Archives de Catégorie: Actualité

Le variant Omicron du Covid-19 fait trembler le monde et serait aux portes de la France !

Un nouveau variant appelé Omicron ou « B.1.1.529 » a été détecté en Afrique du Sud. Il aurait déjà atteint d’autres pays limitrophes, mais aussi l’Asie (Hong-Kong) et l’Europe (Belgique).

Que sait-on de ce variant ? Il s’agirait d’un mutant très particulier qui se propage très vite et qui serait très résistant face aux vaccins. Son taux de létalité n’est pas encore connu. Plus que jamais, les gestes barrière s’imposent !

Le gouvernement durcit les mesures sanitaires en réduisant la durée de validité du test PCR et en obligeant la 3e dose de vaccin pour tous

Le Ministre Olivier Veran a indiqué de nouvelles mesures ce jour pour freiner l’épidémie.

Vous trouverez ci-dessous les principales annonces :

  • Le rappel vaccinal ouvert et obligatoire à tous les adultes de 18 ans et plus
  • Le délai entre la deuxième et troisième dose a été réduit de six à cinq mois
  • A compter du 15 décembre, le pass sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois après l’infection ou après la dernière injection.
  • A compter du 15 janvier le pass sanitaire de tous les autres publics, c’est-à-dire les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans ce délai qui reste inchangé de sept mois après la dernière injection
  • Une alerte via l’appli TousAntiCovid sera envoyée à ceux qui l’ont téléchargée lorsque leur passe sanitaire arrivera bientôt à expiration
  • La gratuité du test PCR est soumise à condition. Le délai de validité sera réduit, dès ce lundi 29 novembre, de 72 à 24 heures
  • Doctolib a déjà ouvert la troisième dose de vaccination à toute la population concernée
  • Masque de nouveau obligatoire à compter de ce vendredi dans tous les lieux publics et recevant du public
  • Plus de fermeture de classe dès le 1er cas en primaire mais un dépistage systématique de toute la classe sera effectué et seuls les non-positifs pourront revenir à l’école.

Source : Oussouf Siby, conseiller municipal d’opposition

Charles Sannat prédit que la France va imploser

Les extraits ci-dessous sont tirés de sa lettre dont vous pourrez prendre connaissance dans son entièreté en suivant le lien :

Ceux qui me lisent régulièrement savent qu’au bas de chacun de mes éditos se trouvent une citation de Kennedy. « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes ». Je suis tenté de modifier légèrement ces propos  :   » A vouloir étouffer les révolutions pacifiques on rend l’implosion inévitable. « 

L’implosion comme l’explosion implique une destruction violente. Mais dans l’implosion, le mouvement est dirigé vers l’intérieur. tandis que dans l’explosion, il est dirigé vers l’extérieur. Dans les deux cas, la destruction est violente.

Emmanuel Macron est profondément un président par défaut, qu’on l’aime ou pas, que l’on soit pour ou contre n’est pas ici le sujet de cette analyse. Il n’est pas aimé. il est même détesté par son propre peuple comme autrefois les rois maudits. Il représente une petite caste parisienne et mondialiste qui s’est arrogée tous les pouvoirs et cela déplaît à beaucoup.

Le mouvement des Gilets Jaunes a marqué en profondeur les esprits des dirigeants comme de la population. Le fossé s’est installé. Les positions sont irréconciliables.

Macron ne doit sa survie politique et peut-être physique qu’à des forces de l’ordre qui, républicaines, ont tenu et maintenu l’ordre. Je parle ici des gendarmes. Pour certains éléments de la police, il y a eu une instrumentalisation politique évidente. De police, certaines unités sont devenues milices, confondant maintien de l’ordre avec maintien au pouvoir.

Mal élue, contestée de toutes parts, peu représentative, l’intelligence politique aurait voulu que le système politique actuel adopte un profil bas. la Macronie est repartie telle qu’elle était. Arrogante, méchante, violente avec en point d’orgue l’allocution présidentielle du 12 juillet qui n’avait qu’un seul objectif. Terroriser la population.

Cela a parfaitement fonctionné. Les gens ont eu peur. Grande satisfaction chez nos dirigeants qui n’ont pas vu ce qu’ils venaient de créer ni les conséquences de ce qu’ils venaient de faire. Car, l’histoire a ses propres règles. Les peuples leurs propres logiques, et les résistances, leurs stratégies de contournement.

Le pass sanitaire n’a aucun intérêt sanitaire puisque les vaccinés se contaminent entre eux. Non, il a pour objet de « forcer » à la vaccination, de « pourrir la vie des non vaccinés ». Il y a dans ce pays 16 millions de non vaccinés, il y a également des dizaines de non vaccinés en puissance puisqu’à chaque injection obligatoire pour recharger le pass, ceux qui ne le feront pas, parce qu’ils ne le veulent plus, parce qu’ils ont peur, parce qu’ils ont eu très mal ou qu’ils ont vu un proche très malade, viendront grossir les rangs des parias chaque jour plus nombreux.

Pour la première fois de ma vie, j’ai vue l’Etat violenter la totalité de la population. Sans se cacher.

Lorsque l’État devient violent et que l’État fait peur, la résistance ne se fait plus dans la rue. N’imaginez même pas qu’elle se fera dans les urnes. Le gouvernement veut déjà mettre en place le vote électronique avec tout son cortège d’ombres de carabistouilles et de tricheries. Lorsque la révolution pacifique n’est plus possible ni dans les rues, ni dans les urnes, croyez-vous qu’elle en soit pour autant impossible ? Bien évidemment que non.

La France est devenue la négation d’elle-même. En quelques mois, notre naufrage intellectuel, moral, collectif s’est amplifié. Je détecte à tous les niveaux les signes avant-coureurs de l’implosion qui arrive.

Les suicides explosent. La violence partout s’exacerbe. Les discours objectivement haineux et agressifs tenus à longueur de journée sur des plateaux télé de chaînes d’information en direct font augmenter la pression dans la cocotte minute France. Plus personne ne croit plus ni à Macron, ni à la politique, ni à la démocratie, ni aux urnes. Plus personne ne croit le récit « républicain ». La France est définitivement morcelée, fracturée.

Macron et Véran, dans le bunker de l’Élysée où ils réunissent le conseil de défense, font bouger des leviers de commande virtuels.  ils ont cassé et détruit ceux qui croyaient encore un peu à la fiction collective. Ce pays va imploser. Il va s’effondrer dans les prochains mois parce que plus rien ne le tient. Parce que plus rien ne nous retient.

Parce qu’au fond de l’âme collective de cette nation, au tréfonds de l’inconscient collectif et populaire, l’immense majorité alimentera par sa passivité un processus de destruction… créatrice parce qu’il y a l’envie d’en finir.

Extraits  proposés   le  24  novembre  2021   par  Catherine  Medioni

Un soutien pour les femmes victimes de violences à Aulnay-sous-Bois

À l’approche de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, l’association Sport’Alim et la Maison Sport Santé lancent le dispositif «bien être et reconstruction de l’estime de soi» afin d’aider les femmes victimes de violences.

La Seine-Saint-Denis, département le plus touché par les violences faites aux femmes

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales en 2020. Elles ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020.

Les femmes sont les premières victimes des violences conjugales. Soit 139.200 victimes. Avec 87 %, la proportion est stable par rapport à 2019, selon les chiffres du rapport d’Interstats, le site de diffusion des statistiques publiques sur l’insécurité et la délinquance du ministère de l’Intérieur. Ce rapport ne comptabilise pas les homicides.

C’est en Seine-Saint-Denis que l’on comptabilise le plus de faits de violences envers les femmes en France métropolitaine avec 9,2 femmes victimes pour 1 000 femmes.

« Pendant le confinement, nous avons été le département le plus touché par les violences. Beaucoup de femmes, souvent précaires, ont été confinées avec leur conjoint dans de petits appartements », réagit Pascale Labbé, vice-présidente en charge de l’Egalité femmes hommes et de l’Observatoire départemental des violences faites aux femmes en Seine-Saint-Denis.

Source et article complet : France 3

La vaccination n’aurait aucun effet sur les taux d’incidence en France

Comme vous le savez, le sujet de la vaccination contre le Covid-19 passionne autant qu’il divise. Si une majorité de français a accepté de se faire vacciner, une minorité refuse catégoriquement de le faire pour des raisons diverses et variées.

Une lectrice nous a fait part en plus d’une étude sur la vaccination et le taux d’incidence en France, vaccination qui n’aurait aucun effet. N’étant pas des spécialistes de la santé, nous vous laissons le soin d’analyser les chiffres avancés sur ce site (Pour les Marat et les Robespierre de la bienpensance, nous ne savons pas qui se cache derrière ce site).

Merci à Pascale pour sa contribution

Yassine Belattar aurait demandé à des jeunes d’Aulnay-sous-Bois de venir attaquer le journaliste Jordan Florentin

@Wikipedia

Un scandale est en train d’ébranler le monde du spectacle puisque l’humoriste – et polémiste – Yassine Belattar aurait séquestré le journaliste Jordan Florentin (Livre Noir) au théâtre des dix-heures, boulevard de Clichy, dans le 18e arrondissement de Paris.

Selon le journaliste, lui et son collaborateur aurait été enfermé pendant plus d’une heure par l’humoriste et ses gardes du corps, ainsi que plusieurs spectateurs. Yassine Belattar l’aurait traité de facho et de nazi avant de proférer des menaces d’agression physique.

Selon Jordan Florentin, Yassine Belattar aurait appelé des jeunes d’Aulnay-sous-Bois pour venir régler son compte et aurait prédit que son avenir serait celui de la jeune Mila (jeune femme qui a critiqué l’Islam sur les réseaux sociaux et qui est menacée de mort).

Jordan Florentin explique dans un tweet :

« Tout Aulnay est à ta recherche, je vais faire venir l’Armée de Terre contre toi. T’es la prochaine Mila« 

Le ramassage des feuilles à Aulnay-sous-Bois : tous concernés !

La Ville d’Aulnay-sous-Bois compte plus de 30 000 arbres, dont quelques 8 400 en bordure de nos avenues. Les arbres participent à l’esthétique du paysage urbain, nous offrent un confort indéniable en été (ombre et fraîcheur) et produisent de l’oxygène. Cependant, les arbres deviennent un inconvénient au moment de la chute des feuilles. 

Tous les automnes, un dispositif exceptionnel de ramassage mis en place par la ville

Les agents des services techniques municipaux et d’un prestataire extérieur (NICOLLIN) sont mobilisés pour assurer la propreté des voiries et la sécurité des habitants. Chaque année entre octobre et décembre, un dispositif exceptionnel est mis en place pour le ramassage des feuilles : 4 aspire-feuilles dont deux de grande capacité montés sur des bennes à ordure.

Ainsi, plus 1 300 T de feuilles seront collectées au cours cet automne. C’est une période intense pendant laquelle les agents sont à pied d’œuvre, 7 jours sur 7, pour collecter les feuilles et ne pas les laisser se répandre dans l’espace public.

Source et article complet : Site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Cours de l’action Pfizer au plus haut, la firme engrange environ 1000 dollars de bénéfices par seconde

Avant d’en venir au fond de l’article, la rédaction préfère annonce qu‘il ne s’agit pas ici d’un article anti-vaccination, mais d’une réflexion sur comment une entreprise, qui profite de facto d’un quasi-monopole dans de nombreux pays occidentaux en termes d’injection de vaccin anti-Covid, profite de la situation.

Nous avons appris que la Big Pharma Pfizer engrangeait environ 1000 dollars de bénéfices par seconde, et que l’action de la firme était au plus haut (cf graphique ci-contre). Avec la vaccination quasi-obligatoire de certains pays et les piqûres de rappel pour les populations adultes (le vaccin perd rapidement de son efficacité au bout de quelques mois), les actionnaires de Pfizer ont tout pour se réjouir. D’autres firmes comme Moderna profitent également de la situation. D’autres sont moins mercantiles comme Johnson & Johnson ou Astra Zeneca qui, pour le bien de l’humanité, ont préféré vendre leur vaccin au prix coûtant.

Si la majorité des études montrent que la vaccination permet de limiter les complications suite à la contamination du Covid-19 et de limiter les décès, tout être humain doté d’une conscience ne peut que se poser de nombreuses questions sur la marchandisation d’un bien que les pouvoirs politiques estiment comme indispensable pour l’humanité. Comment se fait-il qu’une toute petite minorité puisse s’enrichir impunément en profitant de la détresse des populations alors que cette minorité profite d’un quasi-monopole imposé par les pouvoirs publics (sans vaccination, la vie n’est pas facile dans de nombreux pays occidentaux, même si elle est encore possible, à cause des restrictions et du sentiment de mise au ban).

On pourrait imaginer que certains films de science-fiction étaient visionnaires : et si une entreprise détenait le monopole de la production d’oxygène devenue indispensable à cause de la disparition de nombreuses forêts ? Et si pour maîtriser la démographie, chaque être humain se voyait doter d’une puce pour limiter son espérance de vie, avec comme seul moyen d’ajouter des années l’achat d’unités auprès d’une multinationale ? On n’y est pas encore, mais avec ce que l’on voit concernant Pfizer et Moderna sur la vaccination, on s’en approche un peu…

 

Les trois policiers mis en cause dans l’affaire Théo à Aulnay-sous-Bois seront bien jugés aux assises

Les trois policiers mis en cause dans l’affaire Théo, ce jeune homme noir d’Aulnay-sous-Bois grièvement blessé lors de son interpellation en 2017, seront bien jugés aux assises pour « violences volontaires », a appris ce jeudi franceinfo de source proche du dossier. 

Ce renvoi, initialement demandé par le parquet de Bobigny le 7 octobre 2020, avait été contesté en appel par deux des mis en cause. Cet appel a été débouté. Maître Antoine Vey, l’avocat de Théodore Luhaka salue une décision « qui confirme la nature criminelle de cette affaire et l’extrême gravité des faits ».

Source et article complet : France Bleu

%d blogueurs aiment cette page :