Archives de Catégorie: Santé

Infections du Covid-19 dans les crèches d’Aulnay-sous-Bois, mais la propagation est limitée

Du 29 mai au 2 juillet 2020, une étude rétrospective a donc retracé la circulation du virus pendant la période de confinement dans deux populations : des soignants hospitaliers de Seine-Saint-Denis réquisitionnés pour prendre en charge des patients Covid, et des professionnels de la petite enfance réquisitionnés en crèches hospitalières auprès des enfants des premiers. Un questionnaire a reconstitué l’historique de symptômes, les contacts avec des cas suspects ou avérés de Covid et les caractéristiques socio-démographiques des participants. Un prélèvement sanguin a recherché des anticorps anti SARS-CoV-2.

Résultats : le taux d’attaque était de 11,5% dans la population de soignants hospitaliers et de 17,4% parmi les professionnels des crèches. Une épidémie précoce est survenue parmi le personnel de la crèche de Montreuil, mais elle n’a pas affecté les parents des enfants gardés sur la période. À Aulnay-sous-Bois, trois professionnels de la crèche ont été infectés, mais aucun n’avait pris en charge l’enfant d’un soignant séropositif. De même, parmi les parents d’enfants qui avaient été confiés à ces trois professionnels, aucun n’a développé d’anticorps. Douze des 14 infections ont pu être reliées à un contaminateur probable, le plus souvent un collègue.

“Bien que les enfants n’aient pas été prélevés et ne puissent donc pas être formellement exclus des chaînes de transmission, ils ne semblent pas avoir véhiculé le virus entre leurs parents et les professionnels qui s’occupaient d’eux à la crèche, et ce en l’absence de toute mesure de distanciation physique entre eux et avec les adultes”, concluent les chercheurs, avant d’ajouter : “Ce constat est cohérent avec l’enquête réalisée en Finlande fin février 2020 autour d’une enfant testée positive au SARS-CoV2, qui n’a mis en évidence aucun cas secondaire, ni dans son école, ni dans le club de sport qu’elle fréquentait », précisent les chercheurs.  

Source et article complet : Pourquoi Docteur

Covid, les bars et les bars à chicha fermés de 22h à 6h jusqu’au 9 octobre

Pour freiner la propagation du Coronavirus, les bars et les bars à chicha seront fermés de 22h à 6h au moins jusqu’au 9 octobre. Ces lieux de rencontre sont parfois perçus comme un vecteur de diffusion du virus, ce qui entraîne une saturation des services hospitaliers.

Explosion des cas de Covid en France, vers un nouveau confinement avant la fin de l’année ?

Plus de 16000 cas de COVID ont été recensés en France hier, ce qui est un nouveau record depuis le début de l’été. Face à cette recrudescence inquiétante, le 1er ministre Jean Castex songe à réinstaurer le confinement pour soulager les hôpitaux qui sont de plus en plus débordés.

Si confinement il y a, l’économie Française risque d’être durement pénalisée. Le premier confinement avait mis à rude épreuve la santé de nombreuses entreprises et l’Etat a dû intervenir pour éviter la destruction d’un trop grand nombre d’emplois. La dette de la France approche désormais les 115% du PIB avec aucune visibilité sur la possibilité de revenir à un budget équilibré. Autant dire qu’un nouveau confinement entraînera l’effondrement de la l’économie.

Covid-19, de plus en plus de morts et de personnes en réanimation en Seine-Saint-Denis !

La seconde vague de Covid se poursuit dans le département de la Seine-Saint-Denis avec plusieurs morts aujourd’hui et près d’une cinquantaine en réanimation. Les chiffres ont atteint un nouveau record depuis la fin de la phase de déconfinement, avec des services hospitaliers de plus en plus sous pression.

Alors que l’épidémie continue de se propager, de nouvelles mesures continuent à s’appliquer, comme le port du masque obligatoire dans certains secteurs publics du département.

Seconde vague de Covid-19 dans le département de la Seine-Saint-Denis

Après plus de 50 personnes en réanimation et près de 500 personnes hospitalisées, le département de la Seine-Saint-Denis est durement touché. 

Près de 1050 personnes sont mortes du Coronavirus en Seine-Saint-Denis, et de nouveaux décès sont à déplorer ces derniers jours à cause de la seconde vague qui était prévisible.

Covid-19, plusieurs cas remontés au collège Gérard Philipe

Des élèves du collège Gérard Philipe nous informent qu’au moins 3 cas de COVID auraient été recensés au Collège Gérard Philipe. Une classe de 5eme serait dans le collimateur.

S’agit-til d’une suspicion, d’une rumeur ou de cas avérés ? Pour l’instant la direction du collège Gérard Philipe ne relève aucune détection de Coronavirus parmi leurs élèves. En cas de doute, faites le test de dépistage.

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza testé positif au Covid-19

J’ai été informé être une personne contact d’une personne testée positivement au COVID-19. Je suis donc allé me faire tester. Le résultat du test à la COVID-19 s’est révélé positif bien que je n’ai, à l’heure actuelle, développé aucun symptôme.

Conformément aux recommandations sanitaires, je respecterai ainsi une période d’isolement cette semaine, jusqu’à lundi prochain. Les membres de mon entourage proche familial et professionnel, susceptibles d’être positifs, ont aussi été contactés afin qu’eux aussi puissent se faire dépister. Bien évidemment, je continuerai à assumer mes fonctions de maire durant cette période d’isolement. Je souhaite qu’elle soit aussi productive que possible au service des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens, par téléphone et visio-conférence, pour la santé de toutes et tous.

Source : Bruno Beschizza

Covid-19, l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois au bord de l’implosion selon Oussouf Siby

Je me suis rendu ce matin à l’hôpital Robert Ballanger pour rencontrer et échanger avec des responsables syndicaux sur leurs conditions de travail, la gestion de l’épidémie, les oubliés de la crise sanitaire, ….

  • Petit compte-rendu de l’entrevue:
    Souffrance des agents combinée à la peur d’être confrontés à une deuxième vague. Les soignants sont toujours marqués par le fait de voir les gens mourir seuls.
  • Retard de prise en charge des pathologies non Covid. Toute l’énergie est aujourd’hui déployée sur les test PCR au détriment des prises de sang, examens complémentaires…. Aucune analyse n’a été faite sur les personnes décédées pour autre chose que le Covid.
  • Epuisement physique et psychique des soignants. En cas de deuxième vague l’implication et les sacrifices ne seront pas identiques à celles observés lors de la première vague. Toujours pas de reconnaissance .
  • A Ballanger en l’espace de 10 jours il y a eu un triplement du nombre de patients Covid
  • Les soignants craignent que ça flambe partout , dans toutes les régions en même temps. Si cela se produit il ne pourra pas avoir de renforts venant des régions moins touchées contrairement à la première vague.
  • -Les stocks de matériels est reconstitué et le personnel est testé quand c’est nécessaire.
  • Rien n’est réglé sur le fond. Le capacitaire( nombre de lits) n’a pas augmenté. Les hôpitaux ne font que s’adapter et se réorganiser au cas Covid.
  • Aucune refonte des grilles indiciaires
  • Aucune mesure sur l’amélioration des conditions de travail avec un recrutement massif.
  • L’augmentation salariale se fait au détriment des 35h.
  • Rien sur la titularisation des contractuels. On en comptabilise 500 à l’hôpital Robert Ballanger soit près d’un quart des effectifs.

Beaucoup de problématiques restent en suspens:

  • Des sous-investissements depuis de nombreuses années.
    inquiétude sur le devenir de la chirurgie publique.
  • La radiologie est en passe d’être privatisée. Ce qui pose la question de toutes celles et ceux qui ne seront pas en mesure de payer les déplacements d’honoraires.
  • Le Groupement Hospitalier de Territoire regroupant les hôpitaux de Ballanger, Montfermeil et Montreuil ont des impacts néfastes pour les patients du territoire. Des services supprimés dans un hôpital et regrouper dans un autre. Allongement du temps de trajet des patients.

Le gouvernement a pour objectif veut faire plus de place pour le privé . Cette politique se traduira ainsi: le privé s’accapare tout ce qui rapporte et laisse toutes les complications et ce qui coûtent au privé. Par exemple lors du Covid Ballanger a fermé son bloc opératoire pour se concentrer sur la gestion des cas Covid alors que les cliniques privées ne l’ont pas fait.

Source : Oussouf Siby, conseiller municipal d’opposition

Covid-19, hausse des cas en France et au moins 34 morts aujourd’hui

Le Coronavirus semble sur une nouvelle pente ascendante avec plus de 6000 contaminations ce jour et 34 décès recensés. Alors que tout est fait pour éviter un nouveau confinement qui pourrait être fatal à l’économie Française, de nombreux parents sont inquiets des conditions sanitaires dans les écoles et collèges.

Les règles strictes mises en place dans les salles mettent à mal l’activité de nombreuses associations culturelles et sportives. En attendant le vaccin, les estes barrières et le masque semblent devoir s’inscrire dans la durée.

Covid-19, de nouvelles écoles touchées à Aulnay-sous-Bois

L’épidémie de Covid-19 continue de s’étendre sur tout le territoire de la ville d’Aulnay-sous-Bois, avec une nouvelle école touchée : Bourg-2 au Vieux-Pays.

Après Gustave Courbet, Bourg-1, Gérard Philipe et Christine de Pisan, une nouvelle structure scolaire est touchée de plein fouet par le virus.

En France, plus de 7000 cas ont été détectés aujourd’hui.

%d blogueurs aiment cette page :