Archives du blog

Pas assez de ramassage des poubelles à Aulnay-sous-Bois ?

Plusieurs lecteurs se plaignent que les sacs poubelles jonchent le sol du fait qu’il n’y ait pas assez de ramassage des ordures. Cela touche notamment les quartiers Nord avec les grandes résidences où se trouvent des familles nombreuses.

Alors que la ville souhaite atteindre progressivement les 100 000 habitants, ne vaut-il pas mieux accélérer le rythme des ramassages ?

Hadama Traoré demande une enquête administrative sur Naguib BENLARBI, un proche collaborateur du Maire d’Aulnay-sous-Bois

Le mouvement LREEM demande à ce qu’une enquête administrative soit ouverte concernant Mr Naguib BENLARBI, un proche collaborateur du Maire d’Aulnay-sous bois. Il est soupçonné de plusieurs faits de délinquance.

Vous trouverez par ailleurs ici une lettre qui vous a été adressée par mon avocate en date du 29 août 2020

Nous portons ce sujet désormais depuis 2 ans. Nous imaginions nous mobiliser le mercredi 8 octobre 2020 devant la préfecture de Bobigny. De même que nous avions penser aller au conseil municipal d’octobre pour connaitre le positionnement du Maire d’Aulnay-Sous-Bois.
Toutefois nous nous en remettons à vous pour que ce sujet soit traité par les autorités compétentes et ce avec toute l’attention qu’il mérite.

Source : La Révolution Est En Marche.

Le silence gardé de la mairie sur l’abattage des peupliers du moulin neuf !

Deux articles sont parus le 21 septembre concernant l’abattage des derniers peupliers du stade du moulin neuf, respectivement sur MonAulnay et sur Aulnaycap, et nul n’a jugé bon en mairie de confirmer ou d’invalider ces inquiétudes exprimées par plusieurs Aulnaysiens à l’occasion des journées du patrimoine ….

https://monaulnay.com/2020/09/la-mairie-veut-a-nouveau-abattre-des-arbres-pourtant-proteges-du-moulin-neuf

https://aulnaycap.com/2020/09/21/destruction-imminente-des-derniers-peupliers-du-stade-du-moulin-neuf-a-aulnay-sous-bois

Ci dessous, 2 photos du club de Rugby au stade du moulin neuf :

Observations :  comme vous pouvez le constater de visu, le trou observé dans la rangée des peupliers a été rendu nécessaire par l’installation de ce grand poteau dont la vocation est d’éclairer les entrainements et les matchs la nuit ! On a donc massacré de grands peupliers pour satisfaire un club de rugby ! Sommes-nous sérieux ? Et des rumeurs inquiétant les défenseurs du patrimoine arboricole semblent menacer les peupliers restants ! Tout cela pour désormais remplacer la pelouse naturelle par une pelouse artificielle !!!  Est-cela que l’on ose nommer  » une gestion en bon père de famille  » ???

Le maire et ses adjoints pensent-ils qu’ils n’ont aucun compte à rendre de leurs décisions et de leur gestion à leurs administrés qu’ils semblent prendre clairement pour quantité négligeable, voire carrément pour des vaches à lait dont les impôts servent surtout à donner satisfaction à un élu du conseil municipal en même temps président de l’association du rugby club Aulnaysien ? N’y a-t-il pas là conflit d’intérêt et favoritisme financé par les impôts de tous ?

Leur manière de pratiquer la démocratie est clairement dévoyée et même abusive car ceux que nous nommons les  » représentants du peuple  » investis d’un mandat de gestion ne le sont réellement que lorsqu’ils consultent et informent régulièrement les administrés et s’interdisent de pratiquer une politique d’intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général !

L’article L. 2131-11 du CGCT stipule que L’élu local membre d’une association s’expose à la qualification de « conseiller municipal intéressé » sanctionnée par le juge administratif.

Comment peuvent vivre les Aulnaysiens le fait de percevoir clairement un conflit d’intérêt entre le mandat électif d’un élu et ses activités de président d’association pour laquelle il obtient de conséquents avantages financés avec l’argent public qui peuvent être vraiment regardés comme du favoritisme, alors que d’autres associations de la ville ne reçoivent aucune aide ? Comment accepter qu’on détruise de magnifiques arbres sur un stade et qu’on plastifie un sol juste pour une association, alors que nous observons tous les jours les désastres causés par nos activités humaines délétères : inondations, sècheresse, tempêtes, réchauffement ou dérèglement aléatoire des températures, pollutions aériennes etc….

Quand les élus vont-ils cesser de gérer n’importe comment une ville qui pâtit tous les jours des décisions insensées qu’ils prennent et qui nuisent aux habitants, à notre environnement et à sa biodiversité, à l’habitat des animaux, à notre santé et à notre qualité de vie ?

Quand vont-ils cesser de détourner des fonds publics pour des procès-baillons inutiles qui ne sont que des dénonciations calomnieuses retoquées par la justice et font abusivement offense au droit d’expression consacré par la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen  ?

Quand vont-il stopper cette gabegie d’argent public pour financer des futilités non vraiment indispensables quand par ailleurs nous ne pouvons même plus nous soigner dans les centres de santé de la ville parce que les spécialités médicales en ont disparu ?

Les citoyens de la société civiles ont terriblement le sentiment d’être gérés par des amateurs et des apprentis sorciers….

Article rédigé le 23 Septembre 2020 par Catherine Medioni

Des policiers d’Aulnay-sous-Bois une nouvelle fois dans le collimateur de la justice

Quatre policiers de la CSI, la compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue ce mardi. Ils sont actuellement entendu par L’IGPN, la police des polices. Une quinzaine d’enquêtes est en cours pour des faits datant des années 2018 et 2019.

Les policiers de la CSI, la compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis d’ Aulnay-sous-Bois font une nouvelle fois parler d’eux. Quatre d’entre eux ont été placés en garde à vue ce mardi « pour violences par personne dépositaire de l’autorité publique et faux en écriture publique » selon le parquet de Bobigny joint cet après-midi. Ils sont actuellement entendus par l’IGPN, la police des polices.  

Un quinzaine d’enquêtes préliminaires sur la CSI 93

Soupçons de racket de dealers, propos racistes, interpellations musclées, confiscations à des fins personnelles de stupéfiants ou procédures falsifiées… Depuis un an, l’IGPN enquête sur les agissements de ces fonctionnaires chargés de la sécurité dans les quartiers et prévenir les violences urbaines. 

En juillet dernier, six policiers de la compagnie avaient déjà été placés en garde à vue dans les locaux de l’IGPN. Les faits remonteraient aux années 2018 et 2019. « Il s’agit d’enquêtes pour violences, vols, falsification de PV et détention et transport de stupéfiants », a détaillé le parquet de Bobigny au début de l’été. Ils avaient été placés sous contrôle judiciare.

« Il y a 150 policiers et malheureusement quelques brebis galeuses. Mais c’est un service où ça bosse bien, » nous avait alors confié un responsable policier sous couvert d’anonymat.

Un an plus tôt, le 9 août 2019 un dealer avait porté plainte pour acte de torture et de barbarie après son interpellation. Une intervention filmée par un riverain. Sur la vidéo, on y voit un policier lui donner des coups de poing au visage puis lui décocher un coup de pied dans la tête alors qu’il est à terre et maîtrisé. Une fois embarqué, l’homme d’une vingtaine d’années avait ensuite affirmé avoir subi des décharges de pistolet à impulsion électrique sur ses parties génitales.

Source et article complet : France 3

Microsoft lance son école pour demandeurs d’emploi à Aulnay-sous-Bois

Microsoft France a annoncé l’ouverture en novembre d’une Ecole Cloud. Sa première promotion accueillera 20 à 24 apprentis, en priorité des personnes se trouvant en marge du marché de l’emploi. Vous pouvez postuler, la sélection n’ayant pas encore été faite…

« N’ayez pas peur. » Pas de doute, Agnès Van de Walle connaît ses classiques. Quand on demande à la directrice de l’entité Partenaires et start-up de Microsoft France, ses conseils aux chômeurs qui hésiteraient à rejoindre la première Ecole Cloud Microsoft en France, qui va voir le jour mi-novembre à Aulnay-sous-Bois, elle cite spontanément le pape Jean-Paul II.

« Notre école est ouverte à tous, reprend-elle, et, contrairement à ce que beaucoup pensent, les métiers du numérique sont extrêmement accessibles. Pas besoin d’avoir un Bac + 5 ou de sortir d’une école d’ingénieurs, il n’y a ni critères de niveau ni prérequis pour entrer. Le plus important, c’est de s’intéresser à l’informatique, d’avoir l’esprit vif, d’avoir envie d’apprendre, de se former car, dans le numérique, on apprend tout le temps, on se forme en continu. Tout change tellement vite… »

Une formation très attendue par un secteur en manque de main-d’œuvre

Surtout pour les ignares en informatique qui ont très vaguement entendu parler de « cloud ». Un terme (signifiant « nuage » en anglais) qui recouvre l’ensemble des solutions de stockage à distance. Quèsaco? Les données, au lieu d’être stockées sur des disques durs, sont disponibles sur des serveurs et accessibles par Internet. Un système de plus en plus répandu parmi les entreprises et en passe de devenir indispensable, Covid oblige, avec le développement tous azimuts du télétravail et du e-commerce.

Ce type de formation, certifiante, est donc très attendu par tout un secteur en pénurie de main-d’œuvre. En France, en 2019, il y a eu 46 000 projets d’embauches dans le numérique tandis que, sur la même période, 68 % des sociétés spécialisées n’arrivaient pas à recruter.

Pour postuler, cliquer ici : https://simplon.co/formation/ecole-cloud-microsoft-by-simplon-parcours-developpeur-se-cloud/331

Source et article complet : Le Parisien

Hadama Traoré souhaite redonner vie au mouvement des gilets jaunes à Aulnay-sous-Bois et faire des actions

Si les gilets jaunes restent un mouvement actif dans l’hexagone, il n’y eu que peu – voire pas – d’action à Aulnay-sous-Bois. Le leader de La Révolution Est En Marche, Hadama Traoré, est reconnu à l’échelle nationale par le mouvement des gilets jaunes, et a été appelé aux 4 coins de la France.

M. Traoré souhaite désormais planifier des actions ciblées sur des rond-points du sud de la ville pour re-dynamiser le mouvement et expliquer aux automobilistes les raisons de ces actions. Il souhaite ainsi fédérer les mécontents avec comme objectif les élections municipales de 2026.

Destruction imminente des derniers peupliers du stade du Moulin Neuf à Aulnay-sous-Bois

Les journées du patrimoine ont permis aux Aulnaysiens de se croiser, de se rencontrer de nouveau et d’échanger à propos de ce qui se passe sur leur ville…. Or des rumeurs circulent à propos des peupliers restants au stade du moulin neuf qui, selon les craintes seraient abattus pour faire place à l’installation d’une pelouse synthétique…

On se souviendra de l’émoi provoqué il y a quelques années par l’abattage des premiers d’entre eux…. Apparemment pour satisfaire les exigences du président du club de rugby, qui n’est autre qu’un élu municipal, et qui voulait faire installer de puissants éclairages pour que les matchs de rugby puissent avoir lieu la nuit….

N’y voyons surtout pas là un quelconque conflit d’intérêt entre les activités associatives de cet élu dont chacun cherchera ou devinera le nom, et les décisions municipales qui vont à l’encontre des volontés des Aulnaysiens de conserver et protéger leur patrimoine arboricole !!!

Bien évidemment, il faut tout de même souligner et rappeler que c’est l’argent de tous les contribuables qui finance les exigences de ce club de rugby, à savoir l’éclairage hyper puissant du stade, et bientôt l’artificialisation du sol par une pelouse en plastique !!!

Lien des articles de l’époque pour rafraîchir nos mémoires :

https://monaulnay.com/2016/12/les-peupliers-du-moulin-neuf-abattus-par-la-municipalite.

https://aulnaycap.com/2016/12/20/les-peupliers-ont-ete-abattus-que-vaut-la-parole-du-maire-daulnay-sous-bois

https://monaulnay.com/2016/12/les-peupliers-du-moulin-neuf-abattus-par-la-municipalite

https://monaulnay.com/2016/12/qui-a-ordonne-labattage-des-peupliers-proteges-cette-faute-sera-t-elle-sanctionnee

Décidément cette équipe municipale nous aura tout fait : la destruction des tilleuls centenaires de la place Camélinat, des arbres qui bordaient certaines portions du boulevard Lefebvre, des peupliers du stade du moulin neuf, tout en organisant hypocritement chaque année une  » fête de l’arbre  » !  De qui se moque-ton ? Avec les désordres climatiques que nous observons partout, la destruction des arbres et l’artificialisation des sols est clairement une hérésie !

Article rédigé le 21 Septembre 2020 par Catherine Medioni

Coups de feu, cris et voitures vandalisées sur l’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois

La nuit du vendredi au samedi, vers 3h du matin, des lecteurs nous ont signalé avoir entendu plusieurs coups de feu et des cris au niveau de l’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois. Non loin du magasin Bricoman, ces coups de feu ont duré quelques minutes puis se sont estompés.

Le lendemain matin, les riverains ont découvert, complètement ébaubis, que plusieurs voitures ont été vandalisées avec des impacts qui ressemblent à des impacts de balle. Règlement de compte ? Délinquance ? Vengeance ? Aucun suspect n’a pu être appréhendé.

Ce n’est pas la première fois que des coups de feu sont tirés dans le quartier. Les voitures sont régulièrement vandalisées, et les riverains ont de plus en plus peur. Plusieurs familles souhaitent désormais partir de ce quartier qui devient selon eux de plus en plus invivable…

Pétition pour sauver la poissonnerie du Boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

La poissonnerie boulevard Strasbourg est un lieu incontournable pour les amateurs de poissons. On y trouve de nombreux produits frais et permet aux Aulnaysiens – et pas seulement – de se ravitailler avec toutes sortes de produits de la mer. Mais si la clientèle est nombreuse et fidèle, ce petit commerce risque de disparaître et avec à la clé, plusieurs personnes qui perdraient leur emploi.

On ne sait pas quel est le devenir de cette poissonnerie ni qui pourra reprendre les activités, mais les discussions sont vives. Les employés eux sont inquiets. Une pétition contre sa fermeture est à disposition des clients soucieux de la préserver.

L’éveil musical au Nouveau Cap à Aulnay-sous-Bois

L’éveil musical est une forme d’initiation à la musique, à son écoute et à la pratique d’un instrument destinée aux jeunes enfants.
Viridiana Prignot-Hidalgo accueille vos enfants (dès 4 ans) tous les mercredis de 14h00 à 16h00

Inscriptions ici : https://www.aulnay-sous-bois.fr/fiche-dinscription-aux-ateliers-du-nouveau-cap/

 

%d blogueurs aiment cette page :