Publicités

Archives de Catégorie: Urbanisme

A la découverte de la régie d’Aulnay-Sous-Bois

Aulnay cap est allée à la rencontre de La Régie de Quartier sise 4 allée d’Oslo à Aulnay sous Bois, elle a pour but d’améliorer le cadre de vie des habitants de ce quartier avec une équipe composée de 50 salariés sur les différentes structures ; 30 bénévoles (y compris le conseil d’administration) ; 500 adhérents sur le secteur famille et 200 adhérents pour activité « sport ».
Et les habitants, de monter des projets répondant à leur besoin, leur attente dans divers domaines.

Il en résulte la création de services de proximité : second œuvre du bâtiment, espaces verts, traiteur, salon de coiffure, café club, épicerie solidaire, activités famille (sorties culturelles, couture, rencontres inter générationnelles à travers par exemple des jeux de sociétés, des journées de solidarité en partenariat avec l’ensemble de nos partenaires privés/publics ainsi
que bailleurs sociaux.

Soixante-dix jeunes du quartier ont participé en 2018 à nos chantiers éducatifs . Ils ont contribué à la remise en état de parties communes (nettoyage, peinture) d’immeubles pour Emmaüs, de locaux au lycée Fénelon, et aussi pour les besoins de la ville d’Aulnay sous Bois grâce aux marchés passés avec ces derniers. Ce qui a permis de financer des formations pour le permis de conduire, des séjours découverte,…

A travers les chantiers solidaires qui s’adressent aux seniors en grande difficulté sociale, avec des jeunes filles et garçons de 16 à 20 ans, sous la direction d’un encadrant technique de la régie de quartier, de partenaires tels que Bricoman, Emmaüs, sera remis en état fin mars chez une locataire une pièce de son logement (dépose de papier peint, dalles plafond, application de l’enduit et peinture).

Par ailleurs, la régie accompagne des habitants qui organisent des maraudes en direction des sans abris. Il leur est distribué des repas, des vêtements, des couvertures et est établi un lien avec ces personnes.

A l’épicerie sociale, les mercredis, au sein de « La Maison Blanche » qui permet à 80 personnes de bénéficier d’un panier repas garni par Carrefour dont 30 sont livrés à domicile pour les personnes à mobilité réduite.

Toujours à « La Maison Blanche » la CAF y tient une permanence et y sont organisés différents ateliers, activités.

La dernière en date, animée par le secteur famille, concerne une sortie en Belgique qui a rencontré un beau succès, à savoir une centaine de personnes. Autre initiative importante, la journée citoyenne invitant les habitants à participer à la propreté de leur environnement.

Et enfin nous accueillons des collégiens, des lycéens pour découvrir le monde du travail et ceci dans le cadre de leur scolarité.

Ci dessous, la galerie photos fournie par la régie de quartier, que je remercie.

 

 

Publicités

André Cuzon : Contribution pour la réunion du 28 mars sur le projet VAL FRANCILIA qui menace le Parc BALLANGER à Aulnay-sous-Bois

Le projet Val Francilia ne peut aboutir sans modification du PLU[1] (le parc Ballanger est en espace vert).
Ce n’est pas une simple modification qui convient (juridiquement c’est le juge administratif qui tranchera), car un projet de 3.500 logements a des conséquences majeures en terme d’équipements ou de circulation. Le PADD (plan d’aménagement et de développement durable) actuel est du coup largement dépassé…

La menace sur le parc Ballanger suffit à ce combat mais c’est l’occasion d’élargir le débat aux problématiques plus larges territorialement et au problème du transport aérien qui est un enjeu climatique majeur.

Dans  le secteur concerné entre le Bourget et Roissy  on annonce un T4 (terminal 4 ) supplémentaire à Roissy, sans parler d’Europa City qui est contesté à juste titre (gare en plein champ pour le seul Auchan).

Avec Marc-Ambroise RENDU président d’ile-de-France Environnement et moi-même (à l’époque -fin années 90- président d’Environnement 93) nous avions rencontré l’établissement public Plaine de France, pour insister sur la fracture sociale et territoriale qui empêchait des liaisons entre le 95 et le 93…Avant la création du département du 93 en 1965 , Aulnay faisait partie du canton de Gonesse, capitale du blé et du pain !!!

Les barreaux de Gonesse et la future ligne 17 ne changeront rien à cette fracture.

La solution à envisager est de remettre en cause l’aéroport d’affaires du Bourget qui a moins de 10 kilomètres de Paris (sur une surface de 550 hectares) crée cette fracture territoriale.
Au début des années 70 lors de la création de Roissy cela a été envisagé.

50 ans après cela doit être sur la table.

Le problème climatique doit se poser pour l’aviation (et donc pour notre territoire[2]). Il est en dehors des protocoles de Kyoto ou de Paris : çà suffit.

La taxation du kérozène a été mis à l’ordre du jour par les gilets jaunes (pas par les écolos !), non pas pour raisons climatiques forcément mais pour des raisons sociales.

De plus les effets sur le climat des avions est minimisé (divisé quasiment par 3) si on tient compte du rapport particulier du GIEC de 1998 sur le sujet, ignoré par tous.

En effet l’aéroport du Bourget est connu pour son activité après le Ramadan : les femmes saoudiennes

riches en profitent pour venir faire leurs courses sur les « champs-élysées » en atterrissant au Bourget dans des jets privés.

La réflexion de la région et du territoire « Paris terre d’envol » doit intégrer la taxation du kérozène ou la fin (rareté) du pétrole qui mettra en cause les activités et donc les emplois autour de l’aérien.

Sans parler du boycott du transport aérien  “We stay on the ground”  qu’il faut soutenir…

En Arabie Saoudite la transition énergétique (l’après pétrole) est à l’ordre du jour, pas en France.

Le Bourget peut garder ses activités mémorielles (musée) et aussi une piste (pourquoi pas pour le régalien). Il faut imaginer la transition : hélicos pour les vraies urgences  et dirigeables pour le transport de marchandises…Les hectares du Bourget permettrons de développer une ville entre 95 et 93, le contraire du ghetto des 3.000 ravitaillées « par les corbeaux », qui risque d’être reproduite à Val Francilia.

La zone de bruit diminuée permettra de faire une ville intégrée sans fracture qui n’est pas réfléchie ni dans le SDRIF[3], ni dans les SCOT ou les PLU.

Voilà l’ordre du jour de la révision du PLU du territoire « Paris terres d’envol » à réfléchir sans délai pour aboutir dès les prochaines élections municipales. Ajoutons que la Géothermie supprimée par la municipalité Abrioux doit aussi être à l’ordre du jour pour alimenter les réseaux de chaleur…(urgence climat…)

Bien sûr c’est aussi toute l’urbanisation autour de la ligne 16 qui doit être  concernée.

Ce qui change aussi c’est que les études technocratiques des cabinets avec des élus incapables souvent de suivre, ce n’est plus possible en 2019, après les « gilets jaunes »  et le « grand débat ».

L’établissement public Plaine de France est mort, remplacé par la « Société du Grand Paris », les PLUi vont être étudiés par les nouveaux territoires inconnus des habitants avec des réunions loin de tout…

Sans parler des ANRU[4]

Un vrai débat public (type CNDP) avec publication du dossier, publication des cahiers d’acteurs et « garants » du débat est nécessaire.

Ouvrons aussi des écoles pour les citoyen(ne)s …

PS :

Une contre-proposition pour la ligne 17 a été faite par le collectif CPTG[5] : poursuivre la 16 d’Aulnay vers le parc des Expos et Roissy et prévoir un tramway sur l’ex-RN370. Mais tout ceci est à débattre.

Bien entendu le projet « Europa City » est destiné aux touristes aériens (souvent cités comme chinois) qui viennent passer 8 jours à Paris et qui visiterons Barcelone ou Londres ou Megève à Europa City.

Bien entendu les touristes français aussi  vont bronzer ou surfer à Hawaï ou Tahiti et « nécessitent » l’extension de Roissy…et la fin du monde.

Robert BALLANGER est à l’origine de la « rose des vents » où il habitait, du parc « Robert Ballanger » et de la piscine qui vient d’être détruite. Egalement de l’antenne de la Maison de la Culture pour la jeunesse du 93, dont il a proposé le nom « Jacques Prévert ». Il était à l’époque jeune papa…

Tous à la réunion du jeudi 28 mars à 18 heures

à l’espace Peugeot (site PSA) 25 boulevard André Citroen.

[1] Plan local d’urbanisme

[2] Territoire « Paris terres d’envol » : Le Bourget, Le Blanc-Mesnil, Drancy, Aulnay, Sevran, Villepinte, Tremblay.

[3] Schéma directeur régional d’ile-de-france

[4] Agence nationale pour la rénovation urbaine

[5] Collectif pour le triangle de Gonesse

La construction Verrechia du centre gare nord à Aulnay-sous-Bois : quelques informations

Rue A.France …sur la gauche de la photo, vous voyez la construction Verrechia ! Non ?

Si cette construction imposante en plein centre ville dans un secteur déjà bien surchargé a laissé à la fois les Aulnaysiens, et malheureusement les associations concernées sans peu de réaction, ce qui est surprenant devant l’euphorie urbanistique aulnaysienne, la place Abrioux monopolisant les énergies,  les riverains, eux, en subissent les conséquences mais patience dans 18 à 24 mois, ce sera terminé laissant place à une concentration supplémentaire, à des structures publiques un peu plus surchargées,  à une circulation accrue, à un soleil aux oubliettes…etc

Rappel : 20 mètres de haut, 6 étages en bordure de voirie …davantage ce n’était pas possible, 79 logements à l’origine mais passés discrètement à 89 logements en avril 2018, certainement plus rentable… 

Depuis 3 semaines, le constructeur a monopolisé une partie de la voirie de la rue F.Herbaut, supprimant ainsi de nombreux stationnements comme dans la rue A.France afin de disposer d’ appareils, de buses… ? pas techniciens en la matière  qui chaque nuit pompe l’eau du chantier, bonjour la tranquillité…juste destinée aux riverains…

Vue de la rue F.Herbaut (en face rue A.France)

De plus, les interstices qui étaient apparus sur la rue F.Herbaut suite aux fondations d’environ 4/5 mètres de profondeur ont été goudronnées afin d’être cachées …mais certainement sans importance ?

On ne nous dit pas tout…car les riverains concernés au plus près de telles nuisances n’ont jamais eu la moindre information sur les modalités de cette construction, une   opacité totale.. . ?  Ne serait-ce pas une obligation de tenir informé les habitants qui subissent, pourtant la démocratie participative n’a jamais été autant à l’ordre du jour, mais à Aulnay… ?   

Suite au prochain numéro.

Un collectif de riverains

Annulation du PLU de Gonesse : qui veut encore du projet Europacity ?

EuropaCity, ce gigantesque centre de commerces et de loisirs programmé sur le Triangle de Gonesse, vient d’essuyer un nouveau revers : le Plan local d’urbanisme (PLU) qui devait lui permettre de construire a été annulé ce mardi 12 mars par le tribunal administratif de Cergy.

Porté par le groupe Auchan et le groupe chinois Wanda, EuropaCity prévoit de bétonner 80 hectares d’excellences terres agricoles, et 299 hectares en intégrant le centre d’affaires et la gare. Pour rendre ces parcelles constructibles, le conseil municipal de Gonesse avait adopté en septembre 2017 une révision de son PLU.

Avant d’être soumise au vote, cette révision avait été l’objet d’une enquête publique qui s’était soldée par un avis défavorable du Commissaire-enquêteur. Celui-ci avait estimé que le projet d’urbanisation était incompatible avec les objectifs de la France en matière de développement durable. Dix associations* avaient saisi le tribunal administratif de Cergy fin 2017. C’est cette saisine qui vient d’être tranchée par le juge administratif : l’ancien PLU, dans lequel les  299 hectares sont classés agricoles, s’applique désormais.

En mars 2018, la même juridiction avait annulé l’arrêté préfectoral de création de la ZAC du Triangle de Gonesse. C’est donc la deuxième fois que la justice donne raison aux opposants au projet EuropaCity. D’autres recours doivent être jugés, notamment contre la délivrance par le préfet du permis de construire pour la gare de la ligne 17-Nord.

Le chantier de cette gare, inscrite dans le projet du Grand Paris Express, doit commencer en novembre, pour une livraison en 2027 au plus tôt. Située en plein champ, à 1,7 kilomètre des premières habitations, c’est une aberration écologique et économique, dont le CPTG (Collectif pour le Triangle de Gonesse) demande l’abandon immédiat. Tout démarrage des travaux représenterait un passage en force injustifiable et un immense gâchis d’argent public.

Il y a trois semaines, un meeting organisé à Paris par le CPTG a rassemblé plus de 1200 personnes : Relayé dans les médias nationaux, ce meeting a montré que la lutte pour les terres de Gonesse est devenue le symbole du combat pour une autre agriculture, une autre alimentation, et un autre développement urbain et rural.

Le meeting a également permis de présenter le projet alternatif CARMA, qui propose de transformer le Triangle de Gonesse en un poumon maraîcher, véritable levier de la transition écologique pour toute l’Ile de France.  

Les 18 et 19 mai, un nouveau rassemblement aura lieu  sur le Triangle de Gonesse. Plusieurs milliers de personnes y sont attendues.

Le rejet d’EuropaCity est donc général et l’annulation du PLU apporte une raison supplémentaire d’espérer. Mais la bataille n’est pas gagnée. Le CPTG appelle donc tous ses soutiens à amplifier la mobilisation contre EuropaCity, projet inutile et climaticide. Il reste six mois avant le début du chantier de la gare pour obtenir la décision politique qui s’impose.

L’urgence climatique impose d’abandonner l’urbanisation du Triangle de Gonesse. Nos concitoyens attendent cette décision.

Source : communiqué du Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Enquête sur le PLU, permanences au centre administratif d’Aulnay-Sous-Bois

Dans le cadre d’une enquête publique sur le PLU, Paris terre d’envol organise des permanences à destination du public au service Urbanisme.

 Prochaine permanence, ce mercredi 13 mars de 14h à 17h au Centre Administratif, 16 boulevard Felix Faure.

——–>>>>>>

Source: Twitter Bruno Beschizza

Démolition du stade nautique de Coursailles

Le chantier de démolition de l’ancien stade nautique de Coursailles avance. Aujourd’hui, les engins ont commencé à démolir la structure du bâtiment de l’ancienne piscine.

Les travaux et de terrassement devraient durer jusqu’à la fin du mois, permettant ensuite le début de la construction du futur centre aquatique pour une livraison d’ici l’été 2020.

Pour en savoir plus sur le projet ➡️ https://www.aulnay-sous-bois.fr/…/le-nouveau-centre-aquati…/

Source: page facebook officielle de la ville d’Aulnay

 

Le journal « OXYGENE » numéro 254, du mois de mars 2019 est en ligne

Les femmes sont à l’honneur dans votre magazine municipal « Oxygène » du mois de mars 2019 ! Feuilletez-le dès maintenant sur le site internet de la ville

—–>>>>https://fr.calameo.com/read/00076278198ac2ac40723?page=1

 

Remplacement de la passerelle des jardins perdus à Aulnay-Sous-Bois

La passerelle des jardins perdus à Aulnay était en mauvais état.

Elle à été demontée, et sera remplacée, les travaux de remplacement se feront jusqu’au 3 mars 2019.

La rédaction d’Aulnay cap, éssaiera de vous emmener en avant première sur cette nouvelle passerelle.

Ci dessous, la vidéo:

 

Abbatage des tilleuls de la place Jean-Claude Abrioux commencé!!!!

C’est un bien triste spectacle qui se déroule sur la place Jean Claude Abrioux,

L’abbatage des tilleuls centenaires, à commencé, hélas…..

La place est bouclée, on ne passe plus!!!! Une grosse galère!!!!

Tout ça pour un parking……

Construction de nouveaux pavillons rue des Saules à Aulnay-sous-Bois proche des Restos du Coeur

Dans plusieurs quartiers, la densification et la construction d’immeubles ne s’arrêtent plus. Que ce soit sur la RN2, la RD115, le quartier du Vélodrome, le Centre Gare Nord et même certains quartiers Sud, les immeubles poussent comme des champignons.

Pourtant, certains quartiers semblent étonnement préservés. C’est le cas de la partie « Ouest » de la rue des Saules à Aulnay-sous-Bois, à proximité du local des Restos du Cœur. En effet, nous apprenons que le promoteur « Maison Familiale » va construire plusieurs pavillons sur l’immense terrain attenant, à l’angle de la rue des Saules et de la rue René Noclin.

Pour rappel, la municipalité de Gérard Ségura, soutenue alors par l’écologiste Alain Amédro, avait souhaité installer un immeuble de logement sociaux de type R+2 à cet endroit et relier la rue des Saules à la rue du Sausset. Face à ce projet et en plein recours électoral de la droite Aulnaysienne, quelques riverains avaient vivement protesté contre ce  projet d’implantation de logements sociaux dans un secteur  pavillonnaire. Face à la mobilisation réussie et face au risque d’annulation des élections municipales de 2008, Gérard Ségura avait jeté l’éponge.

Finalement, et pour une raison « inconnue », ce ne sera pas un immeuble de logement qui sera implanté à cet endroit mais des maisons en accession à la propriété. Peut-être que finalement, il y aurait assez de logement à Aulnay-sous-Bois.

Ce secteur est situé non loin du quartier des Etangs, à deux pas de la RD40 et des transports en commun (lignes de bus). C’est aussi non loin de la future gare du Grand Paris (proche rond-point de l’Europe).

Est-ce que le Maire aime le secteur et a souhaité préservé le caractère pavillonnaire de la partie Ouest de la rue des Saules (pour rappel, la partie Est a été densifié par des immeubles de logements). Les riverains doivent-ils leur salut à la providence ?  Nul ne le sait.

En tout cas, ce nouveau projet fait bouillir certains riverains. Un lecteur nous indique en effet :

« Une Ville sans âmes,  avec des centres commerciaux, des Voitures, des bouchons, de la pollution, un centre Ville sous pression en raison du Bruit, une Ville ou les gens ne se parlent plus car on détruit nos espaces verts comme le Parc Ballanger ou encore celui de la Rue Maximilien Robespierre ou de la Rue des Saule ?

Monsieur le Maire vous aviez condamné, il y a peu, l’urbanisation de la Ville en 2014 lors des élections, en nous promettant un arrêt total, si vous étiez élu alors pourquoi avez-vous décidé de multiplier toutes ces constructions par 10 depuis que vous êtes aux commandes de la Ville d’Aulnay ? ??

Ces programmes immobiliers nous exaspérent, on en arrive a etre dégoûté, on demande du Respect et que vous répondiez à nos courriers  !!!!!« 

Finalement, certains quartiers ont plus de chance que d’autres…

%d blogueurs aiment cette page :