Archives de Catégorie: Associations

Défense de la zone pavillonnaire à Aulnay-sous-Bois : Les bonnes résolutions de la municipalité

Ces jours-ci, les Aulnaysiens ont pu découvrir dans leur boîte aux lettres un document très prometteur :

Les alertes lancées par des collectifs de riverains et par Aulnay Environnement semblent porter leurs fruits : la municipalité se souvient de ses promesses de protéger la zone pavillonaire !

Grâce à ces alertes, elle prend conscience qu’un peu partout, les règles du règlement qu’elle a voté sont allégrement bafouées par des constructeurs qui semblent penser que tout leur est permis.

ELLE VA INTERVENIR !

  • Il faut donc croire qu’elle va s’en donner les moyens, et augmenter les effectifs de sa « police de l’urbanisme ». À notre connaissance, ce service comprend deux personnes : un chef multicasquettes et un employé municipal.
  • Elle va donc se saisir des nouveaux pouvoirs de police conférés aux maires par le nouvel article L.481 du code de l’urbanisme qui a déjà deux ans ( 27 décembre 2019 !) :

Procès-verbal d’infraction (à transmettre sans délai au parquet)
• Procédure contradictoire avant mise en demeure
• Mise en demeure avec délai adapté à la situation
• En cas de non-exécution à l’issue de ce délai, nouveau contradictoire
Arrêté motivé prononçant l’astreinte, d’un montant adapté à la situation et ne dépassant pas 500 euros par jour et 25 000 euros au total.

CEUX QUI PRÉTENDAIENT QUE LA MUNICIPALITÉ NE POUVAIT RIEN FAIRE EN SERONT POUR LEURS FRAIS :

LA DÉFENSE DE LA ZONE PAVILLONNAIRE VA DEVENIR UNE RÉALITÉ !

POURVU QUE CETTE BELLE INTENTION NE SUBISSE PAS LE SORT DE TROP DE RÉSOLUTIONS DE DÉBUT D’ANNÉE !

(On remarquera que la participation des Aulnaysiens est sollicitée. Faut-il croire que logiquement, cela s’étendra aussi aux Conseils de quartier, où l’initiative et la force de proposition sera accordée aux habitants, comme le prévoit le règlement voté en Conseil Municipal ?)

Source : association Aulnay Environnement

Le grand n’importe quoi des permis de construire à Aulnay-sous-Bois

Jusqu’ici, Aulnay Environnement, à l’écoute des Aulnaysiens, s’est surtout inquiété de la multiplication des projets immobiliers, qui la plupart du temps :

  • Sont dotés de balcons débordants et dressés en bordure des trottoirs (dont les largeurs sont déjà souvent en deçà de la largeur réglementaire) sans que l’on saisisse l’occasion de les élargir, d’où encombrement par les poubelles et augmentation des difficultés de circulation pour les jeunes parents et leurs poussettes, les personnes âgées et leurs chariot de courses et toutes les personnes à mobilité réduite
  • Sont surdimensionnés pour rentabiliser au maximum la surface, ce qui augmente sans contrôle le nombre d’habitants, de véhicules et donc de difficulté de la circulation automobile, et d’augmentation du danger pour les piétons et les cyclistes
  • Sont dotés de parkings souterrains qui s’étendent sur toute la surface de la parcelle, et donc ne respectent pas l’obligation de 40% de la surface en pleine terre, la mince couche destinée à une pelouse posée sur la dalle couvrant le parking n’assurant évidemment pas une fonction d’infiltration des eaux de pluie vers la nappe, tandis cette même nappe, contrainte par les cuvellements étanches des parking, va se répandre vers les constructions plus anciennes.

Nous dénonçons depuis longtemps cette dérive qui témoigne d’une absence totale de réflexion d’ensemble sur l’urbanisme et les conditions de vie des habitants.

Au moins le programme municipal se targuait-il de « protéger la zone pavillonnaire ». À leur grand dam, les habitants découvrent enfin que ce n’est qu’une promesse dépourvue de tout moyen de la faire respecter.

Chaque semaine, on découvre au milieu des pavillons des travaux engagés sans respect des règles d’urbanisme, qui privatisent sans vergogne l’espace public, mettent en danger les constructions environnantes ou des projets qui implantent des immeubles collectifs changeant radicalement la nature d’un quartier.

Aulnay Environnement souhaite deux changements profonds concernant l’urbanisme :

  • L’accès facilité aux permis de construire. Pour les consulter, on doit se rendre en Mairie, aux heures d’ouverture, ce qui est une contrainte, surtout en temps de pandémie. IL FAUT DONC D’URGENCE QUE L’OBLIGATION LÉGALE DE PUBLICITÉ DES PERMIS DE CONSTRUIRE SOIT ASSURÉE SYSTÉMATIQUEMENT PAR VOIE ÉLECTRONIQUE, ET QU’ILS SOIENT CONSULTABLES SUR INTERNET. C’est très facile : tous les documents sont obligatoirement envoyés en Mairie sous forme électronique.
  • une véritable police de l’urbanisme, dotée des moyens d’arrêter des travaux non conformes aux règles.

 CE N’EST PAS AUX RIVERAINS D’ASSURER SEULS LA SURVEILLANCE ! LA VILLE DOIT SE DOTER DES MOYENS DE SURVEILLER LES TRAVAUX ET DE LES ARRÊTER LORSQU’ILS NE RESPECTENT PAS LES RÈGLES D’URBANISME !

Rue Blanqui, la totale : affichage lacunaire, détournement du règlement et du permis de construire, nombreux empiètements sans autorisation sur le domaine public.

Source : association Aulnay Environnement

L’ACSA offre des cadeaux de Noël pour les enfants soignés à l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois

L’association G8 et l’ACSA les Trois Quartiers ont distribués des cadeaux de Noël aux enfants de l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.

L’ACSA dit un grand merci à l’équipe du centre, aux bénévoles, habitants du quartier qui les ont aidés à préparer les jouets, et à l’Oréal qui a permis d’offrir des cadeaux aux participantes.

Un projet de vélo-école à Aulnay-sous-Bois est en cours d’étude

L’association « Aulnay à Vélo » avance sur un projet de vélo-école à Aulnay-sous-Bois ainsi que sur deux projets avec deux collèges différents.

A noter que le prochain atelier d’auto-réparation et de gravage bicycode des vélos se tiendra samedi 18 décembre de 14h00 à 16h00 à la Maison de l’Environnement du Parc Faure.

L’agenda pour les premiers mois de 2022 :

L’association reprendra les ateliers à la Maison de l’environnement avec le printemps.

Rencontres mensuelles à la Ferme du Vieux-Pays à partir de 19h00 les jeudis :

  • 13 janvier
  • 3 février
  • 3 mars
  • 14 avril
  • 5 mai
  • 2 juin

Emission sur les bédouins animée par l’association Amitié Palestine Solidarité ce soir

L’association Aulnaysienne Amitié Palestine Solidarité animera ce soir une émission consacrée aux bédouins Palestiniens. Vous trouverez plus d’information en cliquant sur l’image ci-dessous.

La chaîne Fratern’elles accueille plus de 130 familles dont plus de 400 enfants

C’est avec un sourire chaleureux que le dimanche 12 décembre nous avons accueilli plus de 130 familles dont plus de 400 enfants.

Cet événement s’est déroulé sur une journée complète de 9h à 19h.

Durant cette journée des cadeaux ont été offerts aux parents ,aux enfants ,une distribution de friandises a eu lieu et plusieurs activités étaient proposés.

Nous avons pu également danser et chanter sur des chants de saisons.

Des familles contentent d’être venus et qui ont oubliés leurs problèmes un instant.
Cette journée a pu se réaliser grâce a l’investissement de plusieurs bénévoles qui se sont relayés depuis un mois.

Nous avons eu également beaucoup de dons pour permettre aux familles de passer un moment agréable et de repartir avec le sourire aux lèvres.
Nous remercions nos associations partenaires

  • Dons Solidaires
  • Agence du Don en Nature
  • L’ACSA du gros saule
  • Le département de Seine-Saint-Denis qui nous ont fait confiance en nous accordant une subvention

Source : association Chaîne Fratern’elles

Jean Riad Kechaou et Marwan Muhammad en conférence à Drancy en présence d’Aude et Jean-Christophe Lagarde ce samedi

Dans le cadre de ses activités, l’association Trait d’Union a l’honneur de vous convier le samedi 18 décembre à partir de 14h à une conférence-débat autour du thème : « La Réussite Scolaire ».

À la Maison Orange (salle Municipale à côté du centre commercial d’Aldi) au : 21 rue Fernand Pena 93700 Drancy.

Cette rencontre sera animée par des spécialistes, enseignants, éducateurs :

  • Jean Riad Kechaou ( auteur, professeur d’histoire) ;
  • Marwan Muhammad (auteur, statisticien) ;

Et quelques élèves de grandes écoles.

Cette rencontre sera honorée par la présence de Mme Aude Lagarde, Maire de Drancy et du Député de la Saint-Seine-Denis, M. Jean-Christophe Lagarde.

Cet événement est une occasion pour nous d’échanger et de partager autour de ce sujet pertinent qui concerne directement l’avenir de nos enfants et dont notre rôle est important.

Nous comptons vivement sur votre présence et participation.
Pour plus d’informations, contactez-nous au : 06.95.60.78.75

Source : association Trait d’Union 93

Ligne 17 Nord du Grand Paris Express : des prévisions de fréquentation obsolètes, des coûts qui explosent…

Alors qu’Île-de-France Mobilités (IDFM), l’autorité régionale chargée des transports, se penche ce jeudi 9 décembre sur l’avenir de la ligne 17 du Grand Paris Express – dont le tronçon nord prévoit de relier l’aéroport du Bourget au village du Mesnil-Amelot (moins de 1100 habitants), en passant par les terres agricoles de Gonesse et l’aéroport de Roissy-Charles De Gaulle – le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) alerte sur le recours à des données chiffrées dépassées, qui ne permettent plus de justifier l’utilité publique d’une infrastructure dont les coûts continuent de déraper.

En octobre 2015 déjà, Île-de-France Mobilités avait émis une réserve sur les prévisions de fréquentation de la ligne 17 Nord du Grand Paris Express, ainsi que sur le coût de réalisation de ce métro automatique. De 2,315 milliards, le budget, entièrement financé sur deniers publics, est passé à 2,683 milliards d’euros, soit une hausse de 368 millions d’euros.

L’abandon en novembre 2019 du projet de mégacentre commercial EuropaCity (qui tablait sur 30 millions de visiteurs par an), puis la suspension en février 2021 du terminal T4 de l’aéroport de Roissy, enfin la baisse très importante depuis le début de la crise sanitaire du trafic aérien (40 millions de passagers aujourd’hui) et de la fréquentation des parcs d’expositions, plaident pour une remise à plat complète du projet de ligne 17 Nord.

Pourtant sans aucune justification le rapport soumis au conseil d’administration d’IDFM indique une fréquentation, actualisée en août 2020, de la ligne 17 à l’horizon 2030 de 163 700 voyageurs par jour ouvrable, alors qu’elle n’atteignait que 60 000 à 80 000 voyageurs, lors de l’enquête publique 2016.  

dré, à lui seul, pratiquement la moitié du trafic prévu sur la ligne 17 Nord !

Source : Collectif Pour le Triangle de Gonesse

12 et 12 bis rue Auguste Blanqui à Aulnay-sous-Bois : les inquiétudes et la gêne pour les riverains persistent

Depuis le dernier article paru le 14 octobre la situation ne s’est pas améliorée.

Ce vendredi 3 décembre, la rue a été bloquée sans que les riverains soient officiellement avertis par un arrêté municipal qui est pourtant obligatoire.

La police municipale est venue constater cette occupation illicite à 2 reprises.

Apres vérification auprès des services municipaux compétents chargés de l’occupation des espaces publics, il apparait qu’aucune autorisation n’a été demandée. Une pompe à béton s’est installée sur la totalité de la rue depuis tôt le matin jusqu’en milieu d’après-midi.

Au cours du mois précédent, un tas de terre et de graviers occupait le trottoir et l’emplacement des voitures sur toute la longueur de la parcelle.

Voici la conséquence pour les riverains : la police municipale a verbalisé les riverains le mardi 2 novembre au matin car ceux-ci n’avaient pas modifié leur côté de stationnement pour ne pas bloquer la circulation à cause du tas en place. Celle-ci a été interpellé sur cet état de fait mais a fait remarquer que comme aucun panneau de chantier n’était présent, il était plus simple de verbaliser les véhicules identifiables.

A la suite, une délégation des riverains a été reçu en mairie (le lundi 8 novembre) car celle-ci venait faire un état de lieux concernant le permis de construire qui aurait été modifié. A cette occasion les services de l’urbanisme et le directeur général adjoint en charge de l’urbanisme ont reconnu les anomalies du chantier : absence de signalisation, absence de mise en sécurité du chantier, emprise sur la voie publique, détérioration de la chaussée, absence de nettoyage …

Vraisemblablement en raison de notre intervention, la chaussée a été libérée dans les semaines suivantes.

Nous avons aussi demande à la mairie de nous fournir l’état du processus en cours sur ce chantier

Et il serait judicieux que les amendes de stationnement soient annulées !!

Depuis le début de la semaine, le chantier a repris dans les conditions habituelles de non-respect des riverains

Le blocage de la rue le vendredi 3 décembre 2021 a constitué une entrave à l’exercice professionnel d’une psychologue qui exerce en libéral. Ses patients ont été empêchés d’arriver à leur rendez-vous, arrivant dans le meilleur des cas en retard. De la gêne aussi pour plusieurs riverains qui ont des aides à domicile !

 En mairie toujours aucun affichage d’un permis de construire en cours, nous pouvons donc nous poser des questions sur la légalité de ce chantier. En effet un radier béton a été coulé à une profondeur autour de 3m et en tout cas en dessous du niveau de la nappe phréatique.

De même sur une largeur de 17m un retrait des 2 côtés de la construction est nécessaire mais un artifice au niveau du cadastre (division en 2 lots) pourrait être perçu comme un contournement du PLU en vigueur

L’obligation de 40% en pleine terre d’espace vert (article13/3.1 du règlement zone UG du PLU) ne sera probablement pas respectée étant donné la taille du radier

La destination finale de cette construction nous échappe : en effet à quoi est destiné un tel sous-sol qui sera en permanence sous la nappe phréatique.

Le chantier actuel met en péril les deux demeures voisines, respectivement le 14 et le 10 rue Auguste Blanqui. On observe que l’excavation pratiquée par les travaux du 12 empiète sur les propriétés voisines mais qu’elle a, en plus, déjà fait effondrer le mur mitoyen avec le 14 et que des deux côtés, des pans de terre s’affaissent régulièrement, menaçant les fondations comme en témoignent les photos ci-dessus

Un vrai chantier !! et un radier déjà sous quelques cm d’eau alors que la nappe peut se retrouver plus haute d’une vingtaine de cm en plein hiver : un local technique donc mais inondé.

Source : Aulnay Environnement

Journée shopping de l’association Cap Handi Kids à Aulnay-sous-Bois le 19 décembre

L’association Cap Handi Kids vous propose sa journée shopping le dimanche 19 décembre de 12h à 19h30.

Lieu : espace Averino, 26 rue Louise Michel à Aulnay-sous-Bois

Plus d’information : 07.61.16.12.53. Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

%d blogueurs aiment cette page :