Archives du blog

Un duo de voleurs sévit dans le RER B, tentative de vol au niveau de la gare d’Aulnay-sous-Bois

On nous annonce qu’un duo de voleurs tente de dérober les effets personnels des usagers du RER B. Agissant de manière préméditée et sous une fréquence que nous ignorons, le modus operandi est bien huilé : l’un attire votre attention en laissant tomber un objet (clés etc) au sol près de vous, l’autre (avec capuche) tente de voler votre sac pendant ce temps.

Faites attention à bien surveiller vos affaires et de rester vigilant. Si quelqu’un fait tomber un objet à côté de vous, agrippez-vous à votre sac !

Galère sur le RER B aujourd’hui à Aulnay-sous-Bois, le variant Delta va t-il se propager ?

@Fathi

Que l’on soit vacciné ou non, le variant Delta se transmet grâce à la promiscuité et aux espaces clos. Avec la nouvelle galère du RER B à Aulnay-sous-Bois, la photo ci-contre montre que ce variant a toutes les chances de se transmettre.

Le simple déclenchement du système d’alarme a provoqué ce chaos.

Ils tentent de voler 10 000€ de parfum à Aulnay-sous-Bois !

Le vol n’était pas préparé. Deux hommes de 20 et 39 ans ont été condamnés par le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) jeudi 29 juillet 2021 à 105 heures de travaux d’intérêt général (TIG) pour l’un et 18 mois de prison dont 9 avec sursis pour l’autre. Ils ont tenté de dérober une cargaison de parfums de luxe d’une valeur de 10.000 euros.

À lire aussi

Course poursuite, rébellion et évasion

Dans la nuit du 21 au 22 juin 2021, les deux hommes sont repérés par les forces de l’ordre d’une part et d’autre d’un grillage dans une zone industrielle d‘Aulnay-sous-Bois. Ils chargent des cartons dans le coffre d’une Clio feux et moteur allumés. Une course poursuite à pied s’en suit et l’homme de 39 ans, un bondynois sans emploi, est rapidement interpellé.

Source et article complet : actu.fr

Monstersongs avec Lou SAINTAGNE le 12 septembre à la Maison De L’Environnement D’Aulnay-sous-Bois

N’attendez pas le mois de septembre pour réserver vos places à la Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-bois pour le spectacle « Monstersongs » interprété par Lou Saintagne et Corinne Kuzma.

Ce spectacle qui revisite en chansons l’imaginaire fantastique et surnaturel de la nuit est proposé par la MDE.

Si l’entrée est gratuite, la réservation est indispensable au 01 48 79 62 75

Après la représentation il sera possible d’acquérir les livres-CD « Monsterland » ou « Monstersongs » dédicacés par Joblin. Vous trouverez dans ces ouvrages les nouvelles fantastiques dont sont inspirées certaines chansons et sur les CD tous les titres qui composent le répertoire.

Vous pouvez voir des extraits du spectacle ici

Le conservatoire Citroën va quitter Aulnay-sous-Bois en 2022 pour la Bretagne

Quatre sites en Ile-de-France et en Bretagne sont en lice pour accueillir la collection qui quittera définitivement l’ancien site PSA d’Aulnay en 2022. Il devra aussi accueillir celle de Poissy (Yvelines). Soit au total, 700 véhicules de collection Citroën, DS, et de marques disparues comme Simca.

Des 2 CV, des DS, des Simca ou encore des Talbot par centaines. Alors que le bail du Conservatoire d’Aulnay-sous-Bois, logé dans un hangar gris de 6 500 m², au milieu des 160 ha de l’ancien site PSA, fermé en 2013, doit arriver à échéance à la fin de l’année 2022, quatre lieux concurrents, deux en Île-de-France, et deux en Bretagne, sont en lice pour accueillir les véhicules de collection exposés jusqu’ici en Seine-Saint-Denis. Un pan entier de l’histoire automobile française.

Source et article complet : Le Parisien

Des balcons menacent de s’effondrer sur les tours de l’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois

#SLAPC

Les copropriétaires et locataires des trois tours situées avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois ont eut la fâcheuse surprise d’apprendre qu’ils ne doivent plus emprunter leur balcon ni stationner leur véhicule en-dessous. Raison : les balcons sont en mauvais état et risquent de s’effondrer.

Pass sanitaire : Force Ouvrière Aulnay-sous-Bois dit non aux sanctions disciplinaires

Le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, validé par la commission mixte paritaire, a été voté par le parlement le 25 juillet dernier. Le conseil constitutionnel rendra son avis le 5 aout prochain.

Pass sanitaire, vaccination, sanctions, etc…

Cette cacophonie gouvernementale n’est pas nouvelle, elle restera le marqueur de cette crise sanitaire que nous traversons depuis février 2020! Les masques étaient d’abord inutiles, puis obligatoires, ensuite ce fut la même histoire pour les tests PCR.

La gestion des vaccins a aussi été chaotique , introuvables hier et indispensables, voir obligatoires demain.

Ainsi, les agents du Mad et du Siad, les personnels de santé et ceux qui exercent dans les lieux recevant du public seront dans l’obligation de fournir un Pass sanitaire, en réciprocité de la demande faite aux usagers de ces lieux.

Force Ouvrière des Communaux d’Aulnay-sous-Bois n’accepte pas le piège de la division entre vaccinés et non vaccinés. Pour notre syndicat, la volonté de sanctionner des agents non vaccinés, est totalement inacceptable ! Suspendre les personnels, ne plus les rémunérer ou rompre des CDD est totalement injustifiable.

Pourtant, le gouvernement annonce que 40 millions de français sont déjà vaccinés avec une première dose et qu’au rythme actuel, l’ensemble de la population adulte, estimée à 52 millions de personnes pourrait être vacciné, à la date du 19 novembre 2021. (Source Covid Tracker).

Cela démontre que l’incitation suffisait largement.

Si cette loi devait être promulguée en l’état, elle remettrait en cause le statut général des fonctionnaires, le droit à la rémunération, mais également les sanctions disciplinaires.

Rien ne justifie cela !

Force Ouvrière ne cultive pas l’ambigüité !

Nous rejetons toutes sanctions envers les fonctionnaires, agents publics et salariés et revendiquons l’abrogation de ce projet de Loi.

Le syndicat Force Ouvrière des Communaux d’Aulnay-sous-Bois refuse que ce projet de loi vienne modifier les garanties du Statut général des fonctionnaires.

Source : Force Ouvrière

Recours gracieux d’Aulnay Environnement contre la démolition du centre Le Camus

Monsieur le Maire,

Par la présente, nous déposons auprès de vous un recours gracieux pour surseoir à la démolition de  l’ancien Centre Le Camus, situé au 5 avenue Louis Barrault à Aulnay, autorisée par un permis délivré le 6 juin 2021.

Il nous apparaît que cette démolition :

  • Affecte un patrimoine architectural auquel sont attachés beaucoup de vieux Aulnaysiens et qui pourrait aisément être réhabilité, étant donné la qualité des matériaux (pierre meulière et brique) qui le constituent.
  • S’exercerait sur une parcelle qui abrite un nombre important de très beaux arbres, dont un très grand cèdre et un groupe de vieux chênes survivants de la forêt de Bondy. L’un d’entre eux, dont le tronc fait plusieurs mètres de circonférence, est certainement l’arbre le plus ancien de la commune. Près de 500 personnes, attachées à un patrimoine qui est à l’origine du nom de la commune, ont signé une pétition demandant leur préservation. Cette pétition, qui vous a été adressée par pli recommandé, n’a pas encore reçu de réponse.
  • Dans la période de dérèglement climatique qui nous affecte, avec l’intensification des événements extrêmes, canicules et pluies très abondantes, la densification de ce quartier, déjà bien avancée, va aggraver l’imperméabilisation des sols et favoriser localement la montée des températures aujourd’hui tempérées par la végétation.

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, nous vous prions de surseoir à cette démolition, et de rechercher une solution de compromis qui permette la modernisation de notre ville sans sacrifier son patrimoine et son agrément.

Veuillez   agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Pour le bureau, le secrétaire général d’Aulnay Environnement, Robert HALIFAX

.

A Aulnay-sous-Bois, la Côte d’Ivoire terrasse le Maroc et remporte la CAN des quartiers

Le drapeau de la Côte d’Ivoire virevolte en haut du city stade. Ce mercredi soir, l’équipe a remporté la finale de la CAN des quartiers d’Aulnay. Pour le dernier match de ce tournoi amateur inspiré de la Coupe d’Afrique des nations, la Côte d’Ivoire a fait céder le Maroc, 2-0. Dans une ambiance festive, entre pétards, parfois, et chansons qui fusaient. « On a le public festif marocain et celui dansant des Ivoiriens alors c’est une ambiance de feu », observe Jeff, l’organisateur de la Can. Mais c’est la dernière fois que cette compétition, lancée en 2019, se joue sur le Béton, le city stade de la rue Auguste-Renoir. Alors cette finale a un « goût spécial » pour lui.

À cause de la météo, la finale, prévue mardi soir, a dû être décalée de 24 heures. Résultat, le public n’a pas pu bénéficier des habituels gradins. Environ 1 000 personnes ont assisté à la rencontre. Quelques supporters étaient perchés sur des bancs, d’autres sur les grillages ou carrément sur le panneau de basket. « La réservation des gradins était prévue pour hier. La pluie en a décidé autrement mais c’est un clin d’œil du destin car on n’en avait pas pour la première. Cela nous rappelle nos débuts ici, glisse Jeff, qui prévoit une aire synthétique pour la prochaine CAN. Avoir un terrain officiel nous permettra de monter en gamme. »

Source et article complet : Le Parisien

Conseil municipal du 12 juillet à Aulnay-sous-Bois : Compte-rendu des décisions de Sylvie Billard 2/2

Décision n° 1103 : décision municipale portant attribution de la médaille de la ville a monsieur Raoul Mercier pour son engagement pour la commune d’Aulnay-sous-Bois

Très cher Raoul,

Aujourd’hui, tu devais être présent pour la décision de remise de la médaille d’honneur de la ville, mais tu nous as quittés avant.

Pour affronter ton grand Départ avec la sérénité du devoir accompli, tu as vécu pleinement jusqu’à tes derniers instants dans tous les domaines notamment politique et littéraire.

  • Politique :
    • Tombé dedans petit, tu y es resté jusqu’à la fin. En 2020, tu participas à ton ultime campagne municipale. D’abord au sein d’Aulnay En Commun (AEC), que tu quittas, car tu ne supportais plus les règles hasardeuses de désignation des candidats qui ne t’assuraient pas de pouvoir t’investir alors que la Grande Horloge hâtait son tictac infernal. Toi l’humaniste, toi l’internationaliste, toi qui as reçu l’hommage d’un ancien 1er ministre ivoirien, hors de question de te soumettre aux mensonges et aux manipulations ! Tu devins alors tête de liste de solidarité intergénérationnelle avec pour seule ambition d’amener à la citoyenneté et au vote celles et ceux qui en étaient éloignés. Restée pour ma part au sein d’AEC avec l’issue que tout le monde connaît, nous rêvions tous deux d’une large unité que nous fûmes bien seuls à vouloir. L’échec était inévitablement au bout du chemin. C’est probablement mieux ainsi.
    • Au sein du Cercle Amical Démocratique Aulnaysien (CADA) que tu cofondas pour inventer d’autres pratiques politiques, tu en définis la stratégie que je mis en œuvre avec zèle et qui aboutit en août 2019 à la publication du Manifeste « Servir Aulnay » auquel tu tenais tant, ainsi qu’à notre engagement lors des élections pour le mettre en œuvre. Ne trouvant plus en son sein suffisamment d’amitié et de démocratie, tu le quittas, tout comme moi.
  • Littéraire :
    • Tu prêtas ta plume à la rédaction d’ouvrages dont le manifeste « Servir Aulnay » et « Je les accuse de désinformation » d’Hadama Traoré.
    • Tu publias deux livres — « Du plaisir d’écrire à l’envie de transmettre » et « De l’influence à la persuasion » — et tu finalisais ton dernier opus « De l’oubli au mépris » retraçant 20 ans de militantisme aulnaysien. J’espère vivement sa publication, tant il concrétisait ton ultime volonté de transmettre le relais de tes engagements et analyses aux Aulnaysien.ne.s.

Raoul, depuis plusieurs années déjà, tu préparais ton Départ, menant tes derniers projets tambour battant quitte à altérer ta santé déjà fragile et passant le flambeau à plusieurs de tes fidèles dont j’ai l’honneur de faire partie.

J’ai demandé que la médaille d’honneur de la ville te soit accordée en reconnaissance de la qualité de ton investissement au service de notre ville. Je remercie infiniment le Maire, les élus et la ville d’avoir accepté et plus encore d’avoir soutenu ta veuve et tes enfants dans ces moments douloureux.

Mais – soyons clairs – plus que de reconnaissance, tu attendais de cette médaille la visibilité de tes engagements pour mieux les poursuivre.

Dans les prochains mois, par fidélité, je mettrai en œuvre avec détermination les directives que nous nous étions fixées.

Repose en paix, ami précieux. Tes fidèles poursuivront tes combats et leurs actions seront autant d’étincelles d’éternité de ton bel engagement pour la ville et ses habitant.e.s.

Sylvie Billard

Ton amie fidèle et dévouée

%d blogueurs aiment cette page :