Publicités

Archives du blog

Trouver un poste d’hôtesse d’accueil dans le 93, est-ce facile ?

L’hôtesse d’accueil joue un rôle très important dans la politique de communication d’une entreprise. En effet, c’est elle qui assure le premier contact avec les clients ou les visiteurs d’une entreprise. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, elles sont plus sollicitées pour mener à bien des évènements de grande envergure. En fonction de l’importance des fonctions que doive assumer l’employé, les entreprises dans le 93 mettent l’accent sur certains points essentiels. Quels sont les critères auxquels il faut répondre pour se faire attribuer un poste d’hôtesse d’accueil dans le 93 ?

Présentation du poste d’hôtesse d’accueil

La fonction d’hôtesse d’accueil exige un certain nombre d’éléments ayant trait à la posture dont doit être nantie la personne qui s’en assigne le rôle. Ces éléments, multiples et divers, se logent sur un certain nombre de volets et d’aspects à détailler. Pour espérer obtenir un poste sur des sites d’emplois reconnus tels que hotessejob, il doit s’agir d’une personne titulaire d’un Bac professionnel secrétariat, d’un DUT ou encore d’un BTS. Au niveau de l’aspect physique, on doit pouvoir retrouver une personne bien présentable, avec une apparence fascinante et sobre.

La bonne humeur constante étant l’un des atouts majeurs déployés dans le processus d’accueil, il est de bon ton que l’hôtesse d’accueil, mieux que quiconque, soit une personne à l’expression faciale détendue. Elle doit être une personne dotée de lèvres arborant à loisir un sourire convivial, resplendissant et contagieux. Il lui faut de toute évidence, comme vous pouvez le découvrir sur le site laworkeuse.fr, être dynamique, flexible, polyvalente avec une oreille attentive aux besoins du client dans un état d’esprit purement positif.

Outre ces données, la personne devant assumer la tâche ici évoquée doit pouvoir compter sur un niveau minimum de vocabulaire d’anglais courant. Cela lui permet d’avoir un atout supplémentaire dans le but de se démarquer de ses autres éventuels concurrents et de s’offrir le maximum de chances d’en venir à bout de son objectif. L’hôtesse d’accueil après toutes les conditions supra remplies doit pouvoir être de suite opérationnelle aussitôt que son curriculum vitæ et son profil s’avèrent convaincants. Elle doit pouvoir de suite prendre fonction, faire montre de tout son dynamisme et faire son travail avec beaucoup d’application et de professionnalisme.

Où trouver un poste d’hôtesse d’accueil dans le 93 ?

Le tout dépend de l’étoffe du profil soumis par la postulante. Cette dernière se doit de répondre aux critères fondamentaux, d’avoir des atouts qui font pencher la balance de son côté et la démarquent plus ou moins nettement des autres postulantes. En administration, lorsque les chances sont égales, il faut être en mesure de proposer cette qualité supplémentaire qui fait la différence.

Encore faut-il concevoir qu’un autre facteur qui entre en ligne de compte ici est le nombre d’établissements sollicitant du personnel. Sur hotessejob.com, trouver un emploi est possible en quelques clics si vous demeurez en Seine-Saint-Denis. En effet, le site d’emploi hotessejob.com vous offre la possibilité de vous faire recruter en tant qu’hôtesse d’accueil auprès de plus de 400 agences qui y publient régulièrement leurs offres.

Le processus d’utilisation est très simple. Il suffit de créer ou de télécharger votre CV via le site hotessejob.com. Ensuite, vous devez suivre de près les offres d’emploi afin d’en dénicher une qui soit toujours d’actualité. En effet, plus de 14000 emplois sont disponibles sur le site. Qu’il s’agisse d’un poste d’hôtesse en évènementiel, en animation commerciale ou en entreprise, vous pourriez trouver le poste qui correspond à votre profil.

Grâce à leur outil en ligne, vous pourriez également réaliser un devis afin de trouver un emploi en accord avec vos besoins. Il suffit de renseigner vos informations personnelles d’une part et d’attendre un délai de 24h pour recevoir un devis personnalisé d’autre part.

Source : contribution externe

Publicités

Le travail peut vous enlever 33 ans d’espérance de vie

travailleurs_detachesUne étude démontre que l’un des facteurs qui influencent le plus notre durée de vie est le stress engendré par le travail. Plus celle-ci est précaire, ou exigeante en termes d’horaires ou de conditions de travail, plus jeunes ils mourront.

Source : article de L’Express proposé par Catherine Médioni

Lycéen et salarié : de l’impact du travail sur la réussite scolaire

Ile_de_FranceLa Région interroge les lycéens qui travaillent. On cherche en particulier à affiner les connaissances sur les conditions d’études des élèves issus de classes populaires.

Quelle proportion de lycéens partage son temps entre la scolarité et un travail salarié ? Quels sont les effets de cette activité sur leur réussite scolaire ? Soucieux de l’égalité des lycéens, le conseil régional cherche les réponses à ces questions. Il compte les trouver en diffusant un questionnaire qui révélera quels emplois occupent les lycéens-travailleurs, leurs motivations à travailler et ce qu’ils en retirent, leur emploi du temps … et de croiser ces informations avec leur profil sociologique, leur lieu de résidence, leurs activités culturelles et sportives…

Grace à cette enquête, on veut distinguer le travail rémunéré qui révèle la maturité du lycéen et s’accompagne de sa réussite scolaire, de l’emploi qui entérine l’abandon des études. On espère des informations sur la motivation des jeunes à choisir l’apprentissage (attrait pour le monde du travail ou nécessité de recevoir une petite rémunération), et plus généralement sur les conditions d’études des élèves issus de classes populaires.

Cette initiative est présentée au salon européen de l’éducation jeudi 27 novembre à 15 heures sur le stand du conseil régional d’Île-de-France.

Source : région Ile-de-France

Lien entre le jour de carence et baisse des arrêts de courte durée

travaux_Bondy_AulnayUne étude publiée le 9 décembre par le Groupe Sofaxis souligne le lien entre jour de carence et baisse des arrêts de courte durée dans la FPT. Son impact sur l’absentéisme global n’est cependant pas démontré.

A quelques semaines de la disparition au 1er janvier 2014 du jour de carence pour les fonctionnaires, l’étude du groupe Sofaxis sur l’absentéisme dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière ne pouvait rester inaperçue. De fait, elle a suscité jusqu’à la réaction de la ministre de la fonction publique Marylise Lebranchu, qui a fait part de ses réserves sur les chiffres publiés lundi 9 décembre.

Et pour cause, les statistiques de l’assureur contredisent le point de vue de la ministre qui voyait dans cette journée de carence établie en 2012 une mesure « injuste, inutile et inefficace ».

Chute de 43 % des jours de maladie ordinaire – En 2012, pour la première fois depuis 6 ans, le nombre des arrêts ainsi que celui des agents absents pour raison de santé sont en baisse. Les arrêts d’une journée en maladie ordinaire ont en effet chuté de plus de 43 % en un an dans la fonction publique territoriale (FPT). « La mise en application d’un jour de carence en maladie ordinaire explique probablement ce phénomène », commente Pierre Souchon, directeur adjoint du département ingénierie services du Groupe Sofaxis.

%d blogueurs aiment cette page :