Archives du blog

Plus de pouvoir d’achat avec Valérie Pécresse dans la région Île-de-France ?

Ce matin, quelques élus de la majorité municipale ainsi que des membres du cabinet du maire Bruno Beschizza ont distribué des tracts au marché du Vieux-Pays. 

Selon le tract ci-contre, Valérie Pécresse aurait donné plus de pouvoir d’achat aux Franciliens. Quelques actions, comme le gel du tarif du passe Navigo ou la distribution d’ordinateurs aux Lycées de la région permettraient de confirmer cette hausse du pouvoir d’achat.

Si cela peut paraître subjectif, notons toutefois que la dette de la région a énormément baissé par rapport à 2015 (dernier budget voté par une majorité de Gauche), ce qui laisse à la région plus de marges de manœuvre.

@Alexandre Conan

Les policiers ont peur d’intervenir contre les rodéos sauvages en Île-de-France

A nouveau autorisés par le préfet de Paris à poursuivre «des véhicules en fuite» en région parisienne depuis cet été, certains policiers préfèrent encore s’abstenir de se lancer dans une «chasse», pour éviter tout incident.

Le 12 août, en fin de journée, la BAC 93 (brigade anticriminalité) engage une course-poursuite à la limite de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et de Clichy (Hauts-de-Seine) avec un automobiliste qui a refusé de s’arrêter. Le véhicule est volé. La traque est mouvementée, et plusieurs coups de feu sont tirés par la police. Le fuyard est finalement interpellé.

Cette « chasse » risquée aurait-elle pu se produire il y a quelques semaines ? Début juillet, alors que la colère gronde chez les policiers, le préfet de police de Paris Didier Lallement décide de lâcher du lest en abrogeant une note de 2015 qui restreignait cette pratique. Elle les limitait à certaines situations : les crimes de sang et les évasions de prison.

« Les prises en charge n’ont jamais cessé, mais elles étaient soumises à l’appréciation du chef de salle. Nous avions le sentiment de travailler avec les mains attachées dans le dos », explique Jossais Claude, secrétaire départemental 75 du syndicat Unité SGP Police. La récente note préfectorale change la donne, en indiquant : « Désormais, la poursuite des véhicules refusant d’obtempérer aux injonctions de la police pourra être engagée par un équipage. »

«On ne nous demande plus de cesser systématiquement les chasses»

Les forces de l’ordre attendaient que l’on passe de la parole aux actes. « Ça a pris un peu de temps, mais on ne nous demande plus de cesser systématiquement les chasses », confirme un fonctionnaire en poste dans le 93. En juillet, un scooter volé qui mettait la gomme à la vue de la police dans les rues de La Courneuve a été stoppé net. « Nous avons informé le centre d’information et de commandement (CIC) de notre progression. Ça a été simple et rapide. Avant nous n’aurions pas engagé la poursuite », avoue le policier.

L’un de ses collègues à la BAC acquiesce : « La station directrice nous laissait à peine terminer notre message que l’on nous disait d’arrêter sans plus d’explications. En revanche, il fallait donner le motif précis de la poursuite, motif que l’on ignorait évidemment. On avait l’impression que le refus d’obtempérer n’existait pas. »

Source et article complet : Le Parisien

Et pourquoi pas prendre son vélo pour faire ses courses en Île-de-France avec une aide de 500 € ?

La rentrée approche : c’est le moment de prendre de bonnes résolutions ! Et si vous preniez votre vélo pour faire de petites courses, aller travailler ou tout simplement vous balader ? 

Île-de-France Mobilités  propose une aide de 500 € pour l’achat d’un vélo à assistance électrique, sans condition de ressources. 

EN SAVOIR PLUS  https://www.iledefrance-mobilites.fr/actualites/vae-aide-achat-500-euros

Forfait anti-pollution à 3,80 € pour utiliser tous les transports d’Île-de-France pendant la canicule

Vendu 3,80 euros, le Forfait antipollution vous permet de vous déplacer de façon illimitée dans toute l’Île-de- France en utilisant tous les modes de transport en commun sauf Orlyval. À acheter en gare, ou à charger sur passe Navigo et smartphone.

Autant que faire se peut, n’utilisez pas la voiture, et prenez les transports !

Fortes chaleurs attendues en région Île-de-France ce vendredi avec plus de 40°C

Une vague caniculaire s’abat en ce moment sur la région Île-de-France avec plus de 40°C. Il est conseillé de limiter ses déplacement et de bien s’hydrater.

Covid-19, l’épidémie continue de faire des ravages en Île-de-France

L’épidémie de Coronavirus continue de faire des ravages dans la région Île-de-France avec 10 décès supplémentaires. Les contaminations continuent et le spectre de la 2ème vague fait peur à de nombreux spécialistes.

Le dernier bilan est le suivant :

  • Paris recense 573 personnes hospitalisées et 1750 décès (+4 morts)
  • La Seine-Saint-Denis compte 693 hospitalisations et 986 décès (+3 morts)
  • Le Val-de-Marne compte 609 hospitalisations et 1196 décès (+1 mort)
  • Les Hauts-de-Seine comptent 743 hospitalisations et 1076 décès
  • Les Yvelines comptent 371 hospitalisations et 518 décès (+1 mort)
  • Le Val-d’Oise compte 337 hospitalisations et 705 décès
  • L’Essonne compte 350 hospitalisations et 528 décès
  • La Seine-et-Marne compte 271 hospitalisations et 682 décès

500 000 masques sont arrivés pour une distribution dans les EPHAD et services de soin en Île-de-France

Les premières commandes régionales concernant les masques pour lutter contre l’épidémie de Covid-19  commencent à arriver. Ce matin la région a pu offrir 500 000 masques chirurgicaux aux EPHAD et aux Services de Soins à Domicile pour lesaînés. Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, état avec Pascal Champvert pour réceptionner le chargement.

Source : Valérie Pécresse

Surmortalité de plus de 35% en Île-de-France à cause du Covid-19, 6% sur toute la France

En moyenne, les hôpitaux et les collectivités locales ont noté, durant la semaine écoulée, une surmortalité de plus de 35% dans la région Île-de-France. Selon toute vraisemblance, le Coronavirus est en grande partie responsable de cette surmortalité.

Sur la France entière, cette surmortalité est de 6%. Ce qui tend à prouver que le Coronavirus fait bien plus de ravage chez les Franciliens.

Valérie Pécresse s’adresse aux Franciliens confinés à cause du Coronavirus

Chers amis,

Les événements de ces dernières semaines appellent à notre mobilisation collective. Chacun, à son niveau, peut lutter contre la propagation du Covid-19 en limitant au maximum ses déplacements et ses interactions sociales. Rester chez soi, c’est sauver des vies. C’est pourquoi, la Région île-de-France a demandé à l’ensemble de ses agents dans les lycées de rester à leur domicile et a placé 98% de ses agents du siège en télétravail.

Cette période de confinement aura incontestablement des conséquences très lourdes sur le tissu économique français et bouleverse notre vie quotidienne. Pour limiter au maximum les conséquences de ce virus, la Région Île-de-France se mobilise.

Dans cette période difficile, soyez assurés que nous faisons tout ce qui est dans notre pouvoir pour lutter contre le Covid-19 et ses conséquences. 
Source : Valérie Pécresse

En Ile-de-France, chaque année, 2650 personnes découvrent leur séropositivité

La propagation du VIH reste préoccupante en Ile-de-France. Pour y remédier, l’agence régionale de santé multiplie les initiatives, comme la 1e semaine de dépistage, qui débute ce mardi.

L’idée de la 1re Semaine régionale de dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), responsable de l’apparition du sida, organisée du 11 au 15 juin, est partie d’un constat. Triste, mais implacable. « L’épidémie résiste au niveau local. Les campagnes nationales ne suffisent pas, indique Aurélien Rousseau, le directeur général de l’Agence régionale de Santé (ARS). Au regard de la situation en Ile-de-France, il y a vraiment du sens à organiser cette semaine de dépistage. ».

Source et article complet : Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :