Publicités

Archives du blog

Rodéos sauvages, des sanctions renforcées d’ici l’été et la fin de l’impunité à Aulnay-sous-Bois ?

Des lecteurs nous ont informé que des deux-roues ont dérangé plusieurs quartiers dans la nuit de samedi à dimanche. Des petits malins utilisent des engins de compétition pour faire des rodéos sauvages, principalement dans les quartiers Nord de la ville.

Aulnay-sous-Bois n’est pas la seule ville concernée, car ce fléau touche quasiment toutes les grandes villes de France. Le gouvernement a annoncé le renforcement des sanctions contre les utilisateurs de deux-roues qui font du rodéo dans les quartiers. Outre la fourrière, une amende multipliée par 11 frapperait le propriétaire de l’engin confisqué.

Est-ce que cela sera suffisant pour les arrêter ?

Publicités

Atelier « Danser sans (se) voir » au stade du Moulin Neuf à Aulnay-sous-Bois le 5 mai

Samedi 5 mai de 14h à 16h

Atelier Danse

La compagnie Acajou  vous propose un atelier de danse ouvert à tous (enfants dés 5 ans, adolescents et adultes) accessible aux personnes malvoyantes et aveugles pour se rencontrer mais aussi pour partager un moment artistique inhabituel. Vous pourrez couvrir vos yeux pour expérimenter la perception de votre corps en mouvement et dans l’espace.
Tous les niveaux, même les débutants seront les bienvenus !

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Lieu : Stade du Moulin Neuf – Salle des Heberts
Réservation auprès de Clara Urosevic au 0158039261 ou clara.urosevic@tcprevert.fr

Avec la chaleur, des bouches à incendie vandalisées à Aulnay-sous-Bois

Il fait chaud. Trop chaud pour un mois d’avril. Et comme on pouvait le redouter, des petits rigolos ont saboté des bouches à incendie dans le département de la Seine-Saint-Denis, y compris à Aulnay-sous-Bois.

Cet acte aussi idiot qu’irresponsable compte-tenu de l’eau déversée et gâchée coûte cher aux contribuables. Quelles sanctions pour les contrevenants ? Les écologistes vont-ils monter au créneau contre ces sabotages et préserver cette denrée précieuse qu’est l’eau ?

Descente de police rue Fernand Herbaut à Aulnay-sous-Bois avec un homme à terre

Illustration

Hier, un homme se tordait de douleur au niveau de la rue Fernand Herbaut, sur le ventre, avec un autre homme qui est était littéralement assis dessus. Selon une lectrice, il semblerait que cet homme tentait de maintenir au sol cet homme allongé, sans donner plus de précision.

Les pompiers sont arrivés sur place rapidement, puis ce sont pas moins de 3 voitures de police qui sont venues en renfort. Cette scène extraordinaire a choqué les riverains, habitués au calme et à la quiétude. On entendait l’homme crier à plus de cent mètres. Les policiers ont semble t-il procédé à une interpellation…

Réunion publique le vendredi 4 mai à Aulnay-sous-Bois concernant l’amiante

Pierre, Paul et les autres … victimes des poussières d’amiante du CMMP d’Aulnay-sous-Bois.

234 malades recensés à ce jour par les seules associations mais combien d’autres inconnus ? Vous en connaissez peut-être ? dans votre famille ou votre entourage ?

L’Agence Régionale de Santé d’Ile de France ne le faisant pas : VENEZ NOUS AIDER A RECENSER TOUTES PERSONNES AYANT HABITE OU FREQUENTE AULNAY ENTRE 1937 ET 1991 POUR L’ETUDE PUBLIQUE PICRI (partenariat institutions/citoyens pour la recherche et l’innovation)

Permanences d’accueil et de soutien les 1ier et 3ème jeudis de chaque mois : au Ci3a (centre d’information et d’accompagnement des personnes exposées à un risque lié à l’amiante à Aulnay) : CMES Louis Pasteur (2ème étage) 8/10 rue Coullemont 93600 Aulnay-sous-Bois, sur RV ou par téléphone au 01 58 03 92 89 ces mêmes jeudis.

Réunion publique vendredi 4 mai 2018 à Aulnay à 19 heures Salle Gainville (parc Gainville) – 22 rue de Sevran (dans le vieux pays)

La fête du livre d’Aulnay-sous-bois le samedi 5 mai 2018 au Parc Dumont

Le Réseau des bibliothèques d’Aulnay-sous-Bois organise une journée festive et conviviale dédiée à la littérature en présence d’auteurs et d’illustrateurs aux talents reconnus.

Le réseau donc le plaisir de vous inviter à venir à la fête du livre d’Aulnay-sous-Bois, le samedi 5 mai 2018 de 10h à 18h au parc Dumont (entrée av. Dumont).

Cette journée réunira leurs traditionnels rendez-vous : Le salon jeunesse Croque-Livres (17e édition) et le festival de l’imaginaire Les Futuriales (9e édition).

Les entrées sont libres pour ces deux événements.

Les temps forts à signaler :

– Croque-Livres : Spectacles de contes par Pierre Delye + Projections de courts métrages (programme de la fête du cinéma d’animation 2017) + Atelier de sérigraphie avec l’illustratrice Fany Perret

– Les Futuriales : Remise du prix Révélation 2018 qui consacre un 1er ou 2nd roman SFFF* de langue française + Conférence « projets de voyages habités sur Mars » par J.P. Salotti 

Les Futuriales ont pour thème cette année : Voyage spatial et rencontre extra-terrestre. 44 auteurs seront présents en dédicaces, dont Nadia Coste, Emmanuel Chastellière, Romain Lucazeau, Robert Darvel…

Vous trouverez, ici, ici et ici le programme complet de la journée.

Venez nombreux !

(*) science-fiction/fantastique/fantasy

A la découverte du salon « BODY ZEN HOME »

Votre reporter d’Aulnay cap est allé à la découverte du  salon « Body zen home », après un accueil chaleureux, la propriétaire, nous à fait découvrir ses locaux, et nous à expliqué en quoi consiste son métier.

Elle est située au 2, avenue de l’aulnaysienne, à Aulnay-Sous-Bois.

Renseignements au : 09.83.52.53.84

sur le site internet: http://www.bodyzenhome-bdw.com

par mail: bodyzenhome.bdw@gmail.com

Je tiens à remercier Mme Dewolf, pour son accueil chaleureux, son sourire, et sa bonne humeur.

Ci dessous, la vidéo, que j’espère pour vous, la plus complète possible.

 

Le Premier Ministre répond à Bruno BESCHIZZA concernant la réalisation du Grand Paris Express

En février dernier, Bruno BESCHIZZA

​Président de Paris Terres d’Envol et les sept autres ​maires du ​t​erritoire ont écrit un courrier à Edouard Philippe, Premier ministre,​ ​afin de lui faire part de leurs inquiétudes concernant la réalisation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express, et en particulier sur le calendrier de mise en service de ces lignes.

Les élus du territoire ont tenu à rappeler l’aspect « primordial » de ces lignes « pour toute la Seine-Saint-Denis, notamment dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. » Pour les Maires, le « report de ces projets […] entraverait profondément le développement de nos territoires et continuerait à engendrer des difficultés d’accès aux transports en commun » pour les habitants.

Suite à ce courrier, le Premier Ministre s’est engagé dans une lettre à « articuler le phasage de réalisation du Grand Paris Express […] en une mise en service au plus tard à l’horizon 2024 […] des lignes qui bénéficient au plus grand nombre de Franciliens [comme] le tronçon commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis-Pleyel et Le Blanc-Mesnil [mais aussi] la ligne 16 entre Le Bourget RER et Clichy-Montfermeil, qui est un axe de cohésion majeur pour la métropole du Grand Paris et pour le désenclavement des territoires de la banlieue Est. »

Pour le territoire, le nouveau métro automatique du Grand Paris Express, c’est : 

  • Une nouvelle gare avec la ligne 15 à Drancy-Bobigny
  • Deux nouvelles gares au Blanc-Mesnil et à Aulnay-sous-Bois, ainsi que la desserte de trois gares déjà existantes au Bourget RER, à Sevran-Beaudottes et à Sevran-Livry sur la ligne 16
  • Deux nouvelles gares au Bourget Aéroport et au Parc des Expositions de Villepinte, ainsi que la desserte de la gare déjà existante du Bourget RER sur la ligne 

Source et article complet : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

La responsable de l’association franco-turque d’Aulnay-sous-Bois attaquée par des kurdes

Le conflit en Syrie entre l’armée turque et les Kurdes s’est exporté en Ile-de-France. La présidente d’une association franco-turque de Villepinte a été victime d’un incendie criminel pour lesquels trois Kurdes de Gonesse ont été mis en examen. Des faits qualifiés de terroristes par la justice.

Les flammes éclairent le quartier pavillonnaire de Villepinte (Seine-Saint-Denis), les voitures partent en fumée détruite par un incendie criminel qui sera revendiqué sur Internet. Une responsable associative turque a été la cible de trois Kurdes originaires de Gonesse. Ils ont été interpellés par la PJ et mis en examen pour « dégradations en lien avec une entreprise terroriste » à Paris.

Les faits se produisent le 11 mars dernier. Trois hommes se rendent à Villepinte en fourgonnette. Leur objectif, ce sont les voitures d’un couple dont l’épouse est la présidente du Centre culturel franco-turc de la région d’Aulnay-sous-Bois. Autour de 4 heures du matin, les visages dissimulés, ils aspergent de liquide inflammable la Mercedes Class A et le Range-Rover, vides de tout occupant. L’incendie se propage à un troisième véhicule. Les flammes touchent aussi des conteneurs poubelles, lèchent les façades des pavillons limitrophes, détruisent un coffret à gaz. Les trois hommes ont pris la fuite après que l’un d’eux a filmé la scène.

Interpellés grâce à la vidéosurveillance

La dimension politique de cet incendie criminel est rapidement révélée lorsque les images se retrouvent sur Internet trois jours plus tard. Une revendication au nom de la cause kurde dont se réclament les auteurs.

Les faits sont survenus alors que la communauté kurde est fortement mobilisée, tout comme le PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan, considéré comme terroriste par une partie de la communauté internationale, alors que se déroule en Syrie la bataille d’Afrine. L’opération « Rameau d’Olivier » a été lancée le 20 janvier par l’armée turque et les rebelles syriens contre les forces kurdes, implantées dans cette région depuis 2012. La ville d’Afrine tombant le 18 mars dernier.

L’exploitation de la vidéosurveillance a rapidement permis aux enquêteurs de la sous-direction antiterroriste de la brigade criminelle de retrouver le Renault Trafic qui appartenait à l’un des trois incendiaires, puis à identifier les suspects. Début avril, ces derniers étaient interpellés et placés en garde à vue au siège de la PJ parisienne.

« Je ne comprends pas ce qui m’arrive »

La responsable du centre culturel franco-turc, victime des incendies.

« Je travaille dans le milieu social depuis très longtemps. Je ne comprends pas ce qui m’arrive… » Agée de 43 ans, mère de famille, la responsable de l’association franco-turque d’Aulnay, victime des incendies, a été profondément choquée. « Après les faits, je me suis réfugiée chez moi pendant dix jours, sans sortir. Je n’étais pas bien, complètement effondrée. Je ne sais pas pourquoi j’ai été visée. Je n’ai jamais fait aucune discrimination dans mon travail. J’ai aidé tout le monde. Des Kurdes travaillent avec moi, certains sont des amis. »

Extrait article du Parisien, article complet à retrouver sur le site du journal régional

Gros travaux en cours sur la place Jean-Claude Abrioux à Aulnay-sous-Bois

@Ptit Louis

Les détracteurs regretteront que ça bétonne à fond sur l’ancienne place Camélinat, aujourd’hui nommée Jean-Claude Abrioux. De nombreux camions arrivent et repartent dans le cadre du projet de réaménagement du quartier. Circulation difficile à prévoir.

Merci à P’tit Louis pour la photo.

%d blogueurs aiment cette page :