Archives du blog

Nuit blanche pour la Palestine le 26 juin 2020 en direct sur Facebook

Le 26 juin prochain l’association Amitié Palestine Solidarité organise une Nuit Blanche pour la Palestine.

Cette soirée de solidarité ne pouvant se faire en présentiel, l’association a décidé de retransmettre en direct sur la page Facebook de notre association cette soirée exceptionnelle.

  • Exceptionnelle par son organisation en visioconférence et en direct live sur Facebook,
  • Exceptionnelle par le nombre et la qualité des participants,
  • Exceptionnelle par les liaisons en directe depuis Gaza, la Cisjordanie occupée, Israël et la France
  • Exceptionnelle enfin par la participation solidaire d’artiste.

Au programme :

  • 19h00 Présentation de la Nuit blanche
  • 19h15 En direct de Gaza
    • Waleed Abu Dbaa : Professeur de français
    • Ziad Medoukh : Directeur du Département de français de l’Université Al Aqsa, Poète
    • Christophe Oberlin : Chirurgien effectuant des missions humanitaires à Gaza
  • 20h00 En direct de Cisjordanie occupée
    • Abdelfattah Abusrour : Directeur du centre culturel Al Rowwad camp de réfugiés à Bethleem
    • Issa Elshatheh & Fayez et Mona Taneeb : Agriculture sous occupation, campagne solidaire plantation d’olivierFadwa Khader : Présidente de l’ONG SUNFLOWER, Direction nationale du PPP (Parti du Peuple Palestinien)
    • Bassem Tamimi : Dirigeant du comité populaire de Nabi Saleh, un village en résistance
    • Message de Salman El Herfi , Ambassadeur de Palestine en France
  • 21h Séquence Israël
    • Situation politique à la Knesset, coalition Netanyahou/Gantz, annexion
    • Ayman Odey : Avocat, dirigeant du parti Hadash, président de la coalition « Liste unifiée ».
    • Aida Touma-Suleiman : députée à la Knesset, féministe, journaliste
  • 22h00 Séquence France
    • En France, quelle solidarité et luttes pour le droit international ?
    • Bertrand Heilbronn, Président de l’AFPS (Association France Palestine Solidarité)
    • Jean-Guy Greilsamer, BDS France (Boycott Désinvestissement Sanction), UJFP (Union Juive Française pour la paix),
    • Dominique Vidal, Journaliste et historien
    • Lana Sadek, Présidente du Forum Palestine Citoyenneté, animatrice de la campagne pour la libération de tous les enfants palestiniens emprisonnés par Israël
    • Moncef Chahed AFPS, les prisonniers politiques en Palestine
    • Alain Desmaret, AFPS : les camps de réfugiés hors Palestine

Lettre ouverte aux candidats à l’élection municipale des 15 et 22 mars 2020 d’Amitié Palestine Solidarité

L’association Amitié Palestine Solidarité souhaite interpeller les candidats d’Aulnay-Sous-Bois afin qu’ils s’engagent pour le respect des droits de l’Homme, notamment ceux des Palestinien·ne·s.

En effet, les collectivités territoriales peuvent, à leur échelle, contribuer à faire respecter les droits des Palestinien·ne·s à travers des questions touchant directement aux compétences des municipalités : achats de la commune, délégation de service public et coopération décentralisée.

Les principes directeurs en matière de responsabilité sociale de l’OCDE et de l’ONU ne concernent pas que les entreprises ; tous les niveaux de l’État sont invités à les mettre en œuvre, à leur échelle et dans leur champ de compétence.

Concrètement :

#01 – Les municipalités peuvent se doter d’une charte éthique pour des achats publics

#02 – Un autre moyen d’intervention est la mise en place de programmes de coopération, en particulier dans le cadre de la Coopération décentralisée avec des villes et villages palestiniens ou encore avec des camps de réfugiés palestiniens dans divers domaines : partenariats économique et culturel, échanges et voyages de découverte impliquant des élu·e·s, des acteurs de la société civile ou des jeunes, etc.

#03 – La question de la Palestine peut également être portée à l’ordre du jour à travers l’organisation de débats et le vote de vœux ou de motions au sein de conseils municipaux ou de communauté de communes.

#04- Les mairies peuvent enfin soutenir les associations locales de solidarité internationale, y compris celles qui défendent les droits des Palestinien·ne s.

Mesdames et Messieurs les candidat e-s aux élections municipales d’Aulnay-Sous-Bois, seriez-vous disposé·e s, si vous étiez élu·e s, à :

  • Prendre des mesures concrètes manifestant votre attachement au droit international, aux droits de l’Homme et au droit à l’autodétermination des peuples, partout dans le monde, y compris en Palestine occupée, en organisant par exemple des débats et le vote de vœux ou de motions au sein de conseils municipaux ou de communauté de communes ?
  • Manifester votre souci d’avoir un comportement socialement responsable en évitant de favoriser les activités des entreprises dans les colonies illégales israéliennes ou indirectement par les achats ou les délégations de services de votre commune ?
  • Nouer des liens avec les collectivités territoriales palestiniennes, notamment à travers la coopération décentralisée ?
  • Donner aux organisations de solidarité internationale les moyens de se réunir et de s’exprimer librement ?

Dans l’attente de vos réponses, veuillez croire en nos sentiments citoyens.

Source : Amitié Palestine Solidarité

Concert solidarité pour la Palestine et les enfants du camp de réfugiés d’Aïda le 23 novembre à Aulnay-sous-Bois

L’association Amitié Palestine Solidarité organise le 23 novembre prochain une journée de solidarité à partir de 14h jusqu’à 0h00.
Cette journée est découpée en deux temps forts:
  • de 14h00 à 18h30 , 3 tables rondes, Entrée libre
  • De 19h00 à 0h00 , une repas concert, Entrée payante
Vous trouverez toutes les informations sur l’affiche en cliquant sur l’image ci-contre.
L’association a le plaisir de vous annoncer que la billetterie pour le repas concert du soir est maintenant ouverte.
Le tarif est de 12 euros en pré vente et 15 euros sur place. 
Un maximum de place en pré-vente est souhaité afin d’assurer le succès de la soirée.
Afin, de réserver vos places vous pouvez nous contacter par mail ou téléphone et effectuer votre règlement (vous pouvez réserver votre place par mail et effectuer un virement bancaire).

Vivre et résister dans un camp de réfugiés palestinien expliqué à Aulnay-sous-Bois le 14 juin

Vendredi 14 juin 2019 à partir de 19h00 Salle Dumont (face au parking de la gare Aulnay RER-B), 12 Bd du Général Gallieni à Aulnay-sous-Bois.

L’association Amitié Palestine Solidarité invite Abdelfattah Abusour, fondateur du centre culturel d’Al Rowwad (les pionniers) du camp de réfugiés Aïda de Bethleem (Palestine occupée), à témoigner de la situation quotidienne des réfugiés.

Le camp de réfugiés palestiniens d’Aïda de Bethleem est situé en Cisjordanie, à deux kilomètres au nord de Bethléem et à 12
kilomètres au sud de Jérusalem.

Aujourd’hui, 6 000 habitants sont concentrés sur une surface de 4 hectares (équivalent à 6 terrains de foot).

En 1948, 70% des palestiniens ont été chassés de leurs maisons et sont devenus des réfugiés dans 59 camps dans le monde et sur leur propre terre. 350 villages ont été détruits par les milices et l’armée israélienne. Les habitants du camp d’Aida viennent de 35
villages de Palestine. La place manque, il n’y a pas d’espace libre où les enfants peuvent jouer, pas d’espaces verts, pas de jardins, pas de lieux de respiration.

La population est composée à 66 % de jeunes et connaît un taux de chômage à hauteur de 60 %.

La situation est constamment tendue. La plupart des habitants ne disposent pas d’autorisation de circuler et ne peuvent plus quitter Bethleem. Le mur illégal d’apartheid, construit par l’armée d’occupation israélienne, qui jouxte le camp, leur interdit désormais d’accéder à Jérusalem.

Le camp est le théâtre de violences répétées de la part de l’armée israélienne. Plusieurs dizaines de morts, des millions d’€ de dégâts matériels : c’est le quotidien des habitants.

Pour briser la résistance palestinienne, les soldats viennent de jour, comme de nuit dans le camp, entrent dans les maisons, arrêtent et
brutalisent les habitants, et en particulier les jeunes.

En 1998, le centre culturel d’Al Rowwad et le théâtre d’Al Rowwad sont créés. Ils jouent un rôle central dans la vie locale du camp. Les
réfugiés Palestiniens y développent une histoire, des traditions et une culture qui leurs sont propres.

Source : communiqué Amitié Palestine Solidarité

Regards croisés sur la Nakba à Aulnay-sous-Bois le 22 mars et débat Amitié Palestine Solidarité

Nous vous proposons de participer à la soirée « REGARDS CROISÉS SUR LA NAKBA « 
La Nakba, « catastrophe » en arabe, s’est traduite en 1948 par l’expulsion de 750 000 femmes, hommes et enfants palestiniens et la destruction de 615 villages.
Aujourd’hui, la Nakba n’est pas terminée.

Le processus de nettoyage ethnique mené par Israël continue.

Pour en débattre, nous invitons Eléonore Merza-Bronstein et Fadwa Khader pour un regard croisé sur la colonisation israélienne.
 

Espérant vous voir à la soirée du 22 mars prochain qui se poursuivra après le débat par un buffet solidaire et une animation musicale.

 
Bien solidairement,
 

Les vœux de l’association Amitié Palestine Solidarité le 18 janvier à Aulnay-sous-Bois

L’association Amitié Palestine Solidarité vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2019.

Amitié Palestine Solidarité a le plaisir de vous inviter à sa soirée des vœux le vendredi 18 janvier 2019 à partir de 19h00, Salle Gainville (22 Rue De Sevran 93600, Aulnay-sous-Bois).

Parking à proximité.

Cette soirée d’amitié et de solidarité sera l’occasion de présenter les projets de l’association et de ses partenaires
En présence de Lahouari El Kouradi et Pascal Gabay (le SZGAB) artistes, chanteurs et interprètes qui animeront la partie musicale et culturelle Vente solidaire de produits artisanaux palestiniens.

Buffet et Verre de l’amitié.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Soirée de solidarité avec la Palestine le 24 novembre au chalet du Vélodrome à Aulnay-sous-Bois

Amitié Palestine Solidarité organise le 24 novembre prochain une après-midi et une soirée de solidarité. 

L’après-midi sera consacrée à des tables rondes sur le thèmes des solidarités avec la participations d’associations, de syndicats et de citoyens.

La soirée sera l’occasion d’un concert avec plusieurs artistes en solidarité avec la Palestine et les enfants de gaza.

Ces deux événements s’inscrivent dans le Festival des Solidarités 2018

Pour plus d’information, cliquer sur l’image ci-contre.

La billetterie est ouverte en prévente jusqu’au 12 novembre: Concerts + boisson + assiette palestinienne pour 12 euros. Apres cette date sur place 15 euros.

Attention limitation à 100 participants (organisateurs compris)

Pour réserver vos billets, écrire à amitiepalestinesolidarite@outlook.fr ou téléphoner au 07.86.16.26.13

Changement de lieu pour la soirée restitution Carnet de Voyage « Retour de Palestine » le 22 juin à Aulnay-sous-Bois

Attention en raison d’un événement indépendant de la volonté de l’association Amitié Palestine Solidarité, les organisateurs sont contraints de changer le lieu de la soirée rencontre débat : « Carnet de voyage Retour de Palestine« .

Celle-ci se déroulera :

SALLE GAINVILLE
22 rue de Sevran
93600 AUlnay-sous-Bois

Quand : ce vendredi 22 juin à partir de 19h.

Invitation soirée restitution Carnet de Voyage « Retour de Palestine » 22 juin 2018 à Aulnay-sous-Bois

Vous trouverez en cliquant sur l’image ci-contre l’invitation à la soirée débat « Retour de Palestine » qui aura lieu le 22 juin 2018 à partir de 19h00 à la salle Dumont à Aulnay-sous-Bois.

L’association Amitié Palestine Solidarité a invité Christophe Denantes, médecin anesthésiste, qui apportera également son témoignage sur la situation à Gaza où il vient d’effectuer une mission dernièrement.

La soirée se clôturera par un buffet solidaire et un moment artistique.

 

Le drapeau Palestinien flotte sur le Galion à Aulnay-sous-Bois

Les médias français l’ont relayé avec véhémence certainement pour faire monter la mayonnaise : l’ambassade des Etats-Unis s’est installée à Jérusalem Est, ce qui signifie que la première puissance mondiale reconnaît cette ville comme capitale d’Israël.

Alors que la tension était déjà à son comble, des Palestiniens ont essayé de forcer le poste frontière entre Gaza et Israël, entraînant une réplique sanglante (plus de 60 morts).

En solidarité avec la Palestine, des personnes ont donc installé le drapeau Palestinien sur l’immeuble emblématique du Galion à Aulnay. Cependant, cet acte ne permettra certainement pas d’améliorer la situation.

%d blogueurs aiment cette page :