Archives du blog

Hadama Traoré candidat pour les municipales 2026 à Aulnay-sous-Bois pour évincer Bruno Beschizza

Je suis un révolutionnaire accompli. Car à partir du 28 octobre 2022, mon honneur et ma considération seront lavés à jamais.
Depuis 6 ans, le mouvement LREEM mène une lutte intellectuelle frontale face à Mr Bruno BESCHIZZA, maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

À ce jour, nombre de procédures administratives et judiciaires sont en cours. Et cela au nom de la majorité silencieuse des quartiers Nord de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Ce vendredi 28 octobre 2022 à 13h30 à la 17ème Chambre du Tribunal Judiciaire de Paris, va se dérouler une audience de fixation d’une extrême importance.

En effet, j’assigne le maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois et son 3ème adjoint au maire pour diffamation sur des allégations d’une extrême gravité.

Ce jugement est très important car, le maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois, et ses collaborateurs n’ont eu de cesse de me diaboliser afin de me discréditer. Et cela a fortement marché au vu de l’aliénation politique d’une large partie de la population des quartiers Nord de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Je suis un homme heureux et digne d’avoir lutté intelligemment face à ce maire puissant du fait de son statut social.

Vendredi 28 octobre 2022, je vais laver mon honneur et ma considération à jamais au sein de ma ville, et pour un révolutionnaire c’est crucial d’avoir pate blanche dans son milieu naturel.

En 2026, au nom de la majorité silencieuse des quartiers Nord de la ville d’Aulnay-sous-Bois, je serai candidat aux élections municipales face au maire identitaire Mr Bruno BESCHIZZA, car c’est mon destin de révolutionnaire.

Amour, paix et dignité. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

Le révolutionnaire d’Aulnay-sous-Bois Hadama Traoré appelle à la mobilisation devant l’ambassade d’Israël

Hier, j’ai effectué une publication afin de sonder la populace / la majorité silencieuse sur la mise en place d’une mobilisation pacifique devant l’ambassade d’Israël.

Au vu des nombreux retours positifs, le mouvement LREEM organise ce jeudi 11 août de 11h à 17h devant l’ambassade d’Israël une mobilisation pacifique statique.

Nos revendications sous forme de pétition sera mise à la disposition du public.

Je rappelle que le mouvement LREEM prône l’union sacrée et souhaite un dialogue apaisé sur la colonisation mortifére menée par l’état d’Israël sur les territoires Palestiniens.

Et surtout, que la population française ne soit plus divisée par des discours politico-médiatiques instrumentalisés par le CRIF, au sujet d’une colonisation mortifére qui se déroule à des KM.
Une pensée éternelle à tous les peuples opprimés. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

Hadama Traoré ne vote ni Macron ni Le Pen au 2e tour de la présidentielle 2022

Le leader de La Révolution Est En Marche souhaite unir les militants humanistes de banlieue au vu des élections législatives pour créer un réel contre-pouvoir. L’objectif est de faire élire 60 députés lors des législatives 2022 afin de créer un réel contre-pouvoir.

Hadama Traoré ne veut ni Macron, ni Le Pen et souhaite que ses partisans prennent ses responsabilités.

Le mouvement La Révolution Est En Marche attaque Jean-Michel Fourgous et Nicolas Dainville en diffamation

Deux élus des Yvelines (78) sont attaqués en justice par le mouvement La Révolution Est En Marche, porté par l’Aulnaysien Hadama Traoré. Dans le communiqué accessible en cliquant sur l’image ci-contre, Hadama Traoré estime que ces deux élus ont diffamé le mouvement en affirmant qu’il soutenait Mickaël Harpon, personne qui a tué 4 policiers à la préfecture de police Paris. 

La Révolution Est En Marche défend ce vendredi les copropriétaires de La Morée à Aulnay-sous-Bois

Ce vendredi 25 février 2022 à 9h30, il y aura un jugement d’une haute importance pour les copropriétaires de la résidence la Morée de la ville d’Aulnay-sous-Bois. Durant plus de 2 ans, le mouvement LA RÉVOLUTION EST EN MARCHE a effectué un travail technique et juridique afin de mettre en lumière ce qui s’apparente à une mauvaise gestion de la copropriété la Morée.

Le « maire d’extrême droite » de la ville d’Aulnay-sous-Bois MR BESCHIZZA et l’administrateur judiciaire ont bafoué le droit à la propriété privée des copropriétaires de la résidence la Morée, selon le mouvement La Révolution Est En Marche.

À ce jour, le mouvement déplore via un constat d’huissier, une zone d’ombre de 5 millions d’euros.

Le 3 décembre a eu lieu le premier procès mais faute d’avocat ce jour, le mouvement n’a pas pu aller jusqu’au bout, une deuxième date a donc été donnée le 25 février à 9h30.

Le mouvement La Révolution Est En Marche demande avec les copropriétaires la destitution de l’administrateur judiciaire. Les copropriétaires on besoin de soutiens face aux manquements du maire et de cet administrateur.

Source : mouvement La Révolution Est En Marche

Hadama Traoré dit non aux antennes relais 5G sur la résidence La Morée à Aulnay-sous-Bois

La mairie d’Aulnay-sous-Bois a nommé un cabinet d’avocat de renom qui se nomme « Centaure avocats » : https://www.centaure-avocats.com/

En octobre 2021, l’association apolitique du mouvement LREEM a été contactée par les copropriétaires de la résidence « La Moree ». En effet, l’administrateur judiciaire a fait installer des antennes relais sans respecter l’article 29.1 de la loi du 10 juillet 1965.

Mais surtout, la ville d’Aulnay-sous-Bois via son opérateur « CITÉMETRIE » était au fait que par peur des ondes radioélectriques, les copropriétaires ne souhaitaient pas l’installation des antennes relais dans leur domaine privé. Ils l’ont fait savoir par deux pétitions.

Malgré cela, avec aucun Procès verbal d’assemblée générale, le service urbanisme de la ville d’Aulnay-sous-Bois a autorisé la société Bouygues d’installer des antennes relais 5G dans un domaine privé. Un comble pour des républicains qui se disent amoureux du droit à la propriété.

Pour le moment, l’association Force Citoyenne du mouvement LREEM a condamné l’accès au toit de l’immeuble. Et nous avons saisi le tribunal administratif de Montreuil.

À Aulnay-sous-Bois, la dictature intellectuelle est finie. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

Hadama Traoré croit en l’être humain et appelle aux dons pour ses combats à Aulnay-sous-Bois et ailleurs

Cette année, je suis énormément sollicité. En effet, le mouvement LREEM accompagne la majorité silencieuse à travers son association apolitique d’ingénierie sociale basée sur le civisme, l’insertion et la prévention.

Depuis 5 ans, l’association Force Citoyenne du mouvement LREEM est interdite de subvention par le préfet du 93 et la mairie d’Aulnay-sous-Bois (93). Pour cela, seul le soutien de la majorité silencieuse nous permet de subsister. Donc pour ceux qui souhaitent soutenir les actions de l’association apolitique du mouvement LREEM, voici le lien : https://www.paypal.com/paypalme/forcecitoyenne93

Je vous invite à consulter ma page afin de vous rendre compte du travail effectué par l’association Force Citoyenne.

Seul le travail paye. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche

Hadama Traoré estime que la municipalité d’Aulnay-sous-Bois n’a pas respecté ses engagements

Depuis janvier 2021, le mouvement LREEM est en trêve avec la mairie d’Aulnay-sous-Bois. En effet, notre intérêt était de servir la majorité silencieuse des quartiers Nord de la commune d’Aulnay-sous-Bois.

Le traité est que :

  • le mouvement LREEM cesse ses attaques médiatiques et juridiques à l’endroit de la commune d’Aulnay-sous-Bois,
  • la mairie d’Aulnay-sous-Bois, nous ouvre les portes de leur administration, afin qu’on puisse faire travailler sur les dossiers des administrés des quartiers Nord de la commune d’Aulnay-sous-Bois.
  • et que les deux parties ne diabolise plus son vis-à-vis.

Malheureusement, la mairie d’Aulnay-sous-Bois n’a pas respecté le traité.

Ce jour, le mouvement LREEM a respecté le traité. Et a fait preuve de professionnalisme dans sa méthodologie d’action au sein du territoire Aulnaysien.

En espérant éviter la guerre psychologique pour une paix morale, le mouvement LREEM se prépare en conséquence.

Aujourd’hui, j’ai déposé une saisine adressée au président du tribunal judiciaire de Bobigny pour destituer l’administrateur judiciaire de la résidence la Morée :
Dans le quartier de Mitry Ambourget : 

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=5054024511294047&id=100026153863054

À la préfecture de Bobigny : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=869943693894981&id=100026153863054

Dossier transmis : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1215154672289649&id=100026153863054

Le mouvement LREEM prône la concertation dans le respect de son travail. Et impose un conflit intellectuel lorsque les institutions ne répondent pas à leur obligation. Amour, paix et dignité. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

Source : Hadama Traoré, leader du mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM)

La copropriété de la Morée à Aulnay-sous-Bois, le nouveau combat prioritaire d’Hadama Traoré

Depuis janvier 2020, le mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) dénonce la mauvaise gestion de la copropriété de la Morée à Aulnay-sous-Bois. Les revendications des copropriétaires sont simples :

Pour le moment, Hadama Traoré et son mouvement ne sont pas pris en considération par l’administrateur judiciaire nommé par le président du tribunal judiciaire de Bobigny. Nombre de copropriétaires vont se voir spolier leur place de parking, tout en sachant que chaque copropriétaire a dû payer 3000€ pour les travaux de réhabilitation.

Hadama Traoré donne rendez-vous le mardi 16 février, de 11h à 15h, devant le cabinet Bleriot qui se situe au 26 chemin de la Madeleine  à BOBIGNY

LREEM a effectué une réunion avec les copropriétaires de la résidence la Morée au pied de l’immeuble du 4 rue Ambourget. Une pétition a été distribuée et signée par les habitants, cette pétition sera remise au directeur général des services de la ville d’Aulnay-sous-Bois le 17 février.

Hadama Traoré abandonne la lutte frontale avec la municipalité d’Aulnay-sous-Bois et souhaite travailler en bonne intelligence

Hadama Traoré l’indique sans état d’âme : à Aulnay-sous-Bois, la guerre psychologique est finie car son mouvement La Révolution Est En Marche (LREEM) a obtenu la paix morale.

Après de multiples affrontements sur le plan idéologique, les dénonciations de mauvaise gestion et les contre-attaques judiciaires du maire Bruno Beschizza, la municipalité, Hadama Traoré et les cadres LREEM ont décidé de fumer la calumet de la paix.

Une réunion entre Hamada Traoré, Omar N’Diaye et Philippe Palomo, Directeur Général des Services à Aulnay-sous-Bois a conclu un pacte définitif de non agression. LREEM ne communiquera plus sur la politique de la ville ni sur les instructions judiciaires en cours. Hadama Traoré affirme vouloir porter son combat sur le plan philosophique et oeuvrer pour le bien de tous les Aulnaysiens, notamment ceux qui habitent les quartiers Nord.

Ci-dessous, la vidéo annonçant la fin des hostilités entre Hadama Traoré et Bruno Beschizza :

%d blogueurs aiment cette page :