Archives du blog

Vers une grève dans les écoles le 13 janvier à cause du protocole sanitaire Omicron

Une réunion intersyndicale a eu lieu ce vendredi 7 janvier pour définir les contours de cette grève. Pour l’instant, les différents syndicats enseignants sont toujours en pourparlers afin d’identifier les moyens d’action.

Le syndicat SNUipp – FSU, celui qui critique le plus la situation, demande un retour au protocole sanitaire initial (fermeture d’une classe si un élève est détecté comme porteur du Covid-19) afin de mettre professeurs et élèves en sécurité. Pour ce syndicat, le gouvernement met en danger la santé des élèves et des enseignants en pleine vague Omicron.

De plus, le syndicat refuse le conditionnement de l’augmentation des salaires des professeurs à l’augmentation du temsp de travail.

Vaccination contre le Covid-19, au-delà des nano particules…

…la force de l’esprit. avoir un code de vie pour tenter de se maintenir dans un état de santé aussi positif que possible.

Prendre ses pieds et son microbiote en mains chaque jour, supprimer les poisons que sont les vaccins, les vacheries (produits laitiers – le lait de vache convient au veau, pas à nos boyaux – nous ne sommes pas des veaux, quoique, selon feu de Gaulle, les gens de ce pays sont des veaux!), la colle-gluten qui colle les boyaux.

Supprimer tout ce qui flatte la gueule, les cochonailles/cochonneries (pauvres cochons !), les excitants, les plats épicés (99% des gens mangent épicé parce que leur vie est fade !), vivre au grand air des montagnes loin des univers concentrationnaires comme en Île-de-France et sur la côte du béton.

Avoir une nutrition saine, riz rond bio complet nature, divers fruits en coques coupés en fines lamelles manuellement par soi-même pour un effet synergétique. Ne pas croiser les jambes. Court circuit des énergies.

Tous les Occi…dentaux croisent les jambes ! Il faut serrer les genoux.

Dans ce monde des ténèbres où nous nous débattons, nous devons nous éclairer avec la lumière blanche invisible de l’esprit, pratiquer la force de l’esprit, la visualisation, l’imposition des mains, invoquer la lumière blanche de l’esprit, chaude, brillante, intense, aimante, apaisante, presciente, palpitante, éternelle, immense, rayonnante, régénérante, revigorante transcendante décrite dans les témoignages de toutes celles et tous ceux qui se sont trouvés en situation de mort imminente…

Eau, air purs, hygiène, latrines pour un esprit sain dans un corps sain.

Cela autant que possible…, tant il y a de pièges tendus par les « forces obscures » sur cette planète où l’humanité a échoué par hasard, où elle évolue en vase clos, en aveugle, sans savoir où elle va !

Source : Jacques

Les antivax covid 19 sont-ils responsables de l’engorgement des hôpitaux et de la reprise épidémique ? 3/3

Suite du billet proposé par Sylvie Billard.

Pour conclure sur l’absurdité de l’affirmation que les non-vaccinés sont responsables de l’engorgement hospitalier, c’est pourquoi ils doivent se faire vacciner, je partage avec vous :

  • Le témoignage d’un infirmier pro vaccination qui constate que les vaccinés sont plus nombreux à l’hôpital que les non-vaccinés

https://twitter.com/i/bookmarks

  • Le suivi hebdomadaire du 30.12.2021 -publié par le Robert Koch Institut (RKI)i qui actualise quotidiennement les chiffres de l’épidémie depuis le printemps 2020- fait apparaître clairement que :
    • le vaccin ne protège pas de l’infection par Omicron ;
    • 95,58 % des cas d’Omicron en Allemagne sont entièrement vaccinés (28 % d’entre eux ont eu un « rappel »), 4,42 % ne sont pas vaccinés ;
    • ce sont bien les vaccinés qui engorgent les hôpitaux et propagent Omicron.
  • Une étude du chercheur Günter Kampf publiée le 19 novembre 2021 dans The Lancetii prouve qu’il est faux de qualifier la situation actuelle de « pandémie de personnes non vaccinées », alors qu’il s’agit d’une pandémie de personnes vaccinées, car la pandémie serait déjà terminée si tout le monde avait choisi de ne pas se faire vacciner.

Figure 1. Vaccination rates and proportions of fully vaccinated people among symptomatic COVID-19 cases (≥ 60 years) in Germany between 21. July and 27. October 2021 based on the weekly reports from the Robert Koch-Institute (https://www.thelancet.com/journals/lanepe/article/PIIS2666-7762(21)00258-1/fulltext#bib0002)

Bernard La Scola, professeur de microbiologie à l’IHU de Marseille, confirme que c’est là où il y a le plus de vaccins qui ont été injectés qu’il y a le plus de cas et que l’apparition des variants est due aux injections. Il invite tout un chacun à consulter la carte mondiale du Johns Hopkins university and medecine.

https://twitter.com/Johndartois/status/1476788522417799168

Effectivement, les doses à répétition semblent affaiblir le système immunitaire humain.

Dès lors, faut-il s’étonner que la France, l’un des pays les plus vaccinés au monde, soit aussi celui où le nombre de nouveaux cas COVID 19 est le plus élevé ?

Alors que la France parle d’une 4 ème dose avec une réduction à 3 mois entre les 2 doses et la Hollande d’une 6 ème, Israël abandonne la 4 ème dose :

« Pour le professeur Eran Segal, biologiste informatique de l’Institut Weizmann, « le grand nombre de personnes infectées par Omicron, attendu en Israël et dans le monde, peut augmenter considérablement le niveau d’immunité de l’ensemble de la population et aider à éradiquer Delta et certains autres variants ». Ainsi, en Israël notamment, Omicron pourrait devenir la cinquième et dernière vague, espèrent certains. La contagion de masse par une souche, apparemment moins grave, permettrait peut-être de parvenir à l’immunité collective tant attendue »

Dès lors, monter les vaccinés contre les non-vaccinés, tout comme approfondir une stratégie basée sur le tout vaccinal qui a apporté la démonstration de son inefficacité sont irresponsables et indignes

Heureusement, des voix s’élèvent contre le projet de Loi en cours de discussion à l’Assemblée nationale. Cela fera l’objet d’un autre article.

À bientôt donc.

Au plaisir de lire vos commentaires.

Sylvie Billard

Le microbiote en bonne santé pour lutter plus efficacement contre le Covid-19 ?

« Confinades à la chaîne et marmelades de virus mutants insaisissables », car non situés dans la nature par les tenants du dogme médico-politico affairiste, préconisant comme seule solution, pour faire du chiffre, l’inoculation de force, en masse, de poisons virulents de tous les bipèdes sur toute la planète !

Voir séparément « nutrition et microbiote« . (Proscrire tous les produits laitiers, le gluten, les pommes de terre, produits transformés, dénaturés, industriels, café, alcool, drogues, excitants. Les gens mangent épicé parce que leur vie est fade ! Privilégier les produits naturels et le riz rond complet bio pour un transit optimum.)

Première évidence: pendant des milliers d’années l’humanité à évolué non vaccinée et est arrivée ainsi jusqu’à Pasteur !

Pasteur en a-t-il pris conscience?

Évidence sciemment tue ou même ignorée par les tenants du dogme médico-politico affairiste !

Deuxième évidence : chacun est dans ses boyaux avec les tares héritées de ses parents.
Chacun ressent pour soi-même !

L’injection d’un vaccin, substance étrangère nocive, présenté comme « salvateur » par un battage médiatique massif, est un acte barbare contre nature, ayant pour conséquence, à court, moyen et long terme jusqu’à vingt ans après, voire toute la vie, s’additionnant à une nutrition non conforme et aux tares héréditaires qui se manifestent au fur et à mesure que l’on avance en âge, d’entraîner diverses pathologies et handicaps plus ou moins sévères, très variables selon le vécu de chaque individu, dont les tenants du dogme médico-politico affairiste se gardent bien d’informer la population!

Dans vingt ans, « on » aura tout oublié, sauf celles et ceux devant continuer à vivre avec leurs handicaps causés par les vaccins poisons virulents « salvateurs » de 2021 !

Troisième évidence : respect du ressenti de chacun, de son vécu.

Ne pas imposer à autrui des conceptions étroites, dogmatiques en prétendant « sauver des vies », alors que les guerres permanentes plus ou moins larvées, le terrorisme sous toutes ses formes, ont éliminé des millions de gens et continuent à en éliminer!

Les pro vaccinalistes irréductibles nazis sont prêts à imposer leurs vues étroites aux non vaccinalistes, au besoin de les éliminer physiquement, en prétendant « sauver des vies » pour justifier leur dogme!
Ces pro vaccinalistes irréductibles créent un état de guerre en ignorant les causes de ces virus qui prennent naissance dans les boyaux des gens, générés par une nutrition non conforme.

Vivre et laisser vivre !

Chacune, chacun est libre de se laisser injecter un vaccin poison pour « sauver sa vie », en particulier pour celles et ceux dans leurs octantes, alors que l’âge moyen est 85 ans pour un individu en pleine possession de ses capacités physiques, mentales et intellectuelles!

Combien atteignent cet âge en pleine possession de leurs capacités physiques, mentales et intellectuelles ?!

Se reporter au nombre d’individus en Ehpad nécessitant des soins permanents, ayant perdu soit leurs capacités physiques, ou mentales, ou intellectuelles, auxquels « on » a injecté ces cocktails de vaccins, « salvateurs » pour les tenants du dogme médico-politico affairiste !

Ce sont les mesures d’hygiène qui ont sauvé des vies: eau pure, air pur, savon, latrines, nutrition saine conforme à notre nature !

Un esprit sain dans un corps sain !

Source : courrier d’un lecteur

Vaccins et traitements Covid-19 : réunion d’information publique le 9 décembre

Une réunion d’information est organisée sur la Covid-19 le jeudi 9 décembre 2021 de 10h à 11h30

L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) partagera à cette occasion :

  • un bilan de l’engagement de l’ANSM depuis le début de l’épidémie,
  • près d’un an après le début de la campagne de vaccination, un bilan de la surveillance des vaccins, tant sur leur efficacité que leur sécurité,
  • un point d’actualité sur les traitements, déjà disponibles ou à venir.

Plus d’information en cliquant ici.

La réunion sera retransmise en vidéo ici :

Merci à Lola pour cette contribution.

Quels sont les effets néfastes du vapotage sur la santé ?

Certains experts avertissent que l’on ne connaît pas l’impact total sur la santé à long terme. Aucune étude n’a été menée à ce jour pour déterminer si les e-cigs sont dangereux ou non. Cependant, certaines recherches ont montré que la nicotine contenue dans ces dispositifs peut également créer une dépendance.

La Seine-Saint-Denis étant un haut lieu du vapotage dans la région parisienne, il nous semblait intéressant d’aborder ce sujet. Vous pouvez aussi vous rendre sur https://ecig-actu.com si vous voulez de plus amples informations sur la cigarette électronique.

Le vapotage, est-ce légal ?

Le vaping est une nouvelle forme de tabagisme qui a récemment gagné en popularité. Il fonctionne sur batterie et utilise un liquide concentré pour produire une vapeur inhalable. Il en existe de nombreux types, comme ceux à base de cannabis par exemple, qui chauffent la solution à la place des produits du tabac habituels pour qu’elle se vaporise. Cela permet aux utilisateurs de prendre leur habitude sans se soucier des risques sanitaires liés à la combustion de feuilles.

La légalisation du vapotage dans un certain nombre de régions a entraîné une augmentation de la demande de produits de vapotage. Ceux-ci sont différents des vapes à la nicotine car ils contiennent des additifs comme de l’huile et des arômes, qui peuvent présenter des risques pour la santé, contrairement aux solutions liquides hydrosolubles pour le vapotage.

Le vapotage est peut-être moins dangereux que le tabagisme, mais les risques sont encore nombreux. Les liquides à vaper à la nicotine et les cartouches contenant du cannabis ne peuvent pas être vendus dans la plupart des pays, sauf pour des raisons médicales – même pas pour remplacer les cigarettes ou pour traiter la toxicomanie.

Que trouve-t-on dans la vapeur d’e-cigarette ?

Les liquides à vaper et les e-liquides contiennent un large éventail de produits chimiques dangereux. Ils comprennent notamment de la nicotine, des solvants (alcool), des nitrosamines spécifiques au tabac qui provoquent le cancer. D’autres ingrédients contenus dans le jus de vape peuvent également être toxiques, comme des métaux tels que le nickel ou l’aluminium. Il y a aussi des composés carbonyles appelés aldéhydes que l’on trouve dans les substances présentes dans la fumée de cigarette mais aussi dans certaines huiles aromatiques utilisées par les fumeurs eux-mêmes. Parmi les autres risques potentiels, notamment les maladies respiratoires dues à l’exposition au formaldéhyde par inhalation, ainsi que les problèmes cardiaques dus à sa capacité à augmenter la pression artérielle.

Est-il possible de comparer les dangers du vapotage et du tabagisme pour la santé ?

Il peut y avoir des risques pour la santé associés aux produits de vapotage par rapport aux cigarettes ordinaires. Cependant, les études sur les cellules suggèrent également des niveaux plus faibles lorsqu’on examine les résultats toxicologiques ainsi que les effets sur l’homme. Le débat sur les risques liés au vapotage se poursuit. Au fur et à mesure que de nouvelles informations sont disponibles, il est important de continuer à évaluer si ce produit présente ou non plus de risques pour la santé que la cigarette et comment son utilisation à long terme peut affecter l’organisme au fil du temps.

Les effets secondaires et maladies causées par la consommation de cigarettes électroniques

Les utilisateurs d’e-cigarettes ont signalé divers maux, notamment des maladies respiratoires. Après avoir utilisé des dispositifs chauds, un homme a subi une hémorragie pulmonaire. L’issue aiguë, rare mais grave, de ces cas chez les personnes qui fument n’est pas connue à l’heure actuelle. En outre, les effets à long terme sur la santé de l’inhalation des composés aromatiques contenus dans la vapeur des e-cigarettes ne sont pas clairs. Il s’agit notamment d’une maladie appelée « poumon pop-corn ». Cette maladie a été liée à des personnes exposées et dont les niveaux étaient similaires à ceux trouvés dans les liquides à vaper contenant du diacétyle. Toutefois, aucun cas n’a été associé jusqu’à présent, car seuls certains types de substances peuvent provoquer cette maladie, tandis que d’autres ne la provoquent pas encore.

En 2019, le vapotage a été identifié comme l’une des principales sources de dommages pulmonaires.
Environ 2 800 personnes ont été hospitalisées et plus de 60 décès ont été enregistrés suite à l’utilisation de l’e-cigarette. Cependant, il est probable que ce chiffre continuera à augmenter en raison de l’absence de réglementation concernant cette nouvelle méthode de vapotage. Le vapotage présente des risques importants pour la santé, notamment la pneumonie (inflammation des poumons).

L’essoufflement, la toux, la gêne thoracique et la fièvre sont autant de signes indiquant qu’un patient peut être atteint d’EVALI. La grippe peut produire ces symptômes, ce qui fait qu’il est difficile pour les médecins de confirmer l’utilisation d’e-cigarettes chez les personnes ayant récemment utilisé des produits à base de nicotine. La plupart des hommes adultes diagnostiqués étaient des fumeurs de cigarettes traditionnelles.

Est-ce que le vapotage permet d’aider les fumeurs à arrêter de fumer ?

Le vapotage peut être un outil utile pour ceux qui cherchent à arrêter de fumer, mais les résultats des essais cliniques sont modestes. Il a été démontré que le vapotage avec de la nicotine peut augmenter les taux de réussite et réduire la difficulté à arrêter de fumer par rapport à d’autres produits. selon une récente étude de 2019, les personnes qui utilisent des e-cigarettes au lieu de cigarettes ordinaires sont plus susceptibles que les autres. Les e-cigarettes permettent non seulement de contrôler leurs envies de fumer mais aussi de ressentir moins de symptômes de sevrage après avoir arrêté de fumer.

Il a été démontré que les e-cigarettes sont plus efficaces que les autres méthodes d’arrêt du tabac. Cette méthode a un taux de réussite comparable et parfois même supérieur aux taux d’arrêt non assisté des fumeurs. Toutefois, les effets secondaires d’une utilisation continue suscitent des inquiétudes et doivent être étudiés plus avant.

Source : contribution externe

Les propositions de La France Insoumise à Aulnay-sous-Bois concernant la santé et la solidarité

Dans le cadre des élections départementales 2021 en Seine-Saint-Denis, La France Insoumise Aulnay-sous-Bois effectue quelques propositions relatives au domaine de la santé et de la solidarité. Vous pouvez prendre connaissance de ces propositions ci-dessous :

A Aulnay-sous-Bois, une thérapie par le rire pour les aidants à bout de souffle

@wayhomestudio

Jeux de mimes, improvisations, danses… Une fois par mois, la plate-forme «la Voix des aidants» organise un atelier de rigologie destiné aux personnes accompagnant un patient souffrant d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

A l’atelier de rigologie, Elsa vient chercher son « rire intérieur » parce qu’à la maison « les fous rires sont devenus très rares ». Depuis dix ans, cette retraitée accompagne son mari atteint de la maladie d’Alzheimer. Une maladie neurodégénérative qui la prive chaque jour un peu plus de son compagnon. « La tristesse, c’est toute la journée », glisse-t-elle pudiquement.

Les confinements successifs n’ont rien arrangé. Avec la solitude, l’autonomie s’étiole plus vite. Depuis quelques mois, son époux ne se reconnaît même plus dans le miroir.

Comme Elsa, beaucoup d’aidants, ces personnes qui accompagnent des proches souffrant d’Alzheimer ou de troubles apparentés, vivent la période comme un nouveau repli. « Le confinement est délétère. Il aggrave l’état des malades », déplore Pauline Tessé, responsable de la plate-forme de répit des aidants familiaux ouverte par Coallia à Aulnay-sous-Bois en 2017. Pour les soulager, elle a eu l’idée de lancer un atelier du rire.

Un défouloir

Une fois par mois, Sophie Gormezano, art thérapeute et rigologue, diplômée de l’école du rire de Frontignan (Hérault), organise « une grande rigolade collective ». Une manière de « libérer les émotions » et de « stimuler les zygomatiques ». A travers des exercices comme des jeux de mimes (pour, par exemple, imiter le rire de la poule ou du chameau), des improvisations (parler en langue imaginaire) ou des danses décomplexées, la thérapeute cherche à créer le décalage, à provoquer l’absurde.

Au fil de la séance, les fous rires incontrôlables s’enchaînent. L’une des participantes se lance dans une imitation endiablée de Louis de Funès, tandis qu’une autre se lâche pendant les « JO de la grimace ». Un vrai défouloir pour ces aidants souvent confrontés à la solitude et à l’incompréhension des autres.

Source et article complet : Le Parisien

Le Aulnay Handball s’inquiète de la santé des athlètes à cause du confinement

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du Aulnay handball qui parle de la santé des athlètes et du confinement :

Vapoter au lieu de fumer : 10 avantages de l’e-cigarette

L’e-cigarette est tendance comme alternative à la cigarette classique. Surtout lorsque vous ne voulez pas ou ne pouvez pas arrêter de fumer tout de suite.

L’e-cigarette est une alternative beaucoup plus saine à la cigarette conventionnelle et aide chaque fumeur à réduire sa consommation de cigarette classique.

De plus, avec la e-cig, vous pouvez profiter de saveurs uniques et acheter votre arôme cigarette électronique en ligne très facilement.

Pourquoi tout le monde ne passe-t-il pas aux cigarettes électroniques?

Si la cigarette électronique présente tant d’avantages par rapport à la cigarette conventionnelle, pourquoi tous les consommateurs de tabac classiques ne passent-ils pas au vapotage?

D’une part, la e-cigarette ne brûle pas de tabac et donc pas de nicotine, qui est censée détendre notre corps comme substance de recherche et neurotoxine.

D’un autre part, cela pourrait aussi être dû au fait que l’arôme ne plaît pas à tous les fumeurs. Certains fumeurs préfèrent l’odeur et le goût d’une cigarette classique ou évitent tout simplement la nouvelle technologie d’une cigarette électronique.

De plus, dans des cas exceptionnels, l’e-cigarette peut entraîner une déshydratation. Par conséquent, le consommateur doit au moins boire initialement plus d’eau.

Autre petit inconvénient pour la santé: les principaux composants des liquides à base de nicotine sont principalement le propylène glycol et la glycérine végétale. Ces deux additifs alimentaires peuvent très rarement entraîner des réactions allergiques.

Même si tous les fumeurs ne peuvent jamais être convaincus du passage à la e-cigarette, une chose est incontestable : la e-cigarette est plus saine que la cigarette classique, tant pour le consommateur que pour son entourage.

Mais en quoi une cigarette électronique diffère-t-elle de la cigarette classique ?

Une e-cigarette est un petit appareil électronique qui vaporise le propylène glycol et la glycérine avec une saveur supplémentaire.

Cela signifie qu’aucun tabac n’est fumé, comme on en a l’habitude avec les cigarettes traditionnelles, mais la vapeur générée est inhalée

Ces e- liquides contiennent parfois de la nicotine et sont enrichis d’arômes. Lors de son évaporation, le liquide est chauffé par un petit serpentin de chauffage. Le consommateur inhale le brouillard résultant. La e-cigarette est également connue sous le nom de vape en raison du processus.

Les avantages d’une e-cigarette

Jusqu’ici tout va bien, mais pourquoi les fumeurs devraient-ils préférer la cigarette électronique à la cigarette classique ? Les arguments en faveur de l’e-cigarette sont nombreux. Ce sont les 10 avantages les plus importants de la cigarette électronique.

  • Avantages santé

Passons directement à la raison la plus importante et principale pour laquelle les fumeurs devraient passer aux cigarettes électroniques.

C’est une alternative plus saine à la combustion du tabac. La vapeur inhalée d’une cigarette électronique ne contient pas le goudron, le monoxyde de carbone ou d’autres toxines présentes dans les cigarettes conventionnelles.

Le fumeur reçoit ainsi un apport agréable de nicotine sans les nombreux risques pour la santé. L’école de santé publique de l’Université de Boston a même pu déterminer que peu ou pas de produits chimiques dans les concentrations de cigarettes électroniques pouvaient avoir des conséquences négatives sur la santé.

Le résultat est une probabilité significativement plus faible de maladie pulmonaire. Les  toux matin et soir appartiennent également au passé.

  • arôme cigarette électronique en ligne

Finie l’odeur désagréable de l’haleine causée par les cigarettes traditionnelles est éliminée avec les cigarettes électroniques. L’odeur de nos vêtements n’est pas non plus affectée négativement par les vapeurs.

  • L’e-cig ne salit pas vos dents

Il est incontestable que la consommation fréquente de cigarettes peut jaunir nos dents. Bien entendu, les utilisateurs d’e-cigarettes n’ont plus ce problème.

  • Pas de tabagisme passif

Un argument décisif pour l’ensemble de la population est l’élimination du tabagisme passif. Les utilisateurs de cigarettes électroniques ne mettent pas en danger la santé de leurs semblables, car les cigarettes électroniques fournissent de la vapeur de nicotine. Cette vapeur ne reste pas dans l’air et ne sent pas aussi fort que la fumée de tabac. Souvent, elle est même perçu comme agréable.

  • Un environnement plus sain

Les cigarettes électroniques ne produisent pas de cendres ni d’odeurs persistantes. D’une part, cela résout le problème des cendriers trop remplis, d’autre part, nous n’avons pas à faire face aux odeurs coincées dans l’appartement, les chambres et les vêtements.

  • L’alternative la plus efficace

Bien sûr, il existe d’autres moyens de se débarrasser du tabagisme traditionnel. Que ce soit le chewing-gum à la nicotine ou le plâtre. Mais pas assez pour de nombreux fumeurs. Ce n’est que grâce à l’e-cigarette que l’élément psychologique de relaxation peut être satisfait ou simulé en tenant une cigarette et en expirant de la fumée.

  • Moins de restrictions

Vapoter une e-cigarette est autorisé dans de nombreux endroits où il est interdit de fumer. Même avec des amis, de la famille ou des connaissances, dans la plupart des cas, vous n’avez plus besoin d’aller sur le balcon ou le jardin pour fumer, car la vapeur n’est pas perçue comme désagréable.

  • Éviter le risque d’incendie et de brulures

Il y a suffisamment d’incendies causés par les cigarettes. De nombreux fumeurs avaient déjà allumé leur lit parce qu’ils s’étaient endormis en fumant. Les trous de brûlure sont également un problème bien connu des utilisateurs de cigarettes. Tous ces problèmes n’existent pas avec une e-cigarette.

  • Réduire la dépendance

La dépendance à la nicotine disparaît généralement d’elle-même lors du vapotage. De nombreux utilisateurs d’e-cigarettes passent donc à des liquides plus faibles après un certain temps ou même vape sans teneur en nicotine.

  • Économiser de l’argent

Les cigarettes électroniques sont un petit investissement au début, mais à long terme, les fumeurs peuvent économiser des milliers d’euros en investissant dans les cigarettes électroniques.

Si vous souhaitez les utiliser en remplacement complet de la consommation de cigarettes. La raison: les cartouches de recharge avec du liquide de nicotine sont très bon marché et durent longtemps. Des e-cigarettes bon marché et de haute qualité sont disponibles sur Terpy.fr.

Source : contribution externe

%d blogueurs aiment cette page :