Archives de Catégorie: faits divers

Une série de cambriolages touche la résidence Le Sisley à Aulnay-sous-Bois

Une lectrice nous informe que les immeubles Le Sisley ont été la proie de cambrioleurs sans scrupules avec de nombreux appartements visités. Encore ce matin, un appartement a été visité, au dessus de La Poste Rue Marc Chagall.

Les propriétaires sont circonspects et ne s’attendaient pas à un tel niveau d’insécurité. Reste à savoir pourquoi cette résidence est ciblée, et pas d’autres.

Une marche blanche en hommage à Aymane, assassiné à 15 ans, ce mercredi

Le Maire de Bondy, Stephen Hervé, a annoncé l’organisation d’une marche blanche en hommage du jeune boxeur Aymane, tué à 15 dans d’espace Nelson Mandela. Le Maire a annoncé que Bondy serait partie civile et portera plainte car l’assassinat a eu lieu dans un bâtiment appartenant à la ville.

Les deux lascars qui ont exécuté cet assassinat ont été placés en détention dans l’attente de leur jugement. L’hommage ce mercredi commencera à 16h devant l’espace Mandela (90 Rue Louis Auguste Blanqui à Bondy) puis se terminera par une marche blanche.

La ville est sous le choc et l’affaire a eu une portée nationale.

Ahmed Kaïd, le père d’Aymane tué par balle à Bondy, se confie en amenant le corps en Algérie

Ahmed Kaïd est un père au cœur brisé. Son fils, Aymane, était un boxeur émérite et surtout sa fierté. Dans Le Parisien, il se confie sur l’origine du drame, une rivalité sur le ring qui a mal tourné. Son fils avait déjà été agressé et son crâne ouvert par un coup de matraque.

Les deux frères qui ont tué Aymane se sont rendus à la police. L’un d’eux, le plus grand, a tué Aymane au travers de la fente de la boite aux lettres, lorsque la victime se trouvait dans l’espace Nelson Mandela. Tous les jours, des hommes et des femmes déposent des fleurs devant cet espace pour rendre hommage à un jeune garçon qui est parti trop tôt.

Quant au père, Ahmed, il souhaite que le tueur prenne le maximum et qu’il finisse ses jours en prison. Aymane sera inhumé en Algérie, à Sétif.

On en sait plus sur Aymen, tué devant l’espace Nelson Mandela à Bondy par deux personnes

Le terrible meurtre d’Aymen, 15 ans, a secoué plus que la ville de Bondy toute entière. Ce passionné de boxe, sans histoire, était reconnu comme quelqu’un de téméraire, volontaire. Son assassinat ne serait dû qu’à une dispute avec un jeune homme de 19 ans, qui a appelé son frère en renfort pour lui ôter la vie.

Les deux individus se sont rendus à la police et sont désormais en garde-à-vue. Une grave dispute s’est produit peu avant le drame, ce qui aurait rendu complètement fou le jeune homme derrière cette machination.

Le Maire Stéphane Hervé a appelé au calme et demande d’éviter toutes représailles. Il est à noter que le club de boxe où la victime s’entraînait est fermé pour cause de pandémie. L’heure à laquelle il a été tué aurait dû être l’heure de son entrainement…

Alain Ramadier consterné par le meurtre d’Aymen, enfant de 15 ans sans histoire tué à Bondy

Alain Ramadier

C’est avec beaucoup d’effroi que j’ai appris hier le terrible drame qui s’est produit à Bondy. J’ai tout de suite pris contact avec le Maire, Stephen Hervé avec lequel j’ai échangé sur les premiers éléments de cette tragédie.

Aymen avait 15 ans et sa vie devant lui. Hier, deux individus la lui ont ôtée alors qu’il se trouvait dans le centre de loisirs Nelson Mandela.
C’est ce matin la colère qui m’anime. Comment est-ce possible.

La violence intolérable et aveugle doit cesser. Rien ne peut justifier de tels actes, tout doit être mis en œuvre pour que s’arrêtent ces drames, bien trop nombreux.

J’adresse mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de la victime.
Je veux également apporter mon soutien aux agents municipaux, ainsi qu’aux Bondynois présents au moment du drame.

Source : Alain Ramadier, député de la Seine-Saint-Denis

Le garçon de 15 ans lâchement abattu à Bondy par des malfrats était un adolescent en or !

Illustration

Le meurtre du garçon de 15 ans, tué à bout portant par deux malfrats qui ont pris la fuite (ils se sont redus ensuite à la police), était un enfant sans histoire. Il n’était pas connu des services de police et n’était pas suspecté de trafic de drogue.

Au sein de son entourage, c’est la consternation, personne ne comprend cet acte. Deux individus ont été appréhendés et vont devoir répondre de leur acte.

Le mystère du corps retrouvé en morceaux dans une poubelle à Aulnay-sous-Bois dans les années 70s

Pour les plus anciens, c’est un mystère effrayant qui n’est pas encore résolu. Au milieu des années 70s, un habitant des quartiers Nord d’Aulnay, fraîchement sortis de terre, a fait une découverte macabre dans l’une des poubelles du secteur : un corps découpé en morceaux gisait, la tête parfaitement au dessus de la pile.

Rapidement, l’histoire a été colportée, déformée de quartier en quartier. Les enfants prirent peur, un monstre pouvait se cacher derrière cet acte odieux. S’agissait-il d’un tueur en série ? Du croquemitaine ? D’une créature maléfique ? Du descendant de Jack l’éventreur ?

A défaut d’avoir fait la une des journaux de l’époque, une légende s’instaura principalement dans le quartier des 3000. Puis la légende se dissipa pour ne rester qu’un vague souvenir chez les plus anciens. On ignore si le coupable a été appréhendé et l’identité de la victime, mais une chose est sûre : c’est une légende propre à Aulnay-sous-Bois.

Un adolescent de 15 ans tué par balle à Bondy, deux suspects ont pris la fuite en scooter !

Un jeune garçon âgé de 15 ans a été tué par balle vers 18 heures devant le centre Nelson Mandela situé rue Louis-Auguste-Blanqui. Selon les premières informations dont nous disposons, deux suspects en scooter lui ont tiré dessus et ont pris la fuite.

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade criminelle. Un règlement de compte est probable, ou une vengeance. Un périmètre de sécurité a été mis en place.

Violente explosion dans un entrepôt à Saint-Denis suivie d’un spectaculaire incendie

Il était environ 19h quand un immense entrepôt de peinture situé à Saint-Denis, à proximité immédiate de l’A86, a littéralement été pulvérisé par une explosion puis par un incendie. La fumée était perceptible à des kilomètres à la ronde et une centaine de pompiers ont été mobilisés pour contenir le sinistre.

Plus de 20 personnes ont été évacuées. On ignore s’il y a eu des victimes.

Les deux auteurs présumés de l’horrible agression de policers à Aulnay-sous-Bois remis en liberté

Malgré les preuves vidéos, malgré la violence des coups et l’ITT de 90 jours concernant l’un des gardiens de la paix, les deux agresseurs présumés ont été remis en liberté. Les faits s’étaient déroulés le dimanche 3 janvier dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois. Deux policiers de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de la Seine-Saint-Denis (CSI 93) avaient été attaqués par plusieurs individus durant un contrôle routier.

Les deux personnes qui étaient mises en cause ont été présentés au tribunal correctionnel de Bobigny ce mercredi pour être jugés. Selon une source proche de l’enquête, une commission rogatoire a été ouverte dans ce dossier, notamment pour exploiter une vidéo. Hélas, les avocats des prévenus n’en avaient pas eu la copie.

Ces derniers ont réclamé le report de l’audience et la remise en liberté de leurs clients. Les deux hommes ont été libérés et leur procès a été renvoyé au 2 juin prochain. Les suspects étaient incarcérés depuis le 8 janvier dernier.

Source : Actu17

%d blogueurs aiment cette page :