Archives du blog

En Seine-Saint-Denis, 108 bâtiments vont prendre le nom de femmes illustres

« Les femmes aussi ont des parcours remarquables, il n’y a pas que les hommes », souligne Stéphane Troussel, président (PS) du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, qui a décidé de donner un nom de femme célèbre à 108 bâtiments du département, d’ici 2024. Un acte « fort » plutôt que « symbolique », selon l’élu. Même si la première nomination a été symboliquement présentée ce mardi 8 mars, à la Bourse départementale du travail, à Bobigny. « C’est un jour significatif pour un lieu historique, un haut-lieu du débat politique et qui a accueilli de nombreux discours », vante Stéphane Troussel.

Source et article complet : Le Parisien

Votez pour la photo qui correpond pour vous à la journée de la femme à Aulnay-sous-Bois

Ce mois-ci, les femmes sont à l’honneur sur le vote Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois à l’approche de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars prochain ! Sportives, entrepreneuses, commerçantes… elles font vivre la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Choisissez dès maintenant votre photo préférée ! Votez pour la photo que vous appréciez le plus avant dimanche 17h. Elle sera ensuite affichée en couverture de la page Facebook et à l’intérieur du prochain numéro du magazine municipal « Oxygène ».

À vos votes !

Vidéo d’un violent affrontement entre femmes Roms déguisées en musulmanes pour le contrôle d’un feu tricolore à Stains

Pauvreté, mendicité, manque d’éducation : il n’est pas rare de voir des femmes bébé à la main pour demander de l’argent à des automobilistes à l’arrêt au feu rouge dans des carrefours stratégiques.

Récemment, une impressionnante bagarre a eu lieu à l’un de ces carrefours à Stains, où l’on voit des femmes en venir aux mains pour contrôler le secteur stratégique. Selon les témoins, il s’agirait de femmes Roms déguisées en femmes musulmanes ou Syriennes pour tenter d’obtenir la pitié des automobilistes.

Ci-dessous la vidéo :

La mosquée d’Aulnay-sous-Bois n’est pas fermée pour les femmes

La mosquée d’Aulnay-sous-Bois est-elle réellement inaccessible aux femmes ? A la lumière du témoignage apportée par une jeune femme sur les réseaux sociaux, la réponse était plutôt affirmative.

Pour en avoir le cœur net, la rédaction de Mizane.info a contacté la mosquée d’Aulnay-sous-Bois. Et leur version des faits, sans contredire celle de la jeune musulmane, apporte néanmoins des explications détaillées sur la scène et conteste la version d’une fermeture des lieux aux femmes.

«  Il faut bien des surveillants pour ouvrir et fermer la pièce »

Imane* (pseudonyme, ndlr), musulmane présente à la mosquée d’Aulnay-sous-Bois a écarté d’un revers de la main les accusations.

« Nous les sœurs on arrive à prier convenablement, toutes les heures, quand il y a des bénévoles qui sont disponibles. Je suis ici depuis 16H/17H, explique-t-elle ce mercredi alors qu’il est 19h. Hier le côté des femmes était fermée à 12h. Je suis allé du côté des hommes pour leur demander d’ouvrir. C’est ce qu’ils ont fait », explique-t-elle.

Source et article complet : Mizane

Un soutien pour les femmes victimes de violences à Aulnay-sous-Bois

À l’approche de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, l’association Sport’Alim et la Maison Sport Santé lancent le dispositif «bien être et reconstruction de l’estime de soi» afin d’aider les femmes victimes de violences.

Opération séduction du MMA auprès des femmes à O’Parinor Aulnay-sous-Bois

@LP/E.M.

Quoi de mieux qu’un centre commercial, un samedi, pour aller au contact d’un nouveau public ? C’est le pari de Planète Culture : l’association, fondée il y a 30 ans à Aulnay-sous-Bois, a organisé, ce samedi, une après-midi dédiée aux arts martiaux dans l’enceinte d’O’Parinor, en présence de champions de la discipline. Objectif : faire découvrir ce sport, en s’adressant avant tout aux femmes.

« On veut leur dire que c’est un sport accessible. C’est très technique, il y a beaucoup de respect, ce n’est pas un sport de gros bourrins », détaille Omar, un des fondateurs de Planète Culture, toujours à la recherche d’Aulnaysiens « au parcours inspirant » pour monter des animations, à O’Parinor ou ailleurs.

Source et article complet : Le Parisien

Le Rugby Aulnay Club recherche des femmes pour le championnat

Le prestigieux Rugby Aulnay Club est à la recherche de nouveaux talents pour intégrer son équipe féminine.

Vous avez 18 ans ou plus et vous voulez essayer un nouveau sport ? Pourquoi ne pas découvrir le rugby cette année ?

Débutante ou confirmée, leur équipe vous accueillera à bras ouverts !
Les entraînements ont lieu les mercredis et les vendredis de 19h30 à 21h. N’hésitez pas à rendre visite au club sur le terrain pour faire un essai.

Si vous êtes intéressée, vous pouvez contacter le club au 06.59.14.39.00.

Une demi-journée réservée aux femmes le 4 juillet au Club de Tennis de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Le club organise une après-midi réservée exclusivement aux femmes et aux filles le dimanche 4 juillet de 14h30 à 17h !

Toutes les filles sont les bienvenues : maman, tata, mamie, soeur, amie, conjointe, copine, cousine ! Inutile de savoir jouer au tennis, l’idée est de vous faire découvrir ce sport dans la joie et la bonne humeur !

Au programme : initiation au tennis, matchs amicaux, animation multi raquettes, fitness (et un petit goûter pour la forme)

Cerise sur le gâteau : une licence découverte offerte à toutes les participantes et de nombreux cadeaux à gagner !

Pour réserver votre place, envoyez vite un SMS à Marine au 07 71 55 84 93 !

Hâte de vous retrouver les filles !

PS : Les raquettes vous seront prêtées, pensez juste à venir avec des vêtements de sport et des baskets.

Source : Club de Tennis de la Rose des Vents, Opération « Toutes invitées au club »

Grand succès de l’exposition « Droites au but » sur le football féminin et les sportives à Aulnay-sous-Bois

Plus de 500 élèves ont assisté à l’exposition « droites au but » tenue à l’espace Gainville et portée sur le football féminin et sur les athlètes féminines du CSL d’Aulnay-sous-Bois, avec la présence de l’artiste Amélie Debray.

Un centre d’hébergement pour femmes a ouvert à Aulnay-sous-Bois

Né de l’initiative de plusieurs personnes qui avaient envie de porter secours et d’aider toutes ces femmes, parfois avec enfants, qui se retrouvaient involontairement livrées à la rue, un pavillon a été loué à Aulnay-sous-Bois grâce à la mobilisation de plusieurs bénévoles et au versement de dons effectués par des particuliers sur deux cagnottes dédiées, que vous pouvez à votre tour abonder.

Qu’ils en soient tous ici remerciés car ils montrent un autre aspect de la vie citoyenne qui se manifeste à Aulnay et qui détourne positivement le regard d’une actualité souvent morose et accompagnés de faits divers déplaisants que les commentateurs des blogs déplorent légitimement. Les belles actions fraternelles et solidaires doivent en effet supplanter la publicité faite involontairement aux faits de délinquance qui nous donnent le sentiment de vivre dans l’insécurité.

Focalisons notre attention et nos énergies sur des actions humanistes, positives, solidaires et fraternelles pour créer nous-même ce monde meilleur et plus humain auquel nous aspirons tous !

Pour faire un don libre, plusieurs possibilités :

https://www.helloasso.com/associations/un-toit-pour-elles/collectes/offrons-un-toit-pour-elles

https://paypal.me/pools/c/8eGio8HWo6

https://www.helloasso.com/associations/un-toit-pour-elles/formulaires/2/widget

L’association qui gère ce centre d’accueil se nomme  » Un toit pour elles  » et ambitionne de réunir les fonds nécessaires à l’achat d’un bâtiment pouvant accueillir un minimum de 70 femmes, avec des espaces communs dédiés à une cuisine et au réfectoire, à des ateliers d’apprentissage, à une crèche, à une laverie, ainsi qu’à des lieux réservés aux activités de réinsertion et de sociabilisation. En effet la location d’un pavillon ne peut être que temporaire car elle reste insuffisante à répondre à toutes ces nécessités et aux besoins grandissants qui évoluent avec les accidents de la vie et avec la précarisation des femmes, et n’est pas une solution pérenne puisque les loyers versés le sont à perte.

Cette action humanitaire mise en place à Aulnay-sous-Bois est une belle opportunité pour que chacun puisse offrir ses services et ses talents et a donc besoin de toutes les bonnes volontés qui souhaitent s’engager dans l’accompagnement et le partage de leurs savoir-faire. Elle a également besoin de recueillir suffisamment de fonds pour acheter et créer ce lieu pérenne et plus adapté au fait que de nombreuses femmes toutes ces dernières années se sont retrouvées à la rue, à la suite d’un divorce, d’un licenciement, d’une maladie, d’un conflit familial ou tout simplement pour s’éloigner d’un conjoint violent.

Sensibilisée à la cause des femmes, et me sentant très concernée par le sort qui leur est réservé par notre société, j’avais écrit le 12 décembre 2020, un article sur ce même blog, exposant toutes les calamités auxquelles elles étaient exposées en vivant dans la rue :

https://aulnaycap.com/2020/12/12/sortir-en-urgence-les-femmes-et-leurs-enfants-de-la-rue/

Afin de comprendre le calvaire que vivent les femmes qui après avoir connu une vie dans la normalité, se sont retrouvées exposées aux violences de la rue, je vous donne ci-dessous plusieurs liens de courtes vidéos exposant les témoignages vécus de plusieurs d’entre elles :

Le calvaire des femmes sans abri – Clique Dimanche – CANAL+

Catherine raconte sa vie de femme sans-abri

Perpignan : la détresse des femmes SDF

Le calvaire de Pascaline, une SDF à Paris

FEMMES SDF : OUBLIÉES ET EN DANGER                                                                                                                                                 

Le calvaire de Béatrice, femme SDF

L’association  » Un toit pour elles  » a besoin de la mobilisation de tous les acteurs institutionnels et privés pour mettre fin à ce qui ne fait pas honneur au pays dit des droits humains et citoyens. Sortons collectivement et fraternellement en urgence les femmes et leurs enfants de l’enfer de la rue !  Merci d’avance pour vos dons, vos aides ou vos propositions de partenariat gagnants-gagnants.

Article rédigé le 29 janvier 2021 par Catherine Medioni

%d blogueurs aiment cette page :