Archives du blog

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois amorce la politique d’ouverture avec plusieurs personnalités politiques à des postes clé

A l’image de son mentor Nicolas Sarkozy qui, sous le gouvernement de François Fillon, avait attribué à des personnalités politiques de Gauche plusieurs ministères, Bruno Beschizza, Maire LR d’Aulnay-sous-Bois, annonce l’arrivée dans sa future majorité municipale de plusieurs personnalités de Gauche ou d’opposants. Ce geste surprenant et inattendu fait suite à cette situation exceptionnelle de confinement suite à la pandémie de Covid-19, dans une volonté d’unité. Après nous être entretenu avec l’exécutif municipal en exercice, nous en savons plus sur cette ouverture avec les personnalités concernées.

Alain Amédro futur adjoint en charge des questions environnementales et du développement durable

Le leader de la liste Aulnay en Commun vient de se voir attribuer un poste qui lui est taillé su mesure : l’ancien opposant EELV, fer de lance de la politique de développement durable à Aulnay, aura comme délégation l’écologie et l’aménagement du territoire Aulnaysien.

Très critique et farouche opposant situé sur la Gauche de l’échiquier politique, Alain Amédro aura comme lourde tâche de montrer que son programme ambitieux en termes d’écologie sera applicable selon les contraintes budgétaires imposées par ses futurs partenaires (la réunion du prochain conseil municipal avec l’attribution des différents postes d’adjoint est repoussée sine die jusqu’à la fin du confinement).

Nous avons contacté Alain Amédro qui nous accorde être très honoré et très fier de travailler au service de Bruno Beschizza, mais aussi des Aulnaysiens. Il nous confirme vouloir être intransigeant quant aux prochains défis qui lui seront fixés et d’avoir plusieurs priorités qu’il souhaite finaliser sur la première année de son mandat : une charte de l’arbre à Aulnay et l’amélioration de la circulation douce à Aulnay-sous-Bois, en rendant plusieurs rues et avenues complètement piétonnes comme le Boulevard de Strasbourg ou une partie de la rue Anatole France.

Benjamin Giami futur adjoint à la culture

C’est aussi une autre surprise que personne ne pouvait prévoir : Benjamin Giami, principal opposant à Bruno Beschizza lors de la campagne des municipales 2020 à Aulnay, se voit attribuer le très convoité poste d’adjoint à la culture.

Bruno Beschizza a en effet été fort impressionné par le talent littéraire du jeune prodige politique lors de la campagne, avec un livre qui décrit son parcours, sa vision de la ville et ses projets. Ce n’est pas sans hésitation que M. Giami a accepté cette délégation étant donné la rivalité prégnante entre les deux hommes politiques. Mais selon le leader local de La République En Marche, l’intérêt local Aulnaysien primait sur les divergences d’opinion.

La principale mission que se voit attribuer M. Giami est de remettre en marche une politique culturelle plus ambitieuse et beaucoup plus en adéquation avec les attentes des Aulnaysiens. Une modernisation des bibliothèques de la ville et une festival local dont le nom ne nous a pas été dévoilé font partie de ses principales priorités.

Hervé Suaudeau rejoint le cabinet du Maire

C’est ici une énorme surprise non seulement pour le microcosme politique Aulnaysien, mais aussi pour la blogosphère locale dont fait partie notre site : Hervé Suaudeau, figure emblématique des blogueurs locaux, va rejoindre le cabinet du Maire en charge de superviser digitalisation de communication et des nouvelles technologies.

Pour un émolument qui ne nous a pas été communiqué, M. Suaudeau se voit confier la lourde responsabilité d’aider le personnel informatique de la ville à moderniser les infrastructures vieillissantes et de dématérialiser un maximum les canaux de communication standards. Sous la responsabilité directe de Bruno Beschizza et en travaillant de concert avec le DGS Philippe Palomo, Hervé Suaudeau entend mettre en avant ses connaissances informatiques et son expérience dans la communication digitale. Parmi ses principaux objectifs pour les 5 années à venir, M. Suaudeau nous confie vouloir piloter la bascule de toutes les stations de travail des employés communaux sous Linux et de déployer OpenOffice pour la productivité des fonctionnaires et contractuels. Il souhaite également piloter un projet visant à distribuer dans toutes les boites emails des Aulnaysiens le magasine municipale Oxygène tout en supprimant progressivement la version papier pour des raisons écologiques et économiques évidentes.

Toute la rédaction souhaite bonne chance à notre confrère, mais aussi aux deux leaders politiques concernés. Nous ne pouvons que saluer cet esprit d’ouverture voulue par Bruno Beschizza qui montre ainsi sa volonté d’union sacrée alors que la ville, et le monde toute entier, se trouve dans une situation jamais vue auparavant.

Victoire de Bruno Beschizza aux élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois dès le premier tour

Avec environ 58% des voix, Bruno Beschizza remporte facilement les élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois. Pas de second tour, le pouvoir de M. Beschizza semble plus que jamais renforcé dans la ville avec une opposition en déliquescence.

Résultats complets à venir dans quelques instants. 

Bruno Beschizza arrive largement en tête au premier tour des élections municipales à Aulnay-sous-Bois

Les premières estimations en provenance des premiers bureaux de vote à Aulnay-sous-Bois indiquent que Bruno Beschizza, le maire sortant, arrive largement en tête.  Il pourrait gagner dès le premier tour avec plus de 50% des voix exprimées. Un coup dur pour ses principaux adversaires.

Résultats détaillés à venir prochainement.

André Cuzon s’adresse aux amis d’Aulnay Bien Commun (ABC), du CADA ainsi qu’à Benjamin Giami pour battre Bruno Beschizza

Voici quelques éléments de réflexions concernant les municipales..

Votre démarche est très sympathique, cela me rappelle la liste citoyenne que nous avions fait en 1971 avec le PSU et Lutte Ouvrière après des luttes communes avec des comités d’usagers des transports en commun. Les sigles politiques étaient présents : le PSU avait des conseillers sortants…

Nous avions décidé de présenter la liste dans l’ordre alphabétique. !

Nous avions fait environ 10% des voix : après 68 c’était bien.

Aujourd’hui ce n’est pas facile de faire abstraction des partis politiques qui doivent avoir un rôle démocratique, surtout dans les villes importantes.

A Aulnay la municipalité sortante a « beaucoup péché » : racisme implicite par l’absence du FN et le maintien de l’opposition Nord-Sud, homophobie, piscine, parc Ballanger, pas de salles aux associations, pas de débat culturel, utilisation de l’argent public pour punir les opposants… j’en oublie.

La question de battre les sortants et de proposer une alternative est donc importante.

Personnellement l’union de toute l’opposition au centre et à gauche du parti du maire serait idéale sans exclusive à priori.

Et pourquoi pas ?

Mais au premier tour même, cela est mal parti.

Au second tour c’est indispensable, sauf à risquer de reconduire les sortants.
Les rencontres pour en discuter devraient se faire sans attendre le soir des élections.

Un accord pour accepter la tête de liste de la liste en  tête au premier tour et la proportionnelle des candidats sur la liste commune du deuxième tour serait importante y compris pour mobiliser les électeurs

Sur les programmes je ne vois pas de difficultés majeures…

Pour ma part je fais la proposition de deux  projets (deux ZAC ?) :

 un autour de la future gare de la ligne 16 pour reporter les zones industrielles existantes si possible sur la zone PSA et laisser la place à un quartier proche de la nouvelle gare (et de la piscine ! et du vieux pays).

 et un autre autour de la gare RER B pour densifier au nord, au sud et au-dessus de la gare : terrains SNCF, parking Dumont, quartier entre mairie et gare…

Le franchissement  des voies ferrées comme à Pleyel pourrait aussi mieux réunir enfin les quartiers de la ville.

Evidemment ces projets doivent être co-construits.

Ils doivent aussi être proposé au territoire « Paris Terres d’envol » : la centralité de la gare RER B doit être affirmée.

Ces propositions peuvent être faite sans délais d’ailleurs pour éviter l’électoralisme et peut même être proposée à l’ensemble des candidats.

Elle vise aussi à rapprocher les différents quartiers tant au nord qu’au sud.

Elle vise enfin à permettre un débat public de qualité respectueux de tous au lieu des rapports trop agressifs depuis trop longtemps : même la campagne électorale doit être respectueuse.

La démarche d’Aulnay Bien Commun (ABC) est intéressante mais dans une grande ville ce n’est pas simple de recueillir largement l’avis du maximum de personnes et il me parait indispensable que la première année de mandat permette un débat approfondi.

D’autres listes « risquent » d’être présentes. L’inconnue du deuxième tour est à analyser sans délai.

Refus d’être présent, volonté de se maintenir coûte que coûte, recherche de se réunir pour battre une droite qui a le privilège à Aulnay d’avoir tout l’électorat de l’extrême droite au premier tour il faut ouvrir les yeux et en parler…

Cordialement à tous.

Source : André Cuzon

Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, revient sur le discours d’Emmanuel Macron sur le Coronavirus

Madame, Monsieur,

Chère Aulnaysienne, Cher Aulnaysien,

Depuis plusieurs semaines, notre pays fait face à la propagation d’un virus, le Covid-19, dont la contagiosité est très élevée. Alors que l’inquiétude augmente dans notre pays, et après avoir consulté la communauté scientifique et médicale, le chef de l’Etat a souhaité s’adresser hier soir à nos compatriotes dans une allocution   solennelle.

Le Président de la République a confirmé le maintien de l’élection municipale. En effet, il a rappelé que « rien ne s’oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes ». Il a redit la confiance qu’il porte aux maires et aux agents de la fonction publique pour organiser ce scrutin. La Ville d’Aulnay- sous-Bois, en lien constant avec les services de l’Etat, a mis tout en oeuvre afin de garantir le bon déroulement des opérations électorales.

Ce dimanche, vous aurez donc à voter pour le premier tour des élections municipales. Conformément aux consignes gouvernementales, la Ville d’Aulnay-sous-Bois avait déjà mis en place des mesures exceptionnelles   :

  • la disposition des bureaux de vote a été repensée afin de sécuriser le cheminement, matérialisé au sol, en faisant respecter une distance de sécurité entre chaque votant ;
  • le stylo que vous utiliserez pour émarger sera préalablement désinfecté avant chaque usage ; vous pourrez aussi utiliser votre propre stylo, sous réserve qu’il soit de couleur noire pour le premier tour ;
  • du gel hydroalcoolique sera aussi mis à votre disposition, avant et après le vote ; l’ensemble des bureaux de vote seront désinfectés.

Le Président de la République a aussi annoncé de nouvelles consignes renforcées pour l’organisation du scrutin :

  • nos aînés et les personnes atteintes de maladie chroniques pourront ainsi voter de façon prioritaire afin d’attendre le moins Je compte sur votre bienveillance et votre compréhesion pour la bonne mise en oeuvre de ces mesures à l’égard des personnes les plus sensibles.
  • une attention particulière sera aussi portée pour que les files ne se constituent pas. Les distances de sécurité seront ainsi assurées ;
  • les gestes barrières et recommandations sanitaires seront rappelés à l’entrée et les membres des bureaux devront veiller à leur plus grand

Tels sont les éléments que je suis en mesure de vous communiquer à l’heure actuelle. D’autres mesures ont été annoncées, notamment concernant les établissements scolaires et les crèches. Je ne manquerai pas de vous tenir informés des nouvelles consignes de l’Etat au fur et à mesure qu’elles nous parviennent. Vous pouvez compter sur mon engagement, comme sur celui des services de la Ville d’Aulnay-sous-Bois, afin d’assurer la sécurité et la santé de tous.

Source : communiqué Bruno Beschizza via son association de soutien

Résultats de la consultation : Pour qui irez-vous voter aux municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois ?

Ce soir s’achève la campagne pour le 1er tour des élections municipales 2020. Le blog Aulnaycap, totalement neutre et indépendant, n’a pas ménagé ses efforts pour permettre aux Aulnaysiens – et pas seulement – d’en savoir plus sur les listes, les candidats, les programmes. Aulnaycap a été le seul blog transparent et ouvert à toutes les sensibilités avec l’interview des différents candidats (seul 1 a refusé), la diffusion des tracts et la volonté à tout un chacun de s’exprimer au travers des commentaires.

Aulnaycap a aussi été le seul blog à vous proposer une consultation pour le 1er tour des élections municipales 2020 à Aulnay-sous-Bois. Vous avez été 266 votants uniques à y participer.

Au regard des résultats, 4 listes semblent prendre le dessus :

  • En tête arrive Vivre Aulnay avec Bruno Beschizza, 23,68% des voix
  • Arrive ensuite Aulnay En Commun avec Alain Amédro, 22,56% des voix
  • Aulnay plus fière, plus forte avec Benjamin Giami, 18,8% des voix
  • Démocratie représentative avec Raoul Mercier et Hadama Traoré, 15,79% des voix.

  Bien entendu, il s’agit de l’avis d’une petite partie de notre audience qui a souhaité se prêter au jeu. Cela montre que nos lecteurs sont de toutes tendances.

Ci-dessous les résultats : 

Hadama Traoré porte plainte contre le maire d’Aulnay-sous-Bois pour avoir perdu sa page Facebook

Le 7 mars 2020, Bruno BESCHIZZA, le maire sortant de la ville d’Aulnay-sous-bois, qui est candidat et chef de file sur une liste LR, a instrumentalisé et endoctriné deux frères de coeur dans une bassesse politique honteuse. En effet, ils ont fait fermer notre outil de travail, et la page Facebook du peuple qui se nommait « la révolution est en marche nationale« . Cette page avait plus de 40.000 followers et plus de 10 millions de vues.

Depuis le 10 mars 2020, nous avons plus de nouvelle de Valentin BREBAN. Afin de se protéger, nous étions dans l’obligation de nous protéger et de porter plainte (voir photos). Si vous avez des nouvelles de Valentin BREBAN hésitez pas à nous contacter au 0631073728.

La politique politicienne use de tous les moyens pour arriver à leur fin. La majorité silencieuse a le devoir de se faire entendre ce dimanche 15 mars 2020. Ne votez pas pour nous. VOTEZ pour vous. Amour, paix et dignité. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré

 

 

L’AFOC et une partie de l’OPH en campagne pour Bruno Beschizza aux municipales à Aulnay-sous-Bois

Un tract de l’AFOC a été envoyé aux locataires de l’OPH Aulnay. Ce tract encense Séverine Maroun et Bruno Beschizza.

La conseillère municipale Patricia Drode siège à l’AFOC et semble avoir convaincu cette association de défense des locataires dans son combat. 

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Le marcheur Abdel Benjana poignarde dans le dos Benjamin Giami et soutient le maire sortant d’Aulnay-sous-Bois

Si Abdel Benjana a prêté allégeance à Emmanuel Macron, il a décidé de ne pas soutenir la liste pourtant soutenue par LREM (celle de Benjamin Giami), mais bel et bien celle de Bruno Beschizza (LR).

Désaccord entre les deux hommes. Accord tacite avec le maire pourtant plus proche de Nicolas Sarkozy que d’Alain Juppé ? Tout est écrit dans le tract que vous pouvez découvrir ci-contre (source : page Facebook #SLAPC).

Article du Parisien : Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, porte plainte

Madame, Monsieur,

À quatre jours du 1er tour des élections municipales, Le Parisien publie un article intitulé « Aulnay : enquête ouverte sur la vente du château appartenant à la ville ».

Cet article affirme que la ville aurait revendu un bien en sous-estimant volontairement sa valeur pour faire un cadeau à l’acheteur parce qu’il est entrepreneur de la ville.

Cet article n’est qu’un tissu de mensonges uniquement destinés à salir.

  1. Quand elle achète ou vend un bien, la ville est tenue de consulter les services de « France Domaines », organisme d’Etat, placé sous l’autorité du préfet. Ces services évaluent, eux, la valeur du bien.
  2. Les services de la ville ont strictement respecté toutes les procédures légales et règlementaires.

Les Domaines ont fixé le prix à 281.000€. Ils ont réalisé cette estimation au regard de plusieurs éléments :

  • « Le pavillon principal est inoccupé et abandonné depuis plusieurs années. Par le passé il fut squatté et dégradé par cette occupation sauvage. Une réhabilitation complète doit être entreprise avant toute habitation paisible : menuiserie, isolation, plomberie, chauffage, électricité, toiture, sanitaire… »
  • « Ce bien a subi une dépréciation importante de sa valeur en raison de son état d’abandon. De plus, ce pavillon est identifié comme bâtiment remarquable au titre de l’article L137-7 du Code de l’Urbanisme.

En conséquence, il doit être réhabilité malgré son état actuel de dégradation. »

Le bien a été vendu à l’acquéreur qui a fait la meilleure offre à 290.000€, avec obligation « de ne pas diviser le terrain, de ne pas démolir cet ensemble immobilier, de préserver les arbres protéger au PLU, d’entretenir le patrimoine bâti ». Nous avons protégé le patrimoine historique d’Aulnay.

  •  Toutes ces opérations ont été officialisées dans une délibération du 23 septembre 2015 adoptée à l’unanimité du Conseil municipal.
  • Pour rappel : dans une délibération du 27 septembre 2012, présentée par mon prédécesseur, ce bâtiment était évalué à 290.000€.
  • L’ensemble des éléments administratifs et juridiques du dossier ont été communiqués au journaliste qui n’a pas voulu en tenir compte.

Dans cette campagne électorale, rien ne me sera épargné : insultes, menaces, tracts anonymes…
Vous me connaissez. Je suis un mari et un père de famille. Je suis un homme d’engagement. J’ai consacré ma vie au service de mon pays, la France. D’abord à l’armée, ensuite au sein de la Police nationale et maintenant en tant qu’élu, maire de notre belle ville d’Aulnay-sous-Bois. Je me suis toujours consacré avec passion au service de mes concitoyens.

Je suis un homme de convictions. Vous connaissez mes valeurs. Les valeurs d’un homme de droite, d’un républicain, qui aime son pays. Un homme qui croit au mérite, à la générosité, à l’autorité, à la liberté, à l’équité… Un homme qui croit à la loyauté, à la fidélité.

C’est sans doute cela qui doit déplaire à ce journaliste qui accorde du crédit à un ex-agent de la ville que j’ai fait révoquer et condamner. Pourtant, en janvier dernier, il écrivait que cet individu « était poursuivi pour apologie du terrorisme dans l’affaire Harpon », l’assassin de la Préfecture de Police de Paris. Cherchez l’erreur !

Je pose la question : pour qui roule ce journaliste du Parisien ? Ce journaliste dont les articles sont systématiquement salués par l’opposition. Ce même journaliste qui prend parti sur les réseaux sociaux contre des élus de la majorité. Ce journaliste s’est visiblement senti investi d’une mission de premier opposant politique au mépris du seul arbitre qu’est le suffrage universel.

Une campagne des municipales n’autorise pas tout. Je ne resterai pas sans réagir face à des allégations mensongères et diffamantes, exhumées opportunément à quelques jours du premier tour de l’élection municipale.

Je ne laisserai pas salir la ville, la mairie, la probité de ses agents. Je ne laisserai pas salir mon honneur. J’ai décidé de saisir la justice et d’engager des poursuites pour mettre un terme à ces calomnies.

Soyez assurés de ma détermination à poursuivre mon action à votre service. Ensemble, nous allons continuer à faire de grandes et belles choses pour Aulnay.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes salutations distinguées.

Bruno BESCHIZZA
Maire d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :