Archives de Catégorie: Cinéma

L’acteur des «Misérables» Steve Tientcheu lance une école de cinéma ouverte aux habitants d’Aulnay-sous-Bois

@Alexandre Arlot

A l’instar de l’école Kourtrajmé à Montfermeil, Steve Tientcheu, qui s’est illustré dans le film de Ladj Ly primé à Cannes, et le scénariste et réalisateur Tarik Laghdiri souhaitent former des Aulnaysiens aux métiers du septième art.

Adepte des métaphores et des formules ciselées, Tarik Laghdiri espère « semer des graines dans la tête des habitants » de sa ville, Aulnay-sous-Bois (Seine-et-Marne). Depuis un an et des confinements, dont il a raconté les difficultés à nos lecteurs à travers un journal de bord, ce cinéaste amateur fourmille de projets. Parmi lesquels figure une école de cinéma, dont la concrétisation est attendue cet été.

La graine a d’abord germé dans l’esprit du comédien Steve Tientcheu, qui s’est notamment distingué dans le rôle du maire dans le film de Ladj Ly « Les Misérables ». Tout comme le réalisateur multirécompensé a fondé l’école Kourtrajmé à Montfermeil, l’acteur aulnaysien de 38 ans souhaite faire du septième art un atout pour sa commune.

« L’idée m’est venue après la montée des marches à Cannes (NDLR : lors du festival en mai 2019, « Les Misérables » a remporté le prix du jury), rembobine Steve Tientcheu. Je me suis dit que c’était le moment de rentrer à la maison et de rendre à ma ville, jeune et dynamique, ce que j’avais appris. »

Premiers recrutements d’ici l’été

Le tandem est complémentaire. L’allure frêle et juvénile de Tarik, 36 ans, contraste avec la carrure et la voix imposantes de son aîné. « Lui apporte sa sagesse et son calme, moi ma mentalité de rhinocéros », résume Steve d’une formule qui claque.

Leur projet — « L’école de cinéma à ciel ouvert » — consiste à créer un parcours de formation professionnalisant, pour initier les habitants du secteur aux métiers du cinéma. Son rythme ne sera pas celui d’une école classique. Chaque session sera centrée « sur un projet artistique et ses besoins », précise Tarik.

Source et article complet : Le Parisien

Entretien avec Rayen Hediji, jeune réalisateur d’Aulnay-sous-Bois

Dans un précédent article, nous annoncions la participation du court-métrage « Double jeu » au festival Nikon, réalisé par Rayen Hediji, un jeune Aulnaysien. La rédaction a pris contact avec le jeune réalisateur pour en savoir plus sur sa personnalité, son parcours, ses ambitions.

Une passion du cinéma dès le plus jeune âge

Dans cet entretien, Rayen Hediji nous confie que sa passion du cinéma n’est pas nouvelle, qu’elle lui est apparue dès le plus jeune âge. Que ce soit à travers ses diverses activités scolaires ou extrascolaires, M. Hediji ne rate jamais l’occasion d’immortaliser les événements en vidéo. Toutes ses créations étaient filmées, chaque activité était complétée par une séquence vidéo. 

Si cette passion était au départ artisanale, M. Hediji renforça petit à petit la qualité des oeuvres vidéos grâce à un matériel de plus en plus moderne, mais aussi en s’adonnant à la passion du montage. Plus grand, il se mit à réaliser des courts-métrages avec des amis, principalement dans le parc Ballanger à Aulnay-sous-Bois. Les vidéos se faisaient par téléphone, et le montage était réalisé par ce petit groupe.

Hallnaywood, le déclic

Mais c’est bel et bien le festival Hallnaywood qui a propulsé M. Hediji sur le devant de la scène en faisant de belles rencontres et en faisant part de sa créativité. Il rencontra un producteur pour réaliser un premier court métrage de qualité professionnelle, appelé « Ennemi Commun ». Le matériel adéquat lui fut prêté pour la réalisation.

Outre son deuxième court-métrage de premier plan (Double Jeu), Rayen Hediji travaille actuellement sur un autre court-métrage (durée de 15 à 20 minutes) afin de terminer sa professionnalisation. Ce court-métrage est un drame futuriste, qui devait concourir pour le festival Nikon mais qui, par faute de temps et par souci de la perfection, n’est pas encore prêt.

Bientôt un long-métrage

Si Rayen Hediji s’est spécialisé dans les courts-métrages, il a pour ambition de réaliser de long métrages dans quelques années. Il travaille déjà avec un scénariste sur un film qui sera une comédie grand public, avec quelques scènes d’action. L’histoire de ce premier long métrage mettra en avant 4 jeunes garçons, dont l’un vit une relation amoureuse tumultueuse.

Un artiste qui n’oublie pas ses racines et qui souhaite un soutien de la ville

Rayen Hediji habite toujours à Aulnay-sous-Bois. Et pour son premier long métrage, il souhaite qu’un des rôles principaux soit attribué à un Aulnaysien. Il compte d’ailleurs faire participer de nombreux Aulnaysiens parmi les figurants pour mettre en avant la ville et sa richesse.

Il souhaiterait également pouvoir faire partager sa passion du cinéma au plus grand nombre et attend avec impatience la possibilité de pouvoir s’exprimer dans le bulletin municipal Oxygène. Des réalisateurs de premier plan, il n’en existe pas tant que ça à Aulnay-sous-Bois et un petit clin d’oeil du bulletin distribué dans chaque boite aux lettres ne serait pas de refus pour un jeune talent sur la pente ascendante.

Les rencontres de la réussite avec les métiers du Cinéma à Aulnay-sous-Bois

Dans la continuité du « Bus de la réussite », la ville propose les « Rencontres de la réussite » afin de répondre aux besoins d’informations des 16-25 ans sur des domaines d’activités spécifiques et porteurs.

Une occasion de découvrir de nouveaux métiers, des formations ou de candidater à des stages ou emplois grâce à ces rencontres organisées avec de nombreux partenaires locaux (Fnac, Darty, UGC, etc.).

Attention : cette date est prévisionnelle, elle susceptible d’être modifiée en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Informations et inscriptions : ochaib@aulnay-sous-bois.com

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Jean-Daniel Simon, dandy, communiste et cinéaste vient de s’éteindre à Aulnay-sous-Bois

©Joseph Marando/CCAS

L’acteur et réalisateur, qui vivait ces dernières années à Dakar, est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois. Ce militant laissera le souvenir d’un homme engagé dans toutes les causes qu’il défendit.

Et d’abord, il était beau. Et charmeur. Cinéaste, communiste, Jean-Daniel Simon faisait des films et militait pour son parti pour les mêmes raisons : partager ses idées, ce qu’il avait appris. Passionnément : il resta militant communiste, alors même que ce n’était plus guère à la mode dans le monde qui était le sien.

Source et article complet : L’Humanité

L’affiche du nouveau film Borat sujette à la censure à cause d’une bague à l’effigie d’Allah

Les réseaux sociaux se sont affolés ces derniers jours suite à une campagne d’affichage pour la promotion du film Borat, héros Kazakh déjanté qui a connu un franc succès lors du premier opus. Mais ce n’est pas la posture du principal protagoniste, complètement dévêtu avec seulement un masque sanitaire autour des parties génitales qui poserait problème, mais la bague qu’il porte à l’effigie d’Allah, dieu des musulmans.

Autour d’Evry, l’opérateur Keolis a fait retirer ces affiches car il trouve le second degré inapproprié. Certains chauffeurs auraient même reçu des consignes pour gratter la partie de l’affiche où se trouve la bague pour ne pas offenser. Est-ce que le second degré risque à jamais de disparaître ?

Nouvelle saison du Cinéma Théâtre Espace Jacques Prévert

Pour sa réouverture, le Cinéma -Théâtre-Espace Jacques Prévert vous propose une programmation de choix : théâtre, humour, danse, cirque, chanson …

>> Découvrez le programme 

Ouverture de la billetterie samedi 5 septembre

Tous les moyens de réservation seront disponibles : La réservation en ligne via le site Internet ou la page Facebook, par téléphone, ou au guichet.
>> En savoir plus

Présentation de saison vendredi 18 septembre à 20h.

Soirée de présentation des spectacles, du cinéma et des actions culturelles.
Nous vous encourageons à réserver vos places à partir du 1er septembre
Par mail billetterie@tcprevert.fr
Par téléphone : au 01 58 03 92 75  du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h
Samedi et dimanche de 13h30 à 17h

Le cinéma ouvre ses portes le 9 septembre

Le cinéma ouvre ses portes le 9 septembre alors n’hésitez pas. Tout est mis en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions sanitaires.

SOURCE: site officel de la ville d’Aulnay-Sous-Bois

 

Les souvenirs d’enfance, de la responsable d’Aulnay cap, sont intimement liés, au CINÉMA THÉÂTRE ESPACE JACQUES PRÉVERT.

J’y suis, en effet, presque née.

Lorsque Le cinéma-Théâtre-Espace Jacques Prévert à ouvert ses portes, le 22 mars 1980, je n’avais pas un an.

Le patron, Mr Ubelmann, m’a raconté un jour, que je suis arrivée à Prévert, toute petite.

Mon défunt papa, y est arrivé, à son ouverture, comme simple électricien, puis, avec les années, il à monter de grades, pour finir «  responsable de la sécurité ».

Il faut savoir qu’avant de travailler au Cinéma Théâtre Espace Jacques Prévert, mon père travaillait, en face, au service du bâtiment.

Il a pris sa retraite vers 2004 après plus de 40 années, il est parti pour le sud de la France, ou il y est décédé.

« Prévert » comme je l’appelle, son nom complet c’est : CINEMA-THEATRE-ESPACE JACQUES PRÉVERT.

Je tiens à le nommer, ici, de son nom complet, par respect pour les employés, et en hommage, à mon défunt papa, qui tenait à nommer L’espace Prévert, de son nom complet.

Il serait fier de savoir que, sa salle de spectacle, comme il l’appelait, est toujours la.

Debout !!! On ne connaît pas l’avenir, mais je lui souhaite, de vivre, encore longtemps, de belles aventures.

Mais y’a une personne que je voudrais remercier, c’est Christophe Ubelmann.

Grâce à lui, Prévert tourne encore, A Prévert, je me sens plus proche de mon père.

J’ai l’impression quelquefois, lorsque je passe devant « Prévert » de le revoir la, dans son bureau de l’entrée des artistes.

Il serait fier, ça je le sais.

Merci Christophe, de faire vivre celui que j’appelle affectueusement « Mon cinéma, Ma salle de spectacle ».

Elle ne m’appartient pas bien sur, mais je sais que tu me comprends.

Vive le cinéma Théâtre Espace Jacques Prévert. !

Le journal  » OXYGENE » numéro 267 de juillet-août 2020 est en ligne

Avec 15 jours de retard, Découvrez le magazine municipal « Oxygène » n°267.

 Au sommaire de ce numéro spécial été, découvrez notamment un focus sur les animations estivales, les chantiers prévus dans la ville, ou encore un aperçu de la saison 2020-2021 du Cinéma-Théâtre-Espace Jacques Prévert

À LIRE ICI :  https://fr.calameo.com/read/00076278149d847040059

SOURCE INFO ET IMAGE D’ILLUSTRATION: PAGE OFFICIELLE FACEBOOK DE LA VILLE D’AULNAY

Recherche d’acteurs femmes et hommes 20/60 ans pour le tournage de la saison 2 « Hippocrate »

Pour le tournage de saison 2 de la série « Hippocrate » réalisée par Thomas Lilti, (avec Louise Bourgoin et Géraldine Nakache)*, directeur de casting recherche les profils suivants :

  • des femmes et hommes 20/60 ans, toutes origines, tous profils

Note : les candidats doivent résider en région parisienne et être véhiculés

Tournage : prévu entre le 22 juin et le 10 juillet 2020 à Aulnay-sous-Bois (93). 1 à plusieurs jours de tournage (mixte ou de nuit)

Rémunération : tarif syndical TV

Merci de postuler avec les éléments suivants :

  • photos (portrait et en pied)
  • nom, prénom, âge, taille, ville de résidence  
  • précisez vos indisponibilités entre le 22 juin et le 10 juillet 2020
  • indiquez quel type de véhiculé vous possédez
  • coordonnées (email et téléphone)

Merci d’indiquer dès le début de votre candidature la référence « Figuration véhiculé »

Les infos de figurants.com sur ce casting :

Cette série aura comme acteurs principaux Louise Bourgoin, Géraldine Nakache, Karim Leklou, Alice Belaïdi, Zacharie Chasseriaud, Bouli Lanners, Anne Consigny.

Synopsis : Dans un hôpital public en périphérie d’une grande ville, le quotidien d’internes en médecine alors q’une vague de froid s’est abattue sur le pays. Une canalisation a sauté, les urgences sont submergées…

Alyson et Hugo poursuivent leur stage dans le service. Chloé fait tout pour revenir pratiquer malgré une santé fragile. Aucun des trois n’a de nouvelles d’Arben, disparu sans laisser un mot.

Ils vont devoir affronter un hôpital en crise, sous l’autorité du docteur Olivier Brun, le nouveau chef du service des urgences.

Pour postuler, cliquer ici.

Mort de Michel Piccoli à l’âge de 94 ans

Après plus de 70 ans de carrière, Michel Piccoli a rendu l’âme à l’âge de 94 ans. ll a joué dans plus de 200 productions au cinéma ou à la télévision et dans une cinquantaine de pièces de théâtre. Il fut récompensé de quatre prix dont celui d’interprétation masculine lors de la 33ème édition du Festival de Cannes pour son rôle dans Le Saut dans le vide de Marco Bellocchio, sorti en 1980.

La rédaction reviendra ultérieurement avec un hommage.

Le cinéma Jacques Prévert à Aulnay-sous-Bois ouvre un espace VOD

En attendant de vous retrouver, le Cinéma Jacques Prévert ouvre une salle virtuelle pour vous permettre de découvrir ou de redécouvrir des films. En partenariat avec la plateforme La Toile nous vous proposons une sélection de 6 longs métrages ainsi que des thématiques : Nouvelles Comédies Françaises, Jeune Public, Japon.

Ce service, adaptable sur tous vos écrans, vous permet de visionner un film à partir de 3€99, ou 6 films pour 20€.

Nous pourrons ainsi continuer à partager ensemble notre passion pour le cinéma.
https://www.la-toile-vod.com/cinemas/cinema-jacques-prevert

N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience d’utilisateur de cette plateforme en écrivant à benoit.chanial@tcprevert.fr

%d blogueurs aiment cette page :