Publicités

Archives de Catégorie: International

L’attente angoissée d’une sœur d’une femme djihadiste et de son enfant en Syrie pour un retour à Aulnay-sous-Bois

@Le Monde

A Aulnay-sous-Bois, Sarah attend le retour de sa sœur et de son neveu âgé de 5 ans, actuellement dans le camp d’Al-Hol, en Syrie.

A Aulnay-sous-Bois, la chambre de Mohamed (tous les prénoms ont été modifiés) est presque terminée. Il ne manque plus que lui. A la hâte, Sarah a repeint les murs en blanc et commandé un lit superposé. Surtout, elle a acheté une myriade de jouets pour son neveu qu’elle n’a jamais vu, mais dont elle sait tout. Elle espère son arrivée, elle ne sait trop quand.

Mohamed est né à Mossoul, un 12 novembre 2015, la veille des attentats de Paris et Saint-Denis. Il a aujourd’hui 3 ans et n’a connu que la guerre. Pendant deux ans, sa mère, Soraya, une Française de 35 ans originaire des Hauts-de-Seine, l’a trimballé avec elle entre l’Irak et la Syrie au gré des avancées et des reflux de l’organisation Etat islamique (EI). Le 4 février, la mère et son fils ont fini par rejoindre, avec la petite Zayneb, une orpheline de 5 ans adoptée par Soraya, le camp kurde d’Al-Hol, dans les collines du nord-est syrien, avec l’espoir d’être rapatriés par l’Etat français, laissant derrière elle quatre années de vie sous le califat.

Source, image et article complet : Le Monde

 

Publicités

Les vœux de l’association Amitié Palestine Solidarité le 18 janvier à Aulnay-sous-Bois

L’association Amitié Palestine Solidarité vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2019.

Amitié Palestine Solidarité a le plaisir de vous inviter à sa soirée des vœux le vendredi 18 janvier 2019 à partir de 19h00, Salle Gainville (22 Rue De Sevran 93600, Aulnay-sous-Bois).

Parking à proximité.

Cette soirée d’amitié et de solidarité sera l’occasion de présenter les projets de l’association et de ses partenaires
En présence de Lahouari El Kouradi et Pascal Gabay (le SZGAB) artistes, chanteurs et interprètes qui animeront la partie musicale et culturelle Vente solidaire de produits artisanaux palestiniens.

Buffet et Verre de l’amitié.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Les cours d’arabe à l’école Savigny à Aulnay-sous-Bois ont du succès, on refuse des élèves en fonction des origines

@SLAPC

Et si l’Arabe commençait à concurrencer l’anglais sur la scène internationale ? Alors que l’on pensait que la langue de Shakespeare était LA langue à maîtriser pour pouvoir faire une carrière brillante, de nombreux parents estiment que l’Arabe a une importance plus importante.

A l’école Savigny à Aulnay-sous-Bois, les cour du soir d’arabe  ont tant de succès que l’on interdit les élèves de CP qui n’ont pas cette langue comme langue maternelle. Et si la position de l’anglais devenait menacée ?

Soirée de solidarité avec la Palestine le 24 novembre au chalet du Vélodrome à Aulnay-sous-Bois

Amitié Palestine Solidarité organise le 24 novembre prochain une après-midi et une soirée de solidarité. 

L’après-midi sera consacrée à des tables rondes sur le thèmes des solidarités avec la participations d’associations, de syndicats et de citoyens.

La soirée sera l’occasion d’un concert avec plusieurs artistes en solidarité avec la Palestine et les enfants de gaza.

Ces deux événements s’inscrivent dans le Festival des Solidarités 2018

Pour plus d’information, cliquer sur l’image ci-contre.

La billetterie est ouverte en prévente jusqu’au 12 novembre: Concerts + boisson + assiette palestinienne pour 12 euros. Apres cette date sur place 15 euros.

Attention limitation à 100 participants (organisateurs compris)

Pour réserver vos billets, écrire à amitiepalestinesolidarite@outlook.fr ou téléphoner au 07.86.16.26.13

Développer son business à l’international c’est possible en traduisant vos documents correctement

De nombreuses entreprises voient le jour en Seine-Saint-Denis, dans des incubateurs notamment. Que ce soit pour développer des services ou mettre en valeur des produits, les différentes collectivités locales n’hésitent plus à aider les investisseurs et nouveaux chefs d’entreprise, dans un département où le taux de chômage est bien plus élevé que la moyenne nationale.

Si de nombreuses entreprises se concentrent sur le marché local, l’extension de la zone de chalandise ne peut se faire qu’en ciblant des client à l’international, en respectant les règles d’import/export et en se différenciant d’une concurrence de plus en plus rude. De nombreux talents existent dans le département, poussés par un certain dynamisme et une imagination débordante. Or, pour se développer à l’international, il est nécessaire soit de maîtriser la langue locale, soit homogénéiser ses documents dans la langue du business par excellence : l’anglais. Celles et ceux qui souhaitent se concentrer sur le marché européen ne doivent pas non plus ignorer l’Allemand (l’Allemagne est le principal moteur économique de l’Europe), et l’Espagnol, qui offre des débouchés importants.

Pour ce faire, les entreprises peuvent faire appel à agence de traduction pour obtenir des documents de qualité professionnelle. Cela peut inclure tout document marketing ou commercial qui présente un produit ou un service, mais aussi des documents contractuels. Une bonne connaissance des lois locales mais aussi des clauses correctement traduites permettront de faciliter les échanges avec les entités juridiques des clients avec lesquels on souhaite développer les affaires.

Autre point de plus en plus important pour les entreprises qui souhaitent développer leurs affaires à l’internationale : disposer d’un site internet correctement traduit en anglais, ou toute autre langue de pays que l’on souhaite cibler. Il ne suffit pas en effet de
traduire vos documents pour espérer pouvoir cibler un pays en particulier. Avoir un site internet comme véritable vitrine tournée à l’international, mais aussi comme véritable moyen de nouer des contacts et de transformer des visiteurs en potentiels client, est essentiel. Le site doit également disposer des optimisations SEO qui lui permettent de sortir en tête des recherches Google ou autres sur des mots-clés définis, en utilisant les techniques du Web que seuls les gourous ou les agences Web professionnelles sont capables d’appliquer de manière juste et naturelle.

Parce qu’il est aujourd’hui plus facile d’établir des échanges commerciaux dans l’Union Européenne, la traduction des documents contractuels, commerciaux, mais aussi du site internet apparaît comme indispensable pour toute les sociétés qui ont vocation de se développer sur le marché commun.

Enfin, parce qu’établir des relations commerciales nécessitent souvent des échanges humains autour d’une table, n’hésitez pas non plus à faire appel à des interprètes capables de  vous traduire en direct les propos de vos potentiels clients. Parce qu’un quiproquo ou un contresens est vite arrivé, mieux vaut bien s’entourer lorsque l’on souhaite établir des affaires durables avec des clients qui ne parlent pas le français.

Si vous aussi vous avez récemment ouvert une entreprise dont une partie du chiffre d’affaires est tournée à l’international, n’hésitez pas en commentaire à témoigner de votre expérience et sur les obstacles que vous avez franchis notamment au niveau de la barrière de la langue.

Changement de lieu pour la soirée restitution Carnet de Voyage « Retour de Palestine » le 22 juin à Aulnay-sous-Bois

Attention en raison d’un événement indépendant de la volonté de l’association Amitié Palestine Solidarité, les organisateurs sont contraints de changer le lieu de la soirée rencontre débat : « Carnet de voyage Retour de Palestine« .

Celle-ci se déroulera :

SALLE GAINVILLE
22 rue de Sevran
93600 AUlnay-sous-Bois

Quand : ce vendredi 22 juin à partir de 19h.

Invitation soirée restitution Carnet de Voyage « Retour de Palestine » 22 juin 2018 à Aulnay-sous-Bois

Vous trouverez en cliquant sur l’image ci-contre l’invitation à la soirée débat « Retour de Palestine » qui aura lieu le 22 juin 2018 à partir de 19h00 à la salle Dumont à Aulnay-sous-Bois.

L’association Amitié Palestine Solidarité a invité Christophe Denantes, médecin anesthésiste, qui apportera également son témoignage sur la situation à Gaza où il vient d’effectuer une mission dernièrement.

La soirée se clôturera par un buffet solidaire et un moment artistique.

 

Vidéo : la vente de clémentines Israéliennes à Aswak Salam, magasin Halal à Aulnay-sous-Bois, cause la stupeur

Vidéo

Des internautes viennent de poster une vidéo virale montrant la vente de clémentines originaire d’Israël dans le magasin Aswak Salam à Aulnay-sous-Bois, situé non loin du H.Market dans la zone industrielle de la Fosse à la Barbière.

Des personnes appellent au boycott, rappelant la situation du conflit Israelo-palestinien.

Pour consulter la vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Animations en pied d’immeuble quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois en soutien aux enfants du Maroc

Ce samedi 7 avril, à partie de 13h00 la nouvelle place du marché de la Rose des 3000 (Rue Henri Matisse à Aulnay-sous-Bois), L’Espoir au Coeur de Mitry (ECM) et les Centres Sociaux d’Aulnay organisent des animations en pied d’immeuble. Au programme :

  • Structures gonflables
  • Maquillage
  • Stand restauration
  • Bingo
  • Présentation du projet de solidarité

La recette sera reversée au projet « Soutenons nos enfants au Maroc », qui a pour but de construire une bibliothèque dans une école défavorisée.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Quand la presse française précise l’origine raciale des victimes aux USA…mais pas en France

Stephon Clark

Les bavures policières aux Etats-Unis ne sont pas banales. 987 personnes ont été tuées par la police en 2017, dont une soixantaine n’était pas armée. La police outre-atlantique a bien plus de pouvoir que dans la plupart des pays Européen : la moindre consigne non respectée et après une sommation (voire deux en fonction des états), le policier est en droit de tirer.

Dernièrement, des policiers ont tué un jeune homme dans le dos : Stephon Clark était dans son jardin à Sacramento lorsqu’il a été abattu par une patrouille qui le croyait armé. En fait, il tenait un Smartphone et les agents ont cru qu’il était armé. C’est un fait divers banal au pays de l’oncle Sam, mais ce qui peut surprendre, c’est que que la presse française (Le Monde, Le Figaro et 20minutes pour ne citer qu’eux) se mettent à en faire une affaire raciale en précisant « jeune noir » ou « jeune afro-américain ». Pour information, sur les 987 personnes tuées par la police américaine l’an dernier, 23% sont des « afro-américains ».

Ironie ou pas, l’un des membres de la patrouille qui a tiré était lui-même « Afro-américain ». Ce triste fait divers montre à quel point la police là-bas est zélée et, au nom du principe de précaution, applique le « Shoot first ».

On en sait plus dans la vidéo disponible ici : il faisait sombre, le jeune homme était dans son jardin, la police tire et l’abat car dans la pénombre, l’iPhone a été confondu avec une arme. Ces agents devront répondre de leurs actes, mais il y a de forte chance qu’ils soient acquittés.

Est-ce une affaire raciste ? Peut-être, peut-être pas. Il s’agit vraisemblablement d’une violence policière américaine, si courante et banale. Les victimes sont de « toutes races » (au fait, on pensait que les races n’existaient pas ?). Un « homme blanc » (pour se mettre au niveau d’une partie de la presse française) en a fait les frais il y a quelques temps. La vidéo ci-dessous montre comment les policiers américains zélés n’hésitent pas à tirer au « moindre danger » (le jeune homme à moitié saoul ne faisait que remonter sa culotte qui descendait lorsqu’il a été abattu) :

Maintenant, en remontant un peu plus d’un an, quelques recherches assez édifiantes sur les articles de presse française montrent qu’il y a deux poids deux mesures : lors de l’affaire Théo, en reprenant le même ton employé que pour l’affaire Stephon Clark, on aurait pu s’attendre à : « Un jeune noir violemment interpellé par la police à Aulnay » ou même « Un jeune français d’origine africaine subsaharienne blessé par des policiers blancs à Aulnay ». Mais ce ne fut pas le cas. Jamais l’origine ethnique des individus n’a été mentionnée (sauf dans les commentaires, souvent malheureux). Ce qui prouve bien que la presse française saute dans la carte raciale…quand ça l’arrange !

%d blogueurs aiment cette page :