Publicités

Archives de Catégorie: Santé

Le magazine  » Oxygène » du mois de septembre est en ligne

 Oxygène n°248

Distribué dans les boites aux lettres, il sera également disponible dans l’ensemble des structures de la ville.

Vous pouvez également le feuilleter en ligne, ainsi que les précédents numéros dans le kiosque.

https://www.aulnay-sous-bois.fr/actualites/oxygene-du-mois-de-septembre-2018-est-en-ligne-2/

 

Source: site officiel de la ville d’Aulnay.

Publicités

En septembre, votre magazine « Oxygène » change de look

 En septembre, votre magazine « Oxygène » change de look !

J-1 avant le lancement 

Appel aux dons pour sauver les enfants d’une infirmière de la clinique d’Aulnay-sous-Bois

Appel aux dons pour sauver les enfants d’une infirmière de la clinique d’Aulnay-sous-Bois

A la suite de nos collègues du blog « MONAULNAY.COM », nous relayons cette information…avec l’accord de Jean Louis Karkidès, que je remercie.

Photo: Helloasso

Âgés de 2 ans et demi et 9 mois, les deux enfants sont atteints de la maladie Sanfilippo, qui détruit peu à peu le cerveau. Un essai clinique est possible… à condition de réunir 4 M€.

Alicia, une infirmière employée à la clinique d’Aulnay-sous-Bois, est la maman d’Hugo, 2 ans et demi, et Emma, 9 mois. Entourés de médecins en pointe dans la recherche, les parents lancent un appel au don : il faut réunir 4 M€ pour un essai clinique susceptible de freiner la maladie d’Hugo et Emma. Dans leur démarche, ils sont soutenus par l’association Vaincre les maladies lysosomales (VML), qui recense les 53 maladies génétiques lysosomales rares.

Sans cet essai thérapeutique, déjà testé avec succès il y a cinq ans sur d’autres petits, Hugo et Emma vont peu à peu perdre de l’autonomie, ne jamais réussir à parler normalement, puis végéter en fauteuil roulant, alimentés par un tuyau, et décéder avant l’âge de vingt ans.

« Il y a un espoir, assène Alicia. Je veux qu’on nous aide à ajouter des jours à leur vie. 4 M€, c’est quoi, à côté de la vie d’un enfant ? »

Pour faire un don : www.helloasso.com, « Hugo et Emma, un combat pour la vie ».

Extrait du Parisien

Source: MonAulnay.

Le mal de dos, un des fléaux du 21ème siècle, et le métier de kinésithérapeute

Le mal de dos est un phénomène de plus en plus courant et qui touche également les jeunes personnes. Stress, fatigue, mauvaise position dans son lieu de travail, mauvais gestes… Il n’est pas rare de constater des arrêts maladie.

Celles et ceux qui ont pu faire de la kinésithérapie leur métier savent à quel point l’augmentation des consultations et des soins est constante. Les longs trajets en voiture dans les bouchons quotidiens à proximité des grandes villes n’aident également pas à atténuer le mal de dos.

Les kinésithérapeutes, au contraire des salons de massage traditionnels, proposent des soins qui peuvent être en partie remboursés par la sécurité sociale ou la mutuelle. Le kiné (comme on l’appelle vulgairement) peut utiliser une combinaisons de techniques appuyées sur la chaleur, le froid, les ultrasons et parfois même sur l’injection de courants électriques. L’objectif étant de soulager le patient, même si des exercices complémentaires seront demandés pour limiter le mal de dos.

On dit souvent que pour lutter efficacement contre un mal de dos, quelques exercices physiques permettent de soulager dans la durée. La natation est connue pour renforcer le bas du dos (c’est souvent à cet endroit que le mal est plus pressant). Malheureusement à Aulnay-sous-Bois, il n’y a plus de piscine publique, et à moins d’en disposer une chez soi, il est compliqué pour une personne ayant mal au dos de faire des kilomètres juste pour se détendre dans l’eau.

Heureusement, il existe plusieurs kinés locaux qui pourront, sur rendez-vous, satisfaire vos soins. Vous avez ici l’embarras du choix. Il y a également un grand nombre de Kiné de garde à Aulnay-sous-Bois qui pourront vous être utiles.

Le kiné pourra également améliorer votre posture et effectuer des étirements musculo-tendineux, ainsi que vous proposer des exercices visant à renforcer votre musculature.

En tout état de cause, faites attention à la position que vous avez sur votre poste de travail (notamment si vous êtes derrière un ordinateur la plupart du temps) et n’hésitez pas non plus à faire de la marche, ce n’est pas violent et cela aère l’esprit…

Plan canicule 2018 à Aulnay-Sous-Bois

 A partir du 1er juin

Chaque année l’été s’accompagne de périodes de fortes chaleurs, facteurs de risques pour les plus fragiles. Dans le prolongement du plan canicule mis en place par la préfecture, la ville vous accompagne, via son centre de liaison et d’information pour le maintien à domicile (CLIMAD).

Dès à présent, les seniors de plus de 65 ans, les moins de 65 ans inaptes au travail et les personnes en situation de handicap sont invités à se faire recenser en cas de déclenchement d’une alerte canicule.

La ville d’Aulnay-sous-Bois se mobilise et rappelle quelques bons gestes à retrouver en cliquant : ici

Il fait très très chaud, pensez à vous hydrater!!

Source information et photo : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

La lutte des logements insalubres une priorité pour tous

Comme montré dans de nombreux reportages de la rédaction, le logement insalubre reste l’un des fléaux  de la ville d’Aulnay-sous-Bois et du département de la Seine-Saint-Denis en général. Humidité trop importante, électricité non conforme, manque d’aération, isolation quasi inexistante ou encore présence de nuisibles : de nombreux locataires, souvent avec enfants , souffrent de ces conditions que certains juges inhumaines.

Lorsque des rats encombrent les sous-sols, lors que des cafards envahissent les conduits d’aération ou lorsque des punaises de lit dans votre maison rendent vos nuits pénibles et vous empêchent de récupérer, l’exaspération conduit inévitablement à des troubles qui touchent la plupart des enfants, avec les conséquences que l’on connait.

Si parfois ce mal logement est du fait de propriétaires indélicats (qui n’hésitent pas à entasser plusieurs familles dans un seul et même logement sans autorisation), il est possible de lutter efficacement contre une partie de cette insalubrité. Plusieurs bonnes pratiques sont à appliquer, comme :

  • Bien aérer l’intérieur de son appartement ou de sa maison, notamment en journée, pour faire évacuer l’air vicié. C’est une question de santé et cela permettra d »évacuer une partie de l’humidité
  • Installer des absorbeur d’humidité pour piéger celle-ci, afin de l’évacuer plus facilement
  • Vérifier la présence de fuite au niveau des canalisations. Un joint trop ancien peut céder sous l’usure et la pression
  • Faire appel à un dératiseur ou poser délicatement des pièges anti-rats. Attention cependant s’il y a présence d’animaux domestiques
  • Mettre des produits anti-punaises pour les exterminer et ainsi vous préserver de ces nuisibles. En positionnant les produits au bon endroit, vous allez pouvoir éradiquer les sources et vous soulager. Attention cependant à bien nettoyer les différents endroits du logement afin d’éviter que celles-ci ne réapparaissent. L’eau de javel peut être un bon moyen pour tout désinfecter

Concernant le dernier, il est primordial de traiter l’ensemble de l’habitation, y compris sur le textile, les sommiers, les plinthes les prises…

Parce qu’un logement sain permettra à chacun des occupants d’être en bonne santé et de se sentir bien dans la tête, ces petits gestes pratiques permettront de limiter les impacts d’un logement insalubre ou mal dimensionné par rapport au nombre de personnes qu’il abrite.

Dernier point et pas des moindres : ne pas oublier à contacter les autorités locales compétentes et de vous rapprocher des services sociaux si vous pensez que votre santé est en danger dans votre logement. Si le locataire a des devoirs, il en va de même pour les propriétaires. Avant d’engager les actions judiciaires, vous pouvez tenter de trouver une conciliation. Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous faire accompagner dans vos démarches.

Faut-il transférer à Aulnay-sous-Bois la maternité de la clinique de Tremblay-en-France ?

En septembre, la maternité de l’hôpital Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois doit accueillir les quinze lits de la maternité de l’hôpital privé du Vert-Galant, à Tremblay-en-France.
Un transfert qui permet d’éviter la fermeture pure et simple du service dans la clinique privée — descendu sous le seuil critique des 600 naissances par an — et se fera « sans suppression de poste », promettent les deux directions. Ce déménagement va permettre à Ballanger d’atteindre 3 500 accouchements par an.

Source  et article complet : Le Parisien

Vidéo de la réunion publique sur l’amiante à Aulnay-sous-Bois du 4 mai

Le 4 mai dernier, l’association Ban Abestos faisait le point sur le recensement des personnes contaminées par l’amiante à Aulnay-sous-Bois. Vous pouvez prendre connaissance des différentes interventions de cette réunion en vidéo en cliquant sur l’image ci-contre ou ci-dessous.

 

Paris, palme d’or de la ville la plus polluée en France

La capitale française est la ville la plus polluée de France. En 2015, Paris a affiché une concentration annuelle moyenne de PM10 de 35 μg/m3 (microgramme par mètre cube) et de PM2,5 de 14 μg/m3. Or l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) juge qu’elles ne devraient pas dépasser, respectivement, 20 μg/m3 et 10 μg/m3.

Bien entendu, les villes alentours sont aussi impactées par cette pollution, qui peut apporter des maladies et provoquer des morts prématurées.

Source : Le Figaro

Réunion publique le vendredi 4 mai à Aulnay-sous-Bois concernant l’amiante

Pierre, Paul et les autres … victimes des poussières d’amiante du CMMP d’Aulnay-sous-Bois.

234 malades recensés à ce jour par les seules associations mais combien d’autres inconnus ? Vous en connaissez peut-être ? dans votre famille ou votre entourage ?

L’Agence Régionale de Santé d’Ile de France ne le faisant pas : VENEZ NOUS AIDER A RECENSER TOUTES PERSONNES AYANT HABITE OU FREQUENTE AULNAY ENTRE 1937 ET 1991 POUR L’ETUDE PUBLIQUE PICRI (partenariat institutions/citoyens pour la recherche et l’innovation)

Permanences d’accueil et de soutien les 1ier et 3ème jeudis de chaque mois : au Ci3a (centre d’information et d’accompagnement des personnes exposées à un risque lié à l’amiante à Aulnay) : CMES Louis Pasteur (2ème étage) 8/10 rue Coullemont 93600 Aulnay-sous-Bois, sur RV ou par téléphone au 01 58 03 92 89 ces mêmes jeudis.

Réunion publique vendredi 4 mai 2018 à Aulnay à 19 heures Salle Gainville (parc Gainville) – 22 rue de Sevran (dans le vieux pays)

%d blogueurs aiment cette page :