Advertisements

Archives de Catégorie: Syndicats

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois rassure la CFTC concernant le pouvoir d’achat des agents communaux

journal-des-communaux-d-aulnay-fevrier-2017La CFTC communaux d’Aulnay-sous-Bois avait alerté dans une lettre ouverte au Maire sur les risques de baisse de pouvoir d’achat des communaux d’Aulnay. La municipalité a officiellement répondu et acquiescé que la situation était prise au sérieux, ce qui tend à rassurer la CFTC, qui se targue d’avoir réussi un tour de force via le communiqué accessible en cliquant sur l’image ci-contre.

Advertisements

Lettre ouverte de FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois au Maire concernant le CMES

lettre-ouverte-situation-du-cmes_page_1Monsieur le Maire,

Au mois de décembre 2016, vous avez fermé le service radiologie du CMES malgré les promesses faites à notre organisation syndicale FORCE OUVRIÈRE. La DRH nous avait affirmé, quinze jours avant la fermeture, que ce service ne serait pas supprimé.

En commission, il nous a été expliqué que ce service devait fermer parce que le coût de la maintenance, de la modernisation du matériel était trop élevé et que le nombre de patients était trop bas.

Pourtant, la majorité des équipements a été remplacée en 2010 et la maintenance a toujours été suivie. La fréquentation du CMES est trop faible ? Quelle en est la cause ?

Source et lettre complète : cliquer ici ou sur l’image ci-contre.

 

FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois : la polémique ne nous intéresse pas !

greve-suite-attaque-de-la-cftcLa CFTC locale a adressé au Maire une « lettre ouverte polémique », mettant en cause certains agents de la ville et notre syndicat !

Créer une polémique stérile et chercher le buzz pour exister pourquoi pas !!

MAIS PAR CONTRE, INSULTER LES AGENTS EN LES ASSIMILANT A DES PRENEURS D’OTAGE EST INADMISSIBLE !!!

Rappelons que nous sommes dans une période ou l’état d’urgence est voté depuis de nombreux mois et ce genre d’affirmation est juste : INSUPPORTABLE !!!

Les agents grévistes n’ont pris en otage personne !! Les agents ont fait grève car ils n’étaient pas entendus depuis plusieurs mois !!!

FO n’accepte pas ces accusations et se rapproche dès aujourd’hui de son avocat pour déposer une éventuelle plainte pour diffamation…

NOUS NE LAISSERONS PAS LES AGENTS SE FAIRE INSULTER DE LA SORTE !!!

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

CGT Territoriaux d’Aulnay-sous-Bois : suite au mouvement social des agents de la petite enfance Toutes nos revendications sont retenues !

communique-petite-enfance-23-janvier-2017_page_1Plus de cent agents, représentatifs de tous les métiers travaillant pour la Direction petite enfance, se sont mobilisés le 15 novembre dernier l’Hôtel de Ville d’Aulnay-sous-Bois (85 % des structures d’accueil), suite à l’appel à la grève et au rassemblement du syndicat CGT.

Une délégation des personnels et des représentants CGT a été reçue par la direction générale le même jour. Tous les motifs de  mécontentement et d’inquiétude ont été exprimés. La CGT a accepté qu’une enquête en interne serait menée pour recueillir tous les griefs, remarques et propositions dans chaque établissement et dont la restitution se ferait sous 15 jours. Devant l’ampleur de la tâche et pour que tous les agents qui le souhaitent puissent être entendus, et pour que le travail puisse être le plus complet et abouti possible, nous avons admis qu’il fallait plus de temps.

C’est donc le lundi 16 janvier 2017, certes après de multiples relances, que la restitution a été faite à la délégation et aux représentants CGT, démarche logique après tout mouvement social ayant abouti à un accord et une levée du préavis de grève.

Le verdict est sans appel et correspond en tout point aux revendications portées par la CGT : parmi les 4 thématiques dégagées, la synthèse de l’enquête soulève le manque de personnel (moyens humains), le manque général de reconnaissance des métiers, les difficultés liées aux locaux ou matériels non adaptés, les dysfonctionnements liés à une mise en oeuvre à courte vue et en l’absence de projet de service clair et partagé ainsi que les problèmes de communication. Pas de surprise pour les personnels et pour la CGT qui dénonce depuis plusieurs mois l’état de dégradation de cette direction.

  1. Les représentants CGT ont obtenu des mesures immédiates et validées par la Direction Générale et le Maire le 20 janvier 2017 :
    Arrêt immédiat des mobilités forcées et réexamen si besoin des situations des agents ayant été transférés de façon autoritaire.
  2. Plus de courrier d’affectation par décision unilatérale émanant de la Direction de la petite enfance – Toute nouvelle affectation devra être étudiée avec la DRH en lien avec l’agent concerné.
  3. Mise en place d’une procédure de communication, par mail ou courrier interne, des postes vacants, par la DRH – Service Recrutements-Mobilités – sur tous les métiers, en interne à la direction en priorité pendant 2 semaines avant publication à l’ensemble du personnel et en externe. Et ce, a minima, après chaque commission du personnel. Cette mesure est d’effet immédiat.
  4. Définition des missions de l’équipe de suppléance par un travail en commun – Direction Petite Enfance (DPE) / DRH / directrices de structures – sur un profil de poste adapté et un régime indemnitaire réévalué pour ces agents.
  5. Travail en commun pour tous les profils de postes entre DPE, DRH, directrices de structure et agents représentatifs par métier à partir des profils communiqués lors des premiers groupes de travail.
  6. Organisation d’une rencontre avec la coordinatrice et présentation de ses missions avant sa prise de poste (6 mars 2017) avec les directrices de structures et un agent volontaire par structure. Une date reste à déterminer, probablement après les vacances de février.
  7. La coordinatrice sera chargée en particulier de la concertation sur le nouveau projet de service de la Petite Enfance. En préalable à ce travail, la Direction Générale s’est engagée à une communication expresse du nombre de postes par métier sur chaque type de structure (60 / 40 ou 20 berceaux) tel que prévu par la réglementation et tel que validé à ce jour à Aulnay.
  8. Communication plus large et écrite des relevés de décision (ou comptes rendus) des réunions de direction de la petite enfance. Cela permettra que les agents soient informés avant l’application des décisions concernant le secteur.

La synthèse du travail de M. Bouachir et de Mme Buffet, accompagnée d’un courrier du Maire, va être envoyée, avant toute autre communication écrite, à tous les agents de la Direction Petite Enfance cette semaine. Cependant, une présentation orale en a été faite aux membres du CHSCT en réunion plénière du 19 janvier 2017.

Ceci constitue un début de victoire due à l’implication, la pugnacité et la mobilisation de toutes et tous les agents de la direction Petite Enfance. Le rapport de force ne se mesure pas uniquement dans les actions d’éclat mais aussi sur la persévérance et sur la base de revendications légitimes et dans l’intérêt de tous.

Cependant, nous devons rester plus que jamais mobilisé-es et en alerte afin que, cette fois, le travail de « reconstruction » de cette direction aboutisse, pour que les agents retrouvent la sérénité et le bien-être au travail et un sens à leurs missions, pour qu’ils puissent continuer à veiller au bien-être et au développement de jeunes enfants de la commune dans les meilleures conditions possibles dans l’intérêt de chacun et du service public.

Source : communiqué CGT Territoriaux d’Aulnay-sous-Bois

Lettre ouverte de la CFTC au Maire d’Aulnay-sous-Bois : agitation, gaspillage et poudre aux yeux

lettre-ouverte-monsieur-le-maireMonsieur le Maire, le pitoyable spectacle auquel nous assistons depuis quelques semaines à Aulnay nous afflige. Il a été conclu par un accord signé entre un syndicat contestataire et la Mairie, qui ne règle rien des problèmes rencontrés par les agents de la ville.

L’agitation orchestrée autour des deux problèmes du moment :

  • le nouveau régime indemnitaire
  • l’avenir de la cuisine centrale

n’a abouti à RIEN, n’en déplaisent à ceux qui crient victoire.

Et les dégâts causés par ce genre de contestation stérile, que la Direction Générale n’a pas su empêcher, sont lourds de conséquence :

La CFTC a participé à toutes les discussions sur les PPCR, voté dans toutes les instances représentatives du personnel CT et CHSCT, fait aboutir plusieurs améliorations notables.

Dans son action revendicative la CFTC ne cherche pas à pénaliser les enfants et les parents en supprimant des repas chauds. Un service minimum de la restauration aurait été plus judicieux, un courrier du maire plein de promesses et contresigné par le seul syndicat agitateur, nous interroge sur la méthode.

En discutant avec les agents, ce gâchis aurait pu être évité !

  • des familles prises en otage, des enfants privés de repas chaud pendant plusieurs jours.
  • 17 000€ de coût supplémentaire pour l’achat des salades servies dans les cantines + le gaspillage des repas chauds non servis.

Tout ça pour Ça : la situation des agents de la cuisine centrale et des offices n’est pas réglée de manière durable.

Ce n’est pas notre conception de la défense du service public !

La CFTC défend d’autres méthodes, plus efficaces et plus respectueuses des agents et des usagers du service public !

Source : communiqué CFTC Agents Territoriaux

Pièce annexe : comment la CFTC défend les employés de la ville

Maltraitances dans les Crèches, Force Ouvrière Aulnay-sous-Bois n’a pas été invité !

Une réunion des Directrices et des secrétaires de la Petite Enfance a eu lieu le 16 janvier, avec la DRH, concernant l’enquête administrative effectuée par Monsieur BOUACHIR sur les risques RPS dans les crèches. Seule la CGT accompagnée d’une délégation a été conviée.

communique-enquete-administrative-creches-fo-pas-invite-18-01-2017_page_1FORCE OUVRIÈRE déplore que notre syndicat majoritaire sur la commune dans les instances représentatives des employés communaux C.T. et C.H.S.C.T et premier syndicat à avoir alerté les autorités sur le mal-être des agents des crèches soit mis à l’écart par la municipalité !

Nous rappelons que l’enquête administrative sur les risques RPS dans le service de la Petite Enfance a été diligentée suite à la demande de notre syndicat de convoquer un C.H.S.C.T. Extraordinaire.

Ce C.H.S.C.T. Extraordinaire, nous l’attendons toujours !!!

FORCE OUVRIÈRE dénonce le manque de respect dont fait preuve la Direction des Ressources Humaines à l’égard de notre formation syndicale. Nous précisons que deux secrétaires en fonction dans les crèches connues et reconnues comme étant des militantes de notre syndicat n’ont pas été conviées à cette réunion.

CECI EST INACCEPTABLE !!!

FORCE OUVRIÈRE, premier syndicat de la ville, exige le respect de notre syndicat et des instances représentatives de la collectivité.

FORCE OUVRIÈRE continuera à porter les légitimes revendications des agents des crèches et à lutter contre la casse de ce service public essentiel pour la vie des familles aulnaysiennes.

Source : communiqué FO communaux d’Aulnay-sous-Bois

Fin de grève à la restauration scolaire à Aulnay-sous-Bois

restauration_municipaleLa mobilisation de l’ensemble du personnel porte ses fruits. La Municipalité nous a entendu.

FORCE OUVRIÈRE a obtenu que le régime indemnitaire soit maintenuintégralement pour :

  • Arrêt maladie pour convalescence suite à une hospitalisation
  • Arrêt maladie pour les agents atteints d’une maladie chronique ou orpheline sur justificatif médical après saisine de la gestionnaire RH.
  • Cures thermales médicalisées

FORCE OUVRIÈRE a aussi obtenu :

  • Les dix jours d’arrêt maladie sans baisse de régime indemnitaire pris en compte sur les jours ouvrés et sur l’année civile. (projet initial de la Collectivité : 10 jours pris en compte sur 365 jours à compter du 1er jour de maladie sur les jours ouvrables)
  • L’attribution du régime indemnitaire pour l’ensemble des agents contractuels FORCE OUVRIÈRE avait obtenu dès le mois de novembre le retrait de la Municipalité de faire travailler le personnel 36 heures payées 35. C’était une première victoire des Communaux d’Aulnay sous Bois !

Aujourd’hui, FORCE OUVRIÈRE a reçu des engagements écrits de la Municipalité, pour le service de la restauration. Nous publierons ce courrier par la suite.
Vu les avancées obtenues, la grève est levée mais l’année 2017 sera une année de revendication et de combat pour récupérer les acquis qu’ils nous ont pris.

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois appelle à la grève le 16 janvier

restauration_municipaleSuite à la manifestation du Jeudi 12 janvier 2017, nous avons tenu une Assemblée Générale des agents grévistes.

Durant cette assemblée, il a été décidé de s’associer au mouvement des offices qui débraieront de 11 heures 30 à 13 heures 30, à partir du lundi 16 janvier 2017.

Ces débrayages ont pour objet de contester :

  • La suppression de congés pour événements familiaux
  • L’attribution du régime indemnitaire sur des critères flous, aucune grille de lecture ne nous a été communiquée.
  • La baisse du régime indemnitaire, au onzième jour d’arrêt maladie
  • La privatisation du service restauration

De revendiquer :

  • la titularisation des employés sous contrat du service restauration

Durant ces débrayages, nous appelons l’ensemble du personnel de la ville à se réunir de 11 heures 30 à 13 heures 30 le lundi 16, mercredi 18 et vendredi 20 janvier devant les services techniques de la Croix Saint Marc, le mardi 17 et jeudi 19 janvier devant l’Hôtel de Ville. Nous appelons les agents solidaires de ce mouvement de protestation et de revendication à nous rejoindre durant leur pause déjeuné.

FORCE  OUVRIÈRE précise que la mobilisation du personnel commence a payer. En effet la Municipalité a commencé à reculer.

Nous rappelons que le projet était au départ de faire travailler les agents 36 heures payés 35, premier recul au mois de novembre face à la mobilisation annoncée.

Suite à nos journées de grève et de manifestation la municipalité a décidé de ne pas prendre en compte, pour la baisse du régime indemnitaires,  les arrêts maladie pour convalescence après hospitalisation, pour les maladies orphelines, chroniques et les arrêts longue maladie. Une note de service sera diffusée.

Cela ne suffit pas ! La mobilisation doit se poursuivre ! Nous ne lâcherons rien !

Rassemblement de protestation devant la Croix Saint Marc, lundi 16 janvier de 11h30 à 13h30.  

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois lance une pétition pour le service restauration et appelle à la grève le 16 janvier

cantine-tract-petition-collectif-okLa rédaction vous invite à découvrir une pétition de FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois concernant le service restauration en cliquant sur l’image ci-contre.

Les personnels de la restauration de la ville d’Aulnay-sous-Bois en grève le 12 janvier

cantine-ag-du-10-janvier-2017-motionForce Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois :

  • S’INDIGNENT Du manque de respect des personnels du service restauration qui n’ont aucune information concernant leur avenir.
  • S’INSURGENT De la situation de précarité des agents contractuels du service. EXIGENT De connaitre les intentions de la municipalité concernant l’avenir de la cuisine centrale.
  • EXIGENT Le maintien de la restauration en régie municipale.
  • EXIGENT La titularisation des emplois précaires du service.
  • DECLARENT Que face au mépris de la municipalité, le personnel participera massivement à la grève du 12 janvier, pour les motifs du préavis MAIS AUSSI POUR ÉXIGER LE MAINTIEN DU SERVICE EN RÉGIE MUNICIPALE ET LA TITULARISATION DES AGENTS PRÉCAIRES.

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :