Publicités

Archives de Catégorie: Urbanisme

Le journal « OXYGENE » numéro 254, du mois de mars 2019 est en ligne

Les femmes sont à l’honneur dans votre magazine municipal « Oxygène » du mois de mars 2019 ! Feuilletez-le dès maintenant sur le site internet de la ville

—–>>>>https://fr.calameo.com/read/00076278198ac2ac40723?page=1

 

Publicités

Remplacement de la passerelle des jardins perdus à Aulnay-Sous-Bois

La passerelle des jardins perdus à Aulnay était en mauvais état.

Elle à été demontée, et sera remplacée, les travaux de remplacement se feront jusqu’au 3 mars 2019.

La rédaction d’Aulnay cap, éssaiera de vous emmener en avant première sur cette nouvelle passerelle.

Ci dessous, la vidéo:

 

Abbatage des tilleuls de la place Jean-Claude Abrioux commencé!!!!

C’est un bien triste spectacle qui se déroule sur la place Jean Claude Abrioux,

L’abbatage des tilleuls centenaires, à commencé, hélas…..

La place est bouclée, on ne passe plus!!!! Une grosse galère!!!!

Tout ça pour un parking……

Construction de nouveaux pavillons rue des Saules à Aulnay-sous-Bois proche des Restos du Coeur

Dans plusieurs quartiers, la densification et la construction d’immeubles ne s’arrêtent plus. Que ce soit sur la RN2, la RD115, le quartier du Vélodrome, le Centre Gare Nord et même certains quartiers Sud, les immeubles poussent comme des champignons.

Pourtant, certains quartiers semblent étonnement préservés. C’est le cas de la partie « Ouest » de la rue des Saules à Aulnay-sous-Bois, à proximité du local des Restos du Cœur. En effet, nous apprenons que le promoteur « Maison Familiale » va construire plusieurs pavillons sur l’immense terrain attenant, à l’angle de la rue des Saules et de la rue René Noclin.

Pour rappel, la municipalité de Gérard Ségura, soutenue alors par l’écologiste Alain Amédro, avait souhaité installer un immeuble de logement sociaux de type R+2 à cet endroit et relier la rue des Saules à la rue du Sausset. Face à ce projet et en plein recours électoral de la droite Aulnaysienne, quelques riverains avaient vivement protesté contre ce  projet d’implantation de logements sociaux dans un secteur  pavillonnaire. Face à la mobilisation réussie et face au risque d’annulation des élections municipales de 2008, Gérard Ségura avait jeté l’éponge.

Finalement, et pour une raison « inconnue », ce ne sera pas un immeuble de logement qui sera implanté à cet endroit mais des maisons en accession à la propriété. Peut-être que finalement, il y aurait assez de logement à Aulnay-sous-Bois.

Ce secteur est situé non loin du quartier des Etangs, à deux pas de la RD40 et des transports en commun (lignes de bus). C’est aussi non loin de la future gare du Grand Paris (proche rond-point de l’Europe).

Est-ce que le Maire aime le secteur et a souhaité préservé le caractère pavillonnaire de la partie Ouest de la rue des Saules (pour rappel, la partie Est a été densifié par des immeubles de logements). Les riverains doivent-ils leur salut à la providence ?  Nul ne le sait.

En tout cas, ce nouveau projet fait bouillir certains riverains. Un lecteur nous indique en effet :

« Une Ville sans âmes,  avec des centres commerciaux, des Voitures, des bouchons, de la pollution, un centre Ville sous pression en raison du Bruit, une Ville ou les gens ne se parlent plus car on détruit nos espaces verts comme le Parc Ballanger ou encore celui de la Rue Maximilien Robespierre ou de la Rue des Saule ?

Monsieur le Maire vous aviez condamné, il y a peu, l’urbanisation de la Ville en 2014 lors des élections, en nous promettant un arrêt total, si vous étiez élu alors pourquoi avez-vous décidé de multiplier toutes ces constructions par 10 depuis que vous êtes aux commandes de la Ville d’Aulnay ? ??

Ces programmes immobiliers nous exaspérent, on en arrive a etre dégoûté, on demande du Respect et que vous répondiez à nos courriers  !!!!!« 

Finalement, certains quartiers ont plus de chance que d’autres…

Le bétonnage à Aulnay-sous-Bois : Les Aulnaysiens auraient-ils la mémoire courte ?

Souvenez-vous de l’ex Maire d’Aulnay, M.Segura et son équipe si je me souviens bien, ceux qui ont été priés illico presto sans sommation par les habitants d’Aulnay de vite retourner dans leurs foyers , après une petite mandature, mais pourquoi …?

Tout simplement parce que M.Ségura et son équipe avaient décidé de transformer Aulnay selon leurs propres intentions : Démolir, Construire, Redémolir, Reconstruire…. Créant un véritable traumatisme des Aulnaysiens avec des polémiques sans fin. On peut quand même reconnaître que pas grand-chose ne s’était fait auparavant

Bien mal leur en a prit, M.Ségura et son équipe ressemblent aujourd’hui à des « enfants de cœur »(sans les regretter) en proportion de ce que leurs successeurs, M. Beschizza et son équipe réalisent aujourd’hui sans bien en mesurer les conséquences.

Petit patchwork de la ville d’Aulnay sous bois

Circulation infernale, stationnements saturés, constructions démesurées, structures publiques dépassées…pollution, soleil….bref, tout ce qui détruit un minimum de cadre de vie engendrant, selon un organisme sérieux que 75% des séquano Dionysiens (oui les habitants du 9   3) souhaiteraient partir de L’Ile de France pour des villes moyennes de province si les conditions notamment professionnelles étaient réunies, mais n’oublions pas qu’il y a quelques privilégiés …enfin ceux qui approuvent car pas concernés! Le résultat du bilan de l’action de nos élus, le mal vivre, pourtant des citoyens comme vous et moi, merci Mesdames et Messieurs de votre engagement non bénévole mais pour….qui ? pour quoi ?

Même lorsque l’on n’est pas partie prenante en politique, qu’est-ce qui compte le plus lorsque l’on habite une ville, une commune, un village ? En général, c’est souvent son cadre de vie, son propre environnement, normal d’ailleurs, si possible sa propre tranquillité afin de vivre sereinement, chacun défendant son territoire . Non, ce n’est pas de l’égoïsme, non ce n’est pas de l’intérêt personnel, mon voisin qui n’a pas de nuisances de circulation devant chez lui ne viendra pas participer avec moi  à mes diverses réclamations mais participera à ses propres réclamations d’urbanisme par exemple qui  ne seraient pas les miennes, quoique la solidarité, mis qu’est-ce ? Cela permet, chacun de son côté, de gérer une amélioration générale des conditions de vie.

Donc le bétonnage…, c’est beaucoup à AULNAY ou peut être ailleurs mais nous vivons à Aulnay , c’est Aulnay qui nous intéresse.

Les élus qui sont malheureusement les grands donneurs d’ordre de ce qu’il faut faire ou pas ne faire ne semblent plus tout à fait conscients de ce qu’ils sont en train de réaliser pour l’avenir, ils n’ont pas d’enfants, pas de petits enfants ??? Un jeu de massacre sur Aulnay, des destructions, des constructions, des chantiers dans tout Aulnay, au nord, au sud, à l’est, à l’ouest, même si parfois cela est nécessaire mais quand c’est trop, c’es trop …

Mais sachez que l’on nous fera croire que ce n’est pas de leur faute, ils ont des directives d’en haut, on les oblige , et puis le Maire précédent, et puis….chacun bien entendu se rejette mutuellement la faute pour ne pas avoir à assumer ses responsabilités, c’est ça la POLITIQUE, c’est pas moi, c’est l’autre, le vilain, raison d’ailleurs pour laquelle on n’en sortira jamais

Bon mais alors pourquoi les PLU d’une ville à une autre dans le même département ne sont-ils pas établis sur des bases  privilégiant un minimum de bon sens ?  Pourquoi certains obligent aux promoteurs des reculs d’un ou deux mètres sur la voirie et pas d’autres, pourquoi on peut construire jusqu’à 6 étages dans une ville mais pas ailleurs . Non spécialiste, j’espère que les élus sauront mieux que moi en expliquer les raisons sauf qu’ils ne répondent pas à toutes ces interrogations , pas de compte à rendre au petit peuple  car c’est bien cette majorité d’aujourd’hui qui a voté le nouveau PLU de 2015 sans d’ailleurs se préoccuper du cahier de doléances mis en place plusieurs mois avant pour recueillir l’avis des habitants, cela aurait été pourtant de la démocratie participative mais elle a laissé quelques plumes depuis 1789.

M. Beschizza et son équipe ne semblent pas comprendre la totale transformation qu’ils réalisent sur Aulnay/sous/bois/ La destruction d’un cadre de vie à laquelle beaucoup d’Aulnaysiens tenaient, car malheureusement les rues ne peuvent pas s’élargir, les mêmes conçues dans le passé pour le passage des charrettes, les structures en général ne peuvent pas se transformer si facilement , les services publics ne peuvent pas se multiplier …., créant ainsi une dégradation du cadre de vie inéluctable . Il n’y a qu’à parcourir un site sur Facebook qui s’appellent « Tu es d’Aulnay quand… » ou «  Seuls les Aulnaysiens peuvent comprendre », des regrets, des regrets à n’en plus finir surtout d’anciens habitants qui regrettent leur Aulnay d’autrefois mais qui pourtant en sont souvent partis, pourquoi ? Ne tombons quand même pas dans la nostalgie.

Conclusion/ Si les Aulnaysiens ont un peu de mémoire… ?    

Source : contribution externe

IL EST OU LE BONHEUR … Pas en Île-de-France à en croire plusieurs études officielles

Les banlieusards se disent les moins satisfaits :

76% des habitants de l’Essonne , 75% des habitants du 93, 74% des habitants des 77 ET 94, 72% des habitants du 95, 69% des habitants du 92 , 66% des habitants du 78 …

… alors que les habitants de la capitale font figure d’exception avec 56% 

Soit  environ 7 Franciliens sur 10 qui voudraient changer d’air  et rêvent d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte alors que ce besoin de changement d’air se limite à 28% dans les provinces françaises

Mais pourquoi ?

La première récrimination reste le rythme de vie, le stress  pour 31%, viennent ensuite le coût de la vie jugée trop chère et l’immobilier, puis dans l’ordre, le trafic automobile et ses embouteillages, la pollution, la grisaille, la meilleure qualité de vie de la province, la surpopulation , l’absence de contact avec la nature, l’insécurité , et enfin la mauvaise qualité des transports pour 6%.

 Mais un départ  n’est pas si simple car 77% des Franciliens évoquent le travail comme frein, l’IDF représente encore 1/3 de l’économie française.

Toutes les tranches d’âges sont concernées car le cliché du retraité qui part s’installer au soleil n’a plus court même si le désir de partir augmente avec l’âge comme si une fatigue de la vie francilienne s’installait

Et pour où ?

Destination le sud et l’ouest dans des villes  de taille moyenne ou dans la périphérie de grandes villes. La région de Bordeaux  en reste l’indétrônable destination suivie de celles de Nantes et de Lyon….

Signe des temps : Si avec ses 6 millions de travailleurs, l’IDF reste le principal bassin d’emplois en France avec 25 % des actifs , qu’en sera-t-il dans 20, 30 ou 40 ans où comme en Allemagne, Italie ou Espagne, des métropoles économiques font de l’ombre à la capitale administrative. Depuis plusieurs années,   la dynamique territoriale ne sert pas Paris , l’emploi y progresse moins vite que dans les 7 autres régions françaises  et aujourd’hui, le nombre de départs de l’Ile de France est très nettement supérieur à celui  des arrivées de la province selon cette étude de l’Insee. On estime à 200 000 le nombre de Franciliens qui déménagent en régions chaque année.

Sources : Insee / Institut d’urbanisme d’Ile de France /Forum vies mobiles

De Christian PICQ

Expérimentation de la vidéoverbalisation sur la rue Jacques Duclos à Aulnay-Sous-Bois

 Le conseil municipal a approuvé hier la mise en place de la vidéoverbalisation, à titre expérimental, sur la rue Jacques Duclos afin de lutter contre le stationnement gênant et contre les infractions au Code de la Route. Cette expérimentation sera menée dans un premier temps sur la portion comprise entre le Carrefour de l’Europe et la rue Blanche.

 

Retour en vidéo sur le conseil municipal d’Aulnay-Sous-Bois, décembre 2018

Le conseil municipal d’Aulnay-Sous-Bois, à eu lieu ce mercredi soir, si vous le souhaitez, Aulnay cap vous offre la vidéo:

Journal du web aulnaysien numéro 14, décembre 2018

Pour ce 14ème numéro, le « Journal du Web aulnaysien » vous emmène sur la glace de la patinoire de la Ferme du Vieux-Pays ! Au sommaire :

  • Sur les traces des pierres du Château d’Aulnay avec « Secrets d’Aulnay ».
  • L’adjointe au Maire Elisabeth Rodrigues est l’invitée du JW. Elle nous présente « Déclic' », un nouvel espace municipal d’aide aux démarches en ligne.
  •  Découvrez un conte de Noël animé par le Réseau des Bibliothèques
  • Lumière sur… Tarik Azzouz, Beatmaker Aulnaysien
  •  Intermède musicale avec Keziah Jones, venu à la rencontre des élèves du collège Claude Debussy le 14 décembre dernier

 

Tout de suite, la vidéo:

Information de dernière minute du « Rassemblement Pour Aulnay » concernant la place Abrioux

Alors que nous réclamons depuis plus d’un mois d’avoir accès à plusieurs permis de construire dont celui de la place Abrioux (ancienne place Camélinat) :

Le Maire Bruno Beschizza organise via son service de l’urbanisme une réunion en catimini sur le devenir de la place lundi 10 décembre 2018 à 19h00 au restaurant La Bottega, place Abrioux !

Pourtant, le préfet, détenteur du contrôle de légalité, vient d’ordonner au maire de transmettre à l’association Aulnay Environnement toutes les informations relatives à ces constructions.

Pourquoi Bruno Beschizza refuse-t-il de transmettre les informations concernant les permis de construire, et pourquoi organise-t-il cette réunion à huis clos, en laissant les habitants de côté ?

Pour rappel, le coût municipal du projet du parking souterrain de la place Abrioux est de :

6 millions d’euros € pour 110 places, soit 55 000€ la place de parking aux frais des Aulnaysiens !

Sans oublier un futur immeuble rue de la république dénombrant 16 logements…sans places de parking ! Il y a donc eu dérogation du PLU, et les habitants en paieront le prix fort.

Et le Maire ose nous parler d’une bonne gestion des finances municipales, en totale transparence…

Il est important que tout le monde soit au courant ce qu’il se passe à Aulnay. S’il le faut, nous mobiliserons un huissier pour obtenir ces permis de construire.

Source : communiqué des membres du Rassemblement pour Aulnay

%d blogueurs aiment cette page :