Publicités

Archives de Catégorie: Associations

Aulnay Environnement réclame également la réouverture de la piscine d’Aulnay-sous-Bois

Plusieurs associations demandent l’ouverture des bassins extérieurs du centre nautique fermé depuis 3 ans.

Nous nous sommes mobilisés les premiers pour alerter les Aulnaysiens face à l’opacité de la municipalité sur le devenir du Centre Nautique. Nous avons estimé que dès la fermeture, la municipalité aurait dû proposer une séance publique sur ce sujet, et consulter les habitants sur le devenir des installations. Nul doute que l’ouverture des bassins extérieurs aurait été demandée.

Notre action a essentiellement porté sur la localisation des équipements, et la municipalité a fini par abandonner les projets sur lesquels nous avions  exprimé notre désaccord.

Le premier épisode caniculaire de l’été a montré combien l’absence d’un centre nautique est criant, et source de désordres et délits de toutes sortes.

Nos édiles devaient anticiper tout cela, et organiser l’accès provisoire aux installations extérieures.

Même si le début des travaux est promis pour l’année prochaine, nous nous devons de mettre en relief le décalage entre les attentes de la population et une municipalité qui décide sans jamais se donner les moyens d’écouter les habitants et se contente d’annoncer ses décisions sans concertation digne de ce nom.

C’est pourquoi Aulnay Environnement invite ses membres à participer à l’apéro-pique-nique festif et nautique

Mercredi 28 juin à 18h45  dans les jardins de l’hôtel de Ville.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Publicités

Retour sur la fête des traditions populaires

Votre correspondante à profité de notre superbe dimanche après midi pour assister à la fête des traditions populaires.

Elle se tenait, comme chaque année sur le terrain de la ferme du vieux pays d’Aulnay.

Nous  avons filmé pour vous, quelques beaux moments de danses folkloriques portugaises, que nous allons vous offrir au fil des jours.

Le groupe Rosas dos ventos, nous à enchantés:

ici une première vidéo:

Le Comité En Marche Aulnay-sous-Bois incite les habitants à venir en Marie le 28 juin

Des associations appellent à rassemblement devant la mairie le mercredi 28 juin à 18heures 45 pour demander l’ouverture des bassins extérieurs de la piscine.

Ce rassemblement aura la forme d’un apéro pique-nique.

Le comité d’En Marche d’Aulnay-sous-Bois demande aux habitants et aux familles d’y participer.

Nous demandons que tous les dossiers concernant la nouvelle piscine soient publiés et fasse l’objet de débat démocratique.

L’emplacement a été modifié grâce aux débats demandés par les associations.
Les caractéristiques et les coûts de la future piscine doivent aussi être débattus : analyses des besoins et des offres, tarifs, coûts pour le contribuable …
A mercredi 28 juin devant la mairie 18h45.

Fête des traditions populaires à Aulnay-Sous-Bois

La fête des traditions populaires portugaises, a lieu ce jour,

à la ferme du vieux pays d’Aulnay .

 

 

 

 

Il était une fois l’AMAPP ce dimanche au cinéma théâtre espace Jacques Prévert d’Aulnay-Sous-Bois

 

« Il était une fois l’AMAPP », nouvelle création musicale de l’association, dimanche 25 juin 2017 à 16h au Théâtre Jacques Prévert (134 avenue Anatole France – 93600 Aulnay-sous-Bois).

Tarif unique: 2€. Billets en vente aux horaires d’ouverture du théâtre à partir du 1er juin

L’Association Musicale Aulnaysienne Pour les Petits, créée en février 2007 à Aulnay-sous-Bois, est heureuse de vous présenter sa nouvelle comédie musicale « Il était une fois l’AMAPP » qui sera interprétée le dimanche 25 juin 2017 à 16 heures au Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois.

Ce spectacle, entièrement écrit et conçu par les équipes de l’AMAPP, est la nouvelle création musicale mise en scène par l’association, qui fêtera à cette occasion son 10ème anniversaire ! Les enfants, comédiens et musiciens de l’association vous proposent cette fois d’embarquer pour un anniversaire des plus (d)étonnants.

Yohan et ses amis se réunissent dans son appartement pour une grande fête d’anniversaire. Le public sera plongé dans une soirée animée où se retrouvent d’anciens enfants qui s’étaient connus autrefois à l’AMAPP, l’occasion de partager avec le public de bons vieux souvenirs.

Grâce à des personnages attachants qui viendront rythmer cette belle histoire, vous serez plongés dans la féérie de cette nouvelle création musicale dont les chansons ont été écrites et composées par Sylvette Leconte (professeur de chant) et Fabrice Alombert (Kiss My Frogs, Tribute To Neil Young), avec la participation des six musiciens professionnels de l’AMAPP, et l’histoire a été préparée par Corine Minder (professeur de théâtre). Les personnages qui formeront le fil rouge de ce spectacle entre les chansons, portées et mises en scène par les enfants âgés de 4 à 14 ans, seront eux interprétés par les élèves des cours d’initiation théâtrale proposés par l’AMAPP.

Accompagné de fabuleux décors confectionnés par notre équipe et d’une mise en lumière complète assurée par les professionnels du théâtre, le spectacle promet d’être une véritable réussite, source d’évasion et de nostalgie pour les petits comme les grands.

 

 

INVITATION à l’Atelier-débat du CADA le 23 juin à Aulnay-sous-Bois sur la moralisation de la vie politique

70% des français estiment que le projet de Loi ne va pas assez loin. Et vous ? Vous avez envie de compléter cette Loi ? De vous faire entendre ? Alors participez à l’Atelier-débat du CADA qui transmettra au Ministre de la Justice les propositions qui en seront issues.

L’animation sera assurée par Sylvie Billard.

Le débat sera régulé par la Présidente Madame Benhamou

Cercle Amical Démocrate Aulnaysien

Information pratique : INVITATION à l’Atelier-débat du CADA sur le projet de Loi pour redonner aux français la confiance dans notre vie démocratique.

Loi de la moralisation de la vie politique Ateliers-débat; Le VENDREDI 23 juin 2017 à 19h30 ; Bourse du travail 2ème étage – 19/21 avenue Jacques Duclos – 93600 AULNAY SOUS BOIS

Le parking souterrain de la place Abrioux, les Aulnaysiens n’en veulent pas !

Décidé sans aucune concertation avec les habitants, ce projet est nuisible à de nombreux titres :

  • Il coûte très cher à la commune (5 millions d’Euros), alors que des économies drastiques sont réalisées sur les services à la population
  • il est anti-économique : on peut douter que sa gestion dans le cadre de la délégation de service public soit rentable, les deux autres parkings souterrains de la ville étant toujours en partie vides. Le déficit d’exploitation sera à la charge de la ville. (revoir les reportages de la télévision !)
  • il est anti-environnemental : un énorme cuvelage va s’ajouter à ceux des parkings souterrains des nouveaux immeubles qui poussent un peu partout. Les risques d’inondation en seront augmentés. La plupart de ces sous-sol sont inondés et nécessitent un pompage continu.
  • il est anti-patrimoine arboré : ce projet commencera par l’abattage des tilleuls centenaires, qui font l’agrément de la place.
  • Il est contraire à la recherche de sécurité sur la place : les rampes d’accès et de sortie empièteront sur l’espace piétonnier et leur sortie se fera sur un espace parcouru par des centaines d’enfants lors des débuts et des fins des cours. Et que dire de la discrétion offerte à tous les trafics ?

Certes, rendre la place aux piétons paraîtra une intention louable. Mais en quoi ce parking souterrain peut-il revivifier le commerce, alors que l’arrêt-minute sera devenu beaucoup plus difficile, à cause des voitures-ventouse qui ne manqueront pas de bloquer les rares places en surface ?

Une solution alternative est possible :

  • un parking-silo à plusieurs étages sur l’emplacement de la perception qui va être démolie.
  • On peut imaginer que les architectes d’aujourd’hui sauront concevoir un bâtiment esthétiquement satisfaisant.

Cette solution présente de nombreux avantages :

  • Moins coûteuse, sans conséquence sur la circulation des eaux souterraines et sur le patrimoine de la place, elle n’injurie pas l’avenir. Si d’aventure nos descendants parviennent à se détacher de la dépendance à l’automobile, il sera bien plus aisé de reconvertir ce type de bâtiment que de reboucher un énorme trou.

Et ne soyons pas dupes !

Ce parking n’est pas fait pour les Aulnaysiens d’aujourd’hui !

il s’intègre à un programme spéculatif destiné à satisfaire un promoteur spécialisé dans l’immobilier de luxe !

Il permettra surtout aux nouveaux habitants de garer leur 2e voiture !

N’imaginons pas non plus que ce parking soit fait pour le personnel de l’hôpital : aucun contact n’a été pris avec les représentants du personnel, majoritairement féminin.

Et qui voudra y descendre à toute heure du jour ou de la nuit ?  

Source : communiqué Aulnay Environnement

77 ème anniversaire de l’appel du Général de Gaulle!!!!

A l’occasion du 77eme anniversaire de l’appel du Général de Gaulle, la ville d’Aulnay-Sous-Bois vous donne rendez-vous​ le

Dimanche 18 juin à 11h 30

Sur la place du Général de Gaulle pour un rassemblement.

Le CDDNEP à Aulnay-sous-Bois fait ses adieux

Première partie du concours : excellents résultats, très bonne ambiance. Dommage, nous sommes expulsés…
Malgré les invitations envoyées à notre municipalité, nous n’avons vu personne nous rendre visite.
Il aurait été judicieux que la municipalité se pose quelques questions avant de prononcer une expulsion :
  • QUI EST LE CDDNEP ?
  • MAIS QUE FAIT LE CDDNEP ?
  • C’EST QUOI LE CDDNEP ?
C’EST MÊME PAS SUR L ANNUAIRE DES ASSOCIATIONS REPERTORIEES PAR LA MAIRIE! (malgré 80 ans d’existence,  une commémoration  d’anniversaire, il y a 10 ans ans, avec M. RAMADIER).
 
Aujourd’hui personne n’est venue nous voir pour nos 80 ans d’existence et nos 380 adhérents, (est-ce de l’ignorance ou du mépris?)
 
Venez voir nos activités et un concours, vous comprendrez…
 
Attention vous n’avez que demain pour vous instruire, après il sera trop tard car nous sommes expulsés…
 
  • Où se fera notre prochain concours ?
  • Où allons nous éduquer nos compagnons et à leur maitre?

Que dire de la place des animaux dans la ville, mais, c’est vrai, Aulnay ne figure pas dans la liste établie par la revue 30 millions d’amis des villes où il fait bon de vivre avec un chien… et n’est pas prête sauf si certaines personnes ouvrent les yeux et s’engagent dans cette voie :

Il est plus facile d’abandonner un animal plutôt qu’essayer de l’éduquer, c’est plus facile….vivement NOEL PROCHAIN…et un prochain cadeau qui finira au bord de la route…
PS : Nous sommes toujours en recherche d’hôtes, nous lançons un appel au secours à toutes les personnes pouvant nous accueillir (municipalités, entreprises….)
Source : communiqué d’un membre du CDDNEP

Des édiles, des chiens et le diable à Aulnay-sous-Bois

Lorsque M. Durand, le président du Club Canin, au désespoir de voir tiré un trait sur quarante ans de dévouement, a enfin été reçu en Mairie, il s’est entendu dire : la reprise du terrain par la Municipalité, c’est dans le PLU ! (sous-entendu : vous n’aviez qu’à faire attention !)

Il eût été certes bienvenu que quelques-uns des 340 membres du club se déplacent pour assister aux réunions de communication sur le PLU organisées par la municipalité en mai-juin 2015. Ne serait-ce que pour voir à quoi ressemble une belle opération de communication et en quoi elle se distingue d’une vraie concertation. Mais il est encore temps pour eux de consulter le dossier du PLU sur le site de la Mairie (Habitat → Urbanisme →, Révision du PLU → 3/ Orientations d’aménagement et de programmation → Requalification et restructuration des zones d’activités et du quartier de Balagny, p. 4 à 7)

D’abord ils pourront y lire que le terrain bien visible de l’autoroute A3 dont ils avaient la jouissance n’était considéré par la Municipalité que comme « une vitrine imprenable sur la zone d’activités » industrielles et commerciales. Visibilité indiscutable : c’est ce qui a attiré l’attention de nombreux propriétaires de chiens et les a amenés à adhérer au club canin. Mais la visibilité de ce genre d’activité d’éducation et de loisir ne compte évidemment pas pour nos édiles. Pas un mot sur ce genre d’activité !

 
Ensuite ils pourront examiner un beau schéma et constater que ce qui est indiscutablement un espace vert et sportif (en vert sur la légende), devenait pour les planificateurs du PLU un espace indéterminé, blanc et hachuré voué à « développer une nouvelle offre d’immobilier d’entreprise ».

Un détail sur un schéma, et quarante ans d’investissement associatif rayés de la carte ! Le diable est bien dans les détails ! Comment désigner un document qui tourne ainsi le dos à la réalité ? Quelle possibilité de concertation quand l’information est ainsi biaisée ? Et lors des réunions, qui pouvait repérer ce détail et dénoncer une omission délibérée ?

La Municipalité rétorque : « en 2016, nous avons fait trois propositions ». Deux ne méritent pas qu’on s’y attarde, tant elles étaient ridicules. Une autre était plus sérieuse : un terrain aux abords du gymnase Jacques Anquetil. Mais contre les 9000m2 actuels, seulement 5000m2. M. Durand a répondu aussitôt par un courrier sérieusement documenté demandant s’il n’était pas possible d’obtenir un agrandissement, les abords paraissant disponibles. Aucune réponse, malgré les nombreuses relances ! Doit-on comprendre qu’avec cette municipalité, aucun dialogue n’est possible ? Qu’il fallait accepter tout de suite, et que devant tant de générosité, la réponse du président du club canin était une insupportable offense ? Or c’est là que réside la frontière entre concertation et autoritarisme : la possibilité de discuter pour dégager un compromis.

Nos édiles ont encore beaucoup de progrès à faire en matière de démocratie !

Source : communiqué Aulnay Environnement

%d blogueurs aiment cette page :