Archives d’Auteur: Arnaud K.

Où acheter des pièces poids lourds à Aulnay-sous-Bois ?

Comme vous le savez, Aulnay-sous-Bois est une ville avec de nombreux axes de transit (la RN2 ou le boulevard urbain en est un exemple flagrant, mais il y en a d’autres comme l’ex RN370 et, dans une moindre mesure, la RD115), que ce soit pour les véhicules légers ou les poids lourds. Concernant ces derniers, ils ont supplanté pour de bon les bons vieux trains, les pouvoirs publics et les entreprises privilégiant le tout routier au ferroviaire, il est vrai moins flexible et surtout impacté par la faible qualité de service de SNCF Réseau.

Il y a de grandes zones industrielles à Aulnay-sous-Bois qui ne sont desservies que par les camions : Garonor, Les Mardelles, La Fosse à la Barbière…. Même les nouvelles entreprises implantées sur l’ancienne friche du site de PSA ne sont desservies que par camions. Et qui dit camions dit forcément zones de stationnement adaptées, entretien et réparation.

Pour les entreprises de logistiques implantées sur la ville comme celles de Garonor, il existe des entreprises spécialisées dans la distribution de pièces pour camions de toutes marques, de tous modèles. Et ce n’est pas le Carter Cash situé avenue de Savigny qui va forcément satisfaire les entreprises de location de camion ou celles qui ont leurs propres véhicules pour transporter la marchandise. Pour cela, il existe des sites spécialisés comme 4 Tonnes.com où il est possible de sélectionne le type de camion et la pièce souhaitée. De plus, les camions étant soumis à rudes épreuves avec des parcours sur plusieurs milliers de kilomètres par semaine, des pièces de qualité professionnelle et robustes sont indispensables. Sans oublier qu’un camion est un engin dangereux en cas de panne notamment au niveau des freins.

Avec l’abandon de la voie mère qui desservait autrefois Garonor, PSA, Ikea et quelques entreprises situées sur la zone artisanale de Villepinte à Paris Nord 2, le camion reste aujourd’hui le seul moyen de transport de marchandise pour alimenter les différentes grosses entreprises dans le secteur. Et compte-tenu du manque d’intérêt pour le ferroviaire et l’abandon de l’écotaxe qui aurait pu sauver le train, il est fort à parier que d’ici 20 ans, le transport routier aura toujours le monopole à Aulnay-sous-Bois. Et si pour le transport de personnes, le Grand Paris Express devrait permettre – espérons le – aux personnes actives de laisser la voiture au profit du super métro, les transporteurs ne pourront pas se passer de camions.

En attendant, et pour satisfaire les écologistes les plus extrémistes, il faudra attendre la mise en circulation des camions à hydrogène – et peut-être même électriques – pour respirer mieux dans cette ville entourée d’autoroutes et de zones industrielles. Qui dit nouvelle motorisation dit forcément de nouveaux besoins, de nouvelles pièces et une transformation nécessaire de tout un écosystème pour satisfaire ce changement de technologie. D’ici là, vous continuerez à voir défiler les camions sur les principaux axes de la ville et causer parfois des bouchons monstres sur le carrefour de l’Europe. D’après plusieurs études, la pollution aurait des impacts significatifs comme la baisse de l’espérance de vie ou le développement d’allergies. Vivement l’arrivée de l’hydrogène !

Source : contribution externe

La nouvelle carte d’identité est entrée en vigueur

Bien plus sécurisée, plus petite et donc plus facile à intégrer dans votre portefeuille : la nouvelle carte d’identité biométrique entre en vigueur dans toute la France à compter de ce lundi 2 août 2021.

Déjà proposée dans de nombreux départements depuis le mois de mars et de juin – l’Oise a été le premier à l’expérimenter, la nouvelle carte d’identité a désormais le même format qu’une carte bancaire ou qu’un permis de conduire (85,60mm x 53,98mm). Et elle est maintenant composée d’une puce électronique et d’un QR code.

Source et article complet : Actu.fr

Un duo de voleurs sévit dans le RER B, tentative de vol au niveau de la gare d’Aulnay-sous-Bois

On nous annonce qu’un duo de voleurs tente de dérober les effets personnels des usagers du RER B. Agissant de manière préméditée et sous une fréquence que nous ignorons, le modus operandi est bien huilé : l’un attire votre attention en laissant tomber un objet (clés etc) au sol près de vous, l’autre (avec capuche) tente de voler votre sac pendant ce temps.

Faites attention à bien surveiller vos affaires et de rester vigilant. Si quelqu’un fait tomber un objet à côté de vous, agrippez-vous à votre sac !

Galère sur le RER B aujourd’hui à Aulnay-sous-Bois, le variant Delta va t-il se propager ?

@Fathi

Que l’on soit vacciné ou non, le variant Delta se transmet grâce à la promiscuité et aux espaces clos. Avec la nouvelle galère du RER B à Aulnay-sous-Bois, la photo ci-contre montre que ce variant a toutes les chances de se transmettre.

Le simple déclenchement du système d’alarme a provoqué ce chaos.

Ils tentent de voler 10 000€ de parfum à Aulnay-sous-Bois !

Le vol n’était pas préparé. Deux hommes de 20 et 39 ans ont été condamnés par le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) jeudi 29 juillet 2021 à 105 heures de travaux d’intérêt général (TIG) pour l’un et 18 mois de prison dont 9 avec sursis pour l’autre. Ils ont tenté de dérober une cargaison de parfums de luxe d’une valeur de 10.000 euros.

À lire aussi

Course poursuite, rébellion et évasion

Dans la nuit du 21 au 22 juin 2021, les deux hommes sont repérés par les forces de l’ordre d’une part et d’autre d’un grillage dans une zone industrielle d‘Aulnay-sous-Bois. Ils chargent des cartons dans le coffre d’une Clio feux et moteur allumés. Une course poursuite à pied s’en suit et l’homme de 39 ans, un bondynois sans emploi, est rapidement interpellé.

Source et article complet : actu.fr

Lina et Mohamed, en tête du top 10 des prénoms les plus donnés aux bébés en 2020 en Seine-Saint-Denis

Les officiers d’état civil chargés de recueillir les déclarations de naissance en Seine-Saint-Denis comment à en avoir l’habitude. Une nouvelle fois, ce sont Mohamed et Lina qui sont arrivés en tête des prénoms les plus donnés aux bébés en 2020 dans le département par leurs parents.

C’est depuis 2019 que les premiers, avec 238 naissances, ont détrôné Adam, dont le prénom reste le deuxième le plus donné en Seine-Saint-Denis, mais désormais loin derrière (162 bébés). En troisième place, on retrouve le prénom Ibrahim (140), devant Isaac (111) et Rayan (90).

Côté filles, avec 101 naissances, Lina devance de peu les Nour (96 bébés) et les Inaya (87). Sofia (76) et Sarah (66) font également partie du top 5.

Des prénoms qui racontent l’histoire de l’immigration

La Seine-Saint-Denis étant, d’après l’observatoire départemental des données sociales (ODDS), le premier département d’accueil des populations immigrées en France, c’est sans surprise que les prénoms donnés aux bébés prennent bien souvent la consonnance de la région d’origine de leurs parents. En 2019, Baptiste Coulmont, alors enseignant en sociologie à l’université Paris-8 à Saint-Denis (SSD) et Patrick Simon, avaient publié l’enquête « Trajectoires et Origines », dédiée à cette thématique, pour l’Ined et l’Insee. En s’appuyant sur les témoignages de vingt-deux mille personnes d’origine étrangère, partout en France, entre 2008 et 2009.

Source et article complet : Le Parisien

Monstersongs avec Lou SAINTAGNE le 12 septembre à la Maison De L’Environnement D’Aulnay-sous-Bois

N’attendez pas le mois de septembre pour réserver vos places à la Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-bois pour le spectacle « Monstersongs » interprété par Lou Saintagne et Corinne Kuzma.

Ce spectacle qui revisite en chansons l’imaginaire fantastique et surnaturel de la nuit est proposé par la MDE.

Si l’entrée est gratuite, la réservation est indispensable au 01 48 79 62 75

Après la représentation il sera possible d’acquérir les livres-CD « Monsterland » ou « Monstersongs » dédicacés par Joblin. Vous trouverez dans ces ouvrages les nouvelles fantastiques dont sont inspirées certaines chansons et sur les CD tous les titres qui composent le répertoire.

Vous pouvez voir des extraits du spectacle ici

Le conservatoire Citroën va quitter Aulnay-sous-Bois en 2022 pour la Bretagne

Quatre sites en Ile-de-France et en Bretagne sont en lice pour accueillir la collection qui quittera définitivement l’ancien site PSA d’Aulnay en 2022. Il devra aussi accueillir celle de Poissy (Yvelines). Soit au total, 700 véhicules de collection Citroën, DS, et de marques disparues comme Simca.

Des 2 CV, des DS, des Simca ou encore des Talbot par centaines. Alors que le bail du Conservatoire d’Aulnay-sous-Bois, logé dans un hangar gris de 6 500 m², au milieu des 160 ha de l’ancien site PSA, fermé en 2013, doit arriver à échéance à la fin de l’année 2022, quatre lieux concurrents, deux en Île-de-France, et deux en Bretagne, sont en lice pour accueillir les véhicules de collection exposés jusqu’ici en Seine-Saint-Denis. Un pan entier de l’histoire automobile française.

Source et article complet : Le Parisien

Les professeurs en ont marre de la Seine-Saint-Denis

Marie-Hélène PLARD. – Nous nous trouvons dans le département où le taux de satisfaction est le plus bas. En Seine-Saint-Denis, environ 2350 collègues demandent à partir contre 35 souhaitant y entrer. Cela se vérifie aussi dans mon école, qui est complexe à gérer: certains professeurs souhaitent, à terme, quitter le département mais ne remplissent pas les critères nécessaires.

Source et article complet : Le Figaro

Des balcons menacent de s’effondrer sur les tours de l’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois

#SLAPC

Les copropriétaires et locataires des trois tours situées avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois ont eut la fâcheuse surprise d’apprendre qu’ils ne doivent plus emprunter leur balcon ni stationner leur véhicule en-dessous. Raison : les balcons sont en mauvais état et risquent de s’effondrer.

%d blogueurs aiment cette page :