Archives du blog

Les stigmates du terrible incendie au boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

Un terrible incendie a eu lieu ce matin au-dessous du magasin Franprix à Aulnay-sous-Bois. Les pompiers sont venus à bout de ce sinistre. L’immeuble porte des stigmates de cet incendie, des analyses sont en cours pour vérifier l’état de la structure.

Terrible incendie dans un immeuble situé au-dessus du Franprix Boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

Un terrible incendie a détruit un appartement situé dans un immeuble situé au-dessus du magasin Franprix sur le boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois.

Au moment de la rédaction de cet article nous ignorons s’il y a eu des victimes.

Image #SLAPC

Le fiasco des bus réquisitionnés pour faire face à la grève entre Aulnay-sous-Bois et Massy

Des bus de substitution sont sensés compenser le service à la place des trains mais c’est un fiasco. Aucun passager ce matin à la gare d’Aulnay- sous-bois. L’explication: peu de gens ont été mis au courant.

Source : BFM TV

Un brownie «à la javel» servi au McDonald’s O’Parinor à Aulnay-sous-Bois ?

Vidéo

Safia, 24 ans, a porté plainte contre l’enseigne. Elle dit avoir été intoxiquée par un produit servi au McDonald’s du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois.

Au McDonald’s d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le brownie était-il aromatisé… à l’eau de javel ? C’est ce qu’affirme Safia, une cliente de 24 ans, qui a déposé plainte contre l’enseigne américaine, mardi. La jeune femme s’est vue prescrire deux jours d’ITT (incapacité totale de travail) par un médecin des urgences.

« Je ne vais jamais au McDo. Mais ce jour-là, une amie voulait boire un café, on a décidé d’aller à celui du centre commercial O’Parinor », raconte cette élève avocat, qui prépare le barreau. Elle décide de commander un brownie au chocolat. « J’ai croqué et immédiatement senti un goût de javel. J’ai dit à mon amie : Ils abusent de faire le ménage juste à côté, ça sent trop fort ! »

Au McDonald’s d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le brownie était-il aromatisé… à l’eau de javel ? C’est ce qu’affirme Safia, une cliente de 24 ans, qui a déposé plainte contre l’enseigne américaine, mardi. La jeune femme s’est vue prescrire deux jours d’ITT (incapacité totale de travail) par un médecin des urgences.

« Je ne vais jamais au McDo. Mais ce jour-là, une amie voulait boire un café, on a décidé d’aller à celui du centre commercial O’Parinor », raconte cette élève avocat, qui prépare le barreau. Elle décide de commander un brownie au chocolat. « J’ai croqué et immédiatement senti un goût de javel. J’ai dit à mon amie : Ils abusent de faire le ménage juste à côté, ça sent trop fort! »

Mais son amie ne sent rien. « C’est mon brownie qui avait goût de javel! » Safia recrache ce qu’elle peut dans un mouchoir, qu’elle emporte, avec le bout non consommé, au responsable du magasin. « Ils m’ont donné de l’eau, se sont excusés, et ont pris mon numéro qu’ils ont transmis au service consommateur de McDonald’s », raconte encore Safia.

Des nausées, la gorge qui brûle…

Dans la foulée, la jeune femme assure qu’elle s’est sentie mal. « Je suis allée aux urgences. J’avais des nausées, la gorge qui brûle, une réaction allergique sur le torse et le cou », décrit-elle, assurant qu’aujourd’hui encore, elle souffre de « remontées acides ».

Source et article complet : Le Parisien

Le propriétaire du molosse qui a attaqué un policier municipal à Aulnay-sous-Bois estime que son chien a été tué par vengeance

Un policier municipal, mordu par un chien, poursuit le propriétaire, qui, à son tour, dépose une plainte pour « mise à mort volontaire d’un animal domestique ».

Le 18 novembre, vers 17 h 30, la police municipale d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est alertée par un riverain : un pitbull erre dans le quartier et inquiète le voisinage. Quatre agents se présentent au domicile du propriétaire du molosse, classé a priori dans la catégorie 1 des chiens d’attaque. « Le portail du pavillon était ouvert, il faisait nuit, mais deux yeux luisants nous observaient », a raconté au Parisien l’un des policiers.

Le propriétaire du chien, qui a passé quarante-huit heures en garde à vue, est désormais visé par deux plaintes des policiers d’Aulnay : l’une pour « menaces de mort », l’autre pour « violences volontaires ». Mais cet ouvrier de 23 ans conteste formellement la version des agents. « Mon client raconte une tout autre histoire que celle que j’ai pu lire dans la presse », confie au Point son conseil, Me Paul Latouche. Cet avocat vient, à son tour, de déposer une plainte pour « intrusion de personnes dépositaires de l’autorité publique dans un domicile privé » et « mise à mort volontaire d’un animal domestique ».

« Un animal calme et affectueux »

« Le chien en cause n’était pas un pitbull, comme il a été dit, mais un cane corso, animal calme et affectueux qui n’entre en aucune façon dans la catégorie des chiens dangereux », rectifie, « pour commencer », Me Latouche. « Le jour des faits, ajoute-t-il, mon client entend l’animal aboyer dans la cour et constate, depuis sa fenêtre, la présence de plusieurs personnes en uniforme au niveau du portail ; certaines sont cagoulées et munies de lampes torches. Alors qu’il vient à leur rencontre, les policiers ouvrent le portillon. Mon client est formel sur ce point, la porte était verrouillée. »

Comme les policiers l’ont rapporté, le chien bondit sur l’un des agents et le mord au bras. Son maître tente de le maîtriser en l’étranglant puis en le tirant par l’arrière-train. « Sous l’effet du Taser, dont mon client sentira lui aussi l’impulsion, l’animal lâche prise et rebrousse chemin, mais les policiers n’en restent pas là : ils abattent l’animal, qui ne présentait pourtant plus aucun danger », dénonce l’avocat. Une altercation s’ensuit. « Mon client, qui n’avait rien demandé à quiconque et chez qui les policiers s’étaient introduits sans motif valable, croupira deux jours en garde à vue et verra son domicile perquisitionné. »

« Un sentiment de vengeance »

« Aucun texte n’autorise un policier municipal à pénétrer dans un domicile privé sans l’accord de son propriétaire », souligne Me Latouche, qui s’interroge : « Pourquoi la police municipale a-t-elle fait irruption chez mon client alors qu’elle était censée chercher un chien errant ? Pourquoi mon client aurait-il laissé son portail ouvert alors que son chien se trouvait dans le jardin ? Rien ne colle ! » estime-t-il.

Source et article complet : Le Point

Des collégiens autistes scolarisés dans une unité sur mesure à Aulnay-sous-Bois, une première en France

A Aulnay en Seine-Saint-Denis, la première unité d’enseignement externalisée pour collégiens autistes a fait sa rentrée avec succès. Ce dispositif sur mesure, centré entre autres sur la socialisation et l’autonomie, doit permettre aux enfants de bénéficier de l’inclusion scolaire.

Mounib, Adam, Rafi, Boubacar, Sanjay et Alioune : tous ont fait leur rentrée cette année dans une unité d’enseignement externalisée (UEE), au collège du Parc à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Une première en France, qui concerne les matières principales, comme le français, les maths, ou encore l’anglais.

Pour ce qui est des cours de sport et d’arts plastiques, mais aussi en récréation ou à la cantine, les collégiens autistes rejoignent une classe de 6e « classique ». « On s’amuse bien avec eux. Ils sont pas comme nous, mais je les comprends », explique Léonore, une adolescente avec qui Sanjay et Mounib ont cours d’EPS. Leur accompagnante (AESH), Gracia Martins, n’est ceci dit jamais loin.

Source et article complet : France 3

Les Looney Tunes fêtent Noël à O’Parinor à Aulnay-sous-Bois avec Titi, Gros Minet et Bugs Bunny

Titi, Gros Minet, Bugs Bunny seront de la partie jusqu’au 29 décembre 2019 pour fêter Noël au centre commercial O’Parinor basé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Une boulangerie au niveau du quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois près de la place du marché ?

C’est ce qu’annonce l’association Mille Espoirs, qui espère, »si dieu le veut », que la structure ouvre ce samedi.

Réunion le 11 décembre à Aulnay-sous-Bois pour favoriser le déplacement à vélo

Depuis notre dernier mail, nous avons avancé : les statuts de « AULNAY à vélo » sont prêts à être déposés en tant qu’antenne de MDB, et nous restons en contact étroit avec les 2 associations fortement reconnues sur le territoire de l’ Île de France que sont MDB (http://mdb-idf.org/) et Paris en Selle (https://parisenselle.fr/).

Nous vous proposons de nous retrouver à la salle Gainville (22, rue de Sevran)  le mercredi 11 décembre à partir de 19h pour le lancement de « AULNAY à vélo ».

Nous pourrons échanger ensemble de vive voix, mieux nous connaître  et partager les problématiques que nous rencontrons au quotidien en pédalant à Aulnay et ailleurs.

La Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), définitivement adoptée par l’Assemblée Nationale le 19 novembre 2019, est l’aboutissement de plus de deux ans de concertation.

Cette loi apporte des avancées très attendues, et reconnaît le vélo comme un mode de transport à part entière.

Les élus locaux auront donc un rôle essentiel pour créer les conditions nécessaires afin que la bicyclette prenne sa place dans la mobilité quotidienne.

Un premier objectif serait donc de rédiger un manifeste à l’attention de tous les candidat(e)s aux élections municipales afin de recueillir leurs projets.

Enfin, n’hésitez surtout pas à vous manifester par retour de mail ou lors de cette soirée pour faire part de vos idées et si vous souhaitez participer plus activement, nous serions ravis de pouvoir nous connaître mieux!

Ordre du jour proposé :

  • Bref historique de la naissance de notre antenne et mode de fonctionnement retenu (antenne MDB et groupe PES)
  • Appel aux bonnes volontés pour constituer un collectif d’animation
  • Rédaction collective du manifeste à l’occasion des prochaines échéances municipales
  • Préparation et participation au Groupe de Travail Modes Doux (GTMD) lancé par la mairie (Direction Mobilités, Environnement & Développement Durable)
  • Questions diverses

Afin d’assurer la convivialité de notre première soirée, il sera sympathique que chacun d’ entre nous  puisse apporter un petit quelque chose à boire ou à manger.

Source : communiqué Aulnay à Vélo

Bruno Beschizza officiellement candidat pour un deuxième mandat à Aulnay-sous-Bois

@Le Parisien

Il faut croire qu’il aime se faire tancer. « Un maire, c’est être à portée d’engueulade », aime à répéter Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois élu en 2014. Ce lundi soir, l’ex-policier a annoncé officiellement, lors d’une réunion de sympathisants, sa candidature aux prochaines municipales.

« J’habite Aulnay-sous-Bois, j’ai ma ville chevillée au corps. Pourquoi s’arrêter au bout de six ans ? » questionne l’édile, qui dit avoir « remis les choses en ordre » après six ans de socialisme. « C’est la suite logique de mon action, dont la direction a été tracée en 2014 », ajoute-t-il.

Principale satisfaction de ce Sarkozyste : « J’ai changé l’image de la ville ». « Pour beaucoup, Aulnay, c’était les images télévisées du garage Renault qui brûlait lors des émeutes de 2005. Aujourd’hui, c’est le plus beau marché d’Île-de-France, c’est Boney M qui réunit 5 000 personnes pour un concert sans incident, ce sont aussi des patrons qui m’appellent pour y installer leur entreprise », égrène-t-il, se félicitant aussi de l’augmentation de 8 % de l’immobilier locatif sur les cinq dernières années.

Une image « positive » que cet ancien syndicaliste a forgée en « refusant systématiquement » les plateaux TV pour parler des problèmes de la banlieue. « Ce serait encore identifier ma ville à du négatif », analyse cet ancien habitué des talk-shows.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :