Archives du blog

Raoul Mercier apporte son soutien à Sylvie Billard et tire à boulets rouges sur les élus Aulnay En Commun

Le torchon brûle entre Sylvie Billard, ex-membre du groupe Aulnay En Commun au conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois et aujourd’hui conseillère municipale indépendante de la société civile, et ses anciens collègues. Après un conseil municipal où elle dénonça sa mise à l’écart et les pressions exercées sur elle par plusieurs élus Aulnay En Commun, ces derniers ont répliqué en affirmant que Sylvie Billard voulait faire cavalier seul, pointant son incapacité à travailler en équipe. De plus, les élus Aulnay En Commun ont affirmé que Sylvie Villard avait été exclue de l’association CADA, alors qu’un militant prétend dans le même temps que Sylvie Billard serait sur le point de rejoindre la majorité municipale.

Face à ces attaques, Sylvie Billard nous affirme vouloir rester indépendante, au service des Aulnaysiens. Elle obtient de plus un soutien de taille en la personne de Raoul Mercier, ancien adjoint au Maire (2008-2011), ancien président de l’association CADA et chevalier de l’ordre national du Mérite.

Des réunions mascarades chez Aulnay En Commun pour désigner les colistiers

Raoul Mercier est bien connu pour ses prises de position humaniste et pour avoir mené l’association CADA comme véritable interlocuteur avec la municipalité sur des sujets de fond. Pour M. Mercier, les valeurs portées par les associations CADA et Aulnay Bien Commun on été trahies par les « apparatchiks » qui ont envahi les instances dirigeantes d’un Parti Socialiste qu’il avait fui en 2014, après avoir fait loyalement campagne.

Il souligne l’efficacité de Sylvie Billard au sein de l’association CADA qui devait apporter un nouveau souffle démocratique dans la ville. M. Mercier souligne également la contribution de Sylvie Billard sur le manifeste  » SERVIR AULNAY » que les soi-disant amis ont bafoué, 
préférant tout réinventer lors de réunions-mascarades uniquement destinées à camoufler l’entente déjà signée entre les partis verts, rouges et roses. M. Mercier affirme également que ces hommes et femmes politiques ont « osé pousser l’hypocrisie jusqu’à vouloir masquer leur appartenance derrière le slogan participatif et citoyen« .

Pour Raoul Mercier, Sylvie Billard est la seule élue citoyenne des Aulnaysiennes et Aulnaysiens, grâce à son excellent travail que tout le monde le reconnaîtra bientôt.

Enfin, Raoul Mercier regrette qu’après avoir financé le cercle pour l’édition du manifeste réalisé à 90% par Sylvie Billard et lui-même, il eut été contraint de démissionner. Il rappelle avoir payer la conférence de presse au Novotel en septembre 2019 pour un montant minimal de 4000€ sans le moindre remerciement de ses pairs.

PASCAL AFFI N’GUESSAN invité de CADA à Aulnay-sous-Bois

Affi N’Guessan- invité par CADA a brossé un panorama sur I’évolution de la démocratie en Afrique sub-saharienne. Plus de 50 personnes participaient à cette conférence enrichissante au cours de laquelle le président du Front Populaire lvoirien a fait un exposé remarquable et répondu aux nombreuses questions posées par la salle avec précision, sincérité et talent.

L’ancien premier ministre ivoirien se veut confiant quant à I’évolution démocratique et écologique de I’Afrique. Grâce aux coopérations et aux mutualisations qui se mettent en place, la Démocratie avance et deviendra inéluctable pour Ie continent.

II exhorte les français d’origine africaine à s’engager dans le débat politique tant pour eux-mêmes et leur culture personnelle, que pour faciliter leur intégration en France à laquelle Ia république française ne peut échapper. Enfin pour I’Afrique qui a besoin de leur compétence, surtout s’ils acceptent de revenir au pays un jour.

II préconise que se développe Ia coopération décentralisée pour aider I’Afrique dans son développement. En ce sens, il rencontre Ia totale adhésion de CADA qui Ia prône ardemment dans son manifeste « SERVIR AULNAY-SOUS-BOIS ».

Pascal Affi N’Guessan repart en Côte d’ivoire pour y préparer I’élection présidentielle de 2020, qui constituera un test décisif pour la Démocratie. Si elle se déroule dans un climat apaisé, comme il le souhaite et pour lequel il oeuvre au quotidien, alors la réconciliation nationale pourra s’accomplir et Ia Côte d’Ivoire retrouvera une aura dans le concert des nations.

Source : communiqué CADA

Manifeste du CADA qui alerte sur le manque de démocratie participative à Aulnay-sous-Bois

Le CADA vous remercie d’avoir participé à la conférence de presse de lancement de « Servir Aulnay-sous-Bois* » dont vous trouverez en pièce jointe le compte-rendu validé par l’ensemble des intervenants.

Les objectifs de la conférence de presse étaient de promouvoir les propositions issues de 5 années de pratiques participatives sur la ville et d’initier dans la perspective des municipales une dynamique auprès de l’ensemble des forces vives pour que la démocratie participative devienne la future gouvernance de notre ville.

Parce que l’heure est grave. Jamais la démocratie n’a été à ce point menacée. Jamais l’aspiration à la démocratie directe n’a été aussi forte. Jamais la nature n’a connu un tel effondrement du vivant.

Parce que nul parti n’est en situation de prendre le leadership dans le cadre de cette campagne municipale.

Parce que CADA œuvre depuis 5 ans sur la ville au renouvellement des pratiques démocratiques, CADA appellent les républicains, laïcs, démocrates et sociaux convaincus et honnêtes à se réunir au-delà des clivages partisans pour concevoir et mettre en œuvre – via la démocratie participative à laquelle les aulnaysiens aspirent tant – un programme réaliste et ambitieux au service de l’intérêt général et du bien-être des habitants.

Les habitants et les associations doivent être au rendez-vous, tout comme les partis politiques -toujours convalescents- qui doivent accepter d’être en appui -et non plus à l’initiative- de cette dynamique nouvelle.

Nous vous invitons à nous contacter pour prendre rendez-vous dans les semaines et les mois qui viennent, pour que vive la démocratie.

Ce manifeste est disponible chez « Folies d’encre  » 

Ci dessous, le compte rendu de la dernière réunion: Manifeste CP discour V2

Source : Sylvie Billard, Secrétaire générale de CADA

Le CADA veut inspirer les candidats aux municipales à Aulnay-sous-Bois et critique l’action du maire sortant

Le Cada, qui revendique plusieurs centaines de sympathisants, publie 85 pages de propositions pour nourrir le débat politique.

Soulever les problèmes, mais aussi proposer des solutions « non partisanes », insiste Sylvie Billard, coordinatrice du Cercle amical démocratique aulnaysien (CADA). Cette association locale publie un « Manifeste pour servir Aulnay-sous-Bois ».

Un document de 85 pages, fruit d’une centaine de réunions, qui, à six mois des municipales, veut « nourrir » le programme des candidats. Et pourquoi pas, appuyer la création d’une liste issue de la société civile.

Les pratiques municipales épinglées

Une réunion de présentation de ce manifeste s’est tenue mercredi, devant une cinquantaine d’acteurs locaux – associatifs, entrepreneurs, habitants… – et le maire Bruno Beschizza (LR), présent malgré la visite de deux ministres ce jour-là, ainsi que d’Evelyne Demonceaux, élue d’opposition PS. Sans broncher, l’édile a écouté les membres du Cada tirer à boulets rouges sur « le manque de démocratie participative sur la ville » et les « pratiques municipales à repenser complètement ».

Mais au-delà de la critique, l’association a aussi formulé une longue liste de propositions, sur les thèmes, pêle-mêle, de la transparence municipale, de la nécessaire participation des habitants aux décisions, de la sécurité, l’emploi, l’urbanisme, l’écologie…

«Décisions concertées avec les habitants »

« Au cœur du combat du Cada : la démocratie participative, la participation des habitants à la prise de décisions », rappelle Sylvie Billard, qui regrette, s’agissant de la municipalité actuelle, « que les décisions ne soient pas assez concertées avec les habitants ».

Là-dessus, l’association propose par exemple la mise en place d’une « évaluation citoyenne de mi-mandat », qui permettrait de réorienter l’action municipale au bout de trois ans, en lien avec les conseils de quartier, de jeunesse et des seniors. Autres idées : multiplier les référendums locaux, les budgets participatifs, ou encore la création d’ateliers de coconstruction des services publics.

Source et article complet : Le Parisien

Soirée débat CADA sur le transport et le développement durable le 1er juin à Aulnay-sous-Bois

L’association CADA vous convie à un débat sur le transport et le développement durable le vendredi 1er juin de 19h30 à 22h00 à la salle Dumont (Boulevard Galliéni à Aulnay-sous-Bois).

Atelier-Débat du CADA à Aulnay-sous-Bois le 6 avril : « Développer l’économie locale »

L’association CADA vous invite à un débat sur l’économie le vendredi 6 avril, 19h30, au sein de la salle Dumont (12 boulevard Galliéni, Aulnay-sous-Bois). 

Les intervenants tenteront de répondre à plusieurs questions :

  • Quels sont les irritants rencontrés par les acteurs économiques et comment une ville doit y répondre ?
  • Comment rendre la ville d’Aulnay-sous-Bois attractive pour donner envie aux entreprises de rester ou de venir ?
  • Quel positionnement stratégique pour un développement dynamique, innovant et résilient de la ville d’Aulnay-sous-Bois par rapport à son territoire d’implantation ? 

Le tout sera suivi d’un pot de l’amitié.

Compte-rendu complet de l’Atelier-Débat Agir pour l’Emploi à Aulnay-sous-Bois et ailleurs

L’atelier-débat organisé par CADA le 16 février a été apparemment un grand succès. Cet atelier a été animé par :

  • Frank Cannarozzo, 2ème adjoint au maire en charge des grands projets, de l’emploi et des entreprises à Aulnay-sous-Bois
  • Annette Terrien Leflamand, Directrice de l’ESAT/SAS Toulouse Lautrec d’Aulnay-sous-Bois
  • Réza Painchan, Secrétaire Général de l’union départementale de FO en Seine-Saint-Denis
  • Florent Druelle, Directeur Général de O’Parinor

Pour obtenir le compte-rendu, cliquer ici.

Atelier Débat Agir pour l’emploi à Aulnay – Report au 16/02 salle Gainville pour cause de mauvaise météo

La réunion CADA initialement prévue ce soir est décalée le vendredi 16 février pour cause de mauvaise météo. Cet atelier sur l’emploi à Aulnay-sous-Bois aura toujours lieu salle Gainville (rue de Sevran à Aulnay), de 19h30 à 22h30.

Atelier-Débat CADA sur Agir pour l’emploi à Aulnay-sous-Bois le 9 février

L’association CADA vous invite à l’Atelier Débat « Agir pour l’emploi à Aulnay » le 9 février à 19h30, à la Bourse du travail 19 rue Jacques Duclos à Aulnay.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Voeux CADA et invitation à l’Atelier-Débat du 9 février sur Agir pour l’emploi à Aulnay-sous-Bois

L’association CADA vous souhaite ses vœux pour cette année 2018 et vous invite à son atelier-débat du 9 février, 19h30, à la bourse du travail (19 rue Jacques Duclos, 2ème étage, Aulnay-sous-Bois).

%d blogueurs aiment cette page :