Archives de Catégorie: Justice

Le patron de l’UDI Jean-Christophe Lagarde accusé d’avoir employé fictivement sa belle-mère comme assistance parlementaire

Jean-Christophe Lagarde.
Paris, FRANCE-18/09/2015

On connaissait l’affaire François Fillon et le « Penelope Gate » qui a ruiné la campagne Présidentielle 2017 à l’ancien Premier Ministre. Il y a maintenant l’affaire de la belle-mère de Jean-Christophe Lagarde, employée comme assistance parlementaire, et soupçonnée d’emploi fictif.

Sa femme avait également été assistance parlementaire de 2002 à 2014, contrainte à la démission après une plainte d’un militant centriste. La politique serait une affaire de famille ? En tout cas, Jean-Christophe Lagarde, qui s’est vu recaler un poste d’adjoint à Drancy après sa défaite aux législatives, devra en répondre devant les juges.

Il peut s’agir que d’un simple malentendu.

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois et son adjoint Frank Cannarozzo devant la justice pour un fait de diffamation

Pour Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marcje, la lutte intellectuelle face à la mairie d’Aulnay-sous-Bois est pesante mais nécessaire pour exiger le droit à la dignité.

En effet, le maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois et son 3ème adjoint ont, selon M. Traoré, osé le diffamer publiquement sur des allégations très graves.
Le 28 octobre 2022, au Tribunal Judiciaire de Paris à 13h30 a la 17ème Chambre de Paris, Hadama Traoré assigne ces deux élus de la république de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Le cuisinier en Seine-Saint-Denis qui avait enlevé une fillette de 9 ans a été remis en liberté

En août 2021, cet homme avait enlevé et tenté de violer une enfant dans une rue d’Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). La jeune victime avait été secourue par la police grâce à l’intervention d’un chauffeur VTC qui avait assisté à la scène.

Pervers manipulateur ou malade réadaptable ? La question reste ouverte. Ce cuisinier pédophile a été remis en liberté, vendredi 2 septembre, par la chambre de l’instruction de Paris. L’homme de 42 ans est sous le coup d’une mise en examen depuis un peu plus d’un an pour avoir enlevé une petite fille, âgée de 9 ans, sur un trottoir d’Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), avant de tenter de la violer.

Source et article complet : Le Parisien

Le président de l’UDI et ancien député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde jugé en octobre pour soupçons d’emploi fictif

Jean-Christophe Lagarde.
Paris, FRANCE-18/09/2015

Le président de l’UDI et ancien député de Seine-Saint-Denis, Jean Christophe Lagarde, 54 ans, sera jugé pour détournement de fonds publics tandis que Monique Escolier-Lavail, la mère de son épouse, comparaîtra pour recel de détournement de fonds publics, déclare le PNF, le parquet national financier (PNF) qui a ouvert une enquête préliminaire en 2017. Mme Escolier-Lavail a été employée à l’Assemblée nationale entre mai 2009 et août 2010, selon Libération.

Source et article complet : France3

Hadama Traoré porte plainte contre Frank Cannarozzo pour diffamation à Aulnay-sous-Bois

@Journal du Grand Paris

Mr CANNAROZZO est élu départemental, municipal, et membre du conseil d’administration de Paris Terre d’Envole. Ce dernier a osé dire lors du Conseil municipal du 12 juillet 2022 :

 » (…) ont-ils été des cibles pour autre chose du fait qu’ils soit élus ? La réponse c’est non et vous le savez. C’est le maire qui est menacé de mort. C’est l’adjointe au maire qui est menacée de viol et pas quelqu’un d’autre. Et quant aujourd’hui, vous nous dites que vous n’accordez pas la protection fonctionnelle par un maire menacé de mort par Hadama TRAORÉ d’accord, la conséquence de votre choix aujourd’hui, c’est ce qui est écrit sur les murs ce week-end. Ben oui, car c’est les mêmes individus. »

Ces propos tenus par un élu de République sont d’une extrême gravité. Cela dénote le sentiment d’impunité qui est vécu par nombre de personnes publiques.

Je vous promets qu’il sera condamné pour ces propos qui m’ont profondément heurté.

Réinventons le socialisme. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader de La Révolution Est En Marche

Le tribunal clément avec le fils qui a tabassé son père violent à Villepinte

Le père, accusé par sa famille d’avoir passé sa vie à la violenter, était cette fois la victime. Son fils de 18 ans était jugé ce mercredi après l’avoir roué de coups à Villepinte (Seine-Saint-Denis) pour lui extorquer de l’argent et lui faire céder une maison. Le tribunal correctionnel lui a accordé les circonstances atténuantes, mais a quand même retenu la séquestration.

« Ce monsieur qui est là-bas, c’est à cause de lui qu’on est là. » Filip D., tout juste 18 ans, désigne son père, d’un menton vengeur. L’homme au catogan et à la carrure de malabar, assis à l’autre bout de la salle d’audience, encaisse sans ciller. Ce sera son attitude pendant les cinq heures de procès. Alexander écoute son fils aîné déverser toute la haine qu’il lui inspire.

Source et article complet : Le Parisien

Policier accusé de violences par un ex-médiateur de Sevran, un non-lieu a été requis par le parquet

INFO LE PARISIEN. Le parquet de Bobigny a requis un non-lieu dans l’instruction visant un policier pour violences par personne dépositaire de l’autorité publique. La bagarre, filmée par un riverain en 2019, entre le fonctionnaire et Lamine Ba, alors médiateur de la ville, avait fait le tour du monde.

Pas de « preuves suffisantes » établissant des « violences illégitimes » commises par le policier « sur la personne de Lamine Ba ». Selon nos informations, le parquet de Bobigny a requis un non-lieu dans l’instruction visant un gardien de la paix qui travaillait à l’époque en 2019 au commissariat d’Aulnay-sous-Bois. La décision de renvoyer ou pas le fonctionnaire devant le tribunal sera prise ultérieurement par la juge chargée de l’affaire. Après un premier classement sans suite du ministère public, l’ancien médiateur de Sevran (Seine-Saint-Denis), âgé aujourd’hui de 38 ans, avait déposé plainte avec constitution de partie civile, estimant avoir été victime de ce policier.

Source et article complet : Le Parisien

Acquitté après avoir passé deux ans en prison, le brancardier accusé de viol à Aulnay-sous-Bois veut être réhabilité

Un ex-agent de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois, accusé de viol sur une patiente il y a deux ans, a finalement été acquitté par la cour d’assises. Cet homme de 26 ans est libre depuis trois semaines, après deux ans de détention dans des conditions pénibles. Il en garde un goût amer et le retour à une vie normale est difficile.

Assis sur une chaise, dans un salon, les yeux rivés sur la fenêtre, Papa B. 26 ans, est redevenu un homme libre. Le 10 juin, le verdict de la cour d’assises de Seine-Saint-Denis tombait : acquittement ! Dans le box, ce jeune père de famille renvoyé aux assises pour le viol d’une patiente de l’hôpital Ballanger, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en juin 2020, avait gardé foi en la justice : « Je m’étais dit que j’allais lui faire confiance pour une fois. Elle m’avait quand même mis 23 mois en détention provisoire mais j’étais sûr que j’allais sortir. »

Source et article complet : Le Parisien

Grand match de foot pour la justice pour tous ce dimanche aux 3000 à Aulnay-sous-Bois

Vous êtes toutes et tous invités à l’évènement exclusif qui aura lieu au Terrain Vert des 3000 à Aulnay-sous-Bois ce Dimanche 03 Juillet !

ENTIÈREMENT GRATUIT

Lieu : Terrain Vert – Cité des 3000, 8-26 Rue Edgar Degas à Aulnay-sous-Bois.

AVEC HADAMA TRAORÉ.

Début de l’événement vers 17H00

Il s’agira d’un appel à La Paix & à La Justice Pour Tous, qui que nous soyons et où que nous soyons ! en l’honneur des défunts & victimes innocentes.

Une femme enceinte violentée par la sûreté ferroviaire à Aulnay-sous-Bois envoyée sur le banc des accusés

En juin 2020, une vidéo montre une femme noire victime d’une interpellation violente de la part d’agents de la SUGE, c’est-à-dire de la sûreté ferroviaire, à la gare d’Aulnay-Sous-Bois. La jeune femme, âgée de 23 ans, avait alors porté plainte pour violences, à laquelle les agents de la SUGE avaient répliqué par une plainte pour violences, outrage et rébellion. Aujourd’hui, elle est poursuivie par le parquet de Bobigny pour ces mêmes accusations, sans que les agents de sûreté soit eux-même poursuivis. Ainsi, comme c’est bien souvent le cas, seule la victime des violences policières est poursuivie.

Source et article complet : Révolution Permanente

%d blogueurs aiment cette page :