Archives du blog

Antar, Abdoallah et Salma, des élèves de CM1 de l’école Ambourget à Aulnay-sous-Bois, sur les incendies en Australie

Après trois mois de lutte, les pompiers australiens ont annoncé, lundi 13 janvier, avoir réussi à maîtriser le plus important « méga-feu » du pays. Cet immense brasier est situé dans la zone montagneuse de Gospers, au nord-ouest de la banlieue de Sydney. Il était hors de contrôle depuis presque trois mois.

Les enfants sont nombreux à avoir vu des images de ces incendies en Australie et les conséquences, notamment pour les animaux. Mais d’où viennent ces feux ? Comment les habitants et les animaux y font face ? On en parle dans franceinfo junior ce mardi avec Gaële Joly, journaliste à la rédaction de franceinfo. Elle revient d’Australie où elle a réalisé une série de reportages pour franceinfo. Pour l’interviewer : Antar, Abdoallah et Salma, des élèves de CM1 de l’école Ambourget à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Une grande sécheresse dans le pays

Au micro, Antar pose la première question « Qui a brûlé la forêt ? » Une question importante mais pas si évidente, à laquelle répond la reporter : « Chaque année en Australie, il y a des feux de brousse qui démarrent en décembre jusqu’en mars-avril. Cette année, ils ont commencé très tôt parce qu’il a fait très chaud, il y a une grande sécheresse. Les feux ont pris plus tôt. Il y a eu des très gros feux, difficiles à arrêter pour les pompiers. C’est la nature qui est comme ça mais qui s’est emballée cette année. » Est-ce qu’il y a eu des victimes ? Comment font les animaux ? Comment lutter contre ces feux ? Sur cette page, réécoutez en entier l’émission franceinfo junior du jour consacrée à la situation des incendies en Australie. 

Source : France Info

Les stigmates du terrible incendie au boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

Un terrible incendie a eu lieu ce matin au-dessous du magasin Franprix à Aulnay-sous-Bois. Les pompiers sont venus à bout de ce sinistre. L’immeuble porte des stigmates de cet incendie, des analyses sont en cours pour vérifier l’état de la structure.

Terrible incendie dans un immeuble situé au-dessus du Franprix Boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois

Un terrible incendie a détruit un appartement situé dans un immeuble situé au-dessus du magasin Franprix sur le boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois.

Au moment de la rédaction de cet article nous ignorons s’il y a eu des victimes.

Image #SLAPC

Vidéo du violent incendie qui a ravagé une station de lavage à O’Parinor Aulnay-sous-Bois

Ce matin, une station de lavage automatique est partie en fumée pour une raison inconnue. Il n’y a pas eu de blessés.

Ci-dessous la vidéo du sinistre :

L’œuvre d’art de la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois incendiée avant même son inauguration

Réalisée par un artiste local, une sculpture a été détruite avant même d’être dévoilée officiellement, à la cité de l’Europe. Le bailleur va évacuer les restes.

L’œuvre d’art aura été très éphémère. Incendiée avant même d’être inaugurée, la sculpture « Etat d’urgence », réalisée par l’artiste Kuamen, sur l’une des pelouses de la cité de l’Europe, à Aulnay-sous-Bois, va bientôt être retirée par le bailleur – en accord avec l’artiste.

Conçue avec les habitants

Dans le cadre du festival Regard Neuf 3, Kuamen – également chanteur, originaire de ce quartier HLM de 800 logements – a conçu cette œuvre avec les habitants eux-mêmes, en utilisant des matériaux de récupération issus des encombrants, emboîtés les uns aux autres, et accompagnés de textes sur la nécessité de mieux consommer pour produire moins de déchets ménagers.

Las : quasi-fini, son travail a été incendié dans la nuit du 2 juin, dix jours avant son inauguration !

Sourcr, article complet et photo : Le Parisien

L’avenue de Savigny à Aulnay-sous-Bois endeuillée par 1 mort et 2 pompiers gravement blessés

Un incendie s’est déclaré ce jeudi matin, vers 7 heures, dans une tour de 14 étages de la rue Savigny, à Aulnay-sous-Bois. L’immeuble n’est pas connu comme étant vétuste.

Les flammes ont fait rage pendant environ une heure au deuxième étage de l’immeuble, faisant un mort et deux blessés graves. Il s’agit de deux pompiers, dont l’un d’entre eux est « brûlé à 60% », indique BFM TV.

L’incendie à mobilisé 140 pompiers pour maîtriser les flammes, ce qu’ils sont parvenus à faire aux alentours de 8 heures. Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, est sur place.

Un nouveau drame qui montre à quel point il faut être vigilant concernant la vétusté de certains appareils.

Vidéo : Les habitants du Galion à Aulnay-sous-Bois aident les pompiers à sauver un SDF des flammes

Un sans-abri de 45 ans a frôlé le pire, jeudi, alors qu’il squattait des locaux vacants du centre commercial du Galion. Des riverains ont aidé les secours à soulever le rideau de fer.

La scène ne dure que quelques secondes. Elle se déroule jeudi en fin d’après-midi, dans le centre commercial du Galion à Aulnay-sous-Bois. Aux cotés de pompiers en pleine intervention, on aperçoit un homme en civil haranguer des passants : « Allez les gars, venez, venez ! »

Cinq à six personnes rappliquent et aident les secours à soulever un solide rideau métallique. Les pompiers en extraient ensuite un homme, inconscient mais vivant.

Cet acte citoyen a été filmé par des habitants du quartier, qui ont publié la scène sur le réseau social Facebook. Accompagné du message : « Grand respect aux pompiers et aux gars des 3 000 (NDLR : le nom du quartier, également appelé Rose-des-vents) ».

« Jeunes et moins jeunes sont venus donner un coup de main »

Alertés peu après 17 heures, une trentaine de pompiers avait convergé sur place. On leur avait signalé que quelqu’un se trouvait dans le commerce, après y avoir accédé par le sous-sol.

« Il y avait beaucoup de monde sur place, et au moment où on essayait de faire levier pour relever le volet métallique, jeunes et moins jeunes sont venus donner un coup de main, c’est à souligner, et il faut que ça perdure », salue le commandant Gildas Le Coeur, porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Intoxiqué et souffrant de légères blessures, le blessé a été pris en charge par une équipe médicale de l’hôpital Robert-Ballanger, à Aulnay. Ses jours ne sont pas en danger.

D’après les relevés du laboratoire central de la police, le feu serait d’origine accidentelle. Mais la succession d’incendies récents interroge des habitants du quartier. Dimanche, les pompiers sont intervenus sur deux autres feux dans ce même sous-sol.

« C’est tout le monde qui a aidé ! »

Selon les habitués du Galion, le blessé s’appelle « Antonio ». Âgé de 45 ans, il aurait trouvé refuge tout récemment dans ces bureaux, qui abritaient il y a quelques années une agence de voyage.

Ce vendredi, dans le café situé juste en face des lieux de l’incendie, les clients ne veulent pas mettre en avant la bravoure d’un habitant plus qu’un autre. « C’est tout le monde qui a aidé ! » témoigne l’un d’eux.

« Il y avait plein de jeunes du quartier, et ils n’ont pas caillassé les pompiers, contrairement à ce qu’on entend parfois, poursuit Bachir, qui a fondé l’association Renaissance Galion 3 000. Ici, tout le monde respecte leur travail. C’est un superbe métier. »

Le centre communal d’action sociale a payé une nuit d’hôtel à deux hommes, qui dormaient dans le lieu incendié mais qui n’étaient pas sur place au moment de l’incendie. « On ne sait pas où aller, on remercie les gens qui nous aident, nous permettent de manger » explique l’un d’eux, rencontrés cet après-midi dans le quartier.

Ils sont natifs du Sénégal, âgés d’une vingtaine d’années. L’un dit être arrivé en France il y a quatre mois, l’autre il y a deux ans. « Et je n’ai jamais eu de logement », souffle-t-il.

« On ne veut pas qu’ils meurent de froid »

Seuls quelques commerces sont encore ouverts dans ce centre commercial promis à la démolition. « C’est nous qui avons ouvert le local pour permettre à ces personnes de dormir ailleurs que dans la rue, poursuit Bachir. On ne veut pas qu’ils meurent de froid. Si on ne les aide pas, c’est de la non-assistance à personne en danger. »

Cela fait presque quatre ans que ces locaux seraient vacants. Ce vendredi soir, c’est Bachir qui devait loger les deux jeunes hommes, privés de toit pour la nuit.

Source et article complet : Le Parisien

Vidéo ci-dessous :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2292930204319068&id=100008063329297

Deux habitants d’Aulnay-sous-Bois jugé pour trafic de drogue et incendies criminels à Aurillac dans le Cantal

Poursuivis pour des incendies criminels le 10 juillet dans des parkings souterrains à Aurillac (Cantal), deux hommes de 22 et 33 ans ont été présentés au parquet ce vendredi 7 décembre. Ils ont été placés en détention provisoire en attendant l’audience.

Déjà en détention à Riom (Puy-de-Dôme) et Aurillac pour des affaires de stupéfiants, les deux individus avaient été placés en garde à vue jeudi 6 décembre. Ils sont soupçonnés par les enquêteurs d’avoir mis le feu, dans la nuit du 10 au 11 juillet, au soir de la qualification de l’équipe de France en finale de la Coupe du monde, à des parkings souterrains de la ville-préfecture du Cantal. Une dizaine de voitures avaient brûlé et plusieurs personnes avaient été intoxiquées par les fumées.

Les deux hommes, résidents d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ont été présentés devant le parquet d’Aurillac à l’issue de leur garde à vue, en début d’après-midi, ce vendredi 7 décembre, en vue d’une comparution immédiate. 

Source et article complet : La Montagne

Le bus de la ligne 251 est momentanément dévié à cause d’un incendie à Aulnay-sous-Bois

A proximité du Mc Donald d’Aulnay-sous-Bois, un violent incendie a eu lieu ce matin. Cela a provoqué une coupure de la circulation, et une déviation de la ligne de bus 251. Normalement, le trafic devrait reprendre cet après-midi.

Une plainte contre le bailleur Emmaüs Habitat à Aulnay-sous-Bois pour « éviter un incendie comme à Aubervilliers »

Selon l’amicale des locataires de la cité de l’Europe, beaucoup d’équipements anti-incendie sont manquants. Emmaüs Habitat assure respecter la loi.

« On veut éviter un drame comme celui d’Aubervilliers, où une mère et ses trois enfants ont péri dans un incendie ! » L’amicale des locataires de la cité de l’Europe a porté plainte auprès du procureur de Bobigny contre le bailleur Emmaüs Habitat, pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Elle reproche au gestionnaire de ces 800 HLM, dont dix tours et sept bâtiments bas, de ne pas respecter la réglementation en matière d’équipements de sécurité contre les incendies.

Dans la plainte que nous avons pu consulter, l’amicale des locataires – dont le président, Mohammed Maatoug, est en conflit avec Emmaüs-Habitat – liste plusieurs points qu’elle estime défectueux si un incendie prenait dans l’un des immeubles.

D’abord, « un grand nombre de points lumineux d’évacuation sont manquants », estime l’amicale. Ces « blocs secours » servent à cheminer dans l’immeuble en cas de fumées. Autre problème : les plans d’évacuation, qui orientent les pompiers lors d’une intervention, « ne sont pas affichés dans les 40 halls des bâtiments ».

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :