Archives du blog

Hadama Traoré critique les travaux réalisés résidence La Morée à Aulnay-sous-Bois

Bonjour Mr le Maire,

Depuis l’arrivée de l’opérateur CITEMETRIE, l’établissement public Paris Terre d’Envole via l’administration de la ville d’Aulnay-sous-Bois conduit les travaux de résidentialisation concernant la résidence « La Morée ».
L’association Force Citoyenne n’a eu de cesse de vous alerter sur les travaux de résidentialisation catastrophique. J’ai même effectué une visite de site avec le directeur général adjoint Mr CABARIBERE et son collaborateur Mr MIGNON qui ont pu constater :
  • Tailles des places de parking trop petites,
  • Stop-cars fixés à la colle,
  • La numérotation au sol n’est pas effectuée,
  • Le règlement de copropriété n’a pas été mis à jour,
  • Rue des Mimosas et rue des Aulnes, une partie des travaux relatives aux places de parking n’a pas été effectuée, et les copropriétaires n’ont pas été remboursés,
À savoir que les travaux de résidentialisation ont coûté 2.913.882 euros dont 2.110.690 euros payés par l’ensemble des copropriétaires.
Par conséquent, l’association Force Citoyenne sera présente à la réception des travaux qui se déroulera le 11 octobre 2022 à 9h30 au 9 rue des Aulnes.
PS : L’association Force Citoyenne ne comprend pas la légitimité légale du Conseil Syndical Consultatif qui sont au nombre de 6 copropriétaires. Alors qu’aujourd’hui, l’association Force Citoyenne represente 15% des copropriétaires de la résidence « La Morée » selon l’article 1984 du Code Civil.
En définitif, en votre qualité de premier magistrat de la ville, vous devriez faire annuler la réception des travaux et mettre en place une réunion tripartite entre la mairie, la SESARL BLÉRIOT ET ASSOCIÉS et l’association Force Citoyenne.
Bien cordialement,
Hadama TRAORÉ, Directeur général de l’association Force Citoyenne

Collecte ce matin d’anciens équipements électriques à la Ferme du Vieux Pays d’Aulnay-sous-Bois

Paris Terres d’Envol propose, en partenariat avec Ecologic, un service de collectes de proximité d’équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) en état de marche ou hors d’usage. Offrez une nouvelle vie à vos appareils électriques et électroniques usagés !

Les déchets d’équipements électriques et électroniques englobent tous les objets alimentés par des courants électriques ou électromagnétiques (fournis par des piles, des prises secteur ou des batteries). Ces appareils sont collectés, triés et réemployés par les acteurs de l’économie sociale et solidaire ou recyclé.

Source : Paris Terre d’Envol

Enfin plus d’AESH à Aulnay-sous-Bois grâce à Bruno Beschizza ?

Cet été, le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a écrit au Ministèred de l’Education afin de dénoncer le manque d’AESH. Grâce à la Mission Handicap, la Ville déploie chaque année 17 auxiliaires d’intégration pour pallier aux difficultés.

Découvrez la réponse du Ministère :

La Ville restera évidemment attentive aux suites qui seront données par
l’éducation et l’académie de Créteil pour augmenter concrètement le nombre d’AESH dans les écoles d’Aulnay-sous-Bois, mais aussi pour aider la Ville à poursuivre ses actions en faveur des familles. 

 

 

 

Chaos et désolation à Aulnay-sous-Bois avec plusieurs voitures brûlées aux 3000

Plusieurs voitures ont été incendiée dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois, près du gymnase sportif où se trouve le club de tennis. La piste criminelle est hautement probable.

Baltringue, la députée NUPES Nadège Abomangoli fait la polémique avec un tweet homophobe ?

Mardi 16 août, la Député d’Aulnay-sous-Bois Nadège Abomangoli a fait parler d’elle sur le Twitter avec un tweet surprenant venu d’une Député NUPES soit disant respectueuse des valeurs d’égalité, de diversité et de respect.

En effet madame la nouvelle députée a suscité l’émoi des internautes pour avoir insulté des adversaires politiques de « baltringues », une insulte homophobe. Plusieurs dizaines de réactions sont sorties dans les commentaires, et une association de défense des droits LGBT nationale a même réagit.

Encore une fois des élus font de la mauvaise image à notre ville. J’aimerai que madame Abomongoli adresse ses excuses à la communauté LGBT des quartiers qui ont voté massivement pour elle au mois de juin pour les élections Législative. Ce n’est pas normal. on nous respecte pas

Je suis aussi surpris que personne ne se soit ému parmi les élus d’Aulnay-sous-Bois de cette polémique. Pourtant, il y a quelques années, des gens avaient fait une révolte en justice contre le Maire de Aulnay monsieur BESCHIZZA qui était sois disant homophobe. Tout le monde en a parlé.

Je demande des explications aux élus et aux blogs de la ville de Aulnay-sous-Bois. Pourquoi personne ne parle des propos homophobes de cette élue de gauche Mélenchon – la France insoumis » ? C’est pas normal.

Moi aulnaysien je suis pas d’accord. C’est nous qui votons pour eux. Ils doivent nous reespecter.

Source : un lecteur

Le révolutionnaire d’Aulnay-sous-Bois Hadama Traoré convoqué pour menaces contre Gérald Darmanin

J’ai reçu une convocation du commissariat de Meaux (77) pour le 4 août à 10h. Je suis accusé d’avoir commis des menaces de crime contre une personne chargée de mission de service public.

En effet, en réécoutant la vidéo annonçant la mobilisation devant la mairie de Meaux qui a été déplacée au 9 Aout, à partir de 12:45, j’annonce la guerre psychologique pour une paix à l’endroit du Ministre de l’Intérieur Gerald Darmanin :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=984683962300198&id=100026153863054

J’avais dit 1 an, ils ont mis moins d’une semaine afin d’avoir ma tête !

J’espère que la majorité silencieuse me soutiendra comme il se doit. Car croyez moi, j’ai un très bon avocat et la lutte intellectuelle que nous allons mener fera date. Qui vivra verra.

La guerre psychologique pour une paix morale est une obligation.

Convocation commissariat de Meaux à 10h. Plainte du commerçant à 14h. Et mobilisation devant la mairie de Meaux le 9 août de 14h à 18h.

La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

Oussouf Siby exige la remunicipalisation du service jeunesse à Aulnay-sous-Bois

Monsieur le Maire,

Yous avez décidé il y a quelques mois de confier à l’IFAC la gestion de la partie animation du service jeunesse. Pour rappel l’IFAC a depuis votre arrivée à la tête de l’exécutif municipal la gestion de la pause méridienne dans les écoles ainsi que la gestion des centres de loisirs.

Ce choix unilatéral que vous avez fait sans réelle concertation avec les premiers concernés posent de nombreuses difficultés aujourd’hui.

En effet cette privatisation a comme conséquence la précarisation des contrats de travail des anciens agents communaux contractuels, une perte enorme de leur pouvoir d’achat et un manque d’information et de communication criant a l’égard des salariés de l’IFAC.

Pour exemple le mois de juillet de nombreux animateurs ont perçu 346 €, sans aucune explication. Or certains animateurs avaient des projets notamment au mois d’août, qu’ils ne pourront réaliser du fait d’un défaut de communication.

Nous vous avions alerté il ya plus d’un an sur la necessité de maintenir un service public de la jeunesse, tout en revoyant en profondeur son organisation. Yous avez ignoré nos alertes ! Nous nous retrouvons aujourd’hui dans une situation perdant-perdant.

Perdant pour la jeunesse d’ Aulnay d’une part et perdant pour les animateurs d’autre part.

Pour toutes ces raisons Monsieur le Maire je vous demande de réfléchir sérieusement a une re­municipalisation du service jeunesse, travailler ensemble à une politique publique de la jeunesse, forte, exigeante et incarnée.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes salutations les meilleures.

Source : Oussouf Siby, conseiller municipal d’opposition

Vidéo. Une œuvre dédiée aux sportifs du Aulnay Handball

D’un silence de cathédrale observé en ce début d’été (premier épisode -voir Facebook et site internet ), le gymnase Paul-Emile Victor s’embellit et accueillera les prochaines compétitions enjolivé d’une énorme et magnifique fresque .

Un travail remarquable est en cours de réalisation au Gymnase.

Espérons qu’il soit apprécié et respecté par tous les utilisateurs de cet espace sportif.

Une fierté pour nos licenciés et un motif de motivation pour accompagner le AULNAY HANDBALL dans son projet sportif et éducatif.

L’association en a tant besoin. Il y a du talent, il faut l’aider à s’exprimer.

Source : Aulnay Handball

Karine Dévigne de la 1ère compagnie d’arc d’Aulnay-sous-Bois championne de France de l’arc à poulie

Le samedi 23 juillet se déroulait le championnat de France de tir à l’arc à Riom, non-loin de Clermont-Ferrand. 3 archers de la 1ère compagnie d’arc d’Aulnay-sous-Bois, ont représenté notre ville et ont rapporté 2 titres : une championne de France et une vice-championne de France.

3 archers de la 1ère compagnie d’arc d’Aulnay-sous-Bois avaient été sélectionnés : Frédérique Bourdonneau, Karine Dévigne et Jean-François Sauvage.

Karine Dévigne est devenue championne de France dans la catégorie S2 femme arc à poulie. Frédérique Bourdonneau quant à elle est devenue vice-Championne dans la catégorie S2 femme arc classique.

Jean-François Sauvage en catégorie S2 homme arc à poulie fini à la 19 ème place. Félicitations au club !

«Le Loup de la street», influenceur d’Aulnay-sous-Bois, collecte 55000 euros pour la famille d’un enfant handicapé

Cet ex-chauffeur-livreur de 36 ans d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), connu pour dénoncer les arnaques sur Internet, a utilisé sa communauté pour aider la famille de Walid, 9 ans. La mère de cet enfant handicapé avait besoin d’un véhicule adapté. En 48 heures, l’argent nécessaire était réuni.

Une belle histoire comme les réseaux sociaux peuvent parfois en offrir. Celui que tout le monde appelle « Le Loup » « passe plutôt [son] temps à dénoncer les influenceurs-escrocs et les stars de la téléréalité qui proposent des placements ou des produits qui sont de vraies arnaques ». Originaire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où son côté « malin » lui a valu ce surnom devenu son pseudo, cet ex-chauffeur-livreur de 36 ans, qui vit aujourd’hui à Aulnay-sous-Bois, a pourtant décidé de faire une exception.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :