Archives de Catégorie: Actualité

Une rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Jacques Chirac a été l’un des hommes politiques Français les plus charismatiques de la fin du 20ème siècle. Président de la République de 1995 à 2007, il a été également député de Corrèze et Maire de Paris.

Opposant acharné à François Mitterrand qu’il respectait, il est celui qui a mis fin au service militaire obligatoire et qui s’est opposé à l’intervention Américaine en Irak en 2003. C’est tout naturellement que la ville d’Aulnay-sous-Bois semble vouloir lui rendre hommage en baptisant un rue à son nom. 

C’est la rue Maxime Gorki, proche du Centre-Sud de la ville, qui sera donc débaptisée pour prendre le nom d’un président qui a incarné la droite Française et le Gaullisme. Maxime Gorki était un intellectuel proche du courant bolchevik, courant qui a causé une révolution en Russie, des millions de morts de famine et la construction de Goulags pour les opposants. 

Dupond-Moretti ministre de la Justice : à Aulnay-sous-Bois, «Théo vit cela comme un abandon»

L’avocat star défendait le jeune homme, grièvement blessé lors d’un contrôle de police à Aulnay en 2017. Nommé ministre, il ne pourra probablement pas plaider. Un coup dur pour Théo, qui comptait sur lui dans un procès attendu fin 2020-début 2021.

« Il est un peu abattu, il ne souhaite parler à personne pour l’instant… » Au téléphone, Eléonore Luhaka, la grande sœur de Théo, prévient. Le jeune homme de 25 ans ne décrochera pas, ne rappellera pas. Sonné, alors qu’il vient d’apprendre que — sauf coup de théâtre — « son » avocat, Eric Dupond-Moretti, l’homme aux 120 acquittements, tout juste nommé garde des Sceaux, ne pourra donc probablement pas plaider lors du procès l’opposant aux policiers accusés de l’avoir gravement blessé il y a trois ans. Celui-ci pourrait intervenir fin 2020 ou début 2021,

Handicapé à vie après avoir été blessé à l’anus par un coup de matraque, lors d’un contrôle de police à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Théodore Luhaka, dit « Théo », est devenu un symbole des violences policières. Et son avocat, son « rempart », déclarait récemment le jeune homme au « Parisien/Aujourd’hui en France », en marge d’un entretien sur ses projets musicaux.

Source et article complet : Le Parisien

La ligne 15 sous la peur avec des actes de violence et la traversée de quartiers sensibles

La ligne de la peur. Voici le quotidien de ces chauffeurs de bus qui traversent chaque jour ces zones d’extrêmes tensions.

Ci-dessous une vidéo d’un reportage effectué par nos confrères de IMINEO :

Outing et attaques homophobes contre des candidats aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois

@Le Progrès

Cible parmi les cibles : les candidats supposés homosexuels. Summum atteint à Aulnay-sous-Bois, où deux d’entre eux ont été victimes d’outing — c’est-à-dire la révélation publique de leurs orientations sexuelles supposées.

Quelques heures avant le premier tour, Fleury Drieu, tête de liste de gauche, a découvert… l’acte d’Etat-Civil de son mariage publié sur Facebook ! La photo du document officiel faisant état de son mariage avec un homme, célébré en 2016. Publié par un certain Malik Nybala, se disant soutien de la majorité, au regard des publications aimées sur ses réseaux sociaux.

«La gauche aussi gay, vaut mieux garder le père de famille qui a réussi à faire quelque chose d’Aulnay», commente-t-il par exemple sous ses propres publications, en référence à Bruno Beschizza, qui se présente lui-même comme un «bon père de famille».

Autre candidat visé : Benjamin Giami (LREM). Un anonyme a ainsi publié une vidéo prise devant l’un de ses appartements, à Paris, adresse visible… et accompagnée de bruits de phoques — un animal qui, dans la mythologie homophobe, désigne les gays.

A Aulnay, encore, des tracts évoquant l’homosexualité de la mère d’une adjointe ont été distribués. Autant d’attaques condamnées sans détour par Bruno Beschizza.

Source et article complet : Le Parisien

L’inquiétante mode du gaz hilarant chez les jeunes qui provoque la mort

Depuis le déconfinement, l’usage récréatif du protoxyde d’azote, récupéré à partir des siphons de chantilly, est en hausse chez les jeunes. Or son usage est très dangereux, et parfois mortel.

A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), à Périgny (Val-de-Marne) et, depuis quelques jours, à Brunoy (Essonne), à Elbeuf, (Seine-Maritime) ou à Valenciennes (Nord) et Arras (Pas-de-Calais)… Les arrêtés municipaux visant à interdire la vente de protoxyde d’azote aux mineurs ne cessent de se multiplier. Ces gaz d’usage courant, utilisés en cuisine, sont stockés dans les siphons à chantilly. A Paris, aussi, cette défonce aux capsules ne passe pas inaperçue. On les aperçoit désormais dans les caniveaux. Face à l’ampleur du phénomène, la ville de Paris travaille actuellement sur une vaste campagne de prévention auprès des ados.

D’abord observée dans les « free parties » ou les soirées médecine, cette mode s’est au fil du temps démocratisée chez les collégiens, lycéens et étudiants. En 2017, de nombreuses cartouches sont repérées dans les rues de Lille. Sur la période 2018-2019, 47 cas ont été signalés aux centres d’addictovigilance en France, dont 37 cas « graves », selon la direction générale de santé. Parmi eux, 60% ont eu des complications neurologiques.

Source et article complet : Le Parisien

LA FEUILLE DE CHANTS DE CE DIMANCHE 5 JUILLET 2020 EST EN LIGNE

Chers lecteurs, amis catholiques, chrétiens.

 

La feuille de chants de ce dimanche 5 juillet 2020,  est en ligne.

Vous trouverez le lien pour la téléchargée, dans l‘onglet  » RELIGIONS » de votre blog.

 

Retour sur la participation des élèves du collège Gérard Philipe au concours scientifique « 200 ans d’Ampère ».

Retour sur la participation des élèves du collège Gérard Philipe au concours scientifique « 200 ans d’Ampère ».

Par Mustapha REZZAKI, enseignant de sciences physiques et chimiques, chargé de missions « citoyenneté, égalité filles-garçons, orientation et forum des métiers ».

La participation de nos jeunes à ce concours scientifique national est très formatrice sur plusieurs plans « pédagogiques, éducatif et citoyen ». C’est une occasion de leur montrer que les difficultés, les obstacles et les contraintes de la vie ne doivent jamais empêcher l’être humain de progresser dans la recherche des savoirs, savoirs faire et savoir être. Elle leur a montré à quel point l’apport de ce scientifique, mathématicien et philosophe Français à l’évolution des sciences est capital. Cela malgré les difficultés et les souffrances rencontrées. Il reste un admirable exemple de savant à la fois inventeur et précurseur qu’il faut suivre.

Biographie d’André-Marie Ampère  (1775-1836)

André-Marie Ampère est né à Lyon le 20 janvier 1775. Son père, Jean-Jacques, négociant puis juge de paix et officier de police du canton de la Halle aux blés, fervent disciple de Rousseau. Il a instruit sans contraintes son fils « Ampère ». Il lui a appris lui-même le Latin sans aller à l’école. Ampère a montré dès le bas âge une intense curiosité intellectuelle. A quatorze ans, il a le courage de lire entièrement les vingt volumes de l’Encyclopédie. À dix-huit ans, il connaît les principales œuvres mathématiques de son temps.

En 1793, Jean-Jacques, le père du jeune savant « Ampère », est arrêté et décapité en tant qu’aristocrate. Ampère ressent un tel chagrin que sa raison est en danger.

En 1803, Ampère est à nouveau frappé cruellement par la mort de sa jeune femme, minée par longue maladie.

Peu à peu, il surmonte sa douleur et se remet à ses études scientifiques et philosophiques. Successivement professeur à Bourg, puis à Lyon, ensuite à Paris, répétiteur, professeur à l’École polytechnique, nommé inspecteur général de l’Université, membre de l’Institut, enfin professeur au Collège de France, il meurt à Marseille le 10 juin 1836.

Production des élèves : « courtes scènes théâtrales »

Les vidéos ci-dessous illustrent les étapes de construction du projet de nos élèves de 4ème, de la recherche bibliographique jusqu’à la production finale. Malheureusement, avec la crise sanitaire causée par le Covid-19, ils ne peuvent pas se déplacer à Lyon pour défendre leur projet lors de la phase finale de ce concours « 200 ans d’Ampère« . Nous sommes très fiers d’eux, de leur production qui sera valorisée par les membres de jury national du concours début juillet.

Nous félicitons chaleureusement nos jeunes, Aulnaysiennes et Aulnaysiens, pour leur investissement, implication dans ce concours scientifique national et d’autres manifestations académiques et nationales. Ils ont toujours représenté notre ville, Aulnay-sous-Bois, le département de la Seine-Saint-Denis et l’Académie de Créteil dignement en obtenant des médailles et des prix très honorables.

Il est important d’encourager tous les jeunes à progresser dans l’apprentissage de l’histoire des scientifiques Français et internationaux, de s’intéresser à la culture générale et de persévérer dans leur scolarité. Cela leur permettra d’être des citoyens à part entière et non pas entièrement à part.

Le site http://www.ampere.cnrs.fr/ est une source très riche de documents que les jeunes et les adultes peuvent consulter.

Mr. Mustapha REZZAKI

Référent du concours au sein du collège.

Tout de suite, les vidéos:

Covid-19, l’épidémie continue de faire des ravages en Île-de-France

L’épidémie de Coronavirus continue de faire des ravages dans la région Île-de-France avec 10 décès supplémentaires. Les contaminations continuent et le spectre de la 2ème vague fait peur à de nombreux spécialistes.

Le dernier bilan est le suivant :

  • Paris recense 573 personnes hospitalisées et 1750 décès (+4 morts)
  • La Seine-Saint-Denis compte 693 hospitalisations et 986 décès (+3 morts)
  • Le Val-de-Marne compte 609 hospitalisations et 1196 décès (+1 mort)
  • Les Hauts-de-Seine comptent 743 hospitalisations et 1076 décès
  • Les Yvelines comptent 371 hospitalisations et 518 décès (+1 mort)
  • Le Val-d’Oise compte 337 hospitalisations et 705 décès
  • L’Essonne compte 350 hospitalisations et 528 décès
  • La Seine-et-Marne compte 271 hospitalisations et 682 décès

A propos de la vidéo sur le mariage dans le quartier de Mitry qui a été retirée

Il y a quelques jours, notre rédactrice en chef Aurore Buselin avait filmé un mariage sur la voie publique où l’on voyait, sans les reconnaître, les membres des familles des heureux élus.

Sur fond de musique orientale, ce mariage a apporté un moment de détente et de joie dans tout un quartier. Cet instant agréable avait donc été immortalisé par notre rédactrice en chef.

Plusieurs commentaires anonymes nous avaient été envoyés pour retirer cette vidéo en indiquant que cela était illégal, et qu’une plainte aurait eu lieu. Arnaud Kubacki, qui gère en partie la modération des commentaires, avait bien identifié qu’il s’agissait de trolls reconnaissables par leur adresse IP.

Hélas, un ultime commentaire modéré par la rédactrice en chef Aurore Buselin a fait peur à cette dernière. Via le nom Hamza et l’adresse IP « 93.22.134.158 », ce commentaire intimait l’ordre de retirer l’article et la vidéo. Aurore Buselin s’est exécutée et a donc retirer l’article et la vidéo sans se rendre compte qu’il s’agissait du seul et même troll qui utilise un téléphone SFR capable d’adapter son IP.

Toute la rédaction vous prie de bien vouloir l’excuser.

 

Municipales 2020 en Seine-Saint-Denis, les quelques surprises

Hier eut lieu le second tour des municipales 2020 dans un contexte sanitaire particulier, où l’abstention a été globalement très forte. C’est peut-être ce contexte qui a permis la victoire de quelques challengers, à la surprise générale.

LR, principal parti gagnant

Les Républicains ont renforcé leur emprise dans le département. Si le parti de l’ancien président Nicolas Sarkozy a perdu de grandes villes comme Bordeaux, Perpignan ou Marseille (même si le candidat LR ici ne s’avoue pas vaincu), la Seine-Saint-Denis bascule de plus en plus vers LR.

LR a conservé tous ses fiefs. Claude Capillon a certes perdu Rosny-sous-Bois mais le dissident de droite Jean-Paul Fauconnet retournera certainement au bercail LR. Idem pour Villemomble, Patrice Calméjane a perdu face à son ancien protégé Jean-Michel Bluteau, mais ce dernier retrouvera à coup sûr sa carte du parti Les Républicains.

C’est surtout la victoire inattendue à Bondy qui fait que désormais, LR est en position de force.

UDI perd de nombreux fiefs

Nous l’évoquions dans un article précédent : Le Bourget bascule à droite après une défaite historique de Yannick Hoppe, pourtant soutenu par l’ancien Maire Vincent Capo-Canellas. Mais l’UDI a également perdu plusieurs villes récemment acquises : Noisy-le-Sec (qui bascule PCF), Bobigny ou encore Saint-Ouen.

Son chef Jean-Christophe Lagarde, dont la femme est maire de Drancy, peut se consoler avec la victoire UDI à Aubervilliers.

La Gauche perd du terrain mais sauve les meubles

Le Parti Socialiste reprend Saint-Ouen, alors que les communistes reprennent Bobigny et Noisy-le-Sec. Mais partout ailleurs, elle ne parvient pas à reprendre du terrain sur la droite. A Villepinte, la maire sortante LR profite de la désunion à Gauche pour gagner. Noisy-le-Grand semble s’ancrer à droite pour de bon.

Au fur et à mesure des élections, la Seine-Saint-Denis semble devenir le fief LR. Il y a plusieurs raisons qui peuvent l’expliquer. Cela compense les pertes subies ailleurs en France, même si un peu plus de 50% des nouveaux Maires de France se disent LR et apparenté.

%d blogueurs aiment cette page :