Archives de Catégorie: International

Covid-19, le sous-variant Omicron BA.5 pas si dangereux que ça ?

Depuis plusieurs semaines, certains médias sombrent dans le catastrophisme avec la recrudescence des contaminations du Covid-19. En effet, une grande partie de l’Europe semble confrontée à une nouvelle vague, et certains parlent de nouvelles restrictions, d’une campagne de vaccination à marche forcée, voire au retour du pass vaccinal.

Loin de ce catastrophisme, en analysant les courbes en Afrique du Sud (pays où sont originaires ces sous-variants), on ne remarque pas une surmortalité :

Evolution décès en Afrique du sud des moins de 60 ans. Les traits en pointillés correspondent aux projections basses et hautes. Le trait vert clair ce à quoi s’attendait les démographes

Le premier pic (trait vert foncé) correspond à la souche originale du virus, le second au variant Beta, le troisième au variant Delta, le petit sursaut du 4e au variant Omicron. On constate que depuis, la courbe reste légèrement au-dessus de la mortalité moyenne attendue, tout en restant inférieure à la projection haute. Malgré la forte contamination, pas de surmortalité apparente.

Celles et ceux qui ne connaissent pas l’Afrique du Sud diront que c’est un pays jeune, avec une faible densité de population. Mais leur ignorance leur fait oublier que :

  • L’Afrique du Sud est l’un des pays où la séropositivité est la plus forte (système immuniataire défaillant)
  • L’Afrique du Sud a de nombreux « townships » où la densité de population est très importante
  • Si l’Afrique du Sud a de très bons hôpitaux, de nombreux endroits en sont dépourvus, et des Sud-Africains ont des soins bien moins importants qu’en France

Alors, faut-il vraiment s’inquiéter de cette nouvelle vague ?

Avant la remise en place du pass vaccinal et de l’obligation de se vacciner, pourquoi ne pas voyager ?

Si nous ne sommes pas encore revenus au « monde d’avant » et que quelques restrictions subsistent, les Français vont pouvoir respirer et commencer à planifier les vacances, les voyages avant que le pass vaccinal ne soit de nouveau activé. Vous pouvez bien entendu voyager en France avec de nombreuses destinations de choix comme visiter la vallée de la Dordogne, la ville de Châtellerault, la cascade du Mont Doré en Auvergne, ou bien d’autres régions Françaises.

Mais si vous souhaitez un dépaysement et sortir de France pour plus de sensations, vous pouvez également visiter l’Autriche avec ses montagnes et ses villes qui ont gardé toute leur authenticité, ou bien vous rendre au Portugal pour respirer cet air si particulier de l’Atlantique. Bien entendu, si vous souhaitez voyager à l’étranger, mieux vaut vous prévenir qu’il vous faudra parler au minimum l’anglais, devenue langue universelle par défaut. Il est très rare de trouver des personnes qui parlent le Français dans des pays qui ont une langue maternelle différente, au contraire de l’Anglais qui est enseigné partout à l’école.

Vous pouvez vous rendre également dans un pays en dehors de l’Union Européenne, mais sachez que, sauf en cas d’accords bilatéraux, il vous faudra un visa pour aller voyager dans l’un de ces pays, visa qui est valable généralement pour une durée d e3 mois. Si vous souhaitez visiter les grandes pyramides, il vous faudra un visa pour aller en Egypte, par exemple. Il faut vous y prendre longtemps à l’avance pour éviter les problèmes administratifs, et vous assurer d’avoir un passeport valide pour obtenir ce visa.

Pour visiter certains pays en Afrique et en Asie, des vaccins vous seront demandés. Le vaccin contre la fièvre jaune et le traitement contre le paludisme sont obligatoires pour vous rendre en Afrique Centrale, ou votre voyage sera impossible à effectuer.

Voyager à l’étranger, c’est aussi bien comprendre les us et coutumes des pays, des cultures, des peuples. C’est aussi une occasion de prendre connaissance des différences et des difficultés que peuvent rencontrer les populations. En tant que touriste Français, il vous faudra faire preuve d’humilité, de pragmatisme, parfois de patience et de compréhension pour que votre voyage soit pleinement apprécié.

Voyager à l’étranger, c’est aussi se préparer au niveau de la logistique, mais aussi au niveau du mental. Les différences de culture, le manque d’infrastructure dans certains pays et d’autres particularités vous imposeront une préparation qui ne doit rien laisser au hasard. N’oubliez pas également, en plus des coûts relatifs au voyage et à l’hébergement, de prendre en considération tout ce qui se rapporte aux frais de bouche, aux loisirs. Et dans certains pays comme le Canada, le pourboire est de facto obligatoire, chose qui peut apparaitre comme insensée dans un pays comme la France.

Alors, prêt à voyager et à profiter de la vie avant que les restrictions sanitaires ne s’imposent à nouveau ? A vous de faire le bon choix et de vivre l’instant présent. Le monde d’avant ne sera d’ici quelques années qu’un lointain souvenir que l’on pourra raconter à nos enfants et à nos petits-enfants.

Source : contribution externe

Journée d’hommage aux victimes du terrorisme à Aulnay-sous-Bois

En ce 11 mars, journée d’hommage aux victimes du terrorisme, le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a tenu à rassembler les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens dans le hall de l’Hôtel de Ville. Une pensée pour nos forces engagées chaque jour pour nous protéger.

La Mairie de Paris débloque un million d’euros pour les réfugiés ukrainiens, et Aulnay-sous-Bois ?

Une enveloppe d’un million d’euros a été débloquée par la Ville de Paris afin de venir en aide aux réfugiés ukrainiens. Celle-ci est destinée « aux ONG, associations et acteurs de terrain qui organisent la collecte et l’acheminement de produits de première nécessité en Ukraine ou dans les pays frontaliers, et préparent l’accueil des réfugiés à Paris« , annonce ce mardi Anne Hidalgo dans un tweet. Ainsi, 10 000 m² de locaux seront mis à disposition pour abriter les activités associatives et permettre le stockage de dons.

Source et article complet : France3

La ville d’Aulnay-sous-Bois solidaire de l’Ukraine face à l’invasion de la Russie

Suite aux nombreuses demandes d’édiles le préfet à fait parvenir un courrier aux élus.

En solidarité avec le peuple Ukrainien, la Ville d’Aulnay-sous-Bois contribuera aux dispositifs d’aide mis en place par le secteur associatif et l’Etat.

Hadama Traoré accusé par la Gauche wokiste d’Aulnay-sous-Bois d’être pro-Poutine

La guerre en Ukraine commence à faire des effets de bord sur le plan local à Aulnay-sous-Bois. Alors que le leader du mouvement La Révolution Est En Marche, Hadama Traoré, fustigeait les autorités Ukrainiennes sur le sort des citoyens étrangers bloqués à la frontière avec la Pologne, un « blogueur » proche de la Gauche Wokiste aulnaysienne accuse M. Traoré d’être favorable au président Russe, Vladimir Poutine.

Qu’en est-il exactement ? Hadama Traoré a bien critiqué les autorités Ukrainiennes, mais sur deux points seulement :

  • Le sort des étrangers d’Afrique bloqués par les autorités Ukrainiennes (seuls les femems et les enfants Ukrainiens sont prioritaires pour rejoindre la Pologne, la Moldavie ou la Hongrie) :

« En pleine guerre, il y a une différenciation de la misère par les origines via la couleur de peau.

Nombre de personnes en votant pour les LR, le Rassemblement National et le parti fasciste d’Éric Zemmour ne peuvent condamner ce genre de vidéos. Car ils prônent une restriction des droits des étrangers en France.
Cette guerre doit alerter tous les BANLIEUSARDS à changer leur ATTITUDE pour lutter face à la stigmatisation de nos quartiers et cités. Car un jour, ce genre de vidéos se feront en France (expulsions de logement, …).« 
  • La présence de forces néo-nazie (bataillon Azov) en Ukraine :

« Le nationalisme identitaire est le mal absolu de l’Homme. Regardez bien ce reportage. Et si on ne se réveille pas, tôt ou tard, les nationalistes identitaires prendront le pouvoir dans toute l’Europe. Et en France.

Le nationalisme identitaire est la forme autoritaire du capitalisme, à mediter.
Une pensée à toutes les victimes du nationalisme identitaires. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter »
Est-ce que M. Traoré a fait les louanges au président Poutine ? Pas vraiment. Le gros problème avec les mouvements Wokistes, c’est la vision binaire, manichéenne du monde qui nous conduit à des choix malheureux (non-vaccinés Covid traités de teubés et de complotistes, personnes contre les ONG complices des passeurs qualifiés de racistes, personnalités qui s’inquiètent des éléments d’extrême-droite en Ukraine considérés comme pro-Poutine…)

Pourtant le monde est bien plus complexe que cela et la simplification à outrance mène à des erreurs…

Les élus de Gauche à Aulnay-sous-Bois demandent au Maire d’accueillir des réfugiés Ukrainiens

@Daniel Mihailescu/AFP Via Getty Images

Monsieur le Maire,

Depuis quelques jours, la guerre est de retour en Europe. L’invasion de l’Ukraine par l’armée russe est grave et appelle notre solidarité pleine et entière avec le peuple ukrainien, premier victime de cette situation.

Partout en France comme en Europe, de nombreu.se.s citoyen.ne.s et gouvernements se sont ému.e.s du sort tragique des Ukrainiennes et des Ukrainiens. Ces dernièr.e.s quittent leurs pays afin de fuir la guerre déclenchée par le Président russe, Vladimir Poutine. Face au tragique des situations vécues, des images et des témoignages rapportés, il y a urgence à transformer l’émotion en action.

Au moment où de nombreuses collectivités locales s’engagent pour la paix, il est dommageable que la Ville d’Aulnay-sous-Bois ne participe a cet élan de solidarité. Cette absence de réaction va à l’encontre de la tradition humaniste de notre ville et de notre pays. La quatrième ville du département ne peut tourner ainsi le dos à la détresse de celles et ceux qui fuient la mort dans leur pays.

L’indifférence de la municipalité n’est pas a la hauteur de l’ambition d’une ville humaine, consciente de ses difficultés, mais qui ne perd pas de vue l’essentiel de son message.

La République, ce sont des valeurs à faire vivre au quotidien, et parmi celles-ci, la fraternité.

Il n’est pas trop tard pour agir. C’est pourquoi nous vous invitons ainsi a :

  • mettre en place les moyens concrets permettant l’accueil de réfugiés ukrainiens
  • soutenir les associations aulnaysiennes et citoyen.ne.s engagé.e.s
  • appeler la population à participer aux rassemblements exigeant la paix

De nombreux aulnaysiennes et aulnaysiens sont d’ores et déjà mobilisé.e.s dans cette démarche. II vous appartient d’engager l’ensemble des groupes constitués au Conseil Municipal, à être source de propositions comme nous le faisons, pour faire vivre la fraternité, la solidarité et la démocratie.

Dans l’attente d’une réponse nous vous prions d’agréer l’expression de nos salutations les meilleures.

Source : Oussouf SIBY Conseiller municipal, Conseiller territorial, Président du groupe des élu.e.s socialistes, communistes et citoyen.ne.s

Guerre en Ukraine, faut-il craindre une attaque nucléaire si la situation s’enlise ?

5 jours après le début des hostilités, le conflit entre la Russie et l’Ukraine a fait déjà plusieurs milliers de morts, sans oublier les dommages matériels énormes dans plusieurs villes où des combats de rue sont observés. Si les Russes sont parvenus à progresser, notamment au Nord, au Nord-Est et au Sud, la blitzkrieg n’a pas réellement fonctionné et les Ukrainiens, un moment pris par surprise, ont réussi à se regrouper et même, à certains endroits, à repousser les assauts Russes.

Alors que le président Russe Vladimir Poutine souhaite ouvrir des négociations avec son homologue Ukrainien, Volodymyr Zelenskyy, souhaite que ces négociations s’effectuent dans un pays neutre.

La menace de la dissuasion nucléaire

De nombreux pays ont apporté leur soutien aux Ukrainiens notamment en effectuant des livraisons d’arme antichar modernes. S’il n’y a pas officiellement de troupes étrangères qui combattent aux côtés des Ukrainiens, les armes commencent à venir, avec déjà des résultats sur le terrain (nombreux chars détruits).

Face à ce soutien, Vladimir Poutine a déclaré vouloir faire appel aux armes de dissuasion si des forces étrangères venaient à menacer la Russie. La Russie est une puissance nucléaire de premier plan, dispose de la bombe H (dont la Tsar Bomba, 3 000 plus puissante que la bombe A larguée sur Hiroshima en 1945).

Faut-il craindre une guerre totale, c’est à dire une guerre nucléaire ? C’est peu probable, la Russie se ferait tout de suite rayer de la carte, comme le reste du monde. Par contre il est probable que des conflits locaux en Afrique ou au Moyen-Orient se déclarent, entre états pro-Russes et états pro-Occidentaux.

Pourquoi la Russie a attaqué l’Ukraine ?

Si on savait que la situation se détériorait, peu de personnes savaient que la Russie allait oser franchir le Rubicon. Le président Russe évoque plusieurs raisons de cette attaque :

  • L’extension de l’Otan vers l’Est et ce malgré les garanties des USA dans les années 1990 de ne pas le faire. L’Ukraine souhaitait adhérer à l’Otan également
  • La politique Américaine et Européenne qui déstabilise plusieurs endroits du monde (Libye, Syrie, Irak…)
  • La présence de troupes néo-nazies en Ukraine comme le bataillon Azov

La vidéo de la déclaration de Vladimir Poutine est disponible ci-dessous :

 

Invasion de l’Ukraine par la Russie, combat près de la centrale de Tchernobyl où un dépôt radioactif a été détruit

@REUTERS/Gleb Garanich

Surprise et situation confuse sur le terrain en Ukraine : les troupes Russes ont lancé un assaut généralisé sur l’ensemble du front et progresse dans le Sud du pays depuis la Crimée et au Nord depuis la Biélorussie. Les troupes Russes progressent et auraient capturé plusieurs villes et aéroports, tandis que les troupes Ukrainiennes reculent.

Possible effet de bord qui pourrait toucher l’ensemble de l’Europe : des combats ont été signalés à Tchernobyl dans l’Ouest du pays où un dépôt de déchets radioactifs aurait été détruit. Il est possible qu’un nuage radioactif se forme et touche toute l’Europe.

Sur le terrain, l’Ukraine semble livrée à elle-même, personne n’osera affronter la puissante Russie.

Poutine reconnaît l’indépendance des Etats séparatistes russes en Ukraine, vers une guerre dangereuse ?

La situation s’envenime à l’Est de l’Ukraine puisque le président Russe Vladimir Poutine a annoncé à la télévision reconnaître officiellement l’état Russophone du Donbass, région occupée par les séparatistes. Après la Crimée annexée par la Russie, un nouvel Etat pourrait voir le jour en Europe, situé entre la Russie et l’Ukraine.

Face à cette déclaration, le président Français Emmanuel Macron a convoqué ce soir un Conseil de défense et de sécurité nationale. Si les états de l’Union Européenne ne font pas le poids face à la Russie, des sanctions économiques sont à prévoir.

Les Russes peuvent compter sur la jurisprudence du Kosovo, région qui appartenait à la Serbie et qui a déclaré son independance, indépendance reconnue par de nombreux états dont la France. Si une guerre totale n’est pas à l’ordre du jour, un conflit local n’est pas à exclure, même si l’Ukraine ne résisterait pas longtemps à un assaut Russe.

%d blogueurs aiment cette page :