Publicités

Archives de Catégorie: faits divers

Quatre garçons dont un d’Aulnay-sous-Bois ont agressé une jeune femme à Rennes

Mardi 18 juin, quatre garçons ont agressé une jeune femme dans le quartier de Villejean. Un seul est majeur. Il a été jugé jeudi et condamné à six mois de prison, dont trois mois avec sursis.

Mardi, vers 23 h 30, une étudiante rentre d’un anniversaire lorsque contenant de l’argent et ses clés. La jeune femme est rouée de coups.

Ils seront interpellés peu après par des policiers qui surprennent cinq jeunes à la recherche d’une voiture, celle de la victime.

« Je ne dors plus, je ne mange plus »

Devant le tribunal, le jeune homme prétend avoir joué le rôle de guetteur. Il dément toute implication dans les violences. Originaire d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), il était présent en Bretagne pour fêter lui aussi un anniversaire, raconte-t-il.

Source et article complet : Ouest France

Publicités

L’œuvre d’art de la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois incendiée avant même son inauguration

Réalisée par un artiste local, une sculpture a été détruite avant même d’être dévoilée officiellement, à la cité de l’Europe. Le bailleur va évacuer les restes.

L’œuvre d’art aura été très éphémère. Incendiée avant même d’être inaugurée, la sculpture « Etat d’urgence », réalisée par l’artiste Kuamen, sur l’une des pelouses de la cité de l’Europe, à Aulnay-sous-Bois, va bientôt être retirée par le bailleur – en accord avec l’artiste.

Conçue avec les habitants

Dans le cadre du festival Regard Neuf 3, Kuamen – également chanteur, originaire de ce quartier HLM de 800 logements – a conçu cette œuvre avec les habitants eux-mêmes, en utilisant des matériaux de récupération issus des encombrants, emboîtés les uns aux autres, et accompagnés de textes sur la nécessité de mieux consommer pour produire moins de déchets ménagers.

Las : quasi-fini, son travail a été incendié dans la nuit du 2 juin, dix jours avant son inauguration !

Sourcr, article complet et photo : Le Parisien

Des personnes sur les voies ferrées à Aulnay-sous-Bois provoquent un fort ralentissement du RER B

Des personnes ont été signalées sur les voies ferrées à Aulnay-sous-Bois, provoquant un ralentissement du RER B dans les deux sens. Il n’est pourtant pas difficile de prendre le tunnel pour passer d’un côté à l’autre…

Un voleur s’enfuit avec les dons des fidèles musulmans du Blanc-Mesnil qui devaient permettre de construire une mosquée

Un homme s’est introduit dans la mosquée de la rue Maxime-Gorki, avant de voler le coffre-fort contenant l’argent donné par les musulmans, environ 10 000 à 12 000€, pour la construction d’un nouveau lieu de culte.

Les festivités de l’Aïd-el-Fitr, la fin du mois de Ramadan, ont un goût amer pour les musulmans du Blanc-Mesnil. Un coffre-fort contenant des donations de fidèles – environ 10 000 € à 12 000 €, et non pas 90 000 €, comme l’affirme la rumeur – a été dérobé dans la nuit de samedi à dimanche.

Un argent destiné à financer en partie la construction de la future mosquée, pilotée par l’Union des Musulmans du Blanc-Mesnil. « Nous sommes émus et en colère », soupire Mohammed Marecar, l’imam de la mosquée El-Ishan, installée dans un grand pavillon au 166 de la rue Maxime-Gorki. Il s’est rendu compte de l’effraction dimanche matin, et a déposé plainte au commissariat de police du Blanc-Mesnil le lendemain.

Source et article complet : Le Parisien

Un habitant d’Aulnay-sous-Bois gravement blessé dans un carambolage dans l’Aube

La route départementale 951 a été le théâtre dimanche main, un peu avant 8 heures, d’un terrible accident survenu à la hauteur du hameau de Fréparoy, situé sur la commune de La Motte-Tilly.

Alors qu’il se dirigeait vers Nogent-sur-Seine, un Renault Kangou s’est littéralement encastré dans un arbre avant de terminer sa course sur le bas côté de la chaussée.

Une longue désincarcération

D’après les premiers éléments de l’enquête confiée aux gendarmes de la compagnie de Nogent-sur-Seine, il semblerait qu’une vitesse excessive soit à l’origine de la perte de contrôle du véhicule

Rapidement sur les lieux, les sapeurs-pompiers de Nogent-sur-Seine ont dû déployer d’importants techniques pour procéder à la désincarcération des deux occupants, deux frères domiciliés, le premier à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et le second à Saint-Brieuc dans le département des Côtes d’Armor. Tous les deux sont de nationalité congolaise.

Source et article complet : L’Est Eclair

Un arbre d’une tonne tombe sur une voiture de police à Aulnay-sous-Bois

Une branche d’une tonne est tombée dimanche soir dans l’enceinte du commissariat. Il n’y a pas eu de blessé.

D’un seul coup, dimanche soir, il y a eu un énorme bruit dans l’enceinte du commissariat d’Aulnay-sous-Bois. Une immense branche venait de tomber sur une pelouse du commissariat où les policiers garent traditionnellement quelques voitures de service. La pluie battait son plein.

La voiture sérigraphiée stationnée non loin a l’aile un peu enfoncée et le rétroviseur arraché, mais elle était vide de tout occupant. « Par chance, il n’y a eu que des dégâts matériels », réagit Gregory Goupil, du syndicat de gardiens de la paix Alliance 93.

L’hypothèse d’un champignon dans l’arbre

Les services de la ville sont intervenus pour évacuer cette branche ce lundi, après l’avoir débitée, vu son poids, estimé à une tonne. L’hypothèse d’un champignon dans l’arbre laisse planer un certain doute sur la santé de tous les autres, dans ce commissariat où circulent deux cents fonctionnaires.

« Il y a plusieurs chênes, dont un monstrueux, au-dessus du pavillon, et ça fait très longtemps qu’il n’y a pas eu d’entretien », lâche un policier du coin.

A qui incombe l’entretien ? Ce n’est pas parce que les services municipaux ont fait le nécessaire ce lundi que la ville en est responsable. Si elle aide la police nationale à fonctionner, en fournissant du matériel numérique, un peu d’armement et quatre voitures, elle ne s’est encore jamais portée volontaire pour élaguer les arbres.

« C’est une parcelle privée qui appartient au Ministère, et l’entretien des arbres va avec. Il n’y a pas de convention dans ce domaine », souligne-t-on au cabinet de Bruno Beschizza, le maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois.

Un état des lieux réclamé

Et il semble que les diagnostics soient plus fiables l’hiver, lorsque les arbres n’ont plus de feuilles. Mais pour les policiers, la perspective de patienter six mois de plus n’est pas forcément réjouissante.

« On ne peut pas attendre le prochain coup de vent pour être fixé. Je souhaite qu’un état des lieux puisse être fait rapidement », estime le commissaire divisionnaire Olivier Simon, dont le bureau est installé dans le pavillon, à l’ombre d’un chêne.

Sollicitée ce lundi après-midi, la préfecture n’a pas été en mesure d’apporter d’éclairage.

Source et image : Le Parisien

Un élève du collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois frappe violemment une AED à la tête

En raison de faits de violence à l’encontre d’une AED perpétrés par un élève au collège Victor Hugo d’Aulnay-sous-Bois mardi 14 mai 2019, l’ensemble de la vie scolaire et des enseignants ont décidé d’exercer leur droit de retrait.

L’incident a eu lieu sur le temps du repas, à la cantine. L’élève a d’abord saisi l’AED à la gorge avant de la frapper à la tête avec un plateau. L’AED s’est rendue à l’hôpital pour une plaie ouverte à la tête nécessitant des points de suture.

En réaction à ce geste d’une extrême brutalité, qui s’inscrit dans un climat de violence permanente au sein du collège, la vie scolaire a décidé d’exercer son droit de retrait. Les enseignants ont choisi de les soutenir dans cette démarche.

Une réunion s’est tenue au cours de laquelle nous avons fait le constat d’un manque de personnels pour encadrer les élèves. Nous demandons pour notre établissement :

  •  la création de 4 postes supplémentaires d’AED,
  •  le retour du poste de psychologue clinicien supprimé en juin dernier par la mairie d’Aulnay,
  •  la mise en place de formations sur la gestion de la violence pour tous les personnels,
  •  la création au niveau national d’une prime pour les AED exerçant en éducation prioritaire. 

Les AED seront en grève ce mercredi 15 mai, tandis que les enseignants se retrouveront avant le début des cours pour décider de la suite du mouvement.

Source : Sud Education 93

Des malfrats volent un scooter à Aulnay-sous-Bois et agressent son propriétaire, avis de recherche

Un deux-roues de type Scoot Burgman 650 gris foncé de 2013 a  été volé au domicile avec agression du propriétaire.
Les faits se sont déroulés le 14 mai.
N’hésitez pas à aller témoigner au commissariat si vous avez des éléments d’information.

Un mariage à Aulnay-sous-Bois bloque une ambulance, aucune intervention policière ?

Des vidéos circulent sur les réseaux sociaux concernant un prétendu mariage qui se serait déroulé il y a quelques jours à Aulnay-sous-Bois, dans les quartiers Nord. On y voit des jeunes gens, deux gros drapeaux Algérien et Palestinien, ainsi qu’une ambulance complètement bloquée par des jeunes en fête.

Selon les témoignages recueillis sur les réseaux sociaux, il s’agirait d’un mariage qui a provoqué un blocage temporaire de la circulation. S’agit-il d’un Fake news ? D’une vidéo prise en Algérie comme le suggèrent certains ? D’une vidéo qui date de plusieurs années ? Si l’information est avérée, il est assez surprenant que les forces de police, si promptes à intervenir sur les manifestations des gilets jaunes, ne soient pas intervenues pour rétablir l’ordre.

Un dealer d’Aulnay-sous-Bois alimentait toute la région en cocaïne et en cannabis

Il livrait des produits stupéfiants sur toute l’Île-de-France. Samedi 20 avril, c’est à Soisy-sous- Montmorency (Val-d’Oise) que le dealer de 26 ans s’était rendu.

Il est 12h20 lorsqu’une patrouille de police qui circule rue de Bleury, aperçoit, au volant d’une voiture stationnée devant le centre aquatique de la Vague, un individu remettre un sachet à une femme contre de l’argent.

Les policiers se dirigent vers le suspect qui à leur vue prend la fuite. Pas pour longtemps. Ce dernier se retrouve bloqué un peu plus loin dans le flot de circulation où il est rattrapé et contrôlé par les fonctionnaires.

Résine de cannabis, herbe et cocaïne

Lors de sa fouille, le dealer est retrouvé en possession de 55 euros en espèces, 35 g de résine de cannabis et 20 g d’herbe, tandis que dans la voiture sont découverts 350 euros en petites coupures.

Les membres des forces l’ordre décident de perquisitionner son domicile d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Ils mettent ainsi la main sur d’autres produits stupéfiants, essentiellement du cannabis pour un poids total de 157 g, mais également 7 g de cocaïne.

Source et article complet : actu.fr

%d blogueurs aiment cette page :