Archives de Catégorie: faits divers

Plus de 2 kg de cannabis et 700 € retrouvés dans un appartement à Aulnay-sous-Bois

Mercredi 19 février 2020, les policiers ont découvert plus de 2 kg de cannabis et de l’argent en liquide dans un appartement à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

Déguisés en vendeurs, les escrocs écumaient les hypermarchés d’Ile-de-France

Ces trois hommes proposaient à des clients des marchandises à des prix défiant toute concurrence en échange d’argent liquide. Mais ne livraient jamais les achats…

« On lui aurait donné le Bon Dieu sans confession. Il est très fort, j’ai eu confiance. Je m’en veux beaucoup. Mais moi, je n’ai pas un arbre à billets ». C’est un homme en colère qui est venu raconter sa mésaventure à la barre du tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne), ce vendredi.

Son énervement était clairement dirigé contre un faux vendeur qui, en décembre dernier, au sein même du magasin Carrefour de Claye-Souilly, lui a « vendu » un téléviseur à un prix défiant toute concurrence. Il a ainsi déboursé 1200 euros en échange de… rien.

Dans le box, face à des victimes très virulentes : trois habitants de Villepinte (Seine-Saint-Denis), âgés de 36 à 54 ans, jugés pour neuf escroqueries et un vol, commis entre le 27 novembre 2019 et le 1er février 2020, à Claye-Souilly mais aussi en Seine-Saint-Denis (Rosny-sous-Bois et Aulnay-sous-Bois), dans les Hauts-de-Seine (Villeneuve-la-Garenne), dans le Val-de-Marne (Vitry-sur-Seine) et en Essonne (La Ville-du-Bois).

Les trois escrocs ont été condamnés à des peines allant de six mois de prison avec sursis à deux ans de prison, dont un ferme, avec mandat de dépôt. Deux d’entre eux – en récidive – ont été écroués à l’issue de l’audience.

Ils avaient été interpellés par la Sûreté départementale de Seine-et-Marne mercredi, dans un hôtel de la région lilloise, dans le nord de la France. Les enquêteurs ont découvert en perquisition des vestes portant le logo de Carrefour et d’autres enseignes, ayant servi aux escroqueries.

Source et article complet : Le Parisien

Quatre jeunes dont une mineure et trois majeurs d’Aulnay-sous-Bois poursuivis pour proxénétisme aggravé

@Le Parisien

Quatre jeunes, dont une mineure, seront jugés en mars à Bobigny pour avoir contraint trois adolescentes à se prostituer dans différents appartements et hôtels en Ile-de-France.

Quatre jeunes, dont une mineure, seront jugés en mars à Bobigny pour avoir contraint trois adolescentes en fugue, âgées de 13 à 16 ans, à se prostituer dans différents appartements et hôtels en Ile-de-France entre 2016 et 2018, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Les quatre suspects ont été interpellés mardi et déférés vendredi pour proxénétisme aggravé, a confirmé le parquet de Bobigny.

Complicité d’une mineure chargée de recruter

L’enquête, d’abord confiée à la brigade de protection des mineurs, avait été ouverte fin 2016, lorsque deux des jeunes filles prostituées avaient dénoncé les faits à leur retour de fugue. 

En janvier 2019, la troisième adolescente a déposé plainte, permettant d’effectuer un rapprochement entre les deux affaires, qui ont été reprises par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Originaires d’Aulnay-sous-Bois, les trois suspects, âgés de 20 à 22 ans au moment des faits, agissaient avec la complicité d’une mineure chargée de recruter et surveiller les victimes, a précisé la source judiciaire.

Source et article complet : Ouest-France

Le conflit professionnel à Aulnay-sous-Bois se termine en séquestration à Ris-Orangis

Illustration

Les policiers de la sûreté départementale de l’Essonne ont été saisis pour un enlèvement parti de Seine-Saint-Denis. Mais les gardes à vue ont révélé un conflit de toute autre nature né dans une petite entreprise. L’enquête se poursuit.

Les policiers ont d’abord cru à un enlèvement suivi d’une séquestration et d’une demande de rançon. Il s’agissait en réalité d’un conflit opposant un employé à son patron sans enlèvement… mais avec séquestration.

L’affaire remonte à jeudi dernier quand, en soirée, un commissariat de l’Essonne est informé qu’un enlèvement vient de se dérouler en Seine-Saint-Denis. Selon les informations qui parviennent aux enquêteurs, la victime serait en route pour Ris-Orangis à bord du véhicule de ses ravisseurs. Pendant le trajet, ces derniers auraient contacté les amis de la victime pour leur demander de l’argent.

Sans plus attendre, un dispositif est mis en place. En fin de soirée, la voiture se gare sur un parking de Ris-Orangis. Les policiers décident d’intervenir : deux hommes sont interpellés et la victime est récupérée saine et sauve.

La victime n’a pas été violentée

Lors des gardes à vue dans les locaux de la sûreté départementale de l’Essonne, la thèse de l’enlèvement ne tient pas longtemps. « Les deux personnes interpellées ont confirmé le mobile, précise le parquet d’Evry-Courcouronnes. Ils voulaient trouver un terrain d’entente avec la victime pour qu’elle rembourse ses dettes dues au vol d’ordinateurs sur son lieu de travail. » Ces deux hommes aux méthodes musclées sont des proches du patron.

Toujours selon le parquet, la victime a reconnu les faits. Elle n’a d’ailleurs pas été violentée lors du trajet de près de 50 km entre Aulnay-sous-Bois et Ris-Orangis.

Source et article complet : Le Parisien

Violent incendie aux 3000 à Aulnay-sous-Bois

Un grand Merci aux pompiers d’Aulnay sous Bois pour être intervenu rapidement et éteindre le feu rapidement dans un appartement au 5 ème étage a la rue Christophe Colomb et aussi merci aux jeunes qui sont venus chercher la maman et le petit garçon avant l’arrivée des pompiers. Et un petit message aux habitants de Christophe Colomb merci de ne plus se garer en double file car ça a compliqué le travail des sapeurs pompiers.

Source : SALPC

Les douaniers d’Aulnay-sous-Bois interceptent 28 000 montres contenant trop de plomb

C’est encore une saisie record pour les douaniers d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ils ont intercepté 28 000 montres qui contenaient trop de plomb.

Les douaniers d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) viennent d’interdire l’entrée sur le territoire de 28 564 montres en provenance de Chine contenant des taux de plomb de 40 à 70 fois supérieurs aux normes autorisées.

L’importateur de ces montres, implanté à Aubervilliers, s’est vu infliger une forte amende. C’est une irrégularité dans une déclaration reçue fin septembre par les agents du bureau de douane d’Aulnay-sous-Bois, qui a conduit les douaniers à effectuer un prélèvement aléatoire de huit échantillons représentatifs des différentes références de montres.

« Le plomb est toxique »

Ils ont été adressés au laboratoire de Paris du Service commun des laboratoires douane, qui a procédé à l’analyse des parties métalliques des montres. Le rapport indique qu’aucune des montres contrôlées ne respecte les normes prévues par le règlement de la communauté européenne (CE n°1907/206 du 18 décembre 2006).

Le taux de plomb constaté se situe entre 2,1 % et 3,3 %, alors que le maximum autorisé, dans ce type d’article, est de 0,05 %. Les services des douanes rappellent que « le plomb est toxique pour l’être humain, notamment pour les enfants, même à de faibles concentrations ».

Source et article complet : Actu.fr

Vidéo : Un policier au Blanc-Mesnil encerclé par des individus agressifs tire et blesse l’un des assaillants

Illustration

Un banal contrôle routier a failli tourner au drame : des policiers de Drancy ont tenté d’interpeller un homme en scooter hier, mais ce dernier n’a pas voulu obtempérer et a tenter de fuir.

Sur la commune du Blanc-Mesnil, le fuyard percute un policier qui se retrouve aussitôt au sol. C’est alors que plusieurs individus surgissent de nulle part et foncent sur le policier au sol, et commencent à lui asséner des coups de pied.

C’est alors que, pour se sortir de cette situation désespérée, qu’il use de son arme, blesse l’un des lascars, provocant la fuite des autres.

L’homme en scooter (qui a été confisqué) est toujours en fuite. La vidéo ci-dessous explique les faits :

10 kilos de branches, pieds et têtes de cannabis planqués dans une voiture à Aulnay-sous-Bois

Une patrouille de police a été attirée cette nuit par une forte odeur de cannabis. Dans la voiture, ils ont finalement découvert 10 kilos de branches, têtes et pieds de cannabis.

La Préfecture de Police se félicite ce dimanche 5 janvier du flair d’une patrouille qui opérait la nuit dernière dans les rues d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) à proximité d’une voiture en stationnement, les fonctionnaires ont clairement senti une forte odeur de cannabis.

En lus des 2 grammes, il y avait 10 kilos

Au cours du contrôle sur les occupants de la voiture qu’ils opèrent, les policiers découvrent deux grammes d’herbe, mais très vite, ils vont mettre la main sur un volume autrement plus conséquent. Ce sont en effet dix kilos de branches, pieds et têtes de cannabis qui étaient cachés dans le véhicule.

Le contrôle s’est soldé par deux placements en garde à vue.

Source et article complet : Actu.fr

Un homme tué de plusieurs coups de couteau chez lui à Sevran Beaudottes

Selon les premiers éléments de l’enquête, son agresseur aurait accédé à l’appartement, situé dans le quartier des Beaudottes à Sevran, par le balcon.

Un homme de 54 ans est mort lardé de coups de couteau, ce jeudi à Sevran. Le drame, dont l’enquête de police déterminera les circonstances exactes, s’est déroulé entre 17 heures et 18 heures dans le quartier des Beaudottes.

Ce sont des riverains qui ont appelé le 17 à la vue d’un homme debout sur un balcon, couteau à la main, les mains et le visage en sang.

Selon une source policière, les fonctionnaires ont interpellé le suspect dans la foulée et retrouvé la victime allongée au sol de l’appartement, « de multiples plaies à l’arme blanche sur le corps, dont au moins une au cou ». Les pompiers sont également intervenus pour réaliser un vain massage cardiaque.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’agresseur, âgé de 41 ans, était son voisin de palier. Il aurait accédé à l’appartement par le balcon.

Le suspect a été placé en garde à vue pour homicide volontaire, d’après le parquet de Bobigny. Une autopsie devait être pratiquée ce vendredi matin sur le corps de la victime. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Source : Le Parisien

Les voleurs présumés des bijoux de Mustapha Hadji interpellés, un voleur domicilié à Aulnay-sous-Bois

L’ancien joueur de Nancy et international marocain a été victime, l’été dernier à Paris, d’une escroquerie au cours de laquelle il s’est fait dérober pour 80 000 € de biens.

Les voleurs présumés, qui habitent en Seine-Saint-Denis dont un à Aulnay-sous-Bois, viennent d’être interpellés, selon le journal L’Equipe.

%d blogueurs aiment cette page :