Publicités

Archives du blog

Un habitant d’Aulnay-sous-Bois clame s’être fait agresser lors d’une réunion au CMASA

Larbi Rahbi est un habitant d’Aulnay-sous-Bois du quartier de la Rose des Vents. Sa fille est inscrite au club de lutte CMASA, où ses performances sont appréciées. Le vendredi 5 mai vers 20h00, une réunion privée avait eu lieu pour récompenser deux lutteuses, dont la fille de M. Lahrbi.

Les esprits s’échauffent, M. Rahbi prié de quitter les lieux

M. Rahbi n’est pas en bonne entente avec Brigitte Rade, conseillère municipale de la majorité en charge de la vie sportive à Aulnay. Selon un responsable de la CMASA, la réunion du 5 mai au soir était une réunion strictement privée, qui récompensait deux lutteuses. La présence d’élus (Brigitte Rade, Frank Cannarozzo, Dominique Michel) n’est due qu’à leur amitié avec le président du CMASA, toujours selon la responsable que nous avons contacté.

Lorsque M. Rahbi est arrivé, il aurait été pris à partie par Brigitte Rade, qui lui a demandé de quitter les lieux. Furieux, M. Rahbi a alors demandé à sa fille de quitter les lieux également, ce qui aurait provoqué des remous dans la salle.

Selon les informations qui nous ont été données, M. Rabhi et Madame Rade aurait un différent qui remonte à plusieurs années suite à des propos tenus par cette dernière.

Larbi Rahbi blessé avec 7 jours d’intervention temporaire de travail

Ce qui s’est passé ensuite reste flou. Selon M. Rahbi, lors de cette altercation, il aurait été frappé au visage, lui causant 7 jours d’ITT. Son fils était présent lors des faits et une plainte aurait été déposée au commissariat. Les documents ci-contre attestent de l’ITT.

Mais selon la responsable du CMASA, M. Rahbi aurait quitté les lieux en parfaite santé, sous le regard du gardien,. Elle nous confie ignorer comment M. Rahbi s’est retrouvé dans cet état, et suppose que cela n’est pas dû à l’altercation qui a eu lieu dans la salle de remise des récompenses. Elle affirme également que M. Rahbi se montre très véhément vis-à-vis de Brigitte Rade, et qu’une plainte pourrait être adressée contre lui s’il persiste dans cette direction.

Notre blog étant ouvert à tous les séquano-dyonisiens, nous avons donc, à la demande de M. Rahbi, diffusé cette information, mais nous avons également souhaité faire part de l’avis de la partie adverse.

Publicités

Est-ce que la ville d’Aulnay-sous-Bois utilise des produits non-chimiques pour désherber les trottoirs ?

Un lecteur nous informe avoir observé un agent qui a effectué une ronde pour désherber les trottoirs d’Aulnay-sous-Bois. La communication de la ville est axée sur  l’arrêt de produits chimiques et se demande si la ville d’Aulnay tient ses promesses.
Sur la photo prise la semaine dernière rue du Command Brasseur, on voit un agent nettoyer les trottoirs, mais avec quel produit ? A l’heure où le bio et l’environnement sont deux éléments indispensables, l’utilisation de produits chimiques serait vraiment mal perçue…

L’EMJF propose un débat avec les candidats de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis le 26 mai

L’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) invite les 11 candidats à venir débattre le vendredi 26 mai, à 18h30. Lieu : 6 rue Bailly de Suffren.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

L‌e Maire d’Aulnay-sous-Bois répond favorablement aux revendications de la CFTC des Territoriaux

La CFTC des Territoriaux d’Aulnay se félicite que le Maire d’Aulnay réponde favorablement aux revendications du syndicat. Vous pouvez consulter le communiqué de la CFTC en cliquant sur l’image ci-contre.

Bruno Beschizza rappelle la présomption d’innocence contre la garde à vue d’une personne dans un communiqué ambigu

Samedi 20 mai au soir, des individus ont tenté de scier un pilonne sur lequel était fixé une caméra de vidéo-protection, à proximité du Nouveau Cap à Aulnay-sous-Bois. La Police nationale est intervenue afin de procéder à l’interpellation de ces individus.

Par suite, d’autres individus ont lancé des projectiles sur la Police nationale. Ces actes de violence ont occasionné des dégâts matériels mais aussi des blessures physiques sur les forces de l’ordre. En réponse, d’autres effectifs de la Police nationale sont arrivés et des affrontements ont eu lieu.

Si les motivations premières de l’intervention de la Police nationale sont légitimes, ces affrontements ont conduit certaines personnes, qui ne faisaient pas partie des belligérants, à être blessées.

Ce n’est pas la première fois que des personnes innocentes, qui ne participent pas aux affrontements, se retrouvent pris en tenaille et blessées. Pour moi, ces faits ne sont pas acceptables. La Police nationale est là pour protéger la population.

Aujourd’hui, au moins une personne aurait été placée en garde à vue. Je veux rappeler le principe de la présomption d’innocence. Une garde à vue est une mesure d’enquête servant à la manifestation de la vérité. C’est cette vérité que nous attendons à travers une enquête précise et impartiale que j’ai demandée au Préfet de la Seine-Saint-Denis.

Source  : communiqué de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

Priorités pour Billel Ouadah en tant que député : l’échangeur autoroutier A3 de Bondy, transports en commun et sécurité

Ma suppléante Jenny Lebard et moi-même, Billel Ouadah, seront dorénavant présents sur l’ensemble des marchés de la 10ème circonscription afin d’informer les habitants que nous allons porter, auprès du président de la République Emmanuel MACRON, trois fortes demandes issues des  consultations effectuées par nos marcheurs sur les villes d’Aulnay, Pavillons et Bondy :

1)      La demande  de travaux d’aménagement sur l’échangeur autoroutier A3 de Bondy à proximité d’Aulnay; seul échangeur de l’autoroute A3 qui ne comporte qu’une entrée, dans le sens province Paris, et qu’une sortie dans le sens Paris province. Cela a pour conséquence un important trafic de transit, c’est-à-dire des véhicules qui ne font que traverser nos villes d’Aulnay, Pavillons et Bondy.

2)      La demande d’une création d’un commissariat de police aux Pavillons-sous-Bois.

3)      La demande de mettre fin au scandale du RER B (souvent à l’arrêt), du T4 (nombreuses défaillances) et de la RN3.

Enfin, nous profiterons de ces moments d’échanges avec la population pour apporter toutes les précisions utiles sur le programme du Président Macron et la nécessité de lui donner une majorité pour gouverner dans de bonnes conditions.

Source : tract Billel Ouadah et Jenny Lebard, Candidats de la Majorité Présidentielle « La République en marche ! »

Violents affrontements entre la police et des jeunes à Aulnay-sous-Bois suite à l’attaque d’une caméra de vidéo-surveillance

Des jeunes ont tenté de scier un poteau ou se trouvait une caméra de vidéo-surveillance au niveau du Nouveau Cap à Aulnay-sous-Bois (rue Auguste Renoir, quartier de la Rose des Vents). Les forces sont rapidement intervenues pour tenter de mettre fin au carnage, mais ont été accueillies à jets de pierre.

Bilan : une voiture de police endommagée, plusieurs véhicules brûlés, et 3 interpellation. Comme indiqué précédemment, Hadama Traoré du collectif « La Révolution est en Marche » a été mis en garde-à-vue alors qu’il essayait de s’interposer entre les jeunes et la police.

Est-ce un acte de personnes hostiles à la vidéo-surveillance (plusieurs groupes politiques ont déjà vivement critiqué le dispositif) ou un groupe qui ne souhaitait pas être filmé pour pouvoir faire du « commerce illicite » ? Nous n’en savons pas plus pour le moment.

Hadama Traore de la Révolution est en Marche placé en garde-à-vue à Aulnay-sous-Bois

« HADAMA TRAORE l’un des membres fondateurs du mouvement citoyen la révolution est en marche a été placé en garde à vue suite à une nouvelle bavure policière à Aulnay sous bois.
Hier à 21h après être sortis d’un spectacle au Nouveau CAP dans le quartier de la rose des vents, une intervention de police dégénère et Hadama Traore s’interpose en tant que médiateur entre les jeunes et des policiers surexcités. Les policiers s’en sont pris à lui, lui tirant dessus à trois reprises, le marquant dans le dos et à la jambe. Des médiateurs municipaux présents avec Hadama ont également essuyé des tirs de gaz lacrymogène.
Aujourd’hui Hadama s’est rendu au comissariat d’Aulnay sous bois pour déposer une plainte pour violence.
Il a été placé en garde vue.
La révolution est en marche condamne encore une fois les agissements et méthodes de la police d’Aulnay sous bois.
Nous demandons dans les plus brefs delais de pouvoir visionner les caméras de la ville qui ont tout filmé.

Une mobilisation sans précédent sera organisée à Aulnay sous bois pour demander l’arrêt des violences policières et la libération d’Hadama Traoré.« 

Source : communiqué La Révolution est en Marche

 

Jenny Lebard suppléante de Billel Ouadah dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Alors que Jean-Marc Enouf a jeté l’éponge, c’est Jenny Lebard, militante En Marche ! des Pavillons-sous-Bois, qui a souhaité devenir la suppléante de Billel Ouadah.

Sur le terrain, Billel Ouadah a passé la vitesse supérieure au niveau de sa campagne, avec des opérations de tractage sur le marché du Vieux-Pays, à Bondy et aux Pavillons-sous-Bois. Samedi martin, selon des sources concordantes, plus d’une vingtaine de personnes sont venues tracter pour le candidat En Marche !

 

Qui est Maxime Kundid, candidat Allons Enfants de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

A chaque nouvelle élection, quelques jeunes personnalités politiques se démarquent pour ensuite devenir des acteurs locaux de premier plan. Maxime Kundid, inconnu jusqu’alors, se présente dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est) sous l’étiquette Allons Enfants le Parti de la Jeunesse (AEPJ).

AEPJ a un concept intéressant : il rassemble les jeunes de 18 à 25 ans qui souhaitent renouveler le paysage politique français. C’est une noble mission en effet, puisque la moyenne d’âge est souvent supérieure à la quarantaine à l’assemblée nationale. Le partie rassemble selon ses status toutes les tendances, gauche comme de droite. Il prône une participation active des citoyens dans l’élaboration des lois et des décisions publiques.

Maxime Kundid va donc porter le flambeau de ce jeune mouvement prometteur, avec toutefois de nombreux obstacles qui s’annoncent devant lui : des professionnels de la politique, dont certains connaissent parfaitement leurs dossiers, capables de tenir un débat, et de jeter des peaux de banane au bon moment.

Maxime Kundid est connu pour son humour un brin décalé : de nombreuses photos se trouvent sur son compte Facebook le mettant dans des positions peu confortables. Certains de ses adversaires politiques n’hésiteront pas, le cas échéant, à s’en servir. Il sait également manier le second degré avec talent, comme on peut le voir dans un commentaire sur le mouvement En Marche ! ci-contre.

Nous souhaitons bonne chance à Maxime Kundid et nous sommes certains, comme ce fut le cas pour d’autres jeunes candidats, de le revoir très prochainement dans la vie politique locale, avec cette fois-ci peut-être une autre étiquette politique pour une entrée pourquoi pas dans un conseil municipal ?

%d blogueurs aiment cette page :