Publicités

Archives de Catégorie: faits divers

Tentative d’intrusion dans le lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois, intervention de la police

La tension était encore palpable au lycée Voillaume ce matin à Aulnay-sous-Bois. La grille était bloquée ce matin par un groupe de lycéens, des feus de poubelle ont été provoqués, et des individus ont défoncé un grillage en fin de matinée et sont entrés de force dans l’enceinte de l’établissement, provoquant l’arrivée des forces de l’ordre.

Flash-ball, gaz lacrymogène ont été utilisés pour faire fuir les émeutiers. Très peu d’élèves ont finalement pu aller au collège et de nombreux enseignants ont fait valoir leur droit de retrait.

Une réunion a lieu ce mardi 12h00 en salle des professeurs pour faire le point de la situation.

Publicités

pris en flagrant délit de vol de voiture de luxe à Aulnay-sous-Bois

Deux hommes ont été arrêtés alors qu’ils chargeaient un véhicule, volé fin novembre à Saint-Denis, sur un camion.

Deux hommes ont été arrêtés vendredi soir, vers 23h40, rue Maurice-de-Brooglie à Aulnay-sous-Bois, alors qu’ils étaient en train de charger sur la remorque d’un poids lourds une voiture de luxe volée.

Un troisième homme qui les accompagnait a pris la fuite. Le véhicule avait été dérobé le 29 novembre à Saint-Denis. Sur place, les forces de l’ordre ont également découvert deux autres voitures de luxe volées en juin à Suresnes (Hauts-de-Seine) et fin novembre à Montmorency (Val-d’Oise).

L’une était installée sur un camion-plateau, l’autre en cours de chargement. L’enquête a été confiée au SAIP d’Aulnay-sous-Bois.

Source et article complet : Le Parisien

Une dizaine d’individus d’Aulnay-sous-Bois et du Bourget on lynché un homme

Une dizaine d’individus s’étaient déchaînés sur un homme de 34 ans début novembre en gare du Bourget. Cinq ont écopé de peines de prison ferme.

Le 2 novembre, dans le hall de la gare du Bourget une quinzaine d’individus se ruent sur un homme seul. Ils le frappent à coups de batte de base-ball, de marteau et de barres de fer. L’action ne dure que quelques secondes mais laisse la victime sans connaissance.

Ils auraient recruté des gros bras pour se venger

Après plus d’un mois d’investigations, le visionnage des caméras de la SNCF, un travail sur les téléphones portables, les enquêteurs parviennent à identifier onze suspects. Tous appartiennent à la communauté indienne.

Ils sont déjà tous connus des services de police, domiciliés au Bourget et à Aulnay. Mais ils ne seraient que de simples exécutants.

Source, image et article complet : Yahoo

Deux habitants d’Aulnay-sous-Bois jugé pour trafic de drogue et incendies criminels à Aurillac dans le Cantal

Poursuivis pour des incendies criminels le 10 juillet dans des parkings souterrains à Aurillac (Cantal), deux hommes de 22 et 33 ans ont été présentés au parquet ce vendredi 7 décembre. Ils ont été placés en détention provisoire en attendant l’audience.

Déjà en détention à Riom (Puy-de-Dôme) et Aurillac pour des affaires de stupéfiants, les deux individus avaient été placés en garde à vue jeudi 6 décembre. Ils sont soupçonnés par les enquêteurs d’avoir mis le feu, dans la nuit du 10 au 11 juillet, au soir de la qualification de l’équipe de France en finale de la Coupe du monde, à des parkings souterrains de la ville-préfecture du Cantal. Une dizaine de voitures avaient brûlé et plusieurs personnes avaient été intoxiquées par les fumées.

Les deux hommes, résidents d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ont été présentés devant le parquet d’Aurillac à l’issue de leur garde à vue, en début d’après-midi, ce vendredi 7 décembre, en vue d’une comparution immédiate. 

Source et article complet : La Montagne

Scènes d’émeutes et de guerre civile aux alentours du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois

Lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois a été bloqué en marge des manifestations lycéennes en soutien au mouvement des gilets jaunes. Des voitures en feu sur la route de Mitry, un restaurant pillé et saccagé par des émeutiers, une route coupée, des bus qui ne circulent plus, des riverains apeurés….

Des scènes de guerre civile ont émaillé la manifestation qui se voulait pacifiste. Les autorités locales semblent avoit été prises de court par les événements.

 

Un élève victime d’une agression et d’une tentative de vol devant le collège Christine de Pisan à Aulnay-sous-Bois

Vendredi dernier, le 30 novembre 2018, un élève s’est fait agresser avec tentative de vol de portable devant le collège Christine de Pisan à Aulnay-sous-Bois. Les parents de la victime ont porté plainte.

Suite à l’appel de l’élève en détresse à ses parents, ces derniers ont informé l’établissement pour demander des sanctions exemplaires et un changement de collège.

Aujourd’hui, je jeune élève est traumatisé et ne va plus au collège. Les parents ont alors exigé un changement de collège, notamment en faveur du collège Gérard Philippe. Hélas le responsable du collège Christine de Pisan a indiqué que le transfert était impossible et qu’il était obligatoire pour l’élève de retourner dans l’établissement tant redouté.

Les parents se disent révoltés et souhaiteraient que les choses évoluent. 

L’enfant présente des séquelles physiques (au niveau des cotes). L’agresseur, élève également du collège Christine de Pisan, a été exclu ce lundi jusqu’à lundi prochain. Mais le conseil de discipline n’aura lieu qu’en janvier au plus tôt, et une décision clémente est redoutée par les parents de la victime.

Les parents ont rendez-vous ce vendredi après-midi à la Mairie pour discuter de cette affaire et demander un transfert vers un autre établissement pour l’élève.

Source : père de la victime

Agressions en série sur des femmes dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois

Plusieurs lecteurs nous informent qu’un ou plusieurs individus s’attaquent aux femmes de tout âge pour leur voler leur sac à main, leur blouson et leurs effets personnels, principalement à la nuit tombée.

Ces attaques ont lieu à proximité du groupe scolaire Savigny et dans les environs de Paris Store, dans l’espace boisé. Si ces agressions ne provoquent pas de coups et blessures graves, l’effet psychologique lui est palpable.

Un individu aurait déjà été appréhendé par la police. Cependant, la prudence est de mise, il est conseillé d’éviter les coins sombres ou de bien surveiller ses arrières pour éviter toute rencontre malheureuse.

Une habitante d’Aulnay-sous-Bois volait des grand-mères vulnérables dans le Pas-de-Calais

Après une enquête minutieuse, les policiers de la brigade de Sûreté urbaine (BSU) ont interpellé un couple en région parisienne mardi dernier. Ils sont suspectés d’avoir commis un vol par ruse le 11 août, au domicile d’une femme de 85 ans, habitant avenue Percier-et-Fontaine à Boulogne.

Le groupe des atteintes aux biens du commissariat de Boulogne a effectué de nombreuses investigations et a pu remonter la piste d’un homme âgé de 37 ans, déjà défavorablement connu pour des faits similaires. L’enquête a amené les fonctionnaires à s’intéresser également à sa compagne qui, dans un premier temps, apparaissait comme complice.

Au cours de l’enquête, les policiers boulonnais ont finalement appris que le trentenaire avait déjà été interpellé dans le cadre d’une autre affaire, et incarcéré à Bois-d’Arcy, en région parisienne. Sa compagne a, quant à elle, été interpellée à son domicile, à Aulnay-sous-Bois. Placés en garde à vue, les deux suspects ont nié les faits malgré les éléments de preuve présentés face à eux.

Source et article complet : La Voix du Nord

Des passants arrêtent un homme qui agresse violemment une femme à Aulnay-sous-Bois

Un homme a été arrêté par des témoins alors qu’il attaquait très violemment une femme. L’hypothèse d’un vol à l’arraché est privilégiée.

Des entailles au visage, au dos, sur la tête, une oreille sectionnée… Cette longue liste de blessures a valu 45 jours d’incapacité totale de travail (ITT) à une femme de 58 ans, agressée mercredi soir, un peu après 21 heures, rue des Aulnes, à Aulnay-sous-Bois.

Ses jours ne sont pas en danger, mais qu’en aurait-il été si des passants n’étaient pas intervenus ? Ils sont plusieurs à s’être interposés pour mettre un terme à l’agression. Ils ont pu maîtriser l’auteur jusqu’à l’arrivée de la police.

Il aurait frappé sa victime pour ne pas être identifié

La victime a été hospitalisée. Son état de santé n’a pas permis aux policiers de l’entendre. L’auteur, tout jeune majeur, est toujours en garde à vue au commissariat d’Aulnay ce jeudi et doit y passer une deuxième nuit.

L’hypothèse d’une tentative de meurtre, d’abord envisagée du fait des blessures, a laissé la place à un autre scénario : celui d’un vol à l’arraché. L’auteur aurait voulu voler son sac à la victime, et l’aurait frappée afin qu’elle ne puisse pas l’identifier.

Sur place aucun couteau ni autre arme n’a été retrouvée. De nuit, les policiers n’ont rien trouvé. L’agresseur aurait pu utiliser une pierre coupante, ou un morceau de bitume.

D’après des témoins entendus par les secours, l’homme aurait tenté de s’en prendre à une autre femme juste avant. L’enquête se poursuit.

Source : Le Parisien

Deux trafiquants à Aulnay-sous-Bois refourguaient de la drogue dans une école à Bezons

Deux hommes ont été interpellés mardi matin dans le cadre de l’enquête ouverte après la découverte en juin dernier de 100 kg de cannabis dans les locaux d’une école maternelle de Bezons, dans le Val d’Oise. Cinq personnes avaient déjà été interpellées à l’époque, dont, d’après nos informations, le fils de la directrice de ce groupe scolaire Louise-Michel , âgé de 31 ans et qui faisait office de « nourrice ». 

Deux frères d’un homme déjà écroué. Les deux jeunes hommes interpellés mardi par les équipes de BRI en appui de la brigade des stupéfiants à Aulnay-sous-Bois sont les deux grands frères de l’homme considéré comme le principal organisateur du trafic de cannabis, qui avait été écroué en juin dernier.

Des milliers d’euros en liquide saisis. Âgés de 29 et 43 ans, ils ont été repérés par les enquêteurs comme étant impliqués dans la gestion de l’argent du trafic implanté place Jupiter à Aulnay-sous -Bois. D’après les informations d’Europe 1, une arme de poing et plusieurs milliers d’euros en liquide ont été saisis. 

Source et article complet : Europe 1

%d blogueurs aiment cette page :