Publicités

Archives de Catégorie: Syndicats

Fin de conflit dans le secteur de la jeunesse à Aulnay-sous-Bois

Le syndicat Force Ouvrière du personnel communal d’Aulnay-sous-Bois nous annonce avoir signé un protocole de fin de conflit dans le secteur de la jeunesse.
Publicités

De l’amiante à Aulnay-sous-Bois ? On nous cache tout on nous dit rien selon FO

FO EXIGE les conclusions de la visite de la commission qui est passée contrôler la « guérite » des services technique de la croix saint marc le 13 mars dernier. FO ÉCRIT Á LA C.A.D.A. (commission d’accès aux document administratif)…

RAPPEL :
Notre syndicat FORCE OUVRIÈRE s’inquiète de la présence d’amiante dans les bâtiments les plus vétustes des services de la ville.

Ces dernières semaines une commission de sécurité a étudié la possible présence d’amiante dans l’ancienne guérite du Centre Technique Municipal.

Certains agents de la ville ont travaillé de nombreuses années dans cette guérite et craignent pour leur santé.

A plusieurs reprises FORCE OUVRIÈRE a officiellement demandé que les résultats des analyses lui soient  communiqués, ainsi qu’aux élus du CHSCT. Le responsable des relations sociales nous répond ne pas avoir l’autorisation de nous communiquer les résultats !

La Municipalité a-t-elle des choses à nous cacher ? FORCE OUVRIÈRE exige que les résultats de ces analyses soient communiqués aux élus du personnel dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, nous souhaitons que des recherches d’amiante soient aussi effectuées dans les locaux les plus vétustes des services de la ville et que des mesures soient prises pour la protection de la santé des agents qui auraient pu être exposés à ce danger.

Source : communiqué FO Commnunaux d’Aulnay-sous-Bois

Être handicapé à Aulnay-sous-Bois !

La municipalité d’Aulnay refuse aujourd’hui à un agent reconnu travailleur handicapé de pouvoir travailler sereinement dans un endroit calme sans contact avec du public !

L’histoire commence il y a quelques semaines un peu avant l’élection présidentielle, notre syndicat est intervenu pour demander qu’un bureau soit mis à disposition de cet agent handicapé en respectant des préconisations de la MDPH mais également des deux médecins professionnels de la ville !!

La réponse du service des relations sociales de la DRH est claire et rapide, un bureau a été trouvé au service élections, il sera disponible après les élections législatives, il faut donc juste attendre quelques semaines…

Patatrac les élections sont passées et aujourd’hui on refuse d’attribuer ce bureau à l’agent handicapé sans aucune autres explications !!!!

INACCEPTABLE !!   PAS DE SON PAS D’IMAGE !!!

Pourtant, le 13 décembre 2016, le Comité Local du FIPHFP a décidé de répondre favorablement à un projet avec la collectivité d’Aulnay et d’octroyer la somme de 351882 euros !

RAPPEL :

  • Agent handicapée (service état civil)
  • Notification MDPH le 21/02/2014
  • 1ère attestation médecine professionnelle le 03/09/2015
  • 2ème attestation médecine professionnelle le 14/04/2016
  • 3ème attestation médecine professionnelle le 03/05/2016

A QUOI SERT CETTE ARGENT SI LES AGENTS HANDICAPÉS DE LA VILLE NE SONT MÊME PAS RESPECTÉS 

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Déjà 14 communes sur 40 en Seine-Saint-Denis repassent à 4 jours sur 36 semaines à l’école

Comme  nous  l’avons  déjà  indiqué,  le  ministre  a  rouvert  le  dossier  des  rythmes  scolaires  et  a  fait paraître un décret le 28 juin dernier. Ce décret ne rétablit pas une organisation de la semaine scolaire commune à toutes les écoles du territoire national. Les municipalités restent les « maîtres d’œuvre ». De   plus,   le   décret   indique   que   «  ces   dérogations   peuvent   s’accompagner   d’une   adaptation   du calendrier scolaire national  ». Cela ouvrirait la voie à des calendriers locaux, par école, dépendant de chaque PEdT et des contingences territoriales. Ce serait à chaque commune, voire à chaque école ou groupe d’écoles, de définir ses «  rythmes  » et son calendrier scolaire.

Cependant, en ouvrant le dossier « rythmes scolaires », le ministre créé une brèche… Confrontées au rejet de la réforme exprimé par les enseignants et les parents, il est possible pour des communes de revenir à une semaine de 24 heures d’enseignement réparties sur 4 jours de 6 heures – ce qui a le mérite de séparer nettement le scolaire et le périscolaire et de mettre fin au mercredi matin, source de frais divers (trajets supplémentaires…) et de difficultés d’organisation pour les personnels (garde d’enfant notamment).

C’est ainsi que 14 communes du département (liste ci-­‐dessous) ont demandé au DASEN de passer à 4 jours de 6 heures, sur 36 semaines pour la rentrée prochaine.

Partout et pour tous, il s’agit d’en finir avec la calamiteuse réforme des rythmes scolaires, d’en finir avec  les  décrets  Peillon/Hamon.  Pour  le  Snudi  FO,  il  faut  rétablir  une  organisation  de  la  semaine commune  à  tous  les  enseignants  de  toutes  les  écoles  du  territoire  national,  et  ce,  en  supprimant  la confusion  scolaire/périscolaire,  donc  sur  4  jours  sur  36  semaines.  C’est  le  sens  de  nos  multiples interventions. Et c’est conformément à ce mandat clair que nous donnent les collègues dans toutes les réunions d’information syndicales, dans les AG, dans les réunions d’écoles, à travers une centaine de motions  d’école  dans  le  département  et  des  centaines  et  des  centaines  nationalement  que  nous appuyons  toutes  les  possibilités  de  revenir  partout  à  4  jours  sur  36  semaines,  signant  un  premier revers  pour  la  réforme  Peillon !  C’est  pourquoi  FORCE  OUVRIERE,  après  avoir  mobilisé  sur  cette revendication,  a  voté  POUR  la  proposition  du  DASEN  que  les  14  communes  ayant  fait  la  demande passent à 4 jours sur 36 semaines à la rentrée prochaine (résultat du vote ci-­‐dessous).

Bien entendu, les défenseurs de la réforme des rythmes scolaires ont manifesté leur désaccord. Ils n’avaient pas de mots assez durs pour parler des enseignants (et même des parents) qui n’auraient que faire de l’intérêt des enfants… quel mépris !

Ces derniers allaient jusqu’à dire que les décisions prises par ces 14 communes posaient un  problème

« démocratique ». Pour appuyer ce point de vue, ils dénonçaient les conseils d’école qui « ne sont pas représentatifs  de  l’avis  des  parents ».  Ce  sont  eux  qui  parlent  de  démocratie…  mais  doit-­‐on  leur rappeler  qu’ils  n’avaient  que  faire  d’un  passage  en  force  pour  les  réformes  PEILLON,  HAMON  et VALLAUD  BELKACEM  contre  l’avis  de  l’immense  majorité  des  enseignants  et  de  leurs  syndicats (représentant 80% de la profession).

Même si pour notre part nous ne sommes pas défenseurs du cadre du conseil d’école, il faut tout de même souligner que l’exigence du retour à 4 jours sur 36 semaines exprimée dans les conseils d’école est sans appel et confirme la volonté des enseignants consignée dans les motions d’écoles que nous récoltons. En effet, sur 208 conseils d’écoles (des 14 communes concernées), 196 conseils d’école le demandent, soit plus de 94% !

Le DASEN a indiqué que d’ores et déjà 11 communes supplémentaires envisagent de passer à 4 jours sur 36 semaines à la rentrée suivante. Nous appuierons cela ! Et plus encore ! Toutes les communes doivent passer à 4 jours sur 36 semaines !

Liste des 14 communes passant à 4 jours sur 36 semaines :

-­‐  Bagnolet,  Coubron,  Épinay-­‐sur-­‐Seine,  Gagny,  Gournay-­‐sur-­‐Marne,  La  Courneuve,  Le  Raincy,  Les Pavillons-­‐sous-­‐Bois, Montfermeil, Neuilly-­‐Plaisance, Neuilly-­‐sur-­‐Marne, Stains, Vaujours, Villepinte.

sultat du vote :

-­‐ POUR (8 voix) : Snudi FO (3) – SNUipp (4) – mairie de Pavillons-­‐sous-­‐Bois (1)

-­‐ CONTRE (2 voix) : mairie de Bondy (1), La Ligue de l’enseignement (1)

-­‐ ABSTENTION (2 voix) : Se-­‐Unsa (1), mairie de Villemomble (1)

Source : communiqué SNUDI FO 93

De l’amiante dans certains bâtiments de la ville d’Aulnay-sous-Bois selon Force Ouvrière

Notre syndicat FORCE OUVRIÈRE s’inquiète de la présence d’amiante dans les bâtiments les plus vétustes des services de la ville.

Ces dernières semaines une commission de sécurité a étudié la possible présence d’amiante dans l’ancienne guérite du Centre Technique Municipal.

Certains agents de la ville ont travaillé de nombreuses années dans cette guérite et craignent pour leur santé.

A plusieurs reprises FORCE OUVRIÈRE a officiellement demandé que les résultats des analyses lui soient communiqués, ainsi qu’aux élus du CHSCT.

Le responsable des relations sociales nous répond ne pas avoir l’autorisation de nous communiquer les résultats !

La Municipalité a-t-elle des choses à nous cacher ?

FORCE OUVRIÈRE exige que les résultats de ces analyses soient communiqués aux élus du personnel dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, nous souhaitons que des recherches d’amiante soient aussi effectuées dans les locaux les plus vétustes des services de la ville et que des mesures soient prises pour la protection de la santé des agents qui auraient pu être exposés à ce danger.

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

En raison de la canicule, les ATSEM pourront quitter leur poste à 16h00 à Aulnay-sous-Bois

Vous pouvez lire le communiqué de Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois concernant la canicule et les ATSEM en cliquant sur l’image ci-contre.

Préavis de grève dans les foyers d’Aulnay-sous-Bois pour le 7 juin

FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois informe dans un communiqué accessible en cliquant sur l’image ci-contre qu’un préavis de grève a été déposé concernant les foyers de la ville d’Aulnay.

L‌e Maire d’Aulnay-sous-Bois répond favorablement aux revendications de la CFTC des Territoriaux

La CFTC des Territoriaux d’Aulnay se félicite que le Maire d’Aulnay réponde favorablement aux revendications du syndicat. Vous pouvez consulter le communiqué de la CFTC en cliquant sur l’image ci-contre.

Des titularisations au niveau de la restauration municipale à Aulnay-sous-Bois

Selon nos informations, suite à notre mouvement de grève le « processus des titularisations » est en route.

Cela se ferait en 2 fois, une 1ère vague d’environ 14 agents pour juillet 2017 et la 2ème début 2018…

Pourquoi ?

Au moment de la titularisation, les agents vont percevoir la « prime d’installation » qui va avoir un fort impact sur le budget de la ville et donc le Maire fait le choix « d’étaler » sur 2 budgets (2017 et 2018).

FO SE FÉLICITE DE CETTE DÉCISION ET SE RÉJOUIT POUR LES AGENTS QUI ÉTAIENT EN ATTENTE DEPUIS MAINTENANT PLUSIEURS ANNÉES…

Nous devrions être reçus dans les jours qui viennent… A SUIVRE…

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

La CFTC s’indigne des attaques du groupe « La révolution est en marche » contre la police municipale d’Aulnay-sous-Bois

La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois demande au Maire que des actions soient prises contre le groupe « La révolution est en marche » après que le directeur de la police municipale ait fait l’objets d’attaques. La CFTC demande notamment la protection fonctionnelle du directeur en vue d’une attaque pour diffamation.

Vous pouvez lire la lettre adressée à Bruno Beschizza en cliquant sur l’image ci-contre.

%d blogueurs aiment cette page :