Publicités

Archives de Catégorie: Politique

Une candidature dissidente des marcheurs de Macron aux municipales à Aulnay-sous-Bois ?

Nous avons appris de la part du blog Aulnaylibre ! que l’ancien premier adjoint Abdel Benjana se lance dans la campagne des municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois. M. Benjana faisait partie des marcheurs de la première heure à Aulnay-sous-Bois. Après une expérience malheureuse en 2014 et quelques trahisons, M. Benjana souhaite donc prendre le taureau par les cornes et se lance donc dans la construction d’une liste.

A qui profitera cette candidature ? Comment va réagir Benjamin Giami, le candidat investi par LREM ?

Publicités

La démocratie en berne à Aulnay-sous-Bois !

Un démocrate aulnaysien nous fait part de ses interrogations …

Réunion du CONSEIL DE QUARTIER 6 Mairie Paul Bert du 13 juin 2019

Les présents

4 représentants administratifs de la Mairie : démocratie de proximité, habitat, stratégie urbaine, développement économique…

… pour des informations

11 Aulnaysiens du secteur ,

Dont 2 excusés sur … ?

1 élu de l’opposition , « 0 élu de la majorité… » 

Dont 1 excusé sur… ?

    Remarques :

  • Environ 50 à 55 Aulnaysiens inscrits pour ce quartier dès 2014 , le nombre de participants s’est régulièrement évaporé au fil des années pour finir à 11 le 13 juin 2019…quel constat ?
  • L’adjoint délégué à ce conseil de quartier , M. Cahenzli, excusé mais absent deux fois sur

       3 conseils Mairie / Paul Bert  pour la période 2018 /2019 … quel constat ?

Réunion du COMITE DE PILOTAGE DES CONSEILS DE QUARTIER du 3 juillet 2019

Les présents

1 représentant administratif de la Mairie : urbanisme …

…dont 3 excusés sur… ?

13  membres du conseil dont Association Adiot , Aulnay environnement , Capade,  et Conseil Consultatif des Aulnaysiens Retraités (CCAR )…

… dont 22 excusés sur … ?

        4 élus de la majorité , 0 élu de l’opposition…

…dont 21 excusés sur … ?

Remarques :

  • La date choisie du 3 juillet est certainement mal choisie pour une participation optimale , est-ce volontaire? Quel constat … ?
  • Le nombre d’excusés est « impressionnant » consécutif à la date ou à l’inutilité de ce conseil ? Quel constat … ?
  • Même conclusion que précédemment, une évaporation des participants au fil des années ? …Quel constat ?

JUSTE cette REALITE …pas plus !

Source : contribution externe

Lettre de candidature de Benjamin Giami (LREM) aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois

Nous vous invitons à découvrir la lettre de candidature de Benjamin Giami (LREM) pour les élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois en cliquant ici.

Le PCF d’Aunay-sous-Bois appelle à l’unité pour battre Bruno Beschizza

Face aux listes qui se créent pour contrer Bruno Beschizza et pour aller dans le sens d’une démarche citoyenne, le PCF d’Aulnay-sous-Bois appelle les Aulnaysiens à participer à une réflexion sur ce que devra être Aulnay demain et appelle à l’unité.

Vous trouverez la déclaration du PCF en cliquant ici.

La transition démocratique à Aulnay-sous-Bois, c’est parti !

Habitantes et habitants de tous quartiers, membres associatifs ou de partis politiques, ont accepté de laisser leurs étiquettes à l’extérieur ce vendredi 20 septembre 2019 pour participer au 2ème forum organisé par le collectif Aulnay Bien Commun (ABC). Avec des méthodes et des outils d’intelligence collective, le collectif ABC lance en effet LA liste participative aulnaysienne comme alternative crédible aux anciennes pratiques en cours.

Replacer les habitantes et les habitants au coeur de la maîtrise de leur avenir, tel était l’objectif de ce forum où une cinquantaine de personnes ont travaillé sur les modalités de la mise en place de la liste participative.

Malgré la diversité des personnes présentes et leurs différences, toutes et tous ont su travailler ensemble. La méthode ABC leur a permis de se parler, de dialoguer et de penser ensemble au-delà des divisions passées. Dans une ville fragmentée, après des années de clivages entretenus dans la population, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens peuvent enfin se retrouver autour du Bien Commun.

En complément des différents cercles de travail mis en place par ABC depuis un an, les habitantes et habitants ont créé dans la foulée six groupes de travail portant sur le programme, le mode de désignation des candidates et candidats et le schéma municipal. Ces ateliers démarrent dès cette semaine et sont ouverts à toutes et tous les volontaires s’inscrivant au collectif Aulnay Bien Commun, partageant sa charte, sa gouvernance partagée et son code éthique.

Vous souhaitez participer à cette démarche ?

Rejoignez le collectif Aulnay Bien Commun !
contact@aulnaybiencommun.fr

Valérie : 06 74 16 27 60
Matthieu : 06 70 84 18 53
Saïd : 06 87 39 40 39

Suivez et relayez ABC sur les réseaux :
http://www.aulnaybiencommun.fr

Compte Twitter : @AulnayC
Retrouvez directement la charte d’ABC sur http://charte.aulnaybiencommun.fr et et la gouvernance sur http://gouvernance.aulnaybiencommun.fr

Source : communiqué ABC

L’opposition LREM à Aulnay-sous-Bois accuse Bruno Beschizza de détournements de fonds publics

La campagne des élections municipales démarre sur les chapeaux de roues à Aulnay-sous-Bois. Plusieurs élus d’opposition – Benjamin Giami (LREM), Mohammed Ayyadi (Agir!) et Leïla Abdellaoui (LREM) – déposent plainte auprès du procureur de Bobigny, contre le maire (LR) Bruno Beschizza. Ils l’accusent de détournements de fonds publics.

En cause : sept publications éditées par la ville entre juillet et septembre – juste avant la date-butoir de début de la campagne pour les élections, qui interdit toute propagande municipale – pour promouvoir l’action de la majorité.

Des publications « aux frais des habitants »

Dans leur plainte, que nous avons pu consulter, les élus citent une lettre aux seniors, une brochure sur les espaces verts, un tract sur la piscine, un autre sur la rénovation d’un quartier, un document sur le cadre de vie et un sur la santé, et enfin, une émission web, tournée par le service communication dont l’édile est l’invité principal.

«Le problème, c’est que dans ce qui s’apparente à une opération de propagande aux frais des habitants, il ne laisse pas la place à l’expression de l’opposition », tonne Benjamin Giami. Qui compare ces publications à la «profession de foi » d’un maire sortant… candidat.

« Rien d’illégal », d’après le cabinet du maire

De quoi irriter au cabinet du maire. «Il n’y a rien d’illégal à ce qu’une mairie communique sur ses réalisations, quand elle le souhaite », juge un proche du maire, qui estime en moyenne à «2 ou 3 par mois » le nombre de publications municipales «pour informer les habitants ».

Source et article complet : Le Parisien

Hystérie à propose du racisme anti-blanc, selon le Rassemblement National Île-de-France

Les crises de nerf ont été immédiates :

  • Seul le vice-président Karam a parlé d’or : oui, le racisme anti-blanc existe            dans le sport, dans le football.
  • François Kalfon, élu socialiste, a pris en exemple les victoires de l’équipe de France de football en Coupe du monde et la diversité de cette équipe pour affirmer que le racisme anti-blanc n’existe pas. Une victoire black, blanc, beurre, selon lui. Personne n’a compris ce qu’il disait !
  • Céline Malaisé, élue Front de Gauche : selon elle le racisme anti-blanc n’existe pas car le racisme est nécessairement systémique : passé colonial, donc racisme étatique. Elle a également parlé de la discrimination des personnes africaines à l’embauche. Céline Malaisé a par ailleurs contesté l’étude scientifique de l’INED rapportant que 1 Français sur 7 s’est déclaré victime de racisme anti-blanc.
  • Bénédicte Monville, élue écolo, a tenu les mêmes propos que Madame Malaisé affirmant que le racisme anti-blanc est un fantasme des fascistes, qu’il n’existe pas et que ce sont les personnes d’origine africaines qui sont victimes de racisme : le « blanc » ne peut jamais être victime de racisme.
  • Othman Nasrou, Président du groupe Les Républicains : selon lui le racisme anti-blanc relève du débat national, l’amendement du RN relatif à la lutte contre le racisme anti-blanc est un torchon. « L’ethnicisation du débat l’horripile ». Il ne faut pas parler de ce sujet, car il fait le jeu du Front national : « c’est un piège dans lequel il ne faut pas tomber dans cette assemblée ».
  • Béatrice Lecouturier, élue UDI : selon elle, le Rassemblement national n’a pas changé et il montre son vrai visage à travers cet amendement, il essaye de « se refaire une virginité » ; « Vous n’êtes pas fréquentables», dit-elle.
  • Benoit Hamon, élu socialiste, a demandé à l’exécutif s’il partageait les propos de Monsieur Karam, vice-président du Conseil régional, ce dernier affirmant que le racisme anti-blanc est une réalité, mais qu’il n’est pas l’unique racisme. Ce à quoi l’exécutif sous la direction de Monsieur Baudet a affirmé qu’il s’en tenait à la réponse de Monsieur Karam, car elle faisait office de réponse de l’exécutif.

Nous, du RN, n’aurions pas le droit de parler du racisme, encore moins du racisme anti-blanc. La démence s’est emparée des rangs de la gauche mais surtout de la prétendue « droite ».

Nous parlerons toujours des épreuves des français, le racisme anti-blanc en est une, il nous trouvera toujours devant sa route, comme nous serons toujours devant la route des élus de la fausse droite alliant la lâcheté au conformisme des élus de gauche.

Source : communiqué des élus RN Île-de-France envoyé à la rédaction

UNE LETTRE aux ANCIENS AULNAYSIENS !

Lettre à Monsieur Le Maire

Ca, on ne me l’avait jamais fait, ça, on ne  nous l’avait jamais fait… même en passant par tous les Maires de tendances diversifiées, connus personnellement ou pour beaucoup d’entre nous lors des mandatures de F. Herbaut , R.Courtat, M.Cadeau, L.Solbès, R .Ballanger, P.Thomas, JC. Abrioux, G.Gaudron et même celle de G.Ségura et pourtant… , mais les temps changent !

Une lettre adressée aux anciens Aulnaysiens que je, que nous pensions malheureusement incarner…mais quelle satisfaction de pas être comptabilisés parmi eux , ceux à qui vous indiquez exclusivement:

« Je souhaite vous redire la PLACE IMPORTANTE que vous occupez dans la vie de notre commune »

Courrier pas reçu, aussi, très logiquement,  je, nous nous sommes interrogés sur quels étaient vos critères pour décrocher la nomination d’anciens à Aulnay sous Bois:

  • Peut être l’âge , plus de 50, de 60 , de 70 , de 80, de 90 ou de 100 ans (mais alors dans ce cas, je, nous comprenons  que ce soit très limité, je, nous n’en sommes pas encore là)…
  • …ou peut être l’ancienneté dans la commune , 1, 6  (la période d’une mandature ?), 10 , 20, 30, 40 ,60, 70 , 80, 100 ans (mais alors dans ce cas, je, nous  comprenons que ce soit très limité, je , nous n’en sommes pas encore là )

En fait, je, nous  n’avons pas trouvé de réponse adéquate à ces interrogations alors peut être le simple contribuable, le simple électeur que je suis, que nous sommes  à Aulnay sous Bois pourrait obtenir votre explication en « bon père de famille » à Aulnay sous Bois ou celle de M.Pachoud, adjoint délégué aux Seniors qui « déploie beaucoup d’énergie et de talent pour valoriser notre belle ville », selon ce courrier  ou encore des directeurs de cabinet à votre service, on ne sait jamais ?

Et pourtant, nés à Aulnay pour beaucoup, avec une vie complète pour tous, dans cette « belle ville », avec une implication au fil des années dans de nombreux domaines, politique parfois, professionnelle, culturelle, sportive, associative …depuis plus de …. ans, quand on aime, on ne compte pas .

Et pourtant si je , si nous n’avons pas eu la prérogative de recevoir ce courrier, nous pouvons en conclure qu’à Aulnay sous bois, il y aurait depuis peu :

  • les bons Aulnaysiens et les mauvais Aulnaysiens ,
  • les gentils Aulnaysiens et les méchants Aulnaysiens,
  • les amis et les ennemis Aulnaysiens,
  • les dominants et les dominés Aulnaysiens,
  • les alliés et les ennemis Aulnaysiens,
  • Soit Austerlitz pour les uns, Waterloo pour les autres … ???

M .Le Maire, nous payons depuis si longtemps nos taxes foncières, notre taxe d’habitation(que nous continuerons à payer si vous comprenez pourquoi, donc heureusement  que nous sommes là…), ce qui vous permet d’agrémenter votre ville , pas la nôtre puisque vous écrivez aussi dans ce courrier destiné juste à certains :

« Nous investissons pour vous comme pour nos enfants et nos petits enfants »

Donc pas pour nous, donc pas pour nos enfants et petits enfants ? Mais nous payons pour quoi exactement… ?

« Je suis Maire et me consacre aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens à 100%

Donc vous ne vous consacrez pas pour nous… ? Ne serait-ce que pour 50 , 40, 30% … ?

« Nous n’oublions pas nos racines et ce qui fait l’identité de notre ville »

Donc, nous ne sommes que des radicelles ou juste des images sans parole ?  

« Restant à votre écoute … »

Donc juste à l’écoute des bien pensants ?

Que suis-je, que sommes nous dans votre ville après 65 , 70 , 75 ans de vie aulnaysienne ? Plus rien, écartés,  repoussés, chassés…..c’est bien M.Le Maire, Aulnaysien depuis 2014.

En fait merci de ne pas m’avoir, de ne pas nous avoir envoyé ce courrier qui à sa lecture m’a, nous a  quand même un peu attristé pour ces  anciennes et anciens si sensibles à votre générosité.  

Bien à vous Monsieur Le Maire

Source : Collectif  anonyme mais courtois…(par crainte d’une carte d’électeur supprimée… )

Édouard PHILIPPE, Premier ministre, à Aulnay-sous-Bois, lundi 16 septembre 2019

Le secteur de la logistique, qui organise et gère les flux de marchandises, est un déterminant essentiel de la compétitivité française. Il représente 10% de notre PIB et 1,8 million d’emplois.
Le Premier ministre et les ministres se rendront sur le site ID Logistics d’Aulnay-sous-Bois, une plateforme majeure d’Ile-de-France, afin de rencontrer des professionnels du secteur et d’échanger sur les besoins identifiés.
A cette occasion, deux personnalités reconnues du secteur, Eric Hémar et Patrick Daher, qui ont été chargées par le Gouvernement de recommander des solutions pour améliorer la compétitivité de la chaîne logistique en France, remettront au Premier ministre leur rapport. Le Premier ministre annoncera des mesures destinées à répondre aux besoins du secteur et à faire de la France un carrefour logistique stratégique.

Déroulé prévisionnel :

  • 15h45 Visite de l’entrepôt
  • 16h00 Remise du rapport  » Pour une chaîne logistique plus compétitive au service des entreprises et du développement durable
  • 16h05 Table ronde avec des acteurs de la logistique
  • 16h45 Annonces du Premier ministre

Source : Presse Agence

Recours de cinq maires du 93 contre l’Etat : Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, n’est pas convaincu

Ce samedi, cinq édiles de Seine-Saint-Denis ont annoncé leur intention d’assigner l’Etat pour « rupture d’égalité. » Certains de leurs collègues ne sont pas convaincus.

Ce samedi matin, les maires de cinq communes de Seine-Saint-Denis (Aubervilliers, Bondy, l’Ile-Saint-Denis, Saint-Denis et Stains) annonçaient qu’ils allaient former un recours contre l’Etat pour « rupture d’égalité » et exiger des indemnisations.

Cinq édiles… sur les 40 que compte la Seine-Saint-Denis. Que pensent les autres villes de cette initiative, portée par trois maires PCF, une PS (Sylvine Thomassin, Bondy) un sans étiquette (Mohamed Gnabaly, l’Ile-Saint-Denis) ?

Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois. « Sur la forme, à l’approche des municipales, la ficelle est un peu grosse. Nous n’allons pas faire de la politique politicienne sur un sujet pareil. Il y a eu un rapport parlementaire extrêmement précis et complet. Des groupes de travail se sont tenus par la suite. Nous attendons du Premier ministre qu’il en tienne compte et en tire les conséquences pour les habitants. »

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :