Archives du blog

A Aulnay-sous-Bois, la Côte d’Ivoire terrasse le Maroc et remporte la CAN des quartiers

Le drapeau de la Côte d’Ivoire virevolte en haut du city stade. Ce mercredi soir, l’équipe a remporté la finale de la CAN des quartiers d’Aulnay. Pour le dernier match de ce tournoi amateur inspiré de la Coupe d’Afrique des nations, la Côte d’Ivoire a fait céder le Maroc, 2-0. Dans une ambiance festive, entre pétards, parfois, et chansons qui fusaient. « On a le public festif marocain et celui dansant des Ivoiriens alors c’est une ambiance de feu », observe Jeff, l’organisateur de la Can. Mais c’est la dernière fois que cette compétition, lancée en 2019, se joue sur le Béton, le city stade de la rue Auguste-Renoir. Alors cette finale a un « goût spécial » pour lui.

À cause de la météo, la finale, prévue mardi soir, a dû être décalée de 24 heures. Résultat, le public n’a pas pu bénéficier des habituels gradins. Environ 1 000 personnes ont assisté à la rencontre. Quelques supporters étaient perchés sur des bancs, d’autres sur les grillages ou carrément sur le panneau de basket. « La réservation des gradins était prévue pour hier. La pluie en a décidé autrement mais c’est un clin d’œil du destin car on n’en avait pas pour la première. Cela nous rappelle nos débuts ici, glisse Jeff, qui prévoit une aire synthétique pour la prochaine CAN. Avoir un terrain officiel nous permettra de monter en gamme. »

Source et article complet : Le Parisien

De Mantes-la-Jolie à Aulnay-sous-Bois, la CAN des quartiers muscle son jeu

Pendant une dizaine de jours, les quartiers franciliens vont vivre au tempo d’une compétition de football amateur qui s’inspire de plus en plus des codes du monde professionnel. L’événement est un véritable succès populaire et fédère les habitants autour du sport.

C’est l’événement qui rythme désormais la vie des quartiers en été. De Mantes-la-Jolie (Yvelines) à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en passant par Sarcelles (Val-d’Oise), plusieurs villes accueillent ou s’apprêtent à accueillir des matchs du Maroc, du Sénégal ou de la France grâce à la Coupe d’Afrique des nations des quartiers, une déclinaison locale de la célèbre CAN qui se déroule tous les deux ans.

Source : Le Parisien

Le footballeur Dramane Diaby préfère quitter Aulnay-sous-Bois et l’Île-de-France pour la province pour échapper à la Covid-19

© Radio France – Renaud Candelier

Ce constat, cela fait quelques semaines que Mehdi Chalabi le fait. Il est l’entraineur du Paron FC : « j’ai reçu beaucoup d’appels de joueurs parisiens. Ils nous disent, c’est l’effet covid, la vie en appartement, pas de sorties pendant un an. En plus, il n’y avait pas de foot cette saison, donc ils ont envie de voir l’air de la campagne, tant mieux pour nous. »

D’autant que certains ont joué au sein de clubs professionnels comme le Red Star et le Paris FC, c’est le cas de Dramane Diaby, âgé de 20 ans domicilié à Aulnay sous bois : « bien sûr, l’épidémie a tout bouleversé. Cela a beaucoup joué sur les recrutements au Paron FC. Je me suis dis, autant quitter l’Île-de-France. »

Source et article complet : FranceBleu

A Aulnay-sous-Bois, la CAN donne le coup d’envoi de deux mois de foot dans les quartiers

Depuis ce lundi, un tournoi met aux prises douze équipes représentant différents pays. Fin juin ou début juillet 2021, ce sera au tour de la CAN des quartiers d’enflammer la ville avec des jeunes défendant les couleurs d’Etats africains.

À l’arrivée des beaux jours, c’est devenu un rendez-vous attendu de pied ferme par des milliers de Franciliens amateurs de ballon rond. Depuis le printemps 2019 et les premières compétitions organisées à Créteil (Val-de-Marne) ou à Évry (Essonne), on ne compte plus les communes à avoir accueilli des tournois de football amateurs mettant aux prises des équipes représentant pour la plupart des pays d’Afrique. À Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le phénomène a pris une dimension particulière.

La deuxième édition de la « League des nations » s’y est ouverte ce lundi, à 19 heures, par un match opposant la France aux DOM-TOM. La première l’a emporté 8 à 4.

«On attend 200 à 300 personnes par match»

« On voulait faire quelque chose de différent par rapport à la CAN des quartiers (NDLR : déclinaison locale de la Coupe d’Afrique des nations), où il n’y a que des pays africains en compétition », expose Oumarou Cissé, l’organisateur en chef de l’événement. Ce longiligne trentenaire préside l’association de quartier Mille espoirs, dont le but est d’« encadrer les jeunes par le sport ».

Durant les trois prochaines semaines, douze équipes de six titulaires, pour la plupart habitant la ville, s’affronteront chaque soir sur le terrain Ormeteau, au pied des bâtiments de brique du quartier Mitry-Ambourget. Environ 150 spectateurs ont assisté à la rencontre inaugurale, ce lundi soir.

« On attend 200 à 300 personnes par match », avance Oumarou Cissé. Le public pourrait être encore plus nombreux : depuis le 19 mai, le nombre de spectateurs d’une compétition sportive en plein air peut aller jusqu’à un millier.

Un adolescent distribue des masques à l’entrée du terrain

Pour l’occasion, les organisateurs ont établi un protocole sanitaire. Il se compose de six consignes : le port du masque, le respect de la distanciation physique, l’interdiction des poignées de main, le lavage des mains à l’entrée et à la sortie du stade, le départ de l’enceinte au plus tard à 20h30 et le respect du couvre-feu fixé à 21 heures.

À l’entrée du terrain, ce lundi, un adolescent proposait ainsi des masques à qui en réclamait. « On peut en distribuer 150 par jour », précise Oumarou Cissé. Plusieurs s’en passeront. « Je suis immunisé, j’ai eu le Covid il y a deux semaines », plaisante un spectateur accoudé à l’une des barrières disposées pour prévenir tout envahissement de terrain en cas de liesse.

D’autres, par politesse, ne peuvent s’empêcher de tendre leur main en guise de salut. C’est un retour à la vie d’avant, celui des contacts et de la convivialité propres aux amateurs de ballon rond, qui se dessine autour du terrain Ormeteau.

Source et article complet : Le Parisien

Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, se félicite de la sélection de Moussa Sissoko dans l’équipe de France de football

Félicitations à Moussa Sissoko, joueur de #football originaire d’Aulnay-sous-Bois, sélectionné ce soir par Didier Deschamps en équipe de France de football à l’occasion de l’Euro 2020 qui se déroulera du 11 juin au 11 juillet 2021. Bruno Beschizza, maire de la ville, se félicite qu’Aulnay soit une fois de plus mise à l’honneur ! Il compte sur lui pour ramener la coupe à la maison.

Grand succès de l’exposition « Droites au but » sur le football féminin et les sportives à Aulnay-sous-Bois

Plus de 500 élèves ont assisté à l’exposition « droites au but » tenue à l’espace Gainville et portée sur le football féminin et sur les athlètes féminines du CSL d’Aulnay-sous-Bois, avec la présence de l’artiste Amélie Debray.

Nelson Morgado, ancien joueur du CSL Aulnay-sous-Bois, rejoint l’AS Monaco en Ligue 1 de football

Nelson Morgado, ancien joueur du club passé notamment ensuite par le Sporting Lisbonne,, continue sa reconversion sportive réussie en intégrant le staff de Niko Kovac à l’AS Monaco en qualité d’analyste vidéo.

Cela montre à quel point le sport à Aulnay-sous-Bois est une réussite !

Source : CSL Aulnay

Le natif d’Aulnay-sous-Bois Nicolas Douchez devient ambassadeur du Foot Entreprise

Nicolas Douchez, le natif d’Aulnay-sous-Bois, a tapé et reçu ses premiers ballons au CSL Aulnay puis passera quatre ans au Paris FC. Il sera révélé au Havre. Il portera ensuite les couleurs de Châteauroux, Toulouse et Rennes avant de découvrir le Paris Saint-Germain à l’été 2011. Dans la capitale, cinq années durant, il décrochera quatre titres de champion de France, une Coupe de France et deux Coupes de la Ligue. En 2019, il pris sa retraite.

‘’Le Foot Entreprise c’est un sport positif, une belle aventure humaine qui permet tant aux amateurs qu’aux anciens pros de continuer à exercer leur passion sur le terrain tout en représentant une entreprise. Le Foot Entreprise est déjà connu mais à nos yeux pas suffisamment et mérite un vrai coup de projecteur’’précise Nicolas Douchez.

Source et article complet : Footamateur

Mahamadou Sissoko du CSL Aulnay : l’équipe montre qu’elle a les crocs

L’Espérance Aulnaysienne a été tenue en échec sur sa pelouse ce week-end par le FC Cergy-Pontoise. Après ce score nul (1-1), les locaux pointent à la quatrième place du classement de Régional 1 dans la poule A. L’entraîneur aulnaysien, Mahamadou Sissoko, s’est exprimé pour Actufoot sur la performance de son groupe.

Réaction de Mahamadou Sissoko (Aulnay) : 

« Ce fût un match avec beaucoup de rythme. Il y a aussi eu beaucoup d’engagement, on a été surpris par cette équipe de Cergy qui a inscrit un magnifique but en début de rencontre. Après avoir mis les joueurs face à leurs responsabilités à la mi-temps, on a réussi à marquer un superbe but par Yousef Dali. On va continuer à bosser. L’équipe est très jeune mais elle montre qu’elle a les crocs chaque week-end ! »

Source : ActuFoot

Deux nouveaux terrains synthétiques à Aulnay-sous-Bois pour le football et le rugby

Afin de réaliser 2 nouveaux terrains synthétiques de football et de rugby, la ville d’Aulnay-sous-Bois a sollicité l’aide financière de l’Etat.

Le Préfet de la Seine-Saint-Denis a confirmé son soutien financier à hauteur de 710 553€. Coût total des travaux : 2,3 millions d’€.

%d blogueurs aiment cette page :