Archives de Catégorie: Urbanisme

Non-respect du PLU à Aulnay-sous-Bois concernant un projet de construction place du Général Leclerc ?

Non-respect du PLU (Plan Local d’Urbanisme) ? Total des pertes à la ville estimées pour deux (02) projets à plus de 96.000,00 euros.

  • Les commentaires sur les permis de construction N° : PC9300516C0063 : 1, Place du Général Leclerc 93600 Aulnay Sous Bois
    Et PC9300516C0090 : 3, Place du Général Leclerc 93600 Aulnay Sous Bois Aucun article du PLU n’a été respecté !!!
  • Constatations : Les permis de construire indiqués, ci-dessus, ne respectent aucune règle d’urbanisme. Je me pose la question, comment ils sont accordés !!!
    • Des erreurs sur les arrêtés de permis de construire délivré par le Maire au nom de la commune, un mélange entre l’arrêté du permis n° PC9300516C0063 et l’arrêté du permis n° PC9300516C0090.
    • Le contenu des deux arrêtés sont les mêmes pour deux projets de construction différents (voir page 04 du PC9300516C0090 et la page 06 du PC9300516C0063) !!
    • ARTICLE UA 12 – OBLIGATIONS IMPOSÉES AUX CONSTRUCTEURS EN MATIÈRE DE RÉALISATION D’AIRES DE STATIONNEMENT (voir les pièce jointes de la page 7, 8, 9 et 10). -Le projet est situé à plus de 500 m de la gare c-a-d hors du périmètre de 500 m de la gare, alors il ne bénéfice pas de l’avantage de l’article L 152- 6 -4 (page 9 et 10) pour une dérogation !!! (Voir les pièces jointes page 11, 12 et 13).
    • Vu l’application de l’article L 152-6-4, alors une nécessité s’impose à justifier les aires de stationnements.
      P a g e 2 | 17
  • Un manque à gagner pour la ville : Vu que les projets sont situés en dehors des 500 m du périmètre de la gare, une contribution aurait dû être versée à la ville pour la réalisation des aires de stationnements publics.
  • Si on prend le prix du stationnement en 2008 = 16000 euros – 4 logements crées pour le projet : 3 place Général Leclerc (64.000 euros)
  • 2 logements créer pour le projet : 1 place du Général Leclerc (32.000 euros) c-a-d un total de 96.000,00 euros manque à gagner pour la ville. Ce qui permettrait de financer une partie du projet de création des stationnements, rue des écoles réalisé par la ville en 2017.
  • Aucun document de l’accessibilité handicapée dans le dossier, Vu que c’est une nouvelle création des logements et le bâtiment reçoit du public (présence de la pharmacie et pressing au rez de chaussée).
  • Aucun document concernant la sécurité incendie dans le dossier, Vu que le bâtiment reçoit du public (présence de la pharmacie et du pressing au rez de chaussée). •
  • Aucune étude de sol dans le dossier « il existe que l’attestation d’architecte » (voir la pièce jointe page 14), suite à la surface crée est supérieure à 40 m², vu la porte d’entrée du bâtiment de 90 cm de largeur qui ne permet pas l’entrée de la plus petite machine de sondage pour une profondeur de plus de 50 m. La vue satellite que j’ai fait, plus le plan de masse cadastrale montrent clairement qu’il n y’a pas d’accès derrière le bâtiment ce qui me laisse poser la question si l’analyse du sol a été réalisée. Comment la machine de sondage d’environ 1,5 m de largeur au minimum est passée à travers une porte d’une largeur de 90 cm ? Ce sondage permet de savoir si les fondations du bâtiment permettront de supporter le poids de la charge de plusieurs dizaines de tonnes qui constitue un grand danger pour les habitants du bâtiment, les riverains et les constructions voisines.
    Remarque : selon le PLU, l’attestation d’architecte peut suffire si l’étude est faite !!!
  • Aucun document de la RT2012 dans le dossier, Vu que la demande de permis de construire a été déposée après le 1 janvier 2013, l’attestation RT2012 est obligatoire dans le dossier
  • Le panneau d’affichage non réglementaire :
    • Le panneau est affiché à 4 m de hauteur qui rend sa visibilité et sa lecture de la voie publique difficile (voir les pages 15 et 16).
    • Le panneau d’affichage contient des fausses informations notamment la hauteur de la construction déclarée sur le panneau d’affichage est de 10 m par contre les mesures de la hauteur de la construction que j’ai relevé sur place est de 14 m, voir le plan de coupe (voir la pièce jointe page 16 et le plan de coupe page 17)
    • Les plans de demande de permis de construire sont inexacts : Voir les façades la construction réalisée en comparaison avec le plan de coupe (page 17)

Source : M. Noureddine HALOUI par rapport au permis de construire disponible ici

 

Ça Bétonne sec à Aulnay-sous-Bois !

Un lecteur tient à nous informer être tombé de manière surréaliste sur 2 nouveaux immeubles de 5 étages, construits par des Promoteurs sur le Boulevard Jacques Duclos, en face de la Cité Emmaüs et à proximité du Carrefour de l’ Europe !

« Ça construit tellement que l’on a l’impression de voir des grues partout !« , s’exclame notre lecteur.

En raison des embouteillages quotidien, il évitait d’emprunter ce Boulevard hyper encombrant à certaines heures mais là, quel fut son étonnement en levant les yeux et de constater que la Municipalité ne respecte pas ses engagements et continue de d’asphyxier la ville de béton et de Programmes immobiliers.

Où en est la lutte contre le «bétonnage» à Aulnay-sous-Bois ?

« Stopper le bétonnage qui défigure la Ville ». C’était l’engagement de Bruno Beschizza en 2014 (p7 du programme distribué à tous les Aulnaysiens). Sans oublier ce qui se prépare à Balagny ou Savigny, chacun peut juger si la promesse’ a été tenue dans le centre-ville. Aulnay Environnement n’a jamais pensé que dans un pays dont la population augmente, une ville pouvait se satisfaire de perdre des habitants, comme ce fut le cas à la fin des années 90. II fallait bien construire, mais pas n’importe comment. II fallait veiller à maintenir ce qui faisait le charme de notre centre-ville, avec nombre de pavillons anciens, de jardins et d’arbres. II fallait pour cela une politique attentive à la préservation de l’essentiel de ce patrimoine, par des préemptions, en cadrant le plus possible les ambitions des promoteurs. Or toute liberté leur a été laissée par le nouveau PLU.

II fallait prendre en compte les problèmes de Replacement lies à I ’étroitesse de nos rues et penser un plan de circulation en partant de Ia facilitation des « circulations douces », saisir toutes les occasions d’élargir I ’espace public et anticiper sur l’augmentation des besoins en équipements scolaires et de santé entraînés par les nouveaux programmes immobiliers. Si la politique municipale ne change pas, on doit s’attend re à I ’intensification des constructions et à la dégradation des conditions de vie dans les années à venir (cf. carte page suivante).

La préservation de la zone pavillonnaire , un leurre !

Peu d’Aulnaysiens connaissent bien le contour de la zone pavillonnaire Or présence de pavillons ne signifie pas obligatoirement qu’on soit en zone pavillonnaire.En fait tout le centre de la ville appartient aux zones (UD, UA )autres que pavillonnaires (UG) dans lesquelles on peut construire des immeubles de grande hauteur, ce qui fait que tous les pavillons proches de Ia gare sont à I a merci de I ’appétit des promoteurs. Or ce sont les plus anciens et les plus beaux, ceux qui ont des jardins, ceux qui créent un paysage dont profitent to us les piétons lorsqu’ ils se rendent à I a gare. Et les pavillons à la périphérie de ces zones sont exposés au risque d’avoir un immeuble surplombant leur jardin. Promettre de préserver la zone pavillonnaire n’est pas bien difficile, quand il s’agit des quartiers éloignés du centre et qui ne présentent guère d’intérêt pour les promoteurs.
Mais rien n’empêche le conseil municipal de voter une modification des zones comme cela s’est déjà produit. De même que le règlement définissant la hauteur maximale des constructions, ce zonage, teI qu’on le voit sur cet extrait du PLU,n’a jamais été discuté. Seules les grandes orientations ont été communiquées aux citoyens qu i ont participé à la «concertation » sur le PLU.
*Deux autres promesses méritentd’être rappelées :
« stabiliser le nombre d’habitants», « consulter les riverains avant tout projet de Modification de leur quartier».

 

 

 

.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Programme immobilier Boulevard Marc Chagall à Aulnay-sous-Bois

Chers Habitants,

Je suis un electeur en colère, je n’en peux plus de ces Élus, voilà,  encore un énième Programme immobilier de Beschizza :

Je suis un électeur écœuré et déçu de la politique de nos Élus, en effet, je vous annonce avec tristesse être tombé sur un chantier de 5 hideux gros immeubles de 6 étages,  Boulevard Marc Chagall sur la RN2 (ci-contre les photos).

Ces Bâtiments ont été construits par Promoteur immobilier donc seront vendus, ils totalisent 250 Logements, c’est énorme !!
Les travailleurs sur place m’ont informé, qu’un second chantier débuterait en Septembre 2020 avec un nouveau Promoteur.
Encore pire, ce second Programme immobilier titanesque concernera 400 Logements sur ce même Boulevard qui finirait a hauteur du Carrefour Jean Monnet.

A quoi jouent nos Élus ???? confondent-ils Aulnay et Dubaï ? Pour quelles raisons,  veulent-ils impérativement avoir 150 000 Habitants ? 
Donc faire de la politique, c’est construire des immeubles ? Les bouchons, la pollution, on y pense ?

Les habitants de Sevran et Villepinte, passent par ce Boulevard pour regagner leurs Villes, cela va engendrer des embouteillages monstres dans la partie Nord de la Ville !!!!

La route qui longe ce Boulevard n’est pas en capacité d’accueillir tout ce flux d’automobilistes , par conséquent, on fonce droit vers une catastrophe.

Il faut que les habitants se réveillent pour mettre un terme à se massacre écologique et urbain, mais a t-on anticipé réellement les conséquences néfastes de ces Programmes ?

Un Électeur en colère !

Un électeur interroge le Maire d’Aulnay-sous-Bois de la mandature 2014/2020 sur ses prévisions de projets urbanistiques

Lettre à Monsieur le Maire

Pendant votre mandature de 6 ans, vous avez besogné à la construction d’un immense parc immobilier à Aulnay sous bois en commençant le plus souvent par démolir l’existant …là où votre prédécesseur s’est fait congédier par les Aulnaysiens pour avoir seulement amorcé quelques premières bâtisses alors qu’hier il était très loin du promoteur que vous aurez été .

Mars 2020, vous sollicitez une reconduction de votre mandat pour 6 ans avec une équipe qui semble même plus féroce que vous ne l’êtes vous-mêmes, …des intérêts personnels à n’en point douter.

Or l’électeur que je suis, concerné et soucieux du devenir d’Aulnay sous bois, apprécierait,  avant de déposer son bulletin dans l’urne, connaître vos futurs projets urbanistiques, et savoir si une accalmie est en perspective ou non car très inquiet. Vous n’êtes peut être pas sans connaître les nuisances sur la vie quotidienne que cette boulimie de constructions a entraîné au cours de ces dernières années à Aulnay sous bois, même si vos alliés ne se sentent pas bien préoccupés par un tel enjeu .

Donc, j’aurais souhaité connaître dans un premier temps vos intentions concernant les TERRAINS  qui étaient destinés  à des constructions sous la précédente mandature créant tant de polémiques avant 2014 mais que vous avez totalement abandonnés, les laissant le plus souvent en friches parfois au cœur d’Aulnay alors que vous détruisiez ailleurs pour reconstruire ? Il s’agit donc :

Des terrains de la croix blanche (ex impôts) abandonnés

Des terrains de la rue J.Princet (ex garage WV), abandonnés

Des terrains de la rue des Saules (ex resto du cœur) , abandonnés, il paraîtrait que … ?

Du projet rue des Pavillons (ex Monnier) abandonné…

Et peut être d’autres inconnus, tant les secrets qui concernent pourtant les Aulnaysiens sont bien gardés ?

A noter d’ailleurs que les opposants à ces projets auprès de l’ancienne municipalité étaient le plus souvent des habitants, des  partenaires … de votre élection de 2014, et même des élus de votre majorité actuelle alors qu’aujourd’hui, ils approuvent votre politique urbanistique, s’y opposant avant …..d’être élu, les vestes sont réversibles? Avouez que c’est surprenant.

Sans oublier d’indiquer dans votre programme à venir toutes les prévisions de futures constructions au chaud actuellement et qui sortiront subitement du chapeau , en attente de votre prochaine session ? On parlerait  aussi de 2500 logements sur le site de PSA , impressionnant ?  et pourquoi le promoteur Verrechia désormais particulièrement implanté à Aulnay sous Bois sous votre bénédiction a déjà occupé le local d’un ancien fleuriste fermé place de la gare ? Une reconversion ?

Les Aulnaysiens sont devenus de simples témoins sans possibilité de partager le devenir de leur ville devant vos décisions unilatérales.

Donc, vous en tant que candidat, nous en tant qu’électeurs aulnaysiens confrontés à ces interrogations ,  il serait de votre devoir en toute honnêteté de nous informer très clairement de vos intentions avant le 15 mars 2020, même si vos électeurs acquis à votre cause ne se posent pas les questions essentielles. Autiste à une telle information fondamentale serait de votre part un signe de confirmation de la poursuite de votre œuvre de bétonnage sur Aulnay sous bois.  

Bien à vous.

Une nouvelle maison détruite rue Jules Princet à Aulnay-sous-Bois pour construire des immeubles

Le visage d’Aulnay-sous-Bois continue de changer. Une nouvelle maison vient d’être détruite secteur Jules Princet / Soleil Levant pour laisser place à un immeuble.

Merci à Valérie pour la photo.

Aulnay Bien Commun invite à un grand rassemblement pour sauver le parc Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Le collectif Aulnay Bien Commun appelle à un grand rassemblement au parc Ballanger ce samedi 6 juillet à 16h00 pour sauver une partie du parc qui serait promise au bétonnage. Point de rendez-vous près des animaux du parc.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-contre.

Billet d’humeur à Aulnay-sous-Bois… trop c’est trop !

Au moment où M.Le Maire et son équipe détruisent, liquident, anticipent, envisagent, projettent, prévoient, réalisent, accomplissent, effectuent,  exécutent…   sans le consentement des Aulnaysiens de:

  • « disloquer » sans prévenir  un parc situé au sein de maisons individuelles des 3000 depuis  45 ANS, le parc Modigliani , les riverains ont été amené à se défendre et à suspendre un tel projet
  • supprimer 5 ha du parc Ballanger qui a mis aussi 50 ans à se construire
  • démolir la maison atypique Chopin
  • construire à tour de bras des immeubles, des immeubles et des immeubles qui placent d‘ailleurs les futurs habitants, sur des grands axes passagers, bruyants, sur des carrefours, des feux rouges …quelle qualité de vie que les investisseurs propriétaires n’accepteraient pas pour eux-mêmes
  • lancer des travaux dans tous les sens entre place JC Abrioux(ex Camélinat), l’équipement multifonctionnel pour désenclaver Balagny (demande d’explications), le projet Val Francilia, déjà appelé Val Bétonia…
  • détruire une ancienne piscine fermée depuis plusieurs années alors que la piscine de Saint Ouen fermée en 2017 pour un problème de toiture (tiens cela rappelle quelques chose) vient de réouvrir en 2019 , juste pour dire… pour construire une future piscine « OLYMPIENNE  »   qui laissera beaucoup de souvenirs financiers aux Aulnaysiens

Aulnay avec des chantiers dans tous les sens mais Mesdames, Messieurs les contribuables, faudra payer un jour la note mais les investigateurs du jour seront partis…

Déjà la préparation des élections, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre…. !!!

Et puis tout ce qui peut se passer dans notre dos d’incompétent puisqu’un adjoint nous le fait souvent comprendre, ce qui ne glorifie pas cette politique actuelle  :

  • les insultes d’un communicant de M.Beschizza envers deux élus de l’opposition (A Aulnay on n’aime pas l’opposition) , un dépôt de plainte déposé comme le fait M.Beschizza
  • un possible conflit d’intérêt entre la fonction  d’adjoint chargé des finances de   Fleury et celle de contrôleur de gestion de l’Interco, en attente, des explications ont été demandées au Préfet
  • le directeur de cabinet de M.Beschizza également adjoint à Levallois Perret, ville bien connue aujourd’hui , proche d’un Maire bien connu aujourd’hui mais en présomption d’innocence(donc pas de mauvais esprit), accusé d’être à la tête depuis 2016 d’un outil du système de Patrick , la société sulfureuse d’économie mixte de Levallois en remplacement de …Patrick 
  • ou encore les désormais « us et coutumes » des élus qui ne jugent pas utiles de répondre à leurs administrés , quel mésestime … à moins d’être peut être adhérent de l’ A2m, association des amis de la majorité municipale ?
  • ou tout récemment, les soupçons de corruption dans l’attribution des HLM d’Aulnay sous bois(mais en attente d’enquête pour l’instant ?)

Source : un Aulnaysien mécontent, déçu, insatisfait, dépité….et aujourd’hui contestataire !

Disparition cruelle du Parc de la Rue Rembrandt programmée par la municipalité d’Aulnay-sous-Bois

Et voilà, il n’y a pas de fumée sans feu… Deux courriers significatifs….

Ainsi que nous l’annoncions dans un article récent , Le Maire d’Aulnay sous bois a bien décidé de faire disparaître ce parc  de 2682 m2 représentant un espace de verdure au sein d’un quartier déjà suffisamment bétonné

  • Un courrier daté du 20 février signé par M.Cahenzli mais par délégation du Maire ayant pour objet « Session amiable », adressé à chaque riverain leur faisant miroiter la possibilité d’agrandir leur terrain car contigu à leur propriété, ce courrier mentionne même « cédé » mais rectifié ensuite « une évaluation du prix au m2 sera demandé à France Domaine »…et ce courrier précise bien « un découpage foncier »! et le PLU ?

  • Une pétition des riverains datée du 15 avril s’opposant à cette disparition précisant entre autres que c’est un lieu qui sert d’espace vert aux résidents et à leurs enfants et qu’il est protégé dans le dernier PLU en vigueur et que sa vente violerai un principe de protection du patrimoine !

Ajoutons aussi qu’une telle prévision s’effectue en « douce » uniquement auprès de quelques riverains que l’on allèche en leur vendant de petites parcelles , 75 m2, 80 m2 …  presque pour une bouchée de pain mais quel Aulnaysien était au courant de la disparition d’un parc sur son territoire ? Personne ! Des procédés qui montrent  qu’aujourd’hui , Monsieur le Maire et sa majorité disposent donc de la ville d’Aulnay sous Bois comme bon leur semble et pourtant n’a-t-on pas entendu :

M.Beschizza dit « J’aime les Aulnaysiens  » 

 M.Beschizza dit « Aulnay gagnante et respectueuse »,

M.Beschizza dit « La ville améliore votre cadre de vie »

A quand le démantèlement  du parc E.Zola(au hasard), du parc Faure(second hasard), du parc Dumont, du parc Gainville….bientôt ? Prévenez-nous…

Source : Contribution extérieure

Ce petit parc de la rue Rembrandt à Aulnay-sous-Bois semblerait être soumis à un futur bétonnage

Et pourtant on est désormais habitué à AULNAY-SOUS-BOIS !

Exceptés les riverains, peu d’Aulnaysiens ne le connaissent et pourtant il existe, situé le long de la rue Rembrandt, derrière l’école des Petits Ormes, ce petit parc de 2120 m2(voir photo) n’avait pourtant rien demandé à personne depuis plus de quarante années si ce n’est d’apporter un peu de verdure, de nature au sein de constructions du blanc village du secteur nord d’Aulnay.

D’après le plan ci-joint transmis à des riverains mitoyens au parc, ces 2120 m2 seraient partagés en lots à vendre, 7 proposés aux propriétaires de pavillons en prolongation de leur terrain et 5 plus grands pour construire de nouveaux pavillons ou… ?

Coût de l’opération : 878 500€ ….

 

Mais statu quo sur cette situation, un appel à témoins est lancé, s’il existe un élu délégué à l’urbanisme ? il pourrait pour une fois nous apporter quelques informations, il pourrait nous en dire plus afin de ne pas faire courir de fausses rumeurs … ? ou peut être Monsieur le Maire d’habitude  si communicatif.

DANS CETTE ATTENTE

 

Contribution extérieur d’un riverain concerné…et en « colère »

%d blogueurs aiment cette page :