Archives du blog

Le prix du gaz va augmenter de 12,6% le 1er octobre

A l’approche de l’hiver, il va falloir se serrer la ceinture, ou tout simplement baisser de quelques degrés le thermostat pour celles et ceux qui se chauffent au gaz. A partir du 1er octobre 2021, les tarifs régulés vont augmenter de 12,6%. Hausse du prix du gaz sur le marché, augmentation de la consommation, tensions géopolitiques, pressions de certains pays : les consommateurs vont devoir faire quelques sacrifices pour ne pas obérer leur budget.

Explosion du prix du gaz et de l’électricité, un outil pour mesurer l’impact

Le prix de l’électricité a fortement augmenté ces derniers temps, mais ce n’est rien comparé au prix du gaz qui s’est envolé avec une augmentation de près de 50% sur un an. Si l’Etat a distribué pour les familles les plus modestes un chèque énergie pour supporter l’onde de choc, une bonne partie des foyers français vont devoir se serrer la ceinture à l’approche de cet hiver.

Pour savoir l’impact réel de cette augmentation sur les prix de l’énergie au tarif régulé, vous pouvez utiliser un simulateur (gaz, électricité) en cliquant sur ce lien.

Le prix du gaz augmente fortement le 1er juin 2021 !

Mauvaise nouvelle pour le porte-monnaie : en juin, les tarifs réglementés (hors taxe) d’Engie vont augmenter. L’évolution dépend de votre consommation, souligne la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué.

Ainsi, les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson vont voir les prix croitre de 1,2%, tandis que les foyers qui se chauffent au gaz vont connaître une augmentation de 4,6%. Enfin, les tarifs vont évoluer de 2,6% personnes ayant un double usage du gaz (cuisson et eau chaude).

« Il faut cependant noter que depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie ont baissé en tout de 8 % », indique la CRE, évoquant un niveau restant « inférieur à celui de 2015. »

Source et article complet : Actu.fr

Le prix de l’immobilier augmente à Aulnay-sous-Bois mais moins vite qu’en Seine-Saint-Denis

En l’espace d’un an, malgré la crise sanitaire et la crise économique, l’immobilier est resté dynamique avec, dans le département de la Seine-Saint-Denis, une augmentation du prix chez le notaire d’environ 3%. L’arrivée des JO 2024, le manque de logements et certainement l’arrivée de Parisiens qui ne peuvent plus s’offrir un appartement dans la capitale sont les causes de cette embellie.

A Aulnay-sous-Bois, l’augmentation est moins nette, puisqu’elle est de 2% environ. La construction de nouveaux logements et moins de pression permettent aux prix de ne pas s’envoler.

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois exige une augmentation aux agents face au Covid-19

Monsieur le Maire,

Durant la période de confinement, des centaines d’agents sont présents physiquement sur leurs postes de travail. Ceux-ci mettent tous les jours leur santé en jeu voir leur vie, d’autres continuent à assurer leurs missions en télétravail.

Face à l’épidémie de Coronavirus, le gouvernement a décidé de dynamiser la « prime Macron » afin de soutenir les salariés qui continuent de travailler pendant le confinement. Ce dispositif permet aux entreprises de verser à leurs salariés une prime exonérée d’impôt et de cotisations sociales à hauteur d’un certain plafond, pour le moment fixé à 1000 euros.

Les conditions d’accès à cette prime défiscalisée et désocialisée vont ainsi être assouplies. La date limite pour bénéficier de la prime, initialement fixée au 30 juin, est reportée au 31 août 2020.

D’après une annonce du ministre de l’économie faite le 31 mars, l’exécutif compte également augmenter le plafond d’exonération d’impôt et de charges. Actuellement fixé à 1000 euros, il sera doublé, et donc porté à 2000 euros.

Les salariés du privé pouvant prétendre à cette prime sont ceux dont l’activité est indispensable à la vie quotidienne de la population qu’ils doivent se rendre sur site ou être en télétravail.

Par ailleurs, certaines mairies attribuent des primes exceptionnelles à leurs agents présents sur le terrain ou au contact du public.

Force Ouvrière demande que les agents de la ville, qui continuent à assurer leurs missions ou sont volontaires sur d’autres postes, puissent bénéficier d’un complément du Régime indemnitaire de 50 euros par jours travaillés à compter du 17 mars 2020 pour toute la durée du confinement.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : Communiqué Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :