Archives du blog

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois initie une pétition pour régulariser les jours de congés

Une erreur administrative aurait été détectée au sein de la direction de la restauration à Aulnay-sous-Bois. Par conséquent Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois propose une pétition pour régulariser au plus vite les personnes qui ont été victimes de cette malencontreuse erreur.

Rétropédalage de la DRH de la ville d’Aulnay-sous-Bois sur la réorganisation

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois sur la marche arrière opérée par la Direction des Ressources Humaines (DRH) de la ville sur la réorganisation.

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois répond sèchement à la CFTC

Nous remercions la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens pour la leçon de moraline, faite à l’endroit de Force Ouvrière.

Oui, contrairement à eux, nous n’avons pas de difficulté à les nommer.

Pourquoi Force Ouvrière a boycotté le CT ?

La réponse est simple, nous avons décidé de ne pas être complices de la Mairie dans ses projets de régression sociale.

Ce syndicat a très rarement voté « non » à toutes les régressions sociales qui sont passées dans cette instance. Il a toujours été du côté de la Municipalité.

Il suffit de consulter tous les comptes-rendus du CT pour s’en convaincre.

Contrairement à certains, nous sommes dans le combat, pas dans la compromission, la politique de la chaise vide en fait partie.

Encore une fois, les dirigeants de la CFTC, tirent la couverture à eux, alors que pendant les débats sur les 1607 heures, on ne les a pas beaucoup entendu.

Là encore, il suffit de consulter les comptes-rendus pour s’en rendre compte !

Pas un mot dans leur missive, pour les agents de la propreté qui sont jetés comme des malpropres en détachement d’office à la société Nicollin !

Messieurs les Délégués de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens, nous n’avons que faire des polémiques stériles.

Montrez que vous êtes un syndicat qui a à coeur l’intérêt des agents et du service public, rejoignez nous dans le combat .

Force Ouvrière lui, le démontre chaque jour.

Source : communiqué Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois boycotte le prochain comité technique à cause des privatisations

Force Ouvrière ne participera pas au CT du 17 décembre 202, ou sera voté la privatisation du service Propreté.

En effet, nous refusons d’être complices de la privatisation sauvage de ce service propreté avec le détachement d’office honteux des agents.

Cette action entre dans le cadre de celles que nous allons mettre en place pour faire reculer la collectivité.

La privatisation de ce service semble d’ailleurs n’être que le début d’une liste de services et d’agents qui risque fort de s’allonger de façon exponentielle.

Nous alertons l’ensemble des agents de la ville : Si vous entendez que votre service ne fonctionne pas, que cela est la faute des agents, de leur absentéisme, où que ce sont eux qui abîment, où mettent en panne leur outil de travail. ATTENTION, C’EST PEUT ÊTRE BIENTÔT VOTRE TOUR !!!

Une rumeur court déjà sur la suppression de 400 postes qui suivraient la charrette des agents de la propreté ! Aulnay-sous-Bois serait elle devenue une ville pilote pour la mise en place des mesures les plus injustifiables de la réforme nationale du statut de la Fonction Publique ? La question se pose !

Nous protestons aussi contre le projet de réorganisation de la Direction des Ressources humaines qui créé, un pôle absentéisme contre l’avis des agents.

Ne serait-ce d’ailleurs pas un outil de plus pour tuer les services qui seraient dans le collimateur de la privatisation et qui permettrait à la Mairie de stigmatiser certains services ???

  • Privatisation de la propreté,
  • Enquête CHSCT dans les crèches , les agents se plaignant de maltraitance,
  • Réorganisation de la DRH,

Cela semble malheureusement n’être que le début de la casse des services publics d’Aulnay-sous-Bois.

Nous promettons à la Mairie une année sociale 2022, chaude, très chaude ! NOUS NE LÂCHERONS RIEN !!!

Source : communiqué Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois adresse un carton rouge à Philippe Palomo, Directeur Général des Services

Ce mois-ci, le CARTON ROUGE est décerné à….. Monsieur PALOMO Directeur Général des Sévices et non pas des services !

En effet Monsieur PALOMO a sévi contre les agents du service propreté, mais aussi contre notre syndicat et ses élus du personnel !

Il a sévi en mentant ouvertement, lorsque nous lui avons demandé, les yeux dans les yeux, si la propreté allait être privatisée.

Il a sévi en autorisant que les agents soient détachés d’office dans la société Nicollin.

Il a sévit en autorisant aussi que ces derniers soient avertis, brutalement à leur prise de service un lundi matin sans aucun égard quelques semaines avant Noël.

C’est pourquoi, le directeur Général des Sévices Monsieur PALOMO est le grand lauréat de notre CARTON ROUGE de fin d’année.

Nous donnons aussi un CARTON ROUGE à Madame Emmanuelle LUCAS, pour le rôle qu’elle joue dans cette privatisation et pour son attitude méprisante, autoritaire et son manque d’état d’âme vis-à-vis des agents de son service.

Nous leur souhaitons malgré tout de bonnes fêtes de fin d’année. Nous ne pensons pas que ces deux lauréats auront une pensée pour tous les agents détachés d’office et à leurs familles qui eux, passeront des fêtes bien amères.

Source : Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois dit non aux suppressions de poste et aux réformes imposées

Lors de l’ouverture du Comité Technique du 6 décembre 2021 Force Ouvrière a tenu les propos préliminaires suivants :

En dehors du procès-verbal du 27 septembre 2021, le syndicat Force Ouvrière a décidé à l’unanimité de voter non sur l’ensemble des dossiers qui seront présentés ce jour.

En effet, nous nous insurgeons contre :

  • Le passage au forceps de la réforme des 1607 heures, depuis deux ans, notre syndicat réclamait l’ouverture des négociations, pour éviter la situation de blocage dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Le DRH nous a confirmé lors d’une réunion sur ce sujet que le blocage venait de la Mairie qui a attendu le dernier moment pour entamer les négociations.
  • L’impossibilité qui va être faite aux élus suppléants du personnel de participer aux débats, alors quejusqu’à ce jour, ils y étaient autorisés.
  • Les surpressions de postes (4 à 5)
  • Les ordres du jour donnés au dernier moment, parfois sur table lors des préparations ce qui ne nous laisse pas le temps matériel de travailler correctement les dossiers.
  • Le floue qui entoure les réorganisations de services qui restent incompréhensibles.

Nous regrettons aussi le mépris des élus et de l’administration à l’égard des partenaires sociaux, nous rappelons que lors de notre dernière rencontre avec monsieur Palomo le 17 novembre, nous avons posé la question d’une éventuelle privatisation du service propreté.

Le Directeur Général des Services nous a menti en nous répondant qu’aucune étude de marché n’avait été commandée par la Mairie pour 2022. Pourtant, les agents du service propreté ont été convoqués mardi 31 novembre, au dernier moment par leur Direction pour les informer qu’une étude de marché va être lancée à partir du début de l’année 2022 et qu’une partie des agents de la ville vont être mis à disposition de la société choisie, on imagine laquelle.

Elle s’occupe déjà d’une grande partie de la voirie de la ville.

UNE QUESTION SE POSE : POUVONS-NOUS ENCORE FAIRE CONFIANCE AUX ÉLUS
ET Á L’ADMINISTRATION DE LA VILLE ?

Source : Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois dénonce le scandale de la privatisation du service propreté

Du jamais-vu à Aulnay-sous-bois !

La Mairie après nous avoir menti pendant deux ans a décidé de détacher d’office 23 agents titulaires à la société Nicollin qui seront donc vendus au privé !

Nous connaissons déjà l’avenir des 15 contractuels, ils ne seront pas repris par cette société, ils seront largués comme des malpropres et laissés à leurs sorts ?

38 AGENTS SACRIFIÉS SUR L’HÔTEL DE LA PRIVATISATION, LA VEILLE DE NOËL ! ILS N’ONT HONTE DE RIEN !

Il y a encore une quinzaine de jours, le DGS nous disait les yeux dans les yeux : « Nous n’avons commandé aucune étude de marché concernant le service propreté. »

Depuis, les agents de ce service ont été contacté à leur prise de service où on leur a annoncé la privatisation de tout le balayage !

La mairie a mis le doigt dans l’engrenage, la boîte de Pandore est ouverte, nous nous posons la question, à qui le tour ?

FORCE OUVRIÈRE s’opposera, comme il l’a toujours fait, à la privatisation de nos services publics Aulnaysiens !

FORCE OUVRIÈRE dénonce aussi la duplicité et le manque de respect affiché par la Mairie pour les élus du personnel à qui ils mentent aujourd’hui sans complexe.

Monsieur le Maire, si vous lisez ce tract, sachez qu’aujourd’hui, vous avez rompu la confiance que nous avions dans votre parole et dans la parole de votre administration.

FORCE OUVRIÈRE DIT NON À LA PRIVATISATION ! NOUS NE LÂCHERONS RIEN !!!

Source : Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois appelle à la grève le 25 novembre contre les mauvaises conditions de travail

Dans le cadre du préavis de grève déposé par Force Ouvrière qui couvre l’ensemble du personnel et qui débutera le 25 novembre 2021. Malgré les négociations ouvertes avec la collectivité, nous n’avons pu trouver de terrain d’accord.

La Municipalité restant sourde à nos revendications principales, nous appelons l’ensemble du personnel à se mettre en grève jeudi 25 novembre 2021 et à venir manifester sous les fenêtres de Monsieur le Maire, place de l’Hôtel de Ville de 10 heures à midi.

Ce mouvement de grève vise à obtenir :

  • Une compensation financière pour les 63 heures qui vont être travaillées en plus, dans le cadre de l’allongement du temps de travail (passage aux 1607 heures)
  • La prise en compte des sujétions (pénibilité, horaires décalés et travail du dimanche) pour les services qui y sont soumis, permettant de déroger aux 1607 heures.
  • La fin des privatisations,
  • Une remise à niveau de l’outil de travail dans les services de terrain (véhicules, outillage et matériels),
  • La prise en compte de toutes les revendications portées par les différents services de la ville.

Nous refusons aussi :

  • La suppression des jours de bonifications retraite.

La Situation étant bloquée, nous n’assisterons pas au Comité Technique du 25 novembre, en signe de protestation.

Force Ouvrière soutient le personnel des crèches d’Aulnay-sous-Bois

Certains agents des crèches nous ont demandé pourquoi nous ne participions pas au mouvement de grève dans les crèches aulnaysiennes lancé par un collectif d’agents, la CGT et la CFTC.

Des articles parus dans Aulnay cap et Aulnay.com donnent la réponse.

Nous regrettons que les deux organisations représentatives du personnel, qui portaient ce mouvement de grève en soient à s’affronter sur les réseaux sociaux.

Les expériences d’inter-syndicales bancales ont toujours été faites au détriment des agents !

L’objectif de Force Ouvrière est et a toujours été la défense du service public, des agents, des acquis et de la promotion sociale. Le personnel sait qu’il peut compter sur nous !

C’est pourquoi, nous appelons tous les employés des crèches à venir participer à l’Assemblée Générale du 17 novembre à 14 heures, pour construire un rapport de force durable.

Construisons ensemble une base solide. Nous définirons les actions à mener pour porter vos revendications et obtenir gain de cause.

Source : Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois ne veut pas de la privatisation du service voirie

Depuis plus d’un an, nous avons vu de nombreux employés de la société Nicolin nettoyer certaines rues et grands axes de la ville. Avant le premier confinement, nous nous étions inquiétés de cette situation auprès de la DRH. Il nous avait été répondu que cette société était un renfort des services de la ville et ne devait nettoyer que les grands axes routiers. Le nombre de balayeuses et d’agents du privé bien mieux équipés que nos agents nous avaient évidemment mis la puce à l’oreille.

Quasiment tout le sud de la ville est nettoyée par cette société privée, cette zone inclut de nombreuses rues, s’étend jusqu’au parc des Cygnes et à certains axes principaux du nord de la ville. Selon les agents que nous avons rencontrés, du matériel appartenant à la collectivité serait attribué aux ouvriers de la société Nicolin alors qu’eux-mêmes ont du matériel en panne et des véhicules en panne en mauvais état voir dangereux pour
certains !

Ces mots nous les avons écrits le 9 février 2021, depuis la situation ne fait que s’aggraver, la société Nicolin faisant comme le coucou son nid dans celui des autres.

Aujourd’hui, les agents de la propreté, nous ont alerté sur certains propos que leurs tiennent des employés de cette société privée.

Par le biais de ce mail envoyé à Monsieur le Maire, nous demandons à être reçus en urgence pour éclaircir cette situation et connaître enfin quelles sont les intentions de la collectivité pour l’avenir de ce service essentiel à la ville :

« Monsieur le Maire,
Les agents du service voirie propreté, nous ont fait part de leur désarroi concernant l’avenir de leur service. La semaine dernière, un employé de cette société a déclaré à des agents de la voirie que 23 agents du service allaient être mis à disposition de son employeur. Celui-ci a même cité le nom d’un cadre du service, pour appuyer ses propos, disant aussi que des véhicules de la mairie seraient attribués aux employés de NICOLIN.

Monsieur le Maire, nous avons vu ces dernières années le privé prendre en charge une grande partie de la ville au détriment de notre propre service de nettoyage. Leurs véhicules sont maintenant stationnés au sein du CTM, du matériel appartenant à la Mairie aurait déjà été fourni à des employés de cette société, par exemple un « glouton » qui était utilisé par un agent, lui aurait été retiré et donné à un employé de NICOLIN.

Il est temps de connaître la position de la Mairie sur l’avenir de ce service, va-t-il être privatisé ou non?

Nous demandons à être reçus en délégation, en urgence et si possible dès le 8 novembre. Celle-ci sera composée d’élus Force Ouvrière et d’une quinzaine d’agents du service propreté voirie.

D’autres problèmes seront évoqués:

    • Matériel HS, vétuste ou en panne,
    • Titularisation des contractuels
    • Proxim aulnay
      etc…

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de notre haute considération. »

APRÈS LA PRIVATISATION DU SERVICE JEUNESSE, LE SERVICE PROPRETÉ VOIRIE ? FORCE OUVRIÈRE DIT NON !!! NOUS NE LÂCHERONS RIEN !!!

Source : communiqué Force Ouvrière Communaux d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :