Publicités

Archives du blog

Abdul d’Aulnay-sous-Bois abattu d’un tir en pleine tête devant une discothèque

Illustration

Un jeune de 23 ans est mort ce dimanche matin après avoir eu une altercation avec un autre client du Palacio.

« Viens on va s’expliquer dehors ». L’enquête dira lequel des deux protagonistes a prononcé cette phrase en premier dans la nuit de samedi à dimanche dans la boîte de nuit Le Palacio à Ivry. Quel que soit le motif, il sera à coup sûr dérisoire. Abdul, un homme de 23 ans, semble-t-il d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est mort au petit matin devant la discothèque. Il a été tué d’une balle dans la tempe gauche. Son meurtrier était dans la matinée toujours recherché par la police.

Il est 5 h 30 du matin quand deux groupes se retrouvent dans la rue, d’après une source policière. Il y a la victime, accompagnée de ses copains. Le jeune homme a eu quelques minutes plus tôt une embrouille avec un autre client de la boîte de nuit. Ils ont décidé tous les deux d’en découdre. L’adversaire d’Abdul a eu, semble-t-il, le temps d’appeler un ami en renfort.

Les auteurs en fuite

La bagarre commence. Abdul se saisit d’un couteau et parvient à porter au moins un coup au niveau de la cuisse de son rival. La suite est plus confuse. On ne sait pas si la riposte est immédiate ou s’il s’est passé du temps avant que les copains de celui qui s’est pris le coup de couteau arrivent.

Toujours est-il que l’un des amis venus en renfort sort une arme de poing et tire. Abdul s’effondre. Le tireur et ses copains prennent aussitôt la fuite en voiture. D’après nos informations, il s’agirait d’un véhicule de location.

Alertée par le bruit du coup de feu, une cliente se précipite. Elle prodigue des massages cardiaques à la victime. À 5 h 55, les pompiers prennent le relais. Trop tard.

Sur place, les policiers ont mis la main sur le couteau. Le SDPJ 94 est saisi de l’affaire.

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Un meurtrier présumé qui a éviscéré sa victime s’est suicidé sous le RER B à Aulnay-sous-Bois ce matin

La scène de crime montrait des traces de lutte et du mobilier renversé. L’auteur présumé se serait suicidé en garde d’Aulnay-sous-Bois ce dimanche matin.

Vision d’horreur. Le cadavre d’un homme, éviscéré, a été découvert dans la cuisine d’un restaurant du quartier Montparnasse, avenue du Maine (XIVe), Chez Jacob. La victime, âgée de 25 ans, est d’origine sri-lankaise, comme tout le personnel de l’établissement.

C’est une femme, employée du restaurant, qui a fait la macabre découverte ce dimanche matin, à 8 h 40. Elle est arrivée au commissariat de police du XIVe, juste à côté, dans une panique totale.

Les policiers se sont rendus immédiatement sur place. Et sont tombés nez à nez avec le patron du restaurant. Dans la cuisine, au sous-sol, gisait un homme, mort, dans une mare de sang. La scène montrait des traces de lutte, du mobilier renversé, des verres brisés et un couteau dans l’évier de la cuisine. A côté, gisaient des vêtements de cuisinier.

L’auteur présumé du meurtre a été identifié comme un autre membre du personnel. Il s’est donné la mort avant l’intervention de la police. Pour l’heure, le mobile du meurtre reste inexpliqué.

Un périmètre de sécurité a été établi autour de l’établissement. Et les policiers ont protégé la scène de crime afin de préserver les indices.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le meurtrier présumé se serait suicidé. Ce dimanche matin, à 7h04, un homme s’est jeté sur les voies à l’arrivée d’un RER en gare d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Source et article complet : Le Parisien

Tentative de meurtre sur la rue Georges Braque à Aulnay-sous-Bois

Mardi soir, un jeune homme a été atteint de plusieurs balles alors qu’il était dans son véhicule stationné rue Georges Braque, dans le Nord d’Aulnay-sous-Bois. Il ne doit la vie qu’en ayant réussi à se mettre à l’abri. Le tireur et un complice ont réussi à prendre la fuite.

La victime, connue de la justice et ayant déjà participé à des trafics de stupéfiants, a été hospitalisée avec 3 balles au niveau des cuisses.Selon Le Parisien, il pourrait s’agir d’un règlement de compte lié à une affaire de trafic de drogue.

 

Un homme connu de la police froidement exécuté par balles au Blanc-Mesnil

armeIl était environ 17h30 hier lorsqu’un homme a été exécuté de plusieurs balles en plein cœur d’un quartier pavillonnaire au Blanc-Mesnil. L’homme d’origine serbe et connu des servies de police a reçu 3 balles dans le thorax et a succombé à ses blessures. Une autre personne, apparemment victime collatérale, a été touchée à la jambe. Les tireurs ont réussi à prendre la fuite en voiture.

Témoignage : est-ce que quelqu’un se rappelle d’un meurtre quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois en 1991 ?

couteauUne lectrice nous a appelé il y a quelques jours pour évoquer un drame qui serait arrivé dans le quartier de Mitry, en 1991, aux alentours de la place minérale : un homme aurait été poignardé à mort en début de soirée, ce qui a provoqué une vive émotion à l’époque dans ce quartier autrefois prospère et qui faisait encore office d’exemple dans la ville.

A ce jour, nous n’avons rien retrouvé dans les archives. Est-ce qu’un témoin de cette époque pourrait nous confirmer ou infirmer ce fait divers ?

Le petit Haroun, 22 mois, frappé, projeté au sol et mis dans une machine à laver à Drancy !

machine_laverUne étape supplémentaire dans l’insoutenable a été franchie avec le récit de l’infanticide du petit Haroun, 22 mois, à Drancy. La mère, meurtrière présumée, 28 ans, a reconnu les faits pendant ses 48 heures de garde à vue.

Interrogée dans les locaux de la sûreté départementale depuis mardi dernier, elle avait confirmé les déclarations de son mari. Le petit garçon de 22 mois avait été frappé violemment et projeté au sol. Elle a expliqué l’avoir «boxé ».

Elle a mis le corps inanimé dans le tambour et enclenché un programme

Après s’être déchaînée sur son enfant, elle a révélé un scénario encore plus atroce. Alors que l’enfant ne bouge plus, elle entreprend cet acte insensé. Voulant faire disparaître les traces des violences, elle introduit le petit corps dévêtu dans le tambour du lave-linge puis elle enclenche un programme. Elle sort l’enfant de la machine puis le rhabille et le dépose, inerte, dans son lit.

Lorsqu’elle réalise que l’irréparable a été commis, elle appelle son mari au téléphone. Celui-ci découvrira son bébé couvert d’hématomes, ne bougeant plus. Le père prend le chemin des urgences de l’hôpital privé du Blanc-Mesnil. L’équipe médicale ne peut que constater le décès de l’enfant. L’autopsie révélera que la petite victime était déjà morte quand sa mère l’a jeté dans le lave-linge.

Article complet du Parisien : ici

Le meurtrier pour jalousie amoureuse du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois en prison

parinor_aulnayL’auteur présumé de jeune homme de 25 ans vendredi dernier sur le parking du Centre Commercial à Aulnay-sous-Bois a été écroué. Il avait donné plusieurs coups de couteau à la victime, qui a succombé à ses blessures. La victime était avec l’ex du meurtrier, ce qui l’a rendu complètement fou, selon les premières informations.

L’enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny pour homicide volontaire.

Source : Le Parisien

Meurtre dans le centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois à cause d’une jalousie amoureuse

parinor_aulnay

Vidéo

Hier, un homme de 25 ans a succombé à ses blessures suite à un coup de couteau donné par l’ex-ami de sa nouvelle compagne. L’acte s’est déroulé sur le parking du centre commercial O’Parinor. Le rival a donné un coup de couteau en plein coeur et l’homme n’a pu être ranimé par les secours, arrivés 30 minutes après les faits

Le meurtrier a été interpellé chez lui au Blanc-Mesnil, il est actuellement en garde-à-vue dans les locaux du service départemental de la police judiciaire.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny pour homicide volontaire.

Un homme poignardé à mort dans centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

parinor_aulnayPlusieurs sources annoncent la mort d’un individu dans le centre commercial O’Parinor. Les faits se seraient déroulés vers 17h00, sur le parking. Un individu, pour une raison encore inconnue, a poignardé un homme, alors accompagné de son épouse. Les secours sont arrivés très rapidement mais l’homme a succombé à ses blessures.

 

Un homme poignardé à mort à Aubervilliers

couteauUn homme a mortellement poignardé un homme dans le centre ville d’Aubervilliers. Selon cet homme, la victime l’aurait suivi et l’avait agressé. Nous ne connaissons pas l’identité de la victime.

Source : Le Figaro

%d blogueurs aiment cette page :