

Le CIO d’Aulnay qui doit fermer le 7 juillet 2022

Après l’annonce de la fermeture des urgences de l’Hôpital Ballanger, le grand déménagement des services publics

organisé par la politique de Macron se poursuit sur notre ville.

Lorsque nous sommes allés rencontrer les personnels vendredi 20 mai, des représentants du Rectorat étaient déjà en train d’organiser le déménagement ! Il semble que la fermeture ait été préparée bien en amont entre la Municipalité Beschizza (LR), qui veut récupérer les locaux qu’elle louait au CIO, et le Rectorat. Que va devenir le CIO ? Et où vont aller les personnels ? On parle d’un déménagement à Tremblay.

Les Conseiller – e-s d’Orientation-Psychologues jouent un grand rôle dans la scolarité des élèves de Collèges et de Lycées, pour les aider à construire leur avenir, à choisir les filières professionnelles, à les informer sur Parcoursup ou sur la réforme du bac. Et jouent un rôle d’écoute pour les pré-ado et ados angoissés, aident les adultes en reconversion. 150 000 habitants d’Aulnay et Sevran sont concernés par cette fermeture du CIO d’Aulnay.

Une pétition lancée sur change.org a recueilli plus de 1000 signatures à ce jour. Les personnels mobilisés organisent une diffusion de tracts sur les marchés le week end pour alerter la population.

Et la pétition constate également : « C’est aussi un service public qui disparaît dans un territoire où les services de l’Etat ont choisi d’implanter deux « Cités éducatives ». » Rappelons que la « Cité éducative », expérience Macron lancée dans les quartiers Nord de Marseille et étendue depuis dans toute la France, prévoît que dans les quartiers dits difficiles classés REP+, les directeurs d’école piloteront des équipes choisies par eux, que les projets d’école pourront déroger aux programmes nationaux (12 Cités éducatives imposées dans le 93). Le statut des professeurs n’est plus respecté. Les jeunes des quartiers populaires n’auront plus le même enseignement que les autres. Bref c’est la destruction de l’école publique préparant à des diplômes nationaux !

Le POID et ses candidats aux législatives sur Aulnay, Sevran, Tremblay , Villepinte, villes concernées par cette fermeture, se fixent d’aider à réaliser l’unité des syndicats enseignants et du CIO, des Unions locales syndicales, des partis et candidats se réclamant de la gauche, pour exiger du Rectorat la garantie du maintien du CIO à Aulnay et du

Maire un local (il en existe de disponibles sur la localité).

Pur hasard ? Le journal municipal Oxygène de ce mois publie en couverture (voir ci-contre) la photo d’un militaire et l’annonce d’une permanence du centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) tous les mois au centre administratif d’Aulnay.

« L’armée une multitude de métiers » vante un article intérieur.

C’est Macron qui a obligé tous les jeunes entre 16 et 25 ans à la « Journée défense et citoyenneté ». C’est Macron qui vient d’augmenter considérablement le budget de l’armée en répondant à l’exigence de Biden à tous les états membres de l’OTAN.

Est-ce l’avenir que les capitalistes réservent à la jeunesse des quartiers populaires ?

Source : POID, 10e circonscription : Sylvie Guy et Dominique Vidal – 11e circonscription : Micheline Guillemette et Rachid Hamdi

Communiqué, Jean-Ludwig MALARD est candidat aux élections législatives 2022 pour le Parti animaliste

Jean-Ludwig se présente dans les communes d’Aulnay-sous-Bois, Bondy (Sud-Est) et Les Pavillons-sous-Bois dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis.

Je me porte candidat car j’estime que la question animale est une question politique. Elle doit être posée en tant que sujet de société et ne peut être résolue que par la modification et l’adoption de normes juridiques.

La question animale renvoie à la notion de justice et à notre rapport à l’autre. Elle nous oblige à nous interroger sur les droits que l’on s’octroie sur autrui.

Ainsi, nous devons étendre le champ de notre considération et ne plus considérer les animaux comme de simples ressources à notre disposition.

84% des françaises et français jugent la protection des animaux importante (sondage IFOP de 2021 pour Woopets).

86% souhaitaient que les candidats à l’élection présidentielle de 2022 présentent des mesures visant à améliorer la condition des animaux (sondage IFOP de 2022 pour la Fondation Brigitte Bardot).

Ne pas intégrer, ni travailler sur la condition animale dans son programme politique est aujourd’hui un déni de démocratie majeur.

Je ferai tout le nécessaire pour obtenir le meilleur résultat possible sur ma circonscription et ainsi inviter les autres partis politiques à dorénavant se positionner, car mépriser les animaux ne peut que faire perdre des voix !

Notre programme « Sauver les animaux et nous sauver nous-mêmes » apporte les solutions et vise à apaiser notre société.

C’est donc tout naturellement que j’ai souhaité rejoindre les candidates et candidats déjà investis par le Parti animaliste, bien conscient que les élections législatives sont un enjeu politique majeur pour les animaux !

Source : communiqué de Jean-Ludwig Malard

Vidéo. Interview du candidat Reconquête Praince Loubota candidat 10e circonscription Seine-Saint-Denis

Dans le cadre des élections législatives 2022, Aulnaycap va, comme pour chaque élection locale à Aulnay-sous-Bois, interviewer les différents candidats. Plusieurs candidats ont répondu favorablement à une interview vidéo ou écrite.

Praince Loubota, candidat Reconquête, a été le premier à se libérer pour nous expliquer son programme, sa vision de la France et de la Seine-Saint-Denis.

Après une introduction, M. Loubota a fait part de son analyse concernant les résultats de l’élection présidentielle 2022, sur l’impossibilité pour les droites nationalistes et souverainistes de se rassembler et sur ses trois sujets de préoccupation.

Grand déclassement, grand remplacement : deux thèmes que M. Loubota a mis en avant en expliquant pourquoi il souhaitait prioriser sur ces deux théories. M. Loubota a également indiqué vouloir abroger le pass sanitaire et le pass vaccinal.

Pour découvrir l’interview en vidéo, cliquer sur l’image ci-dessous :

Législatives 2022, 3 candidats pro Macron à Aulnay-sous-Bois sinon rien

Petite particularité dans la 10e circonscription (Aulnay-soous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est) de la Seine-Saint-Denis : 3 candidats se réclamant de la majorité présidentielle seront présents au 1er tour des législatives 2022. Mésentente ? Besoin de faire exprimer les différentes sensibilités de ce rassemblement allant de la Gauche à la Droite en passant par le Centre ? Zoom sur ces 3 candidats :

  • Leïla Abdellaoui

Ce fut une petite surprise même si nous savions qu’elle était candidate à la candidature dans la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis. Leïla Abdellaoui représente l’aile Gauche des Macronistes. Conseillère municipale LREM d’opposition à Aulnay-sous-Bois, ancienne proche du Maire PS Gérard Ségura de 2008 à 2014, Leïla Abellaoui est connue pour son rôle moteur dans la victoire de ce dernier face à Gérard Gaudron.

Leïla Abdellaoui peut compter sur de possibles soutiens à Gauche face à NUPES, regroupant derrière elle les socialistes et les radicaux de Gauche hostiles au programme de Jean-Luc Mélenchon. Mme Abdellaoui n’a pas été officiellement investie par Emmanuel Macron mais peut se targuer d’être une LREM de la première heure.

  • Mohamed Bounoua

Mohamed Bounoua n’est pas un débutant en politique. Déjà présent aux dernières élections départementales à Aulnay-sous-Bois, le représentant du parti Horizons d’Edouard Philippe peut compter sur ses nombreux soutiens dans la circonscription. M. Bounoua représente le Centre dans le mouvement de la majorité présidentielle, dont les convictions sont relativement proches de celles du Modem ou de l’UDI.

M. Bounoua compte sur sa notoriété et ses alliés pour pouvoir peser dans cette élection qui va dessiner l’avenir de la France pour les 5 prochaines années. Après avoir consulté ses proches et les militants, il a décidé de se lancer dans la bataille malgré sa non-investiture officielle par le mouvement de la majorité présidentielle.

  • Sonia BAKHTI-ALOUT

Sonia Bakhti-Alout est adjointe au Maire LR de Bondy. Représentant l’aile droite de la majorité présidentielle, Madame Bakhti-Alout est connue pour être en de bons termes avec le député LR sortant, Alain Ramadier.

Officiellement investie par le mouvement, Sonia Bakhti-Alout pourra compter sur ce détail pour faire preuve de légitimité. Cependant, son passé récent LR peut lui faire de l’ombre, de nombreuses personnalités LR ayant retourné leur veste suite au naufrage de Valérie Pécresse lors de la présidentielle 2022.

Elle peut compter également sur de nombreux soutiens, notamment à Bondy.

Législatives 2022, Mohamed Bounoua également candidat à Aulnay-sous-Bois derrière Emmanuel Macron

Chers aulnaysiens, chers bondynois, chers pavillonnais, 

J’ai souhaité aujourd’hui m’adresser à vous pour vous faire part d’une décision importante.

Dans moins d’un mois, la France a rendez-vous avec son peuple et la démocratie. Ce rendez-vous, ce sont les élections législatives avec le premier tour, le 12 juin 2022.

L’emploi, le pouvoir d’achat, l’école ou encore l’hôpital sont les thématiques prioritaires voulues par les Français durant cette campagne législative.

Ce sont des priorités vitales pour l’avenir à court, moyen et long terme pour nos concitoyens. Protéger la population au sein de la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis seront mes maîtres-mots ces prochaines semaines.

Je veux rendre à ma circonscription : sa force, son unité, son aura et son panache.

Ainsi, j’ai décidé de porter ma candidature aux élections législatives de 2022.

En tant qu’aulnaysien, j’ai grandi à Aulnay  dans le quartier de la Rose des Vents et je suis entrepreneur sur notre ville  depuis de nombreuses années. Très investi auprès du tissu associatif et de la jeunesse, mon engagement sur le territoire n’est plus à démontrer.

Ma candidature aux législatives se distingue par l’unité du territoire.

Ma suppléante sera Nathalie Detoeuf, soucieuse de l’intérêt général et première militante de la défense des droits et de l’accessibilité des différents domaines sociétaux pour le monde du handicap. Son dynamisme et sa générosité apportent du relief et une multitude de compétences très importantes pour notre circonscription.

Notre jeunesse, nos seniors, nos hommes, nos femmes, vivant dans notre circonscription. Toute la population a un apport indéniable à apporter pour le dynamisme d’Aulnay, de Bondy et les Pavillons-sous-Bois.

Rassemblons avec le souffle démocratique et les valeurs de la République.

Avec votre soutien et votre confiance, la victoire se dessinera le 12 et 19 juin prochain pour l’intérêt de notre territoire.

Je me porte garant de répondre à vos questions, vos interrogations, vos suggestions et vos demandes.

Finissons avec les mots, place aux actes !

La victoire se fera, par vous, pour vous !

Mohamed BOUNOUA

Lelia Abdellaoui candidate de la majorité présidentielle dans la circonscription d’Aulnay-sous-Bois

Chères concitoyennes, chers concitoyens, d’Aulnay-sous-Bois, de Bondy et des Pavillons-sous-Bois,

Aujourd’hui, c’est avec force, conviction et énergie, mais aussi avec humilité et un dévouement sincère que je me présente à vous pour être votre députée durant les 5 années à venir. À mes côtés, Zoran Pavlovic, un habitant engagé pour sa ville, Bondy et directeur adjoint d’un établissement scolaire, qui me fait l’honneur et le plaisir d’être mon suppléant.

Au plaisir de vous rencontrer ou de vous retrouver, à bientôt !

DROIT DE REPONSE de Monsieur Bruno BESCHIZZA– AulnayCap

Bruno Beschizza

Vous avez mis en ligne le 12 mai 2022 un article intitulé « Bruno Beschizza une fois de plus débouté dans sa plainte contre Hervé Suaudeau, blogueur de MonAulnay»

Il y est notamment affirmé que « le Tribunal correctionnel de Paris a relaxé Hervé Suaudeau, estimant que les propos poursuivaient un « but légitime » et n’étaient pas constitutifs de diffamation »

Vous ajoutez que « le tribunal souligne que Hervé Suaudeau ne s’est pas contenté « de ces simples allégations sur un réseau social » en ayant en parallèle donné toutes les suites pénales à l’agression par ses collaborateurs dont il a été la victime. Les juges estiment que les propos étaient de « bonne foi » et qu’ils étaient même emprunts d’une « certaine mesure ».

Rien n’est plus faux et vos propos ne résultent que d’une interprétation orientée de la décision du Tribunal correctionnel de Bobigny ( et non pas de Paris !) datée du 16 décembre 2021 ( et non pas du 21 octobre 2021) dont j’observe d’ailleurs l’absence de publication.

La rigueur du droit et la vérité imposeront ces quelques lignes de correction.

D’abord, le Tribunal qui après, avoir écarté les nombreuses exceptions de la procédure que le conseil de Monsieur SUAUDEAU a soulevé tout azimut pour éviter le débat au fond, a retenu que les propos publiés « portent nécessairement atteinte à l’honneur et à la considération de la personne visée par une telle imputation ».

Le Tribunal a donc retenu que les propos visant Monsieur Bruno BESCHIZZA étaient diffamatoires comme l’avait d’ailleurs précisé Monsieur le Procureur de la République dans ses réquisitions tendant à la condamnation de Monsieur SUAUDEAU.

Néanmoins, le Tribunal a retenu la bonne foi comme fait justificatif, permettant ainsi à Monsieur SUAUDEAU d’écarter sa responsabilité pénale !

Ensuite et surtout, l’exception de bonne foi soutenue par Monsieur SAUDEAU reposait sur une plainte avec constitution de partie civile déposée le 7 septembre 2021 (soit 44 jours avant l’audience du 21 octobre 2021) contre X.

Vos lecteurs relèveront que Monsieur SUAUDEAU reprochait la prétendue inaction de Monsieur le Maire contre des personnes qu’il a identifiées comme étant ses collaborateurs « convaincus d’avoir commis des graves délits ».

Pourtant malgré sa conviction médiatique, Monsieur SUAUDEAU n’a pris pas la peine de déposer plainte contre eux.

Vous conviendrez alors qu’il est parfaitement impossible de sanctionner une personne qui n’est pas officiellement concernée par une plainte pénale !

Enfin, vos lecteurs devront être informés du fait que Monsieur SUAUDEAU sollicitait la condamnation de Monsieur Bruno BESCHIZZA à lui verser une somme de 10.000€ pour procédure abusive au titre de l’article 472 du code de procédure pénale.

Le Tribunal a écarté d’un revers de main cette demande en estimant que «  les présents faits et leurs circonstances de commission (…) pouvaient justifier un débat judiciaire. »

Il n’apparait donc pas manifeste que Bruno BESCHIZZA ait abusé de son droit à se constituer partie civile ».

Source : Avocat de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

Commémoration des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions à Aulnay-sous-Bois

Depuis une quinzaine d’années, le mois de mai est devenu le « Mois des Mémoires » avec les commémorations de l’abolition de l’esclavage et de ses héritages. La Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage ( FME) , chargée, en application d’une convention conclue avec l’État en 2019, de concourir à la transmission de la mémoire de l’esclavage et des combats pour son abolition recommande à toutes les institutions et aux acteurs d’agir dans ce domaine. C’est pourquoi cette année les élus de l’opposition de Gauche à Aulbay-sous-Bois menent un partenariat avec la FME, qui se matérialise par le prêt d’une exposition comportant 12 tableaux qui retrace l’histoire de l’esclavage.

Oussouf Siby a le plaisir et au nom de de son groupe de vous convier :

samedi 21 mai de 14h à 17h à un après-midi exceptionnel au Collège Christine de Pisan (10 Chemin du Moulin de la ville)

Au programme :

  • Découverte de l’exposition de la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage : « C’est notre histoire Esclavage et Abolition : une histoire de France »
  • Transmettre l’Histoire de manière ludique – Atelier pédagogique pour les petits comme pour les grands

Enfin en leur qualité d’élus il est nécessaire et de leur devoir de transmettre à toutes les Aulnaysiennes et tous les Aulnaysiens l’histoire de l’esclavage et son abolition afin de construire un récit national commun fidèle à l’histoire de notre pays, de lutter contre toutes les formes de racismes et de promouvoir les valeurs de la République de liberté, d’égalité et de fraternité. C’est pourquoi Oussouf Siby a proposé au Chef d’Etablissement du collège Christine de Pisan de laisser pendant 15 jours l’exposition aux enseignantes et enseignants ainsi qu’à leurs élèves afin qu’ils puissent en profiter pleinement.

Source : Oussouf SIBY, Conseiller Municipal, Conseiller territorial, Président du groupe des élu.e.s socialistes, communistes et citoyen.ne.s

Législatives 2022, apéro populaire avec Nadège Abomangoli le 21 mai à Aulnay-sous-Bois

Nadège Abomangoli, candidate de la NUPES dans la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis pour les législatives 2022, vous propose un apéro populaire de campagne.

Toute la population de la circonscription est conviée (Aulnay-sous-Bois, Bondy Sud-Est et les Pavillon-sous-Bois).

L’Apéro Populaire aura lieu ce samedi 21 mai à partir de 18h00,  25 rue Rouget de l’Isle à Aulnay-sous-Bois.

Jean-Ludwig Malard défendra le Parti Animaliste dans la circonscription d’Aulnay-sous-Bois

Jean-Ludwig Malard se présente aux législatives 2022 dans la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois / Les Pavillons-sous-Bois / Bondy Sud-Est). Ce parti souhaite améliorer la condition de l’animal et mettre fin à certaines pratiques comme la corrida.

%d blogueurs aiment cette page :