Publicités

Archives du blog

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois répond à la CFTC, VICTOIRE pour les agents!!!

La CFTC a toujours eu comme impératif, « le dialogue » pour faire valoir auprès du maire des revendications d’amélioration du pouvoir d’achat et du bien-être au travail des agents. La CFTC a toujours joué la carte de l’honnêteté avec les agents et l’exécutif. Le syndicalisme que nous défendons rime avec des valeurs touchant la bienveillance, la fraternité et le partage. Pour· Ia CFTC, un service public de qualité ne peut exister que grace a la force du collectif, une chaîne d’union avec les élus, les dirigeants et les agents de toute la collectivité, A, B et C œuvrant pour le service public.

Par le passe, nous avons dénoncé certains agissements ou l’absence de toute réponse concrete à nos propositions légitimes et nous avons interpellé le maire en conséquence. Mais le dialogue n’a jamais été rompu, et nous devons cela à des valeurs communes qui malgré des accroches, nous ont permis d’avancer.

Pour· Ia CFTC, le rôle d’un syndicat n’est pas juste de dénoncer ce qui ne va pas. Nous savons aussi constater qu’il ya des avancées. La mise en place d’un accompagnement personnalisé pour le versement de la prime d’activité et d’un suivi de la situation des agents disposant d’une rémunération inférieure a 1500 euros nets mensuels constituent indéniablement des avancées sociales qui étaient escomptées pour la CFTC, organisation syndicale, qui n’a jamais cesse d’attirer I’attention sur la précarité de nombreux agents communaux de la ville d’Aulnay, mal payés, mal logés, démunis. En la circonstance l’accompagnement de la collectivité est appreciable.

Comme pour· la revalorisation financière obtenue pour les médailles du travail, M. Beschizza a bien compris le sens de la démarche « CFTC » et a eu ainsi avec nous des échanges plus constructifs et bienveillants pour le personnel.

Pour votre parfaite information nous publions dans ce journal la réponse du Maire concernant les revendications de la CFTC :

  • Tickets restaurants a 7 €
  • Hausse de la participation employeur· à la mutuelle

Nous le félicitons pour son esprit d’ouverture et d’avoir su apprécier nos propositions réalistes et réalisables rapidement sans compromettre l’équilibre budgétaire de la collectivité.

Nous pourrions crier VICTOIRE et nous arrêter là, mais nous continuerons d’être vigilants et de défendre la cause commune. La ville va engager des réflexions sur le temps de travail des agents. Nous participerons volontiers a ces échanges car nous croyons que cela pourra se faire sur le modèle « Gagnant-Gagnant ».

Source : journal CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois

Publicités

Bruno Beschizza tente de rassurer ses troupes à Aulnay-sous-Bois après la débâcle des élections Européennes

La droite s’est effondrée même dans certains fiefs comme à Aulnay-sous-Bois lors des dernières élections Européennes. Bruno Beschizza et sa majorité municipale tente de rassurer les militants LR à Aulnay en distribuant un tract qut vous pouvez découvrir en cliquant sur l’image ci-contre.

Source : L. Comparot

Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza exige la démission de Laurent Wauquiez pour sauver la droite

Selon des résultats partiels, la République en marche est en tête avec 17,86 %, devant le Rassemblement national, à 15,89 %.

Selon des résultats partiels, obtenus peu avant minuit, la Seine-Saint-Denis place La République en Marche en tête (17,86 %), devant le Rassemblement National (15,89 % ), aux élections européennes de ce dimanche. Europe Ecologie-les Verts suit de très près.

Le RN fait globalement moins bien qu’en 2014 où, avec près de 20 %, le parti de Marine Le Pen caracolait en tête loin devant l’UMP (14,7 %).

Le RN « première force d’opposition »

Dans les petites villes, notamment, le RN recule. Ainsi, à Coubron même s’il reste en tête, il dégringole de 6 points comparé à il y a cinq ans. « On voit bien que l’extrême-droite a du mal à s’implanter durablement chez nous, souligne Ludovic Toro, le maire UDI. Là, on a assisté au 3e tour des présidentielles. Dès qu’il va s’agir d’élections locales, c’est la débandade ». A Gournay, il perd 4 points et se place même derrière les écologistes. Idem à Vaujours, où il frôle les 30 %, mais reste quand même en deçà de ses résultats de 2014 (33,9 %).

Pour autant, il obtient de bons scores comme à Aubervilliers où les électeurs l’ont placé en tête (15,94 % ) LFI suit avec 15,7% et LREM (14,8%). Dans cette ville PCF, le communiste Ian Brossat récolte 9,7 %.

A Clichy, le parti lepéniste dépasse les 22 % et à Livry-Gargan, il atteint 23,27 %. « Même si les résultats confirmaient que nous sommes seconds, nous restons la première force politique d’opposition, se satisfait Sébastien Jolivet, délégué RN départemental. Les LR sont en train d’exploser et nous aurons certainement des ralliements lors des prochaines échéances. »

Pas de référendum anti-Macron

Un naufrage que Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay avait anticipé. Avec des résultats certes partiels, les LR obtiennent un peu plus de 5 . « Au niveau local, on sait bien qu’il faut rassembler pour être élu et non divisé or c’est ce qu’a fait Laurent Wauquiez depuis le début, regrette-t-il. Ce n’est pas très professionnel. Il faut qu’il démissionne ».

LREM peut donc se targuer d’obtenir de bons scores dans le département. « D’après les premiers résultats, on est peu ou prou sur le même niveau que le 1er tour des présidentielles, s’enthousiasme Alexandre Aïdara, délégué départemental LREM. Dans ce département, il n’y a donc pas eu de référendum anti-Macron. Nous abordons donc les futures échéances avec une certaine sérénité ».

Source et article complet : Le Parisien

La droite s’effondre à Aulnay-sous-Bois aux élections Européennes 2019, Hadama Traoré déçoit

Comme au niveau national, deux listes caracolent en tête à Aulnay-sous-Bois, cette fois-ci à égalité de voix puisque la liste En Marche menée par Nathalie Loiseau et la liste Rassemblement National de Jordan Bardella font chacune 2 846 voix. 

Grosse surprise, la liste Les Républicains de François-Xavier Bellamy ne récolte que 7,74% des voix, soit moins qu’au niveau national alors que le Maire Bruno Beschizza semble tout puissant. Est-ce un désaveu ou tout simplement les Aulnaysiens voient moins d’intérêt à voter LR aux Européennes qu’aux municipales ?

Hamada Traoré ne réussi qu’à faire 2,31% des voix à Aulnay, sa ville natale, derrière la liste UPR de François Asselineau. Une belle claque qui montre que les réseau sociaux sont encore loin de peser efficacement sur les scrutins.

Ci-dessous le détail que nous avons repris à notre confrère Hervé Suaudeau, qui a fait un travail d’orfèvre :

  • Liste n°5 : 2846 voix – 18,48% – RENAISSANCE SOUTENUE PAR LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE, LE MODEM ET SES PARTENAIRES – Mme Nathalie LOISEAU
  • Liste n°23 : 2846 voix – 18,48% – PRENEZ LE POUVOIR, LISTE SOUTENUE PAR MARINE LE PEN – M. Jordan BARDELLA
  • Liste n°30 : 1808 voix – 11,74% – EUROPE ÉCOLOGIE – M. Yannick JADOT
  • Liste n°1 : 1608 voix – 10,44% – LA FRANCE INSOUMISE – Mme Manon AUBRY
  • Liste n°29 : 1191 voix – 7,74% – UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE – M. François-Xavier BELLAMY
  • Liste n°12 : 886 voix – 5,75 % – ENVIE D’EUROPE ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE – M. Raphaël GLUCKSMANN
  • Liste n°21 : 749 voix – 4,86 % – LISTE CITOYENNE DU PRINTEMPS EUROPÉEN AVEC BENOÎT HAMON SOUTENUE PAR GÉNÉRATION.S ET DÈME-DIEM 25 – M. Benoît HAMON
  • Liste n°11 : 543 voix – 3,53 % – LES EUROPÉENS – M. Jean-Christophe LAGARDE
  • Liste n°19 : 533 voix – 3,46 % – POUR L’EUROPE DES GENS CONTRE L’EUROPE DE L’ARGENT – M. Ian BROSSAT
  • Liste n°15 : 483 voix – 3,14 % – LE COURAGE DE DÉFENDRE LES FRANÇAIS AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN. DEBOUT LA FRANCE ! – CNIP – M. Nicolas DUPONT-AIGNAN
  • Liste n°20 : 382 voix – 2,48 % – ENSEMBLE POUR LE FREXIT – M. François ASSELINEAU
  • Liste n°6 : 356 voix – 2,31 % – DÉMOCRATIE REPRÉSENTATIVE – M. Hamada TRAORÉ
  • Liste n°31 : 320 voix – 2,08 % – PARTI ANIMALISTE – Mme Hélène THOUY
  • Liste n°9 : 277 voix – 1,8 % – URGENCE ÉCOLOGIE – M. Dominique BOURG
  • Liste n°18 : 129 voix – 0,84 % – LUTTE OUVRIÈRE – CONTRE LE GRAND CAPITAL, LE CAMP DES TRAVAILLEURS – Mme Nathalie ARTHAUD
  • Liste n°34 : 109 voix – 0,71 % – UNE EUROPE AU SERVICE DES PEUPLES – M. Nagib AZERGUI
  • Liste n°28 : 93 voix – 0,6 % – ALLIANCE JAUNE, LA RÉVOLTE PAR LE VOTE – M. Francis LALANNE
  • Liste n°7 : 65 voix – 0,42 % – ENSEMBLE PATRIOTES ET GILETS JAUNES : POUR LA FRANCE, SORTONS DE L’UNION EUROPÉENNE ! – M. Florian PHILIPPOT
  • Liste n°22 : 37 voix – 0,24 % – À VOIX ÉGALES – Mme Nathalie TOMASINI
  • Liste n°33 : 30 voix – 0,19 % – UDLEF (UNION DÉMOCRATIQUE POUR LA LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ) – M. Christian Luc PERSON
  • Liste n°4 : 27 voix – 0,18 % – PARTI PIRATE – Mme Florie MARIE
  • Liste n°32 : 21 voix – 0,14 % – LES OUBLIÉS DE L’EUROPE – ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES ET INDÉPENDANTS – ACPLI – M. Olivier BIDOU
  • Liste n°17 : 13 voix – 0,08 % – DÉCROISSANCE 2019 – Mme Thérèse DELFEL
  • Liste n°26 : 12 voix – 0,08 % – ESPÉRANTO – LANGUE COMMUNE ÉQUITABLE POUR L’EUROPE – M. Pierre DIEUMEGARD
  • Liste n°14 : 11 voix – 0,07 % – MOUVEMENT POUR L’INITIATIVE CITOYENNE – M. Gilles HELGEN
  • Liste n°8 : 9 voix – 0,06 % – PACE – PARTI DES CITOYENS EUROPÉENS – M. Audric ALEXANDRE :
  • Liste n°10 : 6 voix – 0,04 % – LISTE DE LA RECONQUÊTE – M. Vincent VAUCLIN
  • Liste n°13 : 3 voix – 0,02 % – PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN – POUR UNE EUROPE QUI PROTÈGE SES CITOYENS – M. Yves GERNIGON
  • Liste n°25 : 2 voix – 0,01 % – PARTI RÉVOLUTIONNAIRE COMMUNISTES – M. Antonio SANCHEZ
  • Liste n°27 : 2 voix – 0,01 % – ÉVOLUTION CITOYENNE – M. Christophe CHALENÇON
  • Liste n°2 : 1 voix – 0,01 % – UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L’EUROPE – M. Robert DE PREVOISIN
  • Liste n°3 : 0 voix – 0 % – LA LIGNE CLAIRE – M. Renaud CAMUS
  • Liste n°16 : 0 voix – 0 % – ALLONS ENFANTS – Mme Sophie CAILLAUD
  • Liste n°24 : 0 voix – 0 % – NEUTRE ET ACTIF – Mme Cathy Denise Ginette CORBET

La participation ne s’élève qu’à 36,23% (16066 votants pour 44339 inscrits)
Votes blancs 408 2,54%
Votes nuls 261 1,62%
Exprimés 15 397 34,73%
Abstention 28 273 63,77%
Procuration 207 1,29%

Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza accueille Renaud Lavillenie pour encadrer une initiation au saut à la perche

Ce mercredi 22 mai aura une saveur particulière pour les athlètes du DAC .Renaud Lavillenie accueilli par Bruno Beschizza, maire de la Ville d’Aulnay-sous-Bois  encadrera une initiation au saut à la perche dans la halle d’athlétisme.

Les poussins de 14h à 15h , les benjamins minimes de 15h à 16h profiteront des précieux conseils de Renaud notre recordman du monde ( 6,16m) double médaillé olympique, pluri-médaillé mondial et européen.

Merci une nouvelle fois à son sponsor Quartus et son président qui avait déjà accueilli en février nos jeunes athlètes à Clermont-Ferrand pour le All Star Perche By Quartus, célèbre meeting international. 
Une belle reconnaissance d’une des meilleures écoles de perche française au Dynamic aulnay club.

Source : communiqué Dynamic Aulnay Club

 

Communiqué du service de presse du maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza

@Le Parisien

Madame, Monsieur,

Vous trouverez ci-joint le courrier adressé à deux conseillers municipaux d’opposition concernant la sécurité. Ce courrier répond à la saisine adressée au Maire le 2 mai dernier. Le texte du courrier est reproduit ci-après.
Bien cordialement,

Messieurs les Conseillers municipaux,

Par votre courrier en date du 2 mai dernier, vous vous inquiétez de ce que vous décrivez comme une forte augmentation de l’insécurité sur notre ville. 

Afin de vous porter une information complète et précise, j’ai immédiatement saisi les services de la Police municipale afin qu’ils me fassent parvenir un état situationnel sur la délinquance de proximité, à partir des chiffres qui nous sont transmis par l’État par le biais de la Direction de la Tranquillité et de la Sécurité Publique de la Seine-Saint-Denis (DTSP 93).

Ces derniers indiquent que, sur l’année 2018, les attaques aux biens et les vols violents baissent de 24,61 % et les cambriolages de résidence principale baissent de 3,95 %. Cette baisse des cambriolages se confirme d’ailleurs sur le cumul des trois premiers mois de l’année 2019 avec une baisse de 13,98 %, qui atteint même un recul historique de 39,39 % sur le seul mois de mars 2019. 

Concernant la réitération d’agressions visant des personnes âgées qui ont pu être constatées ces dernières semaines, elles ont fait l’objet d’un traitement prioritaire des services de la Police municipale. Je me félicite à cet effet de l’action de nos services, puisqu’elles ont systématiquement donné lieu à l’interpellation des auteurs et leur remise aux services de la Police nationale.

Bien sûr, si les chiffres venant des services de l’État montrent une tendance baissière, et c’est bien heureux, qui se confirme en ce début d’année, tant qu’il y aura une seule victime, vous pouvez compter sur ma détermination à ne relâcher en aucun cas la vigilance de nos services. Je tiens d’ailleurs à saluer l’action au quotidien de nos forces de l’ordre qui font un travail exemplaire au service de la sécurité de tous.

Aussi, dans votre rôle de Conseiller municipal, vous n’êtes pas sans savoir que vous devez diriger les plaignants vers les services compétents. Ils pourront ainsi bénéficier d’une prise en charge et d’un suivi afin d’établir au plus juste les plans d’actions qui permettent d’enrayer la hausse de la délinquance que nous avons connu jusqu’en 2014. 

Je pense notamment aux commerces et aux entreprises, mais aussi aux particuliers, que nous accompagnons régulièrement grâce à des étude de sûreté de leurs emprises, jusqu’aux préconisations et mesures à prendre afin d’empêcher ou de compliquer le passage à l’acte.

Vous connaissez mon engagement résolu et constant sur les questions de sécurité. À cet égard, vous devriez vous souvenir que la municipalité a fait de cette problématique l’une des priorités de la mandature à travers la mise en œuvre des recommandations du diagnostic local de sécurité réalisé en début de mandature sur les problématiques d’incivilités, de délinquance et de tranquillité publique. 

Nous avons ainsi mis en place une Police municipale qui est sur le terrain 24h/24 et 7j/7, avec des effectifs renforcés, formés et mieux équipés. Nous avons déployé un grand plan pluriannuel de vidéoprotection qui a porté le nombre de caméras à 350 sur le territoire de la commune qui n’en comptait qu’une vingtaine en 2014. Nous avons aussi organisé le retour en régie de la téléalarme, qui permet une intervention dans un délai de 5 à 7 minutes après la détection d’une intrusion. 

De la même manière, nous n’avons de cesse depuis mon élection, de travailler de concert et en parfaite synergie avec les services de l’État afin d’améliorer la sécurité des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens. La mise en place d’un Conseil des Droits et Devoir des Familles (CDDF), l’élaboration d’une convention de coordination avec les services de la Police nationale, ou la mise en œuvre d’une Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (STSPD) sont autant d’actions que nous menons afin de parfaire la coproduction de sécurité à laquelle je crois profondément. 

L’action de notre commune est saluée par l’État sur ces questions comme l’a rappelé, lors de sa visite du 20 septembre dernier, le Ministre de l’Intérieur d’alors, Monsieur Gérard COLLOMB. C’est d’ailleurs ce qui a permis à notre commune d’obtenir d’être un site pilote pour l’expérimentation de la Police de Sécurité du Quotidien, dispositif auquel candidatent de nombreuses autres communes de Seine-Saint-Denis aujourd’hui.

Tels sont les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance, et qui j’en suis convaincu, ne peuvent qu’emporter votre pleine et entière adhésion, tant par les résultats concrets et vérifiés sur le terrain, que par les moyens mis en œuvre. 

Je vous prie d’agréer, Messieurs les Conseillers municipaux, l’expression de mes salutations distinguées.

Bruno BESCHIZZA
Maire d’Aulnay-sous-Bois

Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, veut sauver Notre Dame de Paris

Le maire d’Aulnay-Sous-Bois, s’associe à l’élan de solidarité et vous invite à participer à la reconstruction de la cathédrale « Notre-Dame de Paris ».

Si vous souhaitez faire un don à un organisme certifié.

Rendez-vous en ligne sur :

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

La CFTC s’adresse au Maire d’Aulnay-sous-Bois pour améliorer les conditions de travail à la mairie

Monsieur le Maire,

En plusieurs occasions, le syndicat CFTC vous a fait part de la preoccupation légitime des agents de la collectivité quanta la juste valorisation de leur travail.

Le résultat des elections professionnelles adresse un message fort avec la confiance donnée a la CFTC

Monsieur le Maire, ii est temps, aujourd’hui, de répondre aux attentes de nos agents sur des amelioration concretes.

1. Les TICKETS RESTAURANT

Depuis des années, la valeur faciale n’a plus évolué. De plus nous sommes en-dessous de la moyenne nationale qui est d’aujourd’hui de 8€. Une fois encore, nous ne souhaitons pas tramper les agents en demandant !’impossible.
La progression de la valeur faciale de 6€ a 7€, permettrait un rattrapage partiel et constituerait une premiere avancée.
En syndicat responsable, nous savons que !’augmentation d’1€ (soit 0.60€ pour la ville, pour 1800 bénéficiaires) représente un effort pour la collectivité.  Mais cet effort est possible. II sera bénéfique pour les agents.

Monsieur le Maire, la CFTC demande !’augmentation de la valeur faciale du ticket restaurant a 7€ immédiatement, nous ne pouvons plus attendre.

2. COMPTE EPARGNE TEMPS

Depuis sa mise en place dans notre collectivité, en 2004, un certain nombre d’agents de la ville ont atteint le maximum de 60 jours pouvant être cumules sur leur CET. Aujourd’hui ils sont utilises pour des congés supplémentaires.  Une solution de valorisation est possible par la monétisation du CET.

Elle permet d’améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires et agents publics, gelé par les gouvernements successifs depuis plusieurs années.

Plusieurs options sent possibles :

  • La monétisation du CET, selon le tarif journalier en vigueur, pour les agents qui le souhaitent, et selon un plafond a définir (nombre maximum de journées/an)
  • La conversion de jours de CET en points de retraite RAFP (regime de retraite additionnelle de la Fonction publique), toujours selon un quota a définir. Cette conversion a l’avantage de ne pas tenir compte du plafonnement des 20% et de ne pas etre soumise a l’impôt sur le revenu (contrairement a la monétisation du CET).

Conscient que la monétisation est compliquée a court termes, La CFTC demande la mise en place immediate du dispositif de conversion CET en points de retraite RAFP

3. Prise en charge Mutuelle

La collectivité participe au financement de la mutuelle. Celle-ci pourrait être utilement revalorisée pour les agents des categories B et C.

Nous proposons les modifications suivantes :

  • Catégorie C: Modification de la participation de 25,10€ a 40€ soit une augmentation de 14.90 €
  • Catégorie B : Modification de la participation de 15€ a 25€ soit une augmentation de 10€

4. Bien être des agents

Nous proposons d’agir sur le bien être des agents pour lutter centre l’absentéisme.

La ville pourrait encourager la pratique du sport pour améliorer les conditions de travail des agents et creer une dynamique afin de lutter centre un absentéisme trop élevé préjudiciable aux agents et aux services.

La CFTC propose que cette activité sportive soit comptabilisée dans le temps de travail.

Les modalités pratiques de cette action qui pourrait prendre la forme d’un credit horaire hebdomadaire restent a definir.

De plus, la collectivité peut en parallèle permettre d’avoir un tarif négocie auprès d’associations sportives de la ville partenaire a travers les subventions.

Monsieur le Maire, nous la CFTC demande que la DRH se saisisse immédiatement de ce sujet.

Consciente des preoccupations actuelles des agents de notre collectivité la CFTC fait des propositions pour !’ensemble des agents. Les agents n’accepteront d’être sacrifier aux profits de certains.

Monsieur le Maire, les agents ne peuvent plus attendre.

Source : communiqué de la section syndicale CFTC

Le château d’Aulnay-sous-Bois sera reconstruit d’ici 2022

C’est une surprise totale mais qui ravira très certainement les amateurs d’histoire, du patrimoine et de la vie de châtelain : le célèbre château d’Aulnay-sous-Bois, qui se trouvait aux alentours de la rue Kléber non loin du siège de la police municipale, sera reconstruit quasiment au même endroit d’antan, selon la volonté de l’exécutif municipal qui souhaite redonner à la ville un emblème à la hauteur de son image.

Un projet de plus de cent millions d’euros et des préemptions

La rédaction a contacté les services de la mairie pour en savoir plus sur les tenants et les aboutissants de ce projet gargantuesque. Selon les plans initiaux élaborés par les services techniques, le futur chateau sera construit à l’identique du bâtiment initial moins quelques dépendances à cause du manque de foncier. L’emplacement se situe entre l’avenue Kléber, la rue Camille Pelletan et la rue Marceau, juste au nord des bâtiments de la police municipale. Une partie de la rue Camille Pelletan, partant vers le Nord depuis le rond-point du château, sera privatisé pour servir d’entrée officielle au nouveau domaine. Au total, c’est pas moins de 22 000 m² qui sont préemptés avec des pavillons qui seront rachetés puis détruits pour faire place nette au chateau.

Ce projet titanesque semble confrontés à ses premières difficultés puisque selon nos sources, certains propriétaires semblent réticents à l’idée de céder leur pavillon, et pourrait jouer sur les recours pour retarder les travaux.

Un projet sous la supervision du Cahra et de Stéphane Bern

Afin de pouvoir reproduire à l’identique le château d’Aulnay tout en utilisant des matériaux modernes et faciles d’accès, la municipalité d’Aulnay a confié au Cercle Archéologique et Historique de la Région d’Aulnay (CAHRA) la maîtrise d’ouvrage. Cette association dispose de nombreux documents d’époques permettant de mieux connaître les détails tant au niveau de l’architecture du château que sur la disposition des jardins. Le CAHRA a d’ailleurs pris contact avec la municipalité de Livry-Gargan pour récupérer quelques fresques, mosaïques et parements de pavillons qui ont été construits à l’aide des vestiges du château.

Autre fait qui a suscité notre intérêt : le célèbre présentateur, animateur, journaliste et passionné de châteaux Stéphane Bern participera aux différents ateliers, à la demande express de Bruno Beschizza, afin de mener à bien le chantier et apporter son expérience et son savoir-faire. Nous ne savons pas cependant quels seront les émoluments exigés par M. Bern.

L’opposition sceptique voire hostile au projet

Si le futur château apportera indiscutablement une visibilité positive à la ville et la visite de nombreux touristes passionnés d’histoire, le coût de l’opération et la suppression de certains pavillons de caractère semblent provoquer une hostilité remarquable de la part de l’opposition. Ainsi, Benjamin Giami (LREM), que nous avons joint par téléphone, s’alarme de l’augmentation de la dette qui résulterait de ce chantier. Guy Challier (PS) trouve quant à lui regrettable de supprimer des logements à proximité d’artères commerçantes pour un projet qui ne bénéficierait qu’à une minorité.

Alain Amédro (EELV) fut aussi très acerbe vis-à-vis de ce projet de construction de château mais reconnait que retrouver les vestiges de ce qui furent les emblèmes de la ville part d’un bon sentiment. Interrogé sur cette volonté de retrouver une partie de l’héritage Aulnaysien, M. Amédro nous a confié qu’il souhaiterait plutôt raser le vieux quartier pavillonnaire de Chanteloup pour y faire renaître la forêt de Bondy, en y plantant principalement des Aulnes. « N’est-ce pas le véritable emblème de la ville », nous a t-il soupiré…

Un chateau aux multiples fonctions

Interrogé par la rédaction, le maire Bruno Beschizza a balayé d’un revers de la main les critiques de son opposition. Selon lui, les retombées économiques seront immédiates, avec des commerces de proximité en plein essor et un quartier du Vieux-Pays re-dynamisé. De plus, les nombreux visiteurs attendus permettraient de couvrir largement l’entretien du château et apporter des bénéfices.

M. Beschizza entend également utiliser le bâti pour y héberger quelques services de la ville, développer les activités culturelles (chants, danses, défilés…) et permettre au Maire d’inviter les personnalités remarquables de passage dans la ville. Des appartements y seraient également loués pour les personnalités politiques et médiatiques, avec un service de restauration étoilé.

Quant aux riverains inquiets de la disparition de leur pavillon, M. Beschizza nous a rappelé que les espaces qui se libèrent sur le terrain de PSA permettraient rapidement de reloger les familles impactées, avec une promesse d’avoir une superficie habitable et un terrain plus importants que ce que les foyers ont jusqu’à présent. De quoi rassurer – ou pas – les personnes qui s’inquiètent de ce projet qui sera débattu lors du prochain conseil municipal.

Lettre ouverte au Maire d’Aulnay-sous-Bois de Force Ouvrière concernant l’augmentation du régime indemnitaire

Monsieur le Maire,

Le personnel réuni en Assemblée Générale ce jour, à l’initiative de notre syndicat, a été informé des négociations qui ont eu lieu avec la Municipalité le 12 mars 2019 sur la revendication de revalorisation du régime indemnitaire de 200 euros.

La proposition que nous a fait Madame MAROUN de mettre en place une cellule pour faciliter l’obtention de la prime d’activité aux agents qui peuvent y prétendre a été jugée à l’unanimité des participants : HORS SUJET !!!

Ceci est une bonne initiative que nous soutenons sur le fond mais qui ne correspond pas aux attentes des agents.

Il est à noter que deux assistantes sociales s’occupent déjà de ces dossiers depuis un mois et que la prime d’activité est une mesure gouvernementale revalorisée suite au mouvement des gilets jaunes . Cette prime est conditionnée au revenu fiscal du foyer, même les plus petits salaires dont le conjoint dépasse le plafond de revenus ne pourront y prétendre.

Des promesses nous ont été faites :

  • Pour les tranches des salariés qui ne peuvent pas bénéficier de cette aide des augmentations du régime indemnitaire seront peut être octroyées au cas par cas une fois que les dossiers « prime d’activité » seront clos.

Hors sujet encore, notre revendication est une augmentation de 200 euros du régime indemnitaire pour tous !!!

Les tickets restaurants et la part mairie de la mutuelle seraient augmentés avant la fin de votre mandat, nous prenons acte car c’est une revendication que nous portons depuis de trop nombreuses années. Cela malheureusement ne concerne que les agents qui en bénéficient.

Depuis plusieurs années maintenant, le point d’indice des fonctionnaires n’augmente plus et les conditions de travail se dégradent.

Des efforts sont constamment demandés aux agents : baisse du régime indemnitaire en cas de maladie ordinaire, suppression de jours de congés, etc…

On nous culpabilise en nous tenant le discours suivant : Si la Municipalité augmente le régime indemnitaire, elle sera mise sous la tutelle du préfet ! Mais Monsieur le Maire combien d’économie la collectivité a t’elle fait années après  années ?

Le point d’indice bloqué depuis 9 ans, les suppressions de postes, le cadeau de fin d’année du personnel, la baisse de la participation de l’AEPC aux vacances des agents etc… On se moque de nous !

Les salariés de la ville, ceux dont les fins de mois commencent dès le début du mois, ceux qui peinent à payer leurs loyers, leur chauffage, certains ne mangeant plus à leur faim attendent des mesures fortes de votre part pour améliorer leur quotidien.

NOTRE REVENDICATION N’A PAS CHANGÉE FORCE OUVRIÈRE DEMANDE L’AUGMENTATION DE 200 EUROS DU RÉGIME INDEMNITAIRE POUR TOUS NOUS NE LÂCHERONS RIEN !!!

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération.

Source : lettre de Syndicat Force Ouvrière

%d blogueurs aiment cette page :