Publicités

Archives de Catégorie: faits divers

Un homme d’Aulnay-sous-Bois arrache violemment le sac d’une passante, il se fait maîtriser par les témoins

Illustration

Un individu a tenté de voler un sac à une femme à l’entrée de la gare de Villeparisis, côté Mitry-Mory, samedi 12 octobre. Il a été intercepté par des passants puis remis à la police. 

 Il était environ 19 heures. La victime, mise au sol par son assaillant, avait opposé résistance. L’agresseur, originaire d’Aulnay-sous-Bois, a ensuite été remis à la police et placé en garde à vue.

Source : Magjournal77

Publicités

Audrey tuée de 14 coups de couteau à Aulnay-sous-Bois par son conjoint

Audrey, 27 ans, est décédée de 14 coups de couteau dans la nuit du dimanche 15 septembre, à Aulnay-sous-Bois par son conjoint. Un drame qui montre que les violences conjugales sont un véritable fléau, des centaines de femmes sont victimes des violences de leur époux ou concubin tous les ans en France.

Avec ses manteaux bon marché, un habitant d’Aulnay-sous-Bois escroquait les personnes âgées

Barbe bien taillée, Denis* n’a pas déployé ses talents oratoires devant la chambre du Tribunal correctionnel d’Evry-Courcouronnes hier après-midi. Ce quadragénaire d’Aulnay-sous-Bois se dit marchand ambulant. Il vend des vêtements qu’il achète en gros.

Denis n’a pas de boutique, ni d’emplacement sur les marchés. Son domaine c’est la rue, avec sa voiture à proximité, pour s’échapper en cas de nécessité. Ses clients préférés qu’ils dénichent sur un bout de trottoir ce sont des personnes âgées vulnérables.

Il se faisait passer pour un parent

A petit pas Fernand* un ancien architecte de Milly-la-Forêt âgé de 90 ans s’approche de la barre des témoins et raconte d’un trait de sa voix chevrotante : « J’étais au marché avec ma femme. Je l’attendais dans la rue tandis qu’elle faisait la queue chez le boucher. Et cet homme m’a abordé. Il m’a appelé par mon prénom et c’est fait passer pour un parent d’une de mes connaissances professionnelle dans la région de Montbrizon. Il était bien habillé et souriant et je ne me suis pas méfié », poursuit le nonagénaire.

« Et très vite il m’a dit : « J’ai un cadeau pour vous, j’ai des invendus je vais vous en faire profiter ».

Son présent c’est un manteau en simili daim qu’il a acheté 32 euros. Il le donne au vieille homme et lui dit : « Je n’ai pas de facture mais je dois payer la TVA. Y’en a pour 300 euros. » 

Prestement le vendeur à la sauvette après quelques courbettes accompagne sa victime au distributeur pour retirer la somme. Le temps que la victime réalise, il est déjà bien loin. Si Denis a sévi autour du marché de Milly-la-Forêt il a procédé selon le même mode opératoire dans le Perche autour des villes de Ginai et Tourouvre.

Quatre victimes dont la plus âgée a 93 ans ont cédé à sa technique bien rodée pour des montants de plus de 500 euros. Devant ses juges, Denis conteste toute forme d’escroquerie : « J’ai tendance à embellir mes produits, je le confesse, c’est mon défaut. Mais c’est une vente normale, y’a rien de choquant. Ses personnes ont porté plainte contre moi parce qu’elles étaient vexées d’avoir payé cher le manteau » répond-t-il à la présidente du tribunal.

Source et article complet : Actu.fr

Terrible accident de la route avec une circulation complètement coupée sur l’A3 à Aulnay-sous-Bois

Un accident entre plusieurs voitures s’est produit sur l’A3 à hauteur d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ce mercredi 25 septembre 2019. L’axe a été coupé à la circulation.

L’A3 a été totalement coupée ce mercredi 25 septembre 2019. Un accident entre plusieurs véhicules s’est produit à hauteur d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, à 14h20.

Après le choc entre les véhicules, des débris étaient éparpillés sur toute la chaussée dans le sens A3 vers Paris. La route a donc été fermée en attendant le ramassage de tous les morceaux.

Les automobilistes sont donc obligés de passer par la RN2 (Sortie n°06a).

Source : Actu.fr

Un policier d’Aulnay-sous-Bois suspendu après une interpellation controversée et musclée à Sevran

Vidéo

La vidéo de l’interpellation d’un jeune homme à Sevran a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux. Les collègues du policier suspendu estiment eux la sanction « injustifiée ».

Un fonctionnaire de police a été suspendu de ses fonctions « afin d’établir les circonstances exactes de cette interpellation », à la demande du préfet de police Didier Lallement. Une décision qui intervient au lendemain de l’interpellation controversée d’un jeune homme dans une rue de Sevran (Seine-Saint-Denis). Sur les images, qui ont suscité la polémique sur les réseaux sociaux, on voit le policier frapper à plusieurs reprises la victime.
Plusieurs dizaines de policiers se sont rassemblés devant le commissariat d’Aulnay-sous-Bois en signe de protestation contre sa suspension qu’ils jugent « injustifiée »

Source et article complet : RTL

Vidéo ci-dessous :

Un homme d’Aulnay-sous-Bois vole un chiot et le revend sans vergogne sur LeBonCoin

Une femme âgée 24 ans a été victime du vol de son Audi 3, à Gonesse (Val-d’Oise), samedi 24 août. Six chiots se trouvaient à l’intérieur du véhicule.

Elle pensait sûrement ne jamais revoir l’un de ses chiots. Et pourtant…

Samedi 24 août, les membres des forces de l’ordre sont contactés pour le vol d’une Audi 3 survenue à Gonesse (Val-d’Oise). À l’intérieur de la voiture, six chiots s’y trouvaient

Quelques jours plus tard, la victime appelle de nouveau les policiers pour leur signaler qu’un homme vient de mettre en vente l’un de ses chiots sur le site internet LeBonCoin.

Il lui réclame 300 euros pour le chien

L’individu réclame une somme de 300 euros pour lui remettre l’animal. La victime donne alors rendez-vous sur un parking situé route de la Gare, à Gonesse. 

Les policiers, informés, se rendent sur place et attendent l’arrivée du vendeur.

Quelques minutes plus tard, celui-ci se gare près du véhicule de la victime.

Les membres des forces de l’ordre interviennent alors et l’homme est interpellé sans difficulté.

Âgé de 18 ans et originaire d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), il a été placé en garde à vue.

Source : Actu.fr

Une fillette de quatre ans survit à une chute du 3e étage à Aulnay-sous-Bois

La fillette de 4 ans souffre de nombreuses fractures, mais ses jours ne sont pas en danger.

Son jeune âge explique certainement ce petit miracle. Jeudi en fin de journée, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), une fillette de 4 ans a fait une chute du troisième étage, de 9 m environ. Elle a basculé par la fenêtre d’une chambre de l’appartement familial, rue du Docteur-Garasse dans la cité du Gros Saule.

« Ses jours ne sont pas en danger », souligne une source proche du dossier. Elle souffre néanmoins de multiples fractures du bassin, du fémur et d’un bras. La petite victime a été transportée à l’hôpital Necker enfants malades (Paris XVe), gyrophares hurlants, escortée par des motards.

Elle jouait dans sa chambre avec ses soeurs

La chute s’est produite alors qu’elle jouait dans une chambre avec ses jeunes sœurs. Des objets auraient été projetés par la fenêtre et la petite se serait alors penchée un peu trop en avant, tombant dans le vide. Les parents se trouvaient dans une autre pièce lorsque l’accident s’est produit.

Source et article complet : Le Parisien

Théo Luhaka pourrait bénéficier de soins à vie suite à des séquelles à l’anus lors de son interpellation à Aulnay-sous-Bois

La bataille des expertises se poursuit dans le dossier Théo Luhaka, du nom de ce jeune homme, aujourd’hui âgé de 25 ans, blessé lors d’une interpellation par les policiers à Aulnay-sous-Bois, en février 2017.

Selon Le Parisien, une docteure en gastro-entérologie, qui a examiné Théo dans l’été, a rendu son rapport d’expertise à la juge en charge de l’instruction du dossier. Elle écrit ainsi : « M. Luhaka aura besoin d’un suivi médical à vie. » Et estime à 20% son taux d’atteinte permanente à l’intégrité physique et psychique.

Elle note ainsi que la victime ne souffrait « d’aucun antécédent de traumatisme anal » et considère que « les lésions sphinctériennes sont donc en relation certaine et directe avec [l’interpellation] ». Elle évalue le taux d’incapacité à 20% en raison de l »‘incontinence active » dont souffre le jeune homme.

Une prise en charge « nécessaire à vie »

« On peut obtenir une amélioration des symptômes par le traitement médical […] mais cette prise en charge est nécessaire à vie, et le résultat peut varier dans le temps », ajoute-t-elle.

Théo Luhaka et son avocat défendent la thèse du viol intentionnel commis par l’un des fonctionnaires avec sa matraque. Mais plusieurs expertises versées au dossier par ailleurs vont à l’encontre de la thèse défendue par la victime, notant que le coup de matraque qui a blessé le jeune homme a heurté « la bordure de l’anus » mais sans le pénétrer. Pour la défense, les charges de nature sexuelles seraient donc à écarter.

Source et article complet : Le Républicain Lorrain

Recrudescence des cambriolages de pharmacies en Île-de-France, une pharmacie d’Aulnay-sous-Bois touchée

Europe 1 révèle un phénomène inquiétant avec la recrudescence des cambriolages des pharmacies d’Ile de France, souvent menés par des mineurs isolés.

C’est un phénomène qui prend de l’ampleur et qui inquiète de plus en plus les pharmaciens : la recrudescence des cambriolages des officines. L’Union des Syndicats de Pharmaciens va envoyer une circulaire, mardi, à toutes les officines d’Ile-de-France. Plusieurs dizaines de pharmacies sont en effet victimes de vols depuis le début de l’année et notamment en Ile-de-France. Europe 1 est allée à leur rencontre.

Toujours le même profil

La nuit du 11 août dernier, la pharmacie de Boris Robin a été cambriolée par trois jeunes malfrats, repérés par les caméras de surveillance : « Au visuel, ce sont des personnes qui ont au maximum une vingtaine d’années. Ils savent exactement où se trouvent les clés du coffre et ils sont repartis avec 8.000 euros » témoigne-t-il.

La même nuit, la pharmacie voisine est aussi visitée. Et c’est encore des jeunes garçons, âgés de 14 à 16 ans, jauge une employée.  Mêmes signalements à Poissy la semaine dernière ou Aulnay-Sous-Bois avant-hier. Toute la région parisienne y passe. Boris Robin explique que les profils sont toujours les mêmes : « Ceux qui ont reconnu les faits sont des jeunes, souvent mineurs, sans papiers, et à qui on a promis des documents en échange de vols.

Source et article complet : Europe 1

Ayodele qui a arnaqué 10 millions au fisc américain avait été interpellé à Aulnay-sous-Bois

Un escroc présumé, installé en France depuis des années, a été remis en liberté, début août à Paris, alors même que les États-Unis demandent qu’il soit extradé et jugé là-bas.

Bureau du fisc américain, l’IRS à Washington. Un Nigérian installé en France est suspecté d’avoir détourné la bagatelle de dix millions de dollars (8,9 millions d’euros) au fisc américain. 

C’est une première manche que vient de remporter l’avocat parisien d’un ressortissant nigérian, détenu depuis 14 mois en France, à la demande des Etats-Unis. Ayodele A., 42 ans, incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne), vient d’être remis en liberté par les juges de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris. Son avocat, Me Philippe Ohayon a obtenu sa libération après une audience où les échanges avec le juge Eric Halphen, siégeant comme président, furent parfois vifs.

Ayodele A. avait été placé sous écrou extraditionnel après son interpellation, fin mai 2018, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). L’homme est sous le coup de poursuites devant la justice de l’état de Virginie qui l’accuse d’avoir participé à une vaste escroquerie au préjudice du fisc américain. Installé en France depuis 2012, il aurait, à lui seul, détourné la bagatelle de dix millions de dollars (8,9 millions d’euros). Avec ses complices, la somme récupérée serait dix fois plus importante…

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :