Archives du blog

Impressionnant incendie en cours dans une station d’épuration au Blanc-Mesnil !

@Snapchat

Depuis ce matin, plus de 50 pompiers tentent de maîtriser un incendie au niveau de la station d’épuration du Blanc-Mesnil (SIIAP Seine Morée). Selon les premiers éléments d’information, l’incendie aurait d’abord débuté sur le mur végétalisée avant de se propager dans les gaines techniques.

Un panache de fumée est perceptible à plus de 10 kilomètres !

Un point de deal démantelé cité des Tilleuls au Blanc-Mesnil

Deux jeunes ont été interpellés dans le cadre d’un vaste coup de filet dans la cité des Tilleuls au Blanc-Mesnil. Plus de 30 « clients » se rendaient chaque jour au point de deal pour acheter toutes sortes de drogue.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont mis la main sur trois kilos de résine de cannabis, 450 grammes d’herbe et un peu de drogue de synthèse. Ils ont aussi retrouvé un revolver 357 Magnum ainsi que près de 2 000 euros en liquide, selon Le Parisien.

Lors de l’interpellation, les policiers ont dû appeler des renforts car les esprits se sont échauffés. Il est toutefois surprenant qu’autant de personnes achètent une substance aussi chère alors qu’elle détruit la santé, tout en enrichissant des individus peu scrupuleux.

Une personne fauchée par un RER B gare du Blanc-Mesnil !

Un accident tragique a eu lieu ce soir au niveau de la gare du Blanc-Mesnil. Si des personnes avaient été détectées sur les voies, un train n’a pas pu s’arrêter à temps et a fauché un individu dont nous ne connaissons pas l’identité au moment de la rédaction de cet article.

Il n’est pas rare que des personnes désespérées se donnent la mort en se jetant sous le RER B. Les conditions sanitaires, l’isolement et la crise économique jouent certainement sur le moral des gens.

Des personnes sur les voies perturbent le RER B entre Paris et Aulnay-sous-Bois

Quand ce ne sont pas des soucis techniques, ce sont les incivilités qui perturbent le fonctionnement du RER B. Ce soir, des personnes sur les voies au niveau de la gare du Blanc-Mesnil a provoqué l’arrêt de la circulation entre Paris – Gare du Nord et Aulnay-sous-Bois. Des perturbations qui ont lieu après l’heure du couvre-feu.

A peine libéré de garde à vue, il retourne violenter son ex-femme au Blanc-Mesnil !

Un homme de 45 ans, père de 3 enfants et patron d’une entreprise, a écopé de 6 mois de prison ferme pour avoir asséné de violents coups sur son ex-femme dès la sortie de sa garde-à-vue. La femme et les enfants qui ont assisté à la scène attestent que l’homme est devenu complètement fou et enragé. Il aurait étranglé la femme, donné des coups au visage tout en la projetant sur la table du salon.

Lors de son interpellation, il a tenté de se défenestré et a dû être saisi de force.

Un campus trilingue à 60 millions d’euros au Blanc-Mesnil pour apprendre l’anglais et le chinois mandarin

@Le Parisien

La ville du Blanc-Mesnil ne disposait d’aucune école privée sur son territoire. Ce sera bientôt un oubli corrigé puisque le Maire Thierry Meignen (Libres!) souhaite l’implantation d’un véritable campus sur la ville.

Pour un coût estimé d’environ 60 millions d’euros, ce campus permettra de se perfectionner en anglais et en chinois mandarin. Objectif affiché du Maire : permettre aux élèves de devenir totalement bilingue en CM2. En effet, ce campus accueillerait dès la maternelle pour une formation d’excellence.

Autre particularité : la volonté affichée de faire une partie de son cursus sous forme de stages à l’étranger pour s’imprégner de la culture et de la langue. Le campus bénéficierait de sa propre bibliothèque. Le Maire Thierry Meignen veut du beau, du neuf et ne lésine pas sur les moyens, même si son opposition municipale l’accuse de mégalomanie.

Une voiture de police percute un enfant de 12 ans au Blanc-Mesnil et le blesse grièvement

@DR

Il était environ 13h samedi lorsqu’une voiture de police, qui roulait à vive allure sur l’avenue Charles Floquet au Blanc-Mesnil, a percuté un garçon de 12 ans qui passait par là. Si les policiers avaient activé le gyrophare ainsi que l’avertisseur sonore, le garçon n’a pas pu éviter le bolide à pleine vitesse, celui-ci ayant traversé la rue derrière un bus à l’arrêt.

Les policiers voulaient mettre fin à une rixe un peu plus loin mais ont été arrêté dans leur élan pour porter secours au jeune garçon. Celui-ci présente un sévère traumatisme crânien et a été placé dans un coma artificiel. Il a été conduit à l’hôpital Necker (Paris XV). Son pronostic vital est engagé. Sa mère a été prévenue et s’est rendue sur place, avant d’accompagner les secours au centre hospitalier.

Une enquête a été ouverte au commissariat pour déterminer les responsabilités dans cet accident.

Un ancien militaire vire manu-militari des squatteurs de son immeuble au Blanc-Mesnil, il est condamné à la prison

Un ancien militaire et sa compagne vivent dans un immeuble du Blanc-Mesnil depuis des années. Cependant, son hall est régulièrement squatté par des jeunes qui font parfois le tapage bien au-delà de 18h, heure du couvre-feu.

Fortement irrité un soir, l’ex militaire descend et confronte 3 jeunes pour qu’ils déguerpissent et laissent la paix aux résidents. L’un des jeunes bandit alors un cutter, qui fait rebrousser chemin au militaire. C’est alors que ce dernier revient avec une arme et tire à deux reprises, à blanc, en direction des fenêtres. Les jeunes s’enfuient, sauf un qui le défie. Mal lui en a pris, le jeune est alors frappé violemment puis déshabillé, en guise d’humiliation.

Le militaire a été interpellé et a été jugé, selon Actu.fr, mardi dernier. Il écopera de 10 mois de prison de 5 avec sursis. Il aura une détention aménagée pour qu’il puisse continuer à travailler. L’histoire ne dit pas si le jeune contrevenant au couvre-feu s’est acquitté de l’amende forfaitaire…

Un homme tué d’une balle dans la tête devant son domicile au Blanc-Mesnil

Illustration

Une homme de 29 ans a été abattu d’une balle dans la tête au Blanc-Mesnil, rue Laennec non loin du quartier Tour Eiffel à Aulnay-sous-Bois. Le tueur aurait envoyé un SMS à la victime qui serait descendue de son immeuble dans la nuit. Le tueur l’attendait patiemment dans la cage d’escalier et l’a tué presque à bout portant.

On ignore s’il s’agit d’une règlement de compte ou d’une vengeance, le tueur a réussi à prendre la fuite.

Les policiers mettent la main sur 28 kg de cannabis à Aulnay-sous-Bois et au Blanc-Mesnil

Deux surveillances policières ont amené à la découverte de près de 28 kg de résine de cannabis, mardi en Seine-Saint-Denis.

Confinement ou pas, la drogue continue de circuler et les dealeurs se jouent des restrictions imposées à la population. Preuve en est ces deux belles découvertes des policiers mardi à Aulnay-sous-Bois et au Blanc-Mesnil, à hauteur de 28 kg, après une surveillance de points de deal.

À Aulnay, dans la cité des 3 000, la police a saisi un peu plus de 19 kg de cannabis, ainsi qu’une arme approvisionnée et 935 € dans un appartement de la rue Edgar-Degas. La drogue approvisionnait le point de deal de l’allée de Bougainville.

La drogue cachée dans une épave automobile

Ce dernier avait été placé sous l’étroite surveillance de la police. L’opération n’a pas tardé à porter ses fruits. Un suspect a été interpellé en possession de 247 g de résine de cannabis sur place.

Source et article complet : Le Parisien

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :