Archives du blog

Islamo-électoralisme : nouvelle victoire du RN en appel contre Bruno Beschizza à Aulnay-sous-Bois

Après avoir été relaxé en octobre 2019 face à Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay-sous-Bois, qui m’avait poursuivi suite à la dénonciation du prêt de locaux municipaux à des associations salafistes, j’ai été ce jour à nouveau relaxé en appel.

Le 8 juillet 2016, lors d’une séance plénière du Conseil régional d’Île-de-France, j’avais interpellé Valérie Pécresse, présidente de Région, avec les termes suivants : « Où étiez-vous, Madame la Présidente, lorsqu’à Aulnay-sous-Bois, un maire de votre majorité déroule son tapis rouge et ouvre ses gymnases à des prédicateurs islamistes, connus pour leur proximité avec des djihadistes, et qui viennent y prêcher la haine de la France, la haine de nos valeurs, la haine des femmes, la haine des juifs, la haine des homosexuels ? ».

C’est une quatrième victoire judiciaire consécutive contre Bruno Beschizza, qui prend cette fois une dimension d’autant plus symbolique alors qu’ont été dénoncés ces dernières semaines jusqu’au plus haut sommet de l’Etat, à l’occasion des derniers attentats terroristes islamistes et de la lutte contre le « séparatisme », les liens qu’entretiennent certains élus locaux, de droite comme de gauche, avec les réseaux du fondamentalisme islamiste.

Source : Jordan Bardella, député européen, conseiller régional d’Ile-de-France, vice-président du Rassemblement National

Aulnay En Commun demande au Maire plus d’aide pour les centres sociaux

Monsieur le Maire,

Notre groupe propose a l’occasion du prochain Conseil Municipal le vote d’une enveloppe exceptionnelle pour répondre aux besoins croissants du CCAS, des centres sociaux, des associations solidaires et des families.

Ainsi cette somme importante, qui reste encore a définir, doit permettre a la ville de soutenir les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens face aux difficultés engendrées par la crise sanitaire. Nous vous proposons de prioriser les habitant.e.s les plus fragiles (retraité.e.s, jeunes précaires, meres isolées, étudiant.e.s, personnes a mobilités réduites … ). Les modalités d’ attribution et de versement seront définies avec les associations solidaires et les acteurs de I’ action sociale intervenants sur la ville.

Cette nouvelle aide municipale s’inscrit dans la continuité des actions de solidarité mises en oeuvre par la ville suite au premier confinement et poursuivi au second ( achats de masques pour la population puis pour les scolaires, portage de repas gratuit a nos seniors … ) et qui vise a élargir et combler les manquements notamment vis-a-vis des families qui n’arrivent plus a subvenir a leurs besoins élémentaires.

Enfin nous réitérons notre proposition de créer une cellule de crise pour la mise en oeuvre de ces grands chantiers et leur suivi, qui réunira sous votre présidence toutes les composantes du Conseil Municipal. Monsieur le Maire vous n’y arriverez pas tout seul. Cette crise inédite et dévastatrice nous oblige a faire preuve de responsabilité et de prise de hauteur.

Dans l’attente d’un retour positif, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, !’expression de nos sentiments distingués.

Source : lettre Aulnay En Commun adressée à Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

La sénatrice, le maire et le député d’Aulnay-sous-Bous implorent Jean Castex de laisser les commerces vivre

Le nouveau confinement, s’il est moins sévère que celui du printemps 2020, impose la fermeture de nombreux commerces de proximité, dont les aides sont jugées insuffisantes pour préserver leurs activités. Annie-Delmont Koropoulis, sénatrice de Seine-Saint-Denis, Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois et Alain Ramadier, député de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis, ont écrit une lettre au premier ministre Jean Castex pour expliquer la nécessité de laisser les commerces ouvrir.

Vous pouvez lire cette lettre en cliquant ici.

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza félicite l’équipe Top Chef !

Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, s’est rendu sur le tournage de l’émission « Top Chef – la guerre des restos » qui est réalisée cette semaine dans la ville. M. Beschizza a remercié Stéphane Rotenberg et Philippe Etchebest pour leur soutien aux commerces et aux restaurateurs. Par leur présence, ils contribuent à l’attractivité d’Aulnay.

Lettre ouverte n°8 : Pour aider nos commerçants et nos artisans, écoutons-les et mobilisons les ressources existantes

Monsieur le Maire,

Je viens d’apprendre qu’un de vos collaborateurs était intervenu auprès d’AulnayCap pour qu’ils ne me publient pas.  Je suis très honorée de toutes ces tentatives de censure. Comme je ne suis pas de celle que l’on muselle, j’y réponds par une nouvelle lettre ouverte.

Vos messages de soutien à nos commerçants et à nos artisans sont insuffisants s’ils ne s’accompagnent pas d’actes concrets. Les aides et allègements de charges durant les confinements sont nécessaires et indispensables, mais ce que veulent les commerçants et les artisans, c’est vivre de leur travail.

Qu’a fait votre majorité durant son premier mandant pour que les commerçants et artisans ne subissent pas aussi durement les confinements ? La réponse est : pas grand-chose. Certes, le covid 19 ne pouvait être prévu. Mais les investissements qui auraient permis à nos commerçants et nos artisans de pouvoir maintenir leur activité n’ont pas été entrepris, alors que :

  • leurs propositions et celles de leurs chambres consulaires sont nombreuses,
  • les solutions numériques, les dispositifs d’accompagnement et les aides financières existent,
  • les collectivités locales disposent du cadre juridique pour agir.

Pour que le confinement ne profite pas aux GAFAM au détriment des commerçants et des artisans qui apportent vie et convivialité à nos centres-villes et nos quartiers, la ville doit développer le numérique dans le cadre d’une stratégie globale d’attractivité de la ville (voir ensemble des propositions dans le manifeste « Servir Aulnay-sous-Bois »).

Les propositions suivantes -extraites du manifeste « Servir Aulnay-sous-Bois »- sont issues d’échanges en 2018 avec des représentants de la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat du 93, de chefs d’entreprises aulnaysiennes et de Paris Terres d’Envol, le maire-adjoint en charge du développement économique de M. Beschizza et d’habitant.e.s. Elles sont complétées par l’actualité.

Faute d’anticipation, il convient de mettre en place rapidement une plateforme mutualisée de commerce en ligne, pour les commerçant.e.s et artisan.e.s en règle avec leurs obligations sociales et fiscales en temps normal, qui offre aux aulnaysien.ne.s le même niveau de services que ceux des géants du web : paiement en ligne, le « cliquer-récupérer », la livraison à domicile, avec possibilité d’échange/retour, remboursement…

Ces investissements dans le numérique sont le plus souvent hors d’atteinte pour un artisan ou un commerçant seul. Pour les restaurateurs, il existe des plateformes marchandes de livraison à domicile qui prennent des commissions importantes et précarisent leurs livreurs. C’est pourquoi la puissance publique en général et la ville d’Aulnay en particulier peuvent et doivent intervenir pour mutualiser les efforts et veiller au respect de la dignité et à la protection de chacun.

Dans le cadre du plan de relance, des aides, des solutions numériques et un guide d’aide aux choix et d’accompagnement existent :

Afin d’anticiper la fin du confinement, il faut également gérer la mobilité compte tenu des contraintes de stationnement pour permettre à des habitant.e.s de quartiers excentrés et sans moyen de locomotion de faire leurs courses. Des villes financent des dispositifs de taxis à tarifs réduits, des plateformes de covoiturage, des navettes, des vélos en partage. Aulnay doit travailler à renforcer cette mobilité.

A moyen terme, il faudrait réfléchir à l’introduction d’une monnaie locale complémentaire(reconnue par la loi relative à l’économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014) pour favoriser la consommation locale.

Puisque votre majorité n’a rien anticipé à Aulnay-sous-Bois pour nos commerçants et nos artisans, il serait souhaitable -avec eux et pour eux- de mobiliser rapidement toutes les ressources existantes pour les aider non pas simplement à survivre, mais à se développer en s’adaptant aux nouvelles modalités d’achat des clients et à prospérer même en cas de confinement puisque rien ne nous garantit que celui-ci ne va pas se prolonger et qu’il n’y en aura pas d’autres ultérieurement.

Cordialement,

Source : Sylvie Billard, Elue de gauche, écologiste et citoyenne

Élections municipales et mauvaises pratiques à Aulnay-sous-Bois : la justice devrait se prononcer le 19 novembre

Jeudi 19 novembre à 10 h se tiendra l’audience du tribunal administratif de Montreuil concernant les recours électoraux déposés contre l’élection de la liste de Bruno Beschizza. L’enjeu est de dénoncer de mauvaises pratiques.

Aulnay en Commun a en effet déposé un recours concernant les points suivants :

  • Depuis 248 jours, la majorité refuse de communiquer les procès-verbaux et les résultats détaillés par bureau des élections municipales.
  • Racolage devant les bureaux de vote, agression d’un assesseur et menaces de mort. Une plainte a été déposée, le maire informé, mais les responsables, collaborateurs de Bruno Beschizza, à notre connaissance, n’ont jamais été sanctionnés.
  • Utilisation illégale des listes électorales. Des tracts en langue étrangère ont été envoyés sur la consonance des noms des habitants. Cette pratique a fait l’objet d’un recadrage des comptes de campagne du candidat LR. La CNIL a par ailleurs été saisie.
  • Tracts anonymes révélant les orientations sexuelles de candidats d’opposition, insultes homophobes…
  • Utilisations de moyens municipaux ou associatifs pour faire campagne

Source : Les élu·e·s du Groupe de Gauche, écologistes et citoyens : Aulnay en commun / Oussouf Siby, président, Sarah Kassouri, Fleury Drieu, Alain Amédro.

Tél : 01.58.03.93.08 ou mail elu.e.saulnayencommun@gmail.com

Droit de réponse du maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza concernant l’article Politis.fr

Suite à l’article publié le 12 novembre 2020, par le site internet politis repris par plusieurs autres blogs, je tiens à faire part à vos lecteurs des faits suivants : Par la décision n° 1476 du 7 décembre 2010, Gérard Ségura (non Claude Ségura comme mentionné dans l’article), sans passer par une délibération du Conseil municipal, a donné les locaux désaffectés de l’ancienne école Bougainville à l’association Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF), présidée par Hassen Farsadou.

Tout était gratuit. Ni le loyer, ni l’entretien, ni les fluides (eau, gaz, électricité) n’étaient payés par l’association. Tout était pris en charge par le contribuable aulnaysien. Depuis 2010, des cours étaient ainsi dispensés dans ces locaux qui s’apparentaient à une école clandestine puisque rien n’était déclaré aux autorités académiques.

J’ai hérité de cette situation à ma prise de fonctions le 5 avril 2014. Ce système mis en place par la précédente municipalité n’était pas « illégal » mais tout simplement « hors-loi ». C’est-à-dire qu’il n’était encadré par aucun texte.

Je l’assume : j’ai remis de l’ordre. J’ai mis en place un bail, payant avec un loyer et des obligations, pour une autre association, distincte de l’EMJF. Cette association, titulaire du bail, « Education pour tous », souhaite par ailleurs s’engager vers une contractualisation avec l’Etat comme tout autre établissement confessionnel, ce qui n’est possible qu’après 5 années d’exercice en hors-contrat.

Les droits ne vont pas sans les devoirs. Grâce à mon action, cet établissement est désormais soumis à la loi. Il est déclaré auprès des services de l’Éducation nationale qui ont autorisé son ouverture en école hors-contrat. Les autorités académiques exercent donc un contrôle sur les enseignements et le personnel.

Dans le même esprit de légalité, la municipalité s’est félicitée de la fermeture par le Préfet d’une école clandestine le 14 janvier 2020.

Je laisse aux apprentis sorciers prédicteurs électoraux le soin de se glorifier de leur prétendu « poids électoral », repris sans aucun recul dans la presse. Sur Aulnay-sous-Bois, j’observe que malgré l’absence de soutien de l’association en question, ma candidature est arrivée en tête dès le 1er tour, dans la totalité des bureaux de vote de ma ville, avec 59,34% des suffrages, ce qui est du jamais vu.

M. HENNICHE, à ma connaissance, n’y est pour rien. Il s’agit seulement du résultat d’une politique municipale impulsée depuis 2014 qui vise à rassembler les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens autour d’un projet simple : bien grandir et bien vivre en famille à Aulnay-sous-Bois.

Source : Droit de réponse de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, suite à l’article relayant l’information du reportage Politis.fr

Nicolas Sarkozy dédouané par Ziad Takieddine, une information qui change tout ?

L’homme d’affaires Franco-Libanais Ziad Takieddine, qui accusait l’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy d’avoir bénéficié de fonds Libyens pour sa campagne présidentielle de 2007, est revenu sur ses déclarations dans une interview pour BFM TV et Paris Match. Nicolas Sarkozy lui est soulagé « que la vérité éclate enfin » alors que l’instruction de cette affaire est en cours.

Alors que le parti LR peine à trouver un véritable leader face à un Emmanuel Macron serein et un Rassemblement National toujours en haut dans les sondages, cet aveu vient à point nommé. A à peine plus d’un an des élections présidentielles 2022, est-ce que Nicolas Sarkozy retenterait sa chance ? Et si Nicolas Sarkozy revenait au pouvoir, quel impact sur la vie politique locale Aulnaysienne ? Et si un article Fake News de notre confrère MonAulnay devenait réalité avec Bruno Beschizza, qui doit sa carrière politique à Nicolas Sarkozy, devenait ministre de l’intérieur ? Ne nous emballons pas, mais à l’heure où tout le monde donne Emmanuel Macron vainqueur en 2022, quelques cadres LR espèrent le retour – pour l’instant improbable – de leur poulain au premier plan.

Un deal entre le recteur de la mosquée de Pantin et Bruno Beschizza pour gagner la mairie d’Aulnay-sous-Bois

Tout le monde le savait déjà, ou presque. Bruno Beschizza, même si ce sont principalement les Aulnaysiens du sud de la ville qui ont voté pour lui, a bénéficié du soutien de plusieurs associations musulmanes pour détrôner le maire PS sortant, Gérard Ségura, en 2014.

Ce dernier, bien qu’il ait tenu une promesse de la campagne 2008 en construisant une grande mosquée sur la RN2 dans le nord de la ville, a préféré confier la gestion de ce bâtiment à une association au détriment des autres. Malgré un membre éminent de l’Espérance Musulmane de la Jeunesse Française (EMJF) au sein de sa majorité municipale (Pascal Montfort), Gérard Ségura a provoqué de nombreuses frustrations qui se sont retournées contre lui.

Bruno Beschizza a donc obtenu le soutien de la direction de l’EMJF et de plusieurs acteurs de premier plan au niveau départemental comme le recteur de la mosquée de Pantin, M’hammed Henniche. Et Bruno Beschizza a tenu ses promesse : ouverture d’une école cultuelle musulmane et un regard bienveillant pour de nombreuses associations cultuelles. Ces promesses lui ont valu un soutien indefectible lors de la campagne des municipales 2020, avec pour la première fois un candidat dit de Droite en tête dans les bureaux de vote du Nord de la ville, là où la communauté musulmane est importante.

Alors que certains responsables religieux refusent de mêler religion et politique, d’autres utilisent cela à des fins de négociations pour donner à leur communauté toujours plus d’avantages. Bruno Beschizza estimait en 2014 que 40% de la population Aulnaysienne était musulmane. Si ses estimations sont exactes, la part de la communauté musulmane au sein de la population d’Aulnay-sous-Bois devrait être plus importante aujourd’hui, peut-être au delà des 50% compte-tenu d’une démographie plus dynamique.

Source : Politis

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza commémore le 11 novembre malgré le Covid

Le confinement et la crise sanitaire ne peuvent nous empêcher la solennité du devoir de mémoire. Aujourd’hui, le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a célébré le 102ème anniversaire de la Victoire de 1918 devant le monument aux morts dans l’ancien cimetière.

%d blogueurs aiment cette page :