Archives du blog

Rue Blanqui à Aulnay-sous-Bois, la suite et bonne nouvelle : des moyens d’action existent !

Chantier emblématique de la politique de la ville, celui-ci continue !

Le dernier épisode est assez instructif : 2 permis de construire) ont été déposés en date du 24 décembre 2021 et donc sont toujours en cours d’instruction au service d’urbanisme de la ville.

La démolition et la construction ont pourtant commencé bien avant (le 14 août 2021 pour ceux qui suivent) : pourquoi attendre donc deux mois réglementaires après dépôt (ce qui est le lot commun) alors qu’il suffit de commencer 4 mois avant !

Ces permis font référence dans la demande à une hauteur de sous-sol de 1.79m. Rappelons que cette hauteur est la limite pour une hauteur dite habitable !

Actuellement, cette hauteur correspond à 13 rangées de parpaings. A raison de 20cm par parpaing, cette côte ne sera probablement pas respectée !

D’autre part les 40% en pleine terre ne seront peut-être pas respecté ainsi que l’interdiction de construction sous la nappe phréatique, idem pour les 2 places de parking par maison soit un total de 4.

Quant à la hauteur totale, il ne reste plus qu’à s’interroger !

Pourtant, la ville peut agir avec un article récent du code de l’urbanisme datant du 27 décembre 2019 ((L. 481)

Nous laissons les lecteurs rechercher ce texte législatif, une fiche conseil est consultable à l’adresse suivante : https://elus.cfmel.fr/wp-content/uploads/2021/03/20210119-Fiche-procedure-astreintes-administratives-pour-collectivites-1.pdf

Rappel : le CFMEL est un organisme de formation pour les élus.

En conséquence, malgré les affirmations verbales des élus qui nous disent ne pas pouvoir intervenir, il existe bien un texte permettant le contraire.

Le collectif des riverains de la Rue Blanqui demande donc à la municipalité d’agir dans ce sens.

Source : riverains de la rue Blanqui à Aulnay-sous-Bois

Projet immobilier place du général de Gaulle à Aulnay-sous-Bois, les arbres bientôt coupés

De plus en plus de projets immobiliers voient le jour à Aulnay-sous-Bois. Et les arbres remarquables deviennent plus en plus rares ! Voici des photos du parc où un immeuble va être dressé, place du général de Gaulle (à côté du serrurier). 

Notre lectrice Géraldine (que nous remercions pour les photos) souhaiterait, non sans une pointe d’amertume, immortaliser ces arbres, pour en faire une carte postale 2021 ! Histoire que les générations futures pourront dire, selon elle, qu’il y avait de beaux arbres à Aulnay-sous-Bois avant !

Démolition des pavillons rue Charcot à Aulnay-sous-Bois pour un immeuble, le dernier arbre encore debout

Nous vous le relations dans un précédent article : deux pavillons situés rue Charcot à Aulnay-sous-Bois ont été démolis pour laisser place à un futur immeuble. Si les édifices ne sont plus là, il reste un bel arbre au fond de l’un des terrains.

Notre lectrice Géraldine se demande quel âge a cet arbre magnifique ? Combien d’eau de la nappe phréatique a-t il absorbé ? Combien d’oiseaux a-t’il abrité ? Combien de bruit a t il stoppé pour le quartier ?

Pour notre lectrice, il a tout d’un arbre remarquable. Vont-ils l’abattre ? Telle est la question ultime. Peut-être qu’une association de défense de l’environnement pourra répondre ?

Merci à Géraldine pour les photos

Plus de 10 pavillons vendus à un promoteur rue du Chemin de la Ville à Aulnay-sous-Bois ?

Un lecteur nous informe qu’une dizaine de pavillons auraient été vendus à un promoteur immobilier pour construire deux gros immeubles d’habitation au niveau de la rue du Chemin de la Ville à Aulnay-sous-Bois, quartier des Etangs. Aucune annonce ne semble confirmer cette information mais notre lecteur est formel, un programme est bien en gestation.

La rédaction enquête en ce moment. La rue du Chemin de la Ville a longtemps été une sorte de « frontière » entre, d’une part, les grands immeubles au Nord et, d’autre part, les pavillons au Sud. Ici, deux gros immeubles verraient le jour de part et d’autre de la rue Denis. Plusieurs propriétaires auraient déjà vendu leur bien !

Encore un pavillon en moins rue Jean Charcot à Aulnay-sous-Bois pour un immeuble !

Un petit pavillon vient de disparaître à Aulnay-sous-Bois sur la rue Jean Charcot. Ce n’était certainement pas le plus beau pavillon de la ville, mais pour certains, cette disparition ne présage rien de bon surtout pour construire un nouvel immeuble !

Avant (Google Maps)

Après

Pétition concernant le projet de construction d’un immeuble rue de la Concorde à Aulnay-sous-Bois, La vérité rétablie sur Aulnay cap

Chers lecteurs.

NOUS NOUS DEVONS DE RETABLIR LA VERITE!!!

Une pétition concernant le projet de construction d’un immeuble rue de la Concorde à Aulnay-sous-Bois, circule.

Madame Maroun, sur sa page facebook, nous informe que notre maire, Monsieur Beschizza, à refusé catégoriquement ce permis, et que donc, cette pétition n’a pas lieu d’être.

Pour preuve, voila son écrit sur sa page officielle facebook :

Voilà une vérité rétablie sur Aulnay cap!!!

Comme quoi, nous ne servons pas qu’a propager des fake news, sans ensuite rétablir la vérité.

Merci Séverine !!!

« Encore une fake news !
Cette pétition n’a pas lieu d’être puisque le maire a catégoriquement refusé ce permis.
Mais bien évidemment les services de la ville ne servent à rien et ne sont pas consultables !
J’ai personnellement rencontré les riverains pour affirmer la position négative du maire face à ce projet. »

Pétition contre le projet de construction d’un immeuble rue de la Concorde à Aulnay-sous-Bois

Monsieur le Maire,

Tout récemment, en consultant le panneau d’affichage des permis de construire au Centre Administratif, nous avons découvert que M. Kaplan (parcelle AL88) a déposé un projet de construction d’un petit collectif de 13 appartements au 10,rue de la Concorde.

Alors nous nous opposons à un tel projet, car jusque-là nous étions dans un secteur calme.

De plus, il se trouve que lorsque nous avons acheté, dans l’acte notarié il était bien stipulé que nous nous trouvions dans un secteur historique protégé. Jusqu’à présent aucun projet de construction d’habitat collectif n’a vu le jour

Si vous acceptiez, cela créerait un précédent. De plus, M le Maire, en début d’année, dans vos déclarations en direction de vos administrés vous avez annoncé la suppression de plus d’une centaine de permis de construire. D’autant que dans la période actuelle ce ne sont pas les projets et les réalisations d’immeubles qui manquent.

Alors, pour le bien-être de notre secteur, pour l’image de ce quartier de la ville, nous vous demandons de ne pas accorder ce permis de construire de façon à garder un caractère pavillonnaire au Vieux Pays.

Car si ce projet se réalise, c’est une brèche ouverte à tous les abus, toutes les possibilités.

Car, même si nos pavillons ne sont pas inscrits sur la liste de bâtiments remarquables, c’est tout un ensemble que vous protégeriez en annulant ce projet.

N’y a-t- il pas encore des secteurs protégés dans certains arrondissements de Paris comme le square des Peupliers dans le 13°  ou la Cité florale et tant d’autres !

Alors, si vous souhaitez préserver cette zone historique et agréable du Vieux Pays nous vous saurions gré de ne pas accepter ce projet.

Nous vous prions Monsieur le Maire d’accepter l’expression de nos sentiments respectueux.

Source : Riverains de la Rue de la Concorde Et des Frères Aspis

Une fillette de quatre ans survit à une chute du 3e étage à Aulnay-sous-Bois

La fillette de 4 ans souffre de nombreuses fractures, mais ses jours ne sont pas en danger.

Son jeune âge explique certainement ce petit miracle. Jeudi en fin de journée, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), une fillette de 4 ans a fait une chute du troisième étage, de 9 m environ. Elle a basculé par la fenêtre d’une chambre de l’appartement familial, rue du Docteur-Garasse dans la cité du Gros Saule.

« Ses jours ne sont pas en danger », souligne une source proche du dossier. Elle souffre néanmoins de multiples fractures du bassin, du fémur et d’un bras. La petite victime a été transportée à l’hôpital Necker enfants malades (Paris XVe), gyrophares hurlants, escortée par des motards.

Elle jouait dans sa chambre avec ses soeurs

La chute s’est produite alors qu’elle jouait dans une chambre avec ses jeunes sœurs. Des objets auraient été projetés par la fenêtre et la petite se serait alors penchée un peu trop en avant, tombant dans le vide. Les parents se trouvaient dans une autre pièce lorsque l’accident s’est produit.

Source et article complet : Le Parisien

Un homme chute du 5ème étage à Aulnay-sous-Bois mais parvient à survivre

Chute dans des circonstances troubles au foyer Coalia. Le résident souffre de graves fractures mais il est toujours en vie.

Que s’est-il passé dans ce petit studio du foyer Coallia d’Aulnay-sous-Bois ? Mercredi vers 17 heures, un homme de 43 ans a fait une chute vertigineuse du 5e étage. Ce résident du foyer de la rue Calmette et Guérin est, par miracle, toujours en vie. Il a été transporté à l’hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine) avec un pronostic vital engagé. Il souffre de nombreuses fractures, notamment au bassin, au fémur gauche et au coude.

La victime, originaire du Mali, vivait depuis quelques années dans cette résidence. Avant de chuter par la fenêtre, il s’était disputé avec un autre homme dans l’appartement. A-t-il été poussé par la fenêtre ? A-t-il cherché à fuir un agresseur ? Le suspect, interpellé et placé en garde à vue, devait être relâché aujourd’hui.

Source et article complet : Le Parisien

Les travaux rue Jules princet angle Aristide Briand dangereux pour les piétons ?

Les travaux qui ont lieu actuellement pour la construction d’un immeuble angle rue Jules Princet et rue Aristide Briand impliquent quelques modifications et aménagements pour les piétons. Une partie du trottoir est inaccessible, et des barrières ont été placées.

Un riverain, Frédéric, estime que le danger n’est pas anodin. Il explique ainsi :

« Je traverse au passage piéton en sortent du bus et me retrouve sur la route pour aller rue Aristide Briand« 

« Et on marche comme le monsieur sur la route pour rejoindre la rue Aristide Briand. En posant des barrières le piéton marcherais entre la clôture et la route« 

Et vous, que pensez-vous de la situation ?

%d blogueurs aiment cette page :