Archives du blog

Image du violent accident entre un bus et une voiture qui a fait plusieurs blessés à Aulnay-sous-Bois

L’accident s’est produit vers 16 heures le 28 septembre, rue d’Aulnay, en face du collège Paul Painlevé, alors que le bus 43 circulait en direction de la gare de Sevran-Livry. « Un bus à l’arrêt, opéré par notre filiale Keolis CIF, a été percuté par une voiture dont la conductrice avait perdu le contrôle« , rapporte le groupe Kéolis à Actu Seine-Saint-Denis.

Source et article complet : Actu.fr

Une automobiliste percutée par un camion et tuée sur l’autoroute A1 à Aulnay-sous-Bois

Les faits se sont déroulés cette nuit aux alentours de 3h du matin sur l’autoroute A1 à hauteur d’Aulnay-sous-Bois. Selon les premiers éléments de l’enquête, une dame est morte percutée par un camion alors qu’elle conduisait sa voiture sur cette portion très accidentogène, proche de la bifurcation A3/A104.

Une violente altercation entre deux automobilistes à Sevran engendre une collision avec un bus scolaire

Aux alentours de 16h30 hier, une conductrice a été prise à partie par un conducteur irascible pour des motifs inconnus. La conductrice, apeurée, a démarrer en trombe sa voiture rue d’Aulnay à Sevran qui a traversé la chaussée et qui a fini encastré dans le bus 43 un bus scolaire. Le conducteur irascible a été gravement blessé – il souffre d’un traumatisme crânien – tandis que la conductrice s’en sort avec une fracture du bras. Le conducteur du bus a été blessé, les enfants sont sortis indemnes de l’accident selon Le Parisien.

[MAJ 29/09/2021 : il s’agissait du bus 43]

Un homme à trottinette à Bondy percuté et grièvement blessé par un chauffard en fuite

Le choc a été très violent. Un homme qui circulait sur une trottinette sur l’avenue Gallieni à Bondy a été renversé vers 20h15 par un automobiliste qui arrivait derrière lui et qui ne s’est pas arrêté. La victime a été prise en charge par les secours alors qu’elle était grièvement blessée. Cette dernière souffre de multiples fractures aux membres inférieurs ainsi que d’un traumatisme crânien.

Le trentenaire a été héliporté d’urgence à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (XIIIe). Ses jours sont en danger. Les policiers ont dans le même temps procédé à des constatations sur les lieux du drame. Il s’agirait d’un accident.

La voiture retrouvée peu après

Le chauffard a pris la fuite mais sa Peugeot 207 a été retrouvée vide de tout occupant peu après les faits, à proximité du pont de Bondy. Le pare-brise était brisé et un pneu était crevé. Le véhicule a été remorqué pour être analysé par les enquêteurs. Le commissariat de la commune a été chargé des investigations.

Source et article complet : Actu17

Violent accident sur l’autoroute A3 à Bondy avec une voiture explosée par un camion

Ce matin, une collision impressionnante a eu lieu entre un camion et une voiture juste avant l’échangeur A3 – A86 direction Paris, entraînant la suppression de la voie centrale. On ignore s’il y a eu des blessés graves mais un bouchon monstre s’est formé, il fallait plus de 50 minutes pour rejoindre Paris depuis Aulnay-sous-Bois via l’A3.

Cet axe est très dangereux et certains comportements irresponsables provoquent des drames.

Un scooter percute violemment une fille de 12 ans à Rosny-sous-Bois et prend la fuite !

Dramatique accident. Mardi 1er juin 2021, les services de police ont lancé un appel à témoins suite à un grave accident de la route survenu à Rosny-sous-Bois.

Les faits remontent au mercredi 26 mai 2021. Ce matin-là, entre 8h15 et 8h30, une jeune fille de 12 ans a été renversé par un deux roues, « du type scooter de livraison », rue du 4e Zouaves.

L’auteur de l’accident a pris la fuite en direction du centre-ville. « Si vous avez été témoin de la scène ou disposez de tout élément susceptible de servir à l’enquête, merci de contacter l’officier de police judiciaire au 01 48 12 28 85 », indique la municipalité qui relaie l’appel à témoin. 

Source : Actu.fr

Noisy-le-sec : un semi-remorque arrache 250 mètres de lignes Télécom !

L’accident s’est produit mardi vers 17h00 dans le quartier Langevin à Noisy-le-Sec, à proximité d’un terrain de football très fréquenté à cet horaire. Dans des circonstances qui restent à établir, un camion semi-remorque, immatriculé à l’étranger, a accroché des lignes Télécom au carrefour de la rue du 18 avril 1944 et de la rue du Progrès.

Le conducteur ne s’est pas immédiatement aperçu de l’incident et à poursuivi sa route arrachant plusieurs poteaux sur son trajet. Parmi les véhicules impliqués, un break taxi a ainsi été percuté par l’un des pylônes tombés à terre.

Ali*, l’un des riverains, explique avoir vu un conducteur descendre de son véhicule et frapper sur le camion pour alerter le chauffeur. Arrêtant son poids-lourds, le camionneur serait descendu de sa cabine de manière quelque peu virulente, se croyant tout d’abord victime d’une agression avant de se rendre compte de la situation.

Les sapeurs-pompiers de Paris ont dépêché sur les lieux un engin-pompe et un véhicule de protection pendant que la circulation était neutralisée par les effectifs du commissariat local.

Fort heureusement, aucun blessé n’est à déplorer dans cet accident spectaculaire.

Les circonstances de cet incident restent à déterminer car cette voirie, certes étroite, est quotidiennement empruntée par des véhicules à gros gabarit en particulier des véhicules de transports en commun. La ligne de bus 545 de la RATP a d’ailleurs été déviée le temps des opérations de mise en sécurité et de dégagement.

Dans la soirée, les équipes d’Orange étaient à pied d’œuvre pour reconstruire le tronçon de ligne détruit.

* le prénom a été changé.

Source : Un lecteur

Soutien et cagnotte en ligne pour la famille décimée par un chauffard à Aulnay-sous-Bois

Nous parents d’élèves du groupe scolaire Le Parc-République, enseignants, voisins, aulnaysiens, avons été choqué d’apprendre la tragédie qui a touché cette famille aulnaysienne dans la nuit du samedi 24 avril : un père, une mère, un garçon de 3 ans et une fille de 7 ans, victimes d’un chauffard.

La maman et le garçon sont décédés sur le coup et le papa et la fille sont toujours hospitalisés.

C’est toute une famille, une communauté, une ville qui est en deuil.

Au nom des parents d’élèves du groupe scolaire Le Parc-République, du corps enseignants, au nom de tous les parents, nous présentons nos sincères condoléances à la famille.

Nous ouvrons cette cagnotte par solidarité pour la famille.

L’argent récolté sera reversé à la famille afin de les soutenir notamment pour les frais médicaux.

Les paiements par Carte Bancaire sont 100% sécurisés.

Si vous ne pouvez pas participer financièrement, partagez cette cagnotte autour de vous au maximum. MERCI !

Pour participer à la cagnotte, cliquer ici.

Le chauffard qui a tué une mère et son fils de 3 ans à Aulnay-sous-Bois a été placé en détention provisoire

Suite à l’accident qu’il a causé au niveau du rond-point des droits de l’homme à Aulnay-sous-Bois la nuit du 24 avril, le chauffard été conduit au tribunal de Bobigny où il a reconnu les faits. Se sentant impardonnable, il a pris conscience de la gravité de son action et a été placé en détention provisoire.

Responsable de la mort d’une mère et de son fils et des blessures graves infligées à la fille et au père, cet habitant de Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne) avait été déféré un peu plus tôt pour homicide involontaire, blessure involontaire, refus d’obtempérer, délit de fuite et conduite sous l’empire d’un état alcoolique.

Il avait quitté une fête bien arrosée entre amis vers 1h du matin et pris la voiture de sa mère pour rentrer. Alors qu’une patrouille souhaitait le contrôler, il prit la fuite et arriva jusqu’à Aulnay-sous-Bois ou il percuta le véhicule de la famille.

Source : Le Parisien

Le chauffard qui a causé 2 morts à Aulnay-sous-Bois et détruit une famille est un récidiviste !

Déjà connu de la police pour refus d’obtempérer, conduite en état d’Ivresse et usage de stupéfiants, l’homme qui a provoqué ce week-end un dramatique accident devrait être déféré, ce lundi soir, au tribunal de Bobigny.

Même après avoir été rattrapé par la police, il a continué à fuir ses responsabilités. Il n’était que le passager, a-t-il juré. Le conducteur venait de s’échapper. Cette version, les enquêteurs d’Aulnay-sous-Bois chargés de l’affaire n’ont pas mis longtemps à la démonter. Personne, parmi les témoins du drame et les équipages à la poursuite du chauffard, n’avait remarqué une tierce personne.

L’examen de la ceinture de sécurité et de la vidéosurveillance a dissipé les derniers doutes. L’homme de 26 ans, qui a provoqué un effroyable accident dans la nuit de samedi à dimanche au niveau du carrefour des Droits-de-l’Homme, était bien seul au moment où son Mercedes Viano a heurté de plein fouet la Citroën C3 occupée par une famille qui se rendait au Blanc-Mesnil chez une cousine.

Yasmine, 7 ans, toujours entre la vie et la mort

Sabrina, la mère âgée de 38 ans, et son fils de 3 ans sont morts quasiment sur le coup. Mehdi, le papa âgé de 39 ans, est le seul qui survivra à coup sûr. « Il va s’en tirer mais il est polytraumatisé », lâche une source proche du dossier. Quant à la quatrième victime, la petite Yasmine, 7 ans, elle était toujours ce lundi après-midi entre la vie et la mort à l’hôpital Necker, à Paris.

Cet accident a provoqué un énorme émoi dans la ville, en particulier dans le quartier du centre-ville où la famille est très appréciée. Les secouristes, qui ont fait le maximum pour sauver des vies, étaient eux aussi très affectés. « Les policiers d’Aulnay-sous-Bois ont découvert les premiers les corps, explique la même source. Le père était dans une moitié de voiture. Les autres par terre. C’était vraiment très choquant. Ils ont tenté des massages cardiaques. » Exceptionnellement, une cellule psychologique a même été ouverte pour prendre en charge les fonctionnaires.

Ce lundi, en début de soirée, le chauffard, qui habite Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne), était toujours en garde à vue au commissariat. Il n’avait pas pu être entendu tout de suite par les enquêteurs car il devait être placé en cellule de dégrisement. Son taux d’alcool dans le sang était de 0,86 mg/l.

A-t-il pris conscience du drame qu’il venait de provoquer ? « Au début, en tout cas, il ne mesurait pas encore la gravité de ses actes », a observé la même source. Il devrait être déféré ce lundi soir, dans le cadre de cette enquête ouverte notamment pour homicide involontaire.

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :