Archives du blog

Mort de Pascal Beaudet, ancien maire d’Aubervilliers

« La nouvelle est brutale, Pascal Beaudet nous a quittés. » Dans la nuit du 16 mars 2022, l’ancien maire communiste d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) est mort à l’âge de 65 ans. Un rassemblement est prévu ce jeudi à 18 heures, au local du PCF de la ville. 

Source et article complet : Actu.fr

Des tags ciblant Fabien Roussel sur les locaux du parti communiste à Aubervilliers

Après la dégradation d’une permanence du mouvement des jeunes communistes en Bretagne, ce sont les locaux du parti à Aubervilliers qui ont été tagués, comme des militants l’ont découvert ce mercredi matin. Une plainte a été déposée.

Un « PCF traître ! » inscrit en rouge vif sur la devanture du local du parti communiste français, à Aubervilliers : c’est la mauvaise surprise découverte ce mercredi matin par des militants venus prendre leur permanence. Les tags ciblent plus particulièrement le candidat de ce mouvement à l’élection présidentielle. « Il y avait aussi écrit Roussel, rends l’argent », indique en substance l’élu d’opposition Anthony Daguet (PCF). Une allusion à l’enquête ouverte à l’encontre du député du Nord pour des soupçons d’emploi fictif.

Source et article complet : Le Parisien

Il frappe son chien à coups de bâton et l’abandonne dans une mare de sang à Aubervilliers

Il est 4h du matin cette nuit lorsque nous recevons l’appel, glaçant, de l’équipage de police.

Ce sont les voisins qui ont donné l’alerte après avoir été réveillés par les hurlements de douleur d’un chien en continu.

Le propriétaire du chien l’a attaché dans la cage d’escalier, avant de s’acharner sur lui à coups de bâtons, de poings, et de pieds. La violence des coups est telle que du sang a giclé sur plusieurs étages.

Très vite sur place, l’équipage n’aura qu’à suivre les traces de sang pour découvrir Pablo, agonisant, les pattes écartées, incapable de se relever.

Journée blanche à l’OPH d’Aubervilliers en soutien aux agents face aux menaces, balles et agressions

Illustration

Des menaces ciblées aux agressions physiques, les agents de l’Office public de l’habitat ont connu des journées de grande violence, à Aubervilliers, depuis la fin janvier 2022. Des agents du bailleur social ont été agressés à la lacrymogène, d’autres frappés, tandis que des balles ont été déposées à destination d’agents et du directeur de l’OPH. Jeudi 24 février, une « journée blanche » va avoir lieu pour dénoncer cette spirale de violences.

Source et article complet : Actu.fr

VIDÉOS. Violent incendie dans un entrepôt à Bobigny, important nuage de fumées noires

Plusieurs habitants de Bobigny (Seine-Saint-Denis) se sont inquiétés d’une importante fumée noire dans le ciel de la ville, mardi 22 février 2022. Un violent feu s’est déclaré dans la zone industrielle des Vignes, en début d’après-midi. Les pompiers sont sur place et ne déplorent aucun blessé. Ils ont lutté contre le risque de propagation.

La préfecture et les pompiers demandent aux riverains d’éviter le secteur. La mairie recommande aux riverains de fermer les fenêtres. Il n’y a pas de blessé. La préfecture a souligné, vers 16h30, que « l’incendie n’est pas d’origine chimique ».

Un nouvel agent de l’office d’HLM violemment agressé par deux inconnus à Aubervilliers

« Cette dame rentrait chez elle avec sa petite fille de 8 ans. Elle a juste eu le temps de la mettre à l’abri dans l’immeuble, avant d’être rouée de coups », relate, ce vendredi, Karine Franclet, qui s’est entretenue avec la victime, une employée de l’OPH d’Aubervilliers. Jeudi vers 18 heures, rue Léopold-Réchossière, deux silhouettes cagoulées, gantées et munies d’une bombe lacrymogène, se sont précipitées sur elle au moment où elle allait entrer dans le hall. Projetée à terre, elle a été rouée de coups et aspergée de gaz lacrymogène.

Source et article complet : Le Parisien

Dans l’emission « La France dans les yeux » avec Eric Zemmour en Seine-Saint-Denis, BFM TV fait passer la militante de Gauche Zina Terki pour une personne lambda

Hier soir, le candidat à la présidentielle 2022 Eric Zemmour (Reconquête) passait un grand oral en Seine-Saint-Denis pour défendre son projet et débattre sur ses idées. Eric Zemmour n’est pas connu pour porter le département de la Seine-Saint-Denis dans son coeur, département qui symbolise l’immigration, le cosmopolitisme, mais aussi toutes les difficultés comme la pauvreté, la délinquance et les cités que beaucoup de politiques considèrent comme des ghettos.

Lors de l’émission « La France dans les yeux », Eric Zemmour a eu à débattre avec des habitants du département, des habitants « lambdas » qui voulaient en savoir plus sur sa vision, son projet, son programme. Parmi ces habitants, une certaine Zina Terki a fait beaucoup parler d’elle tant elle était critique face au leader du mouvement Reconquête. Mais magie des réseaux sociaux oblige, de nombreux internautes ont remarqué que Zina Terki n’était pas qu’une simple habitante lambda d’Aubervilliers : c’est une militante d’extrême-gauche, membre d’une association pro-Palestinienne et qui n’hésite pas à s’afficher avec des personnes très marquées politiquement :

Que faut-il en déduire ? Est-ce que BFM TV voulait faire du buzz en offrant aux téléspectateurs un « clash » en direct ? On retrouve d’ailleurs, sous un nom un peu différent mais d’une ressemblance douteuse, un compte Facebook qui partage des morceaux de Rap « anti-France » et des posts très anti-Zemmour :

https://www.facebook.com/zaina.terki

Cela ne va pas sans rappeler le scandale Barbara Lefebvre qui, en 2017 dans l’émission politique sur France2, se faisait passer pour une simple professeure d’histoire face à Emmanuel Macron alors qu’elle était un soutien affiché au candidat LR François Fillon.

Par ces manoeuvres maladroites, Eric Zemmour se retrouve une nouvelle fois grandi, c’est ce que l’on appelle l’effet boomerang ou le double-effet Kiskool…

Ci-dessous la vidéo de l’échange :

Endormie, une femme se fait sexuellement agresser par un homme à Aubervilliers

Le mardi 25 janvier 2022, Karl* était convoqué à la barre du tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Il devait répondre d’actes commis le 21 juillet 2021, à Aubervilliers. Ce jour-là, lors d’une soirée, il a agressé sexuellement Anais*, l’une des invitées de la fête.

Tout avait pourtant commencé de façon anodine. Karl, qui se décrivait comme quelqu’un de « très social » à l’époque, avait organisé une fête chez lui. Plusieurs convives y étaient présents : des amis, des connaissances et certaines personnes de sa sphère professionnelle. Anais faisait partie de cette classification.

La soirée suit son cours, Karl, Anais et la plupart des invités y consomment de l’alcool. Rien d’exceptionnel jusque là, jusqu’au moment où Anais ne supporte plus l’alcool qu’elle a bu.

Source et article complet : Actu.fr

Des punaises de lit envahissent les logements d’un immeuble à Aubervilliers

C’est le cas notamment de Karine, une habitante de l’immeuble, qui n’ose même plus rentrer chez elle. Dans le salon, des cartons remplis de vêtements s’empilent et les meubles sont à la cave car les punaises de lit tapissent les murs. « J’ai des morsures de partout, sur le dos, sur les doigts et ça m’empêche souvent de dormir », confie d’ailleurs la fille de Karine, une jeune adolescente qui ne cesse de se gratter les avant-bras. 

La situation est devenue si invivable que Karine et ses enfants ont quitté les lieux et dorment chez des amis, car même le hall de cet immeuble des années 50 est infesté. Le problème vient en fait d’un appartement laissé à l’abandon au 3e étage, car la locataire sous tutelle est actuellement hospitalisée.

Source et article complet : RTL

Anne Hidalgo peine à remplir la salle lors de son meeting de campagne à Aubervilliers

Créditée de 2 à 4% de voix dans les sondages, la campagne d’Anne Hidalgo, Maire de Paris mais souhaitant ravir l’Elysée, prend l’eau. A Aubervilliers, dans une terre traditionnellement de Gauche en Seine-Saint-Denis, la candidate ne parvient pas à faire salle comble.

A Gauche, de nombreux candidats souhaitent fédérer derrière leur personne pour tenter d’exister dans cette campagne où le président Emmanuel Macron semble dans un fauteuil tant les sondages lui sont favorables. Est-ce que la Gauche peut peser face au président sortant qui fédère de la Gauche au Centre, les candidats de la droite nationaliste et la candidate de centre-droit ?

%d blogueurs aiment cette page :